{/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

{/!} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Ven 27 Mai - 22:27

Après avoir attrapé mes affaires, je me dirigeai rapidement vers le garage, fumant une cigarette pour tenter de me calmer. Partir avec Akira... Il y a quelques semaines ça ne m'aurait pas dérangé, bien au contraire, mais maintenant que je lui avais "parlé" cette nuit-là, tout ce que je désirais c'était ne plus le croiser. Parce qu'il me répugnait... Mais pas seulement. Alors que j'arrivais devant le garage, je posais mon sac par terre devant la porte et écrasai mon mégot de cigaarette. Rentrant dans le garage, je sortis ma moto, une splendide Yamaha YZF R6 noire que j'avais ramené, un souvenir fou de Turin. Après l'avoir garé à côté de mon sac, je sortis la moto qui était prétée pour les sortir en mission, une moto un peu moins puissante mais au même design, en gris bleu. Après avoir sorti les deux engins et les avoir vérifié rapidement, je m'appuyé contre ma moto, attrapant mes mitaines en cuir pour que mes mains ne glissent pas sur le guidon. Regardant le ciel, je soupirai de lassitude.

# Essaye de t'entendre avec lui.

Je regardai Kestrel avec un sourire ironique.

# Je n'y arriverais pas. Je ne vois pas comment il peut vouloir couper les liens avec son Animae, est-ce que c'est lui qui lui avait demandé ?

Je soupirai de nouveau.

# Et puis... Tiago est un griffon, si il est seul dans ce monde, il sera attrapé, étudié... Un véritable cobaye. Pour sa sécurité, il devrait rester avec Akira. Mais il est trop aveugle pour le savoir.

Au moment où je me demandais si je n'allais pas fumer une autre cigarette, Son énergie vitale m'en empêchait, et je redoutais dès a présent l'instant où je me retrouverais en face de lui.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:40, édité 2 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Ven 27 Mai - 23:39

Pendant mon vol sous forme Corbeau en direction du garage je ne cessais de penser à la sale ambiance dans laquelle nous allions probablement vivre pendant la mission qu'on venait de m'accorder. En plus, à part le fait que c'était une mission de surveillance et que ce sera en Inde, je ne savais rien du tout sur cette mission : qui ou quoi devrons-nous surveiller? Pourquoi? Combien de temps? Et bien d'autres questions encore.

Et puis le fait de devoir y aller avec Mana, c'était tout sauf gai comme idée. Depuis la soirée où je l'avais vue dans cette cour, je ne l'avais pas recroisée et en avais été plutôt content. Je ne savais vraiment pas comment je devrais réagir avec elle. Autant je regrettais de ne pas avoir fait d'efforts pour éviter le conflit, autant je ne regrettais rien de ce que j'avais dit et n'avais pas l'intention de revenir là-dessus. Mais d'un autre côté, pas besoin d'être devin pour savoir que si elle vient à m'adresser la parole, ce sera tout sauf courtois et du coup je n'aurai aucune envie de me montrer plus agréable qu'elle.

Mais en même temps, elle est Valar et moi Istari et je ne savais pas si le règlement de l'école imposait que je doive fermer mon claper et m'écraser en mission. J'espère que ce n'est pas le cas parce que si j'estime qu'elle essaye de la jouer à la "je commande et tu la fermes", elle pourra toujours s'asseoir dessus. J'écouterai les ordres qui permettront de faire avancer la mission, là pas de soucis, mais certainement pas en m'écrasant bien gentiment.

Bon après, je me fais peut-être du soucis pour rien. Peut-être qu'on va simplement faire la tronche chacun dans son coin, quand il faudra faire quelque chose, elle dira "on fait si et ça" et puis voilà (bien sûr qu'il y ait une bonne ambiance, ce serait nickel mais là ce serait comme espérer qu'une fontaine de Sake allait clore dans ma chambre et y couler à jamais).

*Tu peux encore changer d'avis et rester ici.*


*Non.*

Parce que même si on allait sûrement avoir une ambiance de merde, Mana était pile la bonne personne pour ce que je voulais faire.

*Au fait Tiago, tu ne veux pas rester ici? Tu risqueras moins de te faire remarquer là-bas.*


*Je ne peux pas. Je pense que lorsque tu seras Valar, on pourra faire ça mais pour le moment on ne peut pas être séparés à plus d'une certaine distance. Je pourrai toujours rester à une certaine distance de la ville grâce aux habitudes qu'on a pris ici.*


*C'est vrai qu'à part certains Valar et Anikeï, je n'ai jamais vu quelqu'un séparé de son Animae et pour les Istari, j'en ai vu aucun sans le sien à part moi.*

*Et puis, il faut bien quelqu'un pour garder un œil sur toi.*


*Ça veut dire quoi ça?*

*Que si je ne suis pas là pour te rappeler à l'ordre tu ne tiens pas longtemps avant de faire une bourde.*

*Tsss. D'ailleurs tu crois que c'est quoi l'Animae d'Anikeï?*

*Demande à Mana, elle doit le savoir si elle est là depuis aussi longtemps que lui.*

*Très drôle.*

A tous les coups c'était soit un gros monstre genre moitié Ptérodactyle et Tyrannosaure soit tout son contraire : genre une biche. J'eus un flash d'Anikeï donner le biberon à un faon avec une musique de fond qui faisait berceuse. Je revins à la réalité lorsque le garage m'apparut enfin. Je ne mis pas longtemps à apercevoir Mana qui attendait déjà, deux motos près d'elle. Une sorte de nœud se forma au creux de l'estomac et je perdis de l'altitude.

A quelques mètres du sol, je repris ma forme humaine, vêtu d'un t-shirt marron avec certaines couleurs donnant l'effet de reflets, recouvert d'une longue veste noire sans manches, mon collier barbelé que je portais depuis peu, de longues mitaines noires, un pantalon noir troué, une paire de Docs Martens noires et bien sûre ma ceinture d'armes et mon parfait Katana au niveau de la taille.

J'atterris quasiment accroupi au sol. Je me redressai puis m'approchai de Mana la regardant de l'air le plus neutre possible, ne sachant vraiment si j'étais plus tenté de fuir son regard ou au contraire lui adresser le même qu'elle m'avait adressé à la salle du conseil mais je me doutais que si je faisais ça tout de suite, ça risquait d'encore plus plomber l'ambiance et il y avait encore le risque qu'elle annule la mission.

Lorsque j'estimai être suffisamment près d'elle sans pour autant trop l'être, je m'arrêtai et Tiago atterrit à son tour et se posa près de moi.

"Je suis prêt." Dis-je simplement.

Et là, je regrettai d'avoir mes sens qui se soient encore plus affinés car la regarder sans la regarder en face me forçait à regarder... ailleurs et du coup, non seulement je pouvais voir des détails que j'aurais été ravi de voir chez n'importe quelle autre fille mais même à cette distance j'arrivais à sentir son parfum. Et franchement l'idée qu'elle ne puisse pas me blairer et que sa simple présence suffisait à m'irriter également était vraiment frustrante et m'incitait, avec succès, à la détester encore plus (même si je sais que même si ça avait été la bonne entente entre nous, je n'avais aucune chance mais j'aurais eu au moins une raison d'espérer un chouilla).

Ça va vraiment être dur comme mission.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Sam 28 Mai - 10:21

Sa voix eut presque pour effet de m'énerver encore plus, mais Kestrel, pour une raison icconue, ne répliquait pas. A vrai dire elle ne parlait même pas. Elle semblait... Fascinée. Intriguée, je me retrounai pour savoir ce qui prenait toute son attention... Avant de m'arrêter moi aussi. Mes yeux n'avaient rarement refléter autant de surprise. En face de moi était assis un griffon, splendide animal que je pouvais observer pour la première fois. Lors de la Révélation d'Akira, la salle du conseil, plongée comme d'habitude dans l'obscurité, m'avait empêché de voir Tiago. Mais à présent, en pleine lumière, il était en face de moi et je pouvais l'observer plus précisement. Je ne trouvais pas de mot pour décrire l'animal fantastique devant moi. Je m'arrêtai un instant sur son regard noir de nuit qui n'était pourtant pas aussi froid que celui d'Akira.

Savoir qu'Akira voulait se séparer de lui aurait du me mettre encore plus en colère, mais sa vision, loin de m'énerver, m'apaisait doucement. Je me permis un demi-sourire.

_ Tu es magnifique...

Ma voix avait dépassé ma pensée, mais n'était encore que murmure. Relevant le regard vers Akira, je m'adressai à lui d'une voix neutre, sans animosité mais sans sympathie non plus.

_ Il y a, à Bombay, un homme qui agit de façon suspecte. Nous ne savons pas encore si c'est réellement une menace pour l'Ecole, mais par mesure de précaution nous devons savoir ce qu'il fabrique. J'espère que tu n'es pas pressé de rentrer, car nous n'avons pas de date limite à cette mission. J'ai réussi à trouvé un vol de Denver à Seattle où on pourra voyager avec nos motos. Puis nous prendrons le bateau pour Bombay. Tu sais conduire une moto j'espère.

Je remarquai à ce moment-là le katana qui pendait à sa taille, et me retins de lever les yeux au ciel.

_ Tu a vraiment besoin de ce katana ?


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:41, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Sam 28 Mai - 17:32

Lorsqu'elle se tourna dans notre direction, Mana parue surprise. Sur le coup je ne compris pas, on aurait presque dit qu'elle était fascinée. Euh... Je n'ai pas tout suivi là. Elle se rappelle toujours que je dois l'accompagner en mission et je n'ai pas pris la tronche du type parfait entre temps hein? Puis elle ouvrit la bouche pour sortir une simple phrase et là ce fut le tilt. Elle parlait à Tiago. Je tournai les yeux vers ce dernier, un petit sourire amusé se dessinant sur le visage.

*Quel succès.*

Après tout, je ne pouvais pas lui en vouloir de regarder Tiago comme ça. Pendant la première semaine qui a suivi notre rencontre où je suis resté scotché au lit (à cause des blessures qu'Anikeï m'avait fait après mon retour de ma première mission que je n'avais pas voulu soigner vu qu'elles étaient moins graves et plus supportables que celles qu'il m'inflige d'habitude) j'ai passé un bon bout de temps à le regarder avec fascination. Après tout, non seulement il est un Griffon, un être vivant que personne ne voit et il était vraiment superbe (ce qui est épatant c'est que malgré son gabarit, il est vachement rapide et souple, apparent c'est comme ça pour tous les Griffons).

Il se contenta de hocher la tête en guise de remerciement (en même temps, il n'avait pas énormément d'autres moyens de le montrer).

*Vas la voir si tu veux qu'elle te caresse ou un truc du genre, ça me gène pas.*

*Je n'aime pas vraiment les caresses et tout ce qui va avec.*

*Tu ne dis rien pourtant quand je te caresse.*

*Toi c'est différent.*

Je baissai les yeux au sol, commençant à sentir la culpabilité arriver. Quand il me sort ce genre de réplique, j'ai encore plus de remords à vouloir essayer de lui redonner autant que possible sa vie d'avant, sa vie sans moi.

Puis Mana reprit la parole, pour me parler cette fois. Je fut surpris qu'elle prenne un air aussi neutre. Je m'étais presque attendu à ce qu'elle reprenne son ton glacé qu'elle avait pris dans la salle du conseil et qu'elle parle comme si elle voulait montrer que raconter un truc qu'elle connaissait déjà et qu'elle n'aurait pas voulu me raconter l'emmerdait au plus haut point mais rien de tout ça n'apparut dans sa voix.

J'enregistrai les infos qu'elle m'apporta sans bouger jusqu'à ce qu'elle ait fini. Bon ben finalement c'est un mec qu'on doit surveiller (dommage que ce ne soit pas une fille). Par contre le voyage va être TRÈS long (heureusement que j'ai rechargé mon i-pod toute la nuit, ça m'aidera à faire passer le temps et penser à autre chose que la tension qu'il risque d'y avoir). Je hochai la tête pour indiquer que j'avais compris.

"Pas comme un dieu mais je me débrouille."
Répondis-je en jetant un coup d’œil aux deux motos en regrettant d'être limite fauché pour pouvoir m'en acheter une.

A sa dernière question, je portai mon regard sur mon superbe Katana et commençai une nouvelle fois à me perdre dans sa contemplation avec un faible sourire amoureux. Il est si beau, si parfait si...

*On se réveille Roméo.*

Je repris mes esprits grâce à Tiago et relevai les yeux vers Mana, fronçant légèrement les sourcils et déjà un peu plus sur la défensive.

"Oui." Répondis-je du ton le plus neutre possible, tentant de refouler l'agacement qu'elle commençait déjà à me procurer.

"J'ai la paperasse qu'il faut et je le cacherai avec mes fringues quand il y aura trop de monde."

Et si ces fringues-là ne vont pas, j'en ferai apparaître de nouvelles qui feront l'affaire mais en tout cas, je ne me sépare pas de mon Katana.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Sam 28 Mai - 19:11

Je hochai la tête à sa réponse. Si il savait se débrouiller sur une moto, alors tant mieux. J'attendis patiemment, avec cependant une pointe d'énervement qu'il me réponde. Comme je m'en doutais, il me répondit qu'il ne voulait pas s'en séparer. Je ne comprenais vraiment pas comment ça tournait là-dedans. Il ne voulait pas se séparer d'un simple objet alors qu'il cherchait par tous les moyens à couper les liens avec son Animae, alors qu'il partageait en quelque sorte la même âme. Le pauvre garçon, j'espère pour lui que son excuse était qu'il lui manquait un peu d'intelligence. Mon calme d'il y a quelques secondes à peine avait déjà disparu.

_ Ce n'est pas pour la légalité que je te pose cette question, mais pour la question pratique. Etre sur une moto avec un katana, c'est compliqué, et se balader en ville avec nous ferez repérer plus vite.

Enfin, de toute façon c'était inutile de discuter avec lui, surtout à ce sujet si j'avais bien compris. Tant pis, je ferais avec. Après tout il conduisait sa propre moto, si il voulait s'embêter ça n'était pas mon problème. Attrapant mon casque, j'ouvris ensuite mon casque au sol, un peu contrariée.

# Tu es sûre que ça ira ?

# Oui, j'ai pris l'habitude, et au moindre problème tu le sauras, d'accord ?

Kestrel rentrait dans mon sac, et je le fermais en faisant le plus attention possible, avant de le mettre avec précaution sur mon dos, et de jeter un regard à Akira pour le déconseiller de dire quoi que ce soit au sujet de ce que je venais faire. Mettant le casque sur ma tête, j'enfourchais ma moto avec aisance, faisant chauffer le moteur.

- Nous allons faire quelques pauses régulières pour que je puisse donner de l'eau à Kestrel, et pour que Tiago se repose. J'espère que tu n'as pas peur de la vitesse, j'ai pour habitude d'outrepasser les limites.

Attendant quelques instants qu'Akira ait démarré sa moto, je partis au quart de tour vers la sortie de l'Ecole, sentant déjà le vent fouetter mes bras et mes jambes nus.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:42, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Sam 28 Mai - 20:45

Je haussai les épaules. Pour le soucis en moto, j'avais tenu des heures de route avec le même Katana emballé dans un paquet la première fois mais pour ça, je pouvais lui accorder qu'elle ne pouvait pas le savoir, en tout cas, j'arriverai à faire avec. Et je dus me mordre la langue pour retenir une sale réplique pour sa seconde excuse étant donné que j'y avais apporté la solution juste avant en lui disant que je le cacherai dans mes fringues quand on ne sera plus seuls et j'ose espérer qu'elle sait que les Morphes peuvent faire apparaître les fringues qu'ils veulent et donc qui les arrangent le plus. Sinon, je ne préfère même pas imaginer comment elle raisonnait à ses débuts ici, quand elle ne pouvait vraiment pas savoir ce qu'elle devrait savoir depuis ses années passées ici. Non mais sérieusement, si même moi j'arrive à penser à ce genre de truc, elle devrait en être capable aussi. Si quelqu'un comme ça est une bonne Valar, je passerai pour un petit surdoué si j'arrive un jour à ce rang.

"Chacun ses méthodes."
Me contentai-je de répondre d'un ton indifférent en plongeant mes mains dans les poches.

J'attrapai à mon tour mon casque en retenant une grimace. J'ai jamais été fan des casques mais bon, là je sais que c'est plus pratique, autant pour la sécurité que le confort. Je ne parvins pas à m'empêcher d'écarquiller les yeux de surprise et d'indignation en la voyant enfermer son Animae dans son sac. Mon corps commença à trembler de rage tandis que mes yeux commençaient à virer à l'ocre mais en le sentant, je me ressaisis et redonnai à mes yeux leur couleur noir et détournai le regard d'elle, de plus en plus furieux.

Je la déteste. Je la déteste, elle et toutes ces ordures qui ont pourri la vie de leur Animae tout comme je me déteste pour faire parti du lot.

Je fis semblant d'examiner mon casque pour tenter de me calmer et maintenir mes tremblements sans pour autant parvenir à adoucir mon regard. Comment peut-elle avoir la conscience tranquille? J'étais tellement énervé que je ne répondis pas à sa dernière réplique. Je lui ai dit que je n'étais pas un as de la moto, donc si jamais elle décide d'emprunter un chemin qui nécessite trop de manœuvre et que donc j'ai plus ou moins de mal à la suivre et qu'elle s'en étonne c'est qu'elle est plus abrutie qu'elle n'en a l'air sinon, si c'est comme pour ma première mission et qu'il y a trois quarts de ligne droite, la vitesse ne me posera pas de soucis et tout ira bien.

J'enfilai mon casque et enfourchai à mon tour la moto qui m'avait été assignée. Je mis le contact et Mana démarra aussitôt. Pestant contre elle et contre cette maudite école et ses occupants, je me mis en route à mon tour et nous quittâmes Valhalla tandis que le soleil continuait de se coucher derrière nous. Ma moto était moins puissante que celle de Mana et je ne parvins donc pas à atteindre sa hauteur mais c'était tant mieux et je pus donc fixer son sac d'un regard furieux sans avoir besoin de contenir la couleur de mes yeux et donc de leur faire prendre une teinte, d'abord ocre puis bien plus claire, d'une couleur presque transparente, comme si mes iris étaient de la glace.

Chaque fois que je la voyais ralentir, je comprenais qu'on allait faire une pause et ralentissais à mon tour jusqu'à ce qu'on s'arrête dans un coin où l'on pouvait se poser et où Kestrel (je sens que je vais en chier pour me rappeler son nom) et Tiago pouvaient boire tranquillement. A chaque pause, je prenais soin de rester assez éloigné de Mana à écouter la musique sur mon i-pod tout en caressant la fourrure et le plumage de Tiago couché près de moi.

Les pauses n'étaient pas très longues, bien que tout de même trop pour moi vu que ça me forçait à essayer de rester calme alors que sa simple présence m'énervait et la revoir mettre... son oiseau (ça y est j'ai déjà oublié son nom) dans son sac suffisait à me remettre hors de moi et nous reprenions notre route jusqu'à Denver.

Une fois arrivés à destination, la nuit était très largement tombée. La route jusqu'à l'aéroport ne fut pas difficile à trouver (surtout parce que Mana semblait bien connaître la route mais sinon je me rappelais à peu près le trajet). Une fois sur place, je laissai Mana s'occuper de tout ce qui est paperasse et compagnie (je suis limite fauché comme les blés et je n'ai rien eu de la part de l'école alors qu'il paraît qu'on est couvert pour tout ce qui est frais et tout le tremblement quand on part en mission donc je supposais qu'elle avait ce qu'il fallait).

Heureusement, l'attente ne fut pas longue et nous montâmes rapidement dans l'avion (même si certains vigiles ou gardes enfin un truc dans le genre, tiraient une sale tête en voyant mes armes mais comme j'étais réglo ils ne disaient rien et encore heureux parce que j'étais tellement remonté par la seule présence de Mana que j'en aurais sûrement flingué un pour me faire arrêter par l'autre).

Puis ce fut le début d'un trèèèèès long voyage. Manque de bol, on s'est retrouvés côte à côte (déjà ça commence bien) mais ensuite mes sens affinés ont recommencé à me torturer. Bon j'avais de la chance, j'étais du côté hublot donc je pouvais détourner mon attention d'elle et regarder avec envie le ciel en me retenant de casser le hublot pour sortir et aller voler. Ensuite, j'entendais le son de sa respiration et sans que je ne sache vraiment pourquoi, ça me procurait des frissons dans le dos, mon i-pod fut mon sauveur. Mais à cette distance, son parfum me sautait limite à la figure et même si ça m'ennuie de l'avouer, il avait quelque chose d'attirant et ça me frustrait encore plus. Je faillis embrasser l'hôtesse de l'air qui nous apporta de quoi grignoter, boire et surtout les petites lingettes humides qui sentent le citron car elle m'apportait mon remède (et aussi parce qu'elle était pas mal) et je passai le reste du voyage à avoir l'air d'un parfait abrutis qui se shootait à la lingette citronnée.

J'étais assez inquiet pour Tiago qui devait voler assez haut pour n'être aperçu par aucun humain en bas et suffisamment loin de l'avion pour n'être vu ni par les passagers ni par les radars qui suivaient l'avion. Je lui demandais régulièrement comment il allait, s'il ne voulait pas tenter le coup et rentrer à Valahalla malgré tout mais il m'assurait qu'il tenait le coup et qu'il ne rentrerait pas.

Au bout de ce qui me sembla être une éternité, nous atterrîmes à Seatle. Une fois nos motos récupérées, nous nous remîmes aussitôt en route. Dès que nous pûmes, nous fîmes une pause pour permettre à Tiago de récupérer. Malgré ce qu'il affirmait, je sentais que ce vol l'avait pas mal fatigué et j'ouvris la bouche pour la première fois depuis notre départ pour dire qu'il avait besoin de plus de repos et notre halte dura bien plus longtemps que les autres.

Je ne savais pas quelle heure il était mais je savais qu'il était tard (ou tôt, ça dépend), si bien que sans m'en rendre compte, je passai un moment à somnoler (je crois même que je me suis un peu endormi un moment donné). Ce fut Tiago qui me réveilla pour m'avertir qu'il se sentait prêt à repartir et nous nous mîmes en route.

Seatle nous apparut en même temps que l'aurore. Cette fois, je m'en remis complètement à Mana pour nous conduire au port vu que je n'avais jamais mis les pieds ici. Cette fois, l'attente avant d'embarquer fut un peu plus longue et je ne cessais de jeter des coups d’œil en direction de la sortie de la ville où Tiago était resté, toujours inquiet pour lui et sa santé de faire un si long parcours.

Puis nous fûmes autorisés à monter à bord.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Sam 28 Mai - 21:40

Je filais sur la route, avec comme à chaque voyage en moto l'horrible boule au ventre à l'idée d'enfermer Kestrel dans mon sac, mais c'était ça où elle ne pouvait me suivre. J'allais trop vite pour qu'elle puisse me suivre, elle s'épuiserait bien trop vite, ses ailes n'étaient pas assez puissantes. Nous fîmes plusieurs pauses, où je m'occupais exclusivement de Kestrel, car mon "coéquipier" était fermé dans son Ipod. Cette mission allait être encore plus agréable que je ne me l'imaginais. Si il était assez immature pour ne pas employer un ton neutre et professionnel, alors le Conseil avait intérêt de le laisser un moment Istari. Un Valar incapable de mettre de côté ses émotions n'était pas un bon Valar. Je n'aimais pas l'idée d'être avec lui pour cette mission, mais je me contentais de le supporter, et de ne pas jouer l’associable...

Après ces pauses fréquentes, nous arrivâmes à l'aéroport de Denver où j'enregistrais les bagages et motos et pris les billets. Le vol se passa dans un froid tendu, et je m'énervais sur un casse-tête chinois pour ne pas lui faire remarquer, cinglante, que sa technique de la lingette citronnée était plus que grotesque. A l’atterrissage, je laissai Kestrel s'envoler à travers la ville pour se dégourdir les ailes, alors que je m'occupais de notre embarquement. J'installai les motos dans la cale, avant de remonter sur le pont. Je pris les clés de nos deux cabines, et m'approchai d'Akira pour lui donner la sienne. Je n'attendais qu'une chose : M'éloigner le plus loin possible. Son énergie vitale abîmée et froide me répugnait, tellement il me rappelait le masochisme dont il pouvait faire preuve. Pourquoi tout ça ? Une espère de course à la puissance ? Si il cherchait à devenir fort ainsi, alors la force qu'il aurait pu obtenir était illégitime. Un maitre était là pour donner les bases à son élève, et non pour le massacrer ainsi. J'avais compris que derrière le massacre que cet homme affreux pratiquait sur l'autre, il y avait un but recherché. Mais si il avait besoin de cela pour évoluer... Alors tout ce qu'il avait obtenu ne valait rien. On devait devenir fort grâce à un travail acharné, et non comme il le faisait.

Cependant, je devais regarder ailleurs pour ne pas le dévorer du regard. Quelque chose de frustrant et de terriblement énervant s'emparait de moi dès que je croisais son regard, ou m'attardait près de lui. Je laissai tomber dans sa main les deux clès des cabines, lui expliquant que je n'avais pas besoin de dormir et que, les cabines étant individuelles, si il voulait que Tiago se repose ils ne pouvaient pas rentrer tous les deux dans la même cabine. Je partis sur ces mots vers l'arrière du pont, posant mon sac par terre. Kestrel s'y installa et nous attendîmes que le bâteau parte. Lorsque nous nous éloignâmes du port, il faisait déjà nuit. Je me levai et, malgré la bise qui soufflait, commençai une séance de yoga qui dura toute la durée du voyage, soit une dizaine d'heures.

Lorsque le bâteau arriva au port, je partis près des motos, attendant Akira. Nous sortîmes du bâteau pour se diriger vers les quartiers un peu plus miteux de Bombay. L'adresse de l'homme nous menait dans un endroit modeste et noir de monde. Je retrouvais l'endroit où j'avias loué un garage pour ranger nos motos. Une fois les engins garés, je me tournais vers Akira.

_ Pour le moment reste ici, change tes vêtements en quelque chose de plus adaptés à ce quartier et cache tes armes. Je reviens.

Je fermais la porte du garage, m'enfermant ainsi à l'intérieur. Grâce à mon don de guérison, je m'injectai un peu d'insuline avant de sortir un sari bleu de mon sac. Je l'enfilai rapidement, me nouant les cheveux en une tresse. Ma peau mate me permettait de me fondre dans la masse, ce qui n'était pas le cas d'Akira. Je ressortis du garage, fermant cette fois la porte à clé, et me redressai, posant le sac sur mon dos. Kestrel se posait sur le haut de ma tête, ce qui eu le don de me faire légèrement sourire.

_ Bienvenue à Bombay, l'hotel est juste en face.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:43, édité 2 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Sam 28 Mai - 23:56

Je laissai Mana s'occuper d'installer les motos dans la cale et remontai sur le pont pour respirer le grand air (et surtout ne plus être en sa présence). Lorsque je la vis s'approcher de moi, je m'efforçai de respirer plus lentement et longuement pour rester calme, espérant qu'elle ne faisait que passer dans le coin. Mais elle s'arrêta pour me parler. Elle me donna les deux clés. Sur le coup, je me demandai pourquoi elle me passait aussi la sienne (on aurait été en bons termes, j'aurais imaginé des trucs là) et je haussai un instant les sourcils lorsqu'elle me dit que je pouvais héberger Tiago dans une cabine. Il faudrait sûrement faire bien gaffe à ne pas se faire voir (il n'est pas petit mine de rien) mais c'était gentil de sa part (même si je me doutais qu'elle ne faisait pas ça pour moi).

"Merci."
Lui répondis-je, toujours sans la regarder en face, mais d'une voix plus chaleureuse et reconnaissante avant qu'elle ne s'éloigne.

Lorsque la nuit fut totale, grâce à la souplesse de Tiago et mes sens affinés et aux aguets, nous parvînmes à le faire rentrer dans une cabine et je m'installai dans celle d'à côté. Je stressais à chaque fois que j'entendais quelqu'un passer à proximité, craignant toujours qu'on découvre Tiago. Mon bras réparé me faisais toujours mal et je décidai de profiter du voyage pour le faire travailler pour que la douleur finisse par passer. Je passai une bonne partie de la nuit à faire des suburi avec une Dague (le Katana est trop long) dans ma cabine. Mais ce fut bien plus pénible que d'habitude : à chaque fois que je levais le bras, la douleur me lançait et plus d'une fois je lâchai ma Dague et passai un moment à me masser l'épaule.

*Azylis a conseillé que tu presses une balle ou quelque chose dans le genre.*

*Je n'ai pas de balle et je n'aime pas suivre les conseils des toubibs et puis c'est bon pour l'entraînement.*


*Si ça se trouve c'est mauvais pour ton bras de faire ça maintenant.*

*M'en fiche.*

Au bout d'un moment, la douleur se fit plus supportable et je pus continuer à faire des suburi jusqu'à en avoir marre. Je ne sais pas quand exactement mais je finis par m'endormir. Lorsque l'aube arriva, Tiago reprit son envol pour ne pas être repéré au cours de la journée. Je passai le reste du voyage à faire des entraînements plus ou moins modérés à cause de mon bras au Katana sur le pont.

Une fois à terre, nous nous remîmes en route vers Bombay. Je remarquai vite que c'était un coin assez pauvre (pour pas dire miteux) et mon regard s'attrista à l'idée que des personnes puissent vivre ici. Mana nous mena jusqu'à un garage dans un endroit rempli de monde. Et ben... je sens qu'on va rigoler pour le trouver notre monsieur.

Mana finit par s'éloigner. Je regardai les passants pour voir quel genre de tenue passait le plus souvent et pouvait m'aider à cacher mes armes. Je finis par me glisser dans un coin à l’abri des regards et me fis apparaître une tunique rouge sang légèrement grande pour moi mais qui au moins me tombait jusqu'aux chevilles et recouvrait donc mes armes, et des chaussures beigne vu que ça avait l'air d'être assez à la mode comme type de couleur. Je me servis également de mon pouvoir pour foncer ma peau pour qu'elle soit la même que celle des gens (comme ça j'attirerai moins l'attention et moins de risque de me faire voir avec mes armes).

Je revins ensuite devant le garage pour attendre Mana, mon sac sur le dos. J'en profitai pour prendre des nouvelles de Tiago qui avait réussi à trouver un endroit tranquille près de la ville. Je regardai un instant la foule puis levai les yeux au ciel en essayant d'ignorer l'envie d'y voler qui me démangeait de plus en plus. Mana finit par sortir du garage et... tapai un bug en voyant sa tenue. Je commençai à ouvrir la bouche, prêt à sortir un "wouhaw" mais Tiago me rappela une nouvelle fois à l'ordre et je détournai difficilement mon regard d'elle.

Je regardai un peu autour de nous lorsqu'elle me présenta Bombay, bizarrement me décontractant un peu malgré la présence de Mana à côté. Je repérai ledit hôtel puis reportai mon attention sur la foule devant nous.

"Il y a toujours autant de monde ou il se passe quelque chose de spécial ici?" Demandai-je, pour la première fois d'une voix "normale" (mon ton habituel quoi) en attendant qu'elle annonce ce qu'on allait faire.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Dim 29 Mai - 12:15

Je remarquai le temps d'absence qu'observai Akira lorsque je sortis du garage et me sentis, sans savoir pourquoi et sans raison aucune, non seulement fière de moi mais en plus de cela flattée. Je regardai la rue noire de monde, suite à sa réplique, remarquant avec surprise qu'il n'y avait pas d'animosité dans sa voix. Aussi je m'adoucis légèrement de mon côté également, restant tout de même sur la défensive.

_ Nous sommes dans un des quartiers les plus peuplés de Bombay, car il est abordable pour la majorité de la population. Pas étonnant que notre homme se soit caché ici, il est mieux protégé par la foule pour pratiquer ses activités. Le plus dur sera de la localiser, mais une fois que je connaitrais son énergie vitale, je pourrais le suivre à la trace.

Alors que je répondais plus ou moins à sa question, je créais sous ma tresse un petit pic en bois où Kestrel s'accrochait, pour ne pas être vue. Je grimaçais légèrement lorsqu'elle se posait, me tirant les cheveux par la même occasion. Alors que nous traversâmes la rue pour nous retrouver devant l'hôtel, je sentis une odeur d'épices qui m'indiquaient qu'un souk n'était pas très loin. J'espérais intérieurement pouvoir y faire un tour, pour me ramener un souvenir. J'avais pu, lors de notre débarquement, changeant notre argent, et avait avec moi les roupies nécessaires pour vivre ici pendant un an facilement. Paradoxe d'avoir autant d'argent et pourtant d'être dans un quartier pauvre...

Je m'arrêtai avant de rentrer dans l'hôtel pour me tourner vers Akira.

_ Si tu tiens à sortir pour te balader dans les rues, tu me préviens . Il faut que je sache plus ou moins où tu vas. Je sais que tu sais te défendre, mais dans cette partie de la ville on tuera pour quelques pièces. Je ne tiens pas à revenir avec un cadavre au Valhalla.

Je rentrais sur ces mots dans l'hôtel, m'avançant avec calme vers le guichet. Je demandais en hindi d'avoir deux chambres pour une durée encore indéterminée, avant de régler les locations pour une semaine. Je ne savais dire que les phrases d'usages, des formules de politesse, mais pas plus. Je donnai sa clé à Akira et lui demandai de poser ses affaires dans sa chambre avant de me rejoindre dans la mienne. Je montai les escaliers avant d'ouvrir ma chambre et de poser mon sac sur mon lit, observant rapidement l'intérieur de la pièce. Il n'y avait que le strict minimum, mais c'était suffisant. De plus, la fenêtre donnait sur la rue et les toits des maisons, ce qui était parfait. Je m'assis sur mon lit et attendis qu'Akira revienne pour que je lui explique ce que nous devions faire.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:44, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Dim 29 Mai - 17:36

J'essayai de ne pas le montrer mais je fus rassuré d'entendre qu'elle répondait plus docilement qu'au début du voyage, bien que tout de même encore assez réservée mais au moins l'ambiance était déjà plus supportable. J'eus tout de même une touche de stress en me demandant si ça allait durer ou si c'était juste un coup de chance.

Je n'eus pas de mal à croire que n'importe qui pouvait facilement "disparaître" dans cette masse de gens (quelqu'un d'ici, quelqu'un à la peau claire pouvait déjà avoir plus de mal). Je me demandais quand même ce qu'il avait fait était suspecté de faire pour qu'on s'intéresse à lui et qu'il doive recourir à ce genre de recours pour se rendre "invisible". Je me demande même la tête qu'il a. J'espère que Mana le sait parce que si on tombe dessus par hasard dans cette foule, c'est que ce ne sera même pas la peine de me chercher une copine : c'est sûr qu'elle me trompera et Mana devrait questionner son copain.

Lorsque Mana commença à se diriger vers l'hôtel je me mis en marche pour la suivre et... manquai de lui rentrer dedans lorsqu'elle s'arrêta pour se tourner vers moi. Même si ça me piqua un peu dans mon égo (ce n'est pas forcément agréable à entendre quand on te dit que tu pourrais limite facilement te faire tuer), je savais qu'elle avait raison et comprenais pourquoi elle disait ça. Je hochai la tête avec une expression assez neutre mais montrant tout de même ma compréhension.

"D'accord."


Puis nous reprîmes notre route vers l'hôtel. Une fois à l'accueil, je restai un peu en retrait, le temps que Mana réserve les chambre (je ne parlais pas un mot du pays et elle n'avait pas besoin de moi pour ce genre de truc). Je me contentai de regarder tout autour de moi, un sourire amusé au visage en constatant que certains détails, certes pas forcément intéressants, m'apparaissaient facilement avec ma nouvelle vision. Tout en attendant en examinant les alentours, je serrais et desserrais mon poing pour faire un minimum travailler mon bras toujours un peu endoloris (j'aurais eu l'air idiot à faire des suburi, surtout sans arme en main).

Une fois la clé de ma chambre en main, nous montâmes les escaliers et gagnâmes chacun notre chambre. Ce n'était pas franchement luxueux mais à côté d'une branche de cerisier enneigée c'était largement suffisant (oui j'ai toujours de travers d'avoir passé trois jours entiers perché sur cette branche dans le froid comme un abrutis). J'eus un sourire ravis en voyant que j'avais accès aux toits depuis ma fenêtre, ce sera plus pratique de rentrer et sortir par la fenêtre sous forme corbeau sans que ça n'éveille les soupçons. Je me posai quelques instants sur le lit et ouvris mon sac pour en sortir une bouteille de Sake. Je l'ouvris et en avalai cinq bonnes gorgées avant de la refermer, la remettre dans mon sac et de me relever. J'attrapai un petit bout de papier et griffonnai rapidement quelque chose dessus.

Je sortis dans le couloir, fermai la porte à clé (vu le quartier, je pense que ce n'est pas une précaution de trop) et me dirigeai vers la chambre de Mana. Je frappai deux coups avant d'ouvrir et rentrai. Une fois la porte refermée derrière moi, mes vêtements redevinrent ceux qu'ils étaient avant qu'on n'arrive (je n'aime pas ce genre de tenue). Mana était assise sur son lit. Je fis un gros effort pour ne pas la fixer trop longtemps et m'avançai vers elle en regardant dans sa direction mais en fixant plus les couvertures qu'autre chose. Je tendis la main et lui donnai le bout de papier.

"C'est mon numéro au cas où je devrais sortir en urgence ou quelque chose comme ça sans avoir le temps de te... vous prévenir. Vous pourrez toujours me joindre."
Lui dis-je d'un ton poli mais juste ce qu'il fallait, ni plus ni moins, ne sachant pas comment elle allait réagir et répondre.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Dim 29 Mai - 18:53

Je pris le bout de papier qu'il me tendit, survolant du regard le numéro avant de vouloir le mettre dans une poche... Mais mon sari m'en empêchait. Soupirant, je me levai et le mis dans une poche de mon sac, ignorant volontairement son tutoiement involontaire. Je sortis ensuite de mon sac une petite malette noire, que j'ouvris sur le lit. Je profitais du moment où l'ambiance était moins tendue pour lui expliquer en détail ce que nous devions faire. Je sortis un enveloppe pliée en deux de la malette, qui découvrait un matériel complet et à la pointe en matière d'écoute. Ouvrant l'enveloppe, je lui tendis une photo de l'homme que nous devions surveiller.

_ Voici notre homme. Il s'appelle Timir Savoudama, nous l'avons repéré à cause d'actions suscpectes sur Internet. Grace à son adresse IP, nous avons pu le repérer, il habite dans le sud-ouest de ce quartier, soit à quelques pas de cet hôtel. Nous allons devoir le trouver, pour mettre son téléphone et son domicile sur écoute... Si c'est possible. Pour le téléphone, il faudrait l'aborder alors qu'il est à l'extérieur, et donc le distraire le temps d'installer le matériel. Pour le domicile, je pense qu'une action de nuit sera plus appropriée.

Je regargai Akira un instant pour voir si il me suivait et si il paraissait enclin à écouter l'idée que j'allais lui proposer. Il était Morphe, autant que ce soit utile...

_ Afin de le distraire, j'aurais besoin de tes pouvoirs de Morphe. Peux-tu maitriser assez longtemps une transformation féminine ?

J'attendis patiemment, avec un sourire intérieur, sa réaction. Il n'allait pas apprécier... Mais je ne pouvais pas le faire à sa place, si il se souvenait de mon visage je ne pouvais plus participer à la mission.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:45, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Dim 29 Mai - 19:36

Je fronçai les sourcils en la voyant sortir une petite mallette noire de son sac, me demandant ce qu'elle contenait. Lorsqu'elle l'ouvrit et que je vis son contenu, je haussai les sourcils, retenant une expression surprise, limite admirative. C'était la première fois que je voyais ce genre de matériel en vrai, sinon les seules fois où j'en ai vu, c'était dans des films d'espions ou d'assassins enfin des trucs dans ce genre-là. Ça faisait vraiment mission d'espions avec ce matériel, c'est énorme!

*Doucement, tu n'es pas là pour jouer je te rappelle.*

*Roh ça va.*

Pire qu'un grand frère quand il s'y met. Je pris la photo que Mana avait sorti de l'enveloppe et m'avait tendu pour examiner le fameux type qu'on devait surveiller. Je retins un soupir. Ça va être tendu pour le trouver, il était tout ce qui était de plus normal (il ne pouvait pas avoir genre la grosse cicatrice en pleine figure, ça aurait fait plus classe et c'est moi dur à repérer).

Je bugai un instant sur son nom. Comment je vais me rappeler d'un nom pareil? Même en le répétant vingt fois d'affilé, je suis sûr que je l'oublierai à peine sorti d'ici. Je compris la moitié de ce qu'elle me raconta lorsqu'elle m'expliqua comment ils l'avaient trouvé (j'avais aucune idée de ce que c'est ce IP ou je ne sais pas quoi, ce sont Aoi et Asuka les calés en informatique, pas moi). Automatiquement, je tournai la tête vers la fenêtre lorsqu'elle me dit qu'il devrait être près de l'hôtel, comme s'il allait soudainement y apparaitre en me faisant coucou.

Lorsqu'elle parla de le distraire à l'extérieur pour le coup du téléphone, je commençai à envisager de l'aborder et lui proposer un verre et le faire boire jusqu'à ce qu'il ne puisse même pas se rendre compte de ce qui se passait. Pour le domicile, j'imaginais déjà la scène où on se faufilait par la fenêtre entièrement en noirs avec les cagoules et tout le tremblement.

Par contre, à sa question, elle me coupa complètement dans mon délire et je me figeai sur place les yeux grands ouverts.

"Hein??"


Elle déconne là hein? Je ne vais quand même pas prendre une apparence qui risquerait de me faire fantasmer sur moi-même pour draguer un MEC (en plus j'aime pas sa tronche!).

"C'est... C'est une blague?" Demandai-je en espérant malgré tout qu'elle me réponde "oui", les joues rouges tomate.

En plus, sa tête ne me revient pas! Il a tronche de pervers, je suis sûr qu'il va me toucher et je vais être traumatisé à vie! Ce n'est pas possible le plan où on l'assomme par derrière, on met son portable sur écoute et on se barre vite fait bien fait? Non mais j'ai fait quoi pour mériter ça sans déconner?
ET CE CON DE TIAGO QUI EST MORT DE RIRE M’ÉNERVE!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Dim 29 Mai - 20:24

Je me frottai le nez pour ne pas partir dans un fou rire incontrôlable devant l'expression de son visage. Il paraissait plus gêné qu'énervé, ce qui au moins n'était pas un mauvais signe.

_ Non, ça n'est pas une blague. Il vaut mieux opérer une distraction avec charme plutôt que par la violence. De plus, si je m'en occupe, il pourrait se souvenir de mon visage et je serais dans l'obligation de ne plus m'approcher de lui. Ne t'en fais pas, tu ne devras pas aller très loin, juste détourner son attention lorsque je volerais son portable et l'éloigner le temps que je bricole un peu. Je viendrais te chercher avant qu'il ait eu le temps de faire quoi que ce soit.

Je savais ce que c'était d'être... "Abordée" sans le vouloir, et même si j'avais encore du mal à supporter longtemps la présence d'Akira et que je ne voulais rien faire pour lui rendre la vie facile, je ne souhaitais à personne cette situation que, plus que désagréable, était presque humiliante. Sauf qu'ici, les conditions étaient différentes. Certes il ne le voulait pas, mais devait le faire croire, et pour cela il devait se montrer convaincant.

_ Tu peux te transformer pour me montrer ce que tu peux faire ? Je t'expliquerais le comportement que tu devrais opérer pour l'a... border.

Je retins de justesse "l'aguicher", mais je réussis à me contenir. autant ne pas le braquer plus qu'il n'allait l'être...


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:46, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Dim 29 Mai - 21:23

Je le connais ce mouvement. C'est souvent ce que je fais pour me retenir de rire : me frotter et limite pincer le nez pour me contenir. Elle se payait ma tête! Je ne sais pas si c'est parce que je me sentais mal à l'aise, que je savais que j'avais bien l'air con ou autre mais j'étais tellement rouge que j'avais chaud aux joues.

Pendant un instant, j'eus beaucoup de mal à la croire lorsqu'elle dit qu'elle reviendrait avant qu'il ne tente quoi que ce soit et je pense que mon scepticisme était bien visible. Mais là j'avais quand même de bonnes raisons d'être sceptique : elle ne m'appréciait pas, c'était évident qu'elle se payait ma tête. Ça ne m'étonnerait donc pas qu'elle me laisse en plan pour à la fois encore plus se foutre de moi et par simple sadisme. Bon sang, pourquoi je ne suis pas aussi intelligent qu'Hishigi ou mieux : Anikeï (il a toujours une solution à tout pour gérer dans une situation)? Et le pire, c'est que j'étais coincé avec mon pouvoir : si j'avais du soucis quand je me transforme en animal, pour les transformations humaines tout va bien et mes transformation me pompent de l'énergie le temps de la transformation mais une fois qu'elle est finie, je ne perds plus rien et je peux resté changé jusqu'à ce que je décide de changer de forme de nouveau.

J'avalai ma salive lorsqu'elle me demanda d'essayer. Je ne voulais pas être méchant mais je ne pense pas qu'une fille puisse être la mieux placée pour dire si le charme "d'une fille" risque de bien marcher sur un gars et rien qu'en mec, niveau plan drague j'étais à chier alors changé en fille pour "draguer" une fille ça allait être apocalyptique.

"Deux secondes." Lui dis-je en sortant de la chambre.

Je retournai dans la mienne et ressortis la bouteille de Sake et la finis en deux grandes gorgées. J'en sortis une seconde de mon sac (j'en avais pris trois) et la vidai de moitié. Je la rangeai dans mon sac puis retournai dans la chambre de Mana. Je la fusillai du regard mais cette fois, ça n'avait rien à voir avec les raisons qui m'avaient jusqu'alors poussé à la détester mais à cause de son plan que je détestais déjà et même si ça devait paraître évident que c'était pour ça que je la regardais ainsi, je me fichais pas mal qu'elle l'interprète autrement ou non.

*Allez, je suis sûre que tu seras très belle.*

*Ta gueule toi!!*

Si Azylis ou Asuka l'apprend je n'aurai plus qu'à me faire Hara Kiri pour espérer regagner un minimum de dignité. J'attendis quelques secondes, comme si j'espérais que Mana allait soudainement me sortir "poisson d'avril!" ou qu'une catastrophe naturelle allait arriver et me sortir de cette galère mais aucun des deux ne se produisit.

Je pris une longue inspiration et me transformai. La transformation dura environ trois secondes mais lorsque ce fut terminé, j'avais les cheveux plus longs mais toujours aussi noirs qui me tombaient sur les épaules et une bonne partie du dos, j'avais la peau foncée des habitants de la ville, des mensurations dont le premier et le dernier nombre étaient plus grands que ceux de Mana et vêtu d'un haut blanc (j'ai aucune idée de comment ça s'appelle les fringues qu'on porte ici et honnêtement je m'en fiche pas mal là) qui recouvrait mes épaules et descendant jusque sous mes... seins (Tiago si tu l'ouvre une seule fois je te coupe les ailes et je te les fais bouffer!) puis ma peau était totalement nues jusqu'au niveau de mes hanches et le reste de la partie inférieure était un bas également blanc plus ou moins moulant allant jusqu'aux pieds.

J'aperçus mon reflet dans un miroir qui se trouvait dans la chambre. Le pire c'est que je me trouvais vraiment canon! Non mais sérieusement comment peut-on supporter ce genre de truc? Il faut être tordu pour faire ça pour le plaisir! Je vais avoir la phobie des travestis maintenant.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Dim 29 Mai - 21:47

Je laissai Akira repartir dans sa chambre, avant de me tourner vers la fenêtre pour éclater de rire sans qu'il puisse me surprendre. Kestrel me regardait, perchée sur le rebord de la fenêtre.

# Tu es quand même cruelle de rire comme ça alors qu'il est si mal a l'aise.

# Depuis combien de temps je n'ai pas ri comme ça Kestrel ? Et puis il n'y a rien de mal, et rien de dangereux. Je peux me le permettre.

Kestrel ne répliqua rien, mais je sentais son amusement. Lorsqu'Akira revint, je me tournai vers lui, les yeux brillants. Je repris mon sérieux pour ne pas l’énerver -Il avait l'air suffisamment remonté contre moi- et parce qu'il puait le saké. Si il lui fallait ça pour se transformer en femme, alors soit. Mais me balader avec un homme qui avait l'air de s'être enfilé pas mal d'alcool ne me plaisait pas. Je patientais en silence lorsqu'il ne bougeait pas, lui faisant comprendre qu'il n'y échapperait pas, avant d'observer, curieuse, sa transformation.

Je haussais un sourcil approbateur devant la charmante jeune femme qui venait de prendre forme -Et c'était le cas de la dire- devant moi. M'approchant, je fis le tour pour regarder et calculer rapidement ses mensurations, regrettant instantanément qu'une telle jeune femme n'était qu'un personnage fictif qui était, de plus, créé a contre-cœur. Me replaçant en face d'Akira, je fixais sa poitrine sans broncher, un peu sceptique.

_ Réduits légèrement le tour de poitrine, sinon tu peux être assurée que même avec mon intervention il ne te lâchera pas.

Une fois que ce fut fait, je souris, profitant quelques instants encore du spectacle. Je me tournais alors et pris le matériel que je devais incorporer au téléphone de Timir avant de m'avancer jusqu'a la sortie. Je ne résistais pas, en passant a côté d'Akira, a le regarder de haut en bas en souriant.

_ C'est parfait, je t'aborderais dans la rue si je ne te connaissais pas. Reste maintenant le petit sourire...

Je le regardai pour lui sortir un sourire que j'avais mis beaucoup de temps a maîtriser : un sourire aguicheur mais encore prude. Après cela, je le laissai l'arranger comme il voulait.

_ Tu peux te retransformer. Tu reprendrais cette forme lorsque nous aurons localiser notre homme. Ce que nous allons tenter de faire tout de suite. Direction les immeubles ou il pourrait habiter.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:49, édité 2 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Dim 29 Mai - 22:22

Le plus violent dans l'histoire c'est que je n'avais pas seulement l'impression qu'elle m'examinait mais qu'elle me matait. Non mais sérieusement si j'ai ce genre d'impression quand c'est une fille qui me regarde ça va donner quoi quand ça va être un mec (je n'aurais jamais cru que je dirai ça un jour de mon vivant)? Je baissai les yeux vers ma poitrine lorsqu'elle me demanda de la réduire un peu et ne retins pas une grimace tellement j'étais blasé : ça fait bizarre vu d'ici mais c'était pas désagréable à regarder (et hyper tordu de me dire que c'était moi que je regardais comme ça). Je finis par obéir.

En voyant comment elle me regardait je me sentis rougir (enfin si c'est possible avec cette couleur de peau). Non mais sérieusement, on dirait VRAIMENT que je me fais reluquer (bon au moins elle sourit quand elle me regarde c'est déjà ça de gagné). Je bugai sur place devant sa réplique. Je clignai deux fois de suite des yeux avant de hausser les sourcils.

"Hein?"

Ah, elle devait vouloir dire si elle était un mec. Pendant un instant j'ai cru qu'elle parlait pour de vrai.

...

C'est pas un travestie hein? Putain c'est trop malsain comme ambiance! Et comment elle veut que j'arrive à sourire dans ces conditions? J'ai peur! Je veux rentrer et me faire tabasser par Anikeï!!

*Tu es sérieux là?*

*Je sais pas encore mais je te jure que ça fait peur!*

*Tu l'as bien cherché.*

*Mais je n'ai pas cherché ÇA non plus.*

J'avalai ma salive lorsqu'elle me montra l'exemple du sourire. Bon sang si seulement c'était pour de vr...

*On se réveille.*

*C'est cruel la vie, t'as pas idée.*

*Pauvre petit corbeau.*

*Mais arrête! J'ai déjà assez envie d'aller voler comme ça!*

Je détournai le regard de Mana (sinon je n'arriverai jamais à me concentrer) et regardai mon reflet dans le miroir (bon ben à partir d'aujourd'hui, je ne critiquerai plus ceux qui sont trop amoureux de leur petite personne) et m'efforçai de sourire à mon reflet.

Putain ce que je me sens con.

Je mis un certain moment à y arriver et mine de rien ma mâchoire encore douloureuse depuis qu'Azylis l'avait remise en place me fut d'une certaine aide. J'ai fini par remarquer qu'à un certain seuil de douleur, ça obtenait pile le bon résultat (Anikeï n'avait quand même pas prévu ça tout même?! C'est comme la fois où il m'a fait travailler les muscles des jambes aux sources d'eau chaude, le lendemain ça m'a été super utile pour sortir Ireyelle de l'eau). Bon ben au moins ça devrait aller pour le refaire sans avoir à me regarder et faire plusieurs essais.

Dès qu'elle me dit que je pouvais me transformer, je ne me fis pas prier et recouvrai mon apparence normale. Je haussai les sourcils de surprise lorsqu'elle annonça qu'on allait essayer de le trouver dès maintenant.

"Maintenant? Mais je fais comment si on le trouve? Je ne parle pas un mot du pays."
Demandai-je, commençant un peu à paniquer et sentant mon cœur battre à cent à l'heure.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Lun 30 Mai - 8:33

Je souris, amusée, même si l'ambiance était légèrement plus tendue maintenant qu'il s'était transformé. C'est étrange comme une simple transformation peut détendre l’atmosphère, mais j'étais plus à l'aise et plus en confiance lorsqu'il était transformé en femme. Peut-être qu'une transformation quelconque rendrait le voyage plus sympathique, en y réfléchissant bien il suffirait que je ne vois plus la tête d'Akira pour passer une meilleure mission. Son physique éveillait trop de sensations contradictoires en moi pour que je sois sereine lorsque je lui parlais.

Sa question m'amusais, je m'étais justement renseignée avant le départ. Même si je connaissais quelques mots en hindi, si il advenait un moment où il fallait que je sois à l'aise pour parler je ne pourrais le faire avec cette langue.

_ Il existe 21 langues officielles en Inde, dont l'anglais, et Mr Savoudama doit le parler. Si tu sais te débrouiller tu t'en sortiras.

Je fermais la porte de la chambre derrière nous, avant de descendre les escaliers.

_ Lorsque nous l'aurons trouvé, il faudrait que tu cours sur la rue parallèle et que tu te transformes pour le bousculer en remontant la rue dans le sens contraire. Kestrel volera au dessus de moi pour que tu nous repères. Je m'occuperais du reste.

Je posai nos clés au guichet, et je saluai le concierge avant de sortir.Je m'arrêtai sur les marches de l'hôtel pour bien repérer les lieux si il fallait rejoindre l'hôtel en vitesse, avant de me fondre dans la masse, prenant garde à ne pas perdre ni Akira ni Kestrel. Obligée de supporter une proximité avec le jeune homme, je me forçais à restai de marbre. Marchant en apparence calmement dans la rue, je regardai, attentive, les personnes que nous croisions, pour savoir si nous allons le rater. Nous arrivâmes rapidement en face des immeubles suscpets, et je m'appuyai, l'air de rien, contre le mur de l'immeuble d'en face, enjoignant à Akira de faire de même. Mon comportement n'était habituel pour une femme d'ici, mais j'étais suffisement banal avec mes vêtements, ma coiffure et ma couleur de peau pour passer inaperçue. Je veillais tout de même à ne pas éveiller la curiosité avec mes yeux bleus glace.

Quelques minutes seulement après nous être installés, notre homme sortit. Nous étions en fin d'après-midi, il devait sortir manger, et pris la direction des souks. Un endroit parfait pour se cacher, et pour s'approcher sans attirer l'attention. Le prenant en filature, je jetai un coup d’œil a Akira pour qu'il entre en scène, Kestrel volant au dessus de moi pour qu'il puisse me repérer. Il allait devoir tenir bon quelques instants, le temps que je trafique l'appareil, et surtout qu'il se laisse faire. Il devait me faire confiance.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:33, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mar 31 Mai - 18:03

Lorsque j'entendis le nombre vingt et une je commençai à ouvrir grand les yeux. J'ai déjà du mal à me faire comprendre dans une deuxième langue alors vingt et une ce n'était même pas la peine de rêver : ça n'arrivera jamais. Mais "heureusement", dans le même temps, elle précisa que l'anglais en faisait parti et que si je parlais en anglais, ça devrait aller.

J'avalai discrètement ma salive. J'ai quelques notions en anglais mais... ce sont juste quelques notions quoi. La première fois que je suis allé à Denver, je n'ai même pas su dire que je cherchais l'aéroport et j'ai du imiter l'avion comme un imbécile en pleine rue et je doute que ce type trouve ce genre de démonstration super sexy. Et puis, je dois dire quoi pour que ça marche? Même en japonais, je ne saurais pas quoi dire pour draguer quelqu'un et encore moins un mec! Je n'aurais pas pu tomber sur une mission où il ne se serait vraiment rien passé ou au contraire hyper dangereuse plutôt que ÇA? Bon sang, je ne crois pas en Dieu mais s'il existe pour de vrai, c'est des conneries ce qu'on raconte : il n'aime vraiment pas tout le monde!

Je finis par lâcher un soupir vaincu et la suivis vers la sortie de la chambre, recouvrant ma peau foncée et ma tenue bizarre avant de sortir dans le couloir. J'écoutai ses instructions tandis que nous descendions les escaliers, me sentant de plus en plus raider.

"D'accord." Finis-je tout de même par répondre.

Lorsque nous fûmes dehors, mon cœur accéléra ses battements et mes sens se mirent aux aguets, comme si j'étais en soudain danger de mort et que ça pouvait tomber n'importe quand. Je priai très fort pour qu'on ne tombe jamais sur ce type, qu'il se soit barré de la ville pour aller je ne sais où, qu'il soit mort, qu'il avait eu un accident, un enlèvement, qu'il se soit fait attaqué par des voleurs, des types à qui il aurait dû de l'argent, des martiens, des hamsters enragés, des savants-fous, des psychopathes enfin n'importe quoi de possible du temps que ça nous permettait de ne pas tomber dessus.

Le pire, c'est que j’avais l'impression de le voir partout : chaque personne que je croisais me donnait l'impression d'avoir un trait physique hyper ressemblant au sien (même chez les filles).

On finit par arriver devant certains immeubles et Mana s'adossa à un mur pour les surveiller et m'incita à faire de même, ce que je fis. Je continuai de regarder un peu autour de nous sans jamais le trouver mais toujours avec cette boule dans l'estomac. Bon sang, il me faut une cigarette et une séance de vol pour décompresser (même si je sais que ce n'est pas tout de suite que j'y aurai droit). Pendant un moment, je commençai à espérer... et ben non Mana finit par le repérer en train de sortir (je savais bien qu'il n'existait pas le bon Dieu).

Lorsque Mana me fit signe d'y aller, je lâchai un long soupir en laissant ma tête tomber en avant puis m'aventurai dans une petite ruelle qui donnait sur la rue parallèle à celle du type. Mais avant d'atteindre l'autre rue, j'eus une idée et avant de "sortir de l'ombre" (trop classe comme expression) de la ruelle, je me transformai en Corbeau et pris mon envol. Je déstressai aussitôt tellement voler me faisait du bien et tellement j'étais bien sous ma forme Corbeau.

Je survolai un certain nombre de bâtiments en longeant la ligne que dessinait la rue que notre homme traversait avant de redescendre dans une ruelle déserte. Je repris alors mon "apparemment féminine". Je pris une grande inspiration. Allez courage, c'est pour la mission, tu n'es pas un travesti, tu n'as pas l'esprit plus tordu que la moyenne et le type doit de toute façon être un pauvre type donc tu te fiches de lui sans même qu'il ne s'en rende compte et Mana est là (j'espère) et puis avec de la chance, il est gay.

*Tu es sûr que ce serait une chance pour toi?*


*... Il est hétéro.*

Je sortis de la ruelle et remontai la rue en sens inverse (en priant pour ne pas le louper et avoir l'air con lorsque ce sera Mana que j'aurai devant moi et que je devrai tout recommencer). Je finis tout de même par l'apercevoir arrivant dans ma direction. Je détournai le regard de sa direction pour ne pas éveiller les soupçons et m'approchai assez pour qu'on finisse par se bousculer et je fis exprès de me laisser tomber au sol. Il sembla assez embarrassé et m'aida à me relevant en me disant un truc que je ne compris pas du tout (sûrement une des vingt autres langues du coin).

Une fois debout, je lui adressai un petit sourire et m'excusai en anglais (en priant pour ne pas avoir un accent trop pourri) et lui dis assez lentement que je ne vivais pas ici, ce qui justifiait que je ne lui répondais pas dans la même langue que lui. Il sembla comprendre ce que je lui dis (alleluia) et s'excusa de nouveau mais en anglais cette fois. Même si ce fut assez subtil, je remarquai son changement de regard tandis qu'il posait plus attentivement les yeux sur moi ainsi que son début de sourire idiot.

Refoulant mes envies de meurtre, je fis comme si je n'avais rien remarqué et baissai les yeux jusqu'à son torse avant de les relever vers son visage (moche, finalement j'avais été bien inspiré de penser aux martiens tout à l'heure, même si ce n'était pas vraiment pour la bonne raison) et lui adressai le sourire que Mana m'avait montré. Je devais aussi faire de gros efforts pour ne pas laisser mes yeux changer de couleur.

Pitié Mana fais vite!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mar 31 Mai - 19:35

Je laissai partir Akira, ne lâchant pas notre homme du regard. Respirant un peu mieux depuis que le jeune brun s'était éloigné, je me sentais légèrement libérée, surveillant tout de même son énergie vitale. Il avait l'air de s'être transformé en corbeau... Tant mieux, ainsi il gagnera du temps. Me concentrant de nouveau, je pris le temps d'imprimer l'énergie vitale de l'indien devant moi. Il semblait avoir dans la cinquantaine... Les yeux abîmés par des années à lire ou travailler, une légère défaillance, apparemment bénine, au coeur... Une personne tout ce qu'il y a de plus banale en somme.

# Kestrel, tu peux aller voir rapidement où se trouve son portable ?

Kestrel s'élança rapidement à travers la foule pour vérifier les poches de notre homme.

# Poche avant droite.

# Ok.

Je remarquais du coin de l'oeil l'entrée en scène d'Akira, transformé en femme, et m'efforçai de détacher mon regard de... D'elle, pour me concentrer sur mon évolution dans la foule. Me décalant légèrement vers la droite, j'avançai rapidement pour me retrouver à leur hauteur lorsque l'homme aida Akira à se relever. Je subtilisais le téléphone portable dans la poche avec facilité. Je n'avais pas perdu mes réflexes, alors que je n'avais pas volé depuis des années. Indiquant d'un regard à Akira qu'il devait meubler pendant un moment, je partis dans une ruelle déserte pour sortir rapidement l'écouteur. Ouvrant le portable, je branchais les fils et installais le pisteur et le brouilleur en cas d'utilité, avant de refermer l'appareil. Je sortis de la ruelle pour regarder autour de moi. Repérant rapidement, grâce à l'énergie vitale d'Akira, le "couple" qui n'avait que peu bougé dans la rue. M'avançant vers eux, j'arrivais derrière l'homme pour glisser son portable trafiqué dans sa poche, avant d'attraper le bras d'Akira, affichant un regard offusqué, préparant ma phrase en anglais.

_ Petite soeur ! Tu te fiche de moi ?! Cela fait deux heures que je te cherche !... Excusez-nous monsieur, nous nous sommes perdues en ville, nous espérons ne pas vous avoir trop importuné... Bonne fin de journée à vous.

Je tirai Akira sur ces mots pour éviter que l'homme rajoute quelque chose, ne rentenant pas un sourire.

_ Bravo. Tu as été parfaite.

Moi, sadique ?... Oui, un peu des fois.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:33, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mer 1 Juin - 1:20

Lorsque j'avais aperçu Mana au moment où le type m'aidait à me relever j'avais eu la très grosse envie de la suivre en assommant notre homme mais je tins bon. Discuter avec lui, c'était limite comme passer un examen oral pour une matière que je n'aurais pas du tout travaillé mais que je savais que j'allais tout de même le réussir car "l'examinateur" se fichait de mes connaissances mais était plus intéressé par autre chose et sérieusement, ça me rendait malade et mort de trouille.

En plus, je ne comprenais rien à ce qu'il me racontait, même si c'était en anglais (je l'avais dit que j'étais limité dans la langue). Je comprenais qu'il me posait des questions mais pour le contenu c'était autre chose. Du coup, lorsque je sentais que c'était une réponse où il fallait répondre par oui ou par non, je répondais sinon je faisais la "fille mystérieuse" en haussant légèrement les sourcils avec un sourire en coin, l'air de dire "peut-être..." ou "qui sait?". Et le pire dans l'histoire, c'est que ça avait l'air de marcher et très vite, il ne chercha plus à cacher son sourire en coin tandis que je rêvais de mon poing le frappant en pleine figure.

Je n'avais aucune idée du temps qui passait mais j'avais l'impression d'être avec ce type depuis des heures. Un moment donné, il me sembla qu'il me proposait d'aller boire un verre (mais je n'en suis non plus). Sur le coup, je me fichai de savoir si j'avais bien compris ou non et me fichai encore plus de la réponse qui nous aurait le plus arrangé. Non là, le seul truc qui me préoccupait c'était qu'il venait de poser sa main sur ma taille!!! Non mais sérieux : il y a un mec qui commence à me toucher!

Sur le coup, je faillis perdre mon calme et serrai les poings avec la ferme intention de lui un coller un (voir les deux) à la figure. Mais Mana arriva finalement et me tira de là en lui racontant je ne sais quoi (je n'ai pas compris et là je n'écoute plus grand chose tellement je suis remonté. Il m'avait juste semblé entendre "sister" donc je suppose qu'elle se faisait passer pour ma grande sœur).

Nous nous éloignâmes du type que je foudroyai du regard. Bon sang si seulement je pouvais faire tomber la foudre, il n'y aurait pas eu que son portable de susceptible de produire des étincelles. Non mais là c'est sûr : si on apprend qu'il est une menace pour l'école, c'est moi qui le tue! Rien que repenser à son sourire pervers et sa main sur ma taille suffisait à me faire hérisser les cheveux et avoir des sueurs froides dans le dos.

Je faillis m'arrêter sur place en entendant Mana et me tournai vers elle, prêt à péter un câble. Et en plus, elle se fout de moi! Je suis sûr qu'elle avait tout calculé depuis le début et qu'en fait il y avait plein d'autres façons d'y arriver mais qu'elle a choisi celle-là, juste parce qu'elle ne peut pas me sentir!

*Allez ne t'énerve pas. Il paraît que les garçons ont tous une part de féminité en eux, tu viens juste de montrer la tienne et apparemment, tu te trouvais
plutôt belle.*


*TA GUEULE
BORDEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL!*

"C'est pas drôle."
Répondis-je d'un ton boudeur et tournant la tête sur le côté.

Non mais j'aimerais bien voir comment elle réagirait si c'était elle qui devait draguer une fille! Je suis sûr qu'elle rigolerait moins déjà! Mine de rien... si la fille était pas mal, ce serait sûrement sympa à...

*Arrête ça avant de me rendre malade.*

*Bien fait!*

Et le pire, c'est que je ne peux même pas espérer que c'est un cauchemar sinon ce sera sûrement encore plus inquiétant pour moi si ce cauchemar a une véritable signification. Je fonçai dans la première ruelle déserte que je trouvai et m'empressai de reprendre mon apparence hindou masculine en me jurant de ne plus jamais reprendre la précédente même si on me torture pour que je le fasse.

Je revins vers Mana, toujours aussi boudeur.

"Et je suis pas prêt de re... commencer!"
La prévins-je en bugant de nouveau en voyant que cette tenue lui allait bien (encore heureux qu'elle n'est pas aussi "légère" que celle que j'ai porté sinon je pense que je n'aurais même pas pu dire quoi que ce soit).

Je pris une grande inspiration pour essayer de me calmer et attendis qu'elle annonce ce qui allait se passer.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Mer 1 Juin - 21:25

Je redevins sérieuse lorsqu'Akira me fusilla du regard. Bon, autant que je cache mon amusement... Je le laissai partir dans une ruelle, m'arrêtant devant une petite échoppe qui vendait des éléphants en argent, attendant patiemment que le jeune homme revienne. Il fallait que je pense à regarder ses petites sculptures plus attentivement la prochaine fois que j'aurais les temps... Je relevai la tête lorsqu'Akira revint, avant de lever les yeux au ciel, un peu agacée. Il n'a pas supporté que l'homme le regarde, ou passe sa main sur sa taille, mais il ne se gênait pas pour me reluquer...

_ Dans quelques années, si tu en a besoin pour une mission tu recommencera, crois-moi. Ce que tu as fait, c'est très catholique par rapport à une de mes missions...

Mais cet épisode était un mauvais exemple, le physique de mon interlocuteur m'avait fortement... Aidé. Je regardai rapidement autour de nous, avant de reposer les yeux sur Akira.

_ Je te laisse tranquille pour le moment, tu peux te balader comme tu le souhaite jusqu'à la tombée de la nuit. Ramène de quoi manger, de préférence du pays, et si, encore mieux, tu peux trouver quelque chose de végétarien, ce serait parfait...

Je lui donnai quelques billets, ce que j'estimais assez pour payer à manger -Et se ramener quelque chose s'il le voulait, j'estimais qu'il l'avait mérité- et lui adressai un petit sourire pour le congédier avant de partir vers l'hôtel. Nous étions partis depuis une petite heure environ, et mon retour seule pourra passer inaperçu. Je pris les deux clés de nos chambres, sachant qu'Akira rentrerait surement par la fenêtre, avant de rentrer dans ma propre chambre. Posant les clés sur la table de chevet, j'entrouvris la fenêtre avant d'enlever mon sari, et de prendre une douche fraiche. Enfilant un short et un débardeur blanc, je relevai mes cheveux en une couette haute, avant de m'installer sur le bureau avec la malette. L'ouvrant, j'allumais l'ordinateur et installai les matériaux nécessaires avant de mettre un casque sur mes oreilles. Je pris quelques secondes pour capter la bonne fréquence, avant de retrouver l'appareil de l'indien. Pas d'activité pour le moment.

Je posai le casque sur mon cou, regardant par la fenêtre en attendant un appel. Les bruits de la foule et de la musique me parvenaient, tênue, comme une mélodie envoutante. Le souk devait être magnifique à cette heure-là de la journée... Les odeurs d'épices, de curry, et de cuisine traditionnelle me donnait presque faim, et j'attendis avec impatience qu'Akira revienne avec de quoi manger. Au moment où j'allais fermer les yeux, l'ordinateur m'indiqua qu'un appel était passé depuis le téléphone de l'indien. Reprenant le casque, je pris un carnet et un stylo pour noter les informations qui me paraissaient importantes. La conversation entre les deux hommes était plutôt banale, quoi qu'un peu étrange, aussi je pris le temps de noter ce qui se disait, nous pourrions peut-être trouver un code dans ce dialogue. Alors que je me perdais un peu dans la traduction, j'ouvris de grands yeux, presque horrifiée.

"J'ai le portrait de deux femmes à te faire faire. Je suis presque sûr qu'elles en sont elles aussi."

Pour le coup, je n'avais vraiment plus faim. Si il avait pu nous remarquer au milieu de toute cette foule, alors il était vraiment, vraiment dangereux...


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:34, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Mer 1 Juin - 23:20

Je préférai ne rien dire en voyant Mana lever les yeux au ciel et après son anecdote sur une de ses missions. Ouais ben peut-être qu'elle a l'habitude de faire ce genre de trucs mais non seulement je ne suis pas elle, mais en plus c'est ma première mission (officielle) et c'est la première fois que je dois vraiment draguer quelqu'un et le pompon, c'est que c'était un mec. Ça aurait été une fille, même si je me serais senti plutôt con, vu que ce n'est pas mon truc ce genre de plan, j'aurais eu beaucoup moins de mal, même si elle n'avait pas été terrible. Mais là c'était un mec. Je ne sais pas si ça lui est arrivé de devoir draguer des filles, encore moins si ça lui est arrivé souvent mais elle ne devait pas être franchement à l'aise la première fois.

Mais bon, c'était fait et il n'avait pas eu le temps de trop en profiter. Le plus dur devait être passé. Mana finit par me congédier et me laissa le champs libre pour le reste de l'après-midi. Je pris les billets qu'elle me donna et lui rendis son sourire, content que ce soit terminé et que ça commence à aller mieux avec Mana.

"Merci." La remerciai-je avant qu'elle ne s'en aille.

Je me demandais encore comment j'allais pouvoir acheter ce qu'elle m'avait demandé avec mon vocabulaire très limité en anglais mais bon, je devrais finir par m'en tirer. Lorsqu'elle disparut de mon champs de vision, je décidai de me détendre un peu et me mis en marche tranquillement. Je plongeai ma main dans ma poche et en sortis mon paquet de cigarettes et mon briquet. J'en sortis une et l'allumai avant remettre le reste dans ma poche.

Tout en la savourant, je regardai les alentours. On aurait un peu dit un marché : il y avait des gens qui vendaient des choses un peu partout. Lorsque ma cigarette fut finie, j'écrasai le mégot au sol avant de me rendre dans une nouvelle ruelle déserte et me transformai en corbeau avant de prendre mon envol. Je survolai les bâtiments de la ville en savourant le bienêtre que me procurait la sensation du vol. Puis j'eus une idée : Anikeï m'avait dit de ne plus chercher à prendre une forme animale à part le Corbeau et le Guépard mais pourtant la dernière fois que je l'ai vu, j'avais réussi à enchaîner des transformations animales sans qu'il n'y ait de soucis. Alors pourquoi il m'avait interdit de le faire?

Je pris suffisamment d'altitude pour n'être vu par personne et pris la forme d'un Aigle. Je me mis alors à décrire des cercles au-dessus du "marché" en restant aussi silencieux que possible. J'apercevais presque chaque chose qui s'y passait et je finis par apercevoir un marchand de poissons. Dès que la voix fut libre, je descendis en pic droit sur lui, les serres ouverts et en attrapai un en même temps que je remontai dans les airs couvert par les cris et probablement insultes du marchands.

Ce ne fut que lorsque j'entendis un coup de feu et que je sentis une violente douleur dans l'aile que je repris mes esprits. La balle avait traversé l'aile mais la douleur m'empêcha de voler correctement et je commençai à tomber au sol en tentant vainement de battre des ailes pour reprendre de l'altitude, laissant tomber le poisson que j'avais volé. J'atterris sur le toit d'une maison pas très haute de la rue.

Je redevins humain et serrai les dents pour tenter de contenir la douleur qui me traversait le bras. Je changeai mon haut en un t-shirt noir à manches courtes et regardai l'état de mon bras. Il saignait pas mal mais la balle l'avait traversé et ne s'y trouvait donc plus. La douleur était plutôt forte mais tout de même supportable (à côté d'un bras coupé, ce n'était pas trop méchant). Je fis apparaître une manche longue de t-shirt à défaut de pouvoir faire apparaître des bandages et la recouvris d'eau pour ensuite essuyer le sang qui recouvrait désormais tout mon bras. J'en fis ensuite apparaître une autre et m'en servis comme bandage autour des deux plaies que j'avais désormais au bras.

Je regardai le résultat que ça donnait. Il faudra que je le change d'ici une ou eux heures mais en attendant, ça devrait aller. Je pestai intérieurement contre le marchand qui m'avait tiré dessus et contre moi. Bon sang mais qu'est-ce qui ne va pas avec mon pouvoir? Pourquoi je n'arrive pas à me transformer en ce que je veux et me contrôler? Et comment ça se fait que lorsqu'Anikeï était là, j'y étais arrivé et plus maintenant? Il n'avait rien fait pourtant à part attendre que je lui montre mon soucis. Qu'est-ce qu'il avait que les autres n'ont pas pour que ça marche avec lui et pas autrement bon sang?

"Bon sang mais il faut faire quoi pour que ça marche?"
Pestai-je en abattant mon poing contre une tuile (et en me faisant mal au passage).

Je tentai de lever le bras mais ça me faisait trop mal pour le moment. Et merde, pas moyen de voler dans cet état et je n'avais pas envie d'aller me faire soigner. Je refis apparaître mon costume et me laissai tomber du toit pour atterrir dans la rue opposée à celle où se trouvait le marchand au cas où il aurait des soupçons.

*Ça va aller?*

*Oui, ne t'en fais pas. Ça va de ton côté? Tu as trouvé un bon coin?*

*Ça va, pas de soucis.*

Je finis par trouver une sorte de bar-café et m'y rendis. Je commandai une Vodka (je ne pense pas qu'ils aient de Sake ici) et passai une bonne partie de l'après-midi ici en buvant lentement pour éviter de rentrer saoul et de gaspiller l'argent du repas. Alors que j'entamais mon troisième et dernière verre, mon portable sonna.

Je le sortis de ma poche pour voir qui c'était. Appel masqué. Je me décidai finalement à répondre et portai mon portable à l'oreille.

"Allo?"

Mais il n'y avait aucun son à l'autre bout du fil.

"Allo?" Répétai-je un peu plus fort au cas où la personne n'aurait pas entendu.

Mais toujours rien. J'attendis quelques secondes au cas où je finirais par entendre un son ou que la personne se déciderait à parler mais rien de tout ça ne se produisit.

"Aaaallo..." Répétai-je d'une voix lasse.

Puis la personne raccrocha. Je regardai mon portable, les sourcils froncés. J'aime quand ça me fait ça. Ça devait être un faux numéro et la personne s'est sentie conne et a préféré ne rien dire (ou alors c'était Mana qui vérifiait si le numéro que je lui avais donné n'était pas une connerie mais je pense qu'elle aurait au moins dit que c'était elle). Bah, au pire ça rappellera si c'était pour moi.

Je payai l'addition (le vendeur m'aida en voyant que je galérais avec cette monnaie) puis sortis. Alors que j'allais chercher un endroit où l'on vendait à manger, je sentis quelque chose d'humide coller le long de mon bras. Je n'eus pas besoin de regarder : déjà je me doutais de ce que c'était mais avec mon nouvel odorat, l'odeur de mon sang m'agressait le nez et me faisait grimacer.

Je me rendis (encore) dans une ruelle déserte et changeai mon bandage de fortune ainsi que de costume avant de regagner la rue. Je finis par apercevoir un établissement qui semblait vendre ce dont j'avais besoin. J'eus de la chance : il n'y avais pas grand monde et ce que j'avais à lui demander, c'était dans mes cordes niveau vocabulaire et le vendeur avait l'air plutôt sympa.

Lorsque je sortis, une poche remplie dans la main, j'avais encore un peu d'argent. Sur le chemin du retour à l'hôtel, je m'arrêtai devant un marchand (pas de poissons cette fois) qui vendait des sortes de pendentifs. Je lui montrai la monnaie qu'il me restait et lui demandais si je pouvais acheter quelque chose avec. Il hésita (apparemment, ça voulait dire non vu son air) puis il m'en proposa trois différent et me dit d'en choisir un, ce que je fis. Je partis en le remerciant avec un sourire avant de regagner l'hôtel.

J'étais frustré de ne pas pouvoir rentrer en passant par la fenêtre mais je me consolai en me disant qu'avec la poche de bouffe, je n'aurais pas pu le faire de toute façon. L'homme à la réception me reconnu et me dit que Mana avait pris les deux clés et que je pouvais donc monter à l'étage. Après l'avoir remercié, je montai les escaliers et une fois devant la porte de la chambre de Mana, je frappai trois coups. Ce n'étais pas la peine de dire qui c'était, elle devait avoir reconnu mon énergie ou ma vitalité ou un truc comme ça que seuls les Guérisseurs peuvent sentir.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Jeu 2 Juin - 13:05

Je me forçai a respirer calmement pour ne pas m'affoler. Il ne nous avait vu qu'une fois, de plus Akira était protégé par son pouvoir de Morphe. Quand à moi, j'étais suffisamment expérimentée pour ne pas me faire repérer. La conversation s'était terminé entre temps, avec un rendez-vous fixé pour demain en fin d'après-midi. Le pisteur dans son portable nous donnera la position exacte de ce rendez-vous. Posant le casque sur le bureau, je réfléchis rapidement à ce que nous allons devoir faire. Il faudra que l'on rentre chez l'indien cette nuit pour installer les micros et éventuellement des caméras, mais nous allons devoir être encore plus discret...

Je sentis l'énergie vitale d'Akira alors qu'il entrait dans l'hôtel, mais était trop concentrée pour remarquer qu'il y avait un problème. Lorsqu'il toquait à la porte, je me levai et ouvris la porte. Je regardai Akira, le déchargeai de son sac de nourriture avant de m'arrêter dans mon élan. Il était blessé au bras. Fronçant légèrement les sourcils, je le pris par le poignet du bras indemne, avant de poser le sac sur le bureau. Faisant assoir le brun sur le lit, je déchirais la manche de son haut, ne parlant pas, encore toute à ma réflexion. La blessure était assez grave, la balle avait traversée le bras. Encore une ou deux heures et il tombait en anémie.

Posant mes mains au dessus de la plaie, je soignai la blessure d'Akira, réfléchissant toujours.

...

La balle ?!

Je relevai les yeux vers Akira, je haussai les sourcils, cachant mon étonnement et mon début d'angoisse. J'étais tellement occupée à penser à un plan qui ne nous mettrait pas en danger que je n'avais accordé que peu d'importance à la nature de sa blessure.

_ Qui est-ce qui t'a tiré dessus ?... Il faudra que je te parle de ce que j'ai entendu, on le fera après manger, d'accord ?


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:36, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Akira le Jeu 2 Juin - 18:12

Une fois libéré de la poche contenant le repas, j'étais parti pour me diriger vers la fenêtre (je voulais m'y accouder pour regarder tranquillement l'extérieur) mais Mana m'attrapa par le poignet de mon bras de valide (j'avais eu "de la chance" : le bras sur lequel je m'étais fait tirer était celui qui me faisait encore un peu souffrir). Sur le coup, je faillis perdre l'équilibre et me casser la figure au sol.

Avant que je ne puisse protester (je me doutais qu'elle avait senti que j'avais un truc qui n'allait pas), elle me fit m'asseoir sur le lit et... me déchira ma manche. Sur le coup, ça me parut tellement suspect que je commençai à douter que ce soit à cause de ma blessure qu'elle agissait ainsi et du coup, je n'eus même pas l'occasion de lui dire que je ne voulais pas de soins et me soigna tout de suite.

Par contre sa question me surprit. Comment elle savait qu'on m'avait tiré dessus? J'aurais très bien pu m'empaler le bras sur quelque chose de solide et de fin et non pas m'être pris une balle. Je savais que les Guérisseurs pouvaient repérer les blessures et maladies et connaître précisément leur état de gravité mais pas en connaître la cause.

Enfin bon, je me contentai de hausser les épaules avec un petit sourire rassurant.

"Mauvaise utilisation de mon pouvoir et ça a un peu dégénéré mais rien de grave." Lui répondis-je en jetant un coup d’œil à mon bras désormais guéri.

Je repris mon apparence normale ainsi que les fringues que j'avais avant d'arriver ici (mais des propres).

"Merci. Mais vous n'étiez pas obligée." Lui dis-je, tout de même gêné qu'elle ait dû faire ça.

Je haussai un sourcil lorsqu'elle parla de ce qu'elle avait entendu. Oula, ça n'a pas l'air d'être rassurant pour qu'elle le mentionne directement et puis elle avait l'air assez perdue dans ses pensées, c'était probablement à cause de ça. Mais ça ne devait pas non plus être hyper inquiétant si ça pouvait attendre la fin du repas. Je hochai donc la tête.

Je pris juste le temps d'aller dans ma chambre pour aller prendre le reste de ma bouteille de Sake dans mon sac puis nous nous mîmes à manger. Craignant de trop déranger Mana et de salir sa chambre (je ne sais pas si c'est une maniaque ou non et je préfère éviter de prendre le risque), je mangeai assis sur le rebord de la fenêtre et regardant progressivement le ciel changer de couleur au fur et à mesure que le soleil continuait de se coucher.

C'était la première fois que je goûtais à ce genre de cuisine et ce n'était pas mauvais (en même temps, c'est rare quand je trouve le moyen de ne pas avaler quelque chose qui se mange). Je regrettai juste de ne pas avoir eu assez d'argent pour en acheter davantage. Lorsque j'eus fini, je revins vers le bureau et tassai mes déchets dans la poche. Je me passai la main sur la nuque avant de me lancer.

"Au fait."

Je m'avançai vers Mana en plongeant ma main dans ma poche.

"Tenez." Dis-je en lui tendant le pendentif que j'avais acheté.

"C'est pas grand chose je sais mais je sais que vous aimez les objets souvenirs et je n'ai pas vu celui-là quand vous me les avais montré. Et puis... enfin je veux dire... Je suis désolé d'être dans vos pattes dans votre mission." Dis-je en me retenant d'ajouter "alors que vous ne me supportez pas" mais même si c'est vrai, j'avais peur qu'elle prenne ça comme une sorte de provocation alors que c'était juste un constat.

Ok, un pendentif bon marché ce n'est pas le pied pour présenter ses excuses mais non seulement je doutais qu'elle les accepte mais en plus je n'avais pas d'argent pour acheter mieux.

"Enfin si vous n'en voulais pas, quelque soit la raison, vous pouvez le jeter."
Dis-je avec un petit rire gêné, me sentant idiot.

Ne voulant pas me sentir plus bête plus longtemps (ni trop flasher sur sa tenue) je m'éloignai d'elle pour retourner vers la fenêtre pour attendre qu'elle finisse de manger et soit prête à parler de ce qu'elle avait entendu.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Mana le Jeu 2 Juin - 19:30

Je soupirai légèrement, tout de même un peu soucieuse. Si c'était dû à son pouvoir... Peut-être que l'homme avait déjà pris Akira en chasse. Mais c'était tout de même peu probable. Je me levai du lit pour regarder ce qu'Akira avait pris à manger, souriant en voyant un plat qui non seulement avait l'air bon, mais en plus était végétarien. Je relevai le regard vers Akira lorsqu'il me remercia, reportant immédiatement mon attention sur le sac. Voir de la nourriture m'avait rendu l'appetit et je n'avais qu'une hâte : me mettre à manger.

_ Je te l'ai dit, je ne tiens pas à ramener un cadavre au Valhalla. Après quelques heures comme ça, tu seras mort d'anémie.

Je le laissai partir et attrapai mon plat et une bouteille, avant de m'assoir en tailleur sur mon lit. Je vis Akira revenir et commencer à manger sur le bord de la fenêtre. Surveillant l'écran de l'ordinateur pour être rapidement alertée si il avait un autre appel, j'oubliai un peu sa présence. Je me rendis alors compte que je n'avais pas mangé depuis deux jours et pas dormi non plus. Mais je ne m'en plaignais pas, j'avais l'habitude, pendant les missions, de ne plus suivre mes habitudes ou un cycle normal de sommeil. Je relevai la tête lorsqu'Akira me tendit quelque chose, la bouche pleine de ce qui me semblait être des pâtes au sésame avec une sauce au curry délicieuse. Le regardant avec de grands yeux, je posai ma fourchette et pris le pendentif qu'il me tendait, avalant ma bouchée -Ou plutôt mon énorme bouchée-.

Observant le bijou, je souris, regardant le jeune homme qui s'était rapproché de la fenêtre. Finissant rapidement mon plat, je mis le tout à la poubelle avant d'attraper la chaine qui pendait autour de mon cou. Un pendentif en malachite y pendait, et j'y rajoutai l'amulette d'Akira. Faisant glisser le tout sous mon haut, je m'approchai de la fenêtre pour regarder dehors.

_ Merci, c'est gentil à toi. Tout à l'heure, j'ai entendu une conversation entre notre indien et une autre homme. Un rendez-vous est fixé je ne sais pas encore où demain en fin d'après-midi et... Il nous a remarqué. Enfin, il a remarqué ta transformation. Il pense que nous faisons partie d'une organisation, celle qu'il surveille. Si il ne se trompe pas... Il a vraiment trouvé le Valhalla. Il faut que nous posions les micros et des caméras chez lui, et le surveiller plus que continuellement. Nous devons avoir des preuves de ce qu'il cherche.


Dernière édition par Mana le Mer 3 Aoû - 19:38, édité 1 fois


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: {/!\} Hama āpakō dēkhanē kē li'ē.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum