Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Ven 14 Juin - 16:10


Un jour s'était écoulé depuis que j'étais entré dans la dernière ligne droite avant de pouvoir devenir Valar. Même si j'avais largement eu le temps de m'habituer à vivre à Valhalla depuis que j'y étais entré, le fait de ne plus avoir mes pouvoirs, d'être redevenu un être parfaitement normal, me donnait l'impression d'être un parfait étranger à cette école. C'était comme si j'étais en visite à une journée portes-ouvertes. J'avais beau avoir passé la plus grande partie de ma vie sans mes pouvoirs, maintenant que je ne les avais de nouveau plus, j'avais l'impression d'être nu en permanence, et encore, ça ne fait qu'un jour (et je dois rester dans cet état toute une semaine).

Mais, pouvoirs ou pas pouvoirs, il y avait quelque chose que je devais faire dès aujourd'hui. Je me doutais qu'elle s'en ficherait pas mal et qu'elle ne l'avait pas fait dans le but de me faire plaisir mais en sauvant Tiago qui était sur le point de mourir, Alice-san m'avait rendu le plus précieux des services. Je ne m'étais jamais senti autant reconnaissant envers quelqu'un qu'envers elle. S'il ne s'en était pas sorti, je l'aurais très certainement rejoint. Je tenais donc à la remercier en personne, même si ça impliquait de risquer de me faire renvoyer chier dans le meilleur des scénarios possibles avec elle.

Je me rendis donc à l'étage des Valar et traversai le couloir jusqu'à atteindre la porte de la chambre d'Alice-san. Je restai un moment devant cette dernière, guettant les éventuels sons provenant de l'intérieur de la chambre qui m'indiqueraient si elle était là ou non. Lorsque je fus à peu près sûr qu'elle était là, j'avalai ma salive et frappai à la porte en espérant qu'elle me laissera au moins le temps de la remercier.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Ven 14 Juin - 17:52

Un jour entier de ma vie est passé sans que je ne fasse quoi que ce soit. En même temps, la dernière nuit avait été spéciale. D'abord, je me suis faite réveiller par une connaissance que je n'aurais jamais cru voir ici. Ensuite, on a traversé une bonne partie du domaine pour sauver un gros piaf qui allait y passer. Et même une fois de retour dans ma chambre, il n'y a pas eu moyen de fermer l’œil. Le protégé d'Anikeï avait gueulé à la mort jusqu'au petit matin. Je suis sûre qu'il a réveillé tout l'étage à brailler comme ça ce couillon. Du coup, pour être sûre de dormir un peu, je m'en suis remise à mes bons vieux somnifères. Sauf que j'ai mal dosé les pilules et j'ai failli m'endormir pour toujours. Au moins, j'avais bien rattrapé ma nuit pour directement enchaîner la suivante.

Aujourd'hui, je devais donc rattraper tout ce que je n'avais pas eu le temps de faire hier. Mes affaires pour retourner à Moscou étaient presque prêtes. Je devais encore attendre que le cadeau que j'avais commandé pour mon petit Lyov soit livré au point de relais où j'ai l'habitude d'aller chaque fois que je lui commande quelque chose. Je voulais vérifier le suivi du colis depuis mon ordi'. Mais aujourd'hui il n'avait pas l'air de vouloir coopérer. Il mettait des lustres à charger une seule page.

Je serrai mon kiseru de plus en plus fort entre mes dents. Je n'avais pas que ça à faire. S'il ne se décide pas à passer la seconde, je ne vais pas rester calme longtemps. Je cliquai une nouvelle fois sur l'icône à l'écran. "Impossible d'afficher la page". Une petite flamme s'échappa de ma bouche en même temps que mon soupir.

- Mais tu vas marcher oui ?? Gueulai-je en donnant un coup de poing à l'écran.

Ce dernier se fissura et devint tout noir. Je restai un moment sans rien faire, attendant qu'il se rallume. Mais il ne se ralluma pas.

- Hé. Hé ! Hé oh ! Magnes-toi de te rallumer ! L'engueulai-je en frappant le côté de l'écran.

Mais ce dernier resta éteint. Un tic nerveux me parcourut l’œil. Saloperie de tas de ferraille. Une flamme bleue recouvrit ma main.

- Иди на хуй !!* Gueulai-je en envoyant ma main vers ce putain d'écran.

Mais je stoppai mon geste en entendant des coups frappés à la porte. Je tournai les yeux dans cette direction. Je ne serai définitivement pas tranquille jusqu'à ce que je sois partie d'ici en fait ?! J'attrapai la bouteille de vodka posée à côté de cette saloperie d'ordi'. Je retirai mon kiseru de la bouche pour le remplacer par la bouteille. Je la vidai en trois gorgées. Je la laissai tomber par terre et me levai. Remettant mon kiseru à bouche, j'allai ouvrir la porte. Je ne sais pas qui c'est mais ça a intérêt à valoir le coup sinon je le balance par la fenêtre après mon ordi'.

- Tiens ! Encore toi ! M'exclamai-je en reconnaissant le protégé d'Anikeï.

- Ben tu tombes bien pour une fois. Viens par là.

J'empoignai son t-shirt et le tirai vers moi pour le faire rentrer dans la chambre. Je refermai la porte d'un coup de pied derrière moi. Je traînai le protégé d'Anikeï jusqu'à mon bureau et le forçai à s'assoir.

- Ce machin ne veut rien entendre. Fais-le marcher. Lui ordonnai-je en croisant les bras sous ma poitrine, toujours agacée.


* Se prononce "Idi nia houille" et veut dire "Vas te faire foutre" en russe.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Ven 14 Juin - 18:39

En frappant à la porte, j'entendis au même moment Alice-san crier à l'intérieur et, du coup, je regrettai aussitôt mon geste. Si je la dérange alors qu'elle est déjà de mauvais poil, je ne redescendrai jamais cet étage vivant, surtout sans mes pouvoirs pour avoir une chance de m'échapper à temps. Lorsqu'elle ouvrit la porte, j'eus très vite la confirmation qu'elle n'était pas de bonne humeur vu la tête qu'elle faisait. Je faillis aussi ne pas la reconnaître avec sa nouvelle couleur de cheveux (qui lui allait plutôt bien d'ailleurs). Elle avait laissé tomber les cheveux roses pour du rouge. Ça lui donnait presque un air plus jeune et plus sexy. Elle n'aurait pas été de mauvaise humeur, j'aurais sûrement eu un bug avec un changement de couleur de joues. Sauf qu'elle était bien de mauvaise humeur. J'avalai ma salive en sentant une perle de sueur glisser le long de ma temps. Bon déjà, elle avait l'air d'être assez lucide pour m'avoir reconnu, c'était déjà ça.

- Ou-oui, désolé. Je voulais- Waaaaaaaaaaaaaaaaah ! M'exclamai-je en me faisant entraîner à l'intérieur de la chambre sans avoir l'occasion d'en placer une.

Mon dieu, qu'est-ce qu'elle va me faire ? Elle était énervée à ce point ? Comment je pouvais deviner que je tomberais si mal aussi ? Je ne veux pas mourir !

Elle me traîna jusqu'à son bureau et me força à m'assoir. Pendant un instant, je crus qu'elle allait me forcer à remplir de la paperasse à sa place (si c'était le cas, elle aurait été encore plus agacée par le résultat) mais l'état de son ordi' effaça vite cette pensée.

- Ce machin ne veut rien entendre. Fais-le marcher.

- Hein ?? M'exclamai-je en tournant la tête dans sa direction en la regardant comme si elle était dingue.

Parce qu'elle espère VRAIMENT qu'il a encore une chance de marcher un jour cet ordi' ?? C'est déjà un miracle qu'il n'y ait pas de fumée qui s'en échappe ! Comment elle veut que je fasse marcher cette épave ? Oh bon sang, je vais vraiment me faire assassiner en fait. Tout en essayant de trouver une manière de lui annoncer que son ordi' ne marcherait plus jamais, je fis quand même semblant d'y jeter un œil. Je branchai le câble du chargeur au cas où ce serait un problème de batterie puis appuyai sur le bouton d'allumage mais rien ne se passa. Je maintins le bouton appuyé pendant plusieurs secondes mais aucun changement. J'appuyai ensuite sur toutes les touches n'importe comment mais le résultat resta le même.

J'avalai finalement ma salive, le cœur battant de plus en plus vite. Pourquoi ça n'arrive qu'à moi ce genre de truc ?

- Il- Il est mort. Finis-je par dire sans oser tourner la tête vers Alice-san.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Ven 14 Juin - 19:56

Je le laissai faire sans chercher à savoir comment il s'y prenait. La technologie, ça n'a jamais été mon truc. Mais, quoi qu'il fasse, l'écran resta noir. Il finit par annoncer qu'il ce tas de ferraille était mort. Je fermai les yeux soufflai un filet de fumée à travers mes lèvres entrouvertes. Finalement, il n'aura servi à rien. Pendant un instant, je faillis lui écraser la tête contre le clavier pour me calmer les nerfs. Mais je retins tout de même.

Je me dirigeai vers ma table de nuit. J'y posai mon kiseru puis attrapai une autre bouteille de vodka. Je la portai à mes lèvres et avalai quelques gorgées, fermant les yeux. Je finis par détacher la bouteille de mes lèvres et laissai mon bras retomber le long de mon corps. Je rouvris les yeux pour les poser sur le protégé d'Anikeï. Il était toujours assis là où je l'avais laissé et ne semblait pas oser se relever. Un sourire amusé apparut sur mon visage.


- Qu'est-ce qui t'amène ici cette fois ? Lui demandai-je en m'asseyant sur mon lit.

Il ne semblait plus avoir de soucis de santé contrairement à l'autre nuit. Ce n'était donc pas pour me demander de le soigner qu'il était venu. Du coup, je n'avais pas vraiment d'idée sur la raison de sa venue.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Ven 14 Juin - 21:37

En l'entendant soupirer derrière moi et en sentant l'odeur de sa fumée si proche, je fermai les yeux, prêt à encaisser un coup. Mais elle n'en fit rien, au contraire, elle s'éloigna de moi et se dirigea vers son lit. Je rouvris les yeux sans trop comprendre. Elle ne m'a vraiment rien fait ou elle m'a préparé un sale coup pour plus tard ?

Lorsque je fus sûr qu'elle était suffisamment éloignée de moi, je me tournai sur le côté pour la voir s'assoir sur son lit. Ça faisait vraiment bizarre de ne plus la voir avec les cheveux roses mine de rien. Mais je la trouvais franchement mieux comme ça.

- Euh, en fait, j'étais surtout venu pour vous remercier. Vous avez sauvé mon Animae et- et je vous en suis vraiment reconnaissant. Et si jamais je peux faire quoi que ce soit pour vous en retour, ne vous gênez pas pour me le dire. Lui répondis-je avec un sourire gêné en me passant la main sur la nuque.

Bon, je me doutais bien que, si un jour elle avait besoin que je fasse quelque chose pour elle, elle n'attendrait pas d'avoir ma permission pour m'ordonner de le faire mais je tenais quand même à ce qu'elle sache qu'au moins, je le ferais avec plaisir. J'espérais juste qu'elle ne prendrait pas le "n'importe quoi" à la lettre et allait me demander de faire des trucs impossible comme ressusciter son ordi' parce que là, ce n'était clairement pas dans mes cordes.

- Enfin voilà. J'aurais aussi voulu vous parler d'autre chose mais je vois que vous êtes occupée et je ne veux pas vous déranger plus longtemps. Je voulais avant tout vous remercier en personne pour ce que vous avez fait pour lui. Conclus-je en me levant et en inclinant la tête en avant.



avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Ven 14 Juin - 23:16

Je haussai les sourcils en entendant sa réponse. C'est tout ? C'est juste pour ça qu'il est revenu ? Juste pour me dire "merci" ? J'éclatai de rire à pleins poumons. J'en avais presque les larmes aux yeux. Une fois calmée, je regardai de nouveau le protégé d'Anikeï avec un sourire amusé.

- Te biles pas pour ça. Je l'ai pas fait pour que tu me sois reconnaissant. Je l'ai fait parce que Titiana me l'a demandé, rien d'autre. Répondis-je en portant de nouveau la bouteille à mes lèvres.

* Tu dis ça mais tu y serais quand même allée en sachant qu'il était blessé. *

* N'importe quoi. *

Je levai les yeux au ciel en le voyant s'incliner devant moi. J'avalai une nouvelle gorgée de vodka puis me relevai. Je revins auprès de lui et lui fourrai de force la bouteille dans les mains. Il recula d'un pas sur le coup, ce qui lui fit relever la tête.

- Commence par boire un coup, ça t'évitera de me parler comme un coincé. Soupirai-je sans bouger de ma place, à quelques centimètres à peine de lui.

- C'est pas la peine de faire des manières avec moi. Quand tu me parles, fais-le comme avec n'importe qui d'autre. T'as rien à me prouver en sortant des grandes phrases bien polies, soutenues et tout le bordel. Je suis une junkie je te rappelle. Dis-je en croisant les bras.

- D'autant plus que t'es quasiment mon égal maintenant. Complétai-je avec un sourire appréciateur.

Je posai ma main contre son torse et le poussai doucement en arrière. Il retomba aussitôt assis sur la chaise. Je m'avançai et m'assis à califourchon sur ses jambes. Mon visage proche du sien, je fixai ses yeux bicolores avec un sourire enjoué.

- Et tu ne me déranges pas. Tu es le protégé d'Anikeï et puis mon meilleur ami et Titiana t'ont à la bonne. J'ai pas vraiment de raisons d'en avoir après toi. Expliquai-je sans le quitter des yeux, un sourire amusé au coin des lèvres.

- Et puis, t'es pas du genre chiant. Alors à force, faut croire que je commence à t'apprécier un peu aussi. Murmurai-je en approchant mes lèvres de son oreille.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Sam 15 Juin - 3:56


Un sourire finit par se dessiner sur mon visage lorsqu'elle me confirma qu'elle avait fait ça sans attendre de reconnaissance. Je relevai tout de même un peu la tête en l'entendant revenir vers moi. Lorsqu'elle me fourra sa bouteille dans les mains, je reculai d'un pas sous le choc avant de heurter le bureau. En la voyant rester si proche de moi comme ça, je me retins d'avaler ma salive tendis que je sentais mes joues devenir de plus en plus chaudes. Mais je finis tout de même par sourire, amusé, en l'entendant me faire un sermon pour que j'arrête d'être aussi poli et respectueux envers elle.

- Dé-Désolé. M'excusai-je tout de même.

Dans un sens, elle était quand même quelqu'un de simple. Sauf qu'elle n'avait pas l'air de se rendre compte que ce n'était pas si facile de se montrer si naturel devant quelqu'un qui n'hésite pas à cogner comme un boxeur au moindre mot de travers. En fait, il faudrait être un Télépathe pour pouvoir discuter avec elle "normalement", au moins on saurait à l'avance ce qu'il faut dire et ne pas dire devant elle. Un nouveau rire m'échappa à la fin de sa tirade.


- Et sûrement la junkie en meilleure santé au monde. Précisai-je avec un sourire amusé.

Je perdis tout de même rapidement le peu d'aisance que j'avais lorsqu'elle mentionna implicitement mon futur passage au rang de Valar. Elle dit que je suis quasiment son égal mais je suis sûr que, même lorsque je serai Valar, elle me fera toujours le même effet. Ça ne m'étonnerait même pas que certains Valar cherchent à l'éviter. Il faut dire que, à sa manière, elle fait peur comme fille, et pas parce qu'elle est Valar.

Je perdis aussitôt l'équilibre lorsqu'elle me poussa doucement en arrière et j'atterris de nouveau sur la chaise de son bureau. Par contre, j'écarquillai les yeux de surprise et sentis mes joues changer violemment de couleur lorsqu'elle s'assit sur mes jambes. Non mais qu'est-ce qui lui prend là ?? Je n'entendis que vaguement ce qu'elle me racontait, trop absorbé par ses yeux qui fixaient les miens à une si faible distance. Même si j'avais voulu détourner le regard, j'en aurais été incapable.

Un frisson me parcourut entièrement le dos lorsque je sentis son souffle près de mon oreille et je lâchai la bouteille sans m'en rendre compte. Heureusement, elle était déjà presque vide et son contenu ne se répandit pas au sol. Je tentai de porter mon regard sur ladite bouteille pour me changer les idées mais Alice-san n'avait pas l'air décidée à me quitter des yeux. Je vais me faire bouffer sur place !

- Et v-vous êtes toujours aussi... "proche" de vos amis, Alice-san ? Finis-je par lui demander sans savoir si j'avais plus envie de m'enfuir ou l'embrasser.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Sam 15 Juin - 15:16

Un léger rire amusé m'échappa en le voyant commencer à perdre ses moyens comme ça. C'était tellement facile à faire que ça aurait pu en être lassant. Mais ça me donnait, au contraire, envie de continuer. Je ne prêtai pas attention à la bouteille qu'il laissa tomber par terre. Je continuai à fixer ses yeux avec un sourire taquin. 

Je plissai légèrement les yeux après sa dernière réplique. Je posai mon ongle contre sa gorge. Je le fis lentement remonter jusqu'à son menton, laissant une légère marque de griffure sur sa peau.

- J'entends encore une fois un "-san" derrière mon nom et tu te prends mon poing dans la figure. Le prévins-je en continuant de souriant mais en le perçant du regard.

- À moins que ce soit une technique pour que je te fasse taire en t'embrassant. Murmurai-je en approchant mes lèvres des siennes.

Je gardai la bouche entrouverte. Mes lèvres effleurèrent les siennes mais ma langue de feu aussi. J'éloignai ma tête lorsque je fus certaine qu'il avait senti le feu.

- Et ce n'est pas la peine de te mettre dans tous tes états pour si peu. On a déjà été plus intimes. Lui rappelai-je avec un clin d’œil.

Un nouveau rire amusé m'échappa. Je décidai de le laisser un peu tranquille et me levai. Je retournai m’asseoir sur le bord de mon lit. J'attrapai mon kiseru sur ma table de nuit et le calai entre mes dents. 
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Dim 16 Juin - 0:04


Je restai immobile en sentant son ongle dessiner une ligne le long de ma gorge. Je tâchai de rester encore plus immobile lorsqu'elle me menaça de me coller un coup si je recommençais à l'appeler comme ça. En temps normal, j'aurais plus ou moins pris cette menace à la rigolade, mais je savais qu'elle était parfaitement capable de le faire. Par contre, je sentis mon cœur commencer à s'emballer et mon corps à trembler lorsqu'elle approcha ses lèvres des miennes.

- Oh bon s- Tch. Sifflai-je en reculant la tête par réflexe en sentant quelque chose me brûler les lèvres.

J'avais du mal à croire que c'était bien Alice-san, enfin Alice tout court, que j'avais deva- sur moi. D'habitude, elle était plutôt du genre "tu me touches, je te bouffe" mais là, elle était presque enjouée. Elle agissait presque comme une fille qui avait trop bu et qui commence à se laisser aller, sauf qu'elle avait l'air sobre au contraire. Si elle marche à l'envers comme ça, je plains vraiment le pauvre mec qui essaiera de la faire boire pour obtenir quoi que ce soit d'elle.

Je rougis de plus belle lorsqu'elle mentionna ce qui c'était passé il y a longtemps maintenant. Ça m'étonnait qu'elle s'en souvienne, que ce soit à cause de la date ou de l'état dans lequel elle était ce jour-là. Il finit tout de même par me libérer et retourna s'asseoir sur son lit. Je me tournai vers elle avec un léger sourire.

- D'ailleurs, je voulais justement savoir : vous-tu la connais d'où Titiana ? Lui demandai-je.

C'était l'autre chose dont je voulais parler avec elle. À part grand frère Serizawa, Alice était la première de mes connaissances à la connaître et en savoir un minimum sur son compte.



avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Lun 17 Juin - 1:16

Je tournai les yeux dans sa direction. Je ne répondis pas tout de suite, laissant un moment le silence s'installer. Un nouveau filet de fumée s'échappa de ma bouche. Un sourire révélant mes dents serrant mon kiseru s'afficha sur mon visage. Il l'avait donc bel et bien demandé.

- Je peux rien dire là-dessus. Répondis-je en tournant la tête vers la fenêtre.

Je retirai mon kiseru de la bouche et soufflai un nuage de fumée devant moi. Je contemplai un moment la forme de certains nuages que je pouvais apercevoir.

- C'est pas que je ne veux rien dire. C'est elle qui m'a demandé de rien dire. Expliquai-je en me remémorant les évènements de l'autre nuit.


- Un... Deux... Trois. Comptâmes-nous en chœur avant de balancer le troisième corps dans le cercueil de métal que Titiana avait matérialisé quelques instants plus tôt.

- Au fait Alice. Pour Akira, s'il pose-

- Qui ça ?

- Akira. Le garçon que je t'ai amené tout à l'heure. L'Humain de cet Animae. Répondit-elle, à moitié blasée.

- Aaah ! Oui, et ben quoi ?

- S'il pose des questions sur moi, ne lui réponds pas, s'il te plaît.

Je tournai la tête vers elle en fronçant les sourcils. J'avais du mal à la suivre là.

- Vous ne vous connaissez pas ? Tu m'as même fait une crise de jalousie tout à l'heure. Tu ne vas pas me dire que c'est la première fois que vous vous croisez ?!

Elle se pinça les lèvres. Elle avait l'air de réfléchir à comment expliquer tout ça. Mais elle avait aussi l'air d'avoir du mal à trouver ses mots.

- On s'est déjà croisé mais... c'est plus compliqué. Quoiqu'il en soit, ne lui dit rien sur moi, s'il te plaît !

- Ben pourquoi ? Avant, personne ne te-

- Je ne veux pas qu'il risque d'avoir des problèmes pour le simple fait de me connaître. Déjà que pour ton cas, ça ne me rassure pas, je ne veux pas le rajouter à la liste des personnes dont je dois m'inquiéter.

Je soupirai d'agacement.

- Ok, ok. Je lui dirai rien. Maintenant rappelle-moi pourquoi je dois cramer ces corps.

- Parce que je ne veux pas qu'il ait de problèmes pour avoir tué deux Valar, même s'ils l'avaient mérité. Répondit-elle en détournant le regard, les joues roses.

- Encore ?? Mais il t'a fait quoi pour que tu sois aux petits soins avec lui comme ça ? M'exclamai-je.

Franchement, qu'est-ce qu'ils lui trouvent tous à ce... Akira ? D'abord Hishigi ! Quoique non, Hishigi il aime tout le monde, il ne compte pas. Mais d'abord Anikeï, qui n'a jamais accordé un mot à personne, qui le prend carrément sous son aile. Il me semble qu'il est aussi bien pote avec Azylis. Et maintenant Titiana. En plus, elle n'a même pas l'air d'oser me répondre et elle en rougit.

Enfin, temps qu'elle ne me demande pas la lune pour sa poire, je m'en fous. Je tendis les mains au dessus du cercueil ouvert. Un puissant jet de flammes blanches faillit du bout de chacune d'elles. La violence du souffle me tira les cheveux en arrière. Ceux de Titiana furent aussi secoués. Les corps furent totalement masqués par les flammes. Je laissai retomber mes mains le long de mon corps, laissant les flammes faire le reste du travail.

Titiana tendit à son tour la main vers le cercueil. Une dernière couche de métal le recouvrit, masquant les flammes qui continuaient d'incinérer les corps. On resta quelques minutes devant ce cercueil en attendant que la nature fasse son œuvre. Titiana renforçait le métal de temps en temps quand la chaleur de mes flammes menaçait de le déformer. Une fois les corps réduits en cendre et mes flammes éteintes, le cercueil changea de forme. Il rétrécit jusqu'à devenir une sorte de grosse urne.

- Sérieusement ? Demandai-je en relevant les yeux vers Titiana.

- Ce n'est pas parce qu'ils ne l'auraient jamais fait que tout le monde doit se baisser à leur niveau. Se justifia-t-elle avec un sourire désolé.


- Par contre, du coup, toi tu la connais d'où ? Lui demandai-je en me tournant de nouveau vers lui.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Lun 17 Juin - 6:03

Je me mordis la lèvre inférieure. Je me doutais un peu que je n'aurais pas la réponse à ma question, mais j'avais malgré tout eu un petit espoir. C'était aussi la première fois que j'avais l'occasion d'en apprendre un peu plus sur elle sans que je ne sois en danger de mort. Et en plus, c'était Elle qui avait demandé à ce qu'Alice ne me dise rien. Mais pourquoi ? Pour avoir une chance d'apprendre à la connaître moi-même ou parce que je risquais de ne plus jamais la revoir ? Quoique non, je me rappelle bien qu'elle m'avait dit "Ne crois pas que tu es sorti d'affaire toi !" juste avant de m'embrasser et de partir ! Même si je n'ai pas trop (voir pas du tout) compris pourquoi elle agissait si différemment chaque fois que je la croisais, j'étais quasiment sûr que j'aurai l'occasion de la revoir.

- Euh, c'est... compliqué.
Répondis-je en me passant la main sur la nuque lorsqu'elle me demanda à son tour d'où je la connaissais.

Mais dans tous les cas, ce n'est pas aujourd'hui que j'en saurai plus de la bouche d'Alice. Quoique ! Oh mais ça me permettrait de faire d'une pierre trois coups ! Je plissai légèrement les yeux et la fixai avec un sourire en coin, presque amusé.

- Et si je te donnais l'occasion d'échanger quelques mots pendant quelques secondes avec Anikeï-sama, tu ne pourrais même pas me donner une petite info utile sur elle ? Lui demandai-je en posant un bras sur le dossier de la chaise.

- Par contre, j'insiste bien sur le "quelques secondes". Précisai-je.

J'avais beau savoir être capable de réaliser cet exploit, c'était tout de même d'Anikeï-sama dont il s'agissait. Tenir quelques instants devant un humain qui lui parle sans le tuer était déjà un exploit, tenir aussi longtemps en répondant audit humain et toujours sans le tuer, ça tenait du miracle et comme la plupart des miracles, ça ne pouvait pas durer des lustres.

Je savais que c'était petit de profiter des sentiments qu'Alice avait pour Anikeï mais je ne voulais pas laisser tomber sans abattre toutes mes cartes, et comme je savais que ni le chantage affectif ni l'intimidation ne marcheraient sur elle (c'était plutôt pour ma propre sécurité que je préférais éviter de les tenter), il ne me restait que cet atout, d'autant plus que je suis prêt à parier que personne avant moi n'a pu lui offrir une telle occasion.






Dernière édition par Akira le Jeu 20 Juin - 18:15, édité 2 fois


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Lun 17 Juin - 17:00

- Tss. Sifflai-je d'agacement en l'entendant me répondre la même chose qu'elle.

En voyant comment il était parti, je levai les yeux au ciel. Je remis mon kiseru à la bouche puis soufflai un nuage de fumée, agacée. Il allait essayer de négocier. Je veux bien faire des efforts pour être sympa avec lui mais il a intérêt à vite comprendre que quand je dis non, c'est que ça veut dire non et rien d'autre. Mais je retournai précipitamment la tête dans sa direction. La bouche entrouverte, je laissai ton mon kiseru par terre.


- Quoi ?

Je le fixai avec les yeux écarquillés. Mon corps entier tremblait d'excitation. J'ai bien entendu ? Il a vraiment dit ça ? L'image du visage angélique d'Anikeï se dessina dans mon esprit. Mes joues s'empourprèrent légèrement tandis que mon cœur battait la chamade. Pouvoir échanger quelques mots avec lui. L'entendre me parler, rien qu'à moi. Même défoncée, je n'avais jamais pu imaginer une telle situation. Et lui, ce Akira, il venait, tel le Lapin Blanc, me guider à l'entrée du Pays des Merveilles.

Je me relevai et revins jusqu'à lui. J'empoignai son t-shirt et le forçai à se relever, le soulevant presque au-dessus du sol. J'approchai son visage du mien et fixai ses yeux bicolores avec espoir.

- Si tu es réellement capable de faire ça, je te donne une info sur elle qui te permettra d'en trouver d'autres par toi-même, son numéro, je te viole et je ferai tout ce que tu voudras, quand tu voudras. Lui répondis-je sans hésiter.

J'approchai davantage son visage vers le mien. Nos lèvres, se frôlant, étaient presque en contact. Mon regard ressemblait beaucoup plus à celui de Thorn.

- Par contre, si tu te payes ma tête, je te ferai découvrir une nouvelle définition des mots torture et assassinat que même un maso n'aimerait pas. Le prévins-je en murmurant avec un sourire carnassier révélant mes dents.

Je finis par le lâcher. Mais je restai tout de même face à lui, mon corps presque collé au sien.

- Toujours capable de réaliser un exploit ? Demandai-je sans me départager de mon sourire en guise de dernière chance.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Mer 19 Juin - 5:16

Je dû me faire violence pour ne pas éclater de rire en voyant sa réaction. C'était la première fois que je voyais une Alice aussi surprise. Elle l'était tellement qu'elle n'avait même pas l'air d'envisager d'essayer de le cacher. Je me doutais que jouer la carte Anikeï-sama la ferait réagir mais pas à ce point non plus. Je m'attendais à un bref moment de surprise avant qu'elle ne se reprenne mais apparemment j'avais vraiment touché la corde sensible là !

Lorsqu'elle revint vers moi pour m'attraper par le col et m'attirer vers elle, je perdis rapidement mon assurance. Craignant qu'au final lui parler d'Anikeï-sama ne soit qu'une raison pour la foutre en rogne, je m'attendais à prendre un coup en pleine figure. Je fronçai les sourcils et fermai un œil, prêt à encaisser le choc. Mais elle rapprocha mon visage si près du sien que j'abandonnai vite ma première idée qui fut remplacée par la probabilité qu'elle allait, au contraire, me rouler un palot. Ce ne fut pas ce qu'elle fit mais ce qu'elle me sortit à la place me fit à peu près le même effet.

- Sérieux ?? M'exclamai-je en écarquillant les yeux de surprise.

Là, je commençai sérieusement à me demander si je n'étais pas en plein milieu d'un rêve. Elle m'offrait quand même la possibilité de finalement en apprendre plus sur Titiana, de carrément avoir son numéro et de quasiment avoir LA Alice à mes ordres (la formulation ne me plaisait pas mais, sur le coup, je ne voyais pas comment le formuler autrement vu comment elle m'a présenté ça) et même de me faire- Non mais elle était vraiment sérieuse en disant ça ? Je sentis mes joues rougir violemment à cette pensée. J'ai fait comment pour pouvoir me retrouver dans cette situation déjà ?

Par contre, l'expression qu'elle prit lorsqu'elle me mit en garde de ce qui pourrait m'arriver si je lui racontais des craques. Bizarrement, je n'avais pas de mal à la croire sur parole. Je fronçai les sourcils et levai les yeux sur le côté pour bien réfléchir. C'est vrai que ce n'était pas rien comme offre que je lui faisais et si je n'étais pas capable de la respecter, il n'y aurait rien qui pourrait le compenser.

Je finis par reporter mon attention sur Alice pour lui adresser un regard confiant et un sourire en coin.

- Je ne peux pas prévoir de date (c'est d'Anikeï-sama dont on parle) mais, si j'arrive à devenir Valar, je peux t'assurer que ça finira par arriver. Lui répondis-je en hochant la tête.

- D'ailleurs, je peux te retourner la question : qui me dit que tu tiendras entièrement parole ? C'est un peu trop beau comme offre. Répliquai-je en plongeant mes mains dans mes poches avec un sourire en coin.

- Et on parle de viol quand l'un des figurants n'est pas consentant, ce qui n'a pas l'air d'être le cas. Précisai-je avec un petit rire amusé.

Là dessus, je portai enfin à mes lèvres la bouteille qu'elle m'avait passé pour avaler une gorgée de Vodka.



avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Jeu 20 Juin - 18:10

En temps normal, j'aurais été amusée par la tête qu'il faisait. C'est vrai qu'une offre comme celle-là, je ne l'avais jamais faite à personne, pas même à Hishigi. Mais cette fois, j'étais bien trop excitée et impatiente pour pouvoir le relever. Depuis que le nom d'Anikeï était sorti de sa bouche, je ne pensais plus qu'à me retrouver face à lui.

Tandis qu'il réfléchissait bien à ce qu'il allait me répondre, je me remémorai ma dernière rencontre avec Anikeï. Cette rencontre au clair de lune avait été si belle, si romantique. Rien qu'au souvenir de mon corps brûlant contre le sien glacé me procura des frissons. Je me mordillai la lèvre inférieure sans me rendre compte que je souriais. Je souriais de bonheur. Anikeï. Mais souvenirs ont beau ne pas être suffisants pour lui rendre hommage, il reste tout de même l'homme parfait. Il est si beau et si froid. Et il est en même temps si inaccessible et dangereux. Mon corps entier en tremblait.

Son protégé finit par se décider. C'était donc possible ! Il était donc bel et bien capable de me permettre d'échanger quelques mots avec Anikeï. Je comprends maintenant ce qu'ils lui trouvent tous. Il n'a rien d'exceptionnel, il n'est pas plus dégourdi qu'un autre, il en serait presque un type banal. Mais il attire à lui tellement de situations remarquables que ça en ferait presque partie de sa personnalité. Finalement, même s'il ne m'avait pas fait cette offre, je suis sûre que j'aurais quand même fini par vouloir faire partie de son entourage.

Il finit tout de même par me retourner la question. Un petit ricanement m'échappa. Il avait un sacré culot quand même pour me demander ça. Il n'aurait pas joué la carte Anikeï, il se serait pris mon poing à la figure.

- Si je n'offre jamais rien à personne, ce n'est pas pour changer d'avis les rares fois où ça arrive. Répondis-je en le perçant du regard, un sourire carnassier aux lèvres.

- Si je te donne l'info en guise d'avance, ça t'aidera à un peu plus y croire ? Demandai-je sans me départager de mon sourire carnassier.

- Ah ? M'exclamai-je, amusée.

- Mais du coup, ça ne marquera plus autant le coup. Il faudrait que ce soit un coup qui te surprenne un minimum. Hmm. 

Je croisai les bras et levai les yeux sur le côté pour réfléchir. C'est vrai qu'après tout, ce ne serait pas sa première fois avec moi. Du coup, comme récompense, c'était con de lui donner quelque chose qu'il avait déjà eu. D'autant plus que ce n'est pas comme si j'estimais mes compétences dignes d'une récompense. Mais ce qu'il m'offrait était tellement prodigieux que je tenais à lui montrer combien je lui en étais reconnaissante.

- Je sais : et si je demandais à Titiana de se joindre à nous quand ça arrivera ? Lui proposai-je en croisant les bras sous ma poitrine avec un sourire en coin.

Je suis toujours hétéro et je n'ai jamais essayé ce genre de plan. Mais quand il s'agit d'Anikeï, c'est un peu comme pour mon Lyov : j'étais prête à tout. Et puis, ils ont l'air de s'intéresser l'un à l'autre, je ne vois pas pourquoi elle serait contre.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Ven 21 Juin - 22:43

Je fronçai légèrement les sourcils en voyant Alice. Elle était bizarre (enfin, plus que d'habitude) : elle avait l'air d'avoir quelques tics typiques de quelqu'un qui s'impatiente. Mais, contrairement à d'habitude, ce n'était pas le genre d'impatience où on risquait de s'en prendre une, c'était le genre d'impatience où il lui tardait de savoir la suite. Par contre, lorsqu'elle ricana, je ne me sentis pas tranquille. Pendant un instant, je crus qu'elle allait me bondir dessus mais heureusement, elle n'en fit rien.

- Ah- Ah oui, pas faux. Avouai-je en détournant le regard pour éviter le sien.

Mais je le reportai rapidement vers elle lorsqu'elle parla de me donner en guise d'avance l'info que je lui avais demandé à la base. Je tâchai d'essayer de paraître aussi calme et détendu que possible mais j'étais, à mon tour, de plus en plus impatient.

- Ben, vu que c'est tout ce que j'avais demandé au début, évidemment que j'y croirais du coup. Répondis-je avec un petit rire amusé.

Pour le coup, même si elle ne tenait pas parole pour le reste, ça ne me poserait pas de soucis vu que je n'en avais pas demandé au temps au début. En la voyant se mettre à réfléchir pour essayer de trouver une autre idée pour compenser l'idée du viol, je retins un nouveau rire amusé. Elle est au courant qu'en général, un viol ce n'est pas considéré comme une récompense pour le violé ? Pour le coup de l'effet de surprise, je pense que ça aurait marché, mais la suite, il y aurait encore eu du boulot à faire.

- Non mais ne t'embête pas pour ça. Lui assurai-je en secouant la main.

- À la base, je voulais simplement l'info, tu n'es pas obligée d'en faire autant ! Continuai-je en étant de moins en moins sûr qu'elle écoutait ce que je lui racontais.

- D'autant plus que je ne t'obligerai jamais à faire quoi que ce soit, même si c'est toi qui as dit que je le pouvais. Savoir que je peux au moins te demander des choses gratuitement et sans risques de me prendre un coup à la figure, ça me suffit largement. À la rigueur, rajoute son numéro pour quand tu auras pu parler à Anikeï-sama mais ne te prends pas la tête pour le reste.

Mais c'était évident qu'elle ne m'écoutait définitivement plus. Je laissai retomber ma tête en avant en lâchant un soupir de lassitude. Je me tâtais sérieusement pour essayer de déterminer si elle était trop autoritaire ou trop gentille en fait (ou les deux). Quoi que je dise, elle me forcera à accepter, même si son intention est manifestement de me remercier comme il se doit pour lui offrir cette opportunité. En attendant qu'elle se décide, j'avalai une nouvelle gorgée de Vodka... que je recrachai aussitôt sur le côté lorsqu'elle m'annonça sa nouvelle offre.

Les joues tellement rouges et chaudes que je me demandais comment je faisais pour ne pas avoir de fumée qui s'échappe de ma tête, je fixais Alice avec les yeux grands ouverts.

- Que- De- Quoi ?? Tu veux dire que- Le faire avec toi ET Titiana ? Pour de vrai ?? M'exclamai-je en trouvant à peine mes mots pour parler.

J'avais d'un coup tellement chaud au visage que j'avais l'impression d'avoir plongé la tête dans un four.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Jeu 27 Juin - 2:30

Je l'entendais me parler mais ne l'écoutais pas. Trouver des idées de surprise, ce n'est définitivement pas mon truc. Je n'en faisais déjà pas beaucoup avant, ce n'est pas demain que je vais m'y mettre. Ce coup-là, c'est exceptionnel parce qu'il m'a fait une proposition exceptionnelle. J'éclatai de rire en voyant finalement sa réaction.

- Là ! C'est ce genre de réaction que je voulais voir ! M'exclamai-je avec un sourire satisfait.

Là au moins je suis certaine que ça aura l'effet voulu. Il ne me restera plus qu'à prévenir Titiana et à embarquer Akira dans un bled où la retrouver. Je m'approchai de nouveau vers lui, mes lèvres s'étirant en un sourire carnassier. Je collai mon corps au sien et posai mes mains sur ses épaules.

- Mais tu sais ce que tu auras à faire avant pour que ça arrive. Murmurai-je doucement à son oreille.

J'approchai mon visage près de son cou. Je sentis mon souffle contre sa peau avant d'y poser mes lèvres.

- Vu que l'idée n'a pas l'air de te déplaire, j'espère pour toi que tu arriveras vite à me ramener Anikeï. Murmurai avec un sourire amusé en continuant de faire glisser mes lèvres le long de son cou.

Une nouvelle fois, une langue de feu s'échappa d'entre mes lèvres. Elle glissa brièvement sur son cou et y laissa une fine trace de brûlure. Je reculai alors mon visage pour faire face au sien. Je le fixai avec un sourire carnassier. Mes yeux ne lâchaient pas les siens, comme si j'étais face à un morceau de viande bien saignant.

Je finis par décider de le laisser tranquille. Je me décollai de son torse et retournai vers mon lit. Je m'y assis tranquillement et ramassai mon kiseru, toujours au sol, pour le reposer sur ma table de nuit. Je repérai un débardeur que j'avais oublié de mettre dans mon sac et qui traînait au pied de mon lit. Je l'attrapai et le jetai sur ledit sac. Comme ça, je n'oublierai pas de le ranger plus tard.

- Tout ce que je peux dire sur Titiana, c'est qu'elle était à Valhalla avant.
Lâchai-je en tournant la tête dans la direction d'Akira.

À l'époque, elle était discrète, tellement discrète que je doute qu'elle ait marqué quelqu'un. Les chances qu'il tombe sur un Valar qui se souvienne d'elle étaient quasi-nulles. Mais ça ne restait pas impossible. De toute façon, même si ça arrivait, il y aurait encore moins de chance qu'il sache quoi que ce soit sur elle. C'est une info' qu'il aurait pu trouver lui-même par hasard, je pouvais donc me permettre de le lui dire.

Le silence s'installa dans la chambre. J'attrapai mon kiseru pour le pincer entre mes dents.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Jeu 15 Aoû - 2:00

En la voyant s'approcher, je commençai à reculer mais me retrouvai bien vite bloqué par le bureau. Je sentis les battements de mon cœur s'accélérer lorsqu'elle se colla contre moi et ne parvins pas à contenir un frisson lorsqu'elle commença à murmurer à mon oreille. Sans m'en rendre vraiment compte, j'avais déjà commencé à poser mes mains sur ses hanches.

- Punaise, moi aussi. Soupirai-je d'une petite voix, les yeux au ciel, en gérant de moins en moins bien mes tremblements en sentant ses lèvres frôler la peau de mon cou.

J'ai beau me douter qu'elle fait ça juste pour me torturer, si elle continue comme ça, je ne vais pas rester sans réagir encore bien longtemps. J'eus tout de même un début de mouvement de recul lorsque je sentis quelque chose me brûler brièvement le cou, là où les lèvres d'Alice glissaient (même si je ne réussis pas à me reculer vu que j'étais déjà complètement au bord du bureau). Je posai automatiquement ma main sur mon cou, là où j'avais été brûlé. Même si c'était très fin, je parvins tout de même à sentir la fine traînée de brûlure grâce à mon sens du toucher qui s'était développé. Même si c'est gênant à porter, j'aurais quand même préféré un suçon, ça aurait été sans douleur au moins !

Je restai tout de même à ma place sans bouger en voyant de quelle manière Alice me fixait. J'avais vraiment l'impression que j'allais me faire bouffer, un peu comme si je m'étais retrouvé face à un Serpent (quelque que soit leur taille, ils me font tous autant peur les uns que les autres, même si je suis trois fois plus grand qu'eux). Mais d'un autre côté, c'était vraiment dur de ne justement rien faire en la voyant me "sourire" de cette manière. J'avais même oublié pour quelle raison j'étais venu la voir à la base (j'avais même oublié que c'était moi qui étais venu).

Elle finit toutefois par me "libérer" et retourna vers son lit. Tout en recouvrant ma respiration, j'attendis, de moins en moins patiemment, qu'elle me dise enfin ce que je voulais savoir. Lorsqu'elle me répondit enfin, je haussai brièvement les sourcils pour recouvrer une expression normale, presque neutre.

- D'accord. Répondis-je finalement avec un léger sourire en hochant légèrement la tête.

Sans aller jusqu'à dire que je m'en doutais (je n'avais aucun moyen de le savoir en même temps), je n'étais bizarrement pas si surpris que ça. C'était peut-être dû au fait que j'avais déjà rencontré Katsue et les autres qui avaient, eux aussi, déjà été à Valhalla avant de retourner vivre au Japon. En tout cas, le fait que Titianna ait vécu ici ne me choqua pas plus que ça.

- Merci. Finis-je par dire à Alice, toujours avec un sourire aux lèvres, rompant le silence qui s'était installé dans la chambre.

Je comprenais ce qu'elle avait voulu dire lorsqu'elle avait parlé de me donner une info qui me permettrait peut-être d'en trouver d'autres par moi-même : si elle a été à une époque de sa vie ici, il y avait sans doute des "traces" de son passage comme un album photo de l'école, des Valars se rappelant d'elle et sans doute d'autres choses dans ce genre. Je sentais mon cœur commencer  s'emballer d'excitation à l'idée de pouvoir en apprendre un peu plus sur Elle.

Mon regard s'attarda sur le sac posé près du lit sur lequel Alice avait  lancé son débardeur. Je relevai les yeux vers cette dernière.

- Mince, je t'ai dérangée pendant que tu préparais tes affaires ?
Réalisai-je en me sentant soudainement gêné.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Lun 18 Nov - 2:30

Un petit ricanement m'échappa. Je laissai un filet de fumée s'échapper de ma bouche avec un sourire amusé. 

- Si tu m'avais dérangée, tu ne serais pas dans ma chambre, encore moins dans cet état. Répondis-je en retirant mon kiseru de ma bouche.

Je soufflai un cercle de fumée dans sa direction, cercle qui s'élargit au fur et à mesure qu'il s'approchait de sa cible. Il finit par se dissiper avant de l'atteindre.

- De toute façon, je ne peux pas partir d'ici avant que tu aies passé ton test. Comme le futur Valar peut choisir n'importe qui chez les autres Valar ou les Heren pour lui imposer son épreuve, à partir du moment où une date est annoncée, on doit rester ici. Pour qu'il ait le plus de choix possible. Il n'y a qu'Anikeï qui ne s'est jamais pointé à aucun test. Expliquai-je avec une teinte de regret dans la voix à la fin de ma dernière phrase.

Je calai de nouveau mon kiseru entre mes dents avant d'en tirer une bouffée. Je le fixai avec un intérêt non-dissimulé, me demandant qui il choisira et comment il gérera son épreuve. 
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Mer 27 Nov - 0:24

J'eus à mon tour un petit sourire amusé en entendant sa réponse. C'est vrai que c'était une question idiote en y repensant. Je regardai le cercle de fumée s'approcher vers moi avant de disparaître. À l'époque où je fumais, j'aurais bien aimé savoir faire des cercles de fumée aussi, mais je n'y suis jamais arrivé. Et elle, elle y arrive facilement.

Je haussai les sourcils lorsqu'elle m'expliqua pourquoi elle ne pouvait pas partir. C'est vrai que je n'y avait pas pensé à ça : tous les Valar ne sont pas tous là au même moment. Il y en a qui partent dans le reste du monde pour diverses raisons, du coup, s'ils sont là lorsqu'un Istari est sur le point de devenir Valar, c'est mieux qu'il reste jusqu'à la fin de l'épreuve.

- Je vois. D'ailleurs, comment ça s'est passé pour toi ? Enfin, si ce n'est pas indiscret. Lui demandai-je avec intérêt.

Apparemment, l'épreuve dépend surtout du Valar/Heren Istarion choisi, du coup, j'étais curieux de savoir ce qu'Alice avait dû faire pour devenir Valar. Maintenant que j'y pense, je n'arrive pas du tout à me l'imaginer Istari ou même Ancale alors qu'elle a pourtant dû passer par ces rangs avant de devenir la Alice d'aujourd'hui.



avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Dim 1 Déc - 3:36

Je fronçai les sourcils en le toisant d'un regard presque méfiant. Qu'est-ce que ça peut bien lui faire ? Il veut écrire ma biographie ou quoi ? Quoique. C'est vrai que ça pourra toujours lui donner une idée de ce qui va l'attendre dans quelques jours, même s'il y a peu de chances que ce soit précisément la même chose.

Je retirai mon kiseru de la bouche. Mon regard commença à s'envoler tandis que mes souvenirs refaisaient surface dans mon esprit.

- À l'époque, ma meilleure amie avait été promue Valar depuis peu. Commençai-je à raconter pour expliquer le contexte.

- Mais elle n'a jamais voulu me montrer, ni même juste me dire comment était son pouvoir unique. Je sais pas si on te l'a dit ou même si tu as eu la chance d'en voir un, mais chaque Valar a un pouvoir qu'aucun autre n'a quand il fusionne avec son Animae. Expliquai-je.

- Du coup, quand ça a été mon tour de choisir quelqu'un pour m'imposer une épreuve, c'est elle que j'ai choisi. J'étais sûre qu'à la fin, je serrais arrivée à la forcer à fusionner.

Un petit rire sans joie m'échappa tandis que je calais de nouveau mon kiseru entre mes dents.

- Elle a désigné deux autres Valar dans la salle. Le but de mon épreuve était de parvenir à leur faire poser au moins un genou chacun au sol. Conclus-je en soufflant un filet de fumée devant moi.

- Non seulement je n'ai pas pu me mesurer à elle ce jour-là, mais je n'ai jamais pu savoir quel était son pouvoir unique. Résumai-je avec fatalité.

Je levai la tête en l'air. Je fixai le plafond sans le voir, trop absorbée dans mes souvenirs. 

- Et je ne le saurai jamais vu qu'elle est morte maintenant. Conclus-je d'une voix sans émotion.

Je laissai ma tête retomber pour laisser le protégé d'Anikeï revenir dans mon champs de vision. Je le toisai d'un regard vide.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Lun 2 Déc - 3:46

Je fronçai légèrement les sourcils lorsqu'elle mentionna sa meilleure amie. C'était la première fois que je l'entendais la mentionner. Bon, en même temps, je n'avais jamais eu de vraie discussion avec Alice (quand on sait qu'au moindre mot de travers, on se prends un coup de poing dans la tronche, et encore dans le meilleur des cas, ça ne donne pas trop envie de prolonger la conversation). Mais du coup, j'étais d'autant plus surpris qu'elle mentionne le fait qu'elle ait une meilleure amie (punaise, ça veut dire qu'en fait, il y a des gens qu'elle apprécie vraiment ?!).

Je hochai la tête en réponse à sa question indirecte en repensant à la fusion de grand frère Serizawa dans le souvenir de Komuro-kun que j'avais vu comme si je l'avais vécu moi-même. Le simple souvenir de mon bras- enfin celui de Komuro-kun plutôt, en train d'être réduit en cendre suite à un simple contact avec la main de grand frère Serizawa suffit à me filer la chair de poule. Et ce regard qu'il avait. Ce regard plus sauvage, plus bestial qu'humain qu'il avait me fit frissonner à son simple souvenir. Autant au début j'étais comme Alice était en train de se décrire vis-à-vis de sa meilleure amie : j'étais impatient de voir de mes propres yeux ce que pouvait donner une fusion entre un Valar et son Animae, autant maintenant j'espérais ne plus avoir à en voir une de ma vie.

- Ah dur ! M'exclamai-je en ne pouvant retenir un éclat de rire lorsqu'Alice raconta comment s'était débrouillée sa meilleure amie pour l'empêcher de la pousser à fusionner tout en lui imposant une épreuve.

Mais mon sourire s'envola aussitôt lorsqu'elle cita le sort qui était arrivé à cette fameuse meilleure amie. Je restai sur place, toute trace de joie totalement envolée face au regard vide d'Alice. Elle ne dévoilait pas la moindre émotion mais, paradoxalement, c'était la première fois que je la voyais aussi expressive : ça se voyait clairement que la perte de sa meilleure amie l'avait touchée et qu'elle en était toujours affectée. Sans que je ne m'en rende vraiment compte, l'expression de mon visage s'attrista.

- Je suis vraiment désolé. M'excusai-je en inclinant respectueusement la tête, n'osant plus croiser son regard.

Je ne m'étais jamais vraiment interrogé pour savoir pourquoi Alice avait ce caractère... "effrayant". J'avais inconsciemment conclu que c'était pour une raison du genre "je suis comme ça et je vous emmerde", mais si ça se trouve, elle a peut-être été différente à une autre époque et quelques événements comme la mort de sa meilleure amie (ou juste celui-ci : si elles étaient très proches, c'est le genre de truc qui peut complètement transformer une personne aussi) l'auront transformée en la Alice d'aujourd'hui.

N'empêche que je me sentais vraiment con et m'en voulais vraiment de lui avoir rappelé cet épisode. Je m'en mordis la lèvre inférieure.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Alice le Jeu 12 Déc - 1:07

Un petit sourire sans joie se dessina sur mes lèvres en le voyant s'excuser comme ça.

- C'est pas de ta faute que je sache. Répondis-je en le fixant avec un regard toujours aussi vide.

- Alors t'excuse pas.

Je soufflai devant moi un nouveau filet de fumée qui se dissipa rapidement. Je n'aimais pas la tournure que prenait la conversation. J'avais beau m'être dite que j'allais être plus tolérante avec lui, ce n'est pas pour autant que je vais lui raconter ma vie. Un soupir d'agacement m'échappa. Il faut que je le fasse dégager de là sinon je vais m'énerver. Et si je m'énerve, je vais le cogner. Et si je le cogne Hishigi va encore me faire un discours sur l'importance d'être gentille avec les gens. Et s'il me refait son discours à la con, je vais m'énerver. Et si je m'énerve, je vais le cogner. Et si je le cogne, même si ça va me soulager, je vais m'en vouloir parce qu'il est trop gentil pour qu'on le cogne gratuitement. Et si je m'en veux, je vais picoler et me shooter. Et si je picole et me shoote, je vais cogner quelqu'un. Et si je cogne quelqu'un, Hishigi va encore revenir me faire son discours à la con.

- C'est bon, tu as eu ce que tu voulais. Tu peux dégager maintenant. Finis-je par dire au protégé d'Anikeï en pointant la porte d'un signe de tête.

Je me relevai, puis m'approchai de ce dernier pour lui indiquer qu'il n'avait pas d'autres choix que de suivre le mouvement. Lorsqu'il fut dans le couloir, j'empoignai le col de son haut. J'approchai son visage du mien pour plonger mes yeux dans les siens.

- Et rappelle-toi que tu as eu ces infos et que tu peux me demander n'importe quoi uniquement parce que tu m'as promis une conversation avec Lui. Si jamais je découvre que tu as essayé de te foutre de moi, même moi j'aurais peur pour toi de ce qui t'attendra. Le prévins-je d'une voix de plus en plus basse, à tel point qu'à la fin je murmurais presque, avec un sourire carnassier.

Sur ces derniers mots, je le relâchai. Je retournai dans ma chambre sans plus lui adresser la moindre attention. Je refermai la porte sans me retourner. Je restai un moment debout, sur place, sans bouger. Seule ma poitrine se soulevait et s'abaissait lentement au rythme de ma respiration. Mon regard s'accrochai à l'un des pieds de mon lit sans le voir.

Lorsque je me rendis compte que j'avais perdu la notion du temps au point de ne pas savoir depuis combien de temps j'étais restée ainsi figée sur place, je me déplaçai jusqu'à mon lit. Je m'y laissai tomber lourdement de tout mon long. Je me retrouvai allongée sur le dos, face au plafond. Je contemplai ce dernier en le voyant disparaître à travers la fumée que je soufflai avant qu'il ne réapparaisse.

Je retirai mon kiseru de ma bouche. Je tendis la main qui le tenait devant moi pour qu'il apparaisse dans mon champs de vision. Je contemplai mon kiseru un petit moment, le faisant tourner lentement entre mes doigts pour pouvoir l'examiner sous tous ses angles. Avec un nouveau soupir, je le laissai finalement tomber près de moi, sur le matelas. Je laissai ensuite mon bras retomber lourdement sur le matelas à son tour.
avatar
Alice




Messages : 221
Age : 31

Feuille de personnage
Âge: 25 ans
Pouvoirs: Guérisseuse de Feu
Animae: Thorn, le cobra qu'il vaut mieux ne pas regarder dans les yeux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Akira le Dim 19 Jan - 5:45

Je me mordis l'intérieur de la joue mais préférai ne pas tenter d'insister. C'est vrai qu'au fond, je n'y étais pour rien, mais c'était quand même moi qui avais abordé indirectement le sujet. Et j'ai beau avoir plusieurs circonstances atténuantes (déjà, il n'y avait aucune raison pour que j'ai pu anticiper ce genre de réponse, sans compter que c'est Alice que j'ai en face de moi. C'est la première fois que je la voyait être aussi sociable envers moi et, malgré le fait qu'elle ait affirmé que je pouvais désormais lui demander n'importe quoi, j'étais encore loin d'être assez en confiance pour laisser passer une occasion comme celle-là et puis, malgré moi, il faut croire que la connerie m'accompagne partout où je vais et rien que ça, c'est un gros argument à sortir !), je ne pouvais pourtant pas m'empêcher de m'en vouloir de lui avoir fait répondre ça.

Elle finit par m'annoncer que je devais partir. Sur le coup, je ne sus pas trop si je devais obéir ou tenter... quelque chose (elle n'avait de toute évidence pas envie de s'étendre sur le sujet et je ne suis pas du genre à forcer la main mais l'idée de partir sans rien dire, sans rien faire me mettait mal à l'aise). Mais elle ne me laissa pas vraiment le choix : elle s'avança jusqu'à moi pour ne pas me laisser d'autres alternatives que de faire ce qu'elle me disait de faire. Je pris donc la direction de la porte pour finir par sortir dans le couloir.

Je me retournai à peine vers Alice que cette dernière empoigna le col de mon haut pour rapprocher mon visage vers le sien. Ses paroles et l'expression de son visage, surtout son sourire carnassier en fait, me filèrent la chaire de poule.

- P-Pas d'entourloupes ! Jurai-je en hochant nerveusement la tête pour lui indiquer que le message était parfaitement bien passé.

Sur ces mots, elle me relâcha enfin et, sans rien ajouter, retourna dans sa chambre en refermant la porte derrière elle. Je restai un moment à la même place, sans esquisser le moindre mot ou le moindre geste, presque comme si j'attendais qu'Alice vienne rouvrir la porte, chose que je savais pourtant impossible. Autant, en arrivant, je n'étais pas sûr de ressortir de là indemne, autant le malaise qui était apparu à la fin de la conversation était tel que j'aurais presque préféré ressortir amoché. Je tentai d'écouter d'éventuels sons provenant de l'intérieur de la chambre mais n'entendis rien (soit aucun son ne pouvait être entendu, soit mon ouïe s'était pas mal affaiblie en perdant mon pouvoir de Morphe, même si elle restait plus développée que celle d'un humain normal, je pense qu'inconsciemment mon pouvoir se manifestait un peu automatiquement chaque fois que j'avais recours à mes sens).

Je finis par laisser tomber ma tête en avant, faisant presque heurter mon menton contre mon torse, en soupirant. Au moins, je m'en suis tiré sans dommages et, mine de rien, Alice avait l'air de mieux me considérer maintenant, ce n'était pas rien non plus. Maintenant, il va falloir que j'essaye d'en apprendre un peu plus sur cette Titiana maintenant que j'avais un début de piste. Malgré tout, je ne pouvais pas m'empêcher de me demander de quoi pouvait bien avoir l'air cette fameuse meilleure amie d'Alice dont la perte pouvait la mettre dans cet état. Peut-être que Titiana l'a aussi connue.

Je finis par tourner les talons et entamai ma route à travers le couloir de l'étage des Valar en me disant que d'ici quelques jours, il y avait de bonnes chances que j'y réside à mon tour.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Corbeau sans ailes et le Serpent de Feu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum