{/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Jeu 2 Juin - 20:02

C'est quoi ça "anémie"? Probablement un terme médical pour désigner... je ne sais pas quoi en fait. J'ai toujours l'imagine d'une hémorragie dans ces moments-là. Mais bon, je gardai une expression neutre pour éviter de montrer que je ne comprenais pas ce qu'elle me disait. C'est bien la dernière fois que j'essaye une transformation animale.

Je me retins de rigoler en voyant son expression lorsque je lui tendis le pendentif (déjà c'est naturellement marrant mais avec la bouche pleine c'était encore mieux). Une fois de retour sur le rebord de la fenêtre, je regardai de nouveau le ciel en espérant que je j'aurai rapidement l'occasion d'y voler tranquillement sous ma forme Corbeau à défaut de ne pas pouvoir prendre une autre forme de volatil. Je jetai un coup d’œil à mon portable pour regarder l'heure qu'il était et si par hasard j'avais reçu un autre appel ou reçu un message mais il n'y avait rien de tout ça.

Mana finit par jeter les déchets à la poubelle et grâce à ma nouvelle ouïe, je l'entendis mettre le pendentif que je lui avais donné à une chaîne qui semblait déjà en contenir un sans que j'eus besoin de la voir faire. Gardant le visage tourné vers l'extérieur, j'eus un petit sourire, content qu'elle l'aie accepté même si je savais que ça n'incluait pas nécessairement qu'elle acceptait les excuses qui allaient avec.

Je me figeai lorsqu'elle dit que le type avait remarqué ma transformation et je me tournai vers elle, de plus en plus inquiet même si j'essayais de ne pas le montrer. Comment il a fait? On s'est pourtant vite éloigné et avec la foule qu'il y avait, il aurait dû nous perdre de vue rapidement. Pendant un instant, je le soupçonnai d'être une de ces personnes avec des pouvoirs mais ne faisant pas parti de Valhalla. Mais ça avait été le cas, je l'aurais senti à l'aura qu'il dégageait et elle n'était pas comme celle des Istari et des Valar que j'avais rencontré.

Je me mordis la lèvre inférieure. En gros, la mission n'était pas encore terminée (mais l'avantage c'est que je n'aurais plus à reprendre cette apparence de fille vu qu'il sait que ce n'en est pas une). Je ne répondis pas tout de suite lorsqu'elle parla de placer l'endroit où il résidait sous surveillance, après tout sur ce point-là, c'était elle qui décidait, pas moi.

"Et... comment ça se passera si ce qu'il cherche est Valhalla?"
Demandai-je en craignant tout de même la réponse.

Je lâchai un long soupir et penchai ma tête en arrière pour la poser sur le côté de la fenêtre.

"J'aurais dû attendre d'être près de l'hôtel pour reprendre mon apparence." Maugréai-je.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Jeu 2 Juin - 20:55

Je remarquai, même s'il le cachait un peu, qu'il était inquiet. Il ne fallait pas, nous allons nous en sortir, même si... Même si une bavure allait être nécessaire pour cela. Si il le fallait, cet homme pourrait très bien... Disparaître sans laisser de témoignages, ni de preuves. Regardant, neutre la ville devant nous, toujours aussi bruyante malgré l'heure qui s'avançait, je soupirai, presque lasse.

_ Je me doute que tu le sais déjà... Notre cher Monsieur pourrait partir pour un très long voyage, emportant tous ses dossiers avec lui.

Je tournai le regard vers Akira, souriant légèrement, afin de le rassurer.

- Tu as été assez discret pour qu'il ne remarque pas ta transformation, ce n'est pas ça qui a du lui mettre la puce à l'oreille.

Je me reculai de la fenêtre, avant de sortir de la malette le micro et les caméras que nous allions poser dans l'appartement de l'homme. Je les réglai rapidement pour les rlier à l'ordinateur, avant de m'étirer, sentant mes yeux me piquer légèrement. Je regardai Akira, embêtée de lui demander ça. Je ne fais pas une Valar très résistante, mais je commençai à être un peu fatiguée...

_ Je pense qu'il faudrait qu'on se repose jusqu'à ce que la nuit tombe, je te réveillerais lorsqu'il sera temps d'y aller, il faudra attendre qu'il soit endormi, voire qu'il ne soit pas là. D'accord ?

Lorsqu'il aquiecsa et sortit de ma chambre, je m'étirai m'allongeai sur mon lit, fermant les yeux et m'endormis rapidement.

Mon réveil sonna à onze et demi environ, et je me levai rapidement. Enfilant des vêtements noirs et confortable, j'attachai mes cheveux pour qu'il ne me gêne pas et mis le matériel dans un sac à bandoulière. Sortant par la fenêtre, j'atteris sur le toit de la maison voisine, et me décalai vers la droite, toquant sur la fenêtre fermée d'Akira, attendant patiemment qu'il sorte. Si tout se passait bien, nous aurions fini en une demi-heure minimum.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:39, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Jeu 2 Juin - 22:20

Je me mordis le coin de la lèvre en entendant sa réponse. Il devait bien y avoir un moyen d'arranger ça sans en arriver là tout de même. Un Télépathe pourrait lui effacer la mémoire par exemple (j'ai entendu dire qu'ils pouvaient faire ça). J'eus une expression de surprise en voyant Mana me sourire comme ça (si on m'avait dit qu'elle finirait par se comporter comme ça avec moi lorsque je suis allé à la salle du conseil pour demander une mission, je n'y aurait sans doute pas cru).

En tout cas, ce qu'elle me dit me rassura. J'avais déjà assez l'impression d'être une charge pour elle sans que je ne doive en plus faire des bourdes qui risquaient de compromettre la mission. Elle finit par retourner vers son lit pour en sortir tous les appareils qu'elle avait pour faire je ne sais pas trop quoi avec, sûrement les programmer ou un truc dans le genre.

Je fus de nouveau surpris en voyant qu'elle avait l'air assez... embêtée de me dire qu'on devait se reposer même si je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Surtout qu'en plus, elle n'avait pas dormi pendant deux jours de suite, c'était normal qu'elle soit fatiguée et je l'étais aussi (après tout, je n'avais pas fermé l’œil depuis qu'on avait quitté le bateau et les quelques émotions (fortes pour moi) que j'avais eu quant à ma transformation en fille m'avaient un peu fatigué aussi).

"D'accord." Lui dis-je avec un sourire avant de quitter la chambre pour regagner la mienne.

Je passai un petit moment au bord de la fenêtre, regardant les toits des alentours et une nouvelle fois le ciel en fumant une nouvelle cigarette. Lorsqu'elle fut finie, je jetai le mégot par la fenêtre avant de refermer cette dernière. Je me laissai ensuite tomber sur le lit et quelques instants après, je dormais à point fermé.

Lorsque j'entendis des coups frappés à la fenêtre, je me réveillai en sursaut. Sur le coup, je crus qu'il s'agissait d'un voleur ou quelque chose dans le genre vu que je m'attendais à ce que Mana vienne me réveiller en frappant à ma porte. Mais c'était bien elle qui avait frappé à ma fenêtre. Je secouai la tête et aplatis l’épie que je m'étais fait en dormant avant d'aller lui ouvrir avec l'impression de décuver due au réveil.

Je recouvris mon corps d'un vêtements entièrement noirs et qui me permettraient de bouger librement avant de sortir à mon tour sur le toit, prêt à suivre Mana.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Jeu 2 Juin - 23:29

Je relevai le regard quand Akira ouvrit la fenêtre, apparemment bien réveillé. Je marchais de quelques pas sur le toit, attendant qu'Akira descende à son tour. Me retournant, je le regardai, les mains dans le dos, avant de lui montrer d'un mouvement de tête qu'on allait sauter de toits en toits. J'étais capable de le faire, j'avais pris l'habitude, mais je ne savais pas si il pouvait le faire.

_ Tu peux te transformer si tu le souhaite.

Je ne fis que murmurer ma proposition, pour qu'on ne se fasse pas repérer au cas où. Je me tournai, avant de prendre mon élan et de sauter sur le toit voisin. Jetant un rapide coup d'oeil à Akira, je m'assurais qu'il s'en sortais avant de continuer mon chemin. Nous étions à quelques mètres de l'immeuble, mais il faudrait que nous traversions la rue. Soupirant, je vérifiais que tout le monde dormait pour faire pousser une branche qui me permettrait de passer de l'autre côté de la rue. Prenant mon appui sur la branche, j'ateris souplement sur le toit de l'immeuble que nous cherchions. M'arrêtant un instant, je repérais l'énergie vitale de l'indien. Troisième étage, quatrième fenêtre en partant de la droite, de l'autre côté de la rue. Je regardai Akira qui était à ma hauteur.

_ Tu peux vérifier si tout est calme chez lui ? Je crois qu'il dors mais je préfère être sûre.

Je m'avançai jusqu'au bord de l'immeuble, et me penchai pour regarder comment j'allais parvenir à la fenêtre une fois que je l'avais repérée. Il y avait une petite plate-forme qui me permettrait de m'appuyer pour entrer. Il fallait que je fasse vite, mais j'y arriverais.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:39, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Ven 3 Juin - 17:25

Nous commençâmes à nous déplacer sur le toit discrètement. Je ne pus m'empêcher d'avoir un sourire idiot au visage. On se serait cru dans un jeu de Tenchu (je ne sais pas comment s'y prennent les autres joueurs mais dès que je peux, je me déplace sur les toits pour ne pas me faire repérer) mais tâchais de rester tout de même concentré (ce n'est pas un jeu là).

Je fronçai les sourcils lorsque Mana m'indiqua qu'il fallait sauter jusqu'au toit d'en face. La distance n'était pas un soucis, j'étais largement capable de l'atteindre mais j'avais peur de ne pas être discret (ce n'est qu'en jeu que j'ai fait ça, pas en vrai). Je préférai opter pour la transformation en corbeau, ce qui me permettrai de me rendre encore plus invisible.

Je décidai de rester sous cette forme et de voler près de Mana (en m'éloignant un peu lorsqu'elle avait besoin de sauter sur un autre toit). On aurait dit un chat lorsqu'elle sautait et me surpris à l'envier d'être si souple et discrète dans ses mouvements.

Nous finîmes par nous arrêter sur le toit de l'immeuble que nous cherchions. Mana finit par me demander d'aller vérifier si la voie été libre. Je hochai ma tête de Corbeau.

"C'est quelle fenêtre?" Demandai-je en un chuchotement.

Troisième étage, quatrième fenêtre en partant de la droite, ok (j'espère juste que je n'aurai pas oublié une fois sur place, c'est le genre de truc que je serais capable de faire). En tâchant d'éviter le plus possible les parties trop éclairées, je pris mon envol pour me diriger vers ladite fenêtre. Je regardai l'intérieur (coup de bol que les volets ne soient pas fermés). Je ne vis rien d'étrange et n'entendis rien non plus.

Je revins vers Mana.

"Tout va bien." Lui dis-je.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Ven 3 Juin - 22:54

M'asseyant, les pieds dans le vide, sur le bord de l'immeuble, je regardai Akira qui s'approchait de la fenêtre, regardant à l'intérieur. Lorsqu'il revint vers moi pour m'indiquer que la voie était libre, je hochai la tête en silence et sortis de mon sac des griffes spéciales pour l'esclade. J'enlevai mon sac et le posai à côté de moi, avant de le regarder.

_ Tu peux prendre mon sac ? Il n'est pas très lourd.

Voyant qu'il avait l'air d'accord, je me tournai dos au vide, avant de faire glisser mes pieds sur la façade de l'immeuble. Il était plutôt ancien, et me permettait d'accrocher mes griffes contre le mur. Descendant par à-coup et le plus rapidement possible pour ne pas tomber, je me décalait vers la fenêtre du suspect. Au bout d'une trentaine de secondes, j'arrivai au niveau de la fenêtre. J'atteris souplement sur la petite plate-forme, mais quelque chose de glissant me déstabilisa. Mon pied droit partit en arrière et j'eus juste le temps de crocheter une petite infractuosité pour me redresser. J'espérais que ce n'était pas Akira, sinon... J'en connais un qui va passer un sale quart d'heure. Retirant mes griffes, je m'accroupis, désormais en équilibre sur la plate-forme. Me concentrant un instant, je fis pousser une branche à l'intérieur à partir de la fenêtre, qui ouvrit cette fenêtre de l'intérieur.

Je rentrais sans bruit dans l'appartement, ouvrant mon sac pour prendre la moitié du matériel. Regardant autour de moi, je me tournai vers Akira et lui montrai du doigt l'autre moitié du matériel, ainsi que le salon, l'entrée et la salle de bains de l'appartement. Partant de l'autre côté, j'installai une caméra et un micro dans la cuisine, dans la salle à manger avant de prendre une grande inspiration...

... Pour entrer doucement dans la seule chambre du logement. J'évitai de regarder la forme allongé sous les couvertures, fronçant le nez devant la chaleur caractéristique des chambres occupées pendant la nuit. J'installait la dernière caméra et le dernier micro, quand l'homme bougea. M'arrêtant en plein geste, sentant déjà des sueurs froides dans mon dos, mais ce n'était qu'un mouvement durant son sommeil. Je sortis de la chambre, refermant la porte derrière moi. Parcourant du regard la pièce, je remarquais que rien n'avait été déplacé. Revenant vers la fenêtre, j'attendis qu'Akira ait fini pour repartir jusqu'à l'hôtel.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:27, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Sam 4 Juin - 23:18

Sur le coup, je me demandai ce que Mana allait faire lorsque je la vis sortir ses griffes. Pendant un instant, je crus même qu'elle allait essayer de m'attaquer avec (je n'ai jamais vu ce genre de griffe, je ne pouvais pas savoir) mais finalement c'était pour l'aider dans son escalade. Lorsqu'elle me demanda si je pouvais prendre son sac, sur le coup je doutai pouvoir le soulever mais elle m'assura qu'il n'était pas lourd. Tout de même sceptique, j'acceptai et l'attrapai entre mes serres.

Il était légèrement lourd (pour mon gabarit de Corbeau) mais ça allait, je pouvais voler avec. En fait, il était plus encombrant, car plus gros que moi, que lourd. Je regardai Mana progresser sans trop m'éloigner d'elle (même si je savais que je ne pourrais pas lui être d'un grand secours si jamais elle tombait : l'immeuble n'était pas assez haut pour me permettre de voler jusqu'à sa hauteur, redevenir humain et tenter quelque chose pour stopper sa chute). Mais elle s'en tira bien (en même temps, je ne pense pas qu'elle se serrait risquée à ce genre d'exercice si elle n'en était pas capable).

Lorsqu'elle glissa et manqua de tomber j'ouvris grand les yeux en sentant mon cœur accélérer ses battements. Mais elle se rattrapa à temps et je lâchai un soupir de soulagement. J'eus un sourire intérieur (un Corbeau ça ne sourit pas) amusé en voyant comment elle avait ouvert la fenêtre. c'était original comme méthode, j'aime bien.

Lorsqu'elle fut à l'intérieur, je descendis jusqu'au niveau de la fenêtre pour lui rendre son sac avant de redevenir humain après être entré à mon tour. Mana prit la moitié du matériel et me confia l'autre en m'indiquant le salon, l'entrée et la salle de bain. Je hochai la tête pour lui indiquer que j'avais compris et je partis sur la pointe des pieds (et en changeant mes chaussures en chaussons Pikachu pour être encore plus discret au cas où je ferai un faux pas (j'ai pas trouvé mieux comme "chaussures" discrètes)).

Je tâchai de placer les caméras et micros près des endroits où le type était le plus susceptible de passer lorsqu'il entrerait dans ces pièces tout en visant les endroits le moins susceptible d'entrer trop intensément dans son champ de vision. Je venais de poser le dernier micro sur une étagère, derrière un bibelot assez volumineux et de toute évidence juste là pour la décoration (donc sauf déménagement ou grand nettoyage de printemps, pas de risque qu'il y touche) pour pouvoir l'y cacher tranquille et je retirais mon bras de l'étagère mais bien sûr, c'était trop beau pour que je n'en fasse pas une : je frôlai un autre bibelot qui dégringola de l'étagère sous mes yeux écarquillés d'horreur.

Mais, je ne sais pas si c'est l'adrénaline ou autre chose, je parvins à attraper le bibelot au vol à quelques centimètres du sol. Je restai un moment sans bouger, en gros bug devant ce que je venais de réussir à faire. Comment j'ai fait ça? Mon corps avait limite bougé tout seul et j'avais attrapé le bibelot du premier coup (en même temps, je ne pense pas que j'aurais eu droit à un deuxième essai) et dans le noir en plus! Je sais que ma vue s'est encore améliorée mais j'avais tout de même plus ou moins de mal à me repérer dans le noir et pourtant j'ai réussi à rattraper ce bibelot. Bon sang, depuis quand j'ai des réflexes comme ça? C'est énor...

*Tu t'extasieras plus tard, dépêche toi de sortir pendant que tu n'as pas encore fait de bruit.*

*Pas faux, merci Tiago.*

Je reposai délicatement le bibelot à sa place à la même position qu'au début (à quelques millimètres près) et retournai jusqu'à la fenêtre (en prenant soin de recouvrer des chaussures noires normales avant de voir Mana (j'ai eu assez honte en sa présence comme ça)). Lorsque je vis Mana je hochai la tête pour indiquer que c'était bon et à quelques mètres de la fenêtre, recouvrai ma forme Corbeau pour m'envoler par la fenêtre ouverte.

Je restai dans les airs à quelques mètres de Mana.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Dim 5 Juin - 19:19

Lorsqu'Akira revint et m'indiqua que tout était en ordre, je le laissai se transformer avant de monter de nouveau sur le rebord de la fenêtre. Fermant la fenêtre de la même manière que je l'avais ouvert, je regardai la distance qui me séparait du sol. Trois étages... C'est possible à faire. Je mis mon sac en bandoulière, avant de me tourner dos au vide. Je me laissai tomber, avant de crocheter la plate-forme pour m'aligner sur la plate-forme du dessous. Lâchant ma prise, je me receptionnai souplement au deuxième étage, avant de refaire la même chose pour les étages suivants. Me redressant, les pieds enfin au sol, je regardai Akira qui volait près de moi.

_ On rentre. Pour le moment, tout ce qu'on peut faire... C'est se reposer.

Je partis sur ces mots vers l'hôtel, silencieuse comme un chat, longeant les murs pour rejoindre l'hôtel. Je passai derrière la batisse pour prendre l'escalier de secours -Qui était rare sur ces bâtiments- et me retrouvais devant ma fenêtre. Je jetai un dernier coup d'oeil à Akira.

_ A demain, huit heures.

Je rentrai dans ma chambre et fermais ma fenêtre, avant de m'assoir devant le bureau. Je programmai les caméras et mis mon le casque, surveillant déjà le sommeil de l'Indien. La nuit risquait d'être longue...


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:28, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Lun 6 Juin - 4:07

Avant de partir, je jetai un dernier regard vers la fenêtre d'où nous venions de sortir au cas où par un quelconque hasard, notre homme se serait réveillé et nous aurait vu, auquel cas, il ne pourrait se trouver qu'à l'endroit où il aurait pu repérer notre présence : à la fenêtre. Mais heureusement pour nous, je ne l'y vis pas.

Une fois les pieds au sol, Mana annonça qu'on en avait fini pour ce soir (pas dans ces termes-là mais ça voulait dire la même chose) et nous regagnâmes l'hôtel. J'en profitai pour rester sous ma forme Corbeau, non seulement c'était bien plus avantageux pour rester discret, voir être presque invisible, mais en plus ça me permettait de rester sous cette forme encre plus longtemps et savourer davantage cette sensation de vol que j'adorais tant.

Lorsque nous fûmes arrivés et que Mana me dit l'heure à laquelle on devrait se revoir demain, je fis une grimace intérieure (sous forme Corbeau, ça allait être dur). Huit heures? La vache, elle est vachement matinale! J'espère que notre homme ne l'est pas autant, ça nous fera toujours du temps tranquille supplémentaire (le matin, j'ai rarement les idées bien en ordre de suite après le réveil, ça me laisserait le temps de me réveiller comme il faut).

Je hochai tout de même la tête.

"A demain." Lui dis-je avant de regagner la fenêtre de ma chambre.

Mais après cette escapade nocturne, je ne parvins pas à trouver le sommeil. Maintenant que j'avais un peu dormi et que j'avais été réveillé, je n'avais plus vraiment sommeil. Après avoir passé une bonne à me tourner et me retourner dans le lit sans trouver le sommeil, je recouvrai mes vêtements et finis par sortir par la fenêtre pour accéder aux toits en silence. Je finis par m'allonger sur le dos, les mains derrière la tête et me détendis en regardant la lune briller et les quelques étoiles qu'on pouvait apercevoir.

J'eus un sourire en coin mais pas amusé, presque... mélancolique (ou un truc dans le genre). C'était vraiment agréable à regarder, ça avait quelque chose de presque reposant, relaxant. C'est marrant de voir que la nuit, on perçoit les choses différemment de la journée. Autant on ne voit pas aussi bien qu'en plein jour, autant on peut voir des choses qu'on n'aurait justement pas vues en plein jour. Certains phénomènes ne se produisent que la nuit, moment où l'on a plutôt tendance à se détendre pour commencer à récupérer de la journée et commencer à dormir, c'est ce qui les rend si rares et du coup si intéressants.

Je secouai la tête avec un léger rire amusé. Depuis quand je me mets à avoir ce genre de "pensées profondes"? Je finis par me contenter de simplement contempler la lune en tâchant d'oublier tout ce qui me passait par la tête jusqu'à finir par m'endormir sans m'en rendre compte. Ce ne fut que lorsque je faillis me casser la figure du toit en le dégringolant en de multiples tonneaux (sûrement en me tournant dans mon sommeil) que je me réveillai et stoppai ma chute à temps.

Je restai un moment sans bouger, les sens et surtout les oreilles, aux aguets au cas où j'aurais réveillé quelqu'un pendant ma dégringolade, notamment ceux qui dormaient sous le toit sur lequel je m'étais endormi. Mais j'eus de la chance : personne n'avait été réveillé. Je finis par regagner ma chambre et après avoir troquer mes vêtements pour un bas noir léger et un t-shirt noir à manches courtes avec le kanji Katana en blanc au centre, je me laissai tomber sur mon lit pour m'endormir presque aussitôt en oubliant de programmer le réveil de mon portable pour demain.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Jeu 23 Juin - 16:33

Au bout de deux bonnes heures à fixer les écrans pour ne rien voir d'intéressant -Le surveillé ne s'était levé qu'une fois pour aller aux toilettes-, je finis par m'endormir, la tête cachée dans mes bras croisés sur le bureau, le casque toujours sur les oreilles. Mon sommeil, loin d'être réparateur, était perturbé par un rêve bien étrange que je n'avais pas fait depuis longtemps...

"Mana... MANA ! Lève-toi sale feignasse, tu veux que je te frappe pour que tu te réveille plus vite ?!

Je me levai d'un bond, complètement perdue. J'avais travaillé jusque tard dans la nuit pour nettoyer et préparer la grande salle de reception en vue du bal que souhaite donner mon... Maître. Je baissai les yeux, remontant le pauvre drap qui me tenait à peine chaud l'hiver sur moi pour cacher la longue tunique blanche et sale qui me servait d'habit pour dormir. Mon maître se tenait devant moi, grondant encore. Il était plutôt jeune, enfin pour la jeune fille de seize ans que j'étais ses vingt-cinq ans n'étaient pas très jeune, mais il avait conservé le côté puéril d'un gamin pourri gâté. Impatient, désireux de tout, il souhaitait toujours tout posséder et se faisait un plaisir de montrer à tout le monde les "merveilles" qu'il pouvait avoir. J'étais sa chose, et il ne supportait pas de ne pas me voir dès son réveil alors que je m'échinais à lui amener un énorme plateau doré rempli de victuailles pour son petit déjeuner.
Aujourd'hui, je ne m'étais pas réveillée à temps pour lui servi son repas, et il n'avait même pas attendu dix minutes pour se lever et me chercher en hurlant dans tout le palais. Malgré les conseils de son majordome, il était monté comme une flèche à l'étage des domestiques -J'aurais plus dit esclaves qu'autre chose- pour venir me réveiller.

_ Je suis désolée Maître, je me sais impardonnable. Je n'aurais pas du rester endormie ainsi, vous laissant sans votre petit déjeuner.

Ma voix se forçait d'être craintive et je me recroquevillai un peu plus sur mon lit, alors que je n'avais qu'une envie : Lui hurler que depuis deux semaines je n'avais pas dormi plus de quatre heures chaque nuit en me tuant à la tâche, et que tous matins je le regardai s’empiffrer alors que je mourrais de faim en attendant mon maigre repas qui viendrait plusieurs heures plus tard. Je sentis alors sa main glisser sous mon menton pour me faire relever la tête. Au même moment, je sentis le matelas bouger et l'entendis grincer. Relevant à contre cœur le regard, je le fixais avec crainte dans celui de mon maître en face de moi, qui me regardait avec une lueur brûlante dans le regard, un sourire équivoque aux lèvres. Ses yeux noirs de nuit s'égarèrent un instant sur ma silhouette dissimulée par le drap, avant qu'il ne s'approche doucement pour tirer celui-ci de sa main libre. La tête dans mon cou, son murmure me parvint comme derrière un voile.

Bien sûr que je peux te pardonner, tu sais comment de plus. Pourquoi te cache-tu ainsi sous ton drap ? Tu sais bien qu'avais moi tu n'es pas à ça près...

Fermant douloureusement les yeux, je lâchai la drap qui glissait sur mon corps pour rejoindre le sol, alors que mon maître faisait déjà glisser ses mains plaquées sur mes cuisses."


Je me réveillai en sursaut, regardant autour de moi. Vu la luminosité, il n'était pas plus de huit heures. Vérifiant sur l'écran de l'ordinateur, je vis qu'il était sept heures et demi. Me levant, je posai mon casque, regardant une dernière fois les caméras pour voir l'homme qui dormait paisiblement. Soupirant de mépris, je partis dans la salle de bains pour prendre une douche rapide. Je n'avais pas rêvé de mon maître depuis plusieurs années. La dernière fois... C'était durant ma mission aux Emirats. Cette mission trouble où il avait disparu pour toujours de la surface de la Terre, mais pas de mon esprit.

Je sortis de la salle d'eau habillée de mon sari, avant d'appeler le service d'étage et de commander deux petits-déjeuners. Lorsque ceux-ci arrivèrent, je remerciai chaleureusement la jeune indienne qui l'avait apporté, avant de manger un peu de mon plateau. Je n'avais pas terriblement faim, et étais de mauvaise humeur qui plus est. Une fois mon petit déjeuner terminé, je servis de l'eau et de quoi manger à Kestrel, qui se réveillait également d'une humeur massacrante, avant d'attendre l'arrivée d'Akira.

Il était huit heures et demi et il n'était toujours pas là. Je sentais de l'autre côté du mur que le brun dormait encore, ce qui m'exaspéra au plus haut point. M'aidant de la tête de lit, je créai une branche qui l'attrapai par la taille pour le soulever de quelques centimètres à peine du matelas, avant de le secouer pour le réveiller et de le lâcher. Faisant disparaitre la branche, je posai mon menton sur ma main, soupirant de lassitude.

Réveille-toi ou sinon je vais prendre exemple sur quelqu'un pour te réveiller plus vite... Crois-moi, ce que tu viens de vivre est un réveil en douceur.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:28, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Jeu 23 Juin - 18:03

J'étais en train de faire un rêve bizarre : j'étais assis sur une table en face d'une fourmi qui avait la taille d'une grosse araignée et qui avait la même couleur que l'araignée qui a fait de Spiderman... ben Spiderman justement. On était en train de faire une partie de cartes qui étaient fait des clés et on était arbitrés par un géant verre à Vodka qui se remplissait lorsque je remportais une manche et se vidait lorsque j'en perdais une (le pire c'est qu'en plein dans un rêve, ce genre de truc ça a l'air super crédible). Soudain un Chetiflor arriva à toute allure avec manifestement l'intention de me foncer dessus et...

"Wouuuuuuuhaaaaaa!" M'exclamai-je pendant que je me faisais secouer avant de... retomber sur le matelas.

Là, je ne savais plus où j'habitais : non seulement je venais de me faire réveiller comme si on avait essayé de me vider les poches en faisant tomber mes quelques yens qui trainaient dans mes poches mais en plus je m'étais retrouvé dans les airs sans savoir comment avant de retomber sur le matelas et pour couronner le tout, il n'y avait personne dans la chambre.

Dès que j'eus cette dernière pensée à l'esprit, j'eus aussitôt la vision de la personne encapuchonnée que j'avais vu à Osaka et j'attrapai aussitôt l'un de mes revoler à ma ceinture accroché à un angle du lit et me mis à guetter toute la chambre, les sens aux aguets, la respiration presque coupée pour ne faire aucun bruit. Mais le seul son que j'entendais était celui de mon cœur cognant à toute allure contre ma poitrine à cause du stress. Et il n'y avait aucune odeur familière dans la chambre.

Je ne comprenais plus rien à ce qui se passait. Soudain, un drôle de bruit se fit entendre près de moi et je braquai aussitôt mon revolver dans sa direction pour menacer... mon portable qui était en train de vibrer à cause d'un message que je venais de recevoir. Je jetai un dernier coup d’œil autour de moi pour m'assurer qu'il n'y avait vraiment personne avant d'aller prendre mon portable.

Ce n'était qu'un sms d'Orange info (VDM) que je supprimai sans même le lire (je ne les lis jamais). Juste avant de verrouiller l'écran de mon portable, j'aperçus l'heure qu'il était et...

"Oh merde."

Je ne savais pas comment elle s'y était prise mais je fus quasi-certain que mon réveil était dû à Mana (et je sens qu'elle n'a pas apprécié que je ne sois pas debout à l'heure, ou alors je plains son copain lorsqu'elle se réveille avant lui). Je courus jusqu'à la salle de bain pour m'asperger le visage d'eau et vite me brosser les dents et sans prendre le temps de me sécher le visage je fonçai à toute vitesse jusqu'à la porte de ma chambre. Je l'ouvris précipitamment et fonçai dans le couloir en la refermant derrière moi pour vite entrer dans la chambre de Mana sans prendre le temps de frapper (avec de la chance, elle sera en train de se changer).

Elle était là, déjà prête et vu la tension que je sentis dans la pièce, elle était de mauvaise humeur. Je pris quelques instants pour reprendre mon souffle et avalai ma salive sans oser croiser son regard, essayant de me faire tout petit.

"Désolé."
Dis-je en me mordant la lèvre inférieure de culpabilité.

Il faut que je dise quelque chose pour essayer de me justifier autrement que par "j'ai oublié de programmer mon réveil" et sans passer pour plus con que je ne suis déjà (en plus j'avais l'impression que... le Rouge Gorge (j'ai oublié son nom) me fusillait aussi du regard sans vouloir vérifier si c'était bien le cas ou non). Allez dis quelque chose d'intelligent pour une fois.

"Il fait beau aujourd'hui." Dis-je en priant pour qu'il ne tombe pas des cordes aujourd'hui.

En tentant un subtil coup d’œil vers la fenêtre pour vérifier le temps qu'il fait, j'aperçus mon reflet dans le miroir et manquai un sursaut d'horreur en voyant ma coupe qui donnait l'air d'une tentative ratée d'imitation de la coiffure de Sangoku. En plus avec ma figure trempée et à peine réveillée j'avais presque l'air d'un drogué en manque (j'aurais été plus pâle et avec des cernes sous les yeux et là même moi j'aurais eu des doutes).

Je me servis de mon pouvoir de Morphe pour redonner à mes cheveux leur coupe normale et changer mes vêtements de nuit en des vêtements normaux (de toute façon, je pense que je vais bientôt devoir remettre la tenue bizarre du coin) et attendis silencieusement ma sentence (je ne sais pas si c'est à cause des entraînements d'Anikeï, le réveil secouant de Mana, la mauvaise humeur apparente de cette dernière ou le tout à la fois mais je me voyais déjà me prendre une baffe pour mon retard).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Sam 25 Juin - 14:20

Lorsqu'il entra en trombe dans ma chambre -Sans frapper-, je le dévisageai comme s'il était fou. En même temps il en avait l'air, sa coiffure complètement psychedelique et son visage trempé donnait à Akira un petit air d'aliéné à la fois très drôle et terriblement agaçant ce matin. Le côté agaçant, étrangement, l'emporta. Quand il s'excusa pour son retard, je ne répondis rien, me contentant de le fixer sans sourciller. A sa seconde réplique, je serrai le poing et je sentis Kestrel s'ébouriffai d'indignation. Quand on arrivait en retard, mieux valait la fermer plutôt que de balancer des idioties pareilles !

Je détournai le regard malgré moi vers la fenêtre pour réprimer un soupir de déception : Quel dommage qu'il ne se soit pas trompé, il aurait pris cher... Quand je me retournai vers lui, il s'était changé et avait arrangé sa coiffure. Je laissai un moment le silence planer et la tension s'abattre un peu plus sur ses épaules, et me décidai enfin à parler lorsque je remarquai un mouvement sur l'écran du coin de l'oeil. Détournant le regard du brun, je me levai pour me diriger vers le bureau -J'étais alors assise sur mon lit- et pris le casque entre mes mains. Avant de le mettre, j'indiquai du menton le plateau d'Akira.

_ Mange en vitesse, celui-ci est pour toi. Si tu as encore faim prends dans le mien, j'ai fini de manger.

Ma voix ne trahissait rien d'autre qu'une grande irritation, et je détournai mon attention de lui pour surveiller l'indien qui venait de se réveiller. J'ignorai tout de son programme de la matinée, mais quelque chose me disait qu'on allait devoir courir dans toute la ville...


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:29, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Dim 26 Juin - 18:38

Je ne dis et ne manifestai rien parce que je savais que j'étais en tord vu qu'elle m'avait dit l'heure à laquelle je devais être prêt aujourd'hui et que je ne l'ai pas été, mais la voir ne faire aucun effort pour essayer de se montrer un minimum compatissante ou au moins compréhensive commençait doucement à m'agacer. Ok je ne me suis pas réveillé à l'heure mais ce n'est pas comme si je l'avais fait exprès, j'avais juste oublié de programmer mon portable, ce qui, vu l'heure à laquelle on est rentré, est un minimum compréhensible. Et puis, ce n'est pas comme si mon réveil allait changer toute l'avancée de la mission sinon elle m'aurait dit hier soir ce que je devrais faire dès mon réveil et là, elle aurait de sérieuses raisons de s'irriter autant. Et puis, si ça ne lui plaît pas que je ne sois pas parfait, faudra qu'elle fasse avec, que ça lui plaise ou pas. Le but de la mission n'est pas de faire d'elle mon institutrice (encore heureux parce qu'avec une prof comme ça, j'aurais déjà mis le feu à l'école).

Et ce qui m'agace le plus, c'est que hier soir, même si on était encore loin de devenir amis, l'ambiance était... "normale", il n'y avait pas de tension ni de gêne particulière, ça allait même assez bien et là pour un simple retard, pouf, elle tire une tronche de trois mètres comme si j'étais devenu un sosie d'Anikeï (pas faute de le vouloir pourtant). Je vais faire ce qu'il fait en plus de haïr et tuer tout ce qu'il voit : me foutre de ce qu'elle fait, dit et pense en dehors de ce qui ferait avancer la mission. De toute façon, vu qu'elle semble détester Anikeï, il y avait bien un moment où elle finirait par ne plus pouvoir me voir vu que je veux devenir comme lui, il fallait bien commencer un jour.

Je regardai le repas sur la table en retenant une grimace de dégoût lorsqu'elle parla de l'idée de finir son repas. Plutôt mourir de faim, ce sera moins violent. Je m'assis du côté de la table le plus éloigné d'elle avant de commencer à manger sans pour autant y aller en quatrième vitesse (je ne vais pas me rendre malade parce qu'elle est lunatique et a décidé de passer ses nerfs sur moi et si on doit sortir sans que j'ai fini, elle ne sera pas la seule à ne pas avoir tout avalé, de toute façon elle m'a coupé l’appétit).

Je la laisser retourner à l'ordinateur (comme si je pouvais espérer faire quelque chose contre elle) et mangeai tranquillement en regardant à travers la fenêtre, le regard plus ou moins dans le vide, juste assez éveillé pour qu'il n'y ait pas de surprise au fait que mes mains bougeaient au fur et à mesure que je prenais la nourriture.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mar 28 Juin - 13:59

Pianotant sur le bord du bureau, j'attendais patiemment que l'autre ait fini sa douche pour savoir où il fallait le suivre ensuite. Alors que mon esprit commençait à divaguer à cause de l'ennui, l'indien prit en vitesse son manteau après s'être habillé rapidement, se rappelant visiblement qu'il devait aller quelque part... Et très vite. Pestant, je me levai et posai le casque sur le bureau, avant d'ouvrir la fenêtre pour que Kestrel le suive le temps que je sorte.

# Tu vas pouvoir le rattraper ?

# Je suis petite mais rapide, tu ne l'as pas oublié j'epère ! Et que fais-tu de lui ?

Je sentais de l'irritation de la part de Kestrel, surement dû au fait qu'Akira prenait tranquillement son repas en donnant la forte impression qu'il ralentissait à chaque bouchée : En somme, qu'il se moquait de nous.

# Je ne me sens pas d'humeur à l'avoir dans les pattes aujourd'hui. Je m'en occupe, file.

Kestrel s'envola, filant vers l'immeuble de notre suspect. Pour ma part, je me tournai vers Akira, attrapant d'une main mon voile bleu ciel que j'arrangeai sur ma tête.

_ Surveille le signal GPS de son portable. Je le prends en filature. Surveille aussi son appartement avec les caméras, pour savoir si quelqu'un s'introduit chez lui, et préviens moi si il se passe quelque chose d'anormal. Je t'appelerais si je l'ai perdu, ou prendre des nouvelles.

Je filai sur ces mots, me forçant à garder un pas mesuré en sortant de l'hôtel. Me doutant que nos agissements pourrait éveiller certains soupçons, je me forçais à ne pas paraitre suspecte, et saluai rapidement le receptionniste avant de m'engager dans la rue. Regardant à droite et à gauche, je cherchai par où était partie Kestrel et par conséquent quelle direction avait pris l'Indien. Je sentais leur énergie vitale à quelque centaines de mètres de moi vers la gauche. M'engageant dans la foule, je pris garde à ne pas me faire repérer par qui que ce soit, avançant la tête baissée, me guidant grâce à mon pouvoir de Guérisseuse. L'énergie vitale s'arrêtait au bout de plusieurs dizaines de minutes de marche, qui nous avez entrainé dans un quartier miteux et presque désert. Je longeai les murs avant de me planquer dans une rue déserte. Fermant les yeux, Kestrel me permit de voir où s'était arrêté notre homme. Il attendait à un croisement, devant une vieille maison apparemment fermée. Fixant sa montre, il avait l'air d'avoir pris rendez-vous avec quelqu'un.

#Préviens moi dès qu'il bouge s'il te plait.

# Pas de soucis.

Je rouvris les yeux et pris mon téléphone portable, cherchant rapidement le numéro d'Akira dans mon répértoire. Après deux sonneries à peine, il décrocha, et je ne pris pas de temps en politesse :

_ Du nouveau dans son appartement, on même dans la rue ? Ou tout est normal ?


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:29, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mar 28 Juin - 15:49

Je tournai les yeux vers Mana lorsqu'elle se leva sans prévenir pour aller ouvrir la fenêtre. Je restai à ma place (vu qu'elle ne m'avait rien dit de faire) mais tout de même prêt à bondir de la chaise pour m'envoler par la fenêtre à tout instant mais apparemment c'était uniquement pour laisser son Animae sortir qu'elle avait fait ça. Ne comprenant pas tout de suite pourquoi elle faisait tout ça d'un coup, je jetai un coup d’œil à l'écran de l'ordinateur. Le type qu'elle surveillait n'apparaissait sur aucun écran et je compris qu'il avait du sortir et vu comment elle s'est précipité vers la fenêtre, il avait du le faire sans prévenir.

J'avalai une nouvelle bouchée de mon déjeuner avant de relever les yeux vers elle tandis qu'elle se préparait à sortir. Je m'attendais à ce qu'elle annonce qu'on y allait mais finalement, elle me dit de rester ici à surveiller l'écran de l'ordinateur avant de filer. Je regardai la porte qui venait de se refermer avant de lever les yeux au ciel et secouant doucement la tête avant de reprendre une bouchée de mon repas.

"Ton numéro je vais pas l'inventer. C'est pas parce que j'ai fait l'effort de te le donner que t'en as fait de même. Baka..." Lâchai-je avec un soupir.

Et ça joue les indignées, frustrées comme si j'étais le boulet de service alors qu'elle n'est même pas foutue d'appliquer les "précautions" de base. Sérieux, j'espère vraiment qu'il y aura un truc anormal qui va se passer. Ça lui fera peut-être remarquer qu'elle n'est pas si parfaite qu'elle a l'air de le croire quoiqu'elle a l'air tellement futfut qu'elle serait capable de ne pas le comprendre et croire que c'est moi qui ai gaffé juste pour avoir le plaisir de se défouler sur moi sans raison (sauf que là, elle entendrait parler du pays).

Mais malheureusement, il ne se passa rien d'anormal chez lui et le signal GPS de son portable m'indiquait environ où il allait même si je ne connaissais pas du tout le coin. Bon sang ce que j'aurais aimé qu'il y ait un truc pas net chez lui qui m'aurait forcé à vite y aller et qu'à mon retour en tombant sur Mana encore plus inutilement énervée que tout à l'heure je lui casse son trip en lui balançant que c'était sa faute.

*Calme-toi, ce n'est pas ça qui arrangera les choses.*

*J'ai plus envi qu'elles s'arrangent là. Les psy ça existe pour une bonne raison, elle en verrait un, elle aurait des réactions plus adultes.*

*Tu exagères quand même.*


*M'en fous.*

Comme il ne se passait rien et que je n'arrivais pas à me calmer, je sortis ma Dague qui n'est pas mon Objet Précieux de ma ceinture. Je posai la pointe de ce dernier au bout de mon index et le fis tenir en équilibre (à l'opposé de l'ordinateur). Je finis par lever la main d'un mouvement sec pour projeter la Dague en l'air, la faisant tourner sur elle-même. Alors que je m'apprêtais à essayer de la rattraper au vol sans vraiment savoir si j'avais une chance de l'avoir sans me blesser, mon portable se mit à sonner. Je fus tellement surpris que je loupai carrément mon coup et la Dague m'entailla l'avant-bras, m'arrachant une grimace de douleur et un juron.

J'attrapai rapidement mon portable et en voyant que c'était un numéro qui n'était pas dans mon répertoire, je devinai rapidement qui c'était et je décrocha sans même prendre la peine de dire "allo". Je profitai qu'elle parle pour me pencher et ramasser ma Dague qui était tombée par terre. Avant de répondre, je jetai un rapide coup d’œil à l'écran au cas où.

"Normal." Répondis-je simplement.

"Vous avez besoin que je vérifie quelque chose ou que j'aille quelque part ou ça va pour le moment?"
Demandai-je en examinant ma plaie à l'avant-bras.

Elle n'était pas jolie jolie mais bon, ça devrait bientôt arrêter de saigner. Mais là, tout de suite, je ne pouvais pas le nettoyer avec mon portable dans l'autre main et pourtant ça me démangeait de nettoyer ce sang.

...

Je ne vais pas faire ça quand même. Je jetai un rapide coup d’œil autour de moi au cas où il y aurait eu quelqu'un qui me verrait puis me mis à lécher le sang de ma plaie. J'eus une grimace de dégoût lorsque je décollai ma langue de ma peau après avoir "nettoyé" le sang qui avait coulé dessus. Dégueulasse.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mer 20 Juil - 22:07

Je frissonnerais presque tellement sa réponse était froide, mais je n'avais pas été chaleureuse non plus. Après tout, s'il n'était pas à l'heure pendant une mission, ça n'était pas ma faute... Je fronçais légèrement les sourcils lorsque je remarquais que son énergie vitale était troublée. Qu'est-ce qu'il avait encore fait ?... Je secouais cependant la tête, le laissant se débrouiller tout seul. Si il ne savait pas manipuler quelque chose sans se blesser, tant pis pour lui. Reportant mon attention sur l'homme, je remarquais qu'il rebroussait chemin, laissant une femme rentrer dans le bâtiment après l'avoir suivi des yeux pendant quelques instants. Que manigançait-il ? Il prit son téléphone et, le voyant commençait à composer un numéro, je me cachais pour parler à Akira sans qu'il m'entende.

_ Il appelle quelqu'un. Arrange toi pour enregistrer cette conversation si tu ne peux pas la traduire, on tentera de faire quelque chose une fois que je serais de retour. S'il te plait.

Je raccrochai ensuite, mimant une grimace à l'idée de lui avoir dit "s'il te plait". Il ne le méritait même pas, mais je ne savais pas si, en guise de revanche, il pouvait omettre de faire ce que je lui avais demandé. Je en l'espérais tout de même pas, car cela montrait qu'il était vraiment inutile en mission : tant qu'on était pas sûrs de l'importance des appels, il ne fallait pas en rater un seul. Je me levai, rangeant mon téléphone, avant d'avancer prudemment vers la bâtisse. Rien n'avait l'air suspect ici, mais je ne pourrais pas y pénétrer sans me faire remarquer... Nous y viendrons demain avec Akira, il pourrait peut-être y pénétrer grâce à son don de Morphe. Soupirant à l'idée de dépendre de lui pour savoir ce qui se passait dans ces murs, je pris le chemin de l'hôtel, Kestrel volant à mes côtés. Je n'attendais qu'une chose : Que cette mission se termine le plus vite possible.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:30, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Jeu 21 Juil - 3:05

Lorsqu'elle me demanda d'enregistrer la conversation de l'appel que le type allait passer, je commençai à stresser un peu. J'espère que ce n'est pas trop dur à faire parce qu'en informatique, je ne suis pas une bête. Je jetai un coup d’œil à l'écran et... bugai un instant. Je regardai mon portable comme s'il allait m'annoncer qu'il avait un bug ou un quelconque soucis. Elle a bien dit "s'il te plaît"? Bon d'accord, ça n'avait pas été dit chaleureusement mais elle l'avait tout de même dit. Qu'est-ce qui a bien pu lui arriver en si peu de temps? Décidément, je ne suis pas prêt de la cerner.

Comme elle avait raccroché, je posai mon portable sur le bureau et me penchai sur l'ordinateur en fronçant les sourcils. Punaise, je n'y connais rien à tout ces programmes et en plus ce n'est même pas écrit en japonais mais en anglais. Attends... je crois que j'ai trouvé. Je cliquai sur ce que je soupçonnais être le lancement d'enregistrement vocal. N'étant pas sûr de mon coup, je montai un peu le volume de l'ordinateur et enregistrai la conversation sur mon portable (ce sera sûrement moins net que sur son programme mais vu que je suis près des hauts parleurs, que je n'ai pas de bruits parasites autour de moi, j'aurais quand même un résultat assez net si jamais on doit se fier à mon portable.

Bien entendu, je ne compris pas un traître mot de ce qui s'était dit dans cette conversation (j'espère que le "s'il te plaît" de Mana était un signe comme quoi elle commençait à être de meilleure humeur parce que vu comment la journée avait commencé, elle n'allait pas se gêner pour me rabaisser implicitement pour mon manque de culture)..

Lorsque la conversation se termina, je cliquai sur le bouton pour cesser l'enregistrement sur l'ordinateur en espérant ne pas m'être planté et fis de même sur mon portable (en faisant bien gaffe aux ouches sur lesquelles j'appuyais : une fois j'avais tout quitté sans enregistré le son que j'avais capturé). Je jetai un coup d’œil sur l'écran de l'ordinateur pour voir les images des caméras mais rien de spécial ne se passait nul part. Pour tuer le temps, j'attrapai un verre en plastique vide et le lançai en l'air. Alors qu'il retombait, je dégainai mon magnifique, splendide, unique, parfait Katana en Iaï. Lorsque le verre tomba au sol, il était coupé en deux.

Je regardai le résultat avec un sourire satisfait puis regardai la magnifique et parfaite lame de mon amour de Katana avec un sourire amoureux en résistant à l'envie de l'embrasser. Bon sang qu'elle est belle et attirante. Je finis par la rengainer en savourant le chant qu'elle produisit avant de retrouver l'obscurité en fermant les yeux.

Quelques minutes plus tard, Mana était de retour. Je lui jetai un rapide coup d’œil avant de reporter mon attention sur ma Dague-Objet Précieux posée à la verticale sur la table, tenue en équilibre par mon doigt posé sur sa pointe. Avec mon pouce, je la faisais tourner sur elle-même.

"Je ne sais pas si l'enregistrement a marché, c'était la première fois que je voyais ce genre de logiciel, du coup j'ai aussi enregistré la conversation sur mon portable au cas où. Et je n'ai pas pu traduire, désolé." Racontai-je sur un ton aussi calme et détendu que possible (ce qui n'était pas forcément évident) et réellement désolé de ne pas avoir pu traduire la conversation, ce qui allait nous faire perdre un certain temps.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mar 2 Aoû - 21:32

Je rentrai dans la chambre, calme, avant de voir Akira "jouer" avec sa dague. L'écoutant m'expliquer ce qu'il avait fait, je pris mon baladeur et le branchai çà l'ordinateur pour récupérer l'enregistrement qui, heureusement, avec bien été enregistré. Passant non loin du jeune homme, je remarquais qu'il était blessé. Renonçant à le soigner, je revins sur mon lit avec un carnet et mis un de mes écouteurs. Relevant le regard vers le brun, je lui indiquai du regard mon sac ouvert par terre.

_ Regarde dans la poche avant, il doit y avoir des pansements pour ta blessure. Tu peux continuer à le surveiller pendant que je traduis ? Merci.

Je mis après cela mes écouteurs et mis en route l'enregistrement. Fronçant les sourcils, je me concentrai pour ne rien rater. Repassant la conversation phrase par phrase, je parvins, après une bonne demi-heure, à retranscrire dix minutes de communication. Je pris mon papier pour le lire, ce qui confirma ma crainte. Je relevai le regard vers Akira, inquiète. L'homme avait donné rendez-vous ce soir à une femme chez lui ce soir. Ce soir, notre mission sera terminée... Peut-être. Il faut que nous sachions ce que cache cette maison où l'indien s'était rendu.

_ Il a dit à son collegue de se tenir prêt, car tout serait fini ce soir... Il faut que tu aille voir ce qu'est l'endroit où il s'est rendu cet après-midi. En te changeant en souris, tu pourras peut-être y rentrer. Kestrel t'y accompagnera, et je resterais là à surveiller, d'accord ?


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:31, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mar 2 Aoû - 22:52

Je regardai sa silhouette passer à côté de moi et ressentis une sorte de frustration. Bon sang que c'est énervant de vouloir à fois être avec n'importe qui d'autre qu'elle et à la fois ne vouloir qu'une chose : rester en sa compagnie. Je fermai fermement les yeux un instant pour reprendre mes esprits sans avoir à secouer la tête et reportai mon attention sur ma Dague en attendant de voir ce qui allait ce passer une fois qu'elle aurait jeté un œil à l'ordinateur.

Comme elle ne fit aucun commentaire sur l'enregistrement, j'en conclus que je ne m'étais pas trompé. Mais je préférai garder l'enregistrement sur mon portable tant que la mission ne sera pas terminé. Je doute qu'on en ait encore besoin mais dans le cas où, je préfère le garder pour le moment. Puis je reportai mon attention sur ma Dague.

Je relevai les yeux vers Mana lorsqu'elle m'adressa la parole avant de les rebaisser sur la Lame de la Dague.

"C'est rien, je n'ai pas besoin de pansement. Merci quand même." Répondis-je simplement sans relever les yeux.

Je finis tout de même par me lever lorsqu'elle me demanda de continuer à surveiller notre homme, rangeant ma Dague dans son étui avant de me diriger vers le bureau pour prendre la place de Mana. Mais comme les autres fois, il ne se passa rien de particulier (sur le coup, je regrettai qu'il n'y ait pas un système pour produire un certain bruit dans son appartement, rien que pour lui flanquer la frousse).

Je me retournai vers Mana lorsqu'elle prit de nouveau la parole. Je fronçai les sourcils, ne comprenant pas tout. Qu'est-ce qui sera terminé ce soir? Par contre, je haussai les sourcils de surprise lorsqu'elle m'annonça que je devais me rendre là où il s'était rendu tout à l'heure pour voir quel genre d'endroit c'était. Par contre, lorsqu'elle mentionna le fait que je me change en souris, je me mordis le coin de la lèvre et me passai la main sur la nuque.

"Pour moi pas de soucis mais... j'ai quelques soucis niveau transformation. Pour les transformations humaines, je me débrouille sans soucis majeurs mais pour les transformations animales, il n'y a que celle en Corbeau et en Guépard que je peux faire." Lui expliquai-je, désolé de ne pas assurer comme elle l'aurait voulu.

Bon en même temps, je n'étais pas Valar donc j'espère qu'elle pouvait envisager le fait que je ne sois donc pas irréprochable sur la maîtrise de mes pouvoirs, mais j'avoue que non seulement ce genre de handicap est vraiment chiant mais surtout qu'il y a une période où je n'avais aucun soucis avec les transformations animales (heureusement que je n'avais eu ce soucis pour ma mission à Osaka).

"Désolé."


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mar 2 Aoû - 23:03

Je haussai les épaules lorsqu'il déclinait ma proposition, avant de me retenir de me frapper la tête. Il n'était pas Valar... Comment allons-nous pouvoir nous débrouiller ?... J'avais voulu lui faciliter la tâche, mais malheureusement pour lui, il allait surement devoir se transformer, et peut-être même en femme. Réfléchissant rapidement, je regardai de nouveau Akira, retenant un sourire appréciateur à le voir reprendre son rôle de jeune fille.

_ Bon... Essaye de passer par une des fenêtres de la battisse, et à partir de là... Trouve quelqu'un, assomme-le, planque-le et prend son apparence. C'est la seule solution. Tu penses y arriver ? Je surveillerais chaque geste de l'homme de toute manière.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:31, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mar 2 Aoû - 23:30

En la voyant réfléchir, je compris que ça ne l'arrangeait pas (en même temps, c'était normal). J'espérais quand même que ça ne le gênait pas TROP non plus, qu'il y avait une sorte de plan B. Lorsqu'elle reporta son attention sur moi, j'eus un soupçon d'espoir. J'écoutai sa proposition, essayant de me représenter la scène au niveau d'un bâtiment imaginaire (pas tellement imaginaire en fait : je n'avais pas réussi à imaginer autre chose que l'immeuble de l'appartement où on s'était introduit hier soir). Je finis toutefois par hocher la tête.

"Si l'intérieur est fait de façon à ce que je puisse faire ça sans être vu, pas de soucis." Répondis-je.

Et de toute façon, maintenant j'ai une meilleure vue, une meilleure ouïe et un meilleur flair pour m'aider.

"Il faut juste que j'inspecte les lieux ou vous voulez que j'y fasse quelque chose d'autre de particulier?" Demandai-je en me levant et étirant mes doigts en les croisant, prêt à me transformer en Corbeau et à y aller en suivant le Rouge Gorge.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mar 2 Aoû - 23:46

Je le regardai se lever et s'étirer un instant, profitant sans le vouloir de ma vision. Lorsque je m'en rendis compte, cela m'énerva au plus haut point. Je détournai le regard, frustrée et énervée. Je regardai par la fenêtre pour me calmer.

_ Essaye de repérer quelle est la fonction de ce bâtiment, pour savoir de quoi il s'agit. Cela nous aidera à mieux cerner la nature du rendez-vous de ce soir.

Mon apparence paraissait calme, je cachai ma frustration et mon énervement. Je me tournai vers lui avant de me lever, et de revenir vers mon bureau. Je jetai un rapide coup d’œil aux caméras, avant de regarder Kestrel.

# Tu te souviens du chemin ? Fais attention à vous.

# Mais oui je m'en souviens... Et je suis prudente, comme toujours.

Je souris légèrement avant de relever la tête vers Akira. Je souris légèrement, comme pour lui donner du courage, avant de me retenir de soupirer d'agacement tellement ma réaction était... Idiote. Je m'assis sur ma chaise, avant de prendre mon casque pour ne pas rater d'éventuels indices.

_ Vas-y, et dépêche toi surtout, ne te fais surtout pas remarquer ! Allez, décolle !


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:27, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mer 3 Aoû - 4:36

Même si elle ne me voyait probablement pas vu qu'elle regardait la fenêtre, je hochai la tête. Elle avait raison : ce que je trouverais comme indice dans ce bâtiment risquait d'avoir un gros lien avec la nature du rendez-vous de ce soir, sinon il aurait passé le coup de fil directement depuis son appartement plutôt que se donner la peine d'aller jusqu’au dit bâtiment. Peut-être que ça avait plus ou moins un rapport avec le fait qu'il avait l'air d'être au courant qu'il existe des gens avec des pouvoirs.

J'eus un flash où je rentrais dans une pièce où trois personnes étaient retenues prisonnières, enchaînées et bâillonnées. Je m'approchai du gars le plus près de moi et libérai sa bouche. Il me regarda avec un regard suppliant. "On vient de Valhalla mais on s'est fait capturer! Ils comptent nous livrer aux Heren Istarion déserteurs! Pitié, aidez-nous!" Me supplia-t-il.

Je revins à la réalité lorsque Mana se leva à son tour (punaise, j'espère que, si ça s'est vu que j'étais parti dans mes rêveries, je n'avais pas eu l'air trop con, au moins, je n'avais pas eu de sourire idiot au visage, c'est déjà ça). Lorsqu'elle me regarda, j'eus un rapide haussement de sourcils en la voyant me sourire d'un air plus ou moins encourageant (mais rapide car je me doutait que trop montrer ma surprise risquait de tout gâcher). Je lui adressai un petit sourire reconnaissant avant de baisser les yeux, comme si je cherchais quelque chose du regard (en fait, la seule chose que je cherchais c'était n'importe quoi qui justifie que je baisse les yeux).

"D'accord." Finis-je par lui répondre en me dirigeant vers la fenêtre.

Je me transformai en un grand Corbeau et pris mon envol avant de sortir par la fenêtre. Bon sang mais il n'y a pas moyen de la cerner cette fille, c'est pas possible! Quand elle n'a aucune vraie raison de faire la tête, elle t'incendie du regard comme si tu lui avais brisé sa vie et quand elle fait la gueule et qu'elle a des occasions de t'enfoncer davantage, elle te sourit. C'est aussi frustrant que cette envie de ne plus la voir tout en voulant rester près d'elle. Il est vraiment temps que cette fichue mission se finisse.

Je suivis le Rouge Gorge jusqu'à un bâtiment qui ne me semblait pas si loin que ça (mais en même temps on y était allé par la voie des airs). Je cherchai une fenêtre ouverte le plus haut possible. Lorsque j'en repérai une je m'y rendis et me posai sur le rebord, toujours sous ma forme Corbeau. A peine me fus-je posé que je vis un homme et une femme traverser le couloir qui s'offrait devant moi pour entrer dans une pièce. Bon ben ça fait déjà une porte à ne pas ouvrir si je ne veux pas me faire prendre.

Restant sous ma forme corbeau, je quittai mon perchoir pour me poser au sol et m'approcher d'une porte pour essayer d'entendre ce qui se disait derrière pour au moins savoir s'il y avait quelqu'un et si oui combien de personnes (il fallait que je trouve une pièce où il n'y avait qu'une seule personne). Sauf que les sons que j'entendis ne furent pas vraiment ceux auxquels je m'attendais et heureusement que j'étais sous forme Corbeau parce que sinon j'aurais eu le visage complètement rouge. Vu les gémissements que j'entendais, non seulement il y avait plus d'une personne dans cette pièce aussi et ce n'était pas non plus le moment d'entrer.

Le pire, c'est qu'aux trois portes suivantes j'entendis des sons identiques (à l'avant dernière, il me sembla même qu'il y avait plus de deux voix). Bon sang mais c'est quoi comme endroit? C'est un hôtel où on vient uniquement pour passer du bon temps avec sa maîtresse? Surtout qu'en plus, j'entendais de nombreuses voix venir de l'étage inférieur, signe qu'il y avait un certain monde dans ce bâtiment.

Je finis par me retrouver devant une porte derrière laquelle ne se trouvait aucun son suspect. J'entendis vaguement le son d'une respiration. C'était ma chance! Je jetai un coup d’œil au couloir. Personne, parfait. Je redevins humain (mais avec tout de même une apparence différente de mon apparence humaine normale) et sortis un de mes revolvers à la cross violette et argent de son étui et ouvris doucement la porte pour vite le braquer sur... une femme (m'aurait étonné que ce soit un homme avec le bol que j'ai). Prise de panique, elle leva aussitôt les mains en me regardant d'un air terrifié. Je rentrai silencieusement dans la pièce en refermant doucement la porte derrière moi avant de poser mon index sur mes lèvres pour l'inciter à garder le silence "si elle voulait rester en vie".

Une fois à sa hauteur, je lui adressai un regard attristé.

"Désolé." Murmurai-je avant d'abattre la cross du revolver sur sa nuque pour l'assommer.

Ce ne fut que lorsque je me penchai vers elle pour déplacer le corps que je remarquai qu'elle n'était... quasiment pas habillée. Elle portait juste un soutient gorge, un string et un porte-jarretelle. Mes joues s'empourprèrent à vitesse grand V. Qu'est-ce qu'elle faisait dans cette tenue? Elle attendait son amant à qui elle voulait faire une surprise c'est ça? Non parce qu'il est hors de question que je prenne son apparence et me fringue comme ça! Je verrai ce qu'il y a comme autres fringues et j'aviserai en conséquence. Tout d'abord, cacher le corps et mes armes. je trainai le corps de cette pauvre fille jusqu'au placard avant de l'y enfermer à regret. Je jetai ensuite un œil à la penderie.

...

Non mais c'est qui cette fille sans déconner?? Il n'y a que de la lingerie et des accessoires pour jeux pervers là-dedans! Non mais pourquoi il a fallut que je tombe sur la seule fille tordue du bâtiment? Je me dépêchai de me diriger vers la fenêtre pour l'ouvrir et faire signe au Rouge Gorge de me rejoindre.

"Je suis tombé sur une fille mais niveau vêtements... elle n'avait pas grand chose à disposition. Tu pourrais faire un rapide tour du bâtiment pour voir quel genre de vêtement revient le plus souvent chez les femmes s'il te plaît? Ensuite je te demanderai si c'est plutôt du genre riche, normal ou autre et en fonction, je ferai apparaître différentes tenues et tu m'arrêteras quand j'en aurais une approprié." Lui dis-je d'un ton suppliant.

Le Rouge Gorge hocha la tête avant de prendre son envol. Le cœur battant de plus en plus vite, j'attendis patiemment son retour. Puis je revins vers le placard que j'ouvris avant de me pencher sur le corps de la fille.

"Encore désolé." Murmurai-je avant de lier ses mains au dos et lier ses poignets par une ceintures en cuir ainsi qu'à ses chevilles.

Je fis ensuite apparaître une longue manche de t-shirt pour la bâillonner puis refermai de nouveau la porte du placard sur elle avec un regard désolé. Je retournai ensuite à la fenêtre et quelques instants plus tard, le Rouge Gorge finit par revenir. Mais avant que je ne lui demande quoi que ce soit, il secoua la tête de droite à gauche.

"Quoi non? Tu n'as pas réussi à voir quelque, c'est ça?"

Mais il secoua de nouveau la tête.

"Tu n'as pas vu de femmes, c'est ça?

Je préférais ajouter le "c'est ça?" pour être sûr qu'il n'y ait pas de malentendu. Le Rouge Gorge secoua de nouveau la tête.

"Ben pourquoi tu fais "non" alors? Il n'y a pas besoin de tenue particulière et je peux mettre n'importe quoi, c'est ça?"


Même réaction. Je me frottai le haut de la tête pour essayer de comprendre où il voulait en venir.

"Alors quoi? Elles n'avaient pas de tenue du tout?"

Et cette fois il hocha la tête, me faisant ouvrir grand les yeux. Puis ce fut le tilt.

"Elles... elles sont toutes habillées comme elle?" M'exclamai-je en pointant le placard du doigt.

Nouvel hochement de la tête.

"Oh putain..." Fis-je, mes joues recommençant à rougir.

Ah non mais là c'est pas possible! Je ne me fringuerai JAMAIS comme ça! Plutôt mourir! Je préférais encore crier que j'étais là et affronter tous les membres de ce bâtiment plutôt que me trimballer comme ça! Mais la couleur glace des yeux du Rouge Gorge me rappela ceux de Mana et ce qu'elle risquait de me faire si je revenais en lui disant que je m'étais dégonflé. Elle pourrait très bien annuler la mission et si elle fait ça et qu'Anikeï l'apprend, et il l'apprendra (il est du genre à tout savoir, même les trucs qu'il n'est pas censé savoir), il ne me laissera même pas le temps de regretter de m'être dégonflé.

Je pris une très longue inspiration pour me donner du courage... avant d'en prendre une deuxième. Je me débarrassai de mes armes pour les cacher sous le canapé à l'exception de ma Dague-Objet Précieux.

"Je t'en supplie, si quelqu'un entre et remarque mes armes, préviens vite Mana pour qu'elle m'appelle sur mon portable." Dis-je au Rouge Gorge avec un regard et un ton suppliants.

L'idée de laisser le magnifique Katana de Sanada Yukimura me rendait malade mais je n'avais pas le choix sur ce coup-là. Je pris une nouvelle inspiration avant de prendre l'apparence de la fille dans le placard et... de sa... tenue... la seule différence avec l'originale était que j'avais des bottes aux pied dans lesquelles je glissai ma Dague-Objet Précieux et mon portable (mis sur vibreur).

Rouge honte, je me dirigeai vers la porte avant de me retourner vers l'Oiseau.

"Ça par contre, tu ne lui en touches pas un mot!" Lui dis-je d'un ton aussi menaçant que possible (sauf que là, niveau crédibilité, j'étais passé sous la barre de l'incompétence) avant de sortir dans le couloir.

*Et toi, tu la fermes!*

*Je n'ai rien dit.*

*Je suis sûr que ça n'allait pas tarder.*

"Faites que ça se passe vite." Priai-je avant de me mettre à avancer.

...

Moins d'un quart d'heure plus tard, j'étais de retour, fou de rage. Mes yeux avaient pris une teinte transparente, comme s'ils avaient été faits de glace. D'abord, je m'étais fait siffler lorsque j'avais descendu les escaliers! On m'avait posé la main aux fesses deux fois! Rien que là déjà j'étais bien remonté mais ça n'avait fait qu'empirer lorsque j'avais compris que les femmes de cet endroit étaient en fait des prostituées. Dans le doute, j'avais ouvert vite fait quelques portes où il n'y avait qu'une seule personne derrière et chaque fois, j'avais trouvé une prostituée. Dans le meilleur des cas, elle avait le visage désespéré. J'en ai trouvé une en train de pleurer, une autre priant (mais je ne comprenais pas ce qu'elle disait), j'en avais même trouvé une pleine de bleues, la lèvre enflée et le visage défigurée à force de s'être faite battre.

En ayant suffisamment vu à mon goût, j'avais regagné "ma chambre" en priant pour ne pas tomber sur un pauvre con qui voudrait s'envoyer en l'air sinon il risquait de finir plus haut qu'au septième ciel. Mais coup de bol, personne ne vint me faire chier, juste une autre femme qui me dit un truc que je ne compris pas mais qui semblait être un simple rappel en coup de vent.

Une fois dans la chambre, je recouvrai aussitôt mon apparence normale et me précipitai sous le canapé. La vue de mes armes eut au moins l'effet de me calmer un peu (mais alors juste un tout petit peu). Vu les sons qui se dégageaient de l'armoire, la fille s'était réveillée et tentait de se libérer. J'attachai ma ceinture à ma taille, y calai mon superbe Katana et rangeai ma Dague-Objet Précieux et remis mon portable dans ma poche avant de m'approcher de la fenêtre.

"On rentre." Chuchotai-je à l'Oiseau (au cas où quelqu'un entendrait ma voix).

Je fermai les yeux et fronçai les sourcils pour me concentrer. Les ceintures et la manche de t-shirt qui attachaient et bâillonnaient la pauvre fille disparurent. La seconde d'après j'étais sous ma forme Corbeau et m'envolais à travers la fenêtre.

Je ne mis pas longtemps à rentrer à l'hôtel en m'engouffrant par la fenêtre. Avant même que Mana ne dise quoi que ce soit, j'abattis violemment mes mains sur la table, fou de rage.

"Une maison close!! C’ÉTAIT UNE MAISON CLOSE!! Si ce pauvre type a quelque chose à voir avec le sort que subissent ces pauvres femmes, je jure que je le tue!!" Criai-je en sentant mes ongles se changer en griffes et mes dents en crocs.

"Bon sang mais comment ça peut exister les... que... putain!"

J'étais tellement furieux que je n'arrivais même plus à trouver mes mots, ni même à réfléchir. En fait, je n'arrivais plus à me concentrer sur autre chose que cette rage qui me parcourait et cette envie de plus en plus forte de saigner toutes personnes pouvant tolérer une chose pareille. J'en avais le corps qui tremblait.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mer 3 Aoû - 13:25

Je remis mon casque correctement avant de fixer mon regard sur les caméras, attendant que Kestrel et Akira soient arrivés à destination. Un étrange sentiment m'envahit, quelque chose qui me tordait le ventre et faisait battre mon cœur plus vite. La mission s’accélérait, bientôt nous pourrions rentrer au Valhalla et... Je n'aurais plus à supporter la présence d'Akira, qui me frustrait depuis le début du voyage. J'avais beau essayer de détourner mon regard de lui, de l'ignorer superbement, j'avais l'impression de rejouer une période adolescente que je n'avais jamais vécu, à vouloir lui jeter des regards en coin et vouloir être, même sans le montrer, à ses côtés le plus possible. En temps normal cela ne m'aurait pas énormément gêner, après tout il avait pas mal de choses pour plaire, mais au souvenir de son mentor et de notre altercation d'il y a quelques mois, je me maudissais de ressentir des sentiments aussi contradictoires. Pour toutes les personnes que j'avais rencontré, j'avais un avis arrêté sur eux : Je les appréciais ou non. Mais lui... Je ne pouvais pas le dire. Je voulais m'éloigner de lui autant que je voulais rester près de lui.

Je secouai la tête pour chasser ces pensées avant de prendre un ruban et de m'attacher les cheveux en une queue-de-cheval avant de m'entretenir sur l'avancée de Kestrel. Elle était en train de survoler le bâtiment, en me décrivant ce qu'elle voyait. Tout se suivait, et se ressemblait... Les mêmes pièces, les mêmes tenues, les mêmes prestations. Quand Kestrel revint, j'avais déduit de manière évidente qu'il s'agissait d'une maison de passe. Ce genre de pratique n'était plus utilisé dans certains pays, et la prostitution était illégale en Inde. Cependant, trouver ce bâtiment dans un quartier aussi mal famé ne m'étonnait pas : la police ne devait pas venir souvent dans un endroit comme celui-ci... Je laissai là mes réflexions pour m’intéresser à la conversation entre Kestrel et Akira. Souriant légèrement, je savourais son air étonné et affolé à la fois, avant de me retenir de rire aux éclats lorsqu'il se transforma. Il aura été dégouté des transformations féminines... Un petit sourire en coin habita mon visage lorsqu'il somma Kestrel de se taire. Pas la peine de m'en parler, j'ai la scène juste sous les yeux...

Lorsqu'Akira fut parti en vadrouille, je remarquai un bruit venant de mon casque. Reportant mon attention sur les caméras, je vérifiais que tout allait bien lorsque mon sang se glaça. L'homme était monté sur un tabouret, devant la caméra de la salle de bains, et la fixait intensément. Je retins mon souffle comme s'il pouvait me voir, le fixant alors qu'il descendait du tabouret pour répéter le même procédé avec les caméras dans toutes les pièces. Après les avoir inspectés, il eut un petit sourire satisfait et remis le tabouret à sa place, avant de se faire à manger. Je poussais un énorme soupir de soulagement, n'arrivant tout de même pas à comprendre pourquoi il n'avait pas arraché nos caméras. Cet instant m'avait paru une éternité, et je voyais déjà notre mission réduite à néant en moins de deux secondes.

Absorbée par ce dernier événement, je manquai de tomber de ma chaise lorsqu'Akira rentra dans la chambre et frappai ses mains sur la table. Je le laissai s'énerver, sachant grâce à Kestrel qu'il était dans cet état depuis leur départ. D'un côté je partageais sa colère, et de l'autre je me sentais soulagée. Soulagée car il semblait encore ressentir quelque chose, même s'il parlait de tuer notre suspect. Pour ma part je n'étais pas aussi arrêtée sur le rôle de l'homme. Une fois qu'il eut fini de parler, je réfléchis à toute vitesse. il aurait pu simplement "commandé" une prostituée... Mais dans ce cas, pourquoi avait-il appelé son collègue. Avaient-ils tous les deux un compte à régler avec elle ? Mais alors... Quel rôle devait jouer nos caméras ? Nous ne pouvions agir que ce soir. Relevant le regard vers Akira, une idée me traversa l'esprit. Et si... J'écartais cette idée, préférant ne pas faire de conclusions hâtives.

_ Je sais. Normalement ce genre de... Travail est illégal en Inde. Nous devons attendre ce soir pour en savoir plus. Je vais aller nous chercher de quoi manger pendant que tu te calmes un peu, tu ne bouges pas de là, tu ne vas pas toucher à notre homme mais tu le surveilles attentivement : il a repéré nos caméras mais semble satisfait.

Je me levai sur ces mots et partis vers la porte de la chambre, après avoir remarqué que nous étions déjà en début d'après-midi. J'avais cru que ma planque de ce matin avait duré moins longtemps... Je m'arrêtais avant de fermer la porte, attendant Kestrel qui vint se poser sur mon épaule.

_ Bon travail Akira.

Je fermais aussitôt la porte pour me sauver à l'extérieur de l'hôtel.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:26, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mer 3 Aoû - 14:58

Je serrai les dents (ou plutôt les crocs) et les poings, me blessant les paumes à cause de mes griffes, lorsque Mana précisa que normalement, ce genre d'activité était illégale en Inde. Je déteste tous ces types qui considèrent ces femmes comme de simples distraction, de simples jouets, de simples choses à qui on peut ordonner de faire n'importe quoi quand bon leur semble. Je les déteste! Je les hais! Ils devraient tous crever, crever en subissant le sort qu'ils font subir à ces femmes et avec un supplément en prime. Je mourrais d'envie d'en attraper un, lui couper le bras et le lui enfoncer dans tous les orifices dont il disposait, voir même à lui en créer de nouveaux pour lui en faire encore plus profiter avant de l'achever.

Je ne répondis pas lorsqu'elle annonça qu'elle allait chercher à manger, toujours trop énervé. Je ne réagis pas non plus au reste de ses paroles, sauf lorsqu'elle annonça que l'autre con avait repéré les caméras et semblait en être satisfait. Je relevai les yeux, toujours aussi déformés par la colère mais avec tout de même une lueur interrogatrice dans le regard. C'est quoi encore cette histoire? Il s'y attendait? Il voulait que ça arrive? De toute façon, je m'en fous, ce n'est pas ça qui m'aidera à me calmer.

"Ok."
Dis-je simplement, d'un ton plus froid que je ne l'aurais voulu.

Je savais que Mana n'y était pour rien mais j'étais beaucoup trop en colère pour arriver à lui parler gentiment et c'est pour ça que je m'étais contenté de dire un seul mot. En temps normal, j'aurais espéré qu'elle comprenne que ce n'était pas contre elle mais là, j'étais beaucoup trop furieux pour m'en soucier, je m'en foutais même complètement.

Je m'assis à la chaise du bureau au moment où Mana sortait de la pièce. Je tournai tout de même la tête dans sa direction lorsque je l'entendis me féliciter, ne m'y attendant pas du tout mais la porte était déjà refermée. Bon là, c'est définitif : j'arrête d'essayer de la comprendre, je n'y arriverai jamais. Mais en me disant ça, je savais que je n'arriverais pas à définitivement laisser tomber et ça me frustrait encore plus et je dus prendre une longue inspiration pour essayer de me calmer, ce qui ne marcha quasiment pas. Si ça, ce n'est pas une journée de merde!

Je regardai l'écran, fixant ce sale type d'un regard assassin, les yeux toujours de couleur "transparente".

"Toi je te jure que dès que j'ai une occasion, je te tue." Marmonnai-je d'un ton menaçant.

Je savais qu'il avait quelque chose à voir avec ce Bordel. Je n'avais aucune preuve, je ne savais pas s'il était un gérant, un trafiquant, un client ou autre mais je savais qu'il avait un rapport avec cet endroit et rien que pour ça, il fallait qu'il meurt. Le savoir mêlé à cet endroit, qu'il sache qu'on le surveillait et tout de même le voir agir tranquillement, sans la moindre insouciance dans cet appartement me rendait malade. Je dus me lever pour faire les cent pas devant l'ordinateur pour essayer de me détendre tout en gardant un œil sur ce pauvre con.

Mais il n'y avait rien à faire, je n'arrivais pas à me calmer. Au contraire, j'étais de plus en plus furieux et sans vraiment m'en rendre compte, en plus de mes ongles et de mes dents, mes yeux finirent par prendre une teinte Or pur et ma langue devint celle d'un Serpent.

"Putain!" Criai-je en abattant de toutes mes forces mon poing sur la table... qui s'effondra.

Cette scène eut au moins le mérite de pas mal me calmer (et recouvrer mon apparence normale à l'exception de mes yeux qui étaient devenus totalement blancs à cause de ma trop grande surprise). Bien que je ressente toute une forte colère pour ce sale type et tous ceux qui avaient, de près ou de loin, un lien avec le Bordel, j'étais surtout choqué par ce que je venais de faire. Comment j'ai fait ça? J'ai carrément détruit la table d'un coup de poing! Je ne m'attendais qu'à me faire assez mal au poignet mais certainement pas à causer un quelconque dommage à la table.

Ce ne fut qu'à ce moment-là que je ressentis une assez forte douleur à la main et que je réalisai qu'elle s'était cassée sur le coup. Mais ça me surpris quand même : vu les dégâts que j'avais infligé à la table, j'aurais carrément dû me faire exploser la main mais au lieu de ça, je n'avais pas plus de dommages que si j'avais donné un violent coup de poing dans le mur.

Je regardai ma main comme si je la découvrais pour la première fois puis je compris.

"C'est donc comme ça qu'il fait pour frapper si fort." Murmurai-je avec un léger sourire amusé.

Puis, je reportai mon attention sur l'écran de l'ordinateur. je n'avais entendu aucun son particulier en émaner et effectivement ce sale con était toujours tranquillement assis sur son canapé en train de manger. Mon regard redevint mauvais.

"Si seulement je pouvais te faire avaler ce couteau."
Marmonnai-je en me dirigeant vers le sac de Mana pour fouiller dans la poche avant où elle m'avait dit que je pourrais trouver de quoi me soigner tout à l'heure.

Je fus soulagé d'y trouver des bandages et je les pris avant de retourner devant l'écran de l'ordinateur. Tout en y jetant un coup d’œil, je recouvrai ma main et mon poignet de la longue bande que j'avais trouvé en faisant une grimace lorsque je sentis la douleur dans ma main. Quelques minutes plus tard, ma main à l'exception de mes doigts et l'extrémité de mon pouce était recouverte par le bandage.

Je jetai un coup d’œil à la table cassée en me mordant le coin des lèvres. Là c'est sûr : Mana va me passer un savon. Et surtout, je vais lui expliquer ça comment? Je vais dire "J'étais énervé, j'ai frappé la table et boum elle s'est effondrée."? C'est un coup à ce qu'elle croit que je me fout de sa tête ou que j'essaye de faire de l'humour bidon. Bah avec de la chance, elle sera compréhensive et... au fait, comment elle savait que c'était une maison close quand je le lui ai dit (ou gueulé plutôt)? C'est son Rouge Gorge qui le lui a dit ou bien...

C'est à ce moment-là que je réalisai qu'inconsciemment, je "voyais" la grotte dans laquelle se trouvait Tiago tout comme lui "voyait" ce que je voyais et entendait, ce qui lui permettait de commenter en direct quand il en avait l'occasion. Alors ça veut que quand je me suis transformé devant son Rouge Gorge, Mana a...

...

"Je veux mourir."
Me lamentai-je à l'ordinateur, les joues rouges de honte et les yeux violets.

Tout ça, c'est à cause de ce gros con à l'écran! Bon sang, j'ai rarement autant détesté quelqu'un! A la première occasion que j'aurai de le tuer, il n'y échappera pas!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum