Retour aux sources [Privé]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Sam 28 Mai - 20:53

Voir Akira aussi mal à l'aise après sa bourde calma un peu ma colère indignée. Je plissai le regard quand il s'excusa, et finis par soupirer.

- Pour moi si, ça a une signification justement. Mais puisque tu t'es excusé, et que tu affirmes que c'est une mauvaise formulation de ta part... je n'ai plus qu'à mettre mon ressentiment de côté : ça sert à rien de t'accabler de reproches. L'incident est clos.

Je secouais résolument la tête en signe de négation à sa proposition, et répliquai d'une voix ferme.

- C'est totalement hors de question. Dans la vie, on a rien sans rien, il serait injuste que tu doives faire un effort sans rien en retour. Donc si tu me promets de faire attention, de mon côté j'arrêterais de te vanner sur ce sujet qui semble t'être inconfortable. Pour faire simple, il n'y a que de la part d'Hishigi que j'accepte plus ou moins les plaisanteries sur mon âge, parce que je sais que chez lui, il n'y aura ni mépris ni condescendance. Juste l'expression de son côté paternel, qui est d'ailleurs un peu trop exacerbé à mon goût,
ajoutais-je avec un grimace.

Non parce que sa manie presque instinctive de me tapoter la tête comme si j'étais sa fille de 3 ans... je ne sais toujours pas comment l'interpréter...

En entendant son explication, je me retins très difficilement d'exploser de rire, tellement sa vision des choses était enfantine et naïve. Un sourire amusé se dessina tout de même rapidement sur mes lèvres, mais bien loin de ma moquerie habituelle.

*Les mineurs ? Purs ? Inoffensifs ? insouciants ? De ce que j'ai pu voir dans tes souvenirs, rien de tout ça ne te correponds... es-tu certaines d'avoir été mineur un jour ?*
*Arrête de te foutre de moi, j'ai suffisamment de mal à me retenir de rire !*


En tout cas, cette explication avait eu le don d'enlever toute animosité chez moi, et par conséquent d'alléger l'atmosphère.

- Dans ce cas, je suis très forte : j'ai tout compris ! Wink Tu vas sauter au plafond alors, si je te dis que chez moi, la majorité sexuelle c'est 14 ans... sans oublier que nous sommes considérés comme majeurs à 18 ans, donc du point de vue de la législation de mon pays, tu n'étais pas en tord. Maintenant, faut savoir que nous vivons actuellement sur le sol Américain, et les lois disent qu'on est sexuellement majeur à 16 ou 18 ans (on est dans les Rocheuses, donc à cheval sur plusieurs états), et majeur tout court à 18 ans (dans notre région du moins). Donc sur les 3 pays qui nous concerne, nous étions majeurs tout les deux et sur tous les points dans deux pays. Mais j'ai compris le soucis, t'inquiète pas : tous est dans ta tête, de part ton raisonnement. Qui est d'ailleurs aussi mignon qu'improbable.

A la conclusion de son explication, j'étais bien plus détendue, les corps en appuis sur mes mains derrière moi.

- Me voilà plus rassurée. Comme je te l'ai déjà dis il me semble, je ne fais ça que pour "jouer", prendre du plaisir, bref m'amuser. Ca m'aurais gravement fait chier d'être reléguée au rôle de roue de secours... dis-je avec une grimace de dégout, avant de faire face à Akira, un sourire léger sur les lèvres. Mais "tout est bien qui fini bien" comme on dit Wink Et ton raisonnement a beau être étrange (et un peu prétentieux vu que t'es majeur), il n'en est pas pour autant anormal. C'est juste une belle utopie.

Je ne rajoutais rien lorsqu'il m'avoua qu'il aurait sûrement cédé, mais mon léger sourire se suffisait à lui même.

Je serrai les mâchoires en relevant le nouveau lapsus d'Akira. Je ne trouvais même plus de qualificatif pour décrire les "entrainements" que lui faisait subir Anikeï...

- Ok, donc après avoir été joyeusement ébouillanté par Toto, j'insistais bien sur son lapsus, tu es parvenu à te transformer en n'importe quel animal, mais c'est une fois Istari que ça a recommencé à déconner... c'est ça ? Ou alors c'était déjà comme ça avant ton passage ? Parce que dans ce cas, ma nouvelle hypothèse est la suivante : le passage Istari a rendu plus dominant l'instinct animal chez toi... et ça ne marche pas avec le corbeau et le guépard parce que comme avant tu n'arrivais à te transformer qu'en ça, ton corps, ton esprit etc... se sont parfaitement habitués à ces formes, sans être influencés par le coté animal. En temps que non morphe, à part les conseils que je t'ai donné plus tôt, je te suggère d'aller faire un tour à la bibli : certains Anciens ont justement écrit des livres aux sujet des pouvoirs pour les générations futures. Tu trouveras peut être ton bonheur, va savoir...

Fenrir releva les babines en un rictus amusé (même si là, ça fait un peu sadique) en entendant la réponse d'Akira à sa proposition.

- Il tient à te dire que vu comment c'est partit avec Anikeï, ta survie semble compromise, et te suggère de d'abord viser l'année prochaine avant de voir dans 10 ans. Ah, et il dit que c'est dommage que tu refuse, ça aurait pu être... Hum... "amusant".

Je lançais un regard faussement désolé à Akira, tandis que Fenrir agitait doucement le bout de sa queue, en signe d'amusement, les oreilles en avant.

Je haussais des épaules quand il changea d'avis au sujet du transfère d'énergie, et me redressai pour m'approcher de lui.

- Si je te l'ai proposé, c'est que moi aussi j'en aurait bien profité. Mais ta réaction est compréhensive, et prouve qu'en plus tu possède une certaine dose de tact... je ne vais donc pas te sauter dessus pour cette fois, conclus-je avec désinvolture.

Fenrir s'ébroua pour montrer à Akira que son test ne le dérangeait pas plus que ça, et revint vers le bord pour poser sa tête dessus et attendre la suite des évènement.

- Et si jamais ton pouvoir fait encore des siennes, ne t'inquiète pas: Fenrir est ce qu'on appelle un "mâle alpha", c'est à dire qu'il est extrêmement dominant. Donc transforme toi sans crainte : si c'est bel et bien un soucis d'instinct, le loup en toi saura se tenir à carreaux, même s'il est aussi un dominant. Si c'est pas le cas, il suffira à Fenrir de t'immobiliser le temps que tu reprennes tes esprits (il me promet de faire attention à ton corps), c'est tout.

J'avançais ma main et juste histoire de l'embêter, le contacte pour lui offrir mon énergie consista en lui pincer le nez U_U

*Et tu en es fière ?*
*Plutôt, oui *

- N'oublie pas de me montrer la totale du samouraï après ton test, hein ! Kimono, sabre, dague révolver etc... !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Sam 28 Mai - 22:44

Azylis avait l'air de se détendre, preuve qu'elle me croyait mais je m'en voulais quand même d'avoir autant gaffé. Même si je savais que je n'avais pas fait exprès vu que c'était un lapsus et rien d'autre, je n'aimais pas l'idée de l'avoir blessée ainsi.

"Merci." Répondis-je doucement avec un hochement de la tête lorsqu'elle accepta mes excuses.

Je me mordis la lèvre inférieure en l'entendant dire qu'elle ne me vannerait quand même pas. Je n'ai jamais vraiment aimé les phrases TROP bien formulées dans une discussion. Ça donnait un aspect formel, trop sérieux etc. à la conversation et je ne me vois pas sortir de grandes et belles formulations comme ça dans une conversation entre amis. Pour moi, utiliser ce genre de formulation ça se fait surtout devant un supérieur ou quelqu'un qu'on veut impressionner (ou du moins qu'il nous considère un minimum au sérieux), même si je trouve que ça donne plus un air de coincé qu'impressionnant.

*Très charmant.*

*Merci.*

Bon après je savais que c'était aussi pour éviter tout quiproquo qu'elle parlait comme ça (mais ça n'empêche que je je n'aime pas ce genre d'ambiance).

J'eus tout de même un sourire amusé lorsqu'elle me raconta comment était Hishigi avec elle, me rappelant un peu comment ça avait été la dernière fois qu'on avait été tous ensemble avec Rika.

Je lâchai un soupir de soulagement lorsqu'elle dit avoir réussi à comprendre même si ça se voyait qu'elle se retenait de rire ou de me lancer une vanne en pleine poire (ou les deux, ce n'est pas impossible). J'eus un bug lorsqu'elle me dit que chez eux c'était quatorze ans (tu m'étonnes qu'ils se reproduisent autant les chinois).

"Ah ouais quand même!"


Son cours de Géo m'embrouilla un peu mais en gros, j'en compris que j'avais encore moins de raisons de m'en faire à ce sujet. J'eus un air blasé au mot "mignon". Je savais bien que ça allait me retomber à la figure un moment ou un autre. Mais bon, au moins il n'y avait plus la tension de tout à l'heure, c'est déjà ça.

J'adressai un sourire désolé à Azylis lorsqu'elle dit être rassurée.

"Désolé."
M'excusai-je de nouveau à cause de ma bourde en me passant la main sur la nuque.

"Oui je sais qu'il est trop utopique. Un enfant, ça perd son innocence et le reste à partir du moment où il commence à parler et il n'y a pas un seul ado qui soit saint. Mais c'est plus ou moins comme ça que je le ressens à chaque fois, sûrement un truc de l'inconscient ou le subconscient ou un truc dans le genre, j'ai jamais fait de Philo." Approuvai-je avec un petit rire.

Je me mordis de nouveau les lèvres en voyant la tronche d'Aylis. Putain mais c'est quoi mon soucis avec les lapsus aujourd'hui? J'aurais mieux fait de rester au lit toute la journée tiens. J'écoutai, malgré ma frustration, les suppositions qu'elle m'apporta en fronçant les sourcils (preuve que je réfléchissais).

*Tu m'étonnes que t'aies arrêté les études.*

*Je t'emmerde.*


*Moi aussi je t'aime.*

"Ouais ça a l'air de coller. Mais c'est frustrant quand même! Quand je suis passé Istari, ça a été un moment puis paf ça a déconné. Ça aurait du être l'inverse normalement." Dis-je, frustré.

L'idée d'aller à la bibliothèque ne m'enchantait pas des masses (bibliothèque = boulot) mais bon, j'avais toujours une chance d'y trouver quelque chose. Il a bien dû y avoir des Morphes qui ont eu des soucis comme ça avec leurs transformations animales.

"J'irai jeter un œil. Si jamais de ton côté, tu trouves par hasard un truc qui pourrait m'aider, tu pourras me prévenir s'il te plaît? Si c'est une bonne info, ça me fera une dette de plus." Lui dis-je avec un sourire amusé.

Je fis une grimace en voyant la tronche que fit Fenrir.

"Mouais... j'en doute pas."
Dis-je d'un ton pas du tout convaincu.

"Et mine de rien, ça fait quand même un an et je suis toujours là (en grosse partie grâce à vous)!"
Répliquai-je fièrement.

Je lui adressai un petit sourire, jugeant tout de même préférable d'utiliser cette méthode-là (cette fois). J'eus un air moins rassuré même si elle essaya tout de même de me rassurer pour la conversation avec Fenrir.

"Euh... d'accord... Je pensais essayer de changer qu'une partie de mon corps en loup, genre la tête, pour un premier test vu que pour changer certaines parties de mon corps, je n'ai pas de soucis mais... si y a pas de soucis j'essaierais de me transformer complètement."
Dis-je en me passant de nouveau la main sur la nuque.

Je fronçai les sourcils, pas très rassuré, en la voyant approcher sa main et... pris un air blasé lorsqu'elle me pinça le nez.

"Très drôle." Ironisai-je.

Je haussai les sourcils de surprise.

"Ah je croyais qu'on allait commencer par la tenue. Ben merci." Lui dis-je avec un sourire reconnaissant.

"Même si un Samouraï n'utilise pas d'armes à feu." Dis-je avec une grimace (je n'ai jamais aimé que pas mal de gens confondent les Samouraïs à ces types qui se sont mis aux armes à feu mais je ne pouvais pas trop lui en vouloir, elle n'était pas la seule dans ce cas-là).

Lorsque je me sentis assez ressourcé, je reculai la tête pour libérer mon nez de ses doigts. Je jetai un coup d’œil à Fenrir, as très rassuré et assez angoissé de comment j'allais réagir une fois transformé et pris une grande inspiration.

"Allez j'y vais."


Une seconde plus tard, mon corps était devenu celui d'un loup gris. Seuls mes yeux noirs me différenciaient des loups ordinaires. Je regardai Azylis puis Fenrir. En le voyant, quelque chose m'incita à ne pas l'attaquer, ne pas l'approcher du tout en fait. Puis j'aperçus Tiago et là mes poils se hérissèrent et je montrai les crocs en grognant. Je commençai à m'approcher prudemment de lui, prêt à l'attaquer à tout instant. Lui aussi, il était dangereux mais lui, il fallait le chasser d'ici.

En me voyant faire, Tiago se redressa.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Dim 29 Mai - 1:15

J'étais plutôt contente de constater que la situation se résolvait facilement et rapidement. De toute façon, je n'étais pas quelqu'un de très compliquée...

* Ah bon ?*
*J'ai pas fini !!!*


... Bref, je reprends. je n'étais pas quelqu'un de très compliqué au final : tant qu'on me faisait des excuses convenables et sincères (le deuxième point étant le plus important) et que la faute n'était pas trop grave, je pardonnais facilement. En fait, je n'étais rancunière que si la faute avait des conséquences pouvant être graves, si la personne m'avait manqué de respect volontairement, si elle m'avait blessée trop profondément...

*Et si la tronche du type ne te revient pas*

*... aussi*


... ce qui n'était pas le cas ici. Je n'avais donc eu aucun mal à pardonner à Akira, d'autant plus qu'il semblait vraiment s'en vouloir pour le coup.
Je levais les yeux au ciel avec amusement lorsqu'il s'excusa encore une fois, et lui fis une pichenette entre les yeux.

- Je sais qu'on dit qu'il "en vaut mieux trop que pas assez", mais quand même ! Me moquais-je gentiment. J'ai compris que tu étais désolé, pas la peine de te répandre en excuses comme ça : je ne me souviens pas avoir réclamé ta tête Wink

Je penchai la tête sur le coté pendant son explication, hochant la tête en signe d'approbation.

- Je dirais plutôt qu'une enfant perd de son innocence dès qu'il commence à penser par lui même, mais sinon je suis tout à fait d'accord avec toi. Quant à la philo...

Je fis un geste pour lui montrer que ça me passait trèèèèèès loin au dessus de la tête.
Je lâchai un petit rire amusé en le voyant s'agacer tout seul au sujet de son pouvoir.

- Je comprends ta frustration, c'est à peu près ce que j'ai ressentis lorsque je suis passée Heren Istarion, et que j'ai du apprendre à utiliser mon pouvoir de guérison. Moi qui avait passé 2 ans ici, et un an en pleine possession de mes pouvoirs parfaitement maitrisés... il a fallut que je retape tout un apprentissage avec le nouveau qui merdait sérieusement. T'inquiète pas va, tu finiras bien par tout maitriser parfaitement. Suffit d'être patient et... ptain, voilà que je parle comme mon Maitre ! M'exclamais-je stupéfaite. Va falloir que je me calme : ça ne me va pas du tout !

J'en connais un à qui ça ferait bien rire...

*Je suis certain qu'Aster aurait trouvé ça très amusant*
*Tu m'étonnes...*


Je réalisais tout à coup que j'arborais un sourire doux à la Ylis, et me repris immédiatement.

- Tu vois ! Ça me pousse à arborer des sourire nigauds ! Ça craint ! M'indignais-je faussement. Quant aux informations, ne compte pas trop sur moi : je ne côtoie pas suffisamment de morphes pour pouvoir t'être utile. Si je te ramène une info utile, ça relèvera du miracle ! Ris-je.

Mon sourire devint moqueur devant sa réflexion sur sa longévité.

- Ouais, ben commence par viser 2012 avant 2021, et on verra si t'es toujours là... une fois valar, tu décideras peut être de partir t'installer je ne sais où, qui sait ? précisais-je avec un sourire en coin, pour ne pas qu'il croit que je pensais qu'il allait mourir demain (même si la tournure de ma phrase guidait volontairement vers cette conclusion, pour mieux la contredire ensuite).

Je secouais la tête lorsqu'il m'avoua d'abord penser se transformer partiellement.

- Je doute que ça marche, puisque ton côté humain serait encore trop présent... et puis j'ai pas envie de faire des cauchemars cette nuit, parce que tu t'es transformé en un truc bizarre ! Voir Anubis (un dieu égyptien à tête de chacal et corps humain) en image est une chose, mais voir un machin semblable pour de vrai, s'en est une autre !
Plaisantais-je.

Je ris devant son air blasé quand je lui pinçai le nez.

- Je trouve aussi ! répliquais-je avec un clin d'oeil.

Je secouais ensuite la tête.

- Non, le coup du samouraï c'est pour mon plaisir personnel. Le test du loup, c'est utile à long terme pour toi, c'est donc prioritaire Wink

Je penchai la tête sur le côté suite à sa correction.

- Alors une fois que le pays s'est modernisé, qu'ils utilisaient à la fois les sabres et les armes à feu, ce n'étaient plus des samouraïs ? C'est compliqué votre histoire...


Une fois qu'il se sentit prêt pour sa transformation, je me reculais pour me mettre à côté de Fenrir, et attendis la suite... qui sembla un peu trop vite tourner au vinaigre.

*Ca fait vraiment bizarre de le voir ainsi... on dirait qu'il n'est plus lui même...*
*Oui, ce n'est plus vraiment Akira... il a le même regard qu'un prédateur...*


Fenrir poussa un grognement sourd pour rappeler Akira vers nous, avant qu'il ne fasse quelque chose qu'il regretterait à mort. Son grognement s'intensifia quand le loup-Akira commença à se diriger vers Tiago.

*Pas terrible ça... le griffon ne pourra pas se défendre à fond si c'est Akira qui l'attaque...*

Tandis qu'il sortait de l'eau, je froissai l'emballage des croissants en une boule bien compacte, et la balançais sur Akira. Elle le frappa au niveau de son oreille, puis j'émis un sifflement strident pour attirer son attention.

- Arrête, Tiago est un trop gros morceau pour toi... lui dis-je tranquillement, comme si je m'adressai à un petit enfant et non à un loup en pleine chasse.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Dim 29 Mai - 18:28

Je me contentai de maintenir mon sourire désolé à sa remarque. Ça n'empêchait que je m'en voulais d'avoir gaffé comme ça, bon ok on pouvait dire que dans un sens je lui retournais l’ascenseur lorsque c'est elle qui m'avait vraiment blessé lorsqu'elle s'était servie de mon premier Katana comme d'un simple outil mais non seulement ça aurait fait de moi un bel hypocrite vu que j'avais accepté ses "excuses" et puis ce n'était pas une raison pour faire la même chose de mon côté.

Je rigolai.

"Mine de rien, on doit se sentir super intelligent quand on est calé en Philo."

J'ai essayé de m'y pencher une fois pour voir si c'était si dur que ça. Quand j'ai tilté que je lisais pour la cinquième fois la même ligne sans l'avoir comprise, j'ai compris que ce n'était pas pour moi ce genre de truc. J'écoutai avec intérêt son expérience pour ses pouvoirs.

"D'ailleurs comment vous l'avez votre nouveau pouvoir? Il apparaît après une sorte de cérémonie ou c'est l'ex Heren Istarion qui vous le "donne" ou un truc comme ça?"


Je savais que je ne vivrai jamais ce genre d'expérience mais c'était toujours intéressant à savoir. J'eus un sourire amusé lorsqu'elle se compara à son maître, sourire qui s'agrandit lorsque je vis le sien.

"Bah non ça craint pas. T'as l'air plus... Ylis." Dis-je en priant pour ne pas me tromper de double.

"Et si elle est une partie de toi, c'est que t'es quelqu'un de gentil toi aussi, ya pas de honte." Dis-je avec un petit rire amusé.

"Et t'inquiète pas. Je me doute que c'est pas ton domaine mais on ne sait jamais, c'est pas impossible."
Répondis-je avec un sourire.

Je pris un air blasé. Je ne savais pas vraiment comment interpréter sa dernière réplique mais je préférai ne pas le savoir (c'est mieux pour moi je crois). Par contre si je finis Valar, je me demande ce que je ferai de ma vie. Bah, je suis encore loin d'en être là, j'ai le temps. J'eus d'abord une mine confuse pour ce qu'elle dit : je me doutais qu'il y avait pas mal de chances que ça loupe mais j'étais déjà davantage sûr de garder le contrôle de moi par contre j'eus un sourire en coin. Je n'étais pas calé en mythologie égyptienne mais ça m'a toujours intéressé et il y a une époque où je m'y suis un peu penché donc je voyais de qui elle me parlait et j'eus un flash de moi entrant dans sa chambre en pleine nuit sous cette forme pour lui faire peur. Je criai "bouhaaaa!" et Azylis se réveilla en sursaut complètement nue et hurla à la mort tandis que je m'approchais d'elle. Mais Fenrir me bondit dessus et me tua sur le coup à cause de son poids mais il m'arracha tout de même la tête pour l'avaler.

Je revins à la réalité comme si je sortais d'un long cauchemar.

"T'es qu'un fou furieux incapable de reconnaître une blague d'une attaque!" Grondai-je sur Fenrir d'un air boudeur.

J'adressai un sourire reconnaissant à Azylis.

"Non, un Katana, ça représentait toutes les valeurs en lesquelles un Samouraï aspirait. Les armes à feu c'était pour ceux qui n'avaient aucun sens de l'honneur et qui ne pensaient qu'au pouvoir et elles ont marqué le début de la fin de l'ère des Samouraïs."
Dis-je d'un ton assez acide même s'il était évident que ce n'était pas envers Azylis.

Une fois sous ma forme loup, tandis que je continuais de m'approcher de Tiago, les crocs toujours en avant, je reçus quelque chose au niveau de l'oreille suivis d'un sifflement. Je me retournai et vis Azylis, toujours près de Fenrir que je ne pouvais pas approcher. Mes grognements ne firent que s'accentuer. Je finis par lever le museau en l'air et poussai un long hurlement pour essayer d'appeler les loups qui se trouvaient dans les environs ou dans la forêt.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Mer 1 Juin - 3:15

Mon regard devint énigmatique, et mon sourire mystérieux.

- En fait... la réponse est très simple. Je n'ai pas le droit de te le dire. Je ne peux pas en parler à ceux qui ne se destinent pas à devenir Heren Istarion. Et quand bien même il se révélait un jour que tu étais le prochain Heren eau, ce ne serait pas à moi de tout te révéler, mais à Anikeï. Ne le prends pas mal, c'est l'une des dernière exigences de mon Maitre, et je me refuse de passer outre. On verra dans le futur ce qu'il en retourne,
conclus-je avec un clin d'oeil.

Je fis une grimace lorsqu'il me compara à Ylis.

- Si ça craint... du moins, moi je dis que ça craint. Ca casse mon image de fermeté intouchable, j'aime pas ça... Ylis est une part infime de ma personalité, c'est déjà beaucoup trop. De plus, je ne suis gentille que quand ça m'arrange ou que j'en tire quelque chose de satisfaisant,
dis-je avec une expression sûre de moi, assumant totalement mon caractère... mes joues prenant une teinte rose pâle sans m'en rendre compte. Mais ma paroles, vous êtes des frères cachés avec Hishigi : lui aussi n'arrête pas de m'embêter en disant que je suis gentille à tout bout de champs... c'est à croire que ça l'amuse...

Je suis certaine que c'est ça en fait !
Mais bon sang, je ne suis pas non plus Mère Thérèsa (je crois pas en Dieu de toute façon), quoi ! Et puis plutôt mourir que ressembler à Farfaya ! ... En même temps, j'ai pu voir que ce n'était pas une sainte nitouche non plus par le passé... zut, je m'égare. Non mais sérieux, il y a vraiment plus sympa que moi, alors qu'ils arrêtent un peu de dire que je suis gentille, ça m'énerve, et ça casse mon autorité et j'ai horreur de ça !

*La bonté apporte aussi le respect tu sais ? Dans une meute, les loups alpha sont respectés car ils ont pour rôle de protéger tout le reste de la meute, et de veiller au bien être de tous*
*Je ne suis pas une louve Fenrir, et chez les humain, faire preuve de gentillesse face aux mauvaises personnes peut avoir des conséquences très gênantes, voir même très préoccupantes. Tu leur tends la main, et ils te boufferont le bras tout entier*
*Tu es trop méfiante*
*Je n'ai pas la capacité de déterminer les gens de confiance et ceux qui ne le sont pas, c'est l'un de mes plus grand handicape.*
*Et c'est notamment pour ça que je suis à tes côtés. Je ne laisserais jamais un louveteaux livré à lui même*
*Un quoi ?!*


Pour toute réponse à mon expression scandalisée, Fenrir me fit son sourire lupin dont il avait le secret. Je lâchai alors un soupire de résignation: comment lui résister ?

Je relevais un sourcil de surprise quand Akira repris la parole, me tournant vers Fenrir... qui avait les yeux écarquillés d'incompréhension (c'est comique chez un loup, je vous assure).

*Qu'est-ce que tu lui as fais ?*
*... Va savoir...*


Un grondement réprobateur mais pas menaçant résonna dans la gorge de mon animae, tandis que celui-ci fixait toujours Akira avec incompréhension suite à cette invective.

Quand Akira eut fini son explication, je frappais du poing dans la paume de ma main, limite la petite ampoule au dessus de ma tête.

- Ça y est, j'ai compris ! Et je commence (enfin) à entrevoir ton point de vue. Je suis de ce fait étonnée que tu portes les dites armes à feu, puisque tu semble ne jurer que par les samouraï... m'enfin après tout, tu fais ce que tu veux, hein.

Je constatai rapidement que le Loup avait prit le pas sur la personalité d'Akira. J'ignorai même s'il me reconnaissait... à voir son comportement avec Tiago, j'en doutais.
Je ressentit un frisson appréciateur lorsque le loup-Akira hurla, même si ça n'était pas forcément bon signe pour nous. Je pense qu'il sera ravi d'apprendre que sous sa forme de loup, c'était un dominant, bien loin d'être un soumis vu qu'il défiait Fenrir.
Au loin, une réponse résonna. Fenrir émit un grondement sourd.

*C'est le couple dominant de la meute qui vit à l'est de Valhalla*


Ignorant le nombre de meutes vivant aux alentours, je me contentais de hocher la tête, ne quittant pas Akira du regard, veillant tout de même à ne pas croiser son regard : je savais que ça aurait été un signe de provocation pour lui. Et même si je n'étais pas certaine de bien comprendre l'intégralité de la situation, je préférais éviter tout comportement équivoque : mettre Akira en colère n'était pas la meilleurs chose à faire n cet instant.

Le même hurlement que précédemment raisonna de nouveau, bien vite interrompu par la puissante réponse de Fenrir. Je souris : ce lieu était SON territoire, et il ne tolèrerait aucun viol de frontière. Il reposa son regard sur Akira, se décidant enfin à sortir silencieusement de l'eau, la queue relevée.
Il ne montrait pas les crocs, confiant de sa supériorité massive, mais n'était pas chaleureux pour autant.

*Azylis ! Qu'est-ce que tu fabriques ?!*
*Zeeeeeeen*
*Reviens tout de suite !*
*Uniquement si ça rate*


Ne quittant pas Akira des yeux, je m'avançais lentement vers lui, sans aucune allure menaçante. Mon pouvoir de guérison se concentra dans mes mains, émettant des ondes apaisantes de part sa nature bénéfique. Je m'accroupis à une distance raisonnable, et tendis lentement mes mains vers le loup, lui murmurant tout et n'importe quoi d'une vois douce et maitrisée.

*Azylis !!!*
*Au pire il me saute à la gorge, c'est tout. Arrange toi juste pour ne pas qu'il s'enfuis vers la forêt ou les montagnes : si on le paume dans la nature, je te raconte pas l'angoisse*


- Akira... se serait sympa que tu te reprennes incessamment sous peu... Akira, tu n'es pas un loup... Akira, tu es un être humain... Akira, tu es un homme de 21 ans... tu es plus âgé que moi, enfoiré... Akira, tu n'as aucune raison d'attaquer Tiago... Akira... Akira...

Je faisais exprès de répéter son prénom encore et encore, essayant de toucher quelque chose d'humain au fond de ce regard de prédateur. De son côté, Fenrir émit un nouveau grondement rauque, toujours pas menaçant, mais préventif.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Jeu 2 Juin - 3:37

"Ok, je comprends." Lui répondis-je avec un sourire rassurant.

Après tout, je ne tenais pas à tout prix à connaître la réponse, c'était plus de la curiosité qu'autre chose. Par contre, du coup je me demandai si son maître était toujours vivant ou non, parce que vu comment elle a dit ça, ça sonnait limite comme si ça avait été une de ses dernières volontés de son vivant mais ça pouvait aussi être ses dernières volontés en tant que maître. Mais bon, je ne préférai pas poser la question maintenant, peut-être une autre fois si j'en ai l'occasion.

En la voyant se justifier comme ça et surtout avec ses joues commençant à se colorer, j'éclatai de rire.

"D'accord j'ai compris, t'es une méchante fille qui est gentille que quand ça l'arrange."
Répondis-je avec un sourire amusé, riant encore légèrement.

Lorsqu'elle parla d'Hishigi pouvant être mon frère, je levai les yeux sur la gauche pour imaginer ce que ça pourrait donner. Je vis Hishigi avec une chemise bleue claire, une cravate noire, un pantalon noir, des chaussures noire (le genre de chaussure qu'on voit bien chez les riches ou les hommes d'affaire) et une paire de lunettes au visage se tenant devant moi, assis sur une table de cours, un livre de Math ouvert sur cette dernière. Puis Hishigi s'avança vers moi avant de dire "Je sais que tu n'aimes pas ça mais tu as des soucis et c'est mon rôle de grand frère de t'aider à mieux comprendre. Allez, donc on part du fait que racine de quatre donne deux et..." Manquant de m'endormir à la fois dans mon flash et en vrai, j'enchaînai sur un autre flash. On était à mon anniversaire et Hishigi m'offrit mon paquet qui contenait... un livre qui ressemblait plus à un dictionnaire qu'un livre et un CD de musique classique.

"Pas exactement non, même si je le vois bien se payer ta tête là-dessus."
Répondis-je, plus ou moins à l'aise.

Par contre, Azylis se mit soudainement à faire une drôle de tête mais vu que c'était Fenrir qu'elle fixait comme ça, je suppose qu'il lui avait dit un truc marrant (sauf pour elle). Je me retins de rire en voyant la tête qu'il faisait après que je l'ai grondé et toussotai pour reprendre contenance.

"C'est juste que... je suis sûr que si j'essayais de faire une farce à Azylis pendant la nuit... tu ne m'en laisserais pas le temps." Me justifiai-je, me sentant assez con d'avoir réagi à un flash.

J'eus un sourire gêné et me passai la main sur la nuque.

"Oui j'adore les Samouraï mais je sais que je n'en aurai jamais l'étoffe. Et puis, les conditions de vie ne sont plus du tout les mêmes qu'à l'époque et j'ai tout de même un faible pour certaines armes à feu, même si je serai toujours amoureux des lames."


Lorsque Fenrir hurla à son tour, je reculai de quelques pas, comme s'il avait essayé de m'attaquer mais restai tout de même sur mes gardes, les poils hérissés. Je savais que je ne devais et ne pouvais pas l'attaquer mais en même temps, j'étais prêt à lui bondir dessus à la moindre approche brusque ou trop proche.

Lorsqu'Azylis s'avança vers moi, je me remis à grogner férocement, ressortant les crocs. Lorsqu'elle tendit les mains vers moi, je faillis ouvrir la gueule pour les lui mordre mais quelque chose m'en empêcha sans que je ne comprenne quoi. Ça m'inquiéta et je reculai un peu, les crocs toujours dehors, comme si ce quelque chose était dangereux pour moi.

Je ne sais pas si c'était le fait d'entendre constamment mon nom ou si c'était la menace de Fenrir ou si c'était les deux mais je finis par reprendre mes esprits et m'empressai de reprendre ma forme humaine, me retrouvant à quatre pattes. Je lâchai un long soupir en laissant tomber ma tête en avant et me laissai aller à une respiration légèrement haletante.

"Incessamment sous peu... c'est trop nul comme expression, surtout dite à un loup."
Rigolai-je (mais quand même sérieux) sans relever la tête.

*Désolé Tiago, je ne voulais pas t'agresser.*


*Ne t'en fais pas.*


"Désolé. Mon corps bougeait tout seul." M'excusai-je en serrant les poings, toujours aussi frustré de ne pas m'en sortir.

Je finis par relever la tête et la tournai vers Azylis et Fenrir et leur souris doucement.

"Je te comprenais Fenrir."
Dis-je, tout de même content de ce point.

Je me laissai tomber en arrière pour me retrouver assis au sol et adressai un regard désolé à tout le monde.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Jeu 2 Juin - 5:37

Pourquoi... est-ce que j'ai l'impression qu'il se fout de moi lorsque c'est lui qui dit que je suis une "méchante fille qui est gentille quand ça l'arrange" ?

*Peut être parce que c'est le cas, qui sait ?*

*...*


- Ta phrase sonne tellement faux que j'en ai des frissons dans le dos...
marmonnais-je, blasée. Ton ironie est tellement présente qu'elle en est presque palpable...

De toute façon, j'ai toujours été une incomprise !!!

*... mais bien sûr...*
*Même par mon Animae !*
*...*


- Et t'as pas idée à quel point il aiiiime me vanner sur mon âge ou ma "gentillesse" alors qu'il SAIT que j'aime pas ça. Mais bon... Hishigi est quelqu'un à qui on ne peut pas en vouloir, c'est un fait. Il doit être la seul personne avec qui je ne me suis pas disputée à long terme... marmonnais-je à moi même, mon menton entre les doigts.

Je pouffais de rire à l'explication d'Akira au sujet de son "agression" envers Fenrir.

- En même temps... si tu veux me surprendre la nuit, il y a de grandes chance que tu surprenne Fenrir en même temps, ce qui serait une grave erreur. Il me dit qu'il n'est même pas certain que tu en réchappe avant qu'il ne réalise que c'est toi, ajoutais-je avec un peu plus de sérieux, puisqu'il s'agissait d'un détail non négligeable. A la limite, si tu tiens à me faire une blague la nuit, attends que ton flair te permette de savoir si Fen' est dans les alentours : ça te sauvera la vie... jusqu'à ce que je te mette la main dessus ! ^0^

Parce que franchement, me faire surprendre en pleine nuit n'est pas dans le top 3 des choses qui me mettent de bonne humeur...

*En tout cas... son imagination doit être débordante, si ça le fait réagir en vrai...*


Mon rire s'accentua à la pensée de Fenrir : c'est vrai que ce n'était pas la première fois que je voyais Akira perdu dans ses pensées.

- Certain "vrais" samouraïs devaient penser ainsi aussi, même s'ils portaient des armes à feu... tant que leur amour du katana était là... dis-je en laissant ma phrase en suspend, afin de lui faire comprendre que ce n'était peut être pas parce qu'on portait des armes à feu qu'on ne pouvait pas être considéré comme de vrais samouraïs, et que cela s'appliquait aussi à lui.

En voyant Akira se hérisser davantage Fenrir accentua son grondement, et je du repousser son stress de toute la force de mon esprit.

*J'espère que tu sais ce que tu fais !*

Absolument pas... mais ça, il n'était pas obligé de le savoir...
Je retins un soupir de soulagement en retrouvant l'étincelle d'humanité dans son regard. Il finit par reprendre forme humaine, et la tension qui était palpable disparu. Je fis disparaitre l'effet de mon pouvoir, avant de fixer Akira.

- "Trop nul"... j't'en foutrais moi... marmonnais-je, blasée. Vas te plaindre à Ylis si t'aime pas ma façon de parler : c'est elle qui s'amuse à lire des bouquins bizarres... c'est sa faute si je ressort des expression d'un ancien temps...

Je souris néanmoins, constatant que tout danger était à présent écarté. J'entendis fenrir se secouer afin de se sécher un peu, ce qui ne manqua pas de lui gonfler exagérément la fourrure, puis soupirer.

- Ne t'excuse pas, tu nous avais prévenus. De plus, il n'y a eut aucuns blessés ni incidents, alors... de plus, je trouve que tu as repris tes esprit assez rapidement ! Je ne sais pas si tu t'en es rendu compte, mais tu es resté ainsi même pas 3 minutes !

Je m'avançais vers lui, et me penchai avant de lui ébouriffer énergiquement les cheveux.

- Néanmoins, j'aimerais que tu évites de te transformer en prédateur si tu as des élèves aux alentours. Un valar devrait être capable de te contrer facilement, donc là pas de soucis... par contre, ça nous ferait chier que tu te transformer en cerf et que tu t'enfuis vers la forêt : c'est un coup à te faire bouffer par les loups que t'as appelé à l'instant...

Je me laissais tombée à ses côté, les bras appuyés en arrière.

- Je me demande si la légende des loups garou n'est pas plutôt du à des morphes comme toi... après tout, il a été prouvé par les Anciens que de nombreux démons ou "dieux" à l'allure bestiaire étaient en fait des morphes qui s'amusaient à effrayer les villageois ou au contraire les poussaient à leur vouer un culte. On se demande même si les dieux égyptiens n'étaient pas de ceux là ! (mais on a toujours aucunes preuves, et on en aura sûrement jamais).


Je tournais ma tête vers Akira, le regard emplit de curiosité.

- Alors, tu te sentais comment ? Tu voyais le loup agir sans pouvoir l'en empêcher, ou tu étais le loup ? Explique moi un peu comment c'était... donc tu viens de me dire que tu comprenais Fenrir. A travers des "mots" où c'était son attitude, ses mimiques, sa posture que tu parvenais à déchiffrer parfaitement ?


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Jeu 2 Juin - 7:04

Je ne répondis rien mais mon sourire amusé, limite moqueur, parlait pour moi Mais même si j'ai trouvé un autre point qui à l'air de l'emmerder, je vais éviter de trop en abuser, sinon je risque de refaire une bourde comme pour le sujet de son âge (même si je me demande comment je pourrais gaffer en disant qu'elle est gentille). J'eus un flash d'Azylis avec son sourire moqueur en train de martyriser un pauvre Domë. Une fois qu'elle eut le dos tourné, je m'approchai dudit Domë et lui dis qu'en fait, elle était gentille dans le fond. Deux secondes plus tard, le Domë faisait chier Azylis comme un gosse, mais le genre de gosse qui pourrit bien son monde en sachant qu'on ne peut rien lui dire ni rien lui faire car son père est le grand patron ou un truc du genre.

Je revins à la réalité lorsqu'elle reprit la parole (ouais finalement, je vais faire gaffe à ce que je dis sur ce sujet). J'eus un sourire amusé lorsqu'elle me raconta ce qu'Hishigi lui faisait subir et me surpris à me demander comment il avait bien pu réussir son compte sans en prendre plein la tronche (j'aurais essayé, je suis sûr qu'elle m'aurait tellement traumatisé que je sourirais autant qu'Anikeï). Mon sourire s'adoucit lorsqu'elle dit que c'était quelqu'un à qui on ne pouvait pas en vouloir. C'est vrai que je ne me voyais pas du tout lui en vouloir pour quoi que ce soit.

Finalement, soit il est en fait un beau salaud qui cache bien son jeu, soit... mince c'est quoi son nom déjà? Euh... ah oui : Edward (je ne l'ai vu qu'une fois dans ma vie et ça date) a un sacré soucis affectif pour ne pas l'apprécier.

Je fis une grimace lorsqu'elle traduisit les pensées de Fenrir.

"Ben tu vois? J'avais raison!" Dis-je à Fenrir en croisant les bras, sur le même ton que si je l'accusais d'avoir menti.

Je fis une autre grimace à la petite phrase de fin d'Azylis. Ouais pas faux : même si je doute qu'elle chercherait vraiment à me tuer, je pense qu'elle se vengerait en me faisant un truc bien pire. Finalement, je réserve le coup de la frousse nocturne que si c'est elle qui me fait un sale coup en premier et si mon odorat s'améliore encore (mes sens s'étaient un peu affiné au moment de la mission qu'Anikeï m'avait faite faire mais ils ne s'étaient pas développés à ce point non plus).

Je haussai les épaules avec une mine confuse.

"Là j'en sais rien du tout. Même si ce genre de Samouraïs a exister, et qu'à quelques détails près je fais comme eux, je ne les aime pas vu que les armes à feu ont énormément joué dans leur extinction." Dis-je en me mordant le coin de la lèvre inférieure.

Un nouveau rire m'échappa lorsqu'elle expliqua son expression de vieux. Par contre, je m'arrêtai aussitôt de rire et même de sourire lorsqu'elle m'annonça combien de temps j'étais resté transformé. Trois minutes? Tant que ça? Je ne réagis pas lorsqu'elle m'ébouriffa les cheveux et n'écoutai que distraitement sa demande.

"Je crois qu'avant de trouver une solution sûre je ne recommencerai pas."
Lui répondis-je en sentant mon cœur battre de plus en plus rapidement.

Je tournai la tête vers elle, pas vraiment rassuré.

"En général ça me prenait moins d'une demie-minute avant que je ne me ressaisisse." Lui dis-je avant de regarder mes mains comme si elles étaient à la fois la cause et la solution de mon problème.

Bon sang mais qu'est-ce qui se passe? C'est tout l'inverse qui se passe : plus ça va, moins ça va. J'aurais dû avoir des soucis pour me contrôler de moins en moins longtemps jusqu'à finir par me retrouver dans le même état que lorsque je suis sous forme Corbeau ou Guépard. Mais non : d'abord, je me transformais en ce que je voulais et me contrôlais parfaitement et là ça empire progressivement. J'espère vraiment qu'Anikeï aura une sorte de solution miracle ou une astuce comme pour mon premier problème pour que ça s'arrange (enfin, ça dépend jusqu'où il faudrait aller, le coup de l'eau bouillante, je ne recommence sous aucun prétexte, même sous danger de mort).

Je décidai de m'intéresser à ce que me racontait Azylis pour penser à autre chose (de toute façon, ce n'est pas en ruminant que ça ira mieux). J'eus un flash de moi avec de longues ailes d'ange au dos, assis sur un grand fauteuil en or, un verre de Sake à la main et entouré de superbes guerrières, toutes à mes ordres, me vénérant, m'admirant et me désirant.

"C'est vrai que c'est un pouvoir qui a ses avantages. Ça m'étonne pas que ce soit vrai." Répondis-je d'un ton indifférent.

*Tu commences à m'énerver avec ce fantasme.*

Mais avant que je ne puisse lui répondre quoi que ce soit, Tiago balayait a surface de l'eau d'une de ses serres, nous éclaboussant.

"Jaloux va."
Lui dis-je en me passant la main sur la figure pour en retirer l'eau qui la recouvrait.

Je me passai la main sur la nuque pour essayer de mettre les mots sur ce que j'avais ressentis.

"Je sais pas trop comment expliquer. C'est assez bizarre. C'est moi... sans être moi. Je voyais et comprenais tout ce qui se passait mais... c'était comme si je vous découvrais pour la première fois. Je faisais bouger mon corps mais en même temps, ce n'étais pas ce que je voulais. C'est un peu comme si... j'étais là... mais sans volonté. Un peu comme un légume pouvant toujours bouger en fait. Oui, je crois que c'est ce qui se rapproche le plus de ce que je ressens. Je ne sais pas si j'ÉTAIS un Loup mais en tout cas, je déteste cette sensation." Répondis-je, les sourcils froncés et vraiment frustré.

"Pour Fenrir, là aussi c'est pas facile à expliquer. Ce n'était pas des mots. Oui, c'était un peu de tout le reste : un peu comme si sa postures, son attitude, l'intensité de sa voix et d'autres trucs dont je ne trouve pas les mots correspondaient à un langage ou un code ou un truc comme ça que j'arrivais à assimiler automatiquement mais en même temps, c'était pas aussi explicite que des paroles. C'était plus... primaire mais tout aussi clair."


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Sam 4 Juin - 0:35

Je le savais... il se fout vraiment de moi... Chacun son tour comme on dit... Mais je préfère quand c'est moi qui embête, c'est plus amusant. Ce n'est que partie remise !

*Le pauvre, j'ai peur pour lui...*
*Faut pas voyons ! J'ai jamais dit que ce serait désagréable...*
*... Tu veux peut être que je m'en aille dès maintenant ...?*
*Mais noooon !*


J'éclatais de rire lorsqu'Akira soutint que Fenrir était un fou furieux.

- En même temps, un machin rentre par effraction dans ta tanière, et te surprends dans ton sommeil, tu réagis comment ?
demandais-je avec malice. "Tiens salut ! C'est toi ?" ? J'en doute ! Demande à ton animae pour voir comment il réagirait...

Je soupirais en haussant des épaules avec amusement, un sourire en coin sur les lèvres. Il était décidément l'une des personnes les plus têtue qui m'ait été donné de rencontrer...

*Et tu parle en connaissance de cause....*
*Je t'emmerde...*


- En même temps... un sabre contre un révolver... à moins d'être excessivement doué, on sait à l'avance qui va gagner... C'est ça qui est triste avec la modernisation : on perd des choses importantes et intéressantes du passé.

La main toujours dans ses cheveux, je cessais de le taquiner devant son manque de réactivité. J'enlevais ma main pour la reposer dans l'herbe, et penchai légèrement la tête sur le coté, attendant une explication à ce changement brutal d'humeur. Lorsque je croisais son regard, je sus immédiatement que j'avais dit quelque chose qui le mettait mal à l'aise. Pire : qui l'angoissait.
J'aurais bien aimé le rassurer, lui dire que tout irait bien dans le meilleurs des mondes, mais primo : je n'étais pas douée pour ça, deuxio : j'étais persuadée que ça le frustrerais davantage que le rassurer et tertio : ça ne servirait à rien, têtu comme il était. Je me contentais de hausser des épaules avec désinvolture et regarder le ciel.

- Je te l'ai déjà dis : tout le monde fini par maitriser l'intégralité de ses pouvoirs un jour ou l'autre, il n'y a pas de raison que tu fasses exception. C'est la même chose qu'apprendre à marcher ou faire du vélo : on y arrive plus ou moins vite, mais on y arrive toujours. -Je lui refis face- T'as déjà vu un adulte rouler avec les petites roulettes à l'arrière, toi ?

Bon, il avait du connaitre plus chaleureux, mais je ne voulais pas non plus me montrer hypocrite : son soucis était clairement handicapant pour la suite. Je préférais rester prudente, d'autant plus que je n'y connaissais que très peu au niveau du morphing. Je me permis tout de même de lui faire un petit sourire qui se voulais apaisant.

- Et puis j'ai une très mauvaise notion du temps, et aucun chrono en main. Je me suis peut être plantée, qui sait ? Mais en toute franchise... ça faisait plus d'une minute.


Se voiler la face ne servait qu'à commettre des erreurs.

- Et je ne suis pas d'accord : tu devrais au contraire t'entrainer d'autant plus, mais en présence de quelqu'un. Du point pour tout ce qui n'est pas "fauve" : je suis certaine que n'importe qui parviendrait à maitriser un chat, même au détriment de belles lacérations. Au pire,
plaisantais-je, essaye de te transformer en lapinou : c'est loin d'être dangereux.

Voyant Akira perdu dans un de ses rêve éveillé, je le fixais avec un sourire moqueur... avant de me prendre uen gerbe d'eau (heureusement, c'était à la base destiné à Akira apparemment)

- Hey ! J'ai rien fais moi ! Me plaignis-je en m'essuyant la figure sous les moqueries visibles de Fenrir. Oh, il riait pas (z'avez déjà vu un loup se marrer, vous ?), mais il planquait sa truffe sous ses pattes avant en me fixant du coin de l'oeil. Et son regard était loin d'être compatissant.

*Traitre...*
*Tu me le rend bien...*


A part ça, on s'aime...
"Jaloux" ? Mmmh... vu le sujet d'avant, Akira avait du rêver de quelque chose de pas très net...

Tandis que je jetais des regards offensés à Fenrir, j'écoutais les explication d'Akira. Lorsqu'il eut fini, je pris un air pensif, les yeux fixés en face de nous, sur l'autre rive du bassin.

- Si je saisis bien le truc, dis moi si je me trompe, commençais-je d'une voix hésitante, c'était comme si... tu "t'imprégnais" des connaissances que possède un loup, un peu comme une éponge, tout en restant Toi, dans le sens où ce n'est pas l'esprit d'un loup qui prenait ta place...? Tsssss ! Je n'arrive pas à bien m'expliquer... ce que j'essaye de dire, c'est que tu était toujours Akira, mais que tu t'imprégnais du comportement des loups : tu savais à quoi correspondait chaque grondement de fenrir, tu savais décrypter le langage de son corps comme si ça t'étais inné...? Tu étais Akira, mais quelque chose te poussait à agir ainsi... et j'appellerai bien ce quelque chose "instinct". Comme si... en te transformant en loup, tu acquérais toutes les connaissances comportementales qui en découlaient, ce qui "parasitait" ton jugement : un loup nous verrait tout les trois comme une menace potentielle. Ton "instinct" (si c'est bien ça), devait te hurler que nous étions dangereux, non ?

Raaah ! C'était à se taper la tête contre un rocher ! Je pensais avoir compris, mais ne parvenais pas à mettre des mots dessus !

- Pour résumer, tu n'as jamais cessé d'être Akira, mais ton instinct te poussais à faire des choses et à voir la situation à travers les yeux non plus d'un humain, mais d'un loup sauvage... Ce qui t'a fait réagir comme ça...?

Je lui lançais un petit sourire en coin, le regardant comme s'il m'avait caché une facette amusante de sa personnalité.

- Tu seras peut être content d'apprendre que "tu es" un loup dominant...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Jeu 9 Juin - 17:00

Je la regardai avec un air blasé. "Tanière."

"Je ne suis pas un Ours. Je dors dans une chambre." Répondis-je comme si elle venait de m'annoncer que tout le monde était persuadé que j'avais un problème mental et qu'elle pensait aussi que c'était vrai.

J'eus tout de même un flash pour imaginer comment ça se passerait. Je dormais tranquillement lorsque soudain, la porte s'ouvrit doucement et une silhouette entra pour s'approcher de moi discrètement. Lorsqu'elle fut suffisamment proche, je pus sentir sa présence et j'ouvris les yeux. C'était Anikeï avec son regard de fou furieux. Je restai figé d'horreur tendis que sa main remplie de griffes fonçait sur moi. J'eus un autre flash de la même scène, sauf que lorsque j'ouvris les yeux, ce n'était pas Anikeï mais la fille de The Grudge qui était devant moi. Je hurlai à pleins poumons avant de détaller à toute vitesse hors de mon lit en calbute suivi du son roque de cette chose. Lors du flash suivant, c'était un cambrioleur avec une cagoule. Je plongeai la main sous l'oreiller pour attraper mon poignard pour le lui lancer en pleine tête. Au suivant, c'était une fille avec une nuisette limite transparente et là...

*Stop, j'en ai déjà vu assez.*

*Tsss.*

"Ça dépend les personnes."
Répondis-je d'un ton que j'essayai de rendre naturel et indifférent.

"Et Tiago ne dort jamais dans ma chambre : il n'aime pas les endroit clos."

Et de toute façon, je n'aurais pas eu le cœur à le forcer à rester enfermé entre quatre murs simplement parce que j'y suis. Je me contentai d'un sourire sans joie pour approuver ce qu'elle disait.

Je me contentai d'une petite grimace devant ce qu'elle me disait. Elle est Heren Istarion et elle est là depuis tout de même un certain temps maintenant, si elle affirme ça sans douter, c'est que ça doit être vrai mais quand je vois comment c'est la galère avec ce pouvoir, je me dis parfois que si Anikeï n'avait pas accepté d'être mon maître, je n'y arriverai jamais, quoi qu'on me dise.

"Mouais." Répondis-je doucement pour lui indiquer que j'avais compris même si j'avais un peu d mal à cacher scepticisme (de toute façon, je n'y croirai vraiment que le jour où j'aurai le résultat sous les yeux).

J'eus un flash d'Azylis faisant du vélo à quatre roues. Elle avait exactement le même aspect qu'aujourd'hui, sauf qu'elle avec une expression de gamine de quatre ans au visage à rigoler bêtement et pas besoin d'être un analyste pour comprendre que là, sa mentalité ne volait pas plus haut que quatre ans. Mine de rien, ça faisait peur à voir (surtout qu'elle avançait vers moi).

"Disons que j'aimerais éviter de voir ça de trop près." Répondis-je en regardant tout de même Azylis bizarrement, comme si elle allait péter les plombs à tout instant.

J'hésitai un moment puis secouai la tête.

"Non, si je m'y mets, ce sera pour réussir TOUS le types de transformations sans en négliger sans compter que "lorsque ça marchait bien", j'avais un gros penchant pour les volatils (même si j'ai une préférence pour la transformation en Corbeau, celle en Aigle est vraiment sympa aussi : on vole bien plus vite et on a une bien meilleure vue) et c'est un coup à m'envoler je ne sais où. Et de toute façon, pour ce type d'essais, je n'aime pas quand il y a quelqu'un d'autre à côté."


*Pas chiant du tout dans ton genre.*

*M'en fous.*

J'écoutai la version d'Azylis.

"Oui, à quelques détails près, c'est ça. Je pense que t'as saisi le truc." Répondis-je en me passant la main sur la nuque.

Le pire, c'est qu'en y repensant, ça me semblait "évident", "naturel", "normal" que j'ai réagi comme ça alors que je sais que si on devait répéter la scène sous ma forme humaine, je ne réagirais pas du tout comme ça. Bon sang que je n'aime pas cette sensation.

Je haussai les sourcils devant la façon dont elle me regardait, on aurait dit qu'elle venait de trouver un truc que je m'étais retenu de lui dire et qu'elle allait joyeusement me le balancer à la figure (pourtant je n'ai dit à personne que c'était moi la mascotte déguisée en hot dog géant pour la fête foraine (c'était dans les premiers mois où j'avais vécu dans la rue, il me fallait de l'argent)!). Je fronçai un instant les sourcils, ne comprenant pas tout de suite ce qu'elle me racontait puis les haussai, l'air de dire "aaaah d'accord!".

Même si ça ne m'aidait pas vraiment pour mon pouvoir, c'est vrai que c'était sympa à savoir et j'eus un sourire amusé.

"Je t'avais dit que j'étais pas maso."
Dis-je, tout fier de moi.

*Pas maso, pas maso...*

Je tournai la tête vers Tiago, blasé et lui envoyai une sphère d'eau qui lui explosa à la figure. Il me regarda avec un air choqué, comme si je lui avais fait ça sans raison, avant de secouer la tête et pousser un bref cri plus ou moins menaçant vers moi avant de reposer sa tête sur ses pattes avant. Je tournai la tête dans la direction opposée, limite boudeur.

"Et toi, no comment." Prévins-je Azylis avant qu'elle ne me sorte une vanne.

Je finis par toussoter.

"Bon aller, la version avec le kimono avant que j'oublie." Dis-je en croisant mes doigts en avant, les faisant craquer au passage.

Je m'arrêtai un instant pour réfléchir à quel kimono "me mettre" puis optai pour un long kimono noir aux reflets bleu foncé, maintenant par une ceinture bleue. Ma ceinture d'armes et mon magnifique Katana étaient toujours autour de ma taille.

"Voilà."
Dis-je en me sentant tout de même débile (pas à cause du kimono mais parce que j'avais l'impression de passer une audition ou que j'allais me faire prendre en photo et que je n'aimais aucune des deux idées).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Lun 13 Juin - 3:00

Je pris un air candide et innocent.

- Oh ! C'est vrai ? -je tapais dans la paume de ma main avec mon autre poing- Merde, moi qui pensais que tu étais une espèce d'ours bizarrement foutu ! Excuse ma méprise...

Comment ça je n'ai pas du tout l'air désolé ? Pourtant, je fais de mon mieux...
C'est fou le nombre de fois que le regard d'Akira par dans le lointain... faudrait que je lui demande à quoi il pense un jour (bon, ok, ça ne me regarde pas... mais ça pourrait être très enrichissant !)

- Et si c'est moi qui rentre par "effraction" ? demandais-je avec un intérêt certain, tentant d'éteindre la lueur de malice qui brillait dans mon regard. Je risque de me retrouver avec le canon d'une arme entre les yeux ?

J'eus un sourire compréhensif lorsqu'il répondit au sujet de Tiago.

- Fenrir était pareil au début. Il a du mettre 6 bons mois avant d'accepter de rentrer une nuit entière dans ma chambre. Mais c'était un cas de force majeur cette fois là, mais ça lui a permis de prendre confiance. Maintenant il dors où il veut : il peut passer quelques heures dans la chambre puis la quitter dans la nuit et inversement. Il est libre ! Et comme il sait ouvrir et refermer les portes (sa taille aide beaucoup) ça ne pose aucun problèmes.

Je lançais un regard entendu à mon animae avant de refaire face à Akira.

- Mais il tient à préciser que ce n'est pas pour cela qu'il est devenu un "petit toutou tout juste bon à ramper devant les humains" (selon ses propres paroles). Tu remarqueras qu'il n'a pas une très bonne estime des chiens, mais parait que c'est courant chez les loups,
dis-je en levant les yeux au ciel.

Je n'insistais pas au sujet des pouvoirs, sachant pertinemment qu'il resterait dubitatif tant que son problème ne serait pas réglé un bonne fois pour toute. Je me contentai de hausser les épaules, genre "tu verras bien par toi même" : insister ne ferait que le braquer sur ses positions.

Je fronçais légèrement des sourcils lorsqu'il me lança un regard vraiment très bizarre, sans que j'en comprenne la raison. J'ai dis quoi encore ?

Je levai les yeux au ciel en entendant sa décision. Pas chiant le gars... et pas têtu d tout.

- Évidemment que le but c'est de maitriser toutes les transformations, mais pour t'entrainer, faudra peut être que tu fasses étape par étape. Si t'aime les volatiles, transforme toi en dindon, tu risqueras pas d'aller bien loin même seul... par contre, évite à l'époque de noël.

Je lâchai un pseudo soupir de soulagement quand il me dit que j'avais à peu près bien compris de quoi il retournait. Ça avait beau être tendu, j'avais bel et bien compris le soucis. Par contre, je ne voyais pas comment l'aider autrement que ce que j'avais mentionné plus tôt.

Un sourire trèèèèèès moqueur étira mes lèvres lorsqu'il osa dire qu'il n'était pas maso, puisqu'il était dominant.

- Ah ouais ? Tu crois ? Tu es peut être le coté "sadique" alors... mmmh, l'influence d'Anikeï sur toi commence à m'inquiéter... Et il n'y a pas de quoi être fier... c'est même plutôt flippant...

J'eus un regard outré quand il lança la boule d'eau sur sur ce pauvre Tiago ! J'ouvris la bouche, mais...

"Et toi, no comment."

Je plissai l'oeil en le fixant droit dans les yeux avec provocation, genre duel de celui qui baisserait les yeux en premier, avant de reprendre mon air moqueur. Je tournais légèrement la tête pour regarder Akira du coin de l'oeil, et laissai tomber un mot, un seul :

- Saa~dique

Je crois que j'ai trouvé un nouvel adjectif pour l'embêter...
En tout cas Tiago, belle répartie ! Faut pas ce laisser faire comme ça par ce petit machin !

*Akira est plus grand que toi*
*Ouais mais pas de beaucoup !*
*Presque une tête*
*... mais pourquoi tu casse mes rêves comme ça ?*
*Pour ne pas que tu te laisses engloutir par des illusions*
*Tssss...*


Mon regard s'illumina quand Akira dit qu'il allait passer à la tenue de samouraï. J'eus la confirmation qu'au moins, niveau vestimentaire, il gérait nickel.

- La vache... ça te va super bien, m'exclamais-je, sans même chercher à le faire rougir. Mais il manque quelque chose... marmonnais-je en m'approchant pour m'agenouiller face à lui, mes doigts serrant mon menton.

Je me penchai sur lui pour lui saisir les cheveux afin d'en faire une queue de cheval... non, c'était pas ça, du coup je les lui relâchai.

Un sourire amusé et satisfait se dessina sur mon visage lorsque je mis le doigt sur ce qui manquait pour que tout soit parfait. Je me penchai de nouveau sur lui, et entrouvris légèrement (Fenrir dira qu'on a pas la même notion de ce qui est "léger") son kimono afin de laisser entrevoir un peu de la peau de son torse. Je laissai volontairement le bout de mes doigt glisser sur un petit carré de peau (quoi ? On se refait pas !) et me reculai enfin pour le contempler avec satisfaction.

- Par-fait : le col entrouvert te donne un petit air décontracté malgré ton expression. Si tu souriais avec un petit air moqueur, tu ferais chavirer bien des coeurs, décrétais-je avec satisfaction. Ca te donne un petit charme disons... intemporel.

Puis sans prévenir, je m'emparais de ses lèvres tout en lui lançant un regard malicieux. Par contre, le regard de Fenrir était plutôt las, genre "mais qu'est-ce qu'on va faire d'elle ?". je vous l'ai dis : on ne se refait pas !

- Finalement, je l'ai eu mon baiser, murmurais-je avec un sourire amusé lorsque nos lèvres se séparèrent, sans que je m'éloigne pour autant. Et par l'un des dernier samouraï vivant à notre époque en plus... quelle veine...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Mar 14 Juin - 6:14

"Tss." Me contentai-je de dire en lui lançant un faux regard méprisant.

En plus, je ne suis pas épais comme un ours quand même. Je suis normal... hein que je suis normal.

*Tu manges autant qu'un ours.*

*...*

"Euh..."

Si c'était elle qui entrait dans ma chambre par effraction? Ben déjà ça dépendrait de la façon dont elle rentre : par la porte, par la fenêtre ou autre et la tenue qu'elle porterait. J'eus un flash où...

*Fais gaffe à ce que tu vas penser.*

*Oh mais tu commences doucement à taper sur le système! La prochaine fois, tu vires de ma tête et puis voilà. De toute façon, apparemment ça se voit quand je suis en plein dans un flash.*

*Il suffisait de le dire.*


*Salaud va.*

"Ça dépend de certains facteurs."
Finis-je par répondre en prenant un air sérieux pour avoir l'air neutre même si, vu son regard, elle devait se douter de la même chose que moi quant à la réponse.

"Pourquoi? C'est ton truc de te faire menacer d'une arme?" Demandai-je avec un sourire amusé.

Je souris en entendant la petite anecdote. Dans un sens, je l'enviais : j'aimerais bien passer une nuit dans la même pièce que Tiago, même s'il est parfois aussi chiant que Grand Frère, je me sens bien lorsqu'il est à proximité. Mais en même temps, je le comprends : il a toujours vécu en plein air, à la vie sauvage, il na pas à changer ses habitudes parce que je n'ai pas les mêmes. Peut-être qu'une nuit d'été où il fera assez chaud, j'essaierai de dormir là où il dort, il doit dormir dans une grotte où quelque chose comme ça.

*Et tu prendras l'apparence d'un ours?*


*Non mais t'as décidé de pourrir ma journée ou quoi?*

*Je plaisante.*

Je me mordis la lèvre inférieure pour essayer de me contrôler mais je ne parvins pas à masquer ma colère qui rendit mes yeux couleur ocre.

"Les chiens non plus ne sont pas juste bons à ramper devant eux. Ce sont juste les humains qui l'ont décrété pour flatter leur égo." Crachai-je d'un ton venimeux.

Je pris deux longues inspirations pour essayer de me calmer et secouai la tête pour tenter de me reprendre, redonnant à mes yeux leur couleur noire.

"Désolé. C'était pas contre toi." M'excusai-je en regardant le sol.

"Sinon oui. C'est vrai que je n'ai jamais entendu parler de chiens s'entendant avec des loups. Pourtant ils ont pas mal de points communs, il y a même certains chiens qui ressemblent pas mal à des loups."


Je me demande si les chiens à moitié loup comme Balto existent. Mine de rien, j'adore l'histoire! Il faudra que je le regarde un de ces jours si j'ai du temps à perdre. Je fis un arrêt sur place avec une grimace devant son idée, pas du tout emballé.

"Un dindon..."

Non mais sérieux, j'aurais l'air de quoi si ça déconne encore et que je finis par reprendre mes esprits et ma forme humaine devant quelqu'un? J'eus un flash où je sortais comme excuse "on a réveillé la bête qui est en moi". Bon sang la honte.

Tiago émit une sorte de cri bizarre mais même si c'était bizarre à entendre je savais qu'il était en train de se marrer. Je me tournai vers lui en le fusillant du regard.

"Enfoiré. Fous moi le camp d'ici!" Dis-je en lui lançant une nouvelle sphère d'eau à la figure.

Tiago secoua la tête, toujours en train de se marrer. Il se releva, déploya ses ailes et prit son envol. Je le suivis du regard, comme si je veillais à ce qu'il ne revienne pas (et comme si j'avais la force pour le forcer à bouger en cas de retour).

Je lâchai un soupir de lassitude en laissant ma tête retomber sur mon torse.

"Je suis pas sadique non plus. Je suis pour la paix et l'amour dans le monde."
Répondis-je d'un ton blasé.

Pendant un instant, je pensai à changer mes fringues pour avoir l'air d'un hippie mais non seulement, même si Azylis m'avait redonné mes forces, je n'avais pas des réserves illimités et mine de rien, faire des enchaînements des transformation en si peu de temps, ça épuise pas mal et puis je ne préfère pas voir la tronche que j'aurais dans cette tenue.

Je sens que je vais la traîner longtemps la réputation du sado-maso alors que ça n'a jamais été mon trip (au contraire, ça me fait peur ces manies de jouir de douleur. Même si certaines tenues pour les filles sont pas désagréables à regarder, les attirails qui vont avec m'inspirent autant que ceux du dentiste). Je tentai de maintenir son regard en me doutant que je ne tiendrai pas longtemps (je n'ai jamais été bon pour les jeux genre "je te tiens, tu me tiens par la barbichette" ou de fausse intimidation, soit je bug et manque de m'endormir sur place comme si je venais de me faire hypnotiser soit je finis par éclater de rire), heureusement pour moi, elle finit par tourner la tête sur le côté.

Je sentis mes joues s'empourprer un peu devant son compliment et détournai les yeux pour éviter de trop rougir, un sourire gêné au visage vu que là, elle n'avait pas l'air de se payer ma tête. Mais je reportai mon regard, devenu méfiant sur elle en la voyant s'approcher comme ça. J'écarquillai les yeux lorsqu'elle m'attrapa les cheveux pour les mettre en queue de cheval, ne sachant pas trop quoi faire sur le coup. Mais elle les relâcha rapidement avant de continuer son inspection.

Bon sang j'ai l'impression que je vais subir une fouille corporelle part un flic (une dans le cas présent et si les femmes flic étaient comme ça, je passerais ma vie derrière les barreaux!). J'écarquillai de nouveau les yeux lorsqu'elle entrouvrit mon kimono de telle sorte que je crus qu'elle allait m'en débarrasser sur le coup. J'avalai ma salive en sentant son doigt glisser sur la partie dénudée de mon torse tandis qu'un frisson me parcourrait l'échine.

Je levai les yeux au ciel avec un soupir.

"Ça se saurait si c'était vr..."


Mais je n'eus pas le temps d'en dire plus que ses lèvres étaient déjà sur les miennes. J'eus un bref instant de surprise avant de lui rendre son baiser. Même s'il n'était plus là, je sentais l'exaspération de Tiago (et en étais heureux). Lorsqu'elle eut retiré ses lèvres des miennes et que j'entendis sa réplique, j'eus un sourire amusé mais refusai d'approuver le compliment qu'elle me faisait en me citant comme un Samouraï et en disant que c'était une veine (je ne suis pas prétentieux à ce point (pas prétentieux du tout aussi j'espère)).

"Si on peut rendre service." Murmurai-je avant d'approcher mon visage du sien pour l'embrasser de nouveau.

Je finis par décoller mes lèvres des siennes et troquai mon kimono pour des fringues normales.

"Voilà." Dis-je avec un sourire.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Dim 26 Juin - 3:05

Je soutenais son regard du coin de l'oeil, tandis que je sifflotai en faisant genre "j'ai rien dis c'est pas moi". Je laissai échapper un petit rire en le voyant prendre une mine blasée. Je n'en savais pas la raison, mais je soupçonnais une intervention mentale de Tiago.

J'attendis patiemment qu'il me réponde, le regard pétillant de malice, un sourire en coin sur les lèvres. Je croisai les bras sur ma poitrine pour me donner contenance pendant qu'il semblait pris dans une profonde réflexion.

- Oooh je vois... certain... erm... "facteurs", c'est cela ?
Répétais-je en me retenant de rire. Je serais curieuse de connaitre les facteurs favorables à ma survie... Ajoutais-je en levant le regard vers le ciel, simulant une réflexion sérieuse et profonde.

Je laissais ma phrase en suspend, tout en rabaissant le regard sur Akira, mon sourire en coin toujours intact. Pas besoin d'être télépathe pour comprendre quels étaient ces facteurs (qui devaient être sensiblement les mêmes que les miens si c'était lui qui s'introduisait en douce dans ma chambre (à ses risques et périls)).

- Désolée, je n'ai pas forcément les mêmes trips que toi, répliquais-je avec un sourire de défis, j'aimerai au contraire éviter ce genre de désagrément... mais bon, c'est pas comme si j'allais m'introduire pour de vrai chez toi. Ça ne se fait pas après tout...

*... Depuis quand tu évites de faire quelque chose sous prétexte que "ça ne se fait pas" ?*
*C'est une bonne résolution que j'essaye de tenir depuis 10 bonnes années*
*... Sans succès je suppose ?*
*T'as tout compris !*


Mon sourire s'accentua en entendant le soupir amusé et résigné de Fenrir. Il était l'un des acteurs principaux des tentatives de raisonnements à mon encontre. C'était vraiment pas faute d'avoir essayé de me rendre plus sage, il y avait mis du sien (et continue toujours) et moi aussi, mais ça fonctionnait une semaine à tout péter avant que je ne craque. "Chassez le naturel, et il revient au galop" comme on dit, cette expression m'allait comme un gant.

Je penchai la tête légèrement sur le côté en relevant un sourcil devant sa réaction. Yeux ocres = Colère. Super. J'ai dis quoi encore qu'il fallait pas ?
Je me retint de soupirer d'agacement à sa réponse : je n'appréciai pas qu'il s'adresse à Fenrir sur ce ton, juste parce qu'il n'était pas d'accord avec lui. Ok, celui-ci n'avait mis aucune forme dans sa critique sur les chiens, mais ce n'était pas une raison. Fenrir émit un grondement préventif, les oreilles plaquées sur le crâne.

- C'est bon Fenrir, il va pas me sauter à la gorge !
Répliquais-je agacée (le pauvre c'est lui qui se prends tout...). Arrête de t'interposer à tout bout de champs comme ça !

"Désolé. C'était pas contre toi."

Je finis par lâcher mon soupir, mais pas pour les mêmes raisons : l'ombre d'un sourire flottait sur mes lèvres.

- Encore heureux, même si j'ai d'abord cru le contraire... répondis-je en me détendant peu à peu, caressant la fourrure de Fenrir pour qu'il fasse de même. J'ai eus l'impression qu'on t'avais insulté, toi et tes ancêtres... t'es pourtant pas un chien, alors pourquoi tu répliques avec autant de véhémence ?

"Sinon oui. C'est vrai que je n'ai jamais entendu parler de chiens s'entendant avec des loups. Pourtant ils ont pas mal de points communs, il y a même certains chiens qui ressemblent pas mal à des loups."


Fenrir lui lança un regard de pure indignation, à la limite du mépris, les oreilles plaquées sur le crâne. Il continua de gronder (mais pas pour les mêmes raisons), mais je savais que ce n'était pas envers Akira lui même, mais contre ses propos.

- Fenrir, chacun ses opinions, soufflais-je en lui caressant doucement la truffe, avant de reporter mon attention sur Akira. Ce sujet sera l'un des seul où aucune discussion ne sera possible entre vous : au cas où t'aurais pas encore tilté, Fenrir déteste les chiens.

Je lâchai un second soupir, et me lançai (enfin) dans mon explication.

- Ce que je vais te dire, t'en fais ce que tu veux, je veux juste que tu comprennes la réaction de Fenrir. Je ne te demande pas d'y adhérer, seulement de comprendre. Tu dois sûrement savoir que le chien descend du loup n'est-ce pas ? Les chiens sont donc, en toute logique, de la même "famille" que les loup -Fenrir arrête de gronder-. Qu'est-ce que tu penserais si un membre plus ou moins éloigné de ta famille s'avilissait à une autre espèce pour te chasser, toi et les tiens ?


Je laissai planer un petit moment de silence, le temps que mes mots fassent leur chemin dans la tête d'Akira. Je finis par reprendre :

- Je n'ai pas dis qu'ils le faisaient par plaisir, attention ! Et Fenrir non plus (même si sa mauvaise fois le pousse à le penser), mais les faits sont là. Car à ton avis, pendant plusieurs millénaires, grâce à qui les loups ont pu être traqués puis tués ? Grâce au flair de qui ? Pour les loups, les chiens sont des traitres à leur propre race, ils se sont retournés contre les leurs pour jouir de la protection des humains. Bien sûr aujourd'hui la chasse aux loups est moindre, mais elle existe toujours... et cette opposition entre les deux espèces est perpétrée de générations en génération, car c'est ancré en eux. Avant son arrivée à Valhalla, je suis prête à parier qu'il n'avait jamais rencontrer un seul chiens de toute sa vie. Et pourtant, il n'a eu aucun scrupule à réduire un berger allemand à l'état de poule mouillée gémissante, se pissant dessus de trouille, simplement parce que ce dernier avait eu l'audace de lui grogner dessus.

Je baissai le regard sur Fenrir qui poussa un grognement de contentement quand je lui grattai vigoureusement le sommet du crâne.

- Pourtant, je suis certaine qu'il pourrait s'entendre parfaitement avec un chien. "L'aimer", je ne sais pas, mais le supporter devrait être tout à fait possible.

*Dans tes rêves*


Je ris doucement à sa réponse, et lui embrassai le crâne, ce qui le fis soupirer d'aise.

- Pourtant, tout comme les chiens, tu aimes les caresses, les câlins (uniquement quand c'est moi, mais ça compte quand même) et même les bis... ok ok, j'arrête !
Dis-je précipitamment lorsqu'il releva les yeux vers moi sans même bouger sa tête.

Je tirai la langue à Akira avec fierté : oui, un dindon c'était très bien !

- Ok, c'est pas très... erm... enfin, on a vu plus noble comme animal... mais vois le côté p... pratique... réussis-je à articuler avant d'éclater de rire devant son expression.

Mon rire se joignis au cris bizarre de Tiago, mais aussi au grognement tout aussi étrange de Fenrir qui signifiait exactement la même chose. Pauvre Akira sans dec... Je regrettai instantanément ma soudaine pitié en le voyant balancer une sphère d'eau à Tiago en lui ordonnant de partir. J'en restai un instant interdite, avant de me reprendre.

- Oh noooon... J'ai même pas pu lui dire au revoir... et toi, arrête d'être aussi satisfait !
m'indignais-je en sentant le contentement de Fenrir suite à ce départ. Et si t'es sadique ! La preuve ! Tu martyrises et insulte ton propre animae juste après tes propos !

*Moi aussi tu m'insultes... et j'ai le droit à aucunes défenses ?*
*Mais moi se sont des insultes d'amour !*
*... j'ignorais que "sale clebs" ou encore "salaud" étaient des preuves d'amour... aurais-je mal interprété les mœurs des humain ?*
*... Ça t'embête si je ne répond pas à ça ?*
*Si ça peut t'éviter de t'enfoncer encore plus que d'habitude... non*
*Merci...*

Je lui lançais un faux regard de reproche, avant de tourner la tête pour l'ignorer royalement, le nez en l'air. Mais je ne pus garder mon sérieux bien longtemps, et j'émis un rire moqueur.

- C'est ça ouais... et moi je suis l'infirmière de la paix et de l'amour... je suis une fervente supportrice du slogan "Faites l'amour, pas la guerre" ! Ils nous manque plus que le joint, et se sera nickel (compte pas sur moi pour mettre leurs fringues). Ça peut s'arranger après tout : file moi des graines et je te fais pousser un beau plant de cannabis ! (J'sais même pas si ça se fume ou se snif... et je m'en tape pas mal)

Je ne pus m'empêcher de pouffer de rire lorsqu'il détourna les yeux, gêné pas mes compliments. Heureusement qu'Azy n'était pas de sortie, elle lui aurait sauté dessus... (en fait, même sans ça elle lui aurait sauté dessus...).
Sentir sa peau frissonner sous le passage de mes doigts attisa chez moi une envie de pousser la taquinerie encore plus loin, mais je me contentai du baiser (enfin... "contenter" n'est pas juste : j'étais fort satisfaite de ce baiser).
Je ne m'étais pas attendue à ce qu'il me le rende, mais n'en laissai rien paraitre et l'acceptai avec joie. Je fis d'ailleurs glisser mes doigt sur sa nuque en ne faisant que la frôler, et ce jusqu'à son sternum.

- Bizarrement... j'adore quand tu me rends service... murmurai-je avec malice, une fois qu'il eut retiré ses lèvres des miennes.

Je laissai échapper une exclamation de déception lorsqu'il repris ses habits normaux.

- Oh noon... gémis-je en sortant mon portable de derrière mon dos. Je voulais juste...

Je lui lançai mon attaque spécial "regard d'enfant innocente qui n'ose pas réclamer" ou plus communément appelé "Regard de Cosette".

- ... un petit souvenir...


Dernière édition par Azylis le Mar 28 Juin - 19:08, édité 1 fois


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Lun 27 Juin - 16:29

J'eus un sourire amusé face à sa réaction. Pas besoin d'être Sherlock Holmes pour savoir qu'elle savait très bien de quels facteurs il s'agissait (en même temps, pas besoin d'être un génie pour les deviner). Quoique, si je cherche bien, je devrais trouver d'autres facteurs. Je levai les yeux en haut à droite en me remémorant un enterrement de vie de garçon d'un gars que je connaissais plus ou moins (en fait, j'avais accepté d'y aller quand j'avais entendu le mot "Sake"). Le must, c'était qu'il y avait des strip-teaseuses qui se versaient du Sake ou de la Vodka directement sur elles et il fallait le "boire". Ouais je crois que si quelqu'un débarquait dans ma chambre en pleine nuit pour faire ce genre de fait, je ne dirais rien.

Je revins à la réalité à la réponse d'Azylis et en me rendant compte que j'avais un sourire rêveur au visage et tâchai de prendre un air naturel en priant pour que je n'ai pas gardé cet air trop longtemps. Je pris un air choqué, ouvris la bouche... et la refermai en cherchant une bonne formulation.

"J'aime pas me faire menacer par une arme à feu." Finis-je par dire en prenant un air totalement indifférent.

Avec une arme blanche, ça dépend les circonstances (on a tous un petit côté barge non?).

*Sauf que celui-là, il est loin d'être petit...*

*T'es pas humain, tu peux pas comprendre.*


*Vu comment elle te regarde, elle non plus à mon avis.*

*Chut.*

Je fronçai les sourcils de surprise face au grognement de Fenrir et évitai de bouger tout en restant tout de même sur mes gardes (je n'ai jamais été rassuré en voyant les oreilles d'un Chien ne pas être pointées vers le ciel et ça me fait pareil avec les Loups) même s'il ne semblait pas non plus vouloir me sauter à la gorge tout de suite. Mais je soutenais quand même son regard sans pour autant chercher à le provoquer.

Je jetai un rapide coup d’œil à Azylis lorsqu'elle reprit la parole pour lui demander de se calmer avant de reporter mon attention sur Fenrir, toujours au cas il piquerait une soudaine crise (avec son gabarit, il vaut mieux pour moi que je sois au taquet sur les réflexes et prêt à m'envoler pour vite être hors de sa portée s'il se décidait à me bondir dessus).

Je fus soulagé que ça ne dégénère pas et que mes excuses soient plutôt bien accueillies. Je baissai la tête, toujours désolé.

"Désolé, c'était pas voulu. C'est plus sorti tout seul qu'autre chose." M'excusai-je de nouveau.

Je me mordis les lèvres à sa question, ne sachant pas trop comment répondre comme je le voudrais.

"C'est... assez compliqué à expliquer."
Répondis-je avec un sourire d'excuse.

En voyant Fenrir s'emporter un peu plus, je continuai à soutenir son regard mais en restant toujours aux aguets au moindre signe de futur assaut. Ça a beau ne pas te plaire mon grand mais les Chiens et les Loups ont des points communs et il faudra faire avec. C'est pas parce que tu grognes et que ça ne te plaît pas que pouf ça va changer. Tous les êtres vivants ont un certain lien de parenté, même si certains n'arriveront jamais à s'entendre.

Je retins un petit sourire à réflexion d'Azylis, pas que je me moquais ou autre chose du genre, juste que c'était ce que je commençais à me dire (et je ne sais pas si c'est une idée objective ou subjective mais j'ai toujours vu les Chiens et les Loups comme des animaux constamment en conflit donc ma part, ça ne m'étonnait pas que Fenrir n'aime pas les Chiens).

J'écoutai Azyis parler, prêt à essayer de comprendre ce qu'elle allait essayer de m'expliquer mais quand même bien décidé à faire ma tête de mule et rester fermement sur mes positions. Lorsqu'elle rappela que le Chien descendait du Loup, je tournai les yeux vers Fenrir, mourant d'envie de lui balancer une pic du genre "et quand il y a descendance, il y a des points communs" mais me retins (ça c'est un truc que je n'aime pas chez moi : quand je suis énervé envers quelqu'un, à la moindre ouverture j'ai envie de le rabaisser en lui balançant toutes les pics que je peux avoir, même si la personne s'est déjà excusée ou a reconnu avoir tord ou m'a convaincu que c'était moi qui avais tord (mais je change quand même très rarement d'avis), c'est plus fort que moi).

J'eus un moment d'hésitation à sa question et pris quand même quelques secondes de réflexion pour être sûr de ne pas répondre sur un coup de tête ou pour vouloir à tout prix me donner raison.

"Pour certaines raisons je serais contre, pour d'autres, j'approuverais."
Répondis-je finalement en me disant qu'il y en aurait bien un qui aurait été cent pour cent d'accord avec l'idée.

Au final, je ne pouvais que comprendre ce qu'elle avait dit vu que j'étais d'accord avec la quasi totalité de ce qu'elle venait de dire mais ça ne faisait aussi que me renforcer dans mon idée que ma réaction n'était pas exagérée.

Je jetai un rapide coup d’œil à Fenrir avant de lâcher un petit soupir.

"Je ne sais pas comment répondre sans donner l'impression de prendre un parti alors que ce n'est pas le cas. En fait, c'est la même chose que ce que j'ai pas pu expliquer tout à l'heure, désolé." Finis-je par dire.

Je jetai un rapide coup d’œil à Fenrir lorsqu'Azylis rit et finis par me douter qu'il avait nié sa dernière affirmation et eus un petit sourire en coin.

J'aurais été dans un manga, il y aurait eu à la fois la goutte derrière la tête et la veine d'énervement au niveau de la tempe, le tout avec une expression parfaitement neutre en la voyant de marrer comme ça. Je finis par la regarder avec un air à la fois choqué et énervé (la pression qui commence à remonter à force de m'en prendre plein la tronche).

"C'est lui qui... C'est... T'as pas idée de comment LUI il me martyrise et... oh puis merde!"


Sur ces mots, je posai ma main sur sa poitrine pour la pousser à l'eau (et rien d'autre!). C'est petit mais ça fait du bien. Je me demandai ce que Fenrir lui avait sorti pour qu'elle lève d'un coup la tête comme si elle boudait (parce que ça ne pouvait être qu'à cause de lui sinon ça soulève des questions plus graves).

J'écarquillai un instant les yeux puis restai un instant interdit en la fixant comme si j'allais voir un truc que je n'avais pas encore vu. Elle a lu dans mes pensées ou quoi pour me parler de hippies? Bah en même temps, les coïncidences, ça existe (mais ça fait bizarre quand même dans ces moments-là, on ne les voit pas toujours arriver).

"Sans façon. Je ne touche pas à ça." Répondis-je avec une grimace.

L'alcool, oui! Le tabac, modérément. La drogue, nada. Je frissonnai lorsque je sentis son doigt glisser de ma nuque à mon sternum mais ne m'en plaignis pas, au contraire.

Je haussai les sourcils de surprise en la voyant prendre son air plaintif, me demandant pendant un instant quelle connerie j'avais encore fait puis je la vis sortir son portable avant de prendre son air de cocker. J'avalai ma salive (je déteste quand on me regarde comme ça, c'est déloyal) et baissai les yeux pour me concentrer sur son portable et ainsi garder une expression normale, qui devint vite une expression à mi chemin entre blasé et dégoûté. Quand on me regarde comme ça, je finis souvent par céder mais pour les photos...

"Que dalle."


Dernière édition par Akira le Mar 28 Juin - 20:14, édité 1 fois


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Mar 28 Juin - 16:53

Putain... nan mais sans déconner... il est presque flippant quand il part dans ses délires intérieurs... (pour tirer une tronche pareil, limite en train de baver, et surtout vu le sujet de conversation, ça devait être très croustillant...).

- Est-ce qu'un jour tu me feras partager tes rêveries ?
demandais-je d'un ton badin. Parce que ça m'a l'air très... passionnant... peut être même "enrichissant"...

Je restais à mis chemin entre la stupéfaction et la pétrification en entendant sa révélation au sujet des menaces. Parce que... il a bien précisé les "armes à feu" quand même... et les armes blanches, il en fait quoi ? Il les a zappées ou bien... c'est fait exprès ? Wowowow ! Mon imagination fertile s'emballe là ! Je fermai rapidement mon esprit à Fenrir, mais le peu qu'il avait pu entrevoir lui fis tourner la tête vers Akira, le regard horrifié.

- Mais t'es... VRAIMENT un SM !!! Tu l'avoues toi même par omission !!! Tu prends ton pied en te faisant menacer par un couteau !

C'est vraiment flippant... mais en même temps, plutôt intéressant... je restai songeuse quelques secondes avant de tilter que Fenrir avait les yeux fixés sur moi... pourquoi il a le même regard qu'avec Akira ?!

Le regard soupçonneux de ce dernier ne me surprit pas : le jour où je ne ferais pas quelque chose juste parce que c'est interdit, c'est que je serais dépressive, et pas qu'un peu.

Lorsqu'il recommença à s'excuser, un sourire en coin se dessina sur mes lèvres et je secouai la tête avec amusement.

-C'est bon Akira, ta réaction m'a surprise et un peu échauffée, mais au final il n'y a pas mort d'homme. D'autant plus que ce n'était pas à nous que tu t'adressais.

Quand il m'avoua qu'il ne savait pas comment expliquer, j'attendis un peu avant de hausser des épaules, un léger sourire sur les lèvres.

- Tu me le diras quand tu parviendras à trouver tes mots, il n'y a pas le feu au lac.


Après tout, mon sommeil n'allait pas être altéré juste par ça. Mais au moins, j'ai appris quelque chose : il ne faut pas parler de chien quand Akira et Fenrir sont présents tout les deux...

- Te prends pas le choux pour ça,
décrétais-je. De toute façon, quoique tu puisse dire, Fenrir ne changera malheureusement pas d'avis. Quant à, moi, j'attendrais que tu parviennes à rassembler tes idées.

Pour ce qui suivis, je ne saisis pas tout... par contre, le détail que je compris immédiatement, c'était qu'il faudrait que je rende la monnaie de sa pièce à Akira : je n'avais rien dit qui méritait qu'on me balance à la flotte ! Je remontai sur le rebord en marmonnant des menaces telles que "ne perd rien pour attendre" ou encore "me le paiera".

- Rien que pour ça, tu mérites bel et bien qu'il te martyrise ! Je le soutiendrais dans tout tes sévisses !
Je lui donnerai même des idées s'il le faut !
lui lançais-je, sans pitié.

Non mais !

Je pris un air franchement déçus quand il refusa d'un bloc la photo.

- Mais ça fera un petit souvenir... personne ne la verra ! Je la cacherais aux yeux de tous ! Imagine que demain tu es tué par Anikeï ! J'aimerais bien pouvoir me souvenir de ton visage ! Alleeeeeer... Akira, s'il te plaiiit...
le continuais-je en cherchant à croiser son regard.


Dernière édition par Azylis le Mer 29 Juin - 0:31, édité 1 fois


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Mar 28 Juin - 18:04

Je fronçai les sourcils, ne comprenant pas tout de suite de quoi elle parlait avant de détourner le regard. Pourtant on m'a déjà dit que ça se voit que j'ai la tête ailleurs quand je suis en plein dans un flash comme ça (mais bon en même temps, ça vient tout seul, je ne peux pas faire grand chose) avant de toussoter.

"Vaut mieux pas. Là, t'aurais des raisons de me regarder bizarrement." Répondis-je.

Je fis un petit pas en arrière en les regardant avec crainte. Qu'est-ce que j'ai fait ou dit pour qu'ils me défigurent comme ça? C'est mon pouvoir qui déconne encore et j'ai la figure qui a pris une forme bizarre ou quoi? Non parce que la dernière fois que quelqu'un m'a regardé comme ça c'est quand j'ai dit à ma mère que j'arrêtais définitivement les cours, même Fenrir fait les gros yeux (ça fait bizarre d'ailleurs).

"Hein?"
M'exclamai-je en faisant à mon tour les gros yeux.

"Mais non! C'est pas ç... Je prends pas mon pied comme ça... Enfin ça dépend mais... rah bon sang, c'est pas vrai!"

Maintenant vas expliquer correctement tout ça quand elle te prend sérieusement pour un sado-maso.

"Ça peut m'arriver mais il suffit pas de juste pointer un couteau devant moi non plus! Il y a tout un tas d'autres facteurs pour que ça me fasse de l'effet! Genre faut que ce soit dans une situation genre un combat, que la fille manie super bien la lame, limite qu'elle ait le dessus sur moi, que je manque d'y passer et d'autres trucs encore!" Tentai-je d'expliquer en ayant plus l'impression de davantage m'enfoncer que mieux me faire comprendre.

Je relevai la tête et lui adressai un sourire reconnaissant lorsqu'elle dit que c'était bon. Je haussai un instant les sourcils à sa réplique suivante, quand même sceptique d'y parvenir en me faisant clairement comprendre du premier coup, mais bon, on ne sait jamais.

Ce fut à mon tour de hausser les épaules. Bah qu'il change d'avis ou non, je m'en fiche pas mal dans un sens. A partir du moment où on ne vient pas m'ennuyer pour des histoires pour lesquelles je ne suis pas d'accord, je dormirai tranquille la nuit. J'eus un petit rire à la fin de sa réplique.

"Quand je serai devenu intelligent, j'y arriverai peut-être."

Mais pour ça, c'est mort d'avance, c'est sûr. Je haussai les sourcils en la voyant sortir de l'eau pas plus énervée que ça. Je m'attendais à ce qu'elle soit un peu plus emportée, limite qu'elle me fasse un coup foireux mais même pas, juste quelques menaces et sans insultes en plus. C'est tant mieux pour moi mais ça fait bizarre de ne pas la voir plus rancunière que ça. Je jetai un rapide coup d’œil vers Fenrir au cas où ils auraient préparé un sale coup mais il n'avait pas l'air décidé à bouger de sa place. C'était peut-être le côté Ylis qui ressortait.

J'évitai autant que possible de croiser son regard mais ce n'était pas évident (en plus à ce rythme je vais rougir à tous les coups). Puis j'eus une idée. Je regardai Azylis avec un regard soupçonneux.

"J'aurai quoi en échange?"


Elle aurait fait pareil à ma place et elle le sait et puis zut : j'aime pas les photos! En tout cas, vachement rassurant ses arguments (au moins, elle a appelé Anikeï par son nom, c'est déjà mieux que tout à l'heure). Si jamais je tombe sur Anikeï demain, enfin plutôt si Anikeï me tombe dessus plutôt, et que je m'en sors vivant, je l'exorciste (même si je ne sais pas comment on fait vu que je n'ai jamais cru à ces conneries) et brûle le corps!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Jeu 30 Juin - 3:51

Tout en essayant de juguler le fou rire qui me menaçait, je fixai Akira avec un regard malicieux et un sourire moqueur.

- Tu me donnes encore plus envie de savoir... c'est pas très gentil ça... C'est quand on a besoin d'un télépathe qu'on en a pas sous la main !

Sa tentative de justification fit accentuer la stupeur de fenrir, le faisant même reculer d'un pas pour s'éloigner d'Akira. Quant à moi, j'hésitai franchement sur le comportement à adopter. Devais-je me montrer horrifiée ? Intéressée ? Amusée ? Finalement, je me contentais d'un...

- Décidément Akira... tu es un garçon plein de surprises... On ne risque pas de s'ennuyer avec toi, pendant les froides et longues nuits d'hiver...

... à peine ironique.

Je fus tout de même soulagée (mais juste un peu hein !) de voir que la discussion qui avait mal commencé se termine sans heurts. Non pas que ça m'aurais embêtée hein ! C'est pas comme si j'y portais un quelconque intérêt... mais c'est toujours mieux de s'épargner des efforts inutiles...

J'eus un bref éclat de rire sur son commentaire au sujet de son intelligence.
- C'est clair que pour prendre l'autre comme maitre, faut pas avoir un QI super développé... le taquinais-je. Ou alors, tu as un manque totale d'instinct de survie...

Je continuai de pester intérieurement contre Akira suite à mon plongeon. Fallait que je lui fasse un truc terrible... bien sûr qu'il le mérite ! Un truc qui le marquerait à vie ! Je finirai bien par trouver la vengeance parfaite... je suis assez douée pour ça.

*Bien plus que pour te montrer agréable avec les élèves...*
*Je ne suis pas méchante avec eux !*
*Tu n'es pas gentille pour autant...*
*Pas grave ça !*
*...*


Mais à l'extérieur, je gardai une expression de mauvaise humeur, sans plus. Fallait pas qu'il se doute que je lui préparai un sale coup...

*T'es pas non plus oblig...*
*Si*
*... Au moins, ça a le mérite d'être clair...*


Alleeeer ! Croise mon regard et se sera presque dans la poche ! All... je ne retins pas un regard surpris à sa réplique.

- Tu prends de l'assurance dit donc ! m'exclamais-je, plus satisfaite qu'autre chose : j'aimais bien avoir du répondant de la part du camps adverse. Laisse moi réfléchir...

Les photos n'avaient franchement pas l'air d'être son fort... mais j'avais vraiment envie de me faire un souvenir. En plus j'étais sérieuse tout à l'heure : avec l'autre tordu, il pouvait nous claquer entre les pattes à tout moment !

- Je sais ! Voilà ce que je te propose : je te ferais un "Soleil levant", avec en bonus son petit frère le "Soleil Couchant" ! Alors ? Ça te tente ? demandais-je avec un sourire en coin plutôt fier de moi. Ah ! Et il y a du sake aussi dans le dernier... ajoutais-je d'un ton nonchalant, comme si c'était un détail futile.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Jeu 30 Juin - 5:14

Je pris un air blasé. Encore heureux qu'il n'y avait pas de Télépathe. Rien que l'idée qu'il y ait quelqu'un autre que Tiago qui puisse entendre toutes les conneries auxquelles je pense me met mal à l'aise (déjà que Tiago avec ses sales remarques c'est limite limite mais bizarrement j'ai l'impression de ne pas pouvoir me passer de sa présence) mais en plus, ils peuvent chercher plus loin et voir les meilleurs moments de notre vie, les pires, les plus marrants, les plus humiliants et j'en passe.

Je haussai les sourcils en voyant Fenrir me regarder comme ça, j'avais même l'impression que je lui faisais peur et je tapai un bug en le voyant même reculer. Mais c'est que je lui fais VRAIMENT peur en fait! C'est si choquant que ça? Pourtant je n'ai pas l'impression. Mais remarque, ça peut être utile. J'eus un flash de moi devant une cabane au beau milieu d'une forêt en train de parler à la propriétaire qui n'était pas rassurée. "Il paraît qu'il y a des loups sauvages par ici." Dit-elle en regardant autour de nous, vraiment pas rassurée. "Pas de soucis, j'ai un moyen pour gérer ça : la dernière fois j'ai réussi à flanquer la frousse à un loup mâle alpha, c'est une espèce de loup très dominante." Répondis-je avec un sourire rassurant. La fille me regarda avec étonnement et admiration "Vous êtes vraiment doué alors et vous savez tellement de choses..." Dit-elle avant de se jeter sur moi et m'embrasser sans retenue.

Je revins à la réalité lorsque j'entendis Azylis parler.

"Très drôle... Je suis sûr que t'as des facettes bizarres toi aussi." Répondis-je d'un air blasé.

C'est peut-être un réflexe général ou un truc dans le genre mais on dit ça, on pense presque directement aux trips sado-maso. Pourtant, même si c'est effectivement un trip très bizarre, je trouve que c'est loin d'être le pire : il y en a qui aiment coucher avec des cadavres et d'autres qui adorent faire ça enduits de merde (celle qu'on expulse par voie naturelle pour rester poli). Pendant un instant, j'eus un flash d'Azylis en train de se faire un cadavre en lui donnant des coups de cravaches mais je revins vite à la réalité et ne pus m'empêcher de la regarder d'un air très prudent et de faire comme Fenrir : un pas en arrière.

Ah! Finalement non c'était juste un hasard le coup du nom (c'est quand même bizarre, d'habitude elle le nomme genre "l'autre dingue" ou un truc comme ça ou même par son nom, comme tout le monde mais là, on dirait qu'elle manifeste un certain mépris pour lui à l'appeler simplement "l'autre"). Je commençai tout de même par prendre un sourire amusé lorsqu'elle m'approuva avant de laisser ma tête retomber contre mon torse avec un soupir de lassitude. Pourquoi personne ne comprend pas que c'est précisément en lui demandant de me prendre pour élève que j'ai fait preuve d'instinct de survie vu que c'est grâce à ça qu'il ne m'a pas achevé. Si je n'avais pas fait ça, mon corps serait peut-être encore en train de pourrir dans la forêt en attendant que quelqu'un tombe dessus par hasard.

"J'ai un gros instinct de survie..." Marmonnai-je d'un ton boudeur en relevant la tête.

Je fronçai les sourcils, l'air soupçonneux en la voyant me regarder avec surprise. Encore? Ben punaise, je ne sais pas comment je fais, si c'est moi qui deviens imprévisible, si c'est elle qui est fatiguée ou autre mais j'avoue que je suis assez fier de moi là! Pour une fois que ce n'est pas moi qui la dévisage pour un truc qu'elle m'a sorti, ça fait plaisir. Sa remarque sonnant comme un compliment me toucha mais je m'efforcer de simplement afficher un petit sourire amusé pour ni avoir l'air trop fier de moi ni trop gêné, ce qui risquait de tout gâcher.

Par contre, je dû faire un gros effort pour ne pas écarquiller les yeux de surprise. J'y crois pas : elle y réfléchit vraiment?! Je m'attendais à une situation du genre où elle se serait fichue de moi avant de trouver un moyen de me forcer à prendre cette fichue photo et basta mais même pas (finalement, ça n'a pas commencé fort la journée mais elle ne sera peut-être si horrible que ça!).

Lorsqu'elle commença à me faire sa proposition, je commençai à envisager l'idée de lui dire de proposer quelque chose de mieux rien que pour l'emb...


-Ah ! Et il y a du sake

"D'accord." Répondis-je du tac au tac d'un air naturel et indifférent avant même qu'elle ne finisse sa phrase.

*Hem hem...*

*Oh ça va c'est pour la bonne cause!*


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Sam 2 Juil - 3:26

Quoi ? Moi ? Avoir des hobbies... "bizarres" ? Non mais je rêve, qu'est-ce que c'est que ces allusions ?! (vous voyez la petite auréole au dessus de ma tête ? Non ??? Merde, j'aurais juré qu'elle y était...).
Si j'avais des envies spaces, je m'en souviendrais quand même... ça c'est pas bizarre... ça non plus... ah, peut être ç... non, finalement je ne trouve pas ça si étrange...

- Contrairement à ce que tu as l'air de penser, je pas n'ai de... "préférences" plus bizarres que ça !
Répliquais-je avec satisfaction. Qu'est-ce que se tartiner le corps d'un peu de chocolat, ou encore porter des sous vêtements aguicheurs en bonbons a de plus étrange que prendre son pied lorsqu'on est menacé par une dague ? Non franchement, je ne pense pas être une adepte d'une quelconque préférence sortant de l'ordinaire... mais j'ai toujours été ouverte à toute sorte de nouvelles expériences... crus-je bon préciser en le fixant un sourire et un regard volontairement aguicheur.

*Et le fait que tu aime mettre des vêtements inhabituels, c'est normal ?*
*Meuh oui ! Un costume de serveuse, soubrette etc... c'est amusant pour se mettre dans l'ambiance !*
*Si tu le dis...*
*Et puis c'est jamais très osé : je ne vais pas me trimballer avec un ensemble string soutif en cuir et cuissardes...*
*Je ne connais pas tous les vêtements que tu viens de lister*
*Et je peux t'assurer que c'est pas important du tout !*


Mais pourquoi Akira a peur de moi tout à coup ? C'est quoi ce pas en arrière et ce regard flippé ?!

- ... A voir ta tronche, dois-je en déduire que tu as eu une vision de moi pas très flatteuse... je me trompe... ?
Demandais-je en relevant un sourcil, les bras croisés sur ma poitrine.

J'ai peur de ce qu'il a pu imaginer... d'autant plus que je n'ai vraiment aucune préférence biza...

*Et ce que vous humain appelez le "bondage" ?*


Je lançais à fenrir un regard vraiment... vraiment... vraiment horrifié (chacun son tour apparemment).

*Comment tu sais ça toi ?!*
*Je sais tout*
*... et puis d'abord c'est que les poignets !!!*
*Ça reste tout de même une pratique étrange chez vous. Ça a été très perturbant pour moi quand je l'ai appris*

*Mais... Quand et surtout COMMENT tu l'as su ???!*
*Secret, ma belle. Secret*


Va y avoir des règlements de compte je le sens... et vite !

*Tu veux peut être que je lui dise la prochaine fois qu'il se métamorphosera en lo...*

- NON !

Je restais sans voix une bonne poignée de secondes quand je compris que j'avais crié à voix haute. Mais quelle couillonne je vous jure !!!

- Bref, passons à autre chose, dis-je après avoir toussoté. Je suppose que tu n'aimes qu'on s'éternise sur tes préférences, donc je vais te faire une fleur. Pour cette fois.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime pousser les gens à se sentir accablés... Ca m'amuse comme une petite folle !

*Ton coté un peu sadique peut être...*
*Je ne suis pas sadique ! Fenrir, voyons !*
*Azylis, tu... non rien. Je préfère m'abstenir de tout commentaires cette fois*
*...*


- Ça mon ptit Akira, c'est ce que tu crois ! Si tu avais un quelconque instinct de survie, tu ne resterais pas assis à coté de moi après m'avoir avoué que tu aimais te faire menacer par un couteau, avoir osé me balancer injustement à la flotte et j'en passe et des meilleurs...
murmurais-je d'une vois douce, un sourire carnassier sur le visage. Mais ne t'en fais pas, ces épisodes resterons gravés dans ma mémoire...

Je laissais ma phrase en suspend, passant volontairement à autre chose : intimider, même par jeu (donc pour de faux), j'adorais ça.

*Et non, je ne suis pas sadique !*
*Mais je n'ai rien dis !*
*Non mais tu l'as pensé si fort que je l'ai entendu !*
*...*


Je lui rendis son sourire amusé suite à ma réflexion : c'était vraiment amusant de voir ses diverses réaction face à un compliment. Il devait avoir compris que rougir n'était pas forcément la meilleurs solution avec moi, ce que je regrettai un peu. Ben oui ! Comment j'allais m'amuser moi, s'il parvenait à maitriser ses émotions ???

Je faillis exploser de rire (après être restée sans voix au moins 3 secondes) quand il me répondit avec un naturel hallucinant "d'accord" alors que son regard m'avait semblé plus malicieux quand j'avais commencé ma proposition (prévision d'un mauvais coup ?). Y a pas à dire... le sake a chez lui un sacré pouvoir de persuasion... et c'était le genre de détail que je n'oublierai pas de si tôt...

- Quelle coopération... j'admire...
- Azylis... tu as utilisé de manière vile et sournoise un de ses point faible...


Ylis, apparue juste derrière Akira, soupira d'une lassitude feinte.

- Bonjour Akira, ça fait un bout de temps ! Wink Je serais votre photographe aujourd'hui ! Comme j'ai remarqué que tu n'étais pas très à l'aise avec les photographies, je te laisse prendre la pose que tu veux, et Azylis se laissera faire, par égard pour tes efforts.
- Alors là, que dalle... s'il me demande de monter sur ses genoux comme une enfant, il peux se gratter.
- Je suis certaine qu'il ne fera pas de coups dans ce genre, rassure-toi Wink En attendant, donne moi notre portable s'il te plait.


Elle nous désigna un gros cailloux (bon, ok, c'est un rocher... chipote pour rien ceux là...) où j'allais m'assoir en attendant qu'Akira me rejoigne (après avoir donné le portable à Ylis). Après une certaine hésitation, je décidai d'enlever mon bandeau, mais laissait ma franche cacher ma paupière fermée.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Sam 9 Juil - 2:12

J'écoutai avec attention ce qu'elle allait dire, prêt à saisir le moindre truc ambigu ou compromettant qu'elle me sortirait pour m'en servir contre elle (en même temps, c'était plus ou moins le but de la manœuvre). Mais au bout du compte, je dû m'efforcer de rester aussi neutre que possible en avalant ma salive en l'imaginant dans les situations qu'elle décrivait (et en regrettant de ne pas y avoir assisté pour de vrai). Je dû faire de gros efforts pour rester parfaitement neutre pour ne pas perdre le peu de crédibilité qu'il me restait (à supposer qu'il m'en reste). Allez Akira, ne lui montre pas que tu crèverais d'envie de la voir "vêtue" comme ça et concentre-toi sur ses dernières paroles.

"Ah... Ah bon." Réussis-je à dire avec un sourire que je voulais assuré mais qui fut plus nerveux qu'autre chose (et le pire, c'est que je ne m'en rendis même pas compte dans tout ça).

Non mais franchement, comment je fais maintenant pour l'imaginer autrement qu'allongée nue avec un peu de chocolat et quelques sucreries ne demandant qu'à être retirées? Franchement, heureusement qu'elle n'est pas Télépathe (même si je doute que ce qu'elle verrait la dérangerait) quoique ce serait une manière de l'inciter à me proposer ce genre de truc sans que je n'ai à avouer directement que c'est loin de me déplaire!

*De toute façon, elle n'a pas besoin d'être Télépathe pour savoir ce que tu penses en ce moment.*

*Comment tu peux savoir ça? Tu n'es plus là.*


*Ton visage parle toujours pour toi dans ces moments-là.*


*...*

Mon Animae me connaît mieux que moi-même, si ce n'est pas malheureux ça (parce que le pire, c'est qu'il a raison). Mais là, il faut que je pense à autre chose sinon je vais me remettre à rêvasser et elle va vraiment finir par me "forcer" à lui raconter ce que je vois et là je vais être mal.

Heureusement, elle m'offrit une ouverture et je me concentrai sur la vision d'horreur que j'avais eu (mais pas trop sinon je vais vomir) et me sentis légèrement pâlir.

"A... A peu près oui." Répondis-je en détournant le regard, à la fois blasé et déprimé (ça choque ce genre de vision mine de rien).

Lorsque je la vis se tourner vers Fenrir en ouvrant grand les yeux (décidément, c'est la journée!), je me figeai sur place, le cœur battant de plus en plus rapidement. Attends, ne me dites pas qu'il a vu ce que j'ai vu et qu'il vient de le lui raconter! Non parce que s'il arrive à faire ça, je ne le recroise plus jamais de ma vie! Mais pour l'instant, le plus important c'est de savoir ce qu'il vient de lui sortir et si c'est bien ce que j'ai imaginé. Je restai ainsi, tendu et le cœur battant à toute allure (j'avais l'impression d'être à une épreuve orale super importante pour moi mais sans que je n'y sois vraiment préparer et d'attendre le moment où on m'appellerait pour passer).

J'étais tellement tendu que je sursautai lorsqu'elle cria d'un coup sans prévenir, de plus en plus stressé. Puis, après quelques micro-secondes de réflexion (juste le temps d'apercevoir son expression et qu'elle regardait Fenrir ainsi, ça ne prend pas longtemps) je compris qu'il ne lui avait pas dit ce que j'avais "vu" (de toute façon, comment il aurait fait?) mais un autre truc qui semblait déranger Azylis et là, je suis quasiment sûr que c'est un truc qu'elle ne voudrait pas voir s'ébruiter.

Lorsqu'elle décida d'elle-même de passer à autre chose, j'en fus encore plus convaincu et je jetai un coup d’œil vers Fenrir (comme s'il allait se mettre à m'écrire ce qui c'était passé sur une feuille sortie de nul part ou qu'il allait rentrer dans ma tête pour me le dire). Bon sang, si seulement j'avais un moyen de pouvoir parler avec lui sans qu'Azylis ne puisse nous comprendre (le coup de la transformation en Loup, ce n'est pas encore au point)!

"Oui... Merci." Répondis-je avec un léger sourire mais tout en guettant d'éventuels signes pouvant m'aider à savoir pourquoi elle avait crié comme ça d'un coup (mais sans succès).

Je laissai tomber ma tête contre mon torse en lâchant un soupir de lassitude.

"J'ai pas dit que j'aimais ça. Ça dépend d'autres trucs aussi." Tentai-je d'expliquer mais persuadé que ça irait dans le vide (de toute façon, j'ai toujours été un incompris quand il s'agit de mon amour pour les lames! Les gens ne sont pas assez ouverts!).

*Mais oui, mais oui.*


*Toi, tu te tais et tu vas faire tes trucs de Griffon!*

"Et de toute façon, tu l'avais bien cherché et avec toutes les crasses que tu m'as faites en un an, c'était plus que justifié." Répondis-je en croisant les bras sur mon torse en tournant légèrement la tête sur le côté pour marquer le coup.

Et quoi qu'elle dise, on sait tous les deux que j'ai raison même si ce n'était pas pour tout ça que je l'avais fait! J'eus un élan de sursaut en entendant la "voix d'Azylis" ailleurs que là où elle était mais compris vite que c'était une de ses doubles (je commence à m'y faire maintenant).

"Salut." Saluai-je à mon tour celle que je devinai rapidement être Ylis avec un sourire.

Ce n'était pas très dur à deviner : elle n'avait pas un ton hautain et méprisant et n'avait pas crié en me voyant. Ça c'est un truc super avec Azy : on se sent moins... repoussant et pendant un moment, on a quand même une meilleure estime de soi à la voir nous sauter dessus, ça fait bizarre et un peu peur sur le coup mais mine de rien, elle a le corps d'Azylis et est prête à coucher avec moi au moindre feu vert.

...

En fait, je passerais à côté de bien moins d'opportunités si j'étais plus rapide à la détente, il faudra que j'évite d'être surpris et de trop réfléchir la prochaine fois que je la verrai.

J'eus un flash d'Azy apparaissant, criant mon nom avant de me sauter au cou. Sur le coup, je perdis un peu l'équilibre et fis quelques petits pas en arrière avant de heurter le mur. Puis, elle se mit à m'embrasser comme la fois où elle l'avait fait sans prévenir quelques instants avant de disparaître sauf que là, j'attrapai sa taille pour l'attirer contre moi et lui rendre son baiser. Azylis nous regarda avec de grands yeux (une fois de plus ou de moins) avant de s'exclamer "Je savais bien que tu préférais Azy! C'était pas pour rien que t'avais pris sa défense l'autre fois!". Je la regardai en fronçant légèrement les sourcils pour essayer de comprendre "Ben et quoi? Tu es jalouse?" lui demandai-je pendant qu'Azy soulevait mon t-shirt pour embrasser mon torse à divers endroits. "Non!" répliqua aussitôt Azylis en croisant les bras sur sa poitrine avec un air boudeur. "Mais tu vas voir qu'elle n'est pas aussi bien que tu le crois!" Continua-t-elle avant de s'approcher, se coller à moi à côté d'Azy, passer sa main derrière ma tête pour l'attirer vers elle et m'embrasser sauvagement.

Je revins à la réalité lorsqu'Azylis répliqua toujours aussi subtilement. Je mis quand même un certain temps à effacer le sourire couillon et rêveur que j'avais sur le visage (si seulement ça pouvait arriver un jour (parce qu'en plus, ce n'est pas si impossible que ça comme scénario! Et si en plus on pouvait y glisser le coup des sucreries sur le corps de chacune d'elles ce serait parf... non mais stop là, le retour à la réalité va faire trop mal si je continue comme ça!)) et toussotai pour prendre un air aussi naturel que possible.

"Bah, la pose je m'en fiche. Du temps que c'est vite bâclé c'est tout ce qui compte."
Répondis-je en me passant la main sur la nuque en jetant un oeil au rocher qu'elle avait indiqué.

Je m'assis à côté d'Azylis et passai mon bras derrière son dos pour attraper sa taille, histoire que je n'ai pas l'air trop idiot sur la photo (en plus, c'est un coup à recommencer si j'ai l'air... "coincé" sur la photo) avant de lâcher un soupir.

"Par contre, vite s'il te plaît."
Suppliai-je Ylis.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Dim 17 Juil - 3:24

Tout en parlant, je scrutai l'expression d'Akira... qui restait neutre. Alors là je suis déçue. Moi qui espérait le faire rougir, même juste un peu... j'ai juste eu le droit à un ravalement de salive certes significatif, mais rien de très extraordinaire !

*... C'est
en fait
faux ce que tu lui as raconté ?*
*Non, entièrement vrai*
*... Je ne comprendrais jamais vos moeur, à vous les humains... c'est comme si pour courtiser une de nos femelles, nous nous roulions dans le sang d'un cerf fraichement chassé...*


Je lançais un regard dégouté à Fenrir en entendant sa comparaison.

*Tu viens de ruiner un de mes délire favoris... comparer du chocolat avec du sang de cerf... mais c'est immonde...*
*C'est une comparaison comme une autre : nous ne pouvons pas manger votre chocolat*


... C'est là que je me prend de plein fouet la nature carnivore de mon animae...
Bon, il est temps de retaquiner ce cher petit Akira...

- C'est fou ce qu'il était convaincant ton "Ah bon"... lançais-je avec un sourire moqueur. Mon discours te met-il mal à l'aise ? Je ne t'obligerais jamais à te plier à ce genre d'activité contre ton gré tu sais... ne t'inquiète pas, continuais-je d'une voix pseudo rassurante, un sourire bienveillant sur les lèvres.

J'aimerais tellement être télépathe pour savoir ce qu'il pense !

*C'est pas bien compliqué : suffit de regarder son visage et ses yeux*


... Un bon point pour mon animae. Mais je préférais ne rien dire, considérant qu'Akira avait eu sa dose de vacherie pour le moment. Je précise bien "pour le moment"... (oui, il m'arrive d'être généreuse des fois)

Par contre, son brutal changement d'expression m'avait franchement interpellée ! Qu'elle sale image de moi avait-il bien pu imaginer ?

- Je suppose qu'il vaut mieux que je ne sache pas ce qu'il y a dans ta tête, n'est-ce pas... ? demandais-je avec méfiance, même si je crevai en fait d'envie de savoir.

Voilà que je disais le contraire de ce que je pensais à l'instant.

Je fus soulagée lorsqu'il accepta de changer de sujet, alors qu'il avait à sa portée une info classée secret défense (mais ça, il était pas obligé de le savoir...). Sans dec, la révélation de Fenrir m'avait aussi refroidie qu'un séjour dans un congélateur ! Ça calme sec !

- Ouais ouais... t'as pas dit clairement que t'aimais ça, mais tu as clairement fait comprendre que ça ne t'était pas désagréable et même que ça te faisait de l'effet ! Ça revient au même ! Répliquais-je avec un air victorieux. Mais te stress pas Akira... je t'accepte tel que tu es, avec tes qualités et tes vices ! Y a pas de soucis !

Je restai outrée devant tant d'injustice, et lui lançai un regard indigné.

- De quoi ?! Moi ?! Mériter ça alors que mon seul objectif était de te forger le caractère ?! En plus ça a marché, vu que tu rougis un tout petit peu moins qu'avant (et ça, c'est bien dommage). Et ben, on m'y reprendra à vouloir rendre service... et après on s'étonne que je fasse payer mes service... si c'est pour me prendre de telles représailles, ça ne vaut vraiment pas le coup, conclus-je en tournant la tête avec dignité, le nez en l'air.

*Ose dire que ça ne t'amusait pas...*

Pour une fois que je prenais mon rôle de "guide" au sérieux... ah ça ! On ne m'y reprendra pas !

*Tu vois, tu ne le dis pas*


Je faisais tout ça pour son bien, et voilà ce que je récolte en retour : un bain forcé. Ca fait vraiment plaisir !

*Mais quelle mauvaise foi !*


Pour la peine, je me ferais un plaisir de mettre les bouchées double, rien que pour mon propre plaisir ! Il va comprendre sa douleur celui l...

*Je rêve...*
*Oh ça va toi !*
*Tu es d'une mauvaise foi...*
*Mais ça, on le sait tous ! Fenrir voyons... t'as quand même pas cru un seul instant que mes taquineries avaient pour unique but de lui faire vaincre sa timidité !*
*Ça, ça ne m'avait même pas effleuré l'esprit...*
*J'espère bien...*
*Mais comme dirait Hishigi, "tu es quelqu'un de gentil", puisque mise à part ton plaisir personnel, le décoincer était tout de même ton 2e objectif*
*Seulement pour qu'il ait davantage de répondant ! Et je ne suis pas GENTILLE !*


J'ignorai royalement le sourire lupin de Fenrir, suite à cette réponse : ça lui ferait trop plaisir à ce sale cabot.

*Moi aussi je t'aime*
*Peuh !*


Assise sur mon rocher (là, z'êtes contents ?) je regardais Akira et son air rêveur (et franchement très con) avec un sourire moqueur.

- Et là, on peut savoir à quoi tu penses ? Demanda Ylis d'un ton enjôleur, dissimulant parfaitement son amusement avec un sourire bienveillant. Elle est encore plus sournoise que moi celle là !
- J'avoue que ton expression "baba" m'interpelle, mon petit Akira... tu avais l'air tout content là où tu étais...
- Oh bien sûr, je ne voudrai pas m'immiscer dans ton intimité, mais je commence à craindre que se soit une de nos parole qui t'ai perturbée à ce point... et cela me mettrai affreusement mal à l'aise...
"avoua"-t-elle, en prenant justement une expression gênée. Tu comprends, tu es quelqu'un que j'apprécie et qui est tellement gentil, que je m'en voudrais de te mettre dans une situation qui suscite de la moquerie à tes dépends...

Bon dieu qu'elle est douée ! Normal vu que c'est moi ! Alors là, que ça marche ou non, je lui tire mon chapeau !

Lorsqu'Akira m'eus rejointe, j'hésitai un bref instant avant d'enlever mon cache oeil et le poser à coté de moi. Je posai une de mes main sur l'épaule d'Akira, avant de passer la deuxième derrière son cou, me rapprochant un peu de lui.

- Tu sais Akira... si tu ne risquai d'en profiter pour changer d'avis, je te demanderai de répéter : tes supplications sont très agréable à mes oreilles... dit doucement Ylis, le regard pétillant, en nous visant avec le portable.

De mon côté, j'aimerai bien qu'elle se presse un peu : je risque de ne pas rester très naturelle encore longtemps...

Une fois la photo prise, je remis rapidement (sans que ça soit suspect) mon cache oeil avant qu'Akira ne réalise que je ne faisais pas un clin d'oeil pour la photo, mais que j'avais gardé volontairement mon oeil fermé.
Un petit éclat brillant attira mon regard autour du cou d'Akira...

- Dis moi... ça pique pas trop ton truc ? Lui demandais-je en désignant son collier fait de fils de fer barbelés (du moins, à ce que je voyais), tandis qu'Ylis me rendait mon portable avant de s'intéresser à son tour au collier.




avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Lun 18 Juil - 17:23

Je ne sais pas ce que Fenrir lui avait dit ou montré ou je ne sais pas ce qu'il lui avait fait mais j'étais content qu'Azylis détourne son attention un moment pour se concentrer sur lui, ce qui me donna l'occasion d'essayer de me reprendre et de penser à autre chose (sauf qu'une fois qu'on a ce genre d'image dans la tête, vas les faire disparaître surtout lorsqu'elles ont probablement déjà vraiment existé pour de vrais!). Mais au moins, même si je ne parvins pas à chasser cette vision de... Je secouai vite fait la tête pour me reprendre, c'est pas le moment de recommencer à rêvasser.

Elle finit par reporter son attention sur moi et je n'aimais pas son sourire, ça veut dire que je vais en prendre pour mon grade encore. J'avalai ma salive en détournant vite le regard après sa réplique et m'efforçant autant que possible de ne pas rougir (mais je pense que j'avais commencé à prendre des couleurs là). C'est dégueulasse! Maintenant si je fais le type trop choqué ou outré, adieu ma superbe vision et si je montre (en partie) ce que j'en pense, vas savoir comment je vais le sortir déjà sans avoir l'air trop con ni trop obsédé et ce qu'elle va me balancer au passage et c'est même pas dit que j'ai droit à ma superbe vision! Bon sang que j'aimerais avoir le pouvoir de figer le temps comme Piper dans Charmed!

"Euh, non non. Ça me met pas mal à l'aise."
Répondis-je en évitant soigneusement de croiser son regard.

"Et t'inquiète pas, je verrais pas ça comme une obligation, au contraire!"
Répliquai-je du tac au tac.

Je fronçai les sourcils, réalisant la portées et signification de mes propos.

*Alors toi et la subtilité...*

*C'est sorti tout seul!*

Bon alors maintenant je n'ai plus qu'à espérer qu'elle n'a pas compris ou mal entendu ce que j'ai dit sinon je n'ai plus qu'à prier pour qu'une météorite, un obus, un stalactite aérien, un rocher, un avion, le pilote d'un avion ou n'importe quoi d'autre me tombe dessus là maintenant tout de suite avant qu'Azylis ne m'achève d'une énième vanne (la météorite, j'aime bien, elle pourrait m'enterrer au passage).

Je toussotai à sa question et hochai la tête d'un air grave et sérieux.

"Non vaut mieux pas." Approuvai-je en hochant la tête, les yeux fermés pour donner plus d'effet à la situation.

Pendant un instant, je faillis sortir la traditionnelle vanne "tu es encore trop jeune" mais je me repris à temps, me disant que ça risquait d'être moins drôle que ça n'aurait dû l'être (et je n'ai pas envie de retenter le coup de la noyade dans cette eau).

Je la regardai d'un air blasé et lâchai un énième soupir de lassitude, ne préférant rien dire (de toute façon, maintenant ça ne sert plus à rien). En tout cas, le jour où elle lâchera un lapsus de ce genre à son tour, je ne la louperai pas!

Je soutins son regard outré par un regard blasé.

"Trop gentil. Ça doit être ta bonté qui te perd."
Répondis-je, pas du tout convaincu.

De toute façon j'aurai droit tôt ou tard à une nouvelle vacherie, au moins là, elle sera un minimum justifiée (et encore). Mais mine de rien, son air outré avec le nez en l'air me donnait envie de rire mais je me retins tout de même.

Je tournai les yeux vers Ylis lorsqu'elle me parla après que je sois sorti de ma rêverie puis vers Azylis lorsqu'elle en rajouta une couche juste après.

"Euh..."

Ah si seulement j'avais pu y être pour de vrai. Mais là, il vaut mieux ne rien dire sinon, je risque de me faire vanner, Azylis ne m'épargnera plus si elle sait que j'ai ce genre de vision d'elle et c'est un coup à ce qu'elle ne fasse plus jamais apparaître Azy devant moi (et là, adieu définitivement à mon beau rêve éveillé (on ne sait jamais, j'aurai peut-être un jour de vérifier si ça se passe comme ça en vrai)).

*Tu aurais dû essayer de devenir un de ces humains qui s'occupe des histoires dans les films que vous regardez.*


*Quoi, scénariste?*


*Oui, je crois que c'est le mot.*

J'eus un rapide flash de moi sur un plateau de film porno avec un script à la main que je devais valider avant de tourner une scène (non parce que là, pas question que je reste juste derrière la caméra) avant de revenir à la réalité. C'est peut-être comme ça que je l'aurai mon harem de guerrières! Cette fois, ça avait été si rapide que j'avais plus eu l'air d'avoir réfléchi à quelque chose qu'être parti dans un nouveau rêve.

Par contre, après le discours de Ylis, je ne savais pas si j'étais plus gêné ou irrité. Non parce que d'un côté je me sentais gêné qu'elle se sente gênée mais d'un autre, elle avait été beaucoup trop polie et ce genre de réplique (surtout quand c'est aussi long), ça m'irrite plus qu'autre chose et je n'ai qu'une envie : baffer et/ou secouer le ou la coincé(e) (parce qu'en général c'est un coincé genre premier de la classe qui parle comme ça) pour le(la) faire parler plus "normalement".

"Euh... non non. T'as rien dit de mal." Finis-je tout de même par répondre.

Et en plus, je ne suis pas spécialement gentil non plus! C'est elle qui est trop gentille et polie, on dirait une Hishigi avec de la poitrine. J'eus un flash où...

*Sois gentil et ne fais pas ça à Hishigi.*

*Merci Tiago.*

Pardon Hishigi! Pardon pardon pardon! Promis, dès que je peux, je t'achète le plus gros bouquin de Philo que je trouverai en librairie pour me faire pardonner (c'est la faute de Ylis et Azylis tout ça!).

J'attendis qu'Azylis s'installe en priant pour que ça se finisse vite (j'ai vraiment horreur des photos). Mais j'écarquillai les yeux de surprise face à la réplique de Ylis.

"Hein?" M'exclamai-je.

Attends, elle n'est pas censée être la gentille, empathique et cie Ylis? Non parce que dire ça, surtout avec ce regard pétillant, c'est limite malsain, vicieux et pervers! J'aurais plutôt imaginé Azy avoir ce genre de réaction (bon en même temps, c'est pas trop dur d'être très choqué vu qu'elles ont toutes la même apparence). Mais là, elle vient de perdre son auréole! Si ça se trouve, c'est la plus perverse des doubles!

J'eus de nouveau un flash avec Azylis et Azy sur moi, l'une m'embrassant sauvagement à m'en faire perdre la respiration, l'autre déchirant mon t-shirt, toujours a essayer de déterminer laquelle assurerait le plus. Chacune avait une légère trace de chocolat à divers endroits que j'avais du lécher. Soudain Ylis entra avec son sourire angélique. "Voilà le chocolat que tu m'avais demandé Azylis et... mais qu'est-ce que vous faites??" S'exclama-t-elle en s'avançant vers nous, réellement choquée. Une fois à notre hauteur, elle regarda ses "jumelles" d'un air sévère, les mains sur les hanches. "Mais c'est n'importe quoi! Vous ne vous y prenez pas du tout comme il faut! Je vais vous montrer comment bien se servir de ce chocolat!". Elle ouvrit le bocal de chocolat et s'en versa sur la poitrine. Elle posa le bocal, se tourna vers nous avec le même regard pétillant et m'attrapa par la tête pour l'y plonger dans sa poitrine pour me faire goûter au nouveau chocolat. Azylis et Azy restèrent un moment choquées avant de froncer les sourcils de colère. "Tu vas voir si on ne s'y prend pas comme il faut!" S'exclamèrent-elles avant de revenir sur moi et...

Ce fut le son de l'appareil photo du portable qui me ramena à la réalité et c'est là que je réalisai que j'étais de nouveau parti ailleurs et que j'avais un drôle de sourire au visage (oh bon sang pourvu que je n'ai pas eu cet air pendant la photo!).

"Hein?"


Je mis quelques secondes avant que les paroles d'Azylis n'arrivent au cerveau et je baissai les yeux vers mon collier-barbelé... trop court pour que je puisse le voir comme ça.

"Euh non non. C'est pas un vrai (avec un vrai, j'aurais déjà le cou en sang)."
Répondis-je avec un sourire amusé (et quand même nerveux en repensant à la tronche que je devais avoir sur la photo).

"Enfin bon je... je vais vous laisser hein."
Leur dis-je avec un petit sourire après un léger toussotement.

Il faut vraiment que je décampe et vite parce que si je continue à avoir des flash comme ça, je vais finir par en violer une (ou les deux tant qu'on y est).


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Lun 18 Juil - 19:37

J'a-do-re le mettre mal à l'aise ! Pourquoi ? Si seulement je le savais ! Le pire, c'est que ce n'est pas seulement lui (même si c'est vraiment amusant de l'embêter), mais si un jour j'arrive à mettre Hishigi vraiment mal à l'aise, je sens que je serais quasiment à l'apothéose de mon art...
Un sourire moqueur se dessina lentement sur mes lèvres quand Akira dis que je ne le mettais pas mal à l'aise. Ben voyons, à d'aut...
... Pardon ? Je restai quelques secondes sans voix devant sa franchise (imprévue d'après son expression). Qu'il le pense était une chose... mais il me le sorte, en était une autre ! Je repris tout de même rapidement contenance, et retrouvai mon expression malicieuse.

- Si je m'y attendais... ronronnais-je. Je retiens, je retiens...

Après tout, pourquoi cracher sur une telle occasion ? Faut voir si l'occasion se présente, c'est tout... Bon, c'est pas gratuit, c'est ça qui m'emmerde.

*Attention, tu deviens comme Endice...*

*Arrête, j'ai de la marge... et puis je ne suis pas rapia comme lui ! Juste économe*


Quand Akira me confirma qu'il valait mieux que je en sache pas ce qu'il avait en tête, j'émis un raclement de gorge signifiant "mouais bref passons... mais je retiens !". Non mais sans dec, qu'est-ce qu'il avait bien pu imaginer d'aussi horrible pour que ça transparaisse sur son visage ?! S'en est presque stressant de pas savoir ! Et si jamais c'était un truc qui changerait à jamais la vision qu'il a de moi ! (qui doit déjà pas être super glorieuse...) Mais en même temps, s'il me le dit et qu'en effet c'est horrible, je risque de l'obliger à se noyer dans une piscine de chocolat 100% cacao, et donc super amer et immangeable... raaah quel dilemme ! Ouais, nan en fait c'est mieux qu'il ne me dise rien... si je le tue, je ne pourrais plus l'emmerder, et ça ferait un grand vide.

*Ta qualité principale, c'est décidément l'altruisme...*
*Je sais je sais*


Ben tient ! Même Akira appuis ses pensée !

- Je sais, ne me remercie pas... répliquais-je sur un ton de pure ironie.

Dommage Ylis... ta tentative de découverte des sombres pensées d'Akira a échoué... mais ne t'en fait pas, ce n'est que partie remise... un jour, je saurais ce qui se cache derrière ce regard rêveur !

Je ne pus me retenir d'éclater de rire devant la réaction d'Akira suite aux paroles d'Ylis.

- Aurais-tu oublié que je suis une part d'Azylis, Akira ? Demanda-t-elle avec un simple petit sourire amusé, sans une once de moquerie.
- Ca va, c'était pas bien méchant non plus, ajoutais-je une fois que j'eus repris contenance.

En plus, c'est vrai que c'est agréable de se faire supplier par un homme ! Bon, pas trop non plus, je ne suis pas attirée par les tapette et autres poules mouillées, mais une fois de temps en temps... c'est plutôt chouette !
Mais bon, c'est vrai que ça a du le surprendre, le pauvre... même si Ylis lui avait déjà fait comprendre qu'il ne fallait pas non plus se méprendre à son sujet. Me semble que c'était dans la forêt d'ailleurs... genre entre des excuses et une dette, elle préférait la dette, ou une connerie du genre.

Le temps qu'Akira mit pour comprendre ma question me fit soupçonner un nouveau séjour dans les méandres de son imagination. J'ai l'impression que pendant tout le temps où on a été ensemble, il a été plus souvent dans ses pensées qu'avec moi !

Encore heureux que ce ne soit pas du vrai fil de fer barbelé ! Il n'aurait alors pas pu nier son statut de SM !

- Ca te donne un look plutôt original, constatais-je en prenant un peu de recul pour l'avoir entier.
- C'est un peu étrange, mais j'aime bien, renchérie Ylis en toute sincérité. On te montrera le résultat de la photo sur un plus grand support Akira : là c'est un peu petit.
- Ben vas y ! Dis qu'il est pourrit notre portable...
ironisais-je avec un sourire en coin.
- J'ai pas dis ça Azylis, juste qu'on aura un meilleur rendu sur un écran d'ordinateur par exemple, répondit-elle avec le même sourire en coin. Par contre, je vais moi aussi vous quitter : j'aimerai bien faire un détour par la bibliothèque.

Je haussai des épaules.

- Fais donc, mais évite de prendre un livre ennuyeux... on s'en tape des autobiographies. Prends plutôt un bouquin de légendes !
- C'est justement ce que j'avais en tête Wink Aller, bonne journée tout les deux.

Elle s'approcha d'Akira pour l'embrasser sur la joue en guise d'au revoir, comme à son habitude, avant de s'éloigner en direction de l'école.
Je me tournai alors vers Akira, un sourire en coin sur les lèvres.

- Vas donc toi aussi, je te libère. Fais gaffe de ne pas te faire kidnapper par le premier animae qui passe... se serait dommage...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Akira le Mar 19 Juil - 2:33

Je déteste ce genre de blanc, pas moyen de savoir si elle réfléchit pour savoir si elle a bien entendu (même moi je n'en reviens toujours pas d'avoir sorti ça à haute voix) ou si elle prépare sa prochaine réplique (je préfère éviter de trop la regarder en face de peur d'aggraver mon cas). J'avalai ma salive lorsqu'elle parla enfin. Je déteste ce genre de réplique : pas moyen de savoir à quoi j'aurai droit ni quand. Je dus faire un gros effort pour éviter de repartir dans un flash qui m'aurait probablement fait avoir un sourire couillon sans que je ne m'en aperçoive. Je préférai rester aussi neutre que possible et ne rien dire.

Je fis mine de ne pas entendre son raclement de gorge (de toute façon je n'aurais pas su quoi dire). En plus, si je lui racontais ce que j'avais imaginé, je ne sais même pas si elle ne serait pas capable de me le faire subir rien que pour me le faire regretter (alors que c'est venu tout seul!) et là, contrairement à tout à l'heure, c'est pas le genre de truc que j'aimerais voir se réaliser (déjà parce que les trips sado-maso, c'est pas mon truc et accessoirement parce que si elle faisait ça, il faudrait que je sois mort avant).

Je tournai la tête sur le côté avec un léger "hum" devant son ironie.

Je regardai Azylis et Ylis d'u air blasé mais en sentant tout de même mes joues se teinter un peu de rouge à cause de la honte en entendant la première se marrer et la deuxième me prendre limite pour un con (bon ok, je sais que je ne suis pas spécialement futfut mais quand même).

"C'est juste que je ne pensais pas que c'était toi qui avait hérité de celle-là."
Répondis-je en évitant de les regarder pour éviter de rougir davantage.

Mais sinon, non ce n'était pas méchant ce qu'elle avait dit, juste surprenant. En tout cas, maintenant je ne ferai pas confiance aveuglément à Ylis même si elle est gentille. C'est un coup à lui demander un gros service embarrassant et qu'au moment où je lui dis de n'en parler à personne, même pas à Azylis, elle me sorte avec un joyeux sourire "Ce n'est pas gratuit!". Et c'est comme ça que je deviendrais son esclave pendant je ne sais pas combien de temps à faire la vaisselle à sa place, dépoussiérer la chambre d'Azylis (remarque ce serait l'occasion de trouver des trucs compromettants sur elles), passer le balai et la serpillère, ranger le désordre, aller chercher les livres qu'elle veut lire à la bibliothèque et réaliser ses fantasmes tordus (à aimer qu'on la supplie, elle ne peut qu'avoir des fantasmes tordus). Je ne sais pas pourquoi, mais je l'imagine bien être de corvée de ménage (sûrement parce que c'est la plus gentille du lot).

"Merci." Leur répondis-je avec un sourire en me passant la main sur la nuque devant leurs compliment.

En fait, ce n'était pas spécialement le fait que ça m'aille bien ou non qui m'avait touché (je sais que je ne suis pas un playboy) mais que ça donnait un effet original (même "étrange", je le prenais pour un compliment).

J'avalai ma salive lorsque Ylis parla de la photo.

"Euh... vous... vous pressez pas pour ça hein."
Leur dis-je avec un petit sourire nerveux.

J'avais une chance qu'Azylis ne se foute pas de la tronche que je faisais sur la photo devant moi et il fallait la maintenir. Le truc, c'est de l'éviter pendant une voir deux semaines minimum, le temps qu'elle oublie la drôle de tête que j'ai probablement fait sur la photo et comme ça, la prochaine fois que je la verrai, elle ne s'en rappellera plus et je serai tranquille.

Lorsqu'elles commencèrent à parler livre, je commençai à me revoir en cours au lycée et je commençai déjà à piquer du nez (les livres, c'est mal et je ne les ai jamais aimé). Mais heureusement, la conversation cessa rapidement. Je souris à Ylis lorsqu'elle m'embrassa à la joue (regrettant un peu que ce ne soit pas...

*Bon sang mais tu ne te reposes jamais toi.*

*Roh ça va! C'est pas faute si j'ai pas de copine! Même si je me doute qu'il doit y avoir une bonne raison.*

*Deux bonnes raisons : ta tronche et ta personnalité.*

*Merci... Je me sens mieux avec tes explications d'un coup.*

Bref, comme je disais : Je souris à Ylis lorsqu'elle m'embrassa à la joue et l'embrassai à mon tour sur la joue avant qu'elle ne s'éloigne.

"Bonne journée à toi aussi." Lui dis-je avec un sourire lorsqu'elle commença à partir.

Je me tournai ensuite vers Azylis lorsqu'elle reprit la parole. J'eus une petite grimace à l'idée de me faire kidnapper par un Animae avant de rentrer dans le bâtiment (avec le bol que j'ai ce serait celui d'Anikeï ou d'Alice (surtout que le sien c'est un Cobra à ce qu'on m'a dit)).

"Vais faire gaffe oui." Répondis-je d'un air à la fois blasé et pas très rassuré.

Je finis par lâcher un petit soupir avant d'adresser un sourire à Azylis.

"Allez à la prochaine et fais attention toi aussi. Même si ça me déplairait pas, je me vois mal dans le rôle du sauveur de dames en détresse." Rigolai-je.

"Salut Fenrir." Dis-je au Loup avec un sourire en levant légèrement la main à hauteur d'yeux en guise de salut.

Et avant de partir dans un nouveau flash, je me transformai en un grand Corbeau. J'ouvris mes ailes et pris mon envol en poussant un grand croassement en même temps que je savourais de nouveau la joie et le bienêtre que j'éprouvais chaque fois que je volais.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Azylis le Mar 19 Juil - 4:21

Ah ! Il a rougit ! Quelle vision agréable.... Je vous ai déjà dit que je n'étais pas sadique !

Ylis émit un petit rire trop cristallin à mon goût (il vient de ma gorge quoi ! C'est super bizarre ! J'aime pas quand elle fait ça...).

- Ce trait de caractère est commun à nous 4, répondit-elle avec amusement.
- C'est ma pseudo gentillesse qui prime chez Ylis, mais sinon notre caractère de base reste le même. Mes doubles ont juste toutes une part de mon caractère qui est davantage exacerbée, et une autre qui est inhibée. De nous 4, Ylis est celle qui a le meilleurs caractère, et donc la plus facile à vivre, expliquais-je.

Mon sourire en coin s'accentua au remerciement d'Akira, tandis qu'Ylis maintint son expression angélique.

- Ce n'est pas parce qu'Azylis est avare de compliment que tu dois te sentir gêné tu sais.
- Hey !
- Nous t'avons complimenté en toute franchise Wink
- Je ne suis pas avare de compliments ! C'est juste que je n'en sors pas à tord et à travers, mais seulement quand ils sont mérités ! Mes compliments valent de l'or, c'est aussi simple que ça,
conclus-je avec dignité.

Quand il nous demanda de ne pas nous presser avec ce magnifique sourire nerveux, l'envie de lui imprimer la photo dans l'heure me parut très tentante... mais j'étais certaine que la flemme l'emporterai. Je voyais déjà le programme de ma journée : glandouille dans le pouf près du radiateur à regarder un bon film. Et comme on est qu'en début de printemps, le radiateur est un élément essentiel de l'ambiance !

*Tandis que moi, j'affronterai fièrement le vent de Mars pour chasser... vous les humains êtes vraiment des petites natures...*
*J'ai le confort à portée de main, je ne vais pas cracher dessus !*


Suite au départ d'Ylis, je pouffai de rire devant l'expression mi blasée mi flippée d'Akira.

- En cas de kidnapping, cris très fort : peut être qu'on t'entendra (ou peut être pas), on viendra alors te donner un coup de main le plus vite possible (ou pas !)


Je lui rendis son au revoir, avant d'ajouter avec malice :

- Mmmmmmmh ça ne me déplairait pas non plus de jouer les pauvres jeunes filles en détresses, pour un fois...


Fenrir hocha la tête pour dire au revoir à son tour, bien content qu'on ne l'oublie pas.
Et avant que je n'ai pu ajouter quoique ce soit... il pris son envol...

- Et moi j'ai pas droit au baiser ?!
M'écriais-je, alors qu'il était déjà haut dans le ciel. Radiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin !!!!!!

Ça se paiera !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour aux sources [Privé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum