T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Sam 3 Sep - 19:34

Je regardai la boule de draps formée par sa tête d'un air blasé et mauvais. Mignon. Elle trouve que ça fait mignon comme bruit. C'est dans ces moments-là qu'on se sent super viril. Je ne savais pas comment j'avais fait mon compte non plus mais vu comment c'est parti, j'étais pas prêt de recommencer (en plus, ça me fait peur ce genre de truc! Non parce que, mine de rien, ça fait très bizarre de s'entendre ronronner)! Non mais en plus, à quoi ça pourrait bien me servir de savoir ronronner comme un chat?

J'eus un flash d'une sorte de salle de fête remplie de monde. Soudain, Hishigi arriva sur l'estrade, vêtu d'un costume genre smoking et un micro à la main. "Bonsoir à toutes et à tous et bienvenues à ce grand spectacle d'imitations de sons d'animaux. Le gagnant remportera un séjour à Hawaï avec la personne de son choix . Alors bon courage à tous et que le premier candidat se présente." Dit-il avant de quitter la scène. Puis toute une série de personnes se présenta et imita "normalement" des sons d'animaux. Puis ce fut mon tour. Me servant de mon pouvoir de Morphe, j'imitai parfaitement le miaulement d'un chat et approchai le micro de ma gorge et me mis à ronronner pour encore mieux imiter le chat. Lorsque je quittai la scène, Hishigi y revint. "Et le vainqueur est... Akira!" dit-il avec un sourire. Toute la salle se mit à applaudir bruyamment, il y avait même des sifflements tandis que je revenais sur la scène pour saluer le public. Puis deux filles déguisées en Catwoman s'approchèrent pour se coller contre moi.

Je revins à la réalité avec un sourire couillon en sentant Azylis bouger pour refaire surface et je repris un air normal (en priant pour qu'elle n'ait rien vu). Je fus tout de même rassuré de voir que ça n'avait pas l'air de poser de problèmes le coup des draps troués (je me voyais mal essayer de sortir un bobard comme excuse pour justifier leur état sans rougir). J'avalai ma salive lorsque j'aperçus les griffures sur ses hanches.

"Désolé." Dis-je doucement avec un petit sourire gêné (même si intérieurement, j'en éprouvais une certaine fierté).

Je fermai les yeux avec un sourire satisfait en sentant ses lèvres près de ma peau. Entendre ce genre de truc au réveil de cette manière, j'y prendrais vite goût. Par contre, je rouvris les yeux lorsque son doigt se posa là où je soupçonnai la présence d'un suçon. Je baissai les yeux vers son visage, un début de regard de reproche sur le visage vite remplacé par un regard amusé.

"Ça en valait la peine. Si c'est tout ce que je risque à être réveillé pour ce genre de surprise nocturne, je suis prêt à faire le sacrifice." Rigolai-je.

Je fis doucement glisser ma main le long de son dos, un sourire bienheureux aux lèvres en repensant à ladite surprise nocturne. J'adore cet endroit : c'est le deuxième fantasme que j'ai vu se réaliser (le premier c'était d'avoir des pouvoirs)!

"Arigatô à toi. J'adore quand t'as des idées comme ça." Murmurai-je d'un ton amusé, toujours souriant.

Je fronçai les sourcils lorsqu'elle se suréleva un peu. Puis, elle me fit poser l'oreille contre son cœur pour ensuite enserrer mon visage contre elle et un nouveau sourire bienheureux se dessina sur mes lèvres. Bon sang, alors ça marche vraiment le coup de faire un vœu quand on voit une étoile filante! Je n'y ai jamais vraiment cru mais chaque fois que j'en vois une, je fais quand même un vœu au cas où voilà que j'en ai un qui est en train de se réaliser (pas vraiment dans les mêmes conditions que j'avais imaginé mais pas vraiment loin et le résultat était le même). Je fermai les yeux pour mieux en profiter... avant de les rouvrir brusquement en la sentant en la sentant me caresser les cheveux.

Je relevai les yeux vers elle (en en profitant pour embrasser sa peau).

"Je suis pas un chat."
Marmonnai-je d'un ton blasé.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Dim 4 Sep - 3:11

Lorsque j'émergeai enfin, j'entraperçus furtivement un sourire débile sur le visage d'Akira, mais ce fut tellement rapide que je commençai à en douter. Et puis qu'est-ce qu'il aurait pu imaginer ? Lui en train de manger je ne sais combien de plats de sushis, assis au sommet d'un arc-en-ciel ? ... Pourquoi un arc-en-ciel au fait... ? On va dire que c'est un reste de sommeil...

Je regardai Akira avaler sa salive avec un regard à la fois amusé et satisfait.

- Ne le sois pas : ça ne fais pas mal, même sur le coup j'ai à peine sentit. Encore heureux d'ailleurs... et puis je peux les faire disparaitre en un claquement de doigts. De toutes façon, c'est moi qui ai commencé... continuais-je avec malice, mon regard glissant le long de ses bras, là où 4 traces de griffures encore rougeâtres étaient tracées.

J'eus un petit rire moqueur tandis que mon indexe faisait vaguement le tour de la marque.

- Dire que pendant un instant j'ai cru que tu m'en voudrais... murmurais-je avant de poser mes lèvres dessus, mon ton n'exprimant aucune inquiétude, plus de l'amusement. Mais si ça t'as plus, il se pourrait que je recommence... un jour. Faut juste que j'imagine un scénario différent...

Mmmmh... quel rôle pourrais-je choisir la prochaine fois ?

- Mais avoue que je t'ai fais peur au début... même juste un peu...


Parce que mine de rien... c'était un peu le but ! (Même si le but principal était quand même de vérifier si les lames lui faisaient autant d'effet que j'avais cru le deviner... et surtout de m'amuser un peu, avouons le)
Je nichai davantage mon visage dans son cou lorsque je sentis ses caresses dans mon dos, un sourire satisfait sur les lèvres.

- Attends que je me souvienne de la formule...
marmonnais-je en fouillant dans ma mémoire, Douu... dou... raaah c'est un mot à coucher dehors ! Dou... ta... shimashite ?

J'étais pas certaine de mon coup : j'utilisais très peu les langues étrangères ici, et le plus souvent c'était l'anglais. En plus le japonnais, c'est chiant parce que je le comprends (quand c'est pas trop compliqué), mais j'en chie pour le parler...

- Moui... parait que je suis plutôt inventive de ce côté là,
lançais-je avec une certaine fierté.

Je baissai les yeux, faussement surprise, vers Akira dont l'expression m'amusa au plus haut point.

- Un "chat" ? Loin de moi cette idée voyons !

J'approchai mes lèvres de son oreilles avant de lui murmurer :

- Par rapport à cette nuit, je te verrais plutôt comme un tigre ou un jaguar... c'est légèrement plus puissant qu'un simple chat...


Lorsque je me redressai, une petite flamme, vestige de la nuit dernière, brilla quelques secondes dans mon regard avant de s'évanouir.

- Mais tu comprends, c'est d'un intérêt purement scientifique que j'essaye de te faire ronronner ! m'exclamais-je, comme si c'était évident. Si jamais je découvre comment et pourquoi tu fais ça, je pourrait écrire un ouvrage dessus, et ainsi gagner les droit d'auteur ! Et je te donnerai 20% des bénéfices pour ton aide ! Se serait chouette, non ? Et puis ça pourrait aussi t'aider à éviter que ça se reproduise,
ajoutais-je comme si c'était un bonus. Un peu comme le changement de couleur de tes yeux... comme tu arrive à le maitriser, faut bien que je cherche un nouveau mystère à élucider chez toi...

J'écarquillai alors l'oeil, comme si j'avais dit quelque chose que je n'aurais pas du.

- Oups... t'étais pas censé savoir ça... quelle idiote je fais...

Après avoir réussi à garder l'illusion d'une enfant prise les mains dans le sac, je repris mon air habituel.
Comme prévu, ça n'avait pas marché.

- Et un petit massage, ça ne te dis pas ? Promis, si tu ronronne je ne rigole pas ! Juré !
dis-je en levant la main gauche. Aller... pour te remercier de cette nuit...
insistai-je en lui embrassant doucement l'oreille, et en lui caressant l'épaule.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Mar 13 Sep - 1:25

Je ne répondis pas à sa remarque mais il n'empêche que je me sentais emmerdé d'avoir laissé ces griffures, bon en même temps, je ne l'avais pas griffée au sang (j'ai encore la chaire de poule quand je repense aux griffures qu'Alice m'avait laissé) mais tout de même, je ne suis pas entreprenant à ce point quand je me laisse aller quand même!

Un scénario différent? Je levai les yeux sur le côté. J'eus un flash où je revenais de la cafétéria après avoir mangé (et bu quelques bouteilles de Sake). J'arrivais devant la porte de ma chambre, l'ouvris et écarquillai les yeux de surprise en voyant Azylis en tenue de soubrette, un plateau rempli de cocktails à la main. "Bienvenu Akira-sama. Vous êtes fatigué? Installez-vous, je vais m'occuper de vous tout de suite." Dit-elle avec un sourire en coin, limite pervers. Je clignai plusieurs fois des yeux pour être sûr que je ne rêvais pas et me retournai, comme pour vérifier qu'il n'y avait personne qui s'apprêtait à me crier "caméra surprise!" ou un truc du genre. Mais à peine fus-je retourné que je vis Alis en Cosplay de Aqua de Kingdom Hearts (sûrement à cause de la couleur de cheveux) qui me pointa sa Keyblade sous la gorge d'un air mauvais. "C'est pas tous les jours que je suis partante pour ce genre de plan alors t'as pas intérêt à te barrer." Me prévint-elle d'un ton agacé. "Mais arrête! Il n'est peut-être pas bien!" S'exclama Azy en tenue d'infirmière avant de repousser la Keyblade d'Alis. "Ne t'en fais pas, je vais vérifier ce qui ne va pas." M'assura-t-elle en se collant à moi avant de m'embrasser. "Bon et bien dans ce cas, on reportera la leçon à une autre fois." Dit Ylis en tenue légère de prof en s'asseyant sur mon lit avec un sourire en coin, comme pour m'inciter à ne justement pas attendre la prochaine fois.

Je finis par revenir à la réalité et reportai mon attention sur Azylis.

"On devrait en trouver d'autres." Assurai-je d'un hochement de tête en prenant un air indifférent.

J'eus un sourire amusé.

"Juste un peu." Rigolai-je d'un ton moqueur.

En fait, je ne savais plus trop si j'avais eu vraiment peur ou non. Je me rappelle surtout avoir été surpris (en même temps, être réveillé en pleine nuit par quelqu'un qui nous menace d'une lame, ça ne met pas forcément en confiance) mais après, je me rappelle surtout... de la suite de la nuit. J'eus un petit rire en la voyant essayer de se rappeler du mot.

"Douitachimashite." Lui rappelai-je avec un sourire.

"D'ailleurs c'est comment en chinois?"
Demandai-je.

"Je connais aucun mot dans cette langue." Avouai-je d'un ton désolé en me passant la main dans les cheveux.

"Tu crois que t'arriverais à me donner des cours pour m'apprendre quelques phrases?" Demandai-je d'une voix amusée et dans laquelle on sentait que je ne parlais pas uniquement de ça.

J'avalai ma salive et pris une longue mais silencieuse inspiration pour éviter de rougir tandis que je sentais mon corps frissonner lorsqu'elle murmura à mon oreille. Par contre, lorsqu'elle partie dans son délire (quoique avec elle, ce n'est pas sûr : elle pourrait très bien espérer faire ce genre de coup foireux), je la regardai d'un air blasé.

"Vais me recoucher." Marmonnai-je d'un ton endormi et blasé.

Je me dégageai sur le côté et me laissai tomber à ses côtés, face contre l'oreiller. Par contre, j'aurais été sous ma forme Guépard, j'aurais eu les oreilles qui se seraient redressées lorsque j'entendis sa proposition, en tout cas, j'ouvris les yeux d'un coup (même si je ne vis rien du tout vu que j'avais la tronche dans l'oreiller) et avalai ma salive en sentant ses lèvres sur mon oreille.

"Si tu veux."
Finis-je par répondre d'un air détaché en tournant la tête sur le côté opposé à celui d'Azylis pour pouvoir reprendre de l'air (et pour qu'elle ne voit pas le sourire idiot que j'avais aux lèvres), les yeux fermés.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Jeu 15 Sep - 3:33

J'eus un petit rire moqueur.

- Je n'en doute pas une seule seconde... bizarre tu ne trouves pas ? demandais-je avec innocence.

Par contre, s'il imagine un scénario où je dois jouer les pétasses, il peut toujours se gratter ! C'est comme ces nana en short et soutifs qui sont filmées en train de s'amuser à laver des bagnoles (et bizarrement, c'est pas des petites citroens de rien du tout...) tout en étalant leur couenne sur le capot (même si la plupart du temps ce sont de pauvres anorexiques entièrement refaites) et en prenant des poses... on peu même pas dire "lascives" ! C'est juste des poses de pétasses, créées par des machos obsédés pour des pétasses. Sans dec, je trouve ça tellement ridicule et dégradant... en fait, ce genre de nana j'ai juste envie de les attacher au capot et rouler à 250 km/h jusqu'à les faire chialer de trouille. Ca se voit que je les déteste ?

De quoi ? "Juste un peu" ? Fais chier ! En plus, on dirait qu'il se fiche de moi quand il dit ça... pourtant, quelqu'un qui s'introduit dans votre chambre avec un poignard et vous menacer avec, c'est pas ce qu'il y a de plus sécurisant... en même temps, vu ce que j'ai pu constater cette nuit... les lames c'est pas forcément ce qui lui pose le plus de problèmes. J'ai toujours du mal à croire qu'on puisse en être aussi amoureux, même si je l'ai vu de mes propres yeux. Mon regard devint lointain tandis que je me rappelais de chacune de ses réaction, à chaque fois que le métal entrait en contacte avec sa peau. Un sourire à la fois satisfait et provocant commençait à se dessiner quand je repris contacte avec la réalité. C'est limite si je n'ai pas eu une bouffée de chaleur là...

- Oui c'est ça ! "Douitashimashite" ! C'est vraiment un mot à coucher dehors... marmonnais-je, boudeuse et un peu vexée de m'être plantée.

Si Huo m'avait entendue, je me serais déjà ramassée une tape sur le crâne, "pour que ça rentre mieux"...

- Un ami d'enfance m'avait appris le japonais (enfin, "forcé" à l'apprendre serait plus juste...) avant que je ne débarque ici. Il était (et est toujours) japonais, mais avait émigré en chine, expliquais-je. Et j'ai toujours eus du mal avec ce mot. Peut être parce que je l'utilise très peu, même dans ma langue natale et dans la langue universelle... marmonnais-je en prenant mon menton entre mes doigts, songeant très sérieusement à cette possibilité.

Je relevais la tête, agréablement surprise en entendant sa question. Je ne l'avais pas vue venir celle là !

- "Méi guàn xì". C'est tout de même plus simple que doui... douita... que votre version !

Autant je pouvais comprendre assez facilement un discours simple en japonais, autant le parler moi même était une autre paire de manche. Parait que c'est souvent comme ça avec les langues étrangères.

J'eus un petit ricanement moqueur à sa demande, devinant aisément le sous entendu.

- Je ne sais pas... parait que je ne suis pas un prof très patient... fis-je mine d'hésiter. Et puis je croyais que les cours n'étaient pas trop ton truc ? Tu risquerais de vite t'ennuyer... et j'aime pas quand on ne m'écoute pas. Faudrait trouver quelque chose pour égayer les leçons alors... murmurais-je avec malice, le suivant ainsi dans son idée.

J'éclatais de rire lorsqu'il se mit à bouder, faisant exprès de lui ébouriffer les cheveux.

- L'est vexé Akira ! L'est vexé le corbeau ! Chantonnais-je, totalement fière de mon coup, ne le regrettant pour aucun prétexte.

Je le laissais se dégager, continuant de rire lorsqu'il se retrouva face contre l'oreiller, comme s'il était blasé à vie, limite désespéré.
J'eus une petite moue de déception en sentant moins d'entrain de sa part que ce que j'espérais. Pourtant j'aurais parié qu'il avait avalé sa salive de façon suspect quand je l'avais embrassé sur l'oreille !

Et bien tant pis pour lui ! Maintenant, le but de la manœuvre sera de rendre ce massage tellement agréable qu'il ne pourra pas le cacher ! Je le ferais ronronner, qu'il le veuille ou non ! (on dirait une déclaration de guerre...)

- Je vais juste me mettre quelque chose sur le dos, dis-je en redressant en position assise... avant de me stopper brusquement avec un faible gémissement de douleur, un main posée sur mon abdomen. J'y crois pas... j'ai des courbatures aux abdos et au cuisses... marmonnais-je, blasée au possible.

Tout en secouant la tête avec blasement (oui, ce mot existe bien !), je me mis précautionneusement à genoux pour chercher mon kimono. Je le retrouvais étalé au bout du lit, pendant à moitié dans le vide. Il en a fait du chemin ! Après l'avoir enfilé (on sait jamais, si quelqu'un entre...), je retournais auprès d'Akira pour lui découvrir le dos jusqu'au bas des reins, et m'assis doucement sur ses reins, mes genoux de part et d'autre de son corps.
Je dégageai un peu ses cheveux de sa nuque, avant de poser mes mains sur ses épaules et commencer le massage, mes pouces s'occupant de sa colonne vertébrale.

- C'est plus agréable lorsqu'on utilise des huiles essentielles, car les mains glissent plus facilement, expliquais-je, mais ça signifierais que je devrai aller ne chercher dans ma saldo, et j'ai la flemme. Sous la douche ça marche bien aussi, mais là ça voudrait dire qu'il est déjà l'heure de se lever... et j'ai paaaaaaas envie. Si un jour tu parviens à me coller une dette (donc ça restera à l'état de rêve), je serais ravie de pouvoir te faire un massage à 4 mains avec l'huile que tu voudras. Ylis masse divinement bien les mains, conclus-je avec malice.

Je continuai à lui masser les épaules encore quelques minutes, avant de lui caresser l'intégralité du dos et revenir au niveau de la nuque, pour me consacrer à elle uniquement. J'alternais pression et caresse de façon à rendre le tout aussi agréable que possible. De temps en temps, je déposais un ou plusieurs baisers sur sa peau, juste histoire de changer un peu (et parce que c'est marrant quand il a la chair de poule). Au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient, je changeai d'endroit, massant de nouveau ses épaules, puis son dos, ses reins etc... A un moment je m'amusai à lui chatouiller les côtes, mais renonçai bien vite après avoir faillit perdre l'équilibre après qu'il ai sursauté. DU coup je repris mon massage de façon plus... "sage" (même si je continuai de le titiller d temps en temps, mais sans le surprendre cette fois)


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Mar 20 Sep - 20:42

Je fronçai les sourcils en la voyant partir dans ses pensées (et au passage, je me demandai si j'avais ce genre d'expression toutes les fois où c'est moi qui me mets à faire des rêves éveillés), me demandant à quoi elle pouvait bien penser après ce que je venais de lui répondre, surtout avec ce genre de sourire qui finit par apparaître sur son visage. Elle devait réfléchir à un meilleur moyen de me surprendre pour me faire totalement peur ou alors, elle se repassait la scène de début de Basic Instinct, quand la fille se défoule sur le gars à coups de pic à glace, pour pouvoir se sentir mieux. Enfin, je ne pense pas que ce soit ça (j'espère en tout cas). Elle n'était pas tordue à ce point-là quand même, ce serait plutôt le genre de trip d'une psychopathe (ou d'une sérieuse Sado-masochiste). Je me demande comment si ça se passe comme ça quand Anikeï fait... ça, d'ailleurs je me demande s'il l'a déjà fait avec son incessante envie de tuer tout ce qui bouge. Et pourquoi je pense à Anikeï dans ce genre de moment? Ça ne tourne pas rond chez moi parfois!

*Si ce n'était que parfois...*

*Je t'emmerde et très violemment!*

Enfin, en tout cas, j'espère que ce sourire était dû à une vision du même genre que j'avais eu tout à l'heure plutôt que le trip du pic à glace (en plus, si c'est pour la première vision, ça me laisse des chances de la voir se réaliser un jour ou du moins de voir une scène du même style se réaliser).

Je ne dis rien mais eus un sourire amusé en voyant sa mine boudeuse puis écoutai son anecdote, profitant de pouvoir en apprendre un peu plus sur sa vie d'avant Valhalla (autant que je me souvienne, je ne l'avais quasiment jamais entendue en parler, en même temps, je ne lui avais pas vraiment posé de questions le nécessitant mais je n'aimais pas trop "forcer" les gens à me parler d'eux). J'eus tout de même un petit rire amusé.

"J'aurais parié le contraire. Ça aurait été pour "merci" que j'aurais pensé que t'avais du mal."
Rigolai-je.

Je fronçai les sourcils en tirant une sale tronche quand elle me donna la version chinoise, ne me rappelant plus du début lorsqu'elle arriva à la fin (tu m'étonnes qu'on dise que c'est du chinois quand on ne comprend rien).

"Je me rappelle que... même pas, j'ai déjà tout zappé. Je me rappelle juste qu'il y a une partie qui me fait penser à Guantánamo." Finis-je par dire d'un air blasé (tu m'étonnes que je n'ai jamais aimé les langues).

J'eus un sourire amusé lorsqu'elle parla d'égayer les cours et levai les yeux sur le côté, commençant à repartir dans mes rêves, mais je revins vite à la réalité.

"Ça aussi, on devrait pouvoir trouver." Finis-je par répondre, toujours avec mon sourire amusé.

J'émis un petit grognement de protestation lorsqu'elle m'ébouriffa les cheveux en rigolant avant de me laisser tomber contre l'oreiller. Mais j'eus tout de même un sourire en coin en l'entendant m'appeler le Corbeau. Après Automne, c'était le deuxième surnom que j'avais le plus traîné pendant un certain temps. Par contre, je relevai la tête lorsqu'elle dit qu'elle allait se mettre quelque chose sur dos pour en profiter jusqu'à la dernière seconde. J'eus un nouveau rire lorsqu'elle se plaignit de ses courbatures (enfin, je rigolais là parce que j'étais toujours couché mais si ça se trouve, je vais chanter à mon tour lorsque je vais me lever). Lorsqu'elle eut revêtu son kimono, je me laissai de nouveau retomber contre l'oreiller (en me félicitant pour le coup de la ceinture qui l'empêchait de pouvoir le rattacher! J'ai de ces idées de génie des fois!).

Lorsqu'elle commença à faire glisser ses mains le long de mon dos, je commençai à fermer les yeux en espérant que je n'allais pas finir par m'endormir (la honte si je me mets à ronfler d'un coup sans prévenir). Sans rouvrir les yeux, un sourire apparut sur mes lèvres.

"Non mais t'en fait pas, comme ça, c'est très bien aussi." Dis-je d'une voix plus ou moins endormie.

Et de toute façon, sous la douche, je ne vois pas trop l'intérêt vu que celle que j'ai oblige à rester debout et dans une baignoire c'est juste HORS DE QUESTION! Par contre, je relevai brusquement la tête en rouvrant grand les yeux lorsqu'elle parla de me faire masser à la fois par elle et par Ylis. Par contre, je changeai vite d'expression pour une expression de douleur, comme si je disais un "o" sans sons. Je ne sais pas si c'est parce que j'avais commencé à trop me détendre ou autre mais je m'étais fait une sorte de torticolis en relevant si brusquement la tête et j'avais super mal au cou maintenant. Tâchant de garder un minimum de dignité, je reposai doucement ma tête contre l'oreiller en gardant mon visage hors du champs de vision d'Azylis.

"J'y... pens... erai." Dis-je pour essayer de faire genre que tout allait bien en priant pour qu'on ne sente pas trop la douleur dans ma voix.

Mais maintenant, avec cette douleur au cou, j'étais bien plus tendu que tout à l'heure et ça, elle allait le sentir, à supposer qu'elle n'ait pas encore tilté ce qui se passait. Je la laissai glisser ses mains le long de mon dos en priant pour que ça m'aide à soulager mon cou. Ses passages sur ma nuque me soulagèrent un peu mais ne suffirent pas à faire disparaître totalement la douleur et je restai un minimum tendu mais ne sentais plus rien lorsque je sentais ses lèvres se poser sur ma peau (sauf que malheureusement ça ne durait pas assez longtemps à mon goût). Par contre, lorsqu'elle commença à me chatouiller et que j'en sursautai de surprise, je crus pendant un instant qu'elle allait passer par-dessus bord (mais je crois que c'était surtout mon imagination ça). En tout cas, je restai un moment sur mes gardes au cas où elle recommencerait mais elle avait l'air d'avoir abandonné l'idée (de toute façon, c'est pas en me titillant qu'elle aura des chances de me faire ronronner (putain si on m'avait dit un jour que j'aurais ce genre de pensées je lui aurais dit d'arrêter les Friskies)).

En sentant qu'elle arrêtait de me titiller (chaque fois qu'elle le faisait, même si ça ne me surprenait plus, ça ne m'aidait pas à me détendre et je redevenais un peu tendu et je pense qu'elle avait arrêté lorsqu'elle avait remarqué ce détail), je finis par vraiment me détendre et finis par me retrouver dans un état second, presque endormi mais encore un peu conscient. Je ne sais pas si j'avais fini par m'endormir et que je commençais à rêver ou si c'était mon imagination qui recommençait à jouer des siennes mais j'eus la vision de mon magnifique, splendide, irrésistible, parfait Katana, sa superbe lame brillant comme jamais devant moi en train de se faire rincer de Sake. Cette vision ajoutée à la sensation du massage me tirèrent un sourire de gamin. C'est à cet instant qu'un nouveau ronronnement se fit entendre (et me réveilla totalement).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Mar 27 Sep - 1:52

Je me mis à rire à sa remarque : c'est qu'il me cernait plutôt bien au final...

- Votre "merci" me fait penser à gâteau, ça aide, Lui expliquais-je avec malice. Mais sinon, oui tu as raison : "merci", ainsi que "s'il te plait", est en effet l'un des mots que j'utilise le moins, quelque soit la langue. Je suis une vilaine fille malpolie en fait ! Fis-je semblant de réaliser, mais avec absolument aucune culpabilité dans le regard.

Je pris un air supérieur, toisant Akira avec condescendance.

- Moi au moins, j'ai retenu le début de votre version !
lui rappelais-je avec fierté. Je ne comprends pas comment on peu avoir du mal avec une expression aussi simple... et puis franchement... "guantànamo" quoi... tu pouvais pas penser à autre chose qu'une prison pourrie ?

Je lui fis tout de même un clin d'oeil pour lui montrer que je plaisantai, se serait con qu'il le prenne mal.
Un sourire en coin commença à se dessiner sur mes lèvres en voyant son regard dériver sur le coté... mais ce fut bien plus court que d'habitude.

- Il était bien ton court rêve éveillé ?
lui demandais-je sans une once de pitié, mon sourire en coin toujours sur les lèvres. Ça parlait de quoi ?

Je suis vraiment curieuse de savoir ce qu'il pense à chaque fois qu'il part dans ses pensées comme ça ! Qu'il partage un peu ses visions si jamais ça me concerne ! (parce que vu le thème, je doute que ce soit au sujet de la vitesse de croissance hebdomadaire des pousses de cactus... ou alors je vais commencer à me poser de sérieuses questions sur sa santé mentale...)

... Je rêve où il se fout de mes courbatures ? Je sais bien que c'est pas très glorieux mais... mais quand même !

- J'ose espérer que tu seras dans le même état que moi, répliquais-je lorsqu'il eut fini de rire, relevant le bout de mon nez avec dignité. Et non je ne suis pas méchante et sans coeur ! C'est un juste retour des choses.

Non mais! Attends un peu de te redresser à ton tour mon coco, on va voir si tu rigoleras toujours autant... Et franchement, s'il à rien, je cris au scandale !

Je souris en sentant son regard, après l'avoir entendu légèrement bouger. Je pris tout mon temps pour revêtir mon kimono, le réajustai tranquillement, dissimulant mon petit sourire en faisant mine de regarder distraitement par la fenêtre. A cause de son petit manège avec ma ceinture, je ne pouvais le refermer... et ne cherchai même pas à le faire. Quoi ? Je doute que la vue de mon corps nu le fasse de nouveau rougir avant un jour ou deux...

J'écoutai sa réponse tout en m'appliquant sur le massage.

- Si un jour tu goutes aux joies du massage avec des huiles essentielles, et si elles sont chauffantes c'est encore mieux, tu ne tiendras plus le même discours... soufflais-je avec amusement.

J'eus un léger mouvement de recule lorsqu'il releva aussi brusquement la tête (sur le coup j'ai cru que je lui avais fais mal, même s'il n'y avait aucune raisons à cela), et grimaçai en le voyant se figer. C'est moi qui ais rêvé ou il y a eu un craquement ? Je ne pouvais pas voir son expression, mais la raideur de ses mouvement et la tension de ses muscles lorsque je reposai ma main sur sa peau en disaient long sur sa situation... je secouai lentement la tête avec une expression désabusée : il devait douiller, et pas qu'un peu... Moi qui voulait le faire ronronner, il ne me simplifiait pas la tache !

- Pense plutôt à te détendre, répliquais-je avec ironie.

Je repris le massage avec davantage de douceur que précédemment, ne m'occupant pas tout de suite de sa nuque afin de laisser ses muscles au repos une poignée de minutes. Par contre, quand se fut à leur tour de se faire masser, je pris bien garde à me montrer encore plus douce que précédemment afin de ne pas le tendre davantage. C'est qu'il s'était vraiment fait un torticolis cet espèce de neuneu...
Sachant qu'un simple massage ne pouvait qu'avoir un effet temporaire (et devinant que se balader deux ou trois jours avec une écharpe autour du cou ne devait pas être son fun), j'utilisai mon don pour faire de sa contracture un mauvais souvenir.

- Tu es une brute avec ton propre corps,
murmurais-je, moqueuse, une fois que ce fut fait. Tu devrais en prendre plus soin au lieu de le martyriser en dehors de tes entrainements...

J'appuyais mes paroles en caressant son dos du bout des doigts sur tout le long de sa colonne vertébrale, avant de les remonter jusqu'à son cou de la même façon.
Plus je le massais, et plus j'eus la satisfaction de sentir ses muscles se détendre les uns après les autres. A un moment, je crus même qu'il s'était assoupis, et ne fis rien pour le réveiller. Je me contentais de continuer à passer inlassablement mes mains sur sa peau, profitant du calme de la pièce et de la petite brise qui s'était engouffrée par la fenêtre.

Et soudain, le son tant attendu résonna de nouveau. Akira se remit à ronronner !
Sur le coup, je du me pincer avec force les lèvres afin de n'émettre aucun sons trahissant mon hilarité : j'en avais presque les larmes au yeux. mais c'était tellement étrange et surprenant ! Des types qui ronronnent comme des chats, on en croise pas à chaque coin de rue ! C'est pour ça que j'apprécie beaucoup Akira : il fini toujours par nous surprendre dans un domaine.

- T... Tu remarqueras que je respecte ma promesse ! Lui fis-je remarquer... d'une voix légèrement chevrotante à cause du rire contenu.

Je suis une femme de parole ! Je ne rirai pas ! J'en pleure, mais ne ris pas ! Aller Azylis, respire bien profondément.

- C'est... C'est définitivement "original", conclus-je en reprenant contenance... au bout de cinq bonnes minutes de lutte contre un fou rire qui ne voulait pas partir. En fait, exactement comme un félin, tu ronronnes lorsque tu es détendu, calme et surtout dans un grand état de félicité. Je sais pas à quoi tu pensais quand tu avais les yeux fermés, mais tu avais un sourire un peu niais. En tout cas ça a l'air d'être un des cocktail qui te fait ronronner, il y en a peut être d'autres.

Je me couchai doucement sur son dos, posant mon menton sur son épaule, mon indexe glissant lentement le long de son bras.

- Tout comme les yeux qui changeaient de couleur, cette "faculté" devrait disparaitre avec le temps et de l'entrainement. Alors te stress pas... évite juste de faire ça devant une fille que tu dragues, soufflais-je en riant, les yeux brillants d'amusement.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Lun 3 Oct - 9:58

"Ah oui! C'est vrai que j'ai entendu dire que ça faisait penser à un truc dans ce genre-là dans une autre langue!" Me rappelai-je.

"Ça me fait toujours bizarre d'ailleurs vu qu'en japonais on appelle ça "okashi". Moi, je ne sais pas pourquoi mais ça me faisait penser à abricot (ça se dit "apurikotto"), je devais être fan des abricots quand j'étais gosse ou un truc dans le genre." Rigolai-je.

"Si simple, si simple." Fis-je en la regardant avec un regard à la fois blasé et sceptique.

Bon ok, c'est à peu près aussi long que dans la version japonaise mais ça m'a l'air bien plus tordu (en même temps, les versions étrangères paraissent toujours bizarres au début, surtout quand on est nul en langues. Ce qui était mon cas, ce qui est toujours mon cas). Si seulement il y avait une façon d'apprendre une langue étrangère en un claquement de doigts, comme Pocahontas (ça m'a toujours fait rire cette partie du film : la fille, elle a un courant d'air qui passe et pouf, elle devient bilingue et cause anglais!) ce serait vraiment super.

"Ben c'est pas ma faute, c'est le premier truc qui est venu. Sinon, là maintenant, je penserais plutôt à... Guan Yu ou un
guandao." Répondis-je, déçu de ne jamais avoir l'occasion d'affronter ce guerrier et avec une soudaine nouvelle envie d'aller m'entraîner.

J'écarquillai les yeux de surprise et sentis mes joues se colorer lorsqu'elle me demanda directement à quoi j'avais rêvé avant de vite détourner le regard. Qu'est-ce que je vais répondre à ça? Je pourrais dire que je parlais av...

*Ne me mêle pas à ça.*

*Je l'aurais parié celle-là.*

"De... De cours." Répondis-je en priant pour qu'elle ne me demande pas de développer.

Automatiquement, je regardai vers mes jambes, comme si j'allais y voir un message me disant si j'avais ou pas des courbatures moi aussi. Pour le moment, je ne sentais rien mais je préférais éviter de me lever tant qu'elle était encore dans me chambre (c'est un coup à ce que j'en ai vraiment et que je me mette à tirer une sale tronche en le réalisant).

Malgré moi, j'eus une grimace de dégoût lorsqu'elle me parla des huiles chauffantes. Pas à cause de l'idée en soi mais parce que huile et chauffer, ça me fait penser à l'huile bouillante pour faire cuir les frites et ça me fait penser au bassin d'eau bouillante dans lequel Anikeï m'avait jeté. Mais heureusement, l'idée des frites fut la plus forte et ma grimace se changea en un sourire paisible.

"Je te crois sur parole." Dis-je d'une voix endormie, ne rouvrant pas les yeux en commençant à me détendre.

Lorsqu'elle me dit de me détendre, je sus qu'elle savait que je m'étais fait mal et en eus un sourire intérieur (je n'étais pas trop disposé à sourire pour de vrai là). Puis elle reprit son massage. Je restai un certain temps encore tendu, la douleur étant trop récente pour que j'ai eu le temps de m'y habituer. Du coup, je ressentais une sorte de frustration en sentant ses doigts glisser tout autour de la zone où j'avais mal sans jamais la toucher mais en même temps, ça m'aidait bizarrement à me détendre. Mais lorsqu'elle passa enfin sur la zone douloureuse, je ne retins pas un soupir de soulagement. Alors là, c'était le bonheur tellement ça faisait du bien. En fait, ça faisait tellement du bien que je finis par ne plus du tout sentir la douleur. Oh joie de vivre que j'aime ces moments-là où on se sent revivre.

"J'ai pas faiiiiiiiit exprès." Répondis-je tout en étant surpris par la sensation de ses doigts glissant le long de mon dos.

Elle ne dit rien lorsque je ronronnai (punaise, j'arrive pas à me faire à l'idée que JE ronronne) mais bizarrement, je sentais qu'elle se payait tout de même ma tronche, sensation qui se confirma lorsque j'entendis le ton de sa voix lorsqu'elle parla enfin. Je ne bougeai pas d'un poil mais pris une expression de blasé, le genre qui veut dire "mais qu'est-ce que je fous là?". Je finis par croiser les bras devant moi et posai mon menton dessus, l'air boudeur.

"Encore heureux, c'est même pas drôle." Grognai-je.

Ah ben ça pour être original, on peut dire que ça l'est. J'ai déjà vu des types qui se changent en animaux ou du moins, certaines parties de leur corps qui se changeaient en celles d'animaux dans les films, mangas et cie mais le coup du type qui se met à ronronner, je ne l'avais jamais vu (et j'aurais préféré le voir que le faire). Non mais la honte quoi! J'aurais pu grogner ou un truc du genre, un truc classe et viril quoi! Ben non, je ronronne. Par contre, j'ouvris grand les yeux à la fin de sa phrase et tournai la tête derrière moi (autant que possible en tout cas).

"Non mais t'as pas l'intention de recommencer à me faire ronronner quand même?!"
M'exclamai-je, les joues rouges de honte.

Mais je fus coupé dans mon élan lorsqu'elle se coucha sur mon dos, me forçant à redresser la tête (sous peine de me faire une autre torticolis). La scène de drague en question m'apparut plus que clairement à l'esprit lorsqu'elle en parla et mon expression passa du blasé au déprimé. Pourquoi c'est à moi que ça arrive ce genre de coup? Déjà que j'ai du mal à tenter ma chance avec les filles lorsque je suis sobre alors avec le complexe du ronronnement derrière, je ne suis pas prêt de conclure et de me trouver une petite amie.

"Il y a des fois où je déteste ce pouvoir." Me lamentai-je d'une voix vide de conviction (mine de rien, je l'adore mon pouvoir de Morphe même si je galère vraiment pour le maîtriser).

Ne pouvant plus bouger sans risquer de faire tomber Azylis par dessus bord et n'étant pas dérangé à la sentir sur mon dos, je restai donc tranquillement allongé et posant ma joue sur mes bras croisés (en priant pour ne plus ronronner devant elle, voir plus ronronner du tout).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Sam 8 Oct - 4:30

Je ris, avec tout de même une certaine fierté.

- C'est Francesco (le cuisinier, tu te rappelles ?) qui me l'a appris. Parait que c'est en français que ça se dit comme ça... dans une langue européenne en tout cas. Et comme j'adore ça, j'ai bizarrement bien retenu. Il bien essayé de m'apprendre quelques mots d'espagnol, mais j'aime pas du tout la sonorité. Je sais juste la signification de tous les espèces de surnoms qu'il me donne.

Je le fixai longuement avec un regard surpris, ne m'attendant absolument pas à cette comparaison.

- Comment toi, un japonais, peux-tu connaitre l'un de nos meilleurs et plus célèbre généraux de l'histoire de la Chine ? lui demandais-je, toujours aussi abasourdie. Connaissant ta passion pour les armes, le coup du Guàndao m'étonne moins, mais alors pour Guan Yu...

Ca me tuerai (au sens figuré bien sûr) qu'il soit meilleurs en histoire de Chine que moi... Même si je suis carrément nulle en cette matière. Ma fierté en prendrait un coup en tout cas ! Dire que j'ai souffert le martyre pour arriver à retenir les dates et évènements principaux... et lui, un japonais, me balance ça comme ça, au détour d'une conversation avec une simplicité enfantine. Nan mais déjà, faut être balèze pour placer une réplique historique dans une conversation mais quand en plus ce n'est même pas au sujet de l'histoire de votre propre pays... ça en jette quoi ! Je serais bien incapable de lui sortir un truc sur le Japon ! J'ai même déjà oublié le nom de son idole !
...
Ça craint trop ! Mayday Mayday ! Je commence à déprimer là ! En plus Guan Yu il a vécu à l'antiquité quoi ! Ca date ! Putain... mais il a fait comment...

- J'te déteste... réussis-je à murmurer d'une voix éteinte, avec une tronche totalement déprimée.

Bon... aller... mon moral va remonter en entendant son flash, qui a l'air particulièrement gênant... Quoi ?!

- T'espère sincèrement t'en sortir avec une excuse aussi minable ? marmonais-je avec une tronche de déterrée.

Je finis par relever la tête avec la dignité d'une reine outragée, le fixant avec un regard plissé.

- Compte sur moi pour te renvoyer l'ascenseur, mon cher.

En le voyant regarder vivement ses jambes, je lâchais un petit rire mesquin, limite si j'avais pas la main sous la bouche et le petit doigt relevé.

- J'ai hâte de voir la suite... ricanais-je. T'aurais pas envie d'aller prendre une douche par hasard ?

Mais malgré ce comportement siiiii cruel qu'il avait adopté envers moi, pauvre innocente que j'étais, je décidai de lui faire un massage exemplaire, qu'il ne regretterait pas de si tôt. Surtout si en plus ça pouvait le faire ronronner. Mais ça c'est un détail insignifiant... même moi je ne crois pas à ce que je pense...

Je laissai échapper un léger rire amusé en entendant le ton de sa voix.

- Tu peux t'endormir, mais évite dès le début quand même, se serait dommage.

Son soupire de soulagement lorsque je commençai à masser sa nuque me confirma l'intensité de la douleur qu'il avait du ressentir. Je secouais la tête, mi-amusée mi-lasse. Ce n'était vraiment pas le genre de personne à faire attention à lui même.

- Encore heureux que tu ne l'ais pas fait exprès, soufflais-je avec moquerie, tu aurais eu du mal à contrer mes prochaines accusation de masochisme...

Je sentais bien qu'il était vexé d'avoir ronronné mais... mais que voulez-vous que je fasse ?! Un mec est en train de ronronner sous votre nez, quelle est votre réaction ? Vous n'allez tout de même pas pleurer, si ?!

- M... Moui c'est ça... c'est p... pas drôle du tout ! réussis-je à articuler tant bien que mal en le voyant commencer à bouder (c'était sensé m'aider à reprendre contenance ce comportement ???).

Mais c'est qu'il le prend mal ne plus ! En même temps... c'est un peu comme si à chaque fois que je mettais le nez dehors je commençais à faire de la photosynthèse ! ... Non en fait ça n'a rien à voir.
Je ris en le sentant un peu paniquer à l'idée que je cherche de nouveau à le faire ronronner.

- T'inquiète, il n'y a pas 36 façons de faire ronronner un chat... je suppose que pour toi c'est pareil, expliquais-je, essayant de me retenir de rire le plus efficacement possible. Un chat ronronne pour se rassurer, pour exprimer son contentement, quand il est malade... pense à m'appeler la prochaine fois que t'es malade, hasardais-je, quasiment certaine de sa réponse. Mais sérieux... comment veux-tu que je cesse de t'embêter lorsque tu me fixes avec cette expression ? Tu as les joues aussi rouges que des pivoines... dis-je avec un petit sourire en coin, appuyant sur sa joue avec insistance. Pense un peu à mon coté sadique et cruel voyons !

Je relevais les sourcils lorsqu'il prétendit détester son pouvoir (mais vu le ton, on sentait bien qu'il n'était pas sérieux).

- Moi il m'arrive d'envier votre pouvoir... ça doit être un plaisir immense de courir ou de voler en compagnie de son animae... voir tout simplement se glisser dans la peau de n'importe quel animal. Galoper entre les arbres sous la forme d'un cerf, voler jusqu'au sommet de la plus haute montagne en temps qu'aigle royal... le sentiment de liberté doit être tellement grisant et intense, murmurais-je, le menton toujours posé sur son épaule, mais le regard lointain. Même sentir la puissance des griffes d'un tigre ou de la mâchoire d'un loup ça doit être génial...

Je restai un moment silencieuse, imaginant les diverses formes que je ne pourrais jamais prendre, mes doigts continuant de glisser distraitement sur sa peau.
Je finis par réintégrer la réalité, et mon sourire moqueur réapparu.

- Mais tu sais, faut pas non plus dramatiser, voit plutôt ça comme une forme de drague originale - je toussotai et pris la voix la plus virile que possible - : "T'sais Chérie, j'veux pas me la péter, mais j'ai la capacité de ronronner lorsque je suis heureux. Et tu ne devineras jamais... il n'y a qu'en ta présence que ça m'arrive aussi facilement. Ecoute le son de mon bonheur : "Ron ron ron" !". Ca en jette non ? En plus ça peut rattraper une bourde !

... Même moi je n'y croyais pas un seul instant. Ou alors la nana est franchement débile. M'enfin bon, il ne leur en faut pas grand chose à certaine pour être toutes émoustillées...

Je lâchai un soupir de contentement tandis qu'un silence apaisant s'installait dans la chambre. Un léger sourire flottant sur les lèvres, je dessinai des clefs de sol sur la peau d'Akira, ainsi que des hanzis [les "hanzi" sont en fait des "kanjis", ça se dit juste différemment en Chine] au hasard. Les secondes puis les minutes s'écoulèrent ainsi dans une douce torpeur ambiante (je sais même pas si ça se dit).

...

Ouais, sauf que moi, le calme ça va bien un moment mais faut pas non plus que ça s'éternise trop longtemps. J'avais eu ma dose de calme (très agréable, dire le contraire serait mentir), et je commençai à m'ennuyer.
Mes doigts revinrent au niveau de l'avant bras d'Akira, et je me mis à tâter subtilement ses muscles.

- Mmmmh... Mais que vois-je ?

Je continuai mon petit manège au niveau de ses épaules.

- Oui... c'est bien ce qu'il me semble...

Je parvins à glisser ma main sous son torse, et touchai ses abdominaux.

- Non, je ne me trompe pas... On dirait bien que tu t'es musclé depuis la dernière fois, murmurais-je à son oreille avec un sourire en coin, tout en dessinant le contour de ses muscles touts de même assez distincts. Tu as du beaucoup t'entrainer pour arriver à ce chouette résultat, non ...?

Comment ça dès que je m'ennuie faut que j'emmerde mon monde ?! Je ne fais que des constatations !

- Je l'avais déjà un peu remarqué hier, mais là ça se confirme, conclus-je, le plus sérieusement du monde, malgré mon sourire.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Ven 21 Oct - 1:34

J'eus un sourire amusé en repensant audit cuisinier, me rappelant vaguement la fois où je l'avais rencontré (la nuit étant passée entre temps). Français? Attends, il me semble que je connais quelques mots en français! Je les avais appris en regardant un film. Je fronçai les sourcils pour essayer de me rappeler exactement.

"Nooom... de Dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d'enculé de ta mère!" M'exclamai-je en allant de plus en plus vite, tout content de me rappeler de la liste d'insultes que j'avais apprise en regardant Matrix Reloaded.

"C'est... C'est une série d'insultes françaises que j'ai apprise en regardant un film."
Finis-je par m'expliquer en évitant de préciser que c'étaient les seuls mots français que je connaissais.

Je fronçai légèrement les sourcils en la voyant me regarder avec de grands yeux, me demandant quelle connerie j'avais encore dite. Je me détendis légèrement lorsqu'elle me posa sa question.

"Ben... tu l'as dit pourtant : c'est un des meilleurs et des plus célèbres." Répondis-je en me passant la main sur la nuque, me sentant assez con sans trop savoir pourquoi (pour une fois que je montre que j'ai un peu de culture, je devrais en profiter pourtant).

C'est d'ailleurs le seul genre de cours qui m'intéressait au collège. Quand les cours d'histoire traitaient de batailles et de guerriers célèbres, j'étais toujours réveillé et j'avais toujours les meilleures notes aux contrôles (les seuls où j'avais la moyenne d'ailleurs). Les profs eux-mêmes croyaient sur le coup qu'il y avait un bug quand il voyaient que j'avais une note supérieure à la moyenne et revérifiaient carrément ma copie pour vérifier si c'était bien la mienne et pas celle d'un autre et s'ils ne s'étaient
pas plantés dans la correction (ça fait toujours plaisir).

Je fronçai les sourcils lorsqu'elle finit par dire qu'elle me détestait d'un ton boudeur, ne comprenant plus grand chose. Non mais j'ai fait quoi encore? J'ai l'air si con que ça?

*Et encore, s'il n'y avait que ça.*

*Toi je t'emmerde!*

J'avalai ma salive en voyant qu'elle n'y croyait pas.

"Ben...Ben c'est vrai pourtant." Assurai-je d'une voix tout sauf convaincante en me passant de nouveau la main sur la nuque.

Et dans un sens, ce n'étaient pas des conneries ce que j'avais dit! Sauf que ce n'était pas un cours classique. C'est dans ces moments-là que je suis content qu'elle ne soit pas Télépathe. Mine de rien, l'air qu'elle prit en me disant qu'elle me renverrait l'ascenseur me tira un sourire amusé. Je crois que je commence à comprendre ce qu'elle
ressent quand elle fait exprès de m’embarrasser. Par contre, mon sourire s'envola rapidement lorsqu'elle me proposa de m lever pour aller prendre une douche, vite remplacé par une expression pas très rassurée.

"Non, ça ira. Merci." Répondis-je prudemment.

De toute façon, je n'irai plus jamais dans une salle de bain avec une fille.

*Tu y crois au moins?*

*Bien sû... euh...*

*Je m'en doutais.*

J'eus un petit sourire amusé lorsqu'elle me dit que je pouvais m'endormir si je voulais du temps que ce n'était pas immédiatement.

"Vais essayer." Dis-je sans rouvrir les yeux, continuant de profiter de la détente.

Je gardai mon air blasé en la voyant continuer de se retenir de se fendre la poire. Pourquoi c'est à moi que ça arrive ce genre de truc franchement? Non seulement, je n'arrive quasiment pas à me transformer en ce que je veux mais en plus, mon pouvoir n'arrête pas de déconner! Mon air blasé ne changea pas d'un pouce lorsqu'elle me dit d'aller la voir si jamais j'étais malade.

"Jamais."
Marmonnai-je.

Déjà que j'ai horreur de me faire soigner, si en plus je dois me faire soigner contre une dette avec le risque de m'entendre ronronner, ce n'est même pas la peine d'y penser! Plus jamais je n'irai me faire soigner quand je serai malade (j'espère juste que je ne choperai pas une connerie du genre un cancer ou une MST, ça m'emmerderait de mourir à cause de ça. Quoique, je ne suis pas sûr que j'irais me faire soigner même si je n'avais pas le complexe du ronron). Si c'était possible, mes joues seraient devenues encore plus rouges de honte.

"Tu croyais pas non plus que j'allais sauter de joie quand même?"
Lui dis-je en évitant de croiser son regard.

Par contre, je recouvrai une expression plus "normale" lorsqu'elle parla des avantages du pouvoir des Morphes. Mon regard commença à se perdre dans le vide en essayant d'imaginer les scènes dont elle parlait et un petit sourire finit par se dessiner sur mes lèvres.

"C'est vrai que ça doit être bien." Finis-je par dire en ne revenant que partiellement à la réalité.

Je ne pouvais ni affirmer ni contredire ce qu'elle avait dit vu que je n'arrive pas à faire la moindre transformation animale en dehors de celle en Corbeau et celle en Guépard. Mais même si j'en étais frustré, je n'avais pas de raisons de m'en plaindre, après tout, comparé aux personnes qui n'ont et n'auront jamais de pouvoirs c'était déjà énorme ce que je pouvais faire et puis, la transformation en Corbeau me permettait de voler, ce dont j'avais toujours rêvé. J'espérais que mon soucis finirait par s'arranger et que j'arriverai un jour à me transformer en ce que je veux mais je sais que je n'en mourrai pas si ce n'est pas le cas, du temps que je peux continuer de voler, ça me va. Et puis, je me débrouille pas trop mal avec l'eau (bon tout ce que j'ai fait sur ce domaine, c'est des sphères et le séchage mais je sens que si je me creusais un peu la cervelle et je trouvais d'autres formes à faire prendre à l'eau, j'y arriverais). Et pour les courses et les vols avec mon Animae, depuis mon kidnapping par ce dernier ce matin, je suis beaucoup moins chaud pour l'idée.

Par contre, je fus rapidement ramené sur terre en entendant sa nouvelle connerie. Je tournai les yeux vers elle, le regard de nouveau blasé.

"Je préfère la technique où on la fait boire jusqu'à ce qu'elle soit bourrée." Conclus-je.

N'ayant jamais été franchement riche (la seule fois où j'ai eu une jolie somme, je l'ai claquée pour me payer mes pistolets chéris), je n'ai pas vraiment eu l'occasion de tester cette méthode dans des bars mais il paraît que ça marche bien. Tiens d'ailleurs maintenant que je suis Istari et que je peux sortir d'ici avec une carte bleue quasi-illimitée, il faudra que... Je revins à la réalité et fronçai les sourcils en la sentant tâter mon bras et pas très rassuré pour le coup.

Je commençai à retenir ma respiration en la voyant continuer à balader son doigt le long de mon épaule puis avalai ma salive lorsque sa main passa sur mon torse et qu'elle murmura à mon oreille, sentant un frisson me parcourir le dos.

"Euh... s... si tu le dis." Réussis-je à dire en m'assurant d'avoir le visage bien droit devant moi pour éviter d'avoir à croiser son regard ou une partie de son kimono sans ceinture.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Dim 30 Oct - 2:32

Mais... qu'est-ce qu'il est en train de me raconter là ? je pige que dalle ! Aaaaaaah, c'est du français ! (je pouvais pas deviner, roh !) Et en plus ce ne sont que des insultes ? C'est du beau tient ! Non mais quelle vulgarité...

*Tu peux parler*

Ne répondons pas à cette accusation sans preuves ni fondements.

- Elles sont space les insultes française, elles finissent toutes par "-de" : "tainde", "delde", "riede", "culéde". C'est peut être un suffixe propre aux insultes... En tout cas, j'espère que tu as retenu autre chose du film que ça ! Relevais-je, amusée.

Non mais pourquoi il ne comprend pas qu'il est japonais et qu'il de me sortir un personnage de la culture Chinoise ?! Ça ne choque donc personne ?

- Peut être, mais t'es japonais ! Tu es japonais et tu connais des éléments de la culture Chinoise ! Surtout que que je sache, Guan Yu n'a jamais quitté son pays natal ! T'as pas idée à quel point j'en ai chié toute ma scolarité avec l'histoire, cette foutue matière avec laquelle je ne me suis jamais entendue, et toi tu me sors ça naturellement... Tu vas me rendre dépressive...

Merci Nini d'avoir gardé patience pendant ces longues soirées et nuits de révisions. Merci au chocolat chaud et au café de nous avoir permis de rester éveillés jusqu'à pas d'heure, à lutter contre ces saloperies de dates. Nini... Merci de ne pas m'avoir fait bouffer mon livre de cours au sens propre, bien que je me doute que ça t'ai démanger plus d'une fois.

Je levais les yeux au ciel, Aussi convaincue que lui même.

- Alors qu'est-ce qui t'empêche de me raconter si c'était un simple cours ? Dis moi tout, je vais pas te manger !

Je relevai un sourcil.

- Tu te laisserai crever au lieu de venir me voir ? Moi, dont la simple volonté serait de te soigner et te remettre sur pied, sans aucunes arrières pensées ? Mais t'es maso ma parole ! M'exclamais-je, faussement choquée. Alors que je pourrais être aux petits soins avec toi, changer la serviette fraiche de ton front, laver ton torse trempé de sueur à cause de la fièvre avec une gant tout doux et agréablement frais, veiller sur toi pour ne pas que ton état s'aggrave, masser tes muscles fatigués par ton combat contre la maladie, te préparer de rafraichissantes boissons pour te réhydrater... vraiment Akira, je ne te comprends pas !

Mon regard s'adoucit un peu (oui c'est possible ! C'est rare mais ça arrive !) et mon sourire perdit de sa moquerie.

- Tu n'auras qu'à me raconter quand ça t'arrivera
, lançais-je avec désinvolture, et une fois valar, lorsque tu pourras prendre la forme d'animaux soit disant "mythologiques", tu pourras même m'emmener sur ton dos faire une balade dans les airs, conclus-je.

Enfin ça, c'était dans la théorie... car il était juste hors-de-question que je grimpe sur quoique ce soit qui me fasse quitter la terre ferme. Pas envie de me retrouver en crêpe. Et vu la maladresse d'Akira, il suffirait que je raconte une connerie qui le foute super mal à l'aise pour qu'il soit complètement déconcentré et que je passe par dessus bord à la première embardée. Donc merci, mais non merci !

Lorsqu'il se tourna vers moi et que j'entendis sa réponse, je lui lançai un regard de dégoût.

- T'as raison ouais... c'est surtout la meilleurs technique pour être accusé d'abus de faiblesse, d'attouchements voir même de viol le lendemain, selon l'état de la nana, et d'avoir droit à un super petit scandale pour bien commencer la journée. Et la première accusation serait tout à fait valable. T'as vraiment des idées bizarres toi... t'aime prendre des risques inutiles, alors qu'une petite drague toute simple c'est tellement plus agréable pour les deux partis. En plus c'est là que tu tombe sur une fille qui tient pas l'alcool et t'es bon pour faire un tour au pressing de toute urgence ! M'esclaffais-je. Non, plus sérieusement, ton coup de la bourrer je doute que ce soit une bonne idée Wink Et puis en prenant du grade, ton problème de ronronnement disparaitra comme le changement de couleur de tes yeux. Y a pas de raisons qu'il en soit autrement, décrétais-je.

Rolalalaaaa, c'est quand même marrant qu'il réagisse au quart de tour comme ça ! Non mais regardez-moi ça : il en a la chair de poule ! Mais bon, c'est tout de même un peu lassant à la longue, je préférerai plus de "niak" de sa part...

- T'as perdu tout ton répondant, marmonnais-je, déçue. Pourquoi est-ce que tu n'acceptes pas ta schizophrénie ? Tu ne vas quand même pas me dire que tu es le même maintenant que celui de cette nuit ? Et utilise pas l'excuse de la fatigue, tu t'es réveillé avant moi.

Je me laissai glisser de son dos pour me retrouver sur le lit contre ses flancs, mon coude appuyé sur le matelas et ma joue posé dans la paume de ma main, le regard plongé dans le sien. Je pris alors une expression triomphante, un large sourire barrant mon visage.

- Ou alors... Ou alors je l'ai bel et bien épuisé le corbeau. Mmmmh, oui ça doit être ça... J'ai gagné cette fois ! Et donc comme je le mérite, tu dois me rendre ma ceinture !

Non pas que je doutais qu'Akira me l'aurait rendue de toutes les façons, je lui fais suffisamment confiance pour ça, mais comme c'était dans le cadre d'un petit paris sous entendu, je me sentais obligée de souligner ma victoire !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Dim 13 Nov - 20:01

Je fronçais les sourcils pour essayer de vérifier ce qu'elle disait. Le truc, c'est que je ne sais pas comment ça s'écrit ces mots en français et dans le film, il les dit si vite qu'on dirait presque qu'il ne dit qu'un mot à rallonge. Mais je parvins tout de même à trouver certaines fins qu'elle venait de me citer. C'est vrai qu'il y a pas mal de "de" à la fin mine de rien. Je haussai les sourcils lorsqu'elle dit qu'elle espérait que j'avais retenu autre chose du film.

"Bien sûr." Répondis-je naturellement en espérant qu'elle ne parlait pas seulement des répliques.

Par contre, mon expression redevint rapidement blasée en la voyant si étonnée (pour ne pas dire choquée) que je connaisse Guan Yu alors que je n'étais pas chinois mais japonais.

"Raciste."
Finis-je par lâcher d'une voix vide.

Comme s'il fallait être originaire d'un pays pour connaître des choses sur ce dernier, même pour moi! Par exemple, je sais aussi que les épées-papillon c'est originaire de la Chine, qu'en France, ils sont forts en Vin et en foie gras (surtout dans le sud-ouest si je me rappelle bien), je sais que l'Espagne c'est le pays de la paella et de la Sangria et j'en passe! Bah ouais, même moi j'ai un minimum de culture générale!

Punaise, comment je vais raconter ça sans avoir l'air d'avoir l'esprit tordu?

*A mon avis, tu es grillé depuis un moment.*

*Toi tu te tais!*

Ah ça y est j'ai trouvé! Et si elle demande des détails, je dirai que je n'ai pas eu le temps de visualiser assez loin pour pouvoir en donner! Ce que je peux être intelligent des fois!

*Sauf si elle na pas besoin des détails pour savoir ce qui s'est passé.*

*Non mais t'as fini oui?!*


"Un cours style : question-récompense."
Répondis-je rapidement en continuant d'éviter de la regarder pour éviter de rougir.

Je la laissai partir dans son délire en me contentant de juste hausser un sourcil, pas du tout convaincu (et pourtant, si ça pouvait être vrai, surtout la partie "sans arrière pensée", qu'est-ce que ça serait bien. Je crois même que je n'aurais plus jamais horreur qu'on me soigne).

"Oui c'est ça : je dois être maso." Finis-je par dire avec une ironie blasée.

J'eus un petit moment d'arrêt au "soit disant mythologique", prêt à dire un truc du genre "Pourquoi? Ce n'est pas vrai?" avant de me rappeler ce qu'était ma "conscience" (passer du petit Cricket au gros Griffon, ça fait bizarre quand même). Mais j'eus tout de même un petit sourire rêveur en m'imaginant prendre l’apparence de Tiago. Je me demande comment il réagirait s'il se voyait devant lui.

*Sûrement mal si le "moi" d'en face est aussi futé que toi.*


*Mais c'est pas bientôt fini oui? Je vivais un grand moment là!*

J'eus un léger sourire amusé en m'imaginant sous la forme d'un Griffon avec Azylis sur mon dos. C'est vrai que pour le moment, même si j'arrivais à me transformer en l'animal que je voulais, je ne vois pas vraiment de volatils assez grands et résistants pour supporter un passager et je ne maîtrise pas l'Air pour voler comme Hishigi. D'ailleurs ça me fait penser : ce n'est pourtant pas ce qui empêche Anikeï de marcher dans les airs. La fois où il m'avait ébouillanté aux sources chaudes, il a marché dans les airs sans s'être transformé ni aucun support comme une plaque de glace qu'il aurait ensuite faite léviter. Pourtant, il n'est pas Air, remarque, il n'est pas censé être Télékinésiste et ça ne l'empêche pas de me faire faire un vol plané sans avoir à me toucher (sans parler de sa super vitesse et sa force surhumaine sans se transformer (pour sa force surhumaine, c'est ce que j'aurais donné comme explication mais je ne vois jamais ses mains ou ses pieds se transformer avant de me frapper, en même temps, j'ai assez rarement l'occasion de voir les coups arriver avec lui, mais apparemment non, il a l'air de frapper normalement sauf que ça me fait valdinguer à trois bornes et me cassant deux-trois trucs au passage, quant à sa super vitesse, même avec des transformations, je ne sais pas comment il peut faire pour être aux trois bornes plus loin au moment-même où j'y atterris). Mais ce que j'aimerais vraiment trouver, c'est comment il s'y prend pour voler sans transformation ni support.

"On verra ça." Finis-je par lui répondre avec un sourire.

Je préfère attendre de voir ça avant d'y croire parce que, mine de rien, depuis que je suis Istari, mon pouvoir de Morphe a encore plus déconné que lorsque j'étais Ancale. Si ça se trouve, quand je serai Valar (si ça m'arrive un jour), je n'arriverai plus du tout à me transformer en quoi que ce soit.

Par contre, je haussai un sourcil de surprise en voyant sa réaction, ne m'y étant pas vraiment attendu. Je m'attendais à une réaction habituelle, genre une petite moquerie suivie d'une petite vanne ou au contraire une approbation avec un petit conseil du genre "mais stoppe-la avant qu'elle n'ait trop bu et s'endorme sur place, ce serait bête pour toi!". Mais là, elle démonte l'idée de tous les côtés sans lui laisser la moindre chance. Soit elle a eu une mauvaise expérience avec ce genre de coup soit elle n'a vraiment pas envie que je fasse ce coup-là. Quoi que ce soit, ça fait bizarre.

"Euh... Oui oui d'accord." Répondis-je sans trop savoir quoi dire d'autre.

Mais quoi qu'elle en dise, si je viens à repérer un plan drague qui a des chances de marcher un peu, j'essaierai quand même cette méthode. Je n'ai pas sa chance d'être sûr de réussir mon coup quasiment à chaque fois, en fait c'est plutôt l'inverse alors si je dois tenter quelque chose, autant essayer un truc qui a le plus de chances de réussir (sauf si j'aimerais sortir avec la fille en question ensuite, là j'avoue que ce serait assez con comme plan, quoique le réveil pourrait très bien se passer). Bon allez ça suffit! C'est un coup à me faire des films jusqu'à ce que je me rappelle que je ne sais pas comment faire pour aborder une fille qu'on veut draguer et à déprimer toute la journée en plus de me donner des envies.

Je commençai à ouvrir la bouche pour dire que je n'étais pas encore tout à fait réveillé mais...


-Et utilise pas l'excuse de la fatigue, tu t'es réveillé avant moi.

Et merde!

"Je suis pas schizo." Eus-je le temps de dire avant qu'elle ne glisse sur le côté.

Lorsqu'elle se retrouva à côté de moi, j'avalai ma salive et fis de mon mieux pour soutenir son regard sans détourner le mien ou trop rougir (mais ce n'était pas l'assurance qui enflammait mon regard. Tiens, en d'autres circonstances, ça aurait été plutôt classe comme réplique ça). J'eus un bref moment de surprise avant de me rappeler de quoi elle parlait en disant qu'elle avait bien épuisé "le corbeau". Pendant un instant, je plissai les yeux avec un sourire en coin, prêt à lui montrer que ce n'était pas le cas avant de simplement sourire puis rire en repensant à la ceinture que j'avais oublié.

"C'est vrai." Ris-je en posant ma main sur sa taille en fronçant légèrement les sourcils pour me concentrer.

Moins de deux secondes plus tard, la même ceinture que celle qui se trouvait de chaque côté du lit enroulait sa taille. Je fis doucement glisser ma main le long de cette dernière jusqu'à la limite que dessinaient les draps avant de la retirer.

"Et voilà." Répondis-je avec un sourire en coin.

En fait, pendant un instant, j'avais été tenté de lui montrer que je n'étais pas épuisé, au contraire, mais le fait de ne pas savoir si j'avais des courbatures ou pas me tracassait assez et je n'avais pas très envie de le découvrir dans ce genre de moment (surtout si j'en ai, là ce serait un beau moment de solitude que j'aurais). J'espère juste que j'aurais eu un peu l'air de réfléchir (même si ce n'est pas très crédible) pour qu'elle ne se pose pas trop de questions.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Dim 4 Déc - 16:04

"Raciste" ? Comment ça "raciste" ? J'ai du louper un épisode...

- Je ne vois pas le rapport, dis-je avec surprise. J'ai jamais dis que tous les japonais étaient des nigauds... encore heureux pour ma tête vu leur nombre ici !

Non mais sans blagues, j'ai dis quoi encore ? Je ne vois pas du tout... Et j'aime pas ne pas comprendre !

Je relevais un sourcil, légèrement moqueuse. Bon ok, "franchement" moqueuse serait plus juste.

- Oh ! je vois... Et je suppose que les récompenses ne seraient pas des bonbons, n'est-ce pas ? Je suppose que tu pensais à quelque chose de plus "croustillant"... comme des gaufrettes je parie ? Ironisais-je, loin d'être dupe et ne le cachant pas.

En même temps, vu comment il s'échine à refuser de me regarder dans les yeux, je doute qu'il soit très fier de ses propres pensées.

- Tu as vraiment un comportement mignon quand tu t'y mets, conclus-je avec sourire en coin.

Oui, je confirme que je reporte la frustration provoquée par le comportement d'Hishigi sur Akira. Et non je n'en ai absolument pas honte, bien au contraire !

- Mais oui c'est ça, t'es pas schizo... rétorquais-je en baillant et en lui tapotant la tête. En tout cas, t'as au minimum un trouble de la personalité : un coup on dirait que t'es croisé avec une pivoine, et un autre tu arrives à nous (enfin sur moi en tout cas ça marche) faire fondre tout les deux de plaisir sans aucune once de gêne...

En même temps, vu la situation valait mieux pas être gêné.

- Je te jure, des fois j'ai vraiment l'impression d'avoir quelqu'un d'autre qu'Akira devant moi. Mais rassure-toi : c'est très loin de me déplaire, conclus-je en un murmure avec un sourire en coin.

Je passai machinalement doucement mon indexe sur son épaule, puis le long de sa clavicule, mais stoppai net mon geste en le voyant plisser les yeux de la sorte, gardant de mon coté un regard tout innocent. Mais finalement, c'était une fausse "alerte" (ptain, j'y ai cru pourtant !) et il se contenta de me rendre ma ceinture.

- Mouais, pas mal... elle est très ressemblante, dis-je en toute mauvaise foi, la mine boudeuse, afin de marquer ma déception devant son manque de réactivité.

En fait, je devais avouer qu'il se démerdait plutôt bien avec les vêtements : la ceinture était identique à la précédente, que ce soit au niveau de la texture, de la couleur, des reflets, ou de la matière. En fait, c'était exactement la même.

Je lâchai un petit soupir résigné, adressant tout de même un léger sourire à Akira, pour lui montrer que je ne lui en voulais finalement pas.
Mon doigt reprit son parcours le long de sa clavicule, tandis que je nichai mon visage contre son torse.

- Tu sais, tu devrais te lâcher un peu plus : tu as constamment l'air sur tes gardes, ne serait-ce que tout à l'heure quand je suis passée sous les draps, ou l'autre jour aux sources chaudes. Bon, on ne peut pas dire que je sois le genre de personne qui mette les gens super à l'aise, mais je t'ai déjà dis que le viol ne faisait pas partie de mes démêlées judiciaires favorites. J'aime quand je te gêne ou te mets mal à l'aise, mais déteste lorsque tu te méfies de moi. Détends-toi, amuse-toi, réponds à mes provocations, répond-moi avec des vannes bien senties, fais-moi des coups foireux (pas trop foireux non plus)... bref, lâche-toi. Par contre, évite de me traiter comme ta fille, comme semble vouloir se comporter Hishigi : il n'y a que lui qui peut, dis-je avec un petit rire, parce qu'avec lui je n'ai pas l'impression de me faire rabaisser. C'est quelqu'un à qui on ne peut pas en vouloir après tout.

Je me redressais jusqu'à ce que nos visages soient à la même hauteur, et le regardai avec un regard pétillant.

- Tant que tu ne me manque pas de respect, ni à Fenrir, ni à Hishigi (ne répète jamais à personne ce que je viens de te dire), tant que tu ne dénigres pas l'école, tant que tu ne te comportes pas comme le pire des salauds, je n'ai aucune raison de te faire payer quoique ce soit. De plus, je respecte quasiment toujours les limites qu'on m'impose.

Au fur et à mesure que je parlais, je rapprochai lentement mon visage du sien, un sourire malicieux sur les lèvres, ma voix baissant graduellement de ton, jusqu'à ne devenir qu'un simple murmure.

- Je marche dessus, je les teste, mais ne les dépasse presque jamais. Alors arrête un peu de te méfier ou de te stresser à tout mes faits et gestes un peu suspects : je ne te sauterais jamais dessus avec l'idée de t'obliger à quoique ce soit. Tu me dis "stop", et j'arrête de suite. Je ne suis ni Alis ni Azy à part entière : je sais me contrôler. Alors à l'avenir détends toi, et savoure seulement le moment présent...

A peine ma phrase fut-elle finie, que mes lèvres se posaient tout doucement sur les siennes, lui laissant le loisir de me rendre ou non ce baiser, d'y mettre ou non plus de ferveur.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Mar 6 Déc - 5:27

Je haussai un sourcil en la voyant ne pas comprendre la blague.

"Je sais mais t'arrête pas d'insister sur le fait que je sois japonais et pas chinois. On dirait une raciste insistant sur le fait que le type en face est bien noir." Expliquai-je avec un petit sourire désolé en commençant à douter de mon humour.

C'était trop subtil? Ou alors j'ai un humour pourri au point que personne n'arrive à le comprendre?

*Tu veux vraiment le savoir?*

*Non pas vraiment.*

Je ne savais pas trop la tête qu'elle faisait vu que je m'efforçais de ne pas la regarder mais vu le ton qu'elle prit lorsqu'elle comprit l'idée, j'eus une vague idée de ce que ça devait donner. J'avalai ma salive pour essayer de garder contenance et lutter contre l'envie d'aller me cacher sous les draps. C'est dans ces moments-là qu'on aimerait être partout ailleurs sauf ici, même en plein Afghanistan. Ça m'apprendra à rêver éveillé.

"A... A peu près oui." Répondis-je en espérant que mes joues n'étaient pas aussi rouges que chaudes.

C'est quand même horrible ce genre de situation, en même temps raconter à une fille un fantasme qu'on a eu dans lequel elle se trouvait c'est un peu comme raconter à une personne qu'on a fait un rêve érotique avec elle (ce qui doit être bizarre c'est quand on le dit à une fille et qu'elle te demande "et j'étais la fille?". Je ne sais pas trop comment je le prendrais si ça devait m'arriver).

Lorsqu'elle dit que j'avais un comportement mignon, je tournai la tête dans sa direction, les yeux légèrement écarquillés avec une expression voulant dire à la fois "quoi??" "n'importe quoi!" "tu rigoles?!" "j'ai faim" "c'est vrai?!" "c'est pas drôle!" "mais arrête!".

"Mignon?" Répondis-je d'un ton indigné.

Mignon. La honte. Même "bizarre" ou "idiot" ça aurait fait plus viril. Mignon, ça fait penser à un petit garçon ou le genre de type qui veut passer pour un type fort et viril en jouant les gentleman en croyant que ça suffira à ce que les filles courent à leurs pieds tout en faisant genre "non mais je n'avais pas d'arrière pensée! Je suis la pureté même" (même si je trouve que ça fait plus tafio** que mignon) ou ceux qui essaient de jouer les gros durs sans l'être ou ceux qui se la joue grands romantiques avec les mises en scène avec les roses etc. (quoique là, ça dépend, certains se débrouillent pour au contraire être super virils). Mais je ne suis pas dans ce genre-là quand même, si?

*Le côté petit garçon...*

*Toi je t'ai pas sonné!*


-... tu arrives à nous (enfin sur moi en tout cas ça marche) faire fondre tout les deux de plaisir...

Je relevai aussitôt les yeux vers elle avec surprise.

"C'est vrai??"
M'exclamai-je avec surprise et espérance, le tout avec un début de sourire, limite content.

Puis je fronçai les sourcils en réalisant ce que je venais de dire et le ton sur lequel je venais de le dire. Je ressentis avec force le soupire intérieur blasé de Tiago, ce qui acheva de me ridiculiser.

"Enfin je veux dire... que... enfin... Ah bon?" Dis-je d'un ton que je voulais innocent mais là c'était foutu depuis un moment.

*Je ne sais pas pourquoi mais j'ai aussi honte que toi.*

*Et encore toi tu peux te cacher si tu veux.*

Parce que là je mourrais d'envie de plonger sous les draps (en plus, la vue y est sympa) sauf que c'était un coup à m'enfoncer encore plus que je ne l'avais déjà fait. Mais en attendant, j'arrive à faire fondre de plaisir une fille!

*Et voilà qu'elle vient de lui gonfler son ego.*

Je haussai tout de même les sourcils, légèrement sceptique lorsqu'elle dit qu'elle avait parfois l'impression de voir un autre Akira devant elle. C'est à ce point?

"Ben... tant mieux alors." Finis-je par répondre, ne sachant pas trop quoi dire d'autre.

Je me contentai d'un simple sourire lorsqu'elle me "félicita" pour la ceinture (on aurait dit une gamine qui n'a pas eu le jouet qu'elle voulait et se contente de mauvaise grâce du jouet de remplacement, du coup, je me doutai qu'elle aurait préféré que je réagisse au coup du Corbeau plutôt que je cède comme ça (mais ça me stressait trop cette histoire et c'était un coup à tout casser au meilleur moment justement à cause de ces courbatures qui ne se seraient réveillées qu'à ce moment-là)). Mais en même temps, j'arrive à la faire fondre de plaisir et...

*Courbatures.*

*T'as rien d'autres à faire de tes journées toi??*

*Ça peut attendre, ne t'en fais pas.*

Mais finalement, elle m'adressa un petit sourire m'indiquant qu'il n'y avait pas de soucis (enfin je crois que c'est ça). Lorsqu'elle nicha son visage contre mon torse, je posai ma main sur son dos, m'imprégnant du tissus de son kimono, tout en profitant de la sensation de son doigt glissant le long de ma clavicule. Je baissai toutefois les yeux vers elle lorsqu'elle se mit à parler. Par contre, je ne pus m'empêcher de rigoler lorsqu'elle dit qu'Hishigi la traiter comme sa fille et qu'il était le seul à pouvoir le faire.

"Pas de soucis là-dessus."
Répondis-je avec un petit rire.

De toute façon, je m'étais assez senti mal d'avoir appris qu'à la première fois, elle était encore mineure alors si en plus je devais ajouter de l'inceste au tableau, il me faudrait deux Seppuku pour espérer reposer en paix.

*Tu te rends compte que tu as dit ça comme si tu parlais de prendre un Sake pour décompresser?*

*Chut.*

"Mais sinon j'ai pas autant de répondant que toi. On sait d'avance que je perdrais toujours au jeu des vannes ce... ce serait lassant à la longue. Mais j'y penserai pour les coups f... foireux. J'y... J'y penserai." Répondis-je, arrivant de moins en moins à me concentrer sur ce que je racontais au fur et à mesure qu'elle se rapprochait.

J'eus tout de même un petit rire amusé lorsqu'elle dit à qui je ne devais pas manquer de respect (surtout lorsqu'elle me dit de ne pas le répéter à Hishigi) dans l'école.

"Pas de soucis j'avais... pas l'intention de faire... ce genre de... de... de chose. Mais si je suis sûr que je n'aurais pas de grosse représailles à cause d'une vanne... une vanne ou... ou un coup foireux mal... mal pris, ça va. Oui ça va, parce que t'es une Heren Istarion... oui t'en es une... Tu aurais pu vouloir rappeler qui... qui est le plus fort si une blague te plaît pas. Ah non mais le comportement d'Azy me dérange pas. C'est... C'est pas déplaisant, au... au contraire et fermetagueuleAkira. Et... Et..." Continuai-je en ne sachant plus trop ce que je racontais au fur et à mesure que je sentais ses lèvres s'approcher des miennes.

Mais heureusement, elle me libéra de mon calvaire. J'acceptai aussitôt ses lèvres et si j'eus une microseconde d'hésitation, je lui rendis tout de même presque aussitôt son baiser. En voyant que le prolonger en insistant un peu plus ne semblait pas la gêner, je continuai en faisant passer ma main sous son kimono toujours ouvert pour la poser sur sa taille, préférant quand même le contact de sa peau. Je finis par détacher mes lèvres des siennes (plus pour respirer qu'autre chose en fait) avant de les poser sur son cou.

"Mine de rien, j'adore ce kimono." Soufflai-je sans pour autant accorder un regard audit kimono.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Lun 12 Déc - 14:13

Aaaah ! C'était une blague ! Merde, encore une qui a fait un bide du coup... De toute façon, avec moi, même la meilleurs blague du monde a le risque de faire un gros bide. Je ne suis vraiment pas douée pour comprendre ce genre de subtilité... et après on dit que j'ai pas d'humour...

Je me retins très très très fort d'éclater de rire lorsqu'il se tourna vers moi après que j'eus dit qu'il avait un comportement mignon.

- Oui "mignon", confirmais-je pour enfoncer le clou. Tu rougis pour un rien et te mets vite mal à l'aise, tu as donc un comportement mignon, choupi, trognon, choupinou, mimi etc.. choisit la version que tu veux. D'ailleurs... c'est peut être pour ça qu'Azy se réfère à toi en disant "On dirait une Peluche !", m'exclamais-je en imitant mon double à la perfection.

Je vais le rendre dépressif le pauvre... mais il connait les risque en me côtoyant après tout ! Enfin, en "nous" côtoyant.

Par contre, j'eus un mouvement de surprise lorsqu'il réagit aussi vivement à mes mots, avant de prendre un air suspicieux, un sourcil en l'air.

- ... Bon sang Akira, mais t'es avec moi quand on le fait oui ou non ? Je commence à me poser de sérieuses questions là... Franchement, pourquoi est-ce que je prendrai la peine de venir te faire ce genre de surprise nocturne si t'assurai pas un minimum au lit ? demandais-je, blasée. En plus, il me semble que je t'ai déjà dit que je ne simulais jamais : trop chiant et c'est ridicule. Quand je m'ennuie je m'ennuie et je ne le cache pas : j'aime pas perdre mon temps (manquerais plus que je fasse des efforts de coté là).

Alors celle là, c'était vraiment la meilleur qu'il m'ait faite...

- Non mais cherche pas, t'es grillé,
soupirai-je lorsqu'il tenta de rattraper le coup (vainement, précisons-le).

Pour la peine, je vais enfoncer le clou rien que pour voir jusqu'où je peux aller avant qu'il n'implose (parce que là, il doit pas être bien loin de sa limite vu tout ce que je lui balance depuis le réveil)

-En plus, de toutes les fois où nous l'avons fait, j'ai trouvé que cette nuit était vraiment la meilleurs, susurrais-je avec un sourire en coin, le fixant bien droit dans les yeux pour lui montrer que même si je le taquinais, je ne mentais pas. Mais bon, avant de prendre la grosse tête, n'oublie pas que j'ai contribué à une grande partie du travail, rajoutais-je avec une condescendante désinvolture.

Le voir perdre peu à peu le fil de ses propres paroles m'amusa au plus haut point, ce dont je ne me cachai pas malgré l'ambiance sérieuse qui avait précédé. De toute façon, j'aime pas quand l'ambiance devient trop solennelle : ça ne me ressemble pas du tout. On aura le temps d'être sérieux quand on sera vieux, à 40 ans et des poussières.

- Je suis certaine qu'Azy sera ravie de l'apprendre, murmurais-je, moqueuse, alors qu'il ne semblait ne plus du tout savoir où il en était. J'espère qu'au moins il réalise qu'il s'enfonce tout seul... (le voir s'ordonner à lui même de se taire faillis me faire éclater de rire tellement c'était hilarant)

Je fus ravie qu'il me rende mon baiser, et je souris intérieurement lorsque je sentis sa main se glisser entre les plis du kimono, pour finalement se poser sur ma taille.
Pensant qu'il se contenterai de ça (enfin "contenter"... ce n'était pas un "petit bisous" qu'il venait de m'offrir), je fus surprise de le sentir dans mon cou, et eus une courte hésitation avant de poser ma main sur son épaule.

- Et bien même si tu me supplies, je ne te le prêterais pas : c'est le mien à moi toute seule, plaisantais-je alors qu'un frisson remontait le long de mon échine lorsque je sentis son souffle.

Je maudits mon corps qui semblait déjà se souvenir de la nuit dernière : sa température avait déjà commencé à monter. Certes pas de beaucoup, mais la raison était plus qu'évidente.

Bon Azylis, maintenant va falloir se montrer raisonnable ! Tu ne vas quand même pas passer ta journée au pieu ? Et puis je suis certaine que tu n'as pas envie de passer aux yeux d'Akira pour une fille facile qui ne pense qu'à b... s'envoyer en l'air. Alors même si être dans ses bras a quelque chose de très agréable, tu vas vite calmer tes phéromones !
Tiens, d'ailleurs je me demande si le fait qu'il se transforme en animal a un effet sur sa sensibilité à ces hormones...

*Tu as de ces questions toi des fois...*
*C'est d'un intérêt purement scientifique*


Les 4 griffures que j'avais fait sur un de ses bras attirèrent alors mon attention. Après un léger sourire, je posais mon indexe sur l'une d'elle alors qu'au même moment mes lèvres se posaient sur l'arrête de sa mâchoire. Elles restèrent scellées à sa peau tout le temps que je fis glisser mon doigt sur la ligne rouge, la faisant disparaitre au fur et à mesure, puis lorsque je retirai mon doigt, mes lèvres quittèrent sa peau. Je répétais trois autres fois ce petit manège, embrassant cette fois sa gorge... avant de lâcher un soupir.

- Se montrer raisonnable... se montrer raisonnable
, marmonnais-je de façon presque incompréhensible, le visage dans le creux de son épaules.

N'empêche, j'aimais savoir que je lui faisais de l'effet, c'était vraiment une bonne chose pour mon ego.
Je fis glisser ma main le long de son torse, savourant la sensation de ma peau glissant sur ses muscles fermes, façonnés par un entrainement que je soupçonnais rigoureux. Mine de rien, je collais davantage mon corps contre le sien, et déposai de doux baisers sur son ép...

- Je vais occuper ta salle de bain, sinon on ne se lèvera jamais, décidais-je brusquement en m'écartant de lui avant qu'on ne reprenne le round de cette nuit.

Je suis trop fière de moi, j'ai réussis à me montrer "raisonnable" ! C'est Fenrir qui va être content !

*Je suis très content*
*Hishigi aussi serait fier !*
*Je n'en doute pas*
*Je devrais peut être lui dire !*
*...*
*Cétait une plaisanterie*
*J'ai comme un doute*


Sur ce charmant échange, je m'étirai à la manière d'un chat avant de me lever, toute trace de courbatures disparues.

- Vive le pouvoir de soin, narguais-je Akira en me dirigeant vers sa salle de bain, après lui avoir tiré la langue.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Mer 11 Jan - 18:04

"Oh putain." Réussis-je à dire avec une expression à la fois blasée et dépressive.

Et puis, tu peux y aller : tous les adjectifs que je ne voulais surtout pas entendre, elle me les sortait sans pitié. Je perdais de l'assurance au même rythme que ma figure se colorait et lorsqu'elle précisa de quelle manière sa double me qualifiait en parlant de moi, ce fut le coup de grâce.

"Ok, si on me cherche, je serai là-dessous." Marmonnai-je en plongeant sous les draps pour me cacher.

En plus, même s'il ne disait rien sur ce coup-là je sentais que Tiago était en train de se marrer dans son coin, ce qui empirait ma situation (je peux être sûr qu'à la première occasion, il me rappellera ce moment pour me clouer le bec).

*Ça t'évitera de croasser trop d'âneries.*

Lorsqu'elle me fit son sermon, je me sentis gêné. D'abord à cause de la réaction que j'avais eu malgré moi en sortant ça du tac au tac et ensuite par ce qu'elle m'expliquait. C'est vrai qu'en y réfléchissant, ça avait été idiot comme réaction.

-En plus, de toutes les fois où nous l'avons fait, j'ai trouvé que cette nuit était vraiment la meilleurs.

J'écarquillai légèrement les yeux de surprise et commençai à prier pour que de la vapeur ne se mette pas à m'échapper par des endroits plus ou moins insolites du visage tellement je commençais à avoir chaud à rougir comme ça.

"Ah... Ah oui?" Réussis-je à dire tandis que dans mon fort intérieur c'était déjà le grand feu d'artifice.

*T'as entendu ça Tiago? C'était la meilleure!*

*Elle a aussi dit qu'elle y était pour quelque chose.*

*Oui mais ça veut aussi dire que j'assure pas trop mal au bout du compte!*

*Oh pitié! Épargne-moi les détails!*

*Non mais tu te rends comp...*

*Oui oui c'est ça : je me rends compte.*

*Non mais...*

*TA GUEULE!*

J'aurais voulu lui dire de ne surtout rien dire à Azy mais non seulement je suis sûr qu'elle l'aurait fait quoi que je dise et en plus, il me semble que les Ubiquistes et leurs doubles avaient les mêmes "souvenirs" donc, que je le veuille ou non, Azy sera au courant que j'ai dit ça, si ce n'est pas déjà le cas. Tout ce que je peux faire, c'est espérer qu'elle m'épargnera la prochaine fois que je la verrai.

J'eus un petit rire en entendant sa réponse par rapport à son kimono, ne m'étant pas vraiment attendu à ce genre de réplique. Malgré moi, je me mis à essayer d'imaginer de quoi j'aurais l'air dans ce kimono et le résultat fut...

*Mignon?*

*Oh toi ta gueule!*

Surtout qu'en plus, c'était loin d'être mignon le terme qui convenait. Non c'était plutôt quelque chose comme...

*Akira?*

*Pourquoi c'est que dans ces moments-là que tu connais mon nom?*

*Parce que Piaf ça te va mieux.*

*Espèce de...*

Je sentis une nouvelle fois Tiago se foutre de ma tronche dans son coin. Pour la peine, je me concentrai suffisamment sur la peau d'Azylis que des flash back de la nuit dernière me reviennent suffisamment en tête pour que "j'entende" Tiago émettre une sorte de cri plaintif.

*D'accord, pardon!*

*Quand même!*

Mais j'oubliai rapidement Tiago et ses vacheries, bien plus attiré la peau d'Azylis. J'essayais de résister à la tentation mais plus j'embrassais sa peau, plus je commençais à en revouloir et je sentais de plus en plus nettement son corps près du mien, ce qui ne m'aidait pas vraiment à réfléchir correctement sur ce que je devais faire ou non et ses baisers m'aidaient virant vers ma gorge encore moins. Ce furent finalement les paroles de cette dernière qui me ramenèrent à la réalité (même si je ne compris pas vraiment ce qu'elle disait, elle parlait trop vite et trop dans sa barbe). En la sentant coller son corps contre, le mien je commençai à faire glisser ma main le long de sa taille mais elle s'éloigna brusquement. Sur le coup, je ne compris pas tout mais je finis hocher la tête avec un sourire.

"Oui, pas de soucis."
Répondis-je en me laissant retomber sur le dos.

Par contre, je ne compris pas pourquoi elle me parlait soudainement de son pouvoir de Guérison en se dirigeant vers la salle de bain. Je lui avais fait une trop grosse morsure ou griffure sans m'en rendre compte et elle venait de la guérir? D'ailleurs, maintenant que j'y pense : ça doit être elle qui a soigné celles qu'elle m'avait faites, je ne les sens plus.

Enfin, je préfère ne rien dire, sinon ça va être à mon tour de risquer de foutre en l'air une blague. Lorsque la porte de la salle de bain fut refermée, je dégageai les draps qui me recouvraient en faisant apparaître un pantalon de nuit noir et un t-shirt pour me recouvrir avant de me lever. Je m'avançai jusqu'à la fenêtre que j'ouvris en grand. Il faisait plutôt beau aujourd'hui et il faisait bon. Je fermai les yeux en prenant une grande bouffée d'air frai en m'étir...

"PUT..." Commençai-je à jurer en rouvrant les yeux en grand.

Je n'avais rien senti, du coup j'avais fini par les oublier mais finalement, moi aussi j'avais des courbatures. Ça y est, maintenant je comprends le coup du pouvoir de Guérison. Maintenant, il va falloir éviter de faire des mouvements trop grands et trop brusques tant qu'Azy' sera dans les parages (après, je pourrai agoniser tranquillement). Je savais que j'aurais dû faire plus d'exercices au niveau des jambes aux entraînements.

Je retournai donc me coucher, décidé à attendre qu'Azy' sorte de la salle de bain et parte de la chambre en jouant le type pas suffisamment matinal pour avoir envie de se lever tout de suite (c'est le seul truc que j'avais trouvé à faire pour rester un minimum crédible).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Jeu 2 Fév - 3:31

Entourée par la vapeur contenue dans la salle de bain, je croisai les bras sur la serviette qui enserrait ma poitrine avec un sourire en coin.

- Alors là, tu as vraiment tout faux.

Je traversai la pièce pied nus pour rejoindre Akira en secouant la tête.

- Toujours au pieux et en plus tu t'es mis un tee-shirt. Je suis très déçue. Moi qui pensais profiter encore un peu des jolies visions matinales avant que tu ne me mettes dehors, c'est râpé on dirait. A moins bien sûr... que tu n'ais même pas réussi à te lever.

Je me plantai devant lui, une expression amusée sur le visage, avant de lâcher le kimono et la ceinture que je tenais en main sur le lit.

- Pour la peine, je t'impose un petit entrainement surprise. En temps qu'Heren Istarion, il est de mon devoir de veiller au bon entrainement de mes chers élèves ! Lançais-je d'un ton hautain, le nez en l'air, mais mon amusement toujours présent. De ce fait, j'ai fais exprès de n'amener aucun change, afin que tu me créés toi même des vêtements pour la journée.

Je m'assis avec dignité à ses côtés et croisai les jambes.

- Tu as libre choix, tant que ce n'est ni ridicule ni moche. Et comme je prends la maîtrise de tes pouvoirs très au sérieux, je te confie aussi le soin de finir de sécher mes cheveux. Je sais que tu sais le faire, mais je te connais : du jour au lendemain tu pourrais oublier des trucs, le taquinais-je avec malice.

Je défis ma serviette, qui glissa le long de mon corps pour se retrouver en tas sur les draps. Je posais alors solennellement ma main sur son épaule avec gravité.

- Je fais ça pour ton bien Akira, j'espère que tu t'en rends compte.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Jeu 2 Fév - 5:07

Je tournai la tête vers la salle de bain lorsque j'entendis la voix d'Azylis en provenir. Je haussai les sourcils de surprise : je ne pensais pas qu'elle serait si rapide, en même temps, je n'avais trop d'idée sur la durée de ses douches sans compter qu'ici, il n'y avait aucun de ses produits et... attends, mais ça veut dire qu'elle s'est douchée avec MES produits de douche? Je ne suis pas du genre radin, elle peut s'en servir si elle veut mais du coup elle risque de trimballer une odeur identique à la mienne aujourd'hui. Ça ne risque pas de choquer quelqu'un? Remarque, à mon avis, personne n'a dû enregistrer l'odeur que j'avais (ou alors je vais sérieusement commencer à m'inquiéter) et si ça se trouve, c'est pareil du côté d'Azy' et même si c'était le cas, si elle s'en est servie, c'est que ça ne la dérange pas, même si quelqu'un arrivait à faire la différence. Oui mais de mon côté je... non en fait, je ne vois pas pourquoi je devrais m'en faire si quelqu'un faisait le rapprochement, au contraire, ce serait même une bonne raison pour frimer! Mais si jamais elle avait un fan possessif, c'est un coup à le voir rappliquer ici pour régler ses comptes et... bah si c'est le cas et que malgré ça, c'est moi qu'elle est venue voir, je ne dois pas avoir trop de soucis à me faire : je devrais être capable de gérer contre lui. Sauf peut-être si c'est un Valar qui a juste une sale tronche (oui mais ça, c'est le genre super susceptible et je devrais pouvoir profiter de ça).

*Tu aimes bien te prendre la tête pour pas grand chose toi.*


*Oh la ferme!*

Par contre, en la voyant traverser la chambre en secouant la tête, j'eus un moment de doute. Elle n'était quand même pas là quand je me suis étiré quand même! J'eus un moment d'angoisse, n'osant pas trop bouger de peur de faire un geste suspect qui pourrait me trahir. Je haussai légèrement les sourcils en l'entends dire qu'elle était déçue avant de souffler en prenant une mine blasée avant d'écarquiller les yeux à la fin de sa phrase. Merde, elle sait!

"N'importe quoi, regarde : j'ai même ouvert la fenêtre." En tournant mon regard vers ladite fenêtre pour éviter de croiser celui d'Azy'.

Par contre, en la voyant poser son kimono et sa ceinture sur le lit, je reportai les yeux vers elle en espérant que la serviette suive le mouvement.

"Hein?"
M'exclamai-je en réalisant ce qu'elle me demandait.

J'allais dire quelque chose mais le mouvement de ses jambes qui se croisèrent me fit oublier le quelque chose que j'avais à dire, me faisant buger un un instant. Mais j'écarquillai les yeux en sentant mon cœur accélérer ses battements en constatant qu'elle voulait VRAIMENT que je la fringue pour la journée en plus, ça m'étonnerait qu'elle n'aie pas pris de changes volontairement. Et pour le coup, le quelque chose me revint en tête : si ça se trouve, même si ça me plaît, aux yeux des gens qu'elle croiserait aujourd'hui, ce serait vachement critiquable (en plus, je n'aime pas décider de quelque chose pour quelqu'un d'autre, j'ai toujours l'impression de forcer la personne à quelque chose et j'ai horreur de ça).

"Mais t'es sûre que..." Commençai-je mais en m'arrêtant en la voyant défaire sa serviette.

Elle l'a vraiment fait! Je l'avais espéré et c'est arrivé et maintenant... et maintenant... et maintenant je louche sur sa poitrine. Je finis par ne plus entendre grand chose autour de moi, à un moment donné, j'eus même l'impression que sa poitrine se rapprochait de moi (j'eus aussi l'impression de sentir quelque chose sur mon épaule mais ça je n'en suis pas certain). En temps normal, j'aurais finis par me reprendre, me disant que mes yeux étaient baissés depuis suffisamment longtemps mais pour le coup, j'avais oublié de penser (en général, c'est le seul truc qui me permet de me reprendre à temps, sûrement l'effet de surprise de voir mon vœu se réaliser) et du coup, je ne sais pas combien de temps je passai à buger.

Ce ne fut que lorsque j'entendis la voix d'Azy' citer mon nom que je revins parmi les vivants, réalisant que mes lèvres étaient étirées en un sourire idiot et que mes mains, grandes ouvertes, étaient tendues vers sa poitrine.

"Hein?" Réussis-je à dire en clignant des yeux de surprise.

Je levai les yeux vers le visage d'Azy', puis les baissai vers sa poitrine, puis les relevai, puis les rebaissai.

"Euh..." Fis-je en réalisant enfin ce que j'étais en train de faire.

*Oh putain.*

"Euh, a... alors pou... pour le haut..." Fis-je mine de réfléchir pour essayer de me rattraper en priant pour que la chaleur que je sentait sur mon visage n'était pas visible tellement j'avais honte.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Mer 8 Fév - 3:45

Sceptique, je tournais la tête vers la dite fenêtre... qui était bel et bien ouverte. Merde.

- ... T'as juste eu du bol c'est tout, marmonnais-je en encaissant avec dignité ma défaite.

... Putaiiiiiiiiiiiin Dieu n'existe vraiment pas en fait ! Pourquoi il n'y a que moi qui ais eu des courbatures, hein ?! Elle est où la justice là dedans ? En fait, si le Vieux il existe, c'est un gros macho ! Ouais c'est ça en fait, il supporte pas que les hommes aient ce genre de faiblesses alors il n'y a que nous qui devons nous les taper ! Et ben, c'est pas demain la veille qu'il me comptera parmi ses fidèles !

Je levai les yeux au ciel avec une pointe d'amusement en le sentant hésiter.

- Mais oui je suis sûre, sinon je ne te le demanderai pas.

Et puis ça m'arrange bien, ça m'évite de sortir à moitié à poil ou de subir le regard amusé et/ou de reproche d'Ylis si je la faisais venir.

Par contre, je trouve qu'il louche un peu trop longtemps sur ma poitrine là... pourquoi il ne réagit pas ? Bon sang, il les a eu sous le nez quasiment toute la nuit, me dites pas qu'il bug dessus !

- Akira ? On va pas y passer la nuit !


Et tu peux y aller, il réagit pas d'un pouc... ah si, il lève ses mains. Heu... et pourquoi il les rapproche d'une zone aussi suspecte ?

- Mais qu'est-ce que tu fous ?

Punaise mais il en devient flippant ! C'est là que je suis sensée pousser un "Kyyyaaaaa ! >0<" strident pour qu'on vienne aider la demoiselle en détresse que je suis, c'est ça ?
Non mais on dirait qu'il est possédé par un esprit perv... NON Azy' ! Tu le sais en plus qu'il ne faut pas que tu commence à penser à des choses pareilles, tu risque de en pas en dormir la nuit !

- Tu deviens flippant... marmonnais-je en me reculant un peu.

Manque vraiment plus que le filet de salive qui dégouline et c'est bon. Berk !
En plus j'ai pas forcément envie d'avoir l'image d'un Akira lobotomisé qui se transforme en zombie dénué de tout cerveaux à la vue de la moindre paire de nichons en sortant d'ici !

- Je vais t'en foutre une Akira ! M'exclamais-je sèchement, ce qui sembla le réveiller.

Au moins, il a une réaction normale en rougissant, ça me rassure un peu.

- Au moins tu fais preuve d'un minimum de délicatesse en étant aussi gêné, grinçais-je les dents serrées.

Et mince, il me fait presque pitié maintenant. Non mais regardez-le ! Il sait même plus ce qu'il fout là ! Il ne sait même plus où se foutre, tout simplement !

Je soupirai, à demi amusée.

- Non mais vraiment...

Je lui attrapai la tête et plongeai son visage contre ma poitrine.

- ... Qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi, hein ?
demandais-je doucement. T'es pas encore un cas désespéré mais c'est pas loin.

Je tirai sa tête en arrière pour la dégager, et empoignai son visage entre mes deux mains pour le forcer à me regarder dans les yeux et pas ailleurs

- Cette nuit ne t'as pas suffit ? Pourtant tu les as eu sous le nez un bon bout de temps, poursuivis-je sur le même ton. C'était quoi ça ? Un transformation en pervers obsédé ? Ca ne te ressemble pas et j'ai pas envie que ça te ressemble. C'était franchement flippant (et ça me donnait envie d'abréger tes souffrance).

... Ylis sort de ce corps nom de dieu !!!! Je vais sévir !

- Bref, c'est pas comme ça que tu vas te trouver une copine,
dis-je en lâchant brusquement son visage d'un air boudeur. Commence donc par me donner des sous vêtements, ça t'évitera de te transformer de nouveau en obsédé.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Jeu 29 Mar - 13:05

Je me retins à temps d'écarquiller les yeux de surprise. C'est que ça a marché en plus! Pendant un instant je fus tenté d'en profiter et de la vanner mais non seulement c'était un coup à me faire griller moi-même et à la moindre parole de travers, elle en profiterait pour chercher à encore avoir le dernier mot, pour une fois que c'est moi qui l'ai, je vais éviter de tout gâcher. Je me contentai d'un sourire amusé.

J'essayai à tout prix de ne pas croiser son regard, de peur de devenir encore plus rouge de honte que je ne l'étais déjà. Bon sang, la honte quand même. Je n'arriverai plus jamais à la regarder en face maintenant (déjà que son bandeau me refroidissait pas mal) : je n'étais même pas dans un état second pour me justifier (enfin si. Si, j'étais bien dans un état second mais pas pour les bonnes raisons). Je voulais m'excuser mais j'avais soudainement du mal à ouvrir la bouche. Bon sang mais qu'est-ce qui m'a pris encore?

Par contre, j'ouvris grand les yeux de surprise lorsqu'elle me plongea la tête dans sa poitrine tellement je ne m'y attendais pas (la baffe, l'engueulade, qu'elle me foute à la porte (même si c'est ma chambre), qu'elle s'éloigne de moi, tout ça je m'y attendais plus ou moins mais ça, pas du tout, j'aurais même pas osé le rêver)! Je restai comme un con sang bouger pour le coup, ne sachant pas trop quoi faire.


-T'es pas encore un cas désespéré mais c'est pas loin.

Ça, j'en sais rien mais là je suis désespérément bien en tout cas! Par contre, lorsqu'elle attrapa ma tête pour me forcer à regarder la sienne (j'essayai de regarder ailleurs j'étais trop près, du coup, je commençai même à avoir trop chaud au visage à rougir) je me sentis tout de suite moins bien. J'avalai ma salive face à sa question.

"B-Ben non, un mec n'en a jamais assez." Lui répondis-je, pas vraiment à l'aise de dire ce genre de truc tellement c'était évident.

Par contre, j'écarquillai les yeux de surprise au "Un pervers* en pervers obsédé." C'était à ce point?! Bon sang, je veux mourir!

"D-Désolé."
Réussis-je à dire en essayant de nouveau désespérément de regarder ailleurs sans succès.

Puis, elle finit par me lâcher la tête. Je me retins de lâcher un soupir mais ne me retins pas de vite regarder ailleurs. Punaise oui, j'espère que je n'aurai pas un bug comme ça le jour où je me trouverai avec une fille avec qui j'ai envie de sortir. Je levai les yeux sur le côté. J'eus un flash de moi dans un bar, face à une fille, dans la même position que lorsque j'ai recouvré mes esprits avec Azylis. La fille me fixa avec de grands yeux avant de s'éloigner de moi en courant. "Non mais attends! J'ai pas fait exprès!" Lui criai-je en lui courant après. "Laisse-moiiiiiiiiii! Au secours!" Cria-t-elle en continuant de courir. L'instant d'après, j'avais les mains menottées au dos et je me faisais embarquer par deux flics.

Je revins à la réalité en entendant Azylis parler. J'avalai de nouveau ma salive face à son ordre.

"Euh, ya aucune arrière pensée mais, il faut que je touche la zone où faire apparaître les fringues."
La prévins-je en évitant soigneusement son regard.

Je finis donc par poser une main sur son dos, l'autre sur sa hanche puis me concentrai. Quelques instants plus tard, ces zones furent recouvertes par des sous-vêtements. Je retirai alors mes mains et toussotai.

"Voil..." Commençai avant de tilter qu'elle était toujours à moitié mouillée.

*...* Réagit Tiago en posant sa patte sur ses yeux.

J'en ai maaaaaarre! Bon, allez, on réagi avant de se prendre une remarque (même si je me doute que j'en prendrai une quoiqu'il arrive). Je tendis la main en avant, paume vers le ciel et me concentrai. Petit à petit, l'eau qui recouvrait le corps d'Azylis s'en détacha et vint se rassembler au-dessus de ma paume. Quelques instants plus tard, une sphère était formée au-dessus de ma main. Je m'empressai de la faire disparaître avant de faire une autre connerie et attendis sagement la sentence.


*En japonais, transformation et pervers se disent tous les deux hentai.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Ven 6 Avr - 2:57

Franchement, je ne savais pas si je devais me montrer compatissante, moqueuse, blasée, en colère ou désespérée : il avait l'air tellement gêné avec son visage écarlate et ses yeux qui refusaient de croiser mon regard ! On aurait dit un petit enfant qui venait d'être pris sur le fait d'une connerie. J'avais même l'impression d'être la plus âgée des deux, genre sa grande soeur ! En fait, les années ne comptent pas, seul l'âge mental est valable, et dans ce cas je suis...

*Ne t'en fait pas, vous vous valez tout les deux*
*...*


N'empêche, je me demande vraiment ce qui lui a pris ! C'est pas la première fois qu'il me voit à poil, donc logiquement c'est pas la première fois qu'il voit mes seins ! J'ai quand même pas pris deux bonnets en une nuit !

- Soit t'es bizarre soit t'es schizo. Si ça se trouve t'as au moins trois personnalités : le Toi normal, celui que je rencontre la nuit, et une qui sort tellement rarement qu'elle découvre l'anatomie féminine (parce que vu la réaction... cette personnalité n'a pas l'air d'avoir croisé beaucoup de poitrines dans sa vie) On aurait dit un ado en pleine puberté qui croise sa première paire de seins...

Le pauvre, je ne l'aide vraiment pas.

- Non mais sinon, je t'aime bien hein. Malgré ça, je suis certaine que t'es un chouette type !

Manquerait plus que je le rende dépressif. En fait Ylis a raison, je manque totalement de délicatesse !
J'écarquillais les yeux de surprise en entendant sa réponse, avant de prendre une expression vraiment intéressée, le regard légèrement écarquillé.

- C'est vrai ? Je veux dire... tous les garçons sont comme ça ou c'est juste toi ? Mais ça doit être super dur à vivre !


Bon sang ! Moi qui avait toujours vécu dans un monde essentiellement masculin, je n'avais jamais remarqué ça...

- Ça veut dire que tu pourrais voir des seins à longueur de journée sans t'en lasser ? Sans que ça perde de son effet ? Mais comment ils font les gens dans les camps nudistes ? Ca doit être super dur pour les gars de résister à longueur de journée... c'est carrément du masochisme ! Mais ça veut aussi dire que si là, si je te taquinais un peu trop, tu pourrais re-avoir envie malgré la longueur de la fois de cette nuit ? Et que ce soir si jamais je revenais, on pourrait recommencer pour la 3e fois ? Et ainsi de suite ? Wouaaaaaaah...

Je restais quelque instants à le fixer avec curiosité, avant de soupirer de lassitude.

- Non... en fait ça ne doit être que toi : Hishigi n'est pas comme ça lui. Il m'a toujours dit non. Ou alors...

Je pris un air horrifié.

- Mon dieu ! Si ça se trouve il n'aime pas les filles !

Je restais choquée à cette idée, mes deux mains sur ma bouche. Serait-il possible qu'Hishigi soit gay ?! Ca expliquerait pourquoi il réagit très peu lorsque je le pousse vers ses limites.

- Va vraiment falloir que j’investigue cette affaire au plus vite, sinon j'en dormirai pas cette nuit, marmonnais-je, toujours sous le choc.

Je secouai la tête pour revenir totalement sur Terre en l'entendant s'excuser pour la énième fois.

- Ca va, il n'y a pas mort d'hommes non plus, le rassurais-je d'un ton un peu absent. De mon point de vue en tout cas, car une autre fille ne réagira pas forcément comme ça. Dans le doute tu devrais essayer de maitriser davantage.

Je haussai les épaules lorsqu'il me prévint, et répliquai avec lassitude mais aussi un chouille d'amusement :

- T'as fait bien plus que me frôler les hanches et le buste cette nuit, je ne vais pas m'insurger pour si peu.

Maintenant reste à voir s'il tilte... et bien non, il a pas tilté. Sourire aux lèvres, regard pétillant, je le laissais arranger son erreur sans rien dire.

- C'est sûr que se sera bien plus agréable à porter que si je suis mouillée,
gloussais-je une fois qu'il eut terminé, mon indexe replié posé sur mes lèvres pour m'empêcher de rire. Enfin, autant que possible.

Et bien sûr, cette manœuvre se révéla totalement inefficace.

- Pff... Ahahahahahahahaha !


Je m'écroulai de rire sur le lit, enserrant mes côtes avec mes bras pour limiter le point de coté que je sentais arraiver.

- P-punaise ! T'assure le spectacle jusqu'au bout ! Tiago ne doit pas s'ennuyer avec toi ! Personne ne le pourrait !


J'en avais les larmes aux yeux. Bon sang, ce type ronronne, a des absences, rougit au quart de tour, se vexe difficilement, est maladroit comme pas deux, un peu neuneu sur les bords... Il va me faire mourir de rire un de ces jours !
Reprenant peu à peu contenance, j'essuyai les larmes de mes joues, le sourire toujours accroché aux lèvres.

- Désolée, c'est l'accumulation de tout ce que tu m'as fait ce matin, j'ai craqué. Pfiouuu... Si après ça j'ai pas des abdos en acier !

Je roulais sur moi même pour me retrouver sur le ventre, le menton posé sur la paume de ma main.

- En tout cas, je suis satisfaite : si on oublie le coup de l'eau, tu assure bien dans l'exercice que je t'ai donné. Contrairement à ce que je craignais, tu as su donné la taille parfaite au soutient gorge : ils ne sont ni comprimés ni insoutenus.

Je lui fis un clin d'oeil.

-La suite maintenant ! Voyons voir si t'arrive à créer le vêtement exacte que tu as en tête, sans accroc ni trous !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Ven 13 Avr - 17:31

Je ne répondis pas tout de suite mais, même si je me sentais toujours aussi gêné, je finis par la regarder avec un air blasé lorsqu'elle revint à la charge avec ma "schizophrénie". Et plus, cette fois j'ai carrément trois personnalités, rien que ça! Malgré moi, j'eus l'image d'Agito de Air Gear en tête lorsqu'elle dit ça (vu que lui, il a VRAIMENT trois personnalités). J'en oubliai presque ma gêne.

- Non mais sinon, je t'aime bien hein. Malgré ça, je suis certaine que t'es un chouette type !

"Je t'emmerde." Répondis-je, de plus en plus blasé.

Je sens que je vais en entendre parler pendant un long moment de cette bourde. Et si en plus, elle se met à ébruiter l'incident, je n'aurai plus qu'à aller me réfugier dans la forêt ou les montagnes et mener une vie d'ermite. J'eus un moment de doute et de méfiance en voyant l'air qu'elle prit après ma réponse qui avait l'air de pas mal la choquer. Et vu sa réponse, ça la surprenait vraiment en fait.


-Je veux dire... tous les garçons sont comme ça ou c'est juste toi ?

Je levai les yeux sur le côté tandis qu'un flash-back me revenait en mémoire.

Avachi dans le fauteuil du salon, j'étais en train de zapper les chaînes de la télé sans vraiment rien trouver d'intéressant tandis que grand frère Serizawa, allongé sur le canapé, son manga à la figure avec les mains croisées derrière la tête, se reposait. Je finis par m'arrêter en voyant un de ces prêtres chrétiens sur un reportage. Trois secondes plus tard, je m'en lassais déjà et je zappais de nouveau.

-Je me demande quand même pourquoi ils ont pas le droit de se marier ces prêtres. Ils ont peur des filles ou quoi?

-Ils les préfèrent plus petites et plus jeunes (quand ils préfèrent les filles). Répondit grand frère Serizawa, toujours caché sous son manga (même si on devinait facilement le sourire qu'il devait avoir en disant ça).


"La plupart en tout cas." Finis-je par répondre d'un air dégagé avec un petit hochement de tête.

Le début de sa tirade commença à m'inquiéter mais je me retrouvai vite déconcerté lorsqu'elle enchaîna sur les nudistes.

"Euh, alors là j'en sais rien." Avouai-je.

J'étais sur le point d'enchaîner en disant "Comment je pourrais le savoir? J'ai une tronche de nudiste?" mais me retins, pas vraiment sûr de vouloir connaître la réponse.


-Mais ça veut aussi dire que si là, si je te taquinais un peu trop, tu pourrais re-avoir envie malgré la longueur de la fois de cette nuit ? Et que ce soir si jamais je revenais, on pourrait recommencer pour la 3e fois ? Et ainsi de suite ? Wouaaaaaaah...

J'écarquillai les yeux d'horreur.

"Tu vas pas le faire hein!"
Répondis-je, de moins en moins rassuré.

Bon sang, j'ai intérêt à verrouiller la porte de la chambre ce soir! En plus, maintenant qu'elle a sorti ça, qu'elle le fasse vraiment ou pas, je suis sûr que je ne vais pas fermer l’œil de la nuit et guetter la porte comme si je guettais l'arriver d'une horde de zombies (et encore, je n'ai pas joué à un Resident Evil ces derniers temps).

*Tiago, il faut que tu montes la gardes devant la chambre cette nuit!*

*Tu peux toujours voler.*

*On dit "courir".*

*Oui voilà, c'est ça : tu peux toujours courir.*

*Salaud.*

"Hein?" Commençai-je en haussant les sourcils de surprise lorsqu'elle mentionna Hishigi.

Je restai un moment perplexe. Quand même! Hishigi n'est pas gay, hein? Ok, il est plus gentil qu'un mec ordinaire mais quand même : je le vois mal passer des heures à se muscler pour ensuite porter des fringues moulantes en cuir (encore moins roses), avec des bagues aux doigts et avoir des mimiques typiques! Mais d'un autre côté, j'ai du mal à l'imaginer reluquer une fille. Malgré moi, j'eus un sourire amusé aux lèvres à l'idée de l'imaginer gay (pourtant, j'ai rien contre les gays, saufs si c'est moi qu'ils visent) et je me sentis presque soulagé lorsqu'elle dit qu'elle allait surveiller ça (au moins, je serai à l'abri pendant un moment). Je plains le pauvre Hishigi mais j'en ai assez pris comme ça!

Je ne répondis rien mais l'idée de répondre une évidence du genre "j'avais déjà pas prévu de le faire ici, c'est sûrement pas pour le faire sur une autre fille" était quand même assez forte (j'avais du bol qu'elle prenne ça à la rigolade, autant ne pas pousser, mais n'empêche que j'ai vraiment pas fait exprès de faire ça, enfin pas consciemment en tout cas!).

Je la regardai se fendre la poire sur le lit en me mordant l'intérieur de la joue d'un air blasé. J'avais qu'une envie : aller dans ma chambre et me coucher pour le reste de la journée en restant sous mes draps et mon oreiller comme il faut. Mais non seulement on était déjà dans ma chambre et en plus les draps sont complètement déchirés!


-Tiago ne doit pas s'ennuyer avec toi !

*Tu la ferme surtout.*

*N'empêche qu...*

*Chuuut!*

*Ça va, j'ai compris.*

Je tâchai de garder mon calme (même si j'étais loin d'avoir la tronche d'un mec zen) en me promettant que dès que j'aurai l'occasion de lui faire une saloperie, je ne me ferai pas prier pour la lui faire. Je fus au moins content que, malgré l'oublie de la sécher, ce que j'avais fait allait, par contre, son "clin d’œil" eut un drôle d'effet (faire un clin d’œil quand il y en a déjà un de caché, ça fait bizarre comme résultat, sans compter que pour elle, ça doit faire comme si elle avait carrément fermé les deux).

"Euh, ok." Répondis-je en approchant de nouveau mes mains tout en réfléchissant à la tronche des fringues que j'allais lui donner lorsqu'elle me dit d'enchaîner.

Je préférai lui donner des fringues plutôt neutres (c'est un coup à faire apparaître des fringues TROP légers et passer encore pour un obsédé ou au contraire à faire apparaître des fringues complètement nazes et passer pour le type qui a des goûts de merde). Elle finit donc par se retrouver avec un t-shirt blanc à manches courtes et un jean. Sauf que le t-shirt blanc à manches courtes virait plus sur le gris que le blanc et était beaucoup trop grand pour Azylis (un obèse pourrait le mettre tranquillement), du coup il lui arrivait presque aux genoux et les manches "courtes" recouvraient presque entièrement ses bras. Et le jean était au contraire trop court (il s'arrêtait au niveau du tibia), trop serré (le bouton menaçait de sauter d'un instant à l'autre) et virait plus sur le vert que sur le bleu.

J'émis un sifflement d'agacement et... écarquillai les yeux de surprise et de trouille en m'entendant émettre le sifflement d'un Serpent (en plus, ma langue était devenue celle d'un Serpent). Le cœur battant à toute allure, je m'empressai de tâter le palet de ma bouche. Mais heureusement ma langue était déjà redevenue normale. En essayant de garder mon calme (ce qui n'était pas évident vu la frousse que je me suis faite, du coup je tâchais de respirer le plus silencieusement possible le temps que ça passe) et en espérant qu'Azylis avait été trop occupée par l'inconfort que devait lui procurer ses vêtements pour avoir remarqué quoi que ce soit, je posai de nouveau mes mains sur ses vêtements, le cœur battant toujours à toute allure (même quand c'est moi qui le fait, j'ai une peur bleue de tout ce qui me fait penser aux Serpents, il fallait que mon pouvoir déconne à ce point là bien sûr!).

Lorsque j'enlevai de nouveau mes mains, le jean était enfin bleu, plus large et plus long et le t-shirt blanc, plus court (bien qu'encore un chouilla trop long mais rien de grave non plus), moins large et je me rendis compte qu'un Serpent était dessiné dessus.

"Voilà." Annonçai-je en me passant la main au niveau de la nuque en regardant le résultat.

C'est plus facile de changer les vêtements sur moi que sur les autres mine de rien.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Dim 6 Mai - 1:31

[J'ai écrit une partie du post un soir vers 4h du mat', autant te dire que c'était laborieux. Mais au final ça a donné un truc tellement con que j'ai décidé de le garder XD]


Alors comme ça, la plupart des garçons étaient ainsi... C’est vraiment une espèce à part en fait. Les membres de la gente masculine sont définitivement bizarres.

N’empêche, cette histoire de nudistes m ‘interpellait : comme était-ce gérable si à chaque fois qu’un homme voyais un bout de sein à l’air, il avait des envies particulières ? C’est pas possible, ils deviendraient tous fous à devoir se retenir 12h/24 ! Ou alors, ils peuvent parfois faire preuve d’une volonté de fer à toute épreuve afin d’éviter tout incidents... les hommes sont décidément pleins de mystères !

*Il y a un instant, tu disais qu’ils étaient bizarres*
*Je ne sais même pas ce qu’ils sont en fait*
*... Heureusement qu’on connait bien nos femelles nous, et qu’on se pose pas des questions existentielles à tout bout de champs comme vous, les Humains...*


Mais alors dans ce cas, c’est juste Akira qui a une libido vachement développée... Le pauvre, il se prépare une jeunesse bien difficile. Encore pire quand il sera un vieux crouton tout ridé. Le pauvre, qu’avait-il fait dans sa vie antérieur pour devoir subir ça ? Ça devait être un acte absolument horrible...

Je lâchai un soupire triste, et posai ma main sur son épaule, remplaçant mon expression compatissante par une déterminée, limite la volonté pétillant dans mon regard.

- Sois fort, dis-je d’une voix ferme.

C’était tous ce que je pouvais lui souhaiter pour les épreuves qu’il à venir. Il devra se montrer fort. Je ferais tout mon possible pour l’aider et le soutenir.

*Pourquoi, étrangement, dans ce contexte ça a l’air intéressé ?*
*Mais pas du tout enfin ! Tu dis n’importe quoi !*
*Je reste sceptique jeune fille*
*Peuh !*

Je relevais un sourcil sceptique quand il réagit aussi virulemment à mes questions. Ok, ça fait toujours plaisir...

- Et ben, je savais que je te faisais de l’effet, mais pas celui là, grognais-je. Si ça te fais réagir comme ça, à l’avenir j’y réfléchirais à deux fois avant de te faire une surprise nocturne,
déclarais-je avec la dignité d’une reine outragée. Je ne pensais pas te faire aussi peur.

Et puis d’abord tout à l’heure il m’a remerciée ! Je le comprends plus ce type, il est trop bizarre ! Schizo tiens ! Trouillard ! Schizo ! Schizo !

*En même temps, vu tout ce que tu lui fais subir depuis votre réveil, normal qu’il s’inquiète*
*Toi, retourne chasser !*


- Sois rassuré, je ne suis pas prête de revenir, marmonnais-je en boudant à moitié.

Mais je finis par lui adresser un sourire mesquin.

- J’aurais trop peur de te casser à la longue...

Et paf ! Egalité !

*Et maintenant elle compte les points...*
*Chut toi !*


Bon sang, cette histoire avec Hishigi va m’empêcher de dormir ! Faut vraiment que j’aille vérifier ça ! Et je n’emmènerai même pas Akira !
Non mais attendez, si Hishi est vraiment gay, toutes mes certitudes s’effondrent ! Ma vie prendrait un tour à 180° ! Je ne suis pas certaine de m’en remettre complètement ! Ce serait absolument terrible, vous comprenez ?

*... Mais elle parle à qui, là ?*

Bon, voyons à présent s’il assurera jusqu’au bout avec son pouvoir de morphe (c’est pas le tout de se marrer, mais on était en train de faire un exercice super sérieux là, faudrait pas s’arrêter en si bon chemin !). Je regardai avec une certaine impatience sa main se poser sur moi, me demandant quel genre de vêtement il allait bien pouvoir me faire (vu comment il s’habille, ça ne devrait pas trop poser de problème, en plus j’aime le noir aussi).
N’empêche, c’était bizarre de se faire habiller par un morphe : on a rien sur le dos, et tout à coup on...

- Ugh !

Le regard écarquillé, je portai vivement mes mains à ma taille pour défaire le bouton de mon pantalon qui était bien trop serré, mais je m’emmêlai dans le tissu de mon haut (putain c’est une cape qu’il m’a foutue sur le dos ou quoi ??) sans parvenir à trouver une ouverture. Pt’ain
mais qu’est-ce qu’il a foutu ?! C’était tellement trop petit que je ne parvenais même plus à respirer convenablement, en plus c’était super désagréable comme sensation entre les jambes ! (je bénis le fait de ne pas être un garçon). J’essayais de tirer sur les rebords de mon pantalon, histoire de pouvoir respirer un peu, mais je ne parvins même pas à les saisir convenablement. Aller, craque saloperie de jean, craque !

- ... P... Plus... respi... rer...

ARG ! Je vais mourir ! Il veut me tuer ! Qu’ai-je fait ? Est-ce pour me punir de toutes mes saloperies ? Le traître, c’est bien joué ! Personne ne devinera la cause de ma mort ! Aaaah je souffre ! Mes hanches se broyent ! Mon sang ne circule plus dans mes cuisses ! Je ne sens plus mes jambes! Au secours ! Je n’aurais jamais de monstres d’enfants ! (pas que j’en voulais, mais c’est quand même con !) Nini, sache que je ta soeur chérie t’aimera toujours ! Fenrir, sois fort ! Hishigi, tu es génial même si t’es gay, m’en fout ! Akira, t’es qu’un traitre, sois maudit ! Leo...Leo... continues de dormir !

- ... Vois... une lumière blanche...

*...*

- C’est beau... ça brille...

*...*

Durant un bref éclat de lucidité, je sentis l’esprit de mon Animae se détacher du mien. Mais bizarrement, je doutais que ce fut à cause de ma mort prochaine. Peut être que l’intense impression de blasement et de désespoir que je ressentis venant de lui, avant que le contact
ne se brise, y étaient pour quelque chose ?

Finalement, mon tortionnaire finit par me libérer de cette torture et je pus enfin respirer normalement, ce dont je ne me privais pas.

- T’as essayé de me tuer, avoue... marmonnais-je, la tronche contre le matelas.

Je finis par relever la tête, et lui lançai un regard de défis.

- Mais je me laisserais pas abattre si facilement, Corbeau, sois en certain.

Je me remis avec précaution en position assise, et relevais mon haut... pour voir la trace que l’ancien pantalon avait laissé sur ma peau. J’ai un pantalon gravé dans la chaire ! Je lâchais le T-shirt avec un soupir las. J’aime bien les tatouages, mais là c’est un peu trop.
Aller, jetons un petit coup d’oeil à son « oeuvre ». Il m’a donc habillée d’un jean tout ce qu’il y a de plus simple (ça, ça va) et d’un Tee-shirt... blanc. Avec un serpent dessiné dessus. Un Tee-shirt blanc . Même pas moulant. Avec un serpent.

- C’est....

Pas du tout mon style.

- .... Simple. Très...

Moche.

- ... Neutre. Au moins ça va à tout le monde en toute circonstance. Un peu trop
grand par contre, dommage. Mais c’est pas dramatique.


Je ne peux tout de même pas me plaindre à lui: c’est moi qui lui ai dit de me mettre ce qu’il voulait sans aucunes directives. Mais je pensais tout de même à un truc un peu plus... féminin quoi. Je retins très fort le « Pourquoi tu m’as mis des vêtements pour hommes ? » qui me brûlait les lèvres, j’étais pas certaine qu’il arrive à encaisser cette énième pique. Mais putain, qu’est-ce que j’en avais envie !

Un silence très lourd s’installa alors dans la chambre, tandis que je regardais avec peine ce qu’il me faisait porter. Un silence qui s’éternisa. Longtemps.

- Erm... En tout cas tu dois vraiment me détester pour avoir mis un dessin de serpent sur le Tee-shirt, finis-je par dire avec un sourire en coin. Ils ne sont pas tes compagnons favoris, à ce que j’avais cru comprendre la dernière fois...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Jeu 17 Mai - 22:49

Je haussai un sourcil face à sa réplique. Ça veut dire quoi ça "soit fort"? On dirait que je lui ai annoncé que j'allais passer une journée entière avec grand frère Serizawa, ou avec elle. Mine de rien, je me demande avec lequel des deux ce serait le pire. N'empêche que je me demande quand même à quoi elle a pensé pour me sortir ça, remarque, vaut sûrement mieux ne rien savoir.

J'eus un moment de bug en voyant sa réaction avant de commencer à froncer légèrement les sourcils. Merde, elle l'a vraiment mal pris si ça se trouve! Je me mordis l'intérieur de la joue en voyant qu'elle réagissait comme si j'étais contre l'idée alors que le soucis, c'est que justement, même si j'en avais envie, je n'arriverais pas à être contre!

Par contre, je ne pus me retenir d'avoir un sourire amusé sur le visage en la voyant bouder comme ça (c'était déjà assez dur de me retenir de rigoler).

"Mais c'est qu'elle boude en plus!" Chantonnai-je, amusé.

"Elle est toute vexée la Azy... lis." Continuai-je en me reprenant rapidement sur la fin (va lui trouver un diminutif de son nom quand elle a une double qui s'appelle déjà comme ça).


- J’aurais trop peur de te casser à la longue...


"..."

Espèce de...

"Ok, c'était surtout pour te ménager que je disais ça mais si t'y tiens tant, c'est quand tu veux!" Répondis-je en croisant les bras contre mon torse.

Enfin, quand elle veut sauf tout de suite (avec les courbatures que j'ai, je ne le sens pas trop). Je "vis" Tiago plonger la tête dans l'eau du lac de la même façon qu'il se serait cogné la tête contre un mur tellement il était blasé.

*Bah quoi? Elle m'a cherché!*


*Et toi évidemment tu as foncé dans le tas sans poser de question.*


Oups! Ca doit être plus serré que je le pensais! Je regardai un instant le jean en me demandant comment le bouton avait fait pour ne pas encore avoir sauté. Je me dépêchai de reporter mes mains sur le je...


- ... Vois... une lumière blanche... C’est beau... ça brille...

"..."

*...*


Je m'arrêtai un instant, trop blasé pour continuer tout de suite. Ça va, faut pas charrier non plus. Je finis par mieux ajuster la taille de ses fringues avant de la voir s'effondrer sur le matelas.


- T’as essayé de me tuer, avoue...

"Mais oui, mais oui." Répondis-je d'un air blasé en lui tapotant le haut du crâne qui dépassait du matelas.

"Oui, je vois ça." Répondis-je sans conviction en essayant de rester neutre au "Corbeau" qu'elle avait sorti.

Je me mordis l'intérieur de la joue en voyant qu'en plus, ça n'avait pas l'air de lui plaire, retenant un soupir. Par contre, j'eus un moment d'incompréhension lorsqu'elle souligna mon soucis avec les Serpents. Comment elle sait ç... ah oui c'est vrai qu'on avait déjà vu un Serpent une fois à l'extérieur du bâtiment!

"Désolé. C'était pas voulu, je pensais à un Serpent et sans le vouloir yen a un qui s'est dessiné." M'excusai-je en me passant la main sur la nuque.

Je finis toutefois par lâcher un soupire.

"Mais si c'est pour faire la tronche à la fin, valait mieux dire ce que tu voulais au début." Dis-je d'un ton blasé.

Je pris une longue inspiration puis posai mes mains sur sa tailles, me concentrant autant que possible. Lorsque je les retirai, son corps était recouvert d'un Ensemble noir, style gothique. Le haut était légèrement trop serré sans que ça l'étouffe mais j'étais incapable de le voir au premier coup d’œil (preuve que ce n'était vraiment pas TROP serré). Je reculai un peu pour contempler le résultat en reprenant mon souffle (même si ça ne m'avait pas mis HS, ça m'avait tout de même pompé une certaine quantité de forces de faire ça, d'autant plus que je ne suis pas habitué à le faire sur les autres).

"C'est mieux?"

Si elle me sort qu'elle n'aime pas le genre plus ou moins gothique ou un truc dans le genre, je la fous dehors sans fringues là. Tiens, ça c'est une idée!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Azylis le Dim 20 Mai - 5:18

J'inspirais un grand coup en sentant mes joues se colorer de rose, et détournai la tête avec vivacité et dignité.

- Moi ? Bouder ? N'importe quoi... T'es miro ou quoi ? Je t'ignore royalement, c'est tout ... Et arrête de chanter cette chanson, c'est débile !

*Tu chante environ la même à Hishigi à chaque fois que tu le piège*
*Mais t'as rien d'autre à foutre de tes journées que d'écouter aux portes ?!*
*Si, mais c'est moins amusant que d'écouter vos "disputes" à tout les deux*
*Mais va t'occuper de tes affaires de loup bon sang !*
*En tout cas vous assurez le spectacle*
*Fenrir !!!*
- Une Heren Istarion ne boude pas, d'abord ! Et puis zut, je ne m'abaisserais pas à te suivre sur ce terrain là, conclus-je la tête haute, jugulant la chaleur de mes joues.

Non mais sans blague... d'où je boude ? Je boude pas ! Je boude jamais ! C'est Azy qui boude, pas moi ! Il a rien compris à la situation, c'est tout ! Non mais !

Ahaaaaaa ! J'ai bel et bien marqué le point ! Il en reste sans voix !

- Mais c'est qu'il est vexé le petit Corbeau !
Ricanais-je, lui parlant comme à un gamin. Il peut pas tenir la cade...

...
Mais quel sale petit...

- Le vieux dans l'histoire, c'est toi je te rappelle, répliquais-je en reprenant mon air hautain de tout à l'heure, passant dignement ma main dans mes cheveux. Je suis prête à parier que c'est toi qui t'es endormi le premier.

*Mais quelle mauvaise foi...*


Bon sang, il pense à un serpent quand il m'habille ? Et je suis censée le prendre comment ce genre d'info ? Parce que même si en temps normal ça aurait été un compliment pour moi, venant de lui se serait plutôt hyper négatif...

Lorsqu'il soupira et râla, je lui adressai le sourire d'une enfant (que je ne suis pas ! Mettons les choses au clair direct !) prise la main dans le sac, mais qui ne le regrette qu'à moitié (voir moins).

- Sorry, je pensais que tu connaissais mieux mes goût vestimentaires que ça...

Je lui adressai un petit sourire mesquin, juste pour l'embêter.

- ... Même si tu as plus l'habitude de me déshabiller que me vêtir. Tu ne porte donc aucun intérêt à ce que j'ai sur le dos ?


Lorsqu'il eut finit son changement, je me levai pour avoir une vue d'ensemble sur le résultat. Alors déjà niveau couleur c'est mieux !
Je tournais sur moi-même plusieurs fois, avant de me décider à aller dans la salle de bain pour avoir une meilleur vue dans le miroir. Et ben ! Quand il veut, c'est pas de la gnognotte qui en ressort ! Le haut est certes un peu serré, mais il moule mes formes comme j'aime, tout comme le bas d'ailleurs. Je ne pus m'empêcher de laisser s'échapper un petit rire de satisfaction devant le cadeaux (parce qu'il est hors de question que je lui rende) qu'il m'avait fait. Tout sourire, je lissai le tissu du haut, puis réarrangeai un peu mes cheveux tous ébouriffés. Je fis de nouveau quelques tours sur moi même pour admirer le résultat avant de ressortir avec un simple sourire en coin.

- Sympas ce petit ensemble, lançais-je avec une mine dégagée, avant de récupérer ma dague pour la rengainer dans son fourreau. Pas très pratique pour courir, mais par chance c'est pas dans mes projets du moment. En plus ça n'a pas du être une mince à faire toute cette dentelle. T'as géré, je suis plutôt satisfaite du résultat global de cet exercice. Même si tu as essayé de me tuer au deuxième coup. Tu arriverais juste à enlever les trucs qui pendent des manches et me créer des chaussures ? En échange je te fournis suffisamment d'énergie pour que tu sois au top jusqu'à ce que tu ailles manger.

Je le rejoignis près du lit, et me plaçais entre ses genoux avant de pencher mon visage au dessus du sien avec un sourire en coin.

- Je pense que tu le mérite pas mal après tout ce que je t'ai fais subir... pas envie que tu ailles colporter que je te martyrise.


Et mine de rien, va falloir que je m'éclipse d'ici peu, il me semble que j'ai une initiation à faire aujourd'hui.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Akira le Mer 30 Mai - 20:16

J'écarquillai légèrement les yeux de surprise en retenant de moins en moins mon sourire qui ne faisait que s'élargir. Je m'attendais presque à la voir me renvoyer balader par une réplique quelconque mais à la place, j'avais carrément fait mouche! C'est la première fois que c'est moi qui me fous d'elle comme ça sans qu'elle n'arrive à riposter! Mais là, c'est trop marrant de la voir comme ça pour que j'en sois trop surpris.

-Et puis zut, je ne m'abaisserais pas à te suivre sur ce terrain là.

Alors là, j'éclatai carrément de rire. Bon sang, c'était long à venir ce genre de moment mais ça valait le coup d'attendre!

"..."

Le quoi?

*Le vieux.*

*Ça va, j'avais compris la première fois merci.*

Je m'apprêtai à répliquer quelque chose (quoi, je ne sais toujours pas) mais je me retins avant d'ouvrir la bouche. J'avais dit que je ne ferais plus de remarques sur son âge, il fallait que je m'y tienne (même si elle serait gonflée de me reprocher de craquer avec ce genre de perche qu'elle me tend!).

"Ah ouais? Pourtant me semble bien avoir entendu un ronflement avant que je m'endorme."
Répliquai-je en croisant les bras contre mon torse en la fixant, les yeux plissés.

Bon, ce n'était pas vrai le coup du ronflement mais c'était le premier truc qui m'est passé par la tête pour répliquer, de toute façon, ça m'étonnerait qu'elle gobe ça.

*Et si elle y croyait?*


*Meuuuuh non, elle y croira pas!*


- ... Même si tu as plus l'habitude de me déshabiller que me vêtir. Tu ne porte donc aucun intérêt à ce que j'ai sur le dos ?

Je tâchai de ne rien répondre et de porter toute mon attention sur mes mains autour de sa taille en essayant d'ignorer mes joues que je sentais changer de couleur. Je tâchai de faire celui qui est entièrement consacré sur ce qu'il va faire (en même temps c'était pas mal le cas pour de vrai : pas envie de refaire de bourdes).

Lorsqu'elle alla dans la salle de bain, je me laissai retomber sur le matelas pour souffler un peu. Je crus entendre un petit rire (sans en être sûr pour autant) mais n'y prêtai pas vraiment attention. Je relevai la tête lorsque je l'entendis revenir. Bon, avec le sourire qu'elle a, ça a l'air d'aller à peu près.

"Oh c'est pas le soucis la dentelle. Pour la forme, j'ai pas de soucis, c'est sur la quantité que ça marche pas toujours. Et j'ai pas fait exprès." Répondis-je avec un sourire qui devint une expression blasée à la fin.

"T'es sûre que t'en veux pas? C'est justement ce que je préfère dans l'ensemble." M'étonnai-je.

"Enfin, comme tu le sens. Tu veux quoi comme chaussure?"
Dis-je avec un sourire en approchant mes mains d'elle.

Je commençai par faire apparaître les chaussures qu'elle m'avait demandé. Une fois de plus, même si ce n'était pas un gros coup, je sentis les quelques doses d'énergie que ça me coûta me quitter. Je tâchai de faire comme si de rien n'était mais ça commençait à me faire tourner la tête, un peu comme lorsque j'ai quelques verres dans le nez. Je posai ensuite mes mains sur ses manches puis fis disparaître la partie pendante tout le haut.

"..."

*...*

"Et merde." Finis-je par dire d'un ton blasé (en évitant de croiser son regard).

*Tu l'as fait exprès là, hein?*

*Même pas.*

Je pris une grande inspiration en fermant les yeux, puis, en les rouvrant, je me concentrai pour faire réapparaître le même haut sans la partie pendante des manches et le décolleté un peu plus ouvert. Avec un nouveau soupir, je laissai retomber mes mains sur le lit.

"Cette fois c'est bon." Déclarai-je.

*Tu imagines si elle finit par dire qu'en fait, elle veut complètement autre chose?*

*Là, je la tue et je balance le cadavre par la fenêtre sans aucune fringue.*


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: T'es prêt pour ma petite expérience ? Meuh oui tout se passera bien ! {/!\}

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum