Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Lun 22 Aoû - 15:39

J'avais vaguement entendu des bruits de pas derrière la porte mais j'étais trop occupé pour y faire attention, du coup, quand je ne les avais plus entendus, j'avais inconsciemment pensé que c'était quelqu'un du service d'étage qui était simplement passé dans le couloir ou un truc comme ça. Du coup, lorsque la porte s'ouvrit en grand sur Asuka, j'eus un sursaut de surprise et lorsque je la reconnus, je me sentis rougir violemment à mon tour en écarquillant les yeux de surprise et d'horreur.

Quelques instants après qu'Asuka soit retournée dans le couloir, Lili et moi sortîmes du lit et nous rhabillâmes sans un mot. Quelques instants plus tard, elle quittait la chambre. Je restai assis sur mon lit, n'osant pas aller voir Asuka. Je fronçai les sourcils en entendant de drôles de mouvements dans le couloir. On aurait dit une bagarre. Attends, ce n'est quand même pas Asuka et Lili?! J'eus un flash où elles étaient en train de faire un violent combat dans la boue en se tirant les cheveux et tout le tremblement rien que pour moi. Je revins à la réalité en entendant un cri de surprise dans le couloir.

Alors que je me levais pour aller voir ce qui se passait, Asuka entra dans la chambre. Je m'arrêtai dans mon élan et avalai ma salive.

"Euh..." Dis-je en levant les yeux sur le côté alors que j'avais un flash back.

Peu après être entré dans ma chambre, j'étais allé prendre une douche et je venais d'en sortir.J'étais ensuite allé regarder la vue que javais sur la ville depuis l'une des fenêtres de la chambre avant d'entendre des coups frappés à la porte. Je m'étais approché prudemment de la porte mais j'avais fini par reconnaître l'odeur du parfum de Lili et j'avais fini par lui ouvrir.

"Qu'est-ce que tu fais là?" Avais-je demandé, surpris.

-Comme tu es nouveau, j'ai eu envie de t'accorder un deuxième gage. Avait-elle dit avec un sourire malicieux avant d'entrer.

Je finis par revenir à la réalité.

"E... Elle avait dû s'égarer." Finis-je par répondre d'un ton désintéressé.

En fat, elle avait fini par me dire qu'elle était toujours avec Kakeru quand ce dernier avait reçu le sms d'Asuka avec l'adresse de l'hôtel et elle n'avait eu qu'à payer le réceptionniste pour lui indiquer ma chambre.

"Désolé." Finis-je par lui dire en me passant la main sur la nuque avec une mine confuse.

Je savais qu'elles ne s'entendaient pas, c'était pour ça que j'avais demandé à Lili de partir en milieu de matinée (sans pour autant lui dire que c'était pour éviter de tomber sur Asuka) mais quand elle a prononcé le mot "manger", je n'ai rien pu faire.

*...*

*Toi tu la fermes!*


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Lun 22 Aoû - 19:00

Je dus me retenir de rigoler devant son air gêné pour essayer de rester un minimum crédible mais c'était dur là. C'était vraiment marrant de voir que l'Akira qui m'avait limite provoquée pour que je puisse l'embrasser était l'Akira tout gêné de s'être fait prendre avec une autre fille. Il doit vraiment être schizophrène! Si ça se trouve, sa deuxième personnalité ne sort que quand il est trop près d'une fille et le reste du temps, il reste l'Akira gentil et gêné! Par contre, j'abandonnai mon expression sévère pour une expression totalement neutre en entendant son excuse, le genre d'expression que les personnages de manga ont quand ils disent juste "...".

-Tu devais pas être doué pour mentir à tes parents. Devinai-je d'un air blasé.

Je finis par laisser tomber la comédie et me mis à rigoler en le voyant s'excuser.


-T'inquiète pas va! T'es un grand garçon, tu fais ce que tu veux avec qui tu veux. Lui dis-je en lui donnant un petit coup de poing à l'épaule avec un clin d'oeil.

Puis, nous descendîmes manger et une fois que nous eûmes terminé, nous sortîmes de l'hôtel. Je récupérai ma moto chérie et montai dessus avant d'inviter Akira à en faire de même. Puis je me mis en route. Je roulais ainsi pendant un bonne demie-heure. Plus j'avançais, plus je commençais à avoir un noeud qui se formait à l'estomac, sentant le stress monter. Finalement, je m'arrêtai à proximité d'un quartier que je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup fréquenter : un quartier des plaisirs. Je finis par me tourner vers Akira et lui souris doucement.


-Maintenant, je vais t'expliquer. En fait, je n'ai jamais vraiment bien connu mes parents. Mon père est le directeur d'une grosse entreprise et il n'était jamais à la maison. Quant à ma mère... elle travaille ici. Lui dis-je en désignant le quartier devant lequel on se trouvait.

-Mon père n'a jamais voulu reconnaître publiquement qu'il avait fréquenté ce lieu et encore moins que sa fille avait pour mère une prostituée. Du coup, il ne m'a jamais vraiment laissé l'occasion de la connaître. Je ne l'ai vue que trois fois dans ma vie. En dehors de ça, mon père prétendait que ma mère était morte le jour de son accouchement et qu'ils n'avaient pas eu le temps de se marier, qu'ils avaient prévus de le faire après ma naissance. Je lui ai bien demandé plusieurs fois de me laisser voir ma mère mais il m'en a toujours privé. Je lui ai demandé d'au moins la faire sortir de cet endroit, qu'elle ait une vie meilleure qu'ici au moins, il m'a giflée. Bien sûr, j'ai tenté d'aller la voir en douce mais il avait toujours un homme pour lui dire ce que je faisais et où n'importe quand et du coup, je n'ai jamais pu voir ni connaître ma mère et pour être sûr que je n'arrive pas à la faire sortir d'ici moi-même vu que grâce à lui, je suis riche, il s'est arrangé pour que ma mère coûte cinquante cinq milliards de yens (environs cinq cent cinq millions d'euros). Expliquai-je en serrant les poings de plus en plus fort.

S'il y avait bien une personne que je détestais, c'était bien mon père. Je n'ai jamais aimé sa manière de faire avec ma mère, juste parce qu'il ne voulait pas assumer le fait qu'il ait couché avec une prostituée et j'avais encore moins aimé le fait qu'il lui donne un prix, comme si elle n'était qu'un simple objet mis en vente. Mais ça, c'était mon problème, pas celui d'Akira et je ne voulais pas les lui imposer. Je tâchai donc de rester aussi décontractée que possible.


-Et depuis ce jour, je ne sais pas comment il faisait mais il arrivait toujours à savoir quand je dépensais mon argent pour des trucs comme des sorties entre potes, auxquels cas il ne me faisait jamais de commentaires, mais quand je retirais de l'argent et que j'essayais de le mettre de côté pour essayer d'économiser pour un jour avoir assez pour... acheter ma mère, il le savait aussi et m'enlevait cet argent, au bout du compte, je n'ai jamais rien pu faire pour elle. Racontai-je en baissant doucement les yeux au sol.

-Tout ce qui l'intéressait, c'était son importance dans son entreprise et du coup dans le monde et tout ce qui l'intéressait chez moi, c'était que je finisse par prendre sa place. Expliquai-je d'un ton déjà plus acide.

-La seule chose que j'ai de ma mère, c'est ça. Lui dis-je en sortant mon Collier-Objet Précieux au bout duquel se trouvait un petit rubis de sous mon t-shirt.

-Quand elle a eu assez d'argent, elle a préféré tout dépenser pour m'offrir un cadeau plutôt qu'essayer de s'en sortir. Dis-je, plus pour moi que pour Akira, avec un léger sourire en retenant mes larmes que je sentais me monter aux yeux.

-T'imagine un peu? Ma mère que je n'ai quasiment jamais pu voir m'a montré plus d'intérêt et d'amour que mon père qui n'a jamais voulu se donner la peine de m'élever. Finis-je par dire avec un petit rire sans joie.

-Enfin bon, si on est ici aujourd'hui c'est parce que, bien que mon père m'ait bloqué mes accès à mon argent depuis que je suis à Valhalla (je l'ai découvert il y a quelques jours en voulant me commander un jeu), j'ai tout de même réussi à me débrouiller pour récolter la somme qu'il fallait pour ma mère et si j'ai voulu revenir à Tokyo, c'était justement pour la faire sortir d'ici. Lui dis-je avec un sourire en sortant de ma poche une grosse liasse de billets.

-Et du coup, je vouais savoir si t'accepterais d'aller faire la transaction toi-même? J'avoue qu'en plus du fait que t'es la personne que j'apprécie le plus à Valhalla, le fait que tu puisses changer d'apparence et que tu ne sois jamais venu à Tokyo pourrait encore plus m'aider. Comme personne ne te connait, tu passeras plus facilement inaperçu que moi dont le visage doit être connu ici à cause de mon père. Il faudrait donc, que tu y ailles, que tu fasses le plus vite l'échange et que tu ramènes vite ma mère ici avant que mon père ne soit au courant. Comme tu peux te changer en Corbeau, tu pourrais nous rejoindre ensuite à l'hôtel? Il n'y a que deux places sur ma moto. Lui demandai-je, me sentant quand même gênée de lui demander ça alors que ça ne le concernait pas.

-Mais si ça t'ennuie, je peux te déposer à l'hôtel ou autre part et je me débrouillerai quand même, pas de soucis. Lui dis-je avec un sourire rassurant.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Lun 22 Aoû - 22:28

"Peuh!" Me contentai-je de dire face à sa réponse à mon explication sur la présence de Lili dans ma chambre.

Le pire, c'est que je n'ai vraiment jamais pu leur mentir, enfin surtout à ma mère vu que mon père n'était pas souvent à la maison. Elle disait que j'étais trop honnête et naïf pour pouvoir mentir correctement. Et les seules fois où j'arrivais à mentir correctement, c'était grand frère Serizawa qui se faisait une joie de démontrer que je mentais.

J'eus un petit sourire amusé et gêné lorsqu'Asuka me dit que ce n'était rien en me donnant un coup à l'épaule, me sentant quand même coupable d'avoir fait ça avec une fille qu'elle n'aimait pas alors que j'étais venu pour l'accompagner. Puis nous descendîmes manger. Une fois que ce fut fait, nous sortîmes de l'hôtel et nous partîmes sur la moto d'Asuka. Ne sachant pas où elle comptait m'emmener, je profitai de la balade pour regarder les paysages que nous offrait Tokyo.

Lorsqu'elle s'arrêta devant un quartier des plaisirs, je fronçais les sourcils d'interrogation. Qu'est-ce qu'elle venait faire là? J'eus un flash où Asuka me disait que c'était là où j'allais vivre maintenant vu comment j'étais parti. Mais je revins à la réalité lorsqu'elle commença à parler et me raconter ce qu'elle ne m'avait pas expliqué au début de la mission.

Plus elle me racontait son enfance, plus je sentais le mépris que j'éprouvais envers son père se changer en haine tandis que mes yeux viraient au jaune-ocre. Comment ça peut être possible de se comporter comme ça envers d'autres personnes et les considérer comme de simples objets? Je ne supporte pas ce genre de comportement! Heureusement qu'Asuka a l'air de ne pas du tout aimer son père parce que c'est certain que si un jour je tombe sur lui, je le tuerai tout de suite. Sale type, je ne le connaissais pas que je ne pouvais déjà pas le voir cet enfoiré. Je ne savais pas quel sentiment était le plus for : la haine que j'éprouvais envers ce pauvre con ou la peine que j'éprouvais pour Asuka et sa mère. Je lui rendis d'ailleurs son sourire lorsqu'elle résuma bien la différence d'amour que ses parents lui avaient accordé.

J'écoutai ensuite la suite de ses explications et me sentis du coup flatté qu'elle ait voulu que je l'accompagne pour l'aider à faire sortir sa mère de là.

"Tu rigoles? C'est honneur plutôt que ce moi plutôt qu'un de tes anciens amis!" Lui répondis-je avec un sourire en coin en lui arrachant la liasse de billets des mains.

"Et pas de soucis, je vous suivrai sous ma forme Corbeau. Donc attends tranquillement ici, je vais la chercher, il me faut juste le nom qu'elle utilise ici." Lui dis-je avec un clin d’œil.

Dès qu'elle m'eut répondu, je changeai la taille et la couleur de mes cheveux pour qu'ils deviennent un peu plus courts et blonds et mes yeux devinrent bleus avant de m'aventurer dans le quartier vers le bâtiment qu'Asuka m'avait indiqué. Je rentrai et m'adressai à un type qui avait l'air de plus ou moins gérer le bâtiment, je demandai à voir une femme du nom qu'Asuka m'avait donné. On me conduisit alors à elle. Lorsque je la vis, je fus choqué de voir qu'elle était si jeune pour une mère d'une fille de vingt ans. Elle avait à peine le double.

Reprenant mes esprtis, je lui expliquai rapidement qui j'étais : un ami de sa fille Asuka et qu'on avait assez d'argent pour la faire sortir d'ici. Je la prévins également que lorsqu'on serait sorti, on devrait rapidement la rejoindre pour que sa fille la mène ailleurs qu'ici avant que son père ne soit au courant. Elle parut d'abord perplexe mais en entendant le nom de sa fille, son visage s'était aussitôt adouci, ce qui m'avait arraché un sourire à moi aussi. Elle aimait vraiment sa fille, ça se voyait. Nous finîmes par revenir à la réception et je me dépêchai de payer en jetant sans arrêt des coups d’œil autour de moi au cas où j'apercevrais quelqu'un qui me paraîtrait louche.

Une fois dehors, nous nous pressâmes d'aller là où Asuka nous attendait.

"Allez-y, je vous retrouve à l'hôtel."
Leur dis-je avec un sourire avant de m'éloigner.

Une fois dans une ruelle déserte, je me transformai en un grand Corbeau et pris mon envol.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mar 23 Aoû - 0:23

Je fus tout de même surprise de voir la couleur des yeux d'Akira changer comme ça, surtout qu'il avait l'air vraiment en colère mais au moins, le voir réagir face à ce que je lui disais me prouvait qu'il ne s'en fichait pas et même qu'il ressentait un peu ce que je ressentais pour celui qui est censé être mon père (parce que vu ce qu'il a fait pour moi à part me laisser profiter de son argent, il n'avait pas du tout l'étoffe d'un père).

Je le regardai avec un large sourire lorsqu'il m'enleva les billets des mains, vraiment ravie qu'il ait l'air si heureux d'accepter de m'aider.


-Merci beaucoup. Le remerciai-je en l'embrassant sur la joue avant de le laisser partir, une sourire amusé devant sa couleur de cheveux.

Je le regardai s'éloigner en ressentant le noeud que j'avais à l'estomac se serrer de plus en plus au fur et à mesure qu'il s'éloignait. J'espère vraiment que ça allait bien se passer et que mon père n'allait pas trouver une nouvelle fois le moyen de m'empêcher de faire sortir ma mère d'ici et de pouvoir la voir. J'avais également peur qu'à cause de lui, Akira finisse par se retrouver dans une mauvaise situation alors qu'il ne faisait que m'aider, même si je suis sûre que ce fou aurait adoré ça plus qu'autre chose. Mais heureusement, je finis par le voir revenir avec... ma mère. Mon sourire s'agrandis et je lutter contre l'envie de leur sauter dessus tellement j'étais contente. Je me dépêchai de mettre le contact pour démarrer ma moto et attendis que ma mère monte derrière moi.


-Merci beaucoup Akira! On se retrouve à l'hôtel. Le remerciai-je avant qu'il ne s'éloigne.

Je tournai un instant la tête vers ma mère et lui souris, les larmes aux yeux tellement j'étais heureuse de la voir enfin. Elle avait un peu changé depuis la dernière fois où je l'avais vue mais comme c'était il y a des années, c'était normal. Les changements les plus évidents étaient ses cheveux qui avaient bien poussé et qui étaient aujourd'hui teints en violet.




Elle me souris à son tour avant de poser sa main sur ma joue. Je faillis ne plus réussir à me concentrer sur quoi que ce soit et à la serrer dans mes bras mais je parvins tout de même à me ressaisir et me mis en route. Pendant toute la durée du parcours je ne cessai de jeter des coups d'oeil dans le rétro pour y voir le reflet de ma mère. Je finis par avoir une larme qui franchit la barrière de mes yeux mais elle fut rapidement effacée à cause du vent.

Nous finîmes par arriver à l'hôtel. A peine fus-je descendue de ma moto que je sautai dans les bras de ma mère pour la serrer dans les miens. La sentir me rendre mon étreinte me fit plus de bien que je ne l'aurais cru. J'avais rêvé de cette scène je ne sais combien de fois depuis que j'étais toute petite et la vivre pour de vrai était beaucoup plus agréable que n'importe quel rêve. Je finis par plonger mon visage dans son cou en essayant de me retenir de pleurer de bonheur.


-Tu as bien grandi depuis tout ce temps ma petite Asuka. Me murmura-t-elle en passant sa main dans mes cheveux.

-Je suis si contente de te voir. Soufflai-je dans son cou tandis que mes larmes coulaient le long de mes joues avant de glisser sur son cou.

-Moi aussi. Me chuchota-t-elle d'une voix douce.

Je ne sais pas combien de temps nous restâmes comme ça mais je n'y prêtai pas attention. La seule chose à laquelle je pensais c'était que pour la quatrième fois de ma vie, j'étais enfin avec ma mère et je ne m'étais jamais sentis aussi heureuse.


-Je crois que ton ami nous attend depuis un moment maintenant. Finit par dire ma mère avec une touche d'amusement dans la voix.

Je relevai la tête pour apercevoir Akira adossé contre le mur près de la porte d'entrée de l'hôtel en train de nous regarder en nous attendant. Je finis par rompre notre étreinte et me passai la main sur le visage pour essuyer mes larmes avec un sourire confus.


-C'est vrai, le pauvre. Dis-je en m'avançant vers Akira avec ma mère.

-Désolée pour l'attente. Au cas où vous ne l'auriez pas fait, je vous présente. Maman, voici Akira, un super ami. Aki', voici ma mère, Nijiyo, même si elle a plus été appelée Revy. Les présenta-je avec un sourire.

-Enchantée Akira et merci pour ce que tu as fait pour moi et ma fille. Par contre, tu n'avais pas les cheveux blonds et les yeux bleus tout à l'heure? S'étonna-t-elle.

J'ouvris grand les yeux de surprise et d'horreur. Mince, c'est vrai qu'elle n'était pas au courant qu'il était un Morphe.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mar 23 Aoû - 1:45

"Pas de quoi." Répondis-je à Asuka avec un sourire avant de m'éloigner.

Une fois sous ma forme Corbeau, je pris mon envol et pris suffisamment d'altitude pour me retrouver au dessus de bon nombre de bâtiments. Je survolai la ville en savourant la sensation que j'éprouvais à chacun de mes vols que j'adorais tant. En quelques minutes, je fus de retour à l'hôtel (et sans me perdre plus de deux fois!). Je me posai dans un coin reculé et suffisamment bien caché pour reprendre ma forme humaine. Je sortis de ma cachette et allai m'adosser contre le mur près de l'entrée de l'hôtel et attendis Asuka et sa mère en m'allumant une cigarette.

Alors que j'écrasais le mégot par terre, le son du moteur de la mot d'Asuka se fit entendre. Je relevai la tête et les vis arriver. Je m'apprêtais à les rejoindre mais en voyant Asuka serrer sa mère dans ses bras comme ça, je préférai rester en retrait, un sourire aux lèvres. Elles semblaient si heureuses de se retrouver que c'en était vraiment beau. J'étais vraiment heureux pour elles. Pour Asuka de pouvoir enfin serrer sa mère dans ses bras et sa mère pour retrouver sa fille qu'elle n'a jamais pu voir grandir tout en étant enfin sortie de cet ignoble endroit.

Puis elles, finirent par venir dans ma direction.

"T'inquiète pas, c'est pas grave." Dis-je à Asuka avec un sourire rassurant en balayant l'air comme si je chassais une mouche lorsqu'elle s'excusa.

"Enchanté." Répondis-je à sa mère (je sens que je vais avoir du mal à la nommer Nijiyo et non pas la mère d'Asuka) avec un sourire.

Par contre, j'eus un arrêt sur image lorsqu'elle me fit remarquer que je n'avais pas plus les mêmes cheveux ni les mêmes yeux que tout à l'heure. Merde, chaque fois que je passe du stade animal à humain, je ne réfléchis pas et je redeviens instinctivement sous ma forme naturelle.

"Euh..."

Vite, trouve un truc crédible.

*Vos faux cheveux et vos faux yeux que vous utilisez chez les humains.*

*Oh bon sang, je t'aime Tiago!*

"Perruque et lentilles. Et pas de soucis." Lui répondis-je avec un sourire en coin pour avoir l'air un minimum crédible.

Puis nous entrâmes dans l'hôtel et prîmes la direction des ascenseurs avant d'en prendre un. On n'était qu'au deuxième étage mais c'était toujours mieux de prendre l'ascenseur que les escaliers (en plus, il y a une petite musique de fond, c'est trop classe).

"Je vais aller chercher mon sac à dos et faire un tour pour vous laisser tranquilles ensembles." Leur dis-je avec un sourire.

Je me doutais que même si elles venaient à me dire que je ne les dérangerais pas, elles préfèreraient rester seules entre elles. Après tout, elles avaient toute une vie à rattraper ensemble, je n'avais rien à faire pour elles et j'aurais plus l'impression de m'incruster qu'autre chose.

"Je reviendrai pour manger ce soir." Leur dis-je avec un sourire alors que les portes de l'ascenseur s'ouvraient.

Nous traversâmes le couloir jusqu'à nos chambre. Après s'être souhaité une bonne fin d'après-midi, nous rentrâmes dans nos chambres respectives. Une fois dans la mienne, je pris mon sac à dos et ressortis. Je ne savais pas trop quoi faire mais à Tokyo je devrais quand même bien trouver quelque chose pour m'occuper (au pire, j'irai boire un coup dans un bar). Une fois de retour dans l'ascenseur, je repensai au sourire d'Asuka et celui de sa mère lorsqu'elles s'étaient regardées, ce qui m'arracha un sourire doux. C'est là que je réalisai que depuis le temps, ma mère commençait à me manquer et que je devrais peut-être retourner la voir un de ces jours en espérant qu'elle ne m'en veuille plus trop d'avoir quitté la maison comme ça.

Les portes de l'ascenseur finirent par s'ouvrir et je sortis dans le hall. Des gens entraient et sortaient un peu partout. A mi-parcours, je manquai de percuter quelqu'un mais parvins à m'écarter à temps pour éviter la collision. Je lui adressai un sourire d'excuse avant de poursuivre ma rou... de m'arrêter sur place. Je humai l'air avec un peu plus d'insistance pour être sûr que j'avais bien senti. Ce type que j'avais faillis bousculer, il traînait une odeur de sang sur lui et il dégageait quelque chose que les autres ne dégageaient pas.

Je me retournai vers cet homme qui entrait dans l'ascenseur qui venait de s'ouvrir. Les seules fois où j'avais senti ça c'était... J'écarquillai les yeux d'horreur en le voyant me regarder avec un sourire mauvais avant de prendre mon apparence. Un Istari Morphe!

"Asuka." Murmurai-je en me précipitant vers l'ascenseur qui se referma devant moi.

"Kuso!" Jurai-je en frappant la porte du plat de la main.

Puis je me précipitai dans les escaliers pour les monter quatre à quatre en priant pour que j'arrive à temps. je sortis mon portable et cherchai rapidement le numéro d'Asuka avant de l'appeler.

"Asuka! C'est pas moi que tu vas voir!"
Criai-je en atteignant enfin le deuxième étage quand elle décrocha.

Lorsque je regardai dans le couloir, je vis ma réplique entrer dans la chambre d'Asuka.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mar 23 Aoû - 4:27

Je retins un soupir de soulagement en voyant Akira trouver si rapidement une excuse potable alors qu'il avait eu l'air aussi désemparé que moi sur le coup face à cette question. Puis nous entrâmes à l'hôtel. J'étais tellement contente que je devais me retenir de ne pas sauter dans tous les sens en avançant. Je me contentais de marcher normalement en jetant plusieurs coups d'oeil à ma mère. Elle était vraiment belle, j'en étais même fière d'être sa fille. Une fois dans l'ascenseur, je regardai Akira avec une expression de surprise avant de lui adresser un sourire reconnaissant.

-Merci. Désolé de te laisser seul alors que tu es venu pour m'accompagner. Lui dis-je avec un sourire d'excuse.

Une fois à notre étage, nous sortîmes de l'ascenseur pour nous rendre à nos chambres.


-Ok, t'auras qu'à m'appeler quand tu seras là, on mangera ensemble. Lui dis-je avec un clin d'oeil avant de rentrer dans ma chambre avec ma mère.

Je refermai la porte derrière nous. Ma mère jeta un coup d'oeil autour de nous, apparemment étonnée de se retrouver dans ce genre de pièce. Je la laissai faire en la regardant avec un sourire. Elle finit par se rendre compte que je la regardais.


-Oh désolée. Je ne me suis jamais retrouvée dans une chambre pareille. Oh moins, je vois que tu ne manques pas de confort. Finit-elle par dire avec un sourire et une touche de soulagement dans la voix.

-C'est rien t'en fais pas, profites-en. Lui dis-je avec un sourire rassurant en posant mes mains sur mes hanches.

Puis quelque chose attira mon attention à la fenêtre. J'eus un sourire amusé.


-Je te présente Akusa. Lui dis-je en lui désignant mon superbe Animae.

-Il est à toi? S'étonna ma mère.

-J'aime pas dire qu'il est à moi mais pour l'idée oui, il m'accompagne. Tu peux le toucher si tu veux, il ne te fera rien.

*Et mon avis dans tout ça?*

*Roh c'est ma maman! Et si tu te montres gentil, j'essaye de ne plus penser à n'importe quoi pendant une semaine!*

*Vendu.*

Ma mère approcha doucement sa main vers Akusa avec une certaine hésitation jusqu'à finir par toucher son plumage. Puis elle le caressa avec un peu plus de confiance. Je les regardai avec un sourire paisible. J'avais les deux êtres de ma vie devant moi, je n'avais vraiment besoin de rien d'autre pour être plus heureuse en cet instant.

-Il est vraiment beau. Finit-elle par dire en se reculant pour revenir vers moi.

-Laisse moi te regarder un peu. Ce que tu es grande et belle maintenant. La dernière fois que je t'ai vue, tu avais tout juste douze ans. Dit-elle en me regardant de haut en bas avec un sourire.

-Tu parles. Tu es plus féminine et belle que moi. Répondis-je avec un petit rire.

-Oui je m'en rappelle. Dis-je avec un sourire nostalgique.

Je passai ma main sous mon t-shirt pour en sortir mon Collier-Objet Précieux. Ce Collier qui m'était précieux dans tous les sens du terme, mais surtout par la valeur sentimentale qu'il représentait pour moi. Il était ce qui m'était le plus cher. Il n'y a eu qu'une seule fois où deux racailles ont essayé de me racketer et me voler mon Collier. L'un a fini avec la mâchoire, un bras et un genoux cassés, l'autre a carrément fini dans le comas à cause du trop gros choc qu'il a subit quand je lui ai enfoncé la tête dans un mur de pierre.


-C'est d'ailleurs le jour où tu m'as donné ce Collier. Dis-je en regardant ce dernier.

-Tu l'as gardé?! S'étonna-t-elle avec un sourire surpris mais ravi.

-J'avais pensé que tu aurais fini par le perdre ou ne plus en vouloir.

-Bien sûr que non! C'est tout ce que j'avais de toi, je n'allais sûrement pas m'en débarrasser! D'ailleurs, si tu veux le récupérer, tu peux. Si tu le revends, tu en tireras sûrement un bon prix. Dis-je en le lui tendant.

Ma mère regarda un instant le rubis qui semblait briller dans ma main avant de tendre sa main vers la mienne... pour refermer mes doigts sur le Collier.


-Il est à toi. Donc garde-le s'il te plaît. Me dit-elle avec un sourire doux.

Je lui rendis son sourire avant de plonger de nouveau dans ses bras, savourant cette chaleur que je n'avais jamais pu ressentir et qui me faisait tant de bien. Elle finit par enrouler ses bras autour de mon corps pour me serrer contre elle.


-Tu m'as tellement manqué. Murmurai-je en posant ma joue contre son épaule, fermant les yeux.

-Toi aussi tu m'as manqué ma chérie. Mais je suis là maintenant et grâce à toi. Chuchota-t-elle me me caressant doucement les cheveux avant d'y poser un baiser.

Soudain, mon portable sonna en même temps qu'on frappait à la porte. Je regardai qui m'appelait. C'était Akira. Me demandant ce qu'il voulait, je répondis tout en ouvrant la porte.


-Allo?

"Asuka! C'est pas moi que tu vas voir!"

-Hein? M'étonnai-je en voyant justement Akira devant moi.

Sur le coup, je ne compris pas tout et je n'empêchai pas Akira d'entrer dans la chambre. Je raccrochai en me tournant vers lui.


-Qu'est-ce que tu me racon...

Je fus interrompue par un coup de feu. Le coup de feu qu'Akira venait de tirer dans la tête de ma mère. J'écarquillai les yeux et à cet instant, tout sembla se dérouler au ralenti. Je vis lentement ma mère tomber en arrière avant de toucher le sol, les yeux toujours ouvert. Mes jambes finirent par me lâcher et je tombai à genoux au sol. Je regardai le corps de ma mère au sol, les yeux écarquillés, le regard vide. Puis le temps se remit à vitesse normale et mes esprits revinrent.

-M... MAMAN! Hurlai-je en me précipitant à quatre pattes vers elle, les larmes aux yeux, le regard terrifié tandis que j'entendais Akira se précipiter dans le couloir.

-MAMAN! Réveille toi! Je t'en prie réveille toi! Relève toi! La suppliai-je en lui prenant la main et en lui secouant le bras pour la réveiller.

Mais je savais qu'elle ne se réveillerait pas. Elle était morte. Il l'avait tuée. Akira l'avait tuée. Alors que je tournai la tête vers la porte toujours ouverte sur le couloir où Akira venait de s'enfuir, je vis... de nouveau Akira passer en courant devant la porte. Puis je compris enfin ce qu'il avait voulu dire au téléphone. Ce n'était pas Akira qui s'était trouvé devant moi, c'était un autre Moprhe qui avait pris l'apparence d'Akira!

Je ne sais pas qui il est mais ça, il va me le payer cher!
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mar 23 Aoû - 17:33

Lorsque je le vis rentrer dans la chambre, je me mis à courir dans cette direction. Mais j'avais à peine commencé que j'entendis un coup de feu. Mon cœur loupa un battement tandis que j'écarquillais les yeux d'horreur. Ni Asuka, ni sa mère n'avait d'arme à feu, ça ne pouvait donc être aucune d'elle qui aurait pu tirer. Lorsque j'entendis le cri d'Asuka, je compris vaguement ce qui s'était passé : il avait tué sa mère. A cet instant, je le vis ressortir dans le couloir et se mettre à courir dans la direction opposée à celle où j'étais. Sentant mes yeux virer au jaune ocre, je continuai de courir dans sa direction pour essayer de le rattraper.

"Reviens ici enfoiré!" Criai-je.

Je sortis l'un de mes revolvers de son étui et tirai un coup de feu sur ma copie. Malheureusement, je loupai ma cible et il eut le temps de franchir les derniers mètres qui le séparaient du mur pour sauter sur la fenêtre qui s'y trouvait pour la briser et se retrouver dehors. Alors qu'il commençait à tomber, il se transforma en un Aigle et prit son envol. Ne ralentissant pas ma course, je sautai à mon tour par la fenêtre et me transformai aussitôt en Corbeau pour le suivre. Il n'allait pas s'en tirer comme ça.

Mais nous eûmes à peine le temps de parcourir quelques mètres qu'il fut violemment aspiré vers le sol pour s'y écraser brutalement. Profitant de cette opportunité, je redescendis au sol à mon tour et redevins humain.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mar 23 Aoû - 17:52

Vu la direction qu'ils avaient pris, j'avais compris que le Morphe ne comptait pas sortir par les escaliers mais directement par la fenêtre. Après avoir refermé la porte de la chambre avec la Télékinésie, j'avais sauté par la fenêtre en amortissant ma chute avec la Télékinésie tandis que Akusa avait pris son envol pour ne pas les perdre de vue. Une fois au sol, j'attendis que l'Aigle et le Corbeau que je voyais à travers les yeux d'Akusa arrivent là où je me trouvais et lorsque ce fut le cas, je levai ma main pour l'abaisser violemment pour faire tomber l'Aigle qui s'écrasa au sol. Il reprit son apparence humaine. Il était un garçon de notre âge environ, les cheveux châtains et les yeux noirs. Lorsqu'Akira reprit sa forme humaine à son tour, je m'avançai vers l'inconnu, les poings serrés.

-Laisse-le moi. Ordonnai-je à Akira en dévisageant l'autre Morphe d'un regard mauvais, les yeux rouges à causes des larmes qui continuaient de couler le long de mes joues.

Ramenant mon poing vers mon visage, j'attirai son corps vers moi et dès qu'il fut à ma portée, je lui donné un puissant coup de poing à l'estomac qui le projeta quelques mètres plus loin contre le mur qui se fissura sur le coup. Je m'avançai vers lui sans hésiter et une fois à sa hauteur, je lui donnai un coup de pied dans le flanc. Il para le coup en le bloquant avec ses mains mais il ne parvint pas à contenir la force de l'élan que m'avait donné la Télékinésie et il fut de nouveau projeté contre le mur. Ne lui laissant pas le temps de s'en remettre, je lui donnai un violent coup de poing à la figure, puis un autre et encore un.

Je finis par attraper son col et plaçai son visage face au mien. Je le fixai avec rage, serrant les dents et tentant de contenir vainement mes larmes.


-Tu vas payer pour ce que tu as fait. Lui jurai-je en faisant apparaître une sphère d'électricité dans la paume de ma main libre.

Le Morphe, bien que sonné, finit par rire.


-T'as vraiment pas peur pour utiliser tes pouvoirs dans la rue, dommage que personne ne nous ait encore vu. Ricana-t-il.

J'écarquillai alors les yeux, réalisant qu'il avait raison. Je commençai à regarder autour de nous pour vérifier que personne ne nous avait vu et il en profita pour m'envoyer une grosse sphère d'eau dans l'estomac qui me projeta en arrière avant de m'échapper et s'enfuir en courant.


-Reviens! Criai-je en me relevant me tenant l'estomac tout en me remettant à courir mais il s'était déjà transformé en chien pour me semer.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mar 23 Aoû - 18:42

Lorsque j'avais atterri au sol, j'avais commencé à m'approcher de cet enfoiré mais Asuka m'en empêcha en me disant de le lui laisser. Je restai donc en retrait, la regardant faire. C'était la première fois que je voyais Asuka en colère. Depuis que je la connaissais, je l'avais toujours vue joyeuse, pleine de vie, énergique, agréable à vivre. Mais là, elle était triste et en colère. Elle n'avait l'air de ne ressentir rien d'autre. Vu la façon dont elle regardait le Morphe, elle ne devait plus penser qu'à lui faire payer ce qu'il venait de faire et le tuer.

D'ailleurs, on voyait qu'elle ne voulait pas lui faire le moindre cadeau : dès sa première attaque elle se servait de son pouvoir pour lui faire un maximum de dégâts et il fallait reconnaître que ça marchait. Il n'avait pas le temps de l'attaquer sans pouvoir se défendre contre la puissance des coups qu'elle lui infligeait et qui le projetait contre le mur qui se fissurait sous l'impact du choc. Je regardais la scène en éprouvant une certaine satisfaction en voyant Asuka si bien se débrouiller et si bien l'attaquer tout en éprouvant un violent pincement au cœur en voyant l'expression de son visage. Je n'aimais pas la voir comme ça, elle n'avait rien fait pour mériter de souffrir comme ça.

J'eus un haussement de sourcils de surprise en la voyant produire une sphère électrique apparemment aussi facilement que j'arrivais à produire des sphères d'eau alors que l'électricité était justement sa bête noire. Mais je n'en fus que plus ravi : non seulement elle avait peut-être réussi à contourner ce qui la bloquait avec son pouvoir et avec ça, l'autre salaud allait bien souffrir.

Mais il mit tout de même le doigt sur un point auquel je n'avais pas pensé et manifestement Asuka non plus : ils étaient en train de se battre derrière l'hôtel en se servant de leurs pouvoirs, risquant de se faire voir par le premier passant. Il en profita pour échapper à Asuka et prit la fuite après l'avoir projetée en arrière. Après avoir vérifié qu'elle pouvait se relever seule, je me mis à courir pour essayer de le rattraper mais il se changea en Chien et commença à nous semer.

Je faillis me transformer en Guépard pour rapidement le rattraper mais je réagi à temps en me disant qu'un Guépard en ville attirerait l'attention et je repris ma forme Corbeau pour le suivre depuis les airs tandis qu'Asuka continuait de courir en essayant de ne pas le perdre de vue. A ma grande surprise, il ne fit pas plus de cinq cent mètres avant de foncer vers un immense immeuble. A quelques mètres de l'entrée, je le vis redevenir humain et continuer sa course en se tenant tout de même l'estomac à cause des coups qu'il avait pris avec Asuka. Il franchit une porte vitrée coulissante (comme celles des supermarchés). Je plongeai vers le sol et entrai dans le même bâtiment avant que la porte ne se referme.

A ma grande surprise, il n'y avait personne au rez-de-chaussée. Je le vis devant un ascenseur qui s'ouvrit devant lui. Je volai à toute vitesse dans sa direction et redevins humains à quelques pas de l'ascenseur et courus à toutes jambes vers lui en posant la main sur la poignée de mon superbe Katana. Je me retrouvai dans l'ascenseur et lorsque les portes furent refermée, ma lame tranchait le bras gauche de cet enfoiré.

Il poussa un cri de douleur au moment où son bras tombait sur mes pieds. Ne lui laissant pas le temps de réagir, je le poussai contre le mur avant de planter mon superbe Katana dans son unique bras restant, lui arrachant un nouveau cri de douleur. Je le regardai souffrir avec un sourire mauvais, mes yeux prenant une teinte orangée.

"Ça, c'est pour avoir pris mon apparence." Dis-je en frappant son ventre d'un coup de poing si fort que l'ascenseur fut un peu secoué.

Sur le coup, je sentis que je lui avais cassé quelque chose, ce qui accentua mon sourire. J'approchai mon visage du sien, ma langue changée en langue de serpent dépassa de mes lèvres.

"Ça, c'est pour l'état dans lequel tu as mis Asuka." Sifflai-je en plantant la griffe de mon index dans son œil, lui arrachant un nouveau cri de douleur.

Je vis ses sourcils se froncer davantage, comme s'il se concentrait. En baissant les yeux vers sa main, je vis qu'il était en train d'y faire apparaître une sphère d'eau. Je sortis vite l'un de mes revolvers et lui tirai dans ladite main avant de le ranger de nouveau.

"Et ça, c'est pour la mère d'Asuka."
Sifflai-je en laissant une nouvelle fois ma langue de serpent dépasser de ma bouche avec un sourire carnassier.

Sortant ma Dague-Objet Précieux, je la plantai dans sa gorge, le tuant sur le coup. Je finis par reculer en retirant ma Dague-Objet Précieux et mon superbe Katana de son corps. Je regardai ce dernier s'écrouler au sol, sans vie, tandis que mes membres reprenaient leur forme et couleur initiale. Je le fixai d'un air mauvais en rengainant mes armes.

"Au moins, tu m'auras fait réussir la deuxième partie de la condition sans qu'Asuka n'aie à tuer quelqu'un."
Murmurai-je en repensant aux paroles d'Anikeï en essuyant sur mon jean le sang que j'avais sur le doigt.


~D'accord. J'essaierai de te faire devenir comme moi. Mais à une condition : que tu te serves de ton Objet Précieux pour tuer une personne que tu jugeras la plus innocente possible et une personne que tu jugeras la plus méritante de mourir possible devant quelqu'un que tu connais~

Ça y est. J'avais accompli les deux parties de la condition. J'avais tué une enfant devant Mana et j'ai tué cet enfoiré pratiquement devant Asuka (en tout cas, elle saura que c'est moi qui l'ai fait).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mar 23 Aoû - 19:59

Alors que le Morphe s'enfuyait, je vis un Corbeau passer au-dessus de moi en le suivant. Sachant de quel Corbeau il s'agissait, je priai pour qu'il parvienne à le rattraper. Il ne fallait pas qu'il arrive à s'enfuir. Je peinais pour courir assez vite pour le garder dans mon champ de vision (c'est que ça court vite un Chien quand même). Heureusement pour moi, il ne courut pas spécialement loin et je le vis entrer dans un grand immeuble, suivi de près par Akira sous sa forme Corbeau. Je me dépêchai de gagner ce fameux bâtiment, bien décidée à ne pas le laisser en ressortir. Il va payer pour ce qu'il a fait à ma mère et il le paiera en finissant dans le même état, voir pire!

Lorsque je fus enfin dans le hall, je regardai autour de moi, cherchant à savoir où ils pouvaient bien être. Par contre, je fus surprise de ne voir absolument personne. Mais je fus tirée de ma réflexion par des cris de douleur en provenance de l'ascenseur. Devinant que c'est là que devaient se trouver Akira et le Morphe, je me précipitai vers les portes fermées. Pour aussi bien entendre les cris de douleur du Morphe, Akira avait dû l'intercepter à l'intérieur avant qu'il n'ait le temps de monter. J'appuyai donc sur le bouton de l'ascenseur et les portes s'ouvrirent.

Je fis un pas en arrière en écarquillant les yeux d'horreur en voyant le cadavre du Morphe recouvert de sang devant Akira qui le regardait d'un air mauvais, du sang sur son t-shirt et son jean et... je plaquai ma main sur ma bouche en voyant le bras coupé au sol. C'est Akira qui a fait ça? Je le regardai sans comprendre puis je reportai mon attention sur le cadavre. Je finis par m'avancer et entrai à mon tour dans l'ascenseur.


*Sort d'ici Asuka. Tu n'as pas à voir ça! Il ne mérite pas que tu sois choquée par sa faute.*

*Ça... Ça va aller.*

Plus je le regardais, moins j'étais dégoûtée par la violence de la scène. Au contraire, je me sentais presque soulagée qu'il soit mort et qu'il ait apparemment souffert avant de mourir, c'est tout ce qu'il méritait. Je finis par me retourner vers Akira et lui attrapai le col.

-Pourquoi t'as fait ça? Pourquoi tu l'as tué? C'était à moi de le faire! Je t'avais dit de me le laisser! Criai-je en sentant mes larmes recommencer à couler le long de mes joues.

Je me mordis la lèvre inférieure en essayant de me retenir d'éclater en sanglot mais je n'y parvins pas. Sans lâcher le t-shirt d'Akira, je posai mon visage sur son torse en fermant les yeux, n'arrivant plus à me retenir de pleurer.


-Pourquoi il a fait ça? Il... Il a tué... ma mère. Sanglotai-je.

Puis mes sanglots s'accentuèrent et je continuai de pleurer sur le torse d'Akira, ne voulant plus le lâcher. Maman. Je venais tout juste de la retrouver et il l'a tuée. Même si je ne la connaissais pas, ça se voyait qu'elle était gentille et douce, elle ne méritait pas qu'on la tue. Je venais de la retrouver et elle était déjà repartie. Elle est repartie pour toujours. Elle ne pourra plus me serrer dans ses bras comme elle l'a fait tout à l'heure. Je pleurais tellement que mon corps en tremblait.


-Maman. Gémis-je en serrant le t-shirt d'Akira de plus en plus fort.

-Merci. A... Akira. Parvins-je à dire en posant ma joue sur son torse sans parvenir à m'arrêter de pleurer.

Je ne savais pas pourquoi je le remerciais alors que je lui avais dit de me le laisser mais je sentais que je le devais. J'avais comme l'impression que si je l'avais tué, je me sentirais encore plus mal qu'en ce moment et qu'il avait empêché ça en le tuant à ma place.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mar 23 Aoû - 21:14

Les portes de l'ascenseur finirent par s'ouvrir sur Asuka. Lorsqu'elle nous vit, elle eut un mouvement de recul, ce qui était assez compréhensible. Mais elle finit tout de même par s'avancer vers nous, regardant de plus en plus soigneusement le cadavre du Morphe. Je baissai malgré moi les yeux au sol, me sentant mal pour elle. Alors que j'allais lui suggérer de sortir de là, qu'il valait mieux pour elle (et pour moi aussi accessoirement) ne plus voir ce spectacle, elle se tourna vers moi et m'attrapa le col en me criant dessus.

J'avalai ma salive, ne sachant pas quoi lui répondre. Sur le coup, c'était la seule chose que je voyais à faire. Je ne voulais pas qu'il ait la moindre chance de s'en sortir de nouveau. Et puis, je ne voulais pas qu'Asuka tue quelqu'un. Mais sans attendre que je ne répondre, elle craqua et finit par pleurer en posant sa tête contre mon torse. Je la regardai avec tristesse, mes yeux virant au rouge sang. J'enroulai mes bras autour de son corps pour la serrer doucement contre moi, espérant pouvoir la consoler ne serait-ce qu'un peu.

Ses sanglots me faisaient mal au cœur et je ne la serrai que plus fort dans mes bras. Je finis par poser mon visage dans ses cheveux, les yeux fermés et le cœur serré. Je secouai doucement la tête lorsqu'elle demanda pourquoi il avait fait ça et une larme coula sur ma joue à mon tour.

"Je ne sais pas." Murmurai-je.

"Mais il ne recommencera plus." Promis-je en lui caressant doucement les bras de haut en bas pour essayer de la consoler.

Je me mordis la lèvre inférieure lorsqu'elle me remercia. J'aurais tellement aimé ne pas avoir à faire ça. J'aurais tellement aimé que ce Morphe n'aie jamais existé, que sa mère soit encore en vie, qu'elles soient encore dans cette chambre d'hôtel en train de se retrouver. J'aurais tellement aimé qu'Asuka continue à sourire comme elle le faisait lorsqu'elle regardait sa mère qu'elle n'a jamais connu. Cette mère qu'elle n'a jamais connu et qu'elle ne pourra jamais connaître.

"Je suis désolé."
Murmurai-je en serrant les dents.

Je finis par reculer d'un pas sans décoller mes mains de ses bras. Je la regardai avec un petit sourire sans joie.

"Allez viens. Sortons d'ici. Tu as besoin de repos."
Lui dis-je doucement.

J'appuyai sur le bouton pour ouvrir les portes de l'ascenseur et... rien ne se passa. Je rappuyai dessus mais les portes restèrent fermées. Je fronçai les sourcils. Qu'est-ce qui se passe? Puis je crus entendre un bruit derrière les portes. Des voix. Il devait y avoir une dizaine de personnes dans le hall maintenant et d'après les bruits que j'entendais, je pense qu'ils étaient armés.

Puis l'ascenseur se mit en marche tout seul et se mit à monter. Je me tournai vers Asuka sans comprendre. Puis mon regard se posa sur le cadavre du Morphe et j'écarquillai les yeux.

"C'est un piège."

S'enfuir par les airs aurait été plus pratique pour au moins échapper à Asuka mais il avait préféré se changer en Chien pour se rendre dans un bâtiment qui n'était pas loin. Un bâtiment dans lequel il n'y avait bizarrement personne pour le garder et au lieu de prendre les escaliers, il avait risqué d'attendre l'ouverture et la fermeture des portes de l'ascenseur alors que j'étais à ses trousses. Et pour quelqu'un avec les mêmes pouvoirs et le même rang que moi, je l'avais tué bien trop facilement. Il voulait qu'on se retrouve dans cet ascenseur!

Je dégainai mon Katana et un revolver de son étui pour le tendre à Asuka.

"On risque d'en avoir besoin."
Lui dis-je en espérant qu'elle ne serait pas trop sonnée pour au moins pouvoir s'enfuir.

Une fois au dernier étage, les portes s'ouvrirent sur un immense bureau et avant d'avoir eu l'occasion de dire Sake, nous fûmes violemment projetés hors de l'ascenseur et nous atterrîmes à des coins différents de l'immense pièce dans laquelle on s'était retrouvé. Avant d'avoir eu le temps de reprendre mes esprits, trois canons de revolvers furent braqués sur moi.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mar 23 Aoû - 23:03

Le sentir me serrer dans ses bras me fit du bien mais parallèlement, ça ne fit qu'accentuer mes sanglots. J'avais l'impression qu'en faisant ça, il pourrait tout arranger, remonter le temps et empêcher que tout ça ne se produise mais en même temps, je savais que c'était impossible, qu'il ne le pouvait pas et ça n'en faisait que plus mal. J'avais mal, tellement mal au coeur. J'avais l'impression de venir de me faire poignarder, c'était insupportable. Les paroles d'Akira me soulagèrent un peu sans pour autant parvenir à masquer la douleur que je ressentais. Je finis par lâcher son t-shirt et enroulai mes bras autour de sa taille pour l'y serrer. Je ne sais pas pourquoi mais je me sentais presque en sécurité dans ses bras. J'avais l'impression que s'il me lâchait, la douleur reviendrait aussitôt, que je me retrouverais définitivement seule et ça, je ne le voulais pas.

Lorsqu'il recula sans pour autant me lâcher, je levai mes yeux humides vers son visage. Je hochai doucement la tête sans pour autant parler en me passant la main sur le visage pour le sécher de mes larmes. Je finis par tourner la tête les boutons de l'ascenseur en entendant Akira appuyer plusieurs fois sans pour autant voir les portes s'ouvrir. Retenant un reniflement à cause de mon nez qui avait fini par se boucher à force de pleurer, je gardai le silence en fronçant les sourcils en le voyant se pencher vers la porte pour écouter ce qui se passait de l'autre côté.

Puis l'ascenseur se mit en marche. En voyant le regard qu'Akira me lança en se retournant vers moi, je compris que ce n'était pas normal. J'ouvris grand les yeux en sentant mon coeur commencer à s'emballer quand il dit que c'était un piège. C'est vrai qu'il ne s'était pas enfuit très loin et n'avait même pas pris la peine de s'envoler quand il m'a échappé. Il voulait donc nous attirer ici? Je baissai les yeux sur le revolver qu'Akira me tendit avant de relever les yeux vers lui en prenant l'arme.


-Je t'en prie, si on doit se battre, ne fais pas n'importe quoi cette fois! On essaye surtout de s'enfuir! Je ne veux pas te voir mourir... toi aussi. Le suppliai-je.

Puis les portes s'ouvrirent et nous fûmes éjectés de l'ascenseur pour atterrir dans un grand bureau. Akira atterrit un peu plus loin tandis que moi, je restai suspendue dans les airs avant d'être déplacée jusqu'au mur. Il y avait un Télékinésiste dans la salle!


-Ça fait longtemps que je n'ai pas eu de tes nouvelles. Depuis le jour où tu m'as assommé en fait. Dit une voix en provenance du bureau, une voix que je connaissais et que je détestais.

Après s'être levé de son fauteuil et s'être avancé vers moi, mon père me fixa d'un air indifférent, comme s'il se contentait de regarder un simple tableau accroché au mur. Je le regardai d'un air mauvais.

-C'est toi qui a fait tuer maman! Lui criai-je dessus en plissant les yeux pour le projeter en arrière.

Sauf que ma Télékinésie fut comme "contrée" et mon père ne bougea pas de sa place. Au contraire, ce fut ma tête qui fut plaquée contre le mur par une Télékinésie que je sentais bien plus forte que la mienne. J'écarquillai les yeux en comprenant. Si mon père ne m'avait pas faite rechercher quand j'ai soudainement disparue pour aller à Valhalla, c'était parce qu'il savait ce qui s'était passé et où j'étais. Il le savait parce qu'il est un Valar.


-Je t'avais pourtant dit de ne jamais aller la voir. Dit-il tranquillement.

Des bracelets de pierre recouvrirent mon cou, mes poignets et mes chevilles, me laissant accrochée au mur. Mais il n'avait pas esquissé le moindre mouvement ni clignement d’œil. Il devait avoir des sous-fifres vraiment forts qui l'accompagnaient. Il finit par se retourner et se dirigea vers Akira, entouré de trois hommes armés qui pointaient leurs armes sur lui.


-Ça ira, sortez. Ordonna-t-il a ses hommes qui se pressèrent de s'exécuter et sortir rapidement.

-Si tu tentes quelque chose, Asuka n'aura plus de cou. Le prévint-il.

Puis son regard se posa sur le katana qu'Akira avait toujours en main et même si je ne pouvais pas le voir, ses yeux s'agrandirent de surprise.


-Ce sabre...

Puis il regarda Akira comme s'il le reconnaissait enfin.

-Alors c'est toi Hattori Akira. Conclut-il.

J'écarquillai les yeux. Comment il pouvait connaître son nom? Il ne l'avait pourtant jamais vu et Akira me l'aurait dit s'il avait déjà rencontré mon père.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mar 23 Aoû - 23:37

Je fus surpris par ce qu'Asuka me demanda et le ton sur lequel elle me le demanda, mais je comprenais pourquoi elle semblait si paniquée (même si je me sentais gêné qu'elle s'inquiète comme ça de ma survie). Je finis par hocher la tête avec un sourire rassurant.

"D'accord, promis."

Une fois dans la pièce, je restai au sol, toujours menacé par les trois types qui me menaçaient de leurs armes. J'aperçus Asuka qui flottait dans les airs et j'eus la confirmation que la force qui nous avait éjectés de l'ascenseur était bien de la Télékinésie. Une voix s'adressant apparemment à Asuka se fit entendre depuis le bureau. Bizarrement, cette voix me disait quelque chose mais je n'arrivais pas à me rappeler où j'avais bien pu l'entendre et je ne pus pas le voir tant qu'il s'adressait à Asuka car il me tournait le dos. Mais vu l'aura qui se dégageait de lui contrairement aux trois qui me menaçaient et qui ne dégageaient rien du tout, j'étais presque sûr qu'il était un Valar et je commençai à angoisser. Comment on allait pouvoir sortir d'ici vivants?

Laissant Asuka contre le mur, il finit par se diriger vers nous. Lorsqu'il ordonna à ses hommes de nous laisser et qu'il fut assez près, je fus certain qu'il était bien un Valar. Il avait la même aura qui émanait d'Hishigi. Pendant que je me relevais, je l'entendis parler de mon Katana parfait. Je jetai un rapide coup d’œil à ce dernier par automatisme, me demandant ce qu'il avait avec mon Katana et lorsque je vis enfin son visage j'écarquillai les yeux de surprise.

Ce type. Ce type qui, si j'avais bien compris, était le père d'Asuka. C'était le chef Yakuza que j'avais pisté à Osaka pour récupérer le Katana. Je restai à le fixer en arrêt sur image, n'en revenant pas. De toute façon, même si j'avais eu els idées en place, je ne pouvais rien faire vu qu'Asuka était piégée contre le mur.

Et ma surprise ne s'arrêta pas là lorsqu'il m'appela par mon nom et mon prénom.

"Que... Comment vous connaissez..."

-C'est moi qui le lui ai dit. Répondit une autre voix alors que nous n'étions plus que tous les trois dans la salle.

Mais en reconnaissant cette voix, je compris pourquoi on ne voyait pas cette personne. C'était la voix de la personne encapuchonnée que j'avais croisée affrontée à Osaka pour le Katana et cette personne était Invisible de Feu, c'était pour ça qu'on ne la voyait toujours pas.

-On ne s'est pas revu depuis Osaka. Dit la personne en question en redevenant visible, assise tranquillement sur le bureau du père d'Asuka.

Aujourd'hui, cette personne n'était plus encapuchonnée. Elle me regarda avec un sourire mauvais.

-Salut Akira.

Je fermai les yeux en baissant la tête en poussant un soupir de lassitude. Je finis par relever la tête et rouvris les yeux.

"Salut grand frère Serizawa."




avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mer 24 Aoû - 1:47

Je ne comprenais rien à ce qui se passait. Comment mon père pouvait connaître Akira? Comment ça se faisait qu'il soit un Valar et dans le camp adverse? Remarque, vu à quel point c'était un salaud, ça ne m'étonnait pas tant que ça. Je tournai les yeux vers le bureau en entendant une voix parler. Mais il n'y avait pourtant personne. Puis soudain, une personne apparue, assise sur le bureau. C'était un garçon plutôt pas mal, un peu plus âgé que nous que je n'avais jamais vu mais apparemment, il connaissait Akira et vu comment ce dernier le regardait, il le connaissait aussi. J'écarquillai les yeux de surprise quand il dit qui il était avant de reporter mon attention sur ce garçon qui était apparemment son frère. C'est vrai que, maintenant que j'y pensais, ils se ressemblaient pas mal. On aurait un peu dit un Akira plus vieux. Et il n'avait pas l'air d'être ici pour nous aider, au contraire. J'avalai ma salive. Comment on va faire pour s'en sortir? Je suis bloquée et on a face à nous mon père qui est un Valar Télékinésiste de Terre et le frère d'Akira qui est un Invisible.

Mon père finit par se détourner d'Akira et revint dans ma direction.


-Je te le laisse. Dit-il à Serizawa sans le regarder.

Une fois devant moi, il me fixa comme s'il était en train de se décider pour savoir s'il allait acheter ou non un produit en vente. Puis il lâcha un soupir en prenant une expression qui laissait sous entendre quelque chose du genre "après tout, pourquoi pas?".


-Je vais te laisser aux mains de ton frère. Il saura largement se débrouiller. Finit-il par dire avant de s'éloigner et quitter la salle.

J'écarquillai les yeux.


-Hein?!

J'ai un frère? C'est pas possible! Même s'il n'a jamais été un bon père, il me l'aurait dit si j'avais un frère! Mais en même temps, il n'avait pas l'air de plaisanter, d'ailleurs il n'était pas du genre à plaisanter. Mais comment c'était possible? Depuis quand j'avais un frère? Et c'était un grand frère ou un petit frère?

-Un petit frère. Quand il a vu l'erreur qu'il avait fait de te mettre au monde, il m'a conçu avec sa vraie femme. Me répondit une voix familière encore en provenance du bureau.

Je tournai la tête dans cette direction mais n'y vis que Serizawa, le grand frère d'Akira. Alors ça voulait dire que lui aussi était un invisible?


-Non, mais j'ai mes propres tours pour être invisible aux yeux des gens. Rigola cette même voix.

Puis soudain, il apparut, assis sur le fauteuil qu'occupait mon père un peu plus tôt, un verre de vin à la main. C'était bien à lui qu’appartenait cette voix. Alors il était vraiment mon frère?


-Hiro. M'étonnai-je en le voyant me regarder d'un air totalement différent de d'habitude.


Il n'avait plus rien à voir avec le gentil Geek que j'avais connu. Ses cheveux avaient poussé depuis hier, probablement grâce au Morphe qu'Akira avait tué tout à l'heure et son regard était beaucoup plus assuré qu'avant. Et de ce que j'avais compris, il était un Télépathe. Il termina son verre de vin avant de le poser sur la table et de se lever et s'avancer vers moi.

-Comment tu crois que cet imbécile de Kakeru a survécu à sa chute il y a si longtemps? Si je n'avais pas été là, il en serait mort. Comment tu crois que ton père avait toujours un oeil sur toi sans être là? Le pire, c'est que c'est à moi que tu venais te confier dans ces moments-là. Rigola-t-il.

-Espèce de...

-Ah ah ah! Attention à ce que tu vas faire! Tu as peut-être hérité des pouvoirs de Père mais même si je suis encore Istari comme Seri', ma Télépathie est largement assez forte pour te rompre le cou avec le souvenir qu'il t'a laissé. Souligna-t-il en me voyant commencer à plisser des yeux.

-Mais comme Seri' a l'intention de s'amuser avec son frère et que tu as toujours été sympa avec moi...

Il tendis la main vers moi et la pierre qui recouvrait mon cou, mes poignets et mes chevilles devint du sable qui tomba au sol en même temps que moi qui atterris en position accroupie avant de me redresser.

-... je te laisse une chance de te défendre. Un double combat entre Istari, ça peut valoir le coup d'autant plus que l'immeuble est truffé de gardes qui ont pour mission de vous abattre si vous tentez de vous échapper. Dit-il avec un sourire mauvais.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mer 24 Aoû - 2:57

Je continuais de regarder grand frère Serizawa d'un air mauvais tandis que lui me regardait tranquillement avec un sourire amusé. On ne s'était jamais entendu. Depuis tout petit, on passait notre temps à se disputer et comme il était le plus grand, il avait toujours le dessus et profitait de cet avantage pour me rendre la vie infernale en cherchant à m'humilier à la moindre occasion. Et le pire, c'est qu'avec l'âge, il avait l'air d'être devenu bien pire.

"Ça va ta main?"
Lui demandai-je d'un ton neutre en repensant au coup de feu que je lui avais tiré dans la main à Osaka juste avant qu'il ne s'enfuit du musée dans lequel on s'était battu.

-Comme neuve. Mais à cause de toi, je ne peux plus remettre le pied là-bas. Les flics ont trouvé mon sang et savent que Dark n'était pas le seul voleur présent ce soir-là. Dit-il en rigolant, comme si ça l'amusait plus qu'autre chose.

Alors ce n'était pas un hasard si j'avais aperçus le légendaire Dark au musée ce soir-là? Il comptait voler le Katana et mettre ça sur le dos de Dark? Je jetai un rapide coup d’œil au père d'Asuka quand ce dernier se dirigea vers sa fille en disant à grand frère Serizawa qu'il me laissait à lui, comme si j'étais un jouet qu'il lui accordait. J'en serrai les poings de frustration.

Je fronçai les sourcils en entendant une voix derrière grand frère Serizawa mais sans voir personne. Pourtant cette voix, je la connaissais, c'était celle de... J'écarquillai les yeux de surprise en voyant Hiro apparaître sur le fauteuil du bureau, totalement différent par rapport à hier soir.

"Hiro." Répétai-je après Asuka.

J'écarquillai de nouveau les yeux lorsque je compris qu'en fait, il était le jeune frère d'Asuka en plus d'avoir des pouvoirs. Mais je fus tout de même un peu soulagé de le voir libérer sa sœur même si c'était apparemment uniquement pour pouvoir l'affronter tout comme grand Frère Serizawa avait manifestement l'intention de s'occuper de mon cas.

Ils sont tous les deux Istari et nous aussi. On a peut-être une chance de les vaincre et si on n'y arrive pas, on arrivera peut-être à leur fausser compagnie en profitant d'un occasion.

-Et je te déconseillerai de tenter les ascenseurs, ils sont tous bloqués. Me précisa Hiro d'un ton amusé en tournant la tête vers moi avec un sourire mauvais.

Je reportai mon attention sur mon grand frère, mettant ma lame en position de garde sans pour autant m'approcher de lui. Je l'avais déjà affronté à Osaka et j'avais eu du mal à lui tenir tête alors qu'il ne faisait que jouer avec moi. Même si aujourd'hui on était tous les deux Istari, il avait eu le temps de progresser lui aussi.

"Joli collier." Dis-je en voyant le crucifix posé sur la partie de son torse dénudée.

Il n'a jamais été croyant. Quand il voyait une nonne ou un prêtre, il n'hésitait pas à aller leur poser des questions dérangeantes comme "Pourquoi vous n'acceptez pas les relations entre hommes alors que la pédophilie si?" rien que pour les emmerder. Je devais reconnaître que si je ne l'ai jamais aimé, j'admirais souvent son culot. S'il avait ce crucifix sur la poitrine, ça signifiait que c'était son Objet Précieux.

-Je trouve aussi. J'étais en train d'écouter un sermon d'une nonne quand je suis devenu invisible pour la première fois, faut croire qu'elle m'emmerdait plus que je le croyais. Elle en est tombée dans les vapes, d'ailleurs apparemment jurer par le bon Dieu ça se fait aussi chez eux. Et le comble c'est que c'est son joujou qui s'est mis à briller avant que je ne lui tombe dessus. Dit-il en éclatant de rire.

-Ça me va mieux qu'à une nonne tu trouves pas? Demanda-t-il en prenant le crucifix aux bout des doigts avec un sourire presque sadique.

"T'as plutôt l'air d'un vieux pervers." Répondis-je avec une grimace.

-Tu trouves? Bah ça fait son effet sur certaines filles, tu devrais essayer.
Rigola-t-il en laissant retomber le crucifix sur son torse.

-Et jolie dague. Finit-il par dire d'un ton entendu, me faisant comprendre qu'il savait aussi quel était mon Objet Précieux.

"Merci." Répondis-je d'un ton méfiant, sans pour autant baisser ma garde.

-Ton Animae n'est pas là pour t'aider? Dommage.

"Parce que le tien est là peut-être?"

-Bien sûr, il est derrière toi. Répondit-il en désignant quelque chose derrière moi d'un signe de tête.

J'allais me retourner mais quelque chose passa par dessus mon épaule avant d'entrer dans mon champ de vision. J'écarquillai les yeux en entrouvrant la bouche de surprise.

Un Phénix.

Mon grand frère avait carrément un Phénix pour Animae. J'étais tellement absorbé par la contemplation de cet oiseau légendaire que je n'entendis qu'au dernier moment mon frère arriver à ma hauteur et je me pris un coup de poing qui me projeta en arrière, me faisant tomber au sol.

-T'es pas assez concentré petit frère. Dit-il avec un ton et un sourire moqueur avant de disparaître.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mer 24 Aoû - 17:07

Restant sur mes gardes, je regardais Hiro d'un air méfiant, ne sachant pas du tout de quoi il était capable. Il n'avait jamais manifesté la moindre once de violence, au contraire, c'était toujours un membre du groupe (moi le plus souvent) qui allait le défendre quand il avait un soucis justement parce qu'il disait ne pas savoir se battre ni aimer se battre. Il avait toujours été trop gentil. Et aujourd'hui, il était complètement différent.

Je tournai les yeux vers Akira quand Hiro lui adressa subitement la parole, il avait sans doute lu dans ses pensées. Puis quelques instants après, j'aperçus un oiseau voler en direction d'Akira. J'ouvris grand les yeux en reconnaissant ledit oiseau. Un Phénix! Akira avait un Griffon et son frère un Phénix. Ils ne s'ennuyaient pas dans la famille dit donc! Je me demande quel est celui de Hiro.


-Tu ne le verras pas, il n'est pas ici. Me répondit ce dernier en glissant les mains dans ses poches.

-J'arrive pas à croire que tu puisses être comme ça. Comment tu peux te comporter comme ça alors qu'on a toujours été super potes, surtout si en plus tu es mon frère? Lui demandai-je, le regard triste.

-C'est toi qui est trop gentille avec les gens. Regarde pour Lili par exemple, vous ne pouvez pas vous voir et pourtant tu la supporte dans le groupe pour nous et tu te rappelles qui avait proposé de l'y intégrer? Demanda-t-il avec un sourire mauvais.

J'eus un moment de surprise avant de vite me reprendre et le regarder d'un air furieux. C'était lui qui avait proposé ça au groupe. Sur le coup, j'avais pensé que c'était justement parce qu'il était trop gentil mais en fait, ce n'était pas pour ça du tout.


-Salaud. Si tu tiens à te battre, tu vas être servi! M'exclamai-je en courant vers lui.

Plus j'avançais vers lui, plus j'avais l'impression qu'il se marrait et en plus, il ne sortait même pas ses mains des poches. Il est peut-être trop confiant mais je vais lui montrer que ça peut lui causer du tord! Une fois à sa hauteur, j'envoyai mon poing vers son visa... le visage de ma mère. Je m'arrêtai dans mon élan et reculai précipitamment, le regard terrifié.


-Que comment...

Il n'est pas Morphe, comment il a pu changer d'apparence? Et pourquoi il a pris l'apparence de ma mère? C'était sûrement une illusion qu'il projetait avec sa Télépathie. Je reculai un peu plus.

-Asuka. Me dit ma mère avec le même sourire doux qu'elle m'avait accordé lorsque je l'avais vue.

-A... Arrête! Tu n'es pas ma mère! T'es qu'une illusion, je le sais! M'exclamai-je en sentant mes jambes refuser de continuer de bouger.

-Arrête ça Hiro! Dis-je à ma mère, toujours aussi paniquée et en sentant mes larmes remonter.

-Mais c'est moi Asuka. C'est moi qui t'ai donné ton collier. Tu te souviens? Quand tu l'as vu, tu as dit que le rubis te faisait penser à la couleur du rouge à lèvre que j'avais ce jour-là. Me dit-elle avec douceur.

J'ouvris grand les yeux. Comment il pouvait savoir ça? Même Père n'avait jamais entendu cette partie-là. Alors comment Hiro pouvait la connaître? Alors ça voulait dire que c'était...


-Non... C'est... C'est pas toi! Arrête ça! Va-t-en! Laisse-moi tranquille! Lui dis-je en sentant mes larmes couler le long de mes joues.

Mes jambes me lâchèrent et je tombai à genoux au sol, complètement perdue. Pendant ce temps, Hiro me regardait tranquillement avec un sourire satisfait.


-La mort de sa mère est encore trop présente. Elle est encore trop choquée. On peut la manipuler comme on veut. Quand elle finira par craquer et se croira complètement avec sa mère, elle se sentira tellement bien que son taux de sérotonine va grimper en flèche et elle se tuera elle-même sans que je ne me fatigue. Je suis définitivement trop gentil avec elle. Rigola-t-il en retournant s'asseoir sur le bord du bureau pour me regarder agenouillée au sol.

-Asuka, c'est moi. Regarde, je ne suis pas armée et tu sais que jamais je ne ferai de mal à ma fille. Dit ma mère en écartant doucement les bras pour me montrer qu'elle ne me mentait pas.

-Lai... sse-moi. Sanglotai-je en voulant repousser cette illusion avec la Télékinésie mais sans y parvenir.

Je ne pouvais pas lever la main sur ma mère, même si c'était une illusion. Je l'aime beaucoup trop pour vouloir lui faire du mal. Mon coeur battait de plus en plus fort et me faisait de plus en plus mal, c'était insupportable.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Mer 24 Aoû - 19:38

Je me relevai et regardai autour de moi à la recherche du moindre indice sur la position de mon frère. Mais je ne vis et n'entendis rien qui puisse m'aider. Je me transformai en Corbeau pour prendre de l'altitude et ne plus être autant à sa merci. Mais à peine me retrouvai-je dans les airs que son Phénix fonça sur moi et m'attaqua à coups de serres et de bec. Et merde! J'avais oublié que même s'il était un superbe Phénix, il était mon ennemi!

Je tentai de lui échapper, mais il était vraiment coriace et ne me laissait aucune ouverture. Je dus me résoudre à redevenir humain et me laissai retomber au sol. A peine fus-je redressé que j'entendis le son d'une lame fendant l'air dans ma direction. Je fis un bond en arrière en fendant l'air de mon Katana en espérant pouvoir au moins toucher grand frère Serizawa. Lorsque j'atterris au sol, je posai ma main sur ma joue sentant quelque chose couler dessus avant de regarder mes doigts. Ils étaient teintés de sang. Je n'avais pas été assez rapide pour l'éviter.

Grand frère Serizawa finit par redevenir visible face à moi. Je vis sa manche gauche déchirée au niveau de l'avant bras et qu'il saignait à cet endroit, signe que ma lame l'avait également atteint. Il me regarda avec un sourire en coin.

-T'as des réflexes de serpent. Me dit-il d'un ton appréciateur.

"Et toi t'es aussi vicieux qu'un Serpent." Lui répondis-je d'un ton mauvais.

Soudain, j'entendis Asuka crier. Je tournai rapidement le regard dans sa direction et vis avec horreur qu'elle était au sol, complètement affolée et terrifiée avec Hiro qui se contentait de la regarder en rigolant. Lorsque j'entendis ce qu'il était en train de lui faire, je serrai les dents et fonçai dans sa direction, bien décidé à sortir Asuka de là. Mais un nouveau sifflement d'air attira mon attention derrière moi et je vis un pas sur le côté, évitant les deux aiguilles que grand frère Serizawa venait de me lancer.

Je me retournai vers lui, le regardant d'un œil mauvais.

"Lâche moi, j'ai pas le temps de jouer avec toi." Lui dis-je en sortant mon dernier revolver de son étui.

"On va voir si toi aussi, t'as des réflexes de Serpent."
Lui dis-je en lui tirant une balle dans le torse.

Il ne parvint pas à l'éviter et bascula en arrière, tombant au sol. Je m'apprêtais à vite reprendre ma course vers Hiro et Asuka mais je vis mon grand frère continuer à bouger. J'écarquillai les yeux de surprise. Comment il pouvait encore respirer après s'être pris une balle à cette distance? Je le regardai avec stupéfaction et horreur se relever. Il baissa la tête et regarda d'un air ébahi son torse sur lequel on pouvait voir la balle... qui n'avait même pas traversé sa veste. Il releva la tête vers moi, l'air aussi ébahi que moi avant d'afficher un grand sourire.

-Surprise! Dit-il d'un ton théâtral.

Je le regardai, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte. Comment il a fait ça? Il n'est pas Télékinésite, il n'a pas pu avoir le temps de faire apparaître une quelconque protection de feu et il n'y a que les Valar qui peuvent avoir un bouclier de protection. Alors comment il a pu se prendre une balle et ne même pas être blessé? Profitant de mon moment de surprise il tendis vivement le bras vers moi en m'envoyant une boule de feu avant de redevenir invisible.

Je repris mes esprits juste à temps pour pouvoir parer sa flamme avec ma lame. Mais elle était un peu trop grosse et ma manche commença à prendre feu. Je me dépêchai de l'éteindre en faisant apparaitre un peu d'eau dessus.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Mer 24 Aoû - 23:13

-Laisse-moi tranquille. Va-t-en. Suppliai-je à l'illusion en me tenant la tête et la secouant un peu pour essayer de la faire disparaître cette image de ma mère qui me semblait de plus en plus réaliste au fur et à mesure qu'elle s'approchait.

-Doucement Asuka. N'aies pas peur, je suis là. Me dit doucement ma mère en s'accroupissant à côté de moi en me caressant doucement les cheveux.

-Arrête. La suppliai-je, ne parvenant plus à stopper mes larmes, incapable de me défendre contre quoi ou qui que ce soit.

Je savais que c'était une illusion, j'en étais sûre. Mais en même temps, je voulais qu'elle soit réelle. Qu'elle soit bel et bien là à côté de moi en train d'essayer de me consoler, de me parler. Qu'elle ne soit jamais partie. Non, elle n'est jamais partie. Elle a toujours été là. Elle m'a toujours aimé. Elle savais que j'avais toujours eu besoin d'elle et aujourd'hui, elle était enfin là. Elle voulais comme moi rattraper toutes ses années passées sans qu'on ne se voit. Elle était juste là, à côté de moi. Je relevai les yeux vers son visage si beau qui me souriait tendrement. Lui rendant son sourire, je posai ma tête sur sa poitrine, à l'abris de ses bras réconfortants. Elle était là et rien ne m'arracherait à elle. Je fermai les yeux avec un sourire paisible, mes larmes continuant de couler mais de bonheur cette fois. Je me sentais si bien dans les bras de ma mère.


-Maman. Murmurai-je en me blottissant encore plus dans ses bras.

-Je suis là ma chérie. Me chuchota-t-elle en caressant doucement mes cheveux avant d'y poser un baiser.

Hiro finit par avoir un sourire victorieux et se servis un nouveau verre de vin.


-Et voilà. Maintenant, ce n'est qu'une question de minutes avant qu'elle ne meurt de joie. Rigola-t-il avant de boire une gorgée.

Je finis par enrouler mes bras autour de sa taille pour la serrer contre moi, un sourire aux lèvres.


-Je t'aime maman. Murmurai-je en écoutant son coeur battre sous mon oreille.

-Moi aussi je t'aime ma ché...

Puis le son du coup de feu d'Akira me parvins et j'ouvris brutalement les yeux. A cet instant, je revis la scène. La scène dans la chambre d'hôtel. Akira qui rentrait tranquillement et s'avançant vers ma mère.

-Non...

Il sortit alors son revolver.

-Non!

Puis il tira sur ma mère.

-NON! Hurlai-je de frayeur en me levant d'un coup.

Puis l'illusion de ma mère disparut et je me retrouvai seule. Tournant la tête vers le bureau, j'aperçus Hiro, un verre de vin à la main. Il était en train de me regarder avec air ébahi.


-Elle a brisé l'illusion à cause du choc. Réalisa-t-il.

-Serizawa, tu fais quoi avec ton frangin? Avec ses conneries, j'ai raté mon coup! S'exclama-t-il en lançant un regard mauvais à ce dernier.

-Et t'es pas prêt de le recommencer. Lui promis-je en le fixant d'un regard mauvais.

Ramenant mon poing vers mon visage, j'attirai son corps vers moi. Quand il fut à ma portée, je lui donnai un grand coup de poing au visage qui le projeta violemment contre le mur. Dès qu'il tomba au sol, je tendis ma main vers lui. Un fil d'électricité s'échappa de chacun de mes doigts et fila vers Hiro. Il ne s'en sortit qu'en parvenant à faire apparaître un mur de pierre devant lui à la dernière seconde. Plissant des yeux, je projetai ledit mur de pierre sur son propriétaire qui finit par se retrouver complètement étalé au sol.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Jeu 25 Aoû - 3:15

J'essayai de trouver un indice autour de moi pour m'indiquer la présence de grand frère Serizawa mais il était de nouveau introuvable. Soudain, j'entendis la voix d'Asuka crier de terreur et je tournai aussitôt la tête dans sa direction pour la voir se relever. Je haussai un sourcil de surprise en la voyant prendre l'avantage sur Hiro. J'eus un petit sourire de soulagement. Finalement, elle n'avait pas besoin de moi. Un éclat de rire se fit entendre depuis le bureau. Je tournai la tête dans cette direction. Grand frère Serizawa y apparut assis sur le rebord en buvant la bouteille de vin.

-Pas si facile à battre que ça. Se moqua-t-il.

-Et engueule-moi encore une fois pour tes conneries et je te tue. Le prévint-il avec un sourire et un regard mauvais, presque sadique.

Sur ces mots, il lança la bouteille de vin vers Hiro en faisant apparaître une boule de feu dans la paume de sa main. Il lança cette dernière sur la bouteille qui se brisa sous le choc. Le feu se mélangeant à l'alcool forma une grande et violente flamme bleue transparente qui tomba au sol à quelques pas de Hiro avant de s'éteindre quelques secondes plus tard.

-Il a compris le fils à papa? Siffla-t-il d'un sourire amusé.

Il finit par retomber au sol et se dirigea tranquillement vers moi. Il avait toujours ce même sourire amusé et mauvais, toujours cette même assurance. Il ouvrit ses mains, les recouvrant de feu. Dès qu'il fut assez près, il m'envoya ses boules de feu l'une après l'autre en continuant d'avancer. Je parvins à bloquer ses boules de feu et même à profiter de ma position pour abaisser ma lame vers grand frère Serizawa mais il para le coup avec un Kunai qu'il avait sorti de sa manche.

Je finis par le regarder avec un petit sourire amusé.

"Tu joues les Ninjas?" Plaisantai-je.

-Et tu joues les Samouraïs. Après tout, on a deux personnages célèbres dans notre famille. Le Samouraï Sanada Yukimura...


"... et le Ninja Hattori Hanzo."
Terminai-je avec amusement sans le lâcher des yeux.

Finalement, l'Invisibilité, ça lui allait plutôt bien vu qu'on dit que les Ninjas pouvaient devenir invisibles. Au même instant, nous nous envoyâmes une boule de feu et une sphère d'eau de nos mains libres qui se percutèrent avant de disparaître. D'un mouvement sec, nous rompirent le contact entre nos lames en les baissant d'un coup. Je finis par me retrouver avec une entaille au torse alors que ma lame glissait sur le sien mais sans le blesser, ni même déchirer sa veste. Je ne fis que sentir ce contact dur. Mais en entendant le léger son de déchirure produit, je compris comment il faisait : c'était un gilet par balle qu'il gardait invisible.

Maintenant que j'ai compris, je sais comment m'y prendre pour l'avoir. Il faut juste que j'arrive à être assez près de lui. Me mettant en Waki no Kamae, je m'avançai prudemment de lui. Lorsque je fus assez près, je fendis l'air en relevant ma lame, projetant l'eau dont je l'avais recouverte dans sa direction et en me concentrant pour changer les éclats d'eau en billes d'eau qui prirent un peu de vitesse. Il se protégea en plaçant son bras en protection mais au froncement de sourcil qu'il fit, je compris qu'il avait eu plus mal qu'il ne s'y attendait.

Profitant de ce moment, j'abaissai ma lame sur lui. Malheureusement, il fut trop vif et s'en sorti avec tout de même une entaille à l'épaule. Profitant de mon élan, il passa vite derrière moi et posa sa main sur mon dos.

-Tu te rappelles de la blague pour faire aboyer un chat? Siffla-t-il d'un ton amusé.

Écarquillant les yeux en comprenant ce qu'il allait faire mais sachant que je ne serai pas assez rapide pour l'en empêcher, je tendis ma main en arrière et parvins à toucher son torse.

-Wouf! Aboya-t-il alors qu'une flamme apparaissait dans mon dos au moment où son gilet par balle disparaissait.

Un cri de douleur m'échappa en sentant la flamme me brûler le dos et je me dépêchai de faire disparaître mon t-shirt. Serrant les dents, je tentai d'ignorer la douleur de la brûlure en priant pour qu'elle ne soit pas trop grave. Je luttai également contre mon envie de me laisser tomber au sol en gémissant de douleur. Regardant autour de moi, je vis que grand frère Serizawa avait de nouveau disparut.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Jeu 25 Aoû - 4:14

Je jetai un coup d'oeil vers le bureau quand j'entendis quelqu'un y rigoler. Le frère d'Akira, Serizawa, finit par y apparaître en se moquant de Hiro. Même si j'étais trop en colère pour être surprise, je n'aimais pas la manière dont il regardait Hiro. On voyait et on entendait dans sa voix qu'il était dangereux. J'eus un mouvement de recul en voyant cette grande flamme apparaître devant nous. Lorsqu'il descendit du bureau pour retourner vers Akira, je reportai mon attention sur Hiro qui le fusillait du regard à cause de la manière dont il venait de lui parler. Mais il avait le regard furieux d'une personne en voulant à une autre tout en sachant qu'elle ne pourra rien faire. Ça voulait dire que le frère d'Akira était plus fort que lui aussi dangereux que ça?

-Te fais pas d'idée! C'est juste parce qu'il a ses pouvoirs depuis plus longtemps que moi. Dans quelques temps, c'est moi qui serai plus fort que lui. Me prévint-il d'un ton agressif.

Je le fixai d'un air mauvais, serrant les poings.


-Ne rêve pas, t'en auras pas l'occasion. Le prévins-je en m'avançant vers lui alors qu'il se relevait.

Une fois à sa hauteur, je lui donnai un coup de point télékinésiste qu'il para par un coup de poing recouvert de pierre. La pierre se fissura et Hiro fut de nouveau projeté contre le mur mais j'eus le poignet cassé. C'est à ce moment-là que j'entendis Akira crier. Je tournai la tête dans sa direction et écarquillai les yeux d'horreur en voyant son dos en feu. Mais heureusement, il s'en sorti en faisant disparaître son t-shirt.

Lorsque je reportai mon attention sur Hiro, il était déjà devant moi et il me donna un coup de poing à l'estomac avant de me faucher les jambes. Dès que je me retrouvai au sol, il s'assit sur moi et me bloqua les poignets. Lorsqu'il les relâcha, de nouveaux bracelets de pierre les recouvraient, me coinçant au sol. Hiro me regarda avec un sourire mauvais.


-Père m'a dit que si j'arrivait à te tuer, il me choisirait pour lui succéder dans son entreprise. Me dit-il.

Puis, il me pinça le nez plaqua son autre main sur ma bouche et commença à y faire apparaître du sable.


-Alors j'arrête de jouer avec toi. Chuchota-t-il.

J'écarquillai les yeux d'horreur et tentai de me débattre mais à par secouer les pieds, je ne pouvais ni bouger ni respirer. Bien vite, le sable commença à déborder de ma bouche et à glisser le long de mon visage et dans mon cou. Retirant un instant sa main de ma bouche, il me donna un grand coup de poing à l'estomac, me coupant le souffle et me privant du peu d'air qu'il me restait avant de vite reposer sa main sur ma bouche avant que je ne puisse recracher le sable. Bien malgré, j'avalai une gorgée de sable, ce qui me fit tousser et avaler une nouvelle bouchée. Je tentai de me secouer plus fort encore mais sans succès.

Je plissai les yeux pour essayer de l'éjecter mais il avait dû lire dans mes pensées et savoir ce que j'allais faire car au moment où j'allais le projeter en arrière, j'eus de nouveau l'image de ma mère devant moi et je me stoppai. Commençant à étouffer, je continuai de tenter de me débattre en poussant des cris étouffés.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Jeu 25 Aoû - 5:01

Je fis réapparaître un t-shirt neuf sur moi, ce m'arracha une grimace de douleur lorsque le tissu me donna l'impression de se coller à ma chaire (j'ai d'ailleurs l'impression que c'est le cas). Me concentrant sur ma vue, mon ouïe et mon odorat pour essayer de repérer grand frère Serizawa, je guettai tout autour de moi, le moindre signe de sa présence. Mais il était trop silencieux et éloigné de moi pour que je parvienne à le localiser clairement, surtout avec les bruits du combat d'Asuka et Hiro à côté. Soudain, je sentis quelque chose foncer sur moi par derrière mais par les airs et je me baissai à temps pour éviter l'attaque du Phénix de mon frère. Je n'eus pas le temps de me redresser que j'entendis des bruits de pas courir dans ma direction avant de me frapper au visage, me projetant en arrière au sol avant de recevoir un Kunai dans la jambe, ce qui m'arracha un gémissement de douleur.

Le sentant encore assez proche de moi, je donnai un coup de katana dans sa direction et sentis que je l'avais touché, probablement à la jambe également. Le sentant reculer, j'en profitai pour me relever. A cet instant, j'aperçus Hiro sur sa soeur au sol en train de l'étouffer. Je me précipitai vers eux mais je reçus une boule de feu invisible à l'estomac qui me coupa dans mon élan. Je me dépêchai d'éteindre le feu avec de l'eau.

A peine eus-je terminé que mon frère redevint visible et me donna un coup de poing à l'estomac qui me fit me plier en deux. A peine, me fus-je plié qu'il me donna un coup de poing au visage.

-Tu vas quand même pas me laisser en plan maintenant petit frère. Ricana-t-il en enflammant sa main.

Il me la plaqua ensuite sur mon torse et dessina une ligne de feu en diagonale dessus, enflammant mon t-shirt et m'arrachant un nouveau cri de douleur. Je me dépêchai de faire disparaître une nouvelle fois mon t-shirt mais lorsque ma peau fut à l'air libre, je constatai que j'avais été brûlé au premier degré sur une bonne partie du torse. Je serrai les dents, supportant de moins en moins la douleur.

Je relevai les yeux vers mon frère et profitai de sa proximité pour lui porter un coup de Katana et lui faire une entaille sur toute la longueur du torse, lui arrachant un gémissement de douleur. Je portai un nouveau coup dans sa direction mais il parvint à esquiver le coup et ne s'en sortis qu'avec une nouvelle plaie au bras. Je lui envoyai alors une sphère d'eau qu'il esquiva en redevenant invisible. Sauf que je ne lui laissai pas le temps d'en faire plus et lui donnai un violent coup de poing à l'estomac qui le projeta contre le bureau, le faisant redevenir visible.

Je me transformai en Corbeau et volai vite vers lui avant que son Phénix ne repasse à la charge et une fois à sa hauteur, je lui atterris dessus, le renversant au sol. M'asseyant sur lui, je lui attrapai le col.

"T'imagine pas le nombre de fois que j'ai rêvé de ce moment."
Lui dis-je avec un sourire mauvais.

Et sur ces mots, je lui donnai un coup de poing au visage, puis un autre, puis encore un autre et encore un puis encore un, le frappant de plus en plus fort à chaque fois, le faisant saigner de la bouche. Il finit tout de même par bloquer mon poing dans sa main et attrapa mon poignet qui tenait son col et enflamma ses mains. Dès que je sentis la chaleur des flammes, je retirai mes mains et me reculai de lui aussitôt. Il ne m'avait pas loupé mais au moins cette fois, les brûlures furent moins graves que celles que j'avais au tore et au dos.

Reportant mon attention sur Hiro et Asuka, je sortis mon revolver de son étui et tirai sur Hiro. J'avais visé la tête mais n'avais atteint que son épaule mais ça avait suffit pour que le coup le fasse tomber en arrière. En priant pour qu'Asuka puisse en profiter (et surtout qu'elle était encore en vie), je reportai mon attention sur grand frère Serizawa qui s'était relevé et qui bizarrement, avait sa main posée sur son cou, comme s'il y sentait une gène.

Lorsqu'il la retira, je fronçai les sourcils de surprise en voyant qu'un tatouage représentant un Phénix y était apparu. Je le regardai sans comprendre.

"C'est quoi ce tatouage?"

-La preuve que tu ne m'as toujours pas rattrapé petit frère.
Répondit-il avec un sourire en coin en m'envoyant deux boules de feu.

Je me baissai pour en éviter une en rangeant mon revolver dans son étui et parai l'autre avec ma lame. Je sentais mon corps trembler à cause de brûlures qui le recouvraient. Je n'allais plus pouvoir me battre longtemps dans cet état, la douleur devenait de plus en plus insupportable et bouger le haut du corps faisait de plus en plus mal en plus de mes autres blessure alors que grand frère Serizawa n'avait que quelques coupures ainsi qu'un peu de sang à la bouche et sa seule blessure sérieuse était celle que je lui avais faite au torse et qui avait commencé à humidifier sa veste. Et apparemment, l'apparition de ce tatouage n'était pas un bon signe pour moi. Il était toujours meilleur que moi.

Il fallait que je commence à réfléchir sur un moyen de nous enfuir d'ici.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Asuka le Jeu 25 Aoû - 5:56

Je continuais de me débattre mais il était bien trop lourd pour que j'arrive à me dégager et chaque fois que j'ouvrais les yeux j'avais l'image de ma mère face à moi, ce qui m'ôtait toute envie d'attaquer. Ne tenant plus, je commençai à avaler le sable en quantité de plus en plus importante, ce qui ne faisait que m'étouffer et crier davantage et me donnais envie de vomir. C'était insupportable comme sensation, j'en avais les larmes aux yeux.

Soudain, un nouveau coup de retentit et l'image de ma mère disparut brutalement et je sentis le corps de Hiro quitter le mien. J'en profitai pour immédiatement expulser tout le sable que j'avais dans la bouche avec la Télékinésie avant de faire de même avec mes bracelets de pierre, ce qui me demanda plus de concentration. Je me retournai aussitôt pour me retrouver à quatre pattes et toussai et crachai au sol tout en essayant de reprendre mon souffle, sentant encore le goût du sable dans la bouche. Je toussais tellement que je finis par vomir au sol, me faisant de nouveau monter les larmes aux yeux. Je recommençai à tousser et vomis une nouvelle fois, sentant le goût insupportable du sable dans ma bouche. Je restai encore quelques instant à tousser et cracher les grains de sable que je sentais dans ma bouche tout en prenant de grandes et profondes inspirations pour reprendre mon souffle.

Je finis par tourner la tête vers Hiro qui gémissait de douleur au sol à cause de la balle qu'il s'était prise dans le bras, probablement par Akira. Je tournai alors le regard vers ce dernier, ne sachant plus de quelle façon je devais le remercier avec toutes les aides qu'il m'avait apporté. Puis j'écarquillai les yeux d'horreur. Il était toujours torse nu mais il avait été brûlé au premier degré et même d'ici j'arrivais à voir son corps trembler tandis que son frère Serizawa ne semblait pas plus blessé que ça. Il était en train de perdre. Il fallait qu'on trouve une occasion de s'enfuir et vite.


-Ne rêve pas. Vous ne sortirez pas... vivants d'ici. Me répondit Hiro en se relevant péniblement, la main posée sur son épaules en sang.

-T'as vu dans quel état tu es? Tu es mal placé pour faire ce genre de menace. Lui dis-je d'un ton acide.

Je tendis la main dans sa direction et lui envoyai un nouveau jet d'électricité. Mais comme la première fois, il le bloqua avec un mur de pierre qu'il s'empressa de m'envoyer à toute allure. Plissant les yeux, je le fis percuter le plafond avant qu'il ne retombe entre nous. Je m'avançai vers lui et alors qu'il commençait à se protéger au niveau du visage, je lui donnai un coup de pied dans l'entre-jambe, le faisant se courber en deux avant de lui donner un grand coup de poing à la figure qui le fit tomber au sol.


-L'entreprise, j'en veux pas. Prends-la quand tu veux. Lui dis-je en le projetant contre le mur avec la Télékinésie.

-Mais ce que je t'interdit, c'est de jouer avec les souvenirs de ma mère! M'exclamai-je en attrapant son poignet et recouvrant ma main d'électricité.

Il se mit à crier en se raidissant de ton son corps, parcourus par de violents spasmes. Je finis par le lâcher et le laissai tomber au sol. Je commençais à me sentir de plus en plus faible à avoir autant utilisé mes pouvoirs mais je ne voulais pas le laisser s'en tirer comme ça. J'avais l'occasion de lui faire payer ce qu'il m'avait fait et j'allais la saisir.

Puis sans prévenir, il se redressa en me donnant un coup au ventre qui me fit reculer. Il tenta de me donner un nouveau coup de poing au visage mais je parai son poing en le bloquant dans ma main et je lui donnai un coup de poing de mon autre main. Sauf que j'avais oublié que mon poignet était cassé et je ne pus le toucher qu'à peine avant de crier de douleur. Profitant de cette opportunité, il me donna un coup de poing recouvert de pierre à l'estomac qui me fit tomber au sol en arrière, me brisant une côte par la même occasion.

Décidée à ne pas le laisser m'avoir de nouveau, je secouai le bras en l'air et son corps fut projeté sur le bureau qui s'effondra sur le coup. Il finit par se relever et je lui envoyai un nouveau jet d'électricité qu'il se prit de plein fouet. Son corps se raidit de nouveau mais il ne sembla pas souffrir et il s'avança vers moi. Je lui envoyai une sphère d'électricité et obtenu le même résultat. Fronçant les sourcils, je plissai des yeux pour le projeter en arrière mais il ne bougea pas. C'est là que je compris que c'était encore une illusion.


-Et maintenant, tu es trop faible pour en sortir toute seule. Rigola-t-il.

Puis soudain, je me retrouvai enfermée entre quatre plaques de pierre et de l'eau commença à recouvrir rapidement le faible espace dans lequel je me trouvais.


-C'est peut-être une illusion mais ton cerveau sera tellement persuadé que tu te noies que tu finiras noyée à l'air libre. Dit le vrai Hiro en se relevant des débrits du bureau en fronçant les sourcils pour être sûr de ne pas perdre sa concentration.
avatar
Asuka




Messages : 641
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Pouvoirs: Télékinésie et Tonnerre. Ouais, je peux animer des objets par la pensée et balancer de l'électricité! Classe non?
Animae: Akusa! Un super Aigle Royal!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Titiana le Jeu 25 Aoû - 6:27

Assise sur le rebord de la fenêtre, les jambes croisées, je regardais avec un sourire appréciateur les deux combats qui se déroulaient dans la pièce et qui commençaient à toucher à leur fin. Décroisant les jambes, je descendis du rebord de la fenêtre puis traversai lentement la pièce, mes talons résonnant presque en écho au rythme de mes pas. Une fois au centre de la pièce, à proximité des deux groupes, je cessai de marcher. Je tournai la tête vers chacun d'entre eux, leur adressant un sourire.

Tournant de nouveau la tête vers Serizawa, je tendis brusquement ma main dans sa direction. Tournant la tête vers Hiro, je tendis brusquement mon autre main dans sa direction. Le métal recouvrant chacun de mes ongles s'allongea en prenant la forme de lames noires qui percèrent leurs épaules et leurs jambes en les projetant contre les murs opposés. La pointe de la lame de chacun de mes majeurs cessa de s'allonger une fois posée contre leurs gorges.

Mes lames finirent par quitter leurs corps et rétrécirent rapidement jusqu'à simplement recouvrir de nouveau mes ongles. Ramenant mes mains devant moi pour les poser l'une contre l'autre, j'attirai les parties de métal que j'avais laissé sur leurs plaies pour attirer leurs corps en avant et les faire se heurter violemment devant moi. Repoussant mes mains en avant, leurs corps furent projetés dans cette direction et se heurtèrent au mur juste en face. Ils perdirent connaissance sur le coup.

Je laissai retomber mes mains le long de mon corps, toujours le même sourire aux lèvres.
avatar
Titiana




Messages : 10

Feuille de personnage
Âge:
Pouvoirs:
Animae:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Akira le Jeu 25 Aoû - 19:48

C'était vraiment frustrant. Je n'avais quasiment pas utilisé mes pouvoirs et pourtant je commençais à être aussi fatigué que si je m'en étais servi pendant tout l'affrontement alors que j'étais trop limité à cause de mes transformations qui n'avaient l'air de marcher qu'en présence d'Anikeï. A la place, j'étais épuisé à cause des blessures et brûlures que grand frère Serizawa avait pu m'infliger justement à cause de mes capacités limités alors qu'il semblait maîtriser parfaitement les siennes et parvenait même à en tirer de bons avantages. Je serrai les dents de douleur et de frustration.

Je jetai un rapide coup d’œil vers Asuka et Hiro et vis que ce dernier s'écraser sur le bureau. Mais quelques instants après, Asuka se mit à lancer de l'électricité dans le vide avant de s'immobiliser, regardant autour d'elle comme si elle était enfermée quelque part. Je compris qu'elle était encore victime d'une illusion et qu'elle aussi commençait à se faire dominer par son frère. On était vraiment mal parti là.

Soudain, des bruits de talons se firent entendre derrière moi. Je me retournai pour apercevoir une fille que je n'avais jamais vu et qui n'était pas là lors de notre entrée dans la salle. Je la regardai avancer tranquillement à travers la salle, ne pouvant m'empêcher de dire qu'elle était vraiment belle. Pas uniquement à cause du fait qu'elle était bien fichue mais pour une autre chose sur laquelle je n'avais pas encore mis la main. Elle semblait si confiante et tout en étant manifestement totalement démunie, j'avais l'impression qu'elle était aussi dangereuse que belle. Elle semblait à la fois proche de nous et à la fois totalement hors de notre portée. C'était vraiment étrange.

Et depuis quand était-elle là? Elle aussi était dans la salle dès le début mais était restée invisible? Et qui était-elle? Une alliée ou une ennemie? Si c'était une alliée, pourquoi est-ce qu'elle n'était pas intervenue plus tôt pour nous aider et si c'était une ennemie, pourquoi intervenait-elle justement maintenant alors qu'on était en train de se faire battre?

Je haussai les sourcils de surprise en voyant ses ongles s'allonger subitement pour coincer grand frère Serizawa et Hiro qui étaient en train de la regarder en semblant ne pas tout comprendre eux non plus. Je restai sans voix en la voyant les mettre au tapis en trois mouvements de bras et sans bouger une seule fois de sa position. Elle les a eu avec une de ces facilité alors qu'on avait peiné à le tenir tête pour finalement se faire dominer par eux. Mais au moins, ça devait vouloir dire qu'elle était venue pour nous aider.

Je finis par m'avancer vers elle, la regardant avec une expression interrogatrice.

"Mais vous êtes qui?"
Finis-je par lui demander.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Titiana le Jeu 25 Aoû - 20:14

Me détournant finalement des corps inanimés de Serizawa et de Hiro, je regardai en souriant Akira s'avancer vers moi, une expression d'incompréhension sur son visage. Mes lèvres s'entrouvrirent légèrement, accentuant légèrement plus mon sourire, quand il me questionna.

-Chuut. Soufflai-je doucement en posant la lame de mon doigt sur ses lèvres, l'incitant au silence.

Faisant glisser mon doigt sur ses lèvres, j'approchai mon visage du sien. Lorsque la lame commença à glisser le long de son cou, j'inclinai doucement la tête, posant mes lèvres sur les siennes. Faisant glisser le métal allongé de mon ongle le long de son torse, notre baiser gagna en intensité. Il cessa lorsque la lame de mon ongle perfora son estomac, ressortant dans son dos.

Le regardant avec le même sourire, je retirai la lame de son corps, la faisant ensuite recouvrer sa taille initiale. Je posai ma main sur son visage, continuant de le regarder en souriant, ne la retirant que lorsqu'il tomba au sol. Me retournant, je me dirigeai lentement jusqu'à la fenêtre. Me transformant en Chauve-Souris, je m'envolai dehors sans me retourner.
avatar
Titiana




Messages : 10

Feuille de personnage
Âge:
Pouvoirs:
Animae:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tokyo un jour, Tokyo toujours!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum