Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Jeu 25 Aoû - 22:22

Je cessai de bouger lorsqu'elle posa son doigt prolongé d'une lame sur mes lèvres, les gardant tout de même entrouvertes. Je ne cherchai pas à l'empêcher de la faire glisser sur mon corps, au contraire : j'en ressentais des frissons dans le dos. Lorsque sa lame quitta mes lèvres et qu'elle y posa les siennes, je ne résistai pas et lui rendis son baiser, comme si je n'avais attendu que ça depuis que je l'avais vue. Je fermai les yeux pour mieux le savourer comme si c'était mon tout premier baiser.

Puis je les rouvris brusquement lorsque je sentis une lame s'enfoncer dans mon ventre, ressortant dans le dos et qu'elle dégageait ses lèvres des miennes. Je restai un moment les mains plaquées sur mon ventre à la regarder sans comprendre, ne parvenant même pas à émettre le moindre son tandis que sa main posée sur ma joue me donnait l'impression d'être la seule chose me maintenant encore en vie.

Puis je tombai au sol, me sentant de plus en plus faible. Je la regardai s'éloigner, le regard vide et lorsqu'elle se fut envolée par la fenêtre, je repris mes esprits et ressentis enfin la douleur qui m'arracha un gémissement tandis que je restais au sol.

*Elle est devant moi. Je vais lui faire payer ce qu'elle...*

*Laisse-la partir Tiago.*

*Quoi?*

*Laisse-la partir, s'il te plaît.*

*Mais tu es fou! Elle vient de t'éventrer! Si tu ne te fais pas vite soigner, tu vas en mourir espèce d'idiot! Il faut bien que je la...*


*Non. S'il te plaît.*

*Nom d'une serre, ne me dis pas qu'elle...*

*S'il te plaît Tiago.*

*Elle l'a éventré et cet imbécile en est tombé amoureux. Je n'y crois pas.*

Un sourire de soulagement apparut sur mon visage en "voyant" Tiago rebrousser chemin et la laisser partir à travers la nuit qui avait fini par tomber.

*Merci Tiago.*

*Espèce de tête de mule à corps d'oiseau.*

Puis, tâchant de ne pas laisser la fatigue m'emporter, je me redressai pour finir par me retrouver assis au sol. Je jetai un coup d’œil à Asuka pour voir comment elle allait.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Ven 26 Aoû - 16:05

L'eau avait déjà atteint ma gorge et continuait de monter. Je me préparais à battre des bras pour rester le plus longtemps possible la tête hors de l'eau avant que l'espace dans lequel j'étais enfermée ne soit totalement inondé mais plus le niveau montait, plus je commençais à stresser, sachant que je ne pourrai pas rester indéfiniment sous l'eau et même si je savais que ce n'était qu'une illusion, je "sentais" vraiment mon corps mouillé et me doutais que je ne pourrais pas respirer une fois la tête sous l'eau.

Mais l'illusion disparut soudainement et je me retrouvai de nouveau dans la salle où on se battait. Je haussai les sourcils de surprise en voyant Hiro plaqué au mur par des lames ou des griffes. Tournant la tête, j'aperçus alors une fille que je n'avais jamais vu et qui avait immobilisé le frère d'Akira de la même manière. Trop classe! Je ne sais pas qui elle est mais j'adore comment elle a fait son coup et en plus, elle a l'air d'être venue pour nous aider! J'eus une expression de surprise en la voyant battre Hiro et Serizawa tranquillement, en bougeant simplement les bras. Elle est trop forte cette fille! Par contre, je fronçai les sourcils en voyant son sourire. Je ne sais pas pourquoi mais il ne me plaisait pas trop. Pourtant il n'avait rien de mauvais ou de menaçant, sauf que le soucis, c'est qu'il n'avait rien de rassurant. En fait, j'arrivais pas à déchiffrer son sourire.

J'écarquillai les yeux de surprise en la voyant embrasser Akira. Ils se connaissent c'est ça? Si ça se trouve, c'est une amie d'Akira de Valhalla et il avait senti qu'on aurait des soucis ici et il lui a demandé de nous suivre pour venir nous tirer d'affaire si ça venait à mal tourner. Mais finalement, ça n'avait pas l'air d'être ça : elle venait de l'éventrer.


-Akira! M'écriai-je en me précipitant vers lui pendant que la mystérieuse fille s'en allait.

Lorsque j'arrivai à sa hauteur, il venait de se redresser et était assis. Je m'accroupis à côté de lui, regardant avec horreur l'état de son corps. Il avait été brûlé tout le long du torse et du dos et avait pas mal de plaies qui avaient cessé de saigner mais la dernière qu'il venait de recevoir saignait beaucoup trop. Retirant ma veste, je l'enroulai autour de sa taille, l'y serrant assez fort.


-Il faut que tu ailles à l'hôpital tout de suite. Dans ton état, tu n'ira pas loin sans soins. Lui dis-je d'un ton signifiant que ce n'était pas la peine qu'il essaye de me persuader du contraire.

Je finis par lui rendre son revolver avec un sourire désolé.


-Désolée. Je ne m'en suis pas servi. Il faut croire que les armes, ce n'est pas fait pour moi. Lui dis-je avec un petit sourire qui ne parvint pas à masquer l'inquiétude que j'avais à voir l'état dans lequel il avait fini.

Je finis par me relever et l'aidai doucement à en faire de même.


-Maintenant, il faut trouver un moyen de sortir de là et vi...

Mais je fut interrompue par une soudaine coupure de courant. Je regardai autour de moi comme si j'allais trouver une soudaine explication à cet évènement (mais ce ne fut pas le cas) avant de reporter mon attention sur Akira, ne comprenant pas trop.

-C'est encore un piège tu crois?
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Ven 26 Aoû - 17:09

Je levai la tête vers Asuka lorsque cette dernière s'accroupit à côté de moi. Je voulais m'excuser de ne pas avoir assuré, ne pas avoir pu mieux l'aider quand elle était en mauvaise posture, mais je n'arrivais même plus à parler. Je n'arrêtais pas de repenser à cette fille, ne cessant de me demander qui elle pouvait être, ce qu'elle était vraiment venue faire ici, où elle avait pu aller et surtout si j'aurais l'occasion de la revoir un jour. Plus je repensais à elle, plus je revoyais l'image de son visage avec ce sourire indéchiffrable, plus je repensais au contact de son doigt sur mon corps, plus j'en devenais fou et savoir qu'elle n'était plus là me faisait ressentir un nœud à l'estomac qui accentuait la douleur de ma blessure.

Je regardai Asuka avec un sourire reconnaissant lorsqu'elle utilisa sa veste pour essayer de panser au mieux ma blessure.

"Merci." Lui dis-je doucement.

Je fis une grimace lorsqu'elle parla d'aller à l'hôpital. J'aurais voulu lui dire que ce n'était pas la peine, que j'arriverais à tenir le coup jusqu'à Valhalla et que je me ferais soigner là-bas (sans pour autant avoir l'intention de le faire) mais je sentais très bien que je ne tiendrais jamais jusque là et que de toute façon, elle me forcerait à y aller s'il le fallait (et vu l'effet de ses coups de poings, valait mieux pas discuter).

Je pris le revolver qu'elle me rendis et la regardai avec un sourire rassurant avant de le ranger dans son étui. J'avais fini par oublier que je le lui avais confié avec tout ce qui venait de nous arriver et n'avais du coup même pas réalisé qu'elle ne s'en était pas servi.

"Pas grave, t'es vivante, c'est le principale." Lui dis-je avec un sourire en coin.

"Et t'es plutôt bien débrouillée contre lui, surtout quand on sait qu'il a ses pouvoirs depuis plus longtemps que toi." Lui dis-je avec un clin d'oeil en retenant une grimace de douleur à cause de ma blessure et mes brûlures.

Une fois debout, on commença à réfléchir à un moyen de sortir d'ici mais nous fûmes interrompus par une panne d'électricité. Je fronçai les sourcils, me demandant ce qui allait encore nous tomber dessus. Je secouai la tête lorsqu'Asuka me demanda si c'était un piège, lui indiquant que je n'en savais rien. J'espérais pas en tout cas. Mais peut-être qu'il y avait une caméra cachée dans la salle et qu'en voyant que Hiro et Serizawa étaient évanouis, les gardes avaient décidé de venir nous abattre.

Puis soudain, j'entendis vaguement des coups de feu plus bas grâce à mon ouïe qui se développait. Vu la légèreté du son qui me parvenait, les coups étaient tirés vraiment très bas, au rez-de-chaussée ou du moins dans ces eaux-là. Je regardai Asuka.

"Je ne sais pas ce que c'est mais il se passe quelque chose en bas qui occupe les gardes. Il faut qu'on en profite pour s'enfuir en profitant du fait qu'ils soient occupés par autre chose." Lui dis-je avec un sourire presque rassuré.

Les ascenseurs étant hors service (et de toute façon, je ne serais pas rentré dedans), nous prîmes la direction des escaliers et commencèrent à les descendre. Serrant les dents à cause de ma blessure qui me faisait souffrir au fur et à mesure que je descendais des marches, je me concentrai sur le moindre son indiquant la présence d'un garde qui pourrait nous tomber dessus, ce qui, par chance ne nous arriva pas. Plus on descendait, plus les coups de feu devenaient audibles et mon cœur commença à s'emballer lorsque je commençai à entendre des cris de peur et de douleur.

Trouvant bizarre de ne trouver aucun garde sur notre passage alors qu'on avait déjà dû descendre deux ou trois étages, je collai mon oreille contre une porte et fronçai les sourcils en entendant tout de même des voix derrière sans pour autant voir quelqu'un sortir. Je pus tout de même entendre le son d'une voix émanant d'une radio ou d'une sorte de talkiewalkie disant "... déjà au cinquième étage. Restez sur vos gardes...". Ne comprenant pas tout, je sus au moins que personne ne sortirait d'aucune pièce pour je ne sais quelle raison et n'allais sûrement pas m'en plaindre.

"C'est bon, personne ne sortira d'aucune pièce, on peut descendre tranquillement pour le moment."
Chuchotai-je à Asuka avec un sourire rassurant avant qu'on ne reprenne notre descente dans les escaliers.

Mais lorsque nous arrivâmes à l'étage inférieur, alors qu'on continuait notre route, je m'arrêtai brusquement et reculai précipitamment contre le mur, tirant le bras d'Asuka pour l'empêcher de continuer à avancer et l'attirer vers moi. Je regardai les escaliers, le regard terrifié, me sentant trembler de peur.

Je venais de sentir comme une aura, plusieurs étages en dessous. Une aura puissante, plus puissante que celle dégagée par le père d'Asuka. C'était l'aura d'un Heren Istarion, ça j'en étais certain. Mais c'était le genre d'aura que je n'avais ressenti qu'avec un seul Heren Istarion : Anikeï. Je compris mieux pourquoi les gardes avaient soudainement cessé de s'occuper de nous et ne devaient surtout pas sortir. Mais qu'est-ce qu'il faisait ici? Enfin, vu les cris que j'entendais, je savais ce qu'il faisait ici, mais pourquoi était-il venu ici et pas ailleurs et... non, ce n'était pas Anikeï. Cette aura était très semblable à celle d'Anikeï mais avait quelque chose de différent. Celle d'Anikeï était puissante, froide et effrayante alors que celle-là était puissante, malsaine et terrifiante.

Je ne savais pas qui était l'Heren Istarion qui se trouvait en bas mais j'étais sûr d'une chose.

"Si on continue à descendre, on est mort." Soufflai-je à Asuka, continuant de regarder les escaliers en tremblant de peur.

Attrapant sa main, je la forçai à me suivre en remontant les escaliers aussi vite que ma blessure me le permettait. Une fois de retour au bureau, je regardai autour de nous à la recherche de n'importe quoi nous permettant de nous enfuir autrement que par l'escalier. Il y avait bien la baie vitrée offrant une grande vue sur la ville par laquelle on aurait pu sauter mais j'étais incapable de voler dans mon état et Asuka semblait trop fatiguée pour pouvoir amortir une violente chute de deux personnes avec la Télékinésie.

Mon regard se posa sur les corps inanimés de grand frère Serizawa et Hiro. Je finis par m'approcher de ce premier et lui donnai un grand coup de poing à la figure pour le réveiller (la gifle c'était trop doux pour lui). Lorsque je le vis commencer à reprendre connaissance, je me redressai et donnai un coup de pied dans l'estomac de Hiro pour le réveiller aussi.

*Pourquoi tu fais ça?*

"C'est à nous de leur régler leur compte." Dis-je autant pour Asuka que Tiago.

*Tu es sûr qu'il n'y a que ça?*

*Oui.*

*Bien sûr.*

Je me tournai ensuite vers Asuka, n'arrivant pas à masquer la peur que je ressentais en sachant que cet Heren Istarion se rapprochait de nous de seconde en seconde. Et même si j'avais été en parfait état, je n'avais aucune envie de sentir cette aura devant moi, l'aperçu m'avait plus que suffit.

"On va sauter et pendant la chute, je me transformerai en corbeau pour que tu puisses me porter sans que je ne sois lourd pour toi. Tu amortiras ta chute en bas et dès qu'on est au sol, en s'enfuit le plus vite et le plus loin possible d'ici."
Lui dis-je de plus en plus vite, craignant de sentir de nouveau cette aura à tout instant.

Puis je m'avançai jusqu'à la baie vitrée, l'ouvris. Je regardai un instant en bas, évaluant la hauteur. J'adressai un dernier regard à Asuka pour lui indiquer que c'était bon, puis nous sautâmes. Pendant la chute, je me transformai en Corbeau.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Sam 27 Aoû - 5:12

Je hochai doucement la tête lorsqu'il me remercia, bien que ce ne soit vraiment pas terrible comme bandage mais je n'avais rien d'autre sur moi et je n'étais malheureusement pas Guérisseuse. C'est pour ça qu'il fallait vite trouver un hôpital pour le soigner avant qu'il ne perde trop de sang, d'ailleurs, vu la grimace qu'il fit, ça se voyait qu'il n'aimait pas l'idée mais là, il n'avait pas le choix et il avait beau être maso, là ça le tuerait s'il ne se faisait pas soigner.

Je me contentai d'un faible sourire quand il me complimenta, jetant un coup d'oeil aux corps inanimés de nos frères au sol. Je n'avais rien entendu mais apparemment, il était sûr que les gardes étaient occupés en plus de la panne d'électricité et je hochai la tête quand il proposa d'en profiter pour s'enfuir dans la foulée. Nous prîmes donc la direction des escaliers.

Bizarrement, on ne tomba sur personne pendant qu'on descendait, pourtant, j'aurais pensé qu'au contraire, ils seraient tous au gade à vous, prêts à nous tirer dessus dans les escaliers vu qu'on ne pouvait plus prendre l'ascenseur avec la panne de courant. Un moment donné, Akira écouta à une porte et j'en profitai pour faire de même. Même si je ne compris pas un mot de ce qui se disait, j'entendais quand mêmes des voix de l'autre côté de la porte. Je jetai un coup d'oeil interrogateur à Akira qui avait de toute évidence une meilleure ouïe que moi. Je haussai les sourcils d'incompréhension quand il m'assura que personne ne sortirait.


-Bizarre. Chuchotai-je tout de même avant de reprendre ma route en sa compagnie, prête à expédier le premier ennemi qu'on rencontrerait dans les escaliers.

Puis, une fois à l'étage inférieur, Akira s'arrêta brusquement et me tira en arrière. Je le regardai bizarrement en voyant son expression. Il était complètement terrifié et tremblait et ce n'était apparemment pas que de douleur. Même si je ne savais pas pourquoi il était soudainement si terrorisé, je ressentis une boule de stress dans l'estomac à cause de sa peur.

-Qu'est-ce qui t'arrive? Lui demandai-je en chuchotant, de plus en plus inquiète.

J'écarquillai les yeux de surprise quand il affirma que si on continuait à descendre, on finirait par mourir. Qu'est-ce qu'il avait bien pu entendre pour être si effrayé et affirmer ça? C'était à cause de son état? Mais bizarrement, je préférai ne pas chercher à le remettre en question et le croire sur parole et le suivit lorsqu'il m'entraîna en m'attrapant la main. J'eus tout de même un moment d'arrêt juste avant de recommencer à monter, reportant mon attention sur les escaliers, à mon tour effrayée.

C'était encore vaste à cause de la différence d'étages mais j'avais ressenti ce qu'il avait sans doute senti tout à l'heure et qui l'avait tant terrifié. Cette sensation, j'avais ressentis quelque chose d'identique le soir où j'étais tombée sur Reia à l'entrée de la forêt et où elle était à la fois triste et en colère à cause de la situation de son frère. J'avais rarement eu aussi peur que ce soir-là tellement ce qu'elle avait dégagé était impressionnant et puissant et là, ce que je ressentais me donnait la même sensation avec tout de même un petit quelque chose d'autre qui me faisait comprendre la panique d'Akira. C'était très certainement un des big boss qui avaient quitté l'école qui se trouvait quelques étages en dessous et vu l'effet qu'il ou elle dégageait alors qu'on était séparés par plusieurs étages, je ne voulais même pas savoir ce que ce serait si on était face à face.

Accélérant le pas, je suivis Akira en remontant les escaliers. Une fois de retour dans le bureau, je regardai autour de moi pour voir s'il n'y avait pas quelque chose qui pourrait nous aider à nous échapper de là sans avoir à repasser par les escaliers et avant que le big boss n'arrive jusqu'à nous. Mais il ne semblait rien y avoir pour les sorties de secours. Si un jour, je finis chef d'un grand bâtiment comme ça, j'imposerai un sac à parachute dans chaque pièce de chaque étage (et un trempoling pour ceux des deux-trois premiers étages)! Je fronçai les sourcils en voyant Akira réveiller nos frères et devant son explication. Je ne répondis rien mais esquissai un faible sourire. Il était trop gentil même s'il ne le montrait pas bien. C'était un trop gentil maladroit en fait.


-D'accord. Lui répondis-je après qu'il m'eut proposé sa version pour sortir de là.

C'était risqué, surtout avec le fait que je n'avais plus beaucoup de forces après m'être battue contre Hiro, mais là, on n'avait pas d'autres choix si on voulait s'en sortir vivant. Lui rendant son sourire, je sautai dans le vide en même temps que lui. Dès qu'il se transforma en Corbeau, je tendis le bras dans sa direction pour l'attraper et le ramenai vers moi pour le caler sous mon bras. A quelques mètres du sol, je fronçai les sourcils et plissai des yeux pour mieux me concentrer et ralentis ma chute avec la Télékinésie. J'étais plus fatiguée que je le croyais et je ne parvins pas à doser aussi bien que je l'aurais voulu et l’atterrissage fut plus brutal que je ne l'avais prévu et je titubai en tombant au sol mais au moins on était en bas et encore en vie.


-Reste sous ta forme Corbeau, j'irai plus vite qu'en traînant ton corps plus grand que le mien. Dis-je à Akira en me mettant à courir aussi vite que je le pouvais.

Mais j'étais tellement fatiguée que je n'allais pas plus vite que si j'avais voulu trottiner et j'eus rapidement un point de côté mais je ne m'arrêtai pas pour autant, ne pensant qu'à partir le plus loin possible de cet endroit et à trouver un hôpital pour Akira. Pendant ma "course", je sortis mon portable et appelai l'hôtel, leur disant de préparer ma moto dehors et même de la démarrer pour quand j'arriverais. Lorsque je parvins à l'hôtel, ma moto était là et prête à partir. Lâchant un rapide "merci" au voiturier, je grimpai sur la selle, le Corbeau toujours sous mon bras et démarrai aussitôt.

J'étais tellement pressée et angoissée que je ne faisais pas attention à la vitesse à laquelle je roulait, ni aux feux, si bien que je manquai de peu de me faire percuter par une voiture, heureusement, le chauffeur avait eu de bons réflexes et nous avait évité de peu avant de me klaxonner. Je roulai ainsi une bonne heure, cherchant à mettre le plus de distance possible en un minimum de temps entre nous et cet immeuble de malheur. Puis, lorsque j'aperçus enfin un hôpital, je m'y arrêtai.

Une fois ma moto garée, je regardai le Corbeau dans mes bras.


-C'est bon, tu peux redevenir humain, on y est. Lui dis-je doucement.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Sam 27 Aoû - 16:26

Pendant notre chute, j'essayai de regarder autour de nous pour au moins avoir une vision de la ville en hauteur mais Asuka tombait tellement vite et je me sentais tellement faible que j'avais l'impression que j'allais tourner de l’œil et je me résolus à caler ma tête contre son bras. J'eus l'impression qu'on me secouait comme si on essayait de me réveiller lorsqu'elle atterrit un peu trop brutalement au sol mais n'eus pas le courage de relever la tête tout de suite, me préparant à redevenir humain et à courir le plus loin possible de cet immeuble maudit. Mais Asuka préféra que je reste sous forme Corbeau et se mit à courir.

"Merci." Lui répondis-je doucement.

Je finis par l'entendre appeler l'hôtel pour qu'ils lui sortent sa moto dehors mais j'avais tellement la sensation d'être dans l'état second dans lequel on est quand on est presque endormi mais encore réveillé que je ne sus pas si ça se passait vraiment où si c'était mon imagination et de toute façon, je n'étais même pas en état de chercher à le savoir.

Ce fut le son du moteur de la moto et la soudaine rafale de vent que je ressentis dans mon plumage qui me réveilla totalement et me fis réaliser qu'elle avait par continuer la route en moto. Me calant comme il faut contre son bras pour le pas m'envoler (j'étais tellement léger que j'avais l'impression que dès qu'elle me lâcherait, je serais emporté dans les airs, comme si on avait soufflé sur un feuille), je profitai de la sensation de vitesse que je ressentais tout de même avec un sourire intérieur, me sentant tout de même de plus en plus fatigué.

Je ne sais pas combien de temps après (j'avais fini par perdre la notion du temps) elle finit s'arrêter puis elle me dit de redevenir humain. J'étais tellement faible que pendant un moment, je doutai ne pas pouvoir y arriver. Il me fallut un certain temps pour me concentrer et recouvrer ma forme humaine. Entrouvrant les yeux, je vis qu'on était devant un hôpital.

"Oh non... pas l'hôpital."
Marmonnai-je en me sentant de plus en plus faible.

Ma vision commençait à se troubler. J'avais à la fois super chaud et le moindre souffle d'air me paraissait glacé. Je fis à peine deux pas en avant que ma vision se voila totalement et je m'évanouis en tombant en avant au sol.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Sam 27 Aoû - 21:00

Quand il redevint humain, je me pinçai les lèvres en voyant son état. Il était devenu vraiment pâle, il était recouvert de sueurs et semblait sur le point de s'évanouir à tout instant. Je posai ma main sur son front pour vérifier sa température. Il était brûlant de fièvre. Le sang de sa blessure coulait tellement qu'il passait à travers ma veste et coulait le long de son ventre maintenant. Il était vraiment temps qu'on arrive. Il n'aurait jamais tenu le voyage du retour jusqu'à la fin.

-Ben si c'est l'hôpital et on ne discut... Oh non c'est pas vrai! M'exclamai-je en le voyant s'effondrer au sol.

Je m'accroupis devant lui et commençai à le relever mais un cri de douleur m'échappa lorsque mon poignet me rappela brutalement qu'il était cassé. Je dus me résoudre à passe son bras autour de mon cou et le tenir avec ma dernière main de valide. Je le trainai ensuite péniblement jusqu'à l'entrée. Lorsqu'on nous aperçut, des médecins se précipitèrent vers nous et me libérèrent d'Akira en le soulevant et le posant sur un brancard.


-Aidez-le... vite! Il vient... de... s'évanouir. Leur dis-je en tentant de reprendre mon souffle (c'est qu'il pesait son poids mine de rien et je n'avais quasiment plus de forces, surtout pour trainer un poids mort).

Ils emmenèrent Akira je ne sais où, sûrement un service des urgence ou quelque chose comme ça. Je finis par m'asseoir sur une chaise pour récupérer un peu. Quelques instants plus tard, un médecin vint me voir et me posa des questions. Il voulait surtout savoir comment il s'était fait ça etc. Je restai le plus vague possible en disant que je ne savais pas, que je l'avais simplement retrouvé comme ça et que je m'étais empressée de l'emmener ici. On finit par s'occuper de panser mes plaies et de mon poignet. On voulut me mettre un plâtre mais j'insistai pour des bandages.

Quelques heures plus tard, un médecin vint me voir pour me dire qu'Akira était finalement tiré d'affaire, ce qui me rassura. Mais il n'était toujours pas réveillé et ne le ferait certainement pas avant demain au plus tôt. Le remerciant, j'attendis qu'il s'éloigne avant de partir de l'hôpital. Je retournai à l'hôtel où on avait laissé nos affaires. Une fois devant la porte de ma chambre, j'hésitai un long moment avant d'ouvrir la porte sachant le spectacle qui m'attendrait derrière. Mais une fois que j'eus ouvert la porte, je constatai que le corps de ma mère n'était plus là. Il n'y avait même pas une seule tâche de sang. Ils étaient déjà passés par là apparemment. Serrant les poings de colère, de nouvelles larmes de tristesse et de colère coulant sur mon visage, je sortis en claquant la porte.

Le lendemain, vers la fin de la matinée, lorsqu'Akira ouvrit les yeux dans son lit d'hôpital, ses vingt quatre points de suture au ventre, ses vingt et un au dos et le haut du corps recouverts de bandages, j'étais assise à côté de lui en train de nettoyer le sang qui recouvrait la lame de son sabre. En le voyant se réveiller, je m'arrêtai et lui adressai un sourire.


-Salut. Lui dis-je doucement pour éviter de lui donner mal à la tête en parlant trop fort.

-Désolée, je sortis ton sabre. Il était tâché de sang et comme je sais que t'y tiens plus qu'à la prunelle de tes yeux je l'ai nettoyé comme j'ai pu. Lui dis-je avec un sourire désolé en reposant ledit sabre sur le matelas à côté de son propriétaire.

-Comment tu te sens? Lui demandai-je.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Sam 27 Aoû - 23:57

Lorsque je me réveillai, le premier son qui me parvint aux oreilles fut celui d'un tissu glissant sur le métal d'une lame. Même si ça ne valait pas le son d'une lame glissant le long de son fourreau, c'était tout de même agréable à entendre. Puis, une odeur désagréable me piqua le nez. Une odeur... d'hôpital?! J'ouvris alors les yeux pour me voir allongé sur un lit d'hôpital. Bon sang mais qu'est-ce que je fabrique ici? Puis, les souvenirs de la journée d'hier me revinrent en mémoire et je me souvins pourquoi on avait dû venir ici. Je tournai la tête vers Asuka lorsque j'entendis sa voix.

"Salut." Lui répondis-je faiblement avec un sourire.

Je posai mes yeux sur mon magnifique et parfait Katana lorsqu'elle en parla avec un sourire amoureux. Ce qu'il pouvait être beau et cette lame si belle, attirante, coupante. Lorsqu'Asuka le posa près de moi, je posai ma main sur la poignée pour sentir son contact entre mes doigts, ce qui m'arracha un sourire de bienêtre.

"Merci,c'est gentil." Répondis-je à Asuka avec un sourire reconnaissant.

"Désolé de t'avoir salie." Murmurai-je à ma parfaite lame en baissant les yeux sur elle.

Je relevai les yeux lorsqu'Asuka me demanda comment j'allais. De ma main libre, je baissai un peu les draps qui me recouvraient pour regarder le haut de mon corps recouvert de bandages et ma main reliée à une perfusion de sang. Je regardai Asuka avec un sourire ironique.

"Comme une momie qu'on ramène à la vie." Finis-je par répondre.

J'essayai de me relever mais je me sentais encore trop faible et à peine eus-je commencé à décoller du lit que je me laissai y retomber avec un soupir de fatigue et de lassitude. J'aperçus l'étui d'une guitare près de mon lit (mais je jure que d'ici ce soir j'aurai quitté cette foutue chambre!). Me doutant que c'était celle de Kakeru, j'en conclus qu'Asuka était retournée à l'hôtel pendant mon sommeil et qu’elle avait donc dû voir ce qu'il restait de sa mère.

"Et... Et toi? Comment tu te sens?" Lui demandai-je doucement, espérant ne pas lui faire penser à des souvenirs d'hier dont elle n'aurait justement pas voulu se rappeler.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Dim 28 Aoû - 6:07

Je lui adressai un sourire rassurant pour lui indiquer que ce n'était rien. De toute façon, je ne savais pas quoi faire d'autre en attendant son réveil qui aurait pu avoir lieu des heures plus tard et de toute façon, j'étais sûre que je m'y étais mal prise, même si au moins, j'avais retiré le sang qui recouvrait la lame. Je le regardai avec un air à la fois désespéré et amusé en le voyant s’excuser auprès de sa lame de l'avoir salie. Il était pire que certaines personnes avec les plantes. Il y en a qui disent que leur parler les aide à grandir et tout. Je n'ai jamais sus si c'était vrai mais peut-être que c'est pas impossible! Après tout, ce sont des êtres vivants elles aussi, peut-être qu'elles ont besoin de communication! Je suis sûre que celui qui a créé Poison Ivy l'avait créée pour faire passer ce message!

Je regardai Akira avec un petit sourire amusé quand il critiqua son état avec ses bandages.


-Plaints toi. T'es pas passé loin de vraiment être une momie. Il n'aurait plus manqué que le sarcophage. Lui répondis-je sur un faux air de reproche.

En le voyant essayer de se relever, je m'apprêtais à le forcer à se rallonger mais il le fit avant, contre son gré mais il le fit quand même. En le voyant regarder l'étui de la guitare que j'avais trouvé dans sa chambre avant de quitter l'hôtel hier soir et ne le voyant pas poser de questions, j'en déduisis qu'il avait compris de quelle guitare il s'agissait.

-Comme je suppose que quoi qu'on te dise, ce soir tu seras debout, j'ai réservé nos billets d'avion pour le vol de nuit. Lui dis-je avec un clin d'oeil.

-Mais je te conseille de sortir par la fenêtre si tu ne veux pas finir attaché à ton lit. Lui dis-je avec un petit rire.

A sa question, je gardai un sourire sans joie tandis que je fixai les couvertures sans les regarder. En fait, j'arrivais plus ou moins à tenir le coup parce que je m'efforçais d'y penser le moins possible. Je savais que quand je me remettrai à y repenser, rien que pour faire le point, ça n'irait pas du tout mais je ne voulais pas qu'Akira assiste à ça, ni personne d'autre d'ailleurs. J'avais suffisamment pleuré devant lui comme ça.


-Pas autant que je voudrais mais pour le moment j'encaisse du mieux que je peux. Lui répondis-je avec le même sourire sans joie au visage.

Je fermai un instant les yeux et pris une longue inspiration pour éviter de craquer devant lui. Je finis par me lever.


-Je vais te laisser, t'as besoin de repos. Attends au moins la fin d'après-midi avant de tenter de te lever. T'as perdu pas mal de sang et si on met de côté les soins des Guérisseurs, il te faudra des semaines pour récupérer de tes brûlures alors ménage-toi. Lui dis-je avec un sourire.

Je restai un moment debout à côté du lit, puis je finis par me pencher vers Akira pour le serrer dans mes bras en évitant d'y aller trop fort pour ne pas lui faire mal, posant mon visage sur son épaule.


-Merci pour tout. Lui murmurai-je en fermant les yeux.

Je restai un moment ainsi avant de le relâcher et me redresser. Je lui souris une nouvelle fois.


-Je t'attendrai au parking vers six heures et demie, l'aéroport n'est pas loin d'ici. Lui dis-je avec un clin d'oeil.

Puis je sortis de sa chambre. Quelques minutes plus tard, j'étais dehors.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Dim 28 Aoû - 21:08

J'eus un flash de moi dans une tenue de momie dans une vitrine dans un musée. Une petite famille passa devant moi et les enfants me pointaient du doigt en rigolant de voir "une vraie momie" tandis que je sous mes bandages je poussais des hurlements étouffés pour qu'on vienne me sortir de là. J'essayai de bouger mais j'avais les mains reliées au torse et je ne réussis qu'à basculer en avant et me casser la figure au sol en brisant ma vitre. Les gardes se précipitèrent vers moi et ils finirent par entendre mes cris de détresse et croyant que j'étais une sorte de mort vivant et là ce fut la panique générale. Soudain, Rick O'Connell débarqua et commença à me tirer dessus. Je parvins enfin à bouger et détallai aussi vite que je pus dans le sens inverse. Et soudain, ce fut Imotep tomba du plafond et atterrit entre O'Connell et moi et s'attaqua à ce premier.

Je revins à la réalité lorsqu'Asuka reprit la parole. Je finis par avoir un petit rire amusé lorsqu'elle dit que je serai sûrement debout ce soir (j'espère quand même que ce sera fait bien avant).

"Super. T'as vraiment pensé à tout, merci." Lui dis-je avec un sourire reconnaissant.

Je ne savais pas trop pourquoi elle ne cherchait pas à me forcer à rester plus longtemps dans ce lit mais je lui étais reconnaissant de ne pas le faire. Elle me donnait même des conseils pour sortir d'ici sans m'attirer d'ennuis. Je finis par hocher la tête avec un nouveau sourire reconnaissant. Sourire qui s'effaça rapidement en voyant l'expression de son visage. En même temps, ce n'était pas étonnant qu'elle n'aille pas bien avec tout ce qu'elle avait vécu hier. Je la regardai tristement en me sentant frustré de ne rien pouvoir faire pour l'aider à aller mieux. Elle avait vu mourir sous ses yeux sa mère qu'elle n'avait jamais pu connaître et qu'elle venait tout juste de revoir. Son père était un Valar ennemi et un de ses grands amis de toujours était en fait son demi-frère et aussi un traître et tous deux avaient voulu la tuer et on avait manqué de mourir de diverses manières et enfin elle avait dû me conduire d'urgence à l'hôpital pour que je ne meurs pas, le tout en l'espace de quelques heures à peine. Elle avait largement de quoi être abattue, perdue, triste, démoralisée et j'en passe.

"Je suis désolé." Lui dis-je doucement, me sentant encore plus frustré de dire ce genre de truc allongé sur un lit que j'étais incapable de quitter pour le moment.

Je la regardai avec une moue de gamin vexé quand elle me conseilla de ne pas tenter de me lever tout de suite et en me rappelant mon état, jetant un coup d’œil à ma perfusion.

"Mouais, j'essaierai."
Marmonnai-je.

Lorsqu'elle fut debout, elle resta un moment sans bouger. Je fronçai les sourcils, me demandant ce qu'elle avait, puis les haussai de surprise lorsqu'elle me serra dans ses bras. Je finis par avoir un petit sourire en l'entendant me remercier et j'enroulai mes bras autour de sa taille pour lui rendre son étreinte en posant ma tête sur son épaule, sentant le parfum de pomme qu'elle dégageait.

"Pas de quoi. Et merci à toi." Lui répondis-je doucement en lui caressant doucement le dos, comme pour essayer de la rassurer.

Je relâchai mon étreinte lorsqu'elle en fit de même et la laissai se redresser. Je la regardai avec un sourire, content de voir qu'elle affichait déjà une meilleure mine que tout à l'heure.

"Ok, j'y serai." Lui répondis-je avec un sourire en coin.

Puis, elle s'en alla. Je passai le reste de la matinée à me reposer (pas que j'en avais envie mais malgré moi, j'étais toujours fatigué et faible, du coup je ne pouvais pas faire grand chose d'autre). A midi, je regardai l'infirmière qui m'apportait mon repas comme si c'était le messie... avant de la regard d'un œil suspicieux en voyant la dose que j'avais. Il n'y avait même pas de quoi faire une entrée et eux ils appellent ça un repas? Tous des rapias ces toubibs, tu m'étonnes qu'ils gagnent autant.

Le reste de l'après-midi, je regardai la télé et malgré moi, je restai à buger devant un feuilleton vraiment con (en fait, c'était le fait que ce soit si con qui m'hypnotisait, comme quand on voit une pub tellement conne qu'on ne peut pas s'empêcher de la regarder et que quand on nous dit de zapper on réponde "ah non c'est trop con!"). Lorsque l'épisode se termina, je m'empressai d'éteindre l'écran avant de replonger (si jamais un Télépathe tombe sur ce moment, il faudra que je le tue, il n'y a pas moyen là). Je passai ensuite un moment à fermer les yeux et me concentrer sur mon ouïe et mon odorat pour essayer d'entendre et sentir ce qui se passait dans les chambres voisines mais avec les odeurs typiques des hôpitaux, mon odorat ne me servit à rien mais je parvins à aussi bien entendre ce qui se disait que si j'avais collé mon oreille à la porte.

Puis, je me décidai à enfin sortir de ce lit. Le premier essai fut assez périlleux à cause de la sensation de fatigue que j'éprouvai une fois debout et je dus me rasseoir. Au deuxième essai, je me fis surprendre par une infirmière qui me menaça d'une seringue pour me forcer à me recoucher (alors que, sans vouloir être méchant, vu son gabarie, le poing aurait été aussi intimidant). Par contre, lorsqu'elle fut dans le couloir, je l'entendis parler de moi à une autre infirmière avant de dire qu'elle allait chercher le docteur je ne sais pas quoi pour venir me voir. Je me pressai alors de dégageai mes draps, retirer ma perfusion et me relever. J'eus une légère sensation de vertige mais pas différente de celle que j'ai quand je sors du lit après avoir dormi et je n'eus qu'à secouer la tête pour recouvrer mes esprits. Je récupérai mes armes et me dirigeai jusqu'à la fenêtre et l'ouvris. Je jetai un coup à la porte de ma chambre. Personne, parfait. Je me concentrai et me changeai en un grand Corbeau avant de m'envoler par la fenêtre.

"Enfin libre!"
Croassai-je une fois dans les airs.

J'en profitai pour survoler le toit de l'hôpital, histoire de savourer de nouveau la sensation de vol, avant de redescendre vers le parking. Lorsque j'aperçus Asuka, je me dirigeai vers elle pour me poser sur son épaule de libre (son Aigle Royal occupait la première).

"On peut y aller."
Annonçai-je joyeusement avant de quitter son épaule et redevenir humain.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Lun 29 Aoû - 0:22

Pendant qu'il me rendit mon étreinte, je me sentis un peu mieux sur le coup. Je devais avouer que même si j'aurais préféré le contraire, j'avais besoin de sentir un peu de réconfort. Pendant un instant, je fus tentée de rester auprès d'Akira, à la fois pour être sûre qu'il ne ferait pas de bêtises mais aussi pour simplement profiter de sa présence. Après la trahison de Hiro, je ne savais plus trop si tous mes autres amis étaient de véritables amis ou non. Hiro était à mes yeux le plus digne de confiance du groupe et c'était celui qui s'était joué de moi. Il n'y avait plus qu'Akira en qui j'avais vraiment confiance. Il avait partagé tout ce que j'avais vécu et il était toujours là, il n'y avait qu'auprès de lui que je pouvais espérer trouver un peu de réconfort. Mais il avait besoin de se reposer et je me décidai donc à le laisser tranquille avant de partir en emportant sa guitare.

J'avais passé la journée en haut de l'immeuble sur lequel j'avais proposé à Akira de sauter à vélo, regardant l'étendue de la ville et profitant d'être seule pour pleurer de nouveau la mort de ma mère. Akusa avait fini par me rejoindre et ne m'avait plus quittée du reste de la journée. Puis, vers la fin d'après-midi, j'avais fini par redescendre et avant de retourner à l'hôpital, je m'étais arrêtée pour faire le plein d'essence. Puis, de retour au parking, j'attendis l'arrivée d'Akira en espérant qu'il n'aurait pas fait de bêtise qui aurait poussé les médecins à le clouer au lit de force.

Mais heureusement, je finis par apercevoir un Corbeau se dirigeant vers moi, ce qui m'arracha un sourire, surtout lorsqu'il se posa sur mon épaule de libre. C'était trop classe, j'avais deux volatiles sur les épaules!


-Ok alors on y va! Lui répondis-je avec un sourire avant de monter sur ma moto.

Le trajet jusqu'à l'aéroport se fit sans soucis et nous n'attendîmes pas plus d'une demie heure avant de monter dans l'avion. Le vol se passa aussi bien qu'à l'allée mais j'eus du mal à m'endormir et dû dormir au maximum trois heures et encore pas trois heures de suite. Du coup, quand nous arrivâmes à Denver, j'étais vraiment fatiguée et ne me sentais pas en état de rouler six heures de suite.


-Tu peux conduire à ma place s'il te plaît? Demandai-je à Akira après avoir récupéré ma moto.

-Je suis trop fatiguée pour conduire. Mais si tu ne peux ou veux pas, c'est pas grave mais il faudra que tu me laisses quelques heures pour me reposer. Lui dis-je avec un sourire désolé et fatigué.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Lun 29 Aoû - 2:55

Le début du voyage de retour se fit sans soucis. L'attente à l'aéroport ne fut pas long (mais je pense que c'est parce qu'Asuka avait bien calculé son coup, après tout, c'est elle qui m'avait donné l'heure à laquelle la retrouver au parking) et le vol se fit sans soucis. Lorsque nous arrivâmes à Denver, Asuka avait tout de même l'ait bien fatiguée. Elle ne dégageait plus l'énergie enthousiaste qu'elle a d'habitude (ce qui était normal) et elle avait des cernes qui commençaient à plutôt bien se marquer sous les yeux. Elle était tellement fatiguée qu'elle me demanda si je pouvais conduire à sa place pour le reste du voyage. Je finis par hocher la tête avec un petit sourire.

"Pas de soucis. Je ferai quelques poses pour Tiago et Akusa donc si t'as envie de profiter de l'une d'elles pour dormir, n'hésite pas."
Lui répondis-je avec un sourire rassurant.

Puis nous nous mîmes en route. Je fis plus de pauses que je ne m'y attendais, non seulement pour nos Animae mais aussi pour moi. J'étais plus faible que je ne le pensais et la fatigue me rattrapait rapidement (je sens que je vais me faire passer un savon par les infirmières Guérisseuses si elles apprennent que j'ai quitté l'hôpital et fait la route dans cet état).

Le bâtiment de l'école nous apparut finalement un peu après que la nuit soit tombée. On voyait diverses fenêtres éclairées par les lumières des pièces allumées. Je me dirigeai vers le garage de l'école et y garai la moto d'Asuka avant de l'éteindre. J'attendis qu'Asuka descendre avant de l'imiter mais elle ne bougea pas. Tournant la tête sur le côté pour l'apercevoir, je constatai qu'elle avait fini par s'endormir, la tête sur mon épaule. Je descendis donc le plus doucement possible en essayant de la secouer le moins possible. Je la regardai un instant avec un sourire doux. Puis je me penchai vers elle et la pris dans mes bras pour la soulever.

Je sortis ensuite du garage. Je m'arrêtai un instant à son entrée pour contempler le bâtiment dans lequel on vivait désormais. Je baissai ensuite les yeux vers le visage endormi d'Asuka. Elle avait l'air si insouciante comme ça, comme si tous ses soucis c'étaient envolés. Je lui adressai un nouveau sourire.

"On est rentré." Dis-je doucement avant de prendre la direction de l'infirmerie en sentant mes points de suture sauter un à un sous le poids de l'effort.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum