Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Farfaya le Lun 14 Mar - 19:47

Accoudée au bureau des Herens Istarions, respectant l'accord implicite entre Reia et moi qui consistait à s'adresser poliment la parole le moins souvent possible pour régler les problèmes de l'École, j'essayais d'ignorer Edward, que je savais assis à ma droite parmi foule des Valars - c'est moi ou depuis qu'on est officiellement ensemble il n'a jamais autant participé aux réunions ?... Je pourrais presque le croire intéressé par les nombreux dilemmes de l'École... s'il ne passait pas juste son temps à essayer de me déconcentrer de toute les manières les plus discrètes et subtiles à sa disposition. Lui tournant le dos autant que possible, je faisais mine de m'intéresser au discours du Valar qui déblatérait depuis maintenant une demi-heure des inepties sur une potentielle entreprise de rénovation d'une partie de l'École par tous les Valars Terre.

Qui avaient tous l'air ravis par cette proposition, Edward inclut.
Mais qu'eeeeest-ce que j'fou là...


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Azylis le Lun 14 Mar - 22:22

Avachie sur la table, je rouvrais doucement mon oeil, me sortant tranquillement de ma torpeur... torpeur ? ... Ah... merde... je crois que je me suis endormie... Bon, où est-ce qu'on en est ? Quand j'ai piqué du nez, le valar parlait de la rénovation de l'aile ouest de l'école... Bon, déjà c'est le même valar. Et il parle... de la rénovation de l'aile ouest... =_= Putain, soit on a pas avancé des masses soit j'ai pas dormit longtemps.

Je posais un regard vitreux sur Farfaya qui semblait au moins aussi motivée que moi, puis sur Fenrir qui me regardait d'un air sévère. Oups... je crois qu'il m'a grillée en train de pioncer...

*En effet...*

Bon, j'aurais droit à des remontrances sur le chemin du retour T.T
Histoire de faire acte de présence, je levais la main pour prendre la parole (comme une bonne petite écolière ! <3 ... C'est quoi cet air surpris ?!), et le valar interrompit.

- Bien sûr, vous êtes tellement généreux que vous ferez ce travail bénévolement, n'est-ce pas ?
demandais-je avec toute l'innocence dont j'étais capable.

Ah ben tout à coup, il y a beaucoup moins de monde... Quoi ?! C'est moi qui m'occupe des comptes de cette école, ok ?!


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Reia le Lun 14 Mar - 23:14

Mon dieu!!! Mais c'est un miracle!!! Trois Heren Istarion sur quatre présent(es) à la dernière réunion de la journée!!
Y a un truc qui se prépare là!!!
Droite dans mon siège, les yeux fixés sur le Valar qui déblatérait sur la rénovation de l'aile ouest de l'École, je tentais de ne pas m'endormir.
La routine revenue, je m'ennuyais de nouveau aux interminables réunions du Conseil. Les retards avait été rattrapés, un minimum et mon estime pour Azylis était montée d'un cran, même si je ne lui dirait jamais.

Ses réunions me paraissaient encore plus longues lorsque Farfaya y assistait. Nous ne nous parlions plus depuis un moment.
Depuis qu'elle savait ce que j'avais fait pour Edward et qu'elle avait été incapable de tenir sa langue.
Edward aussi assistait de plus en plus aux réunions, surtout lorsque Farfaya était là. Son manège me faisait toujours rire, mais je me montrais discrète, même si les voir comme ça me faisait plaisir.

Je devais aussi faire un effort pour ne pas passer mon temps à me masser les tempes. A chaque fois que cette habitude m'échappais, Edward me lançais des regards inquiets et je ne supportais pas ça.

Azylis brisa le monologue ennuyant du Valar et je haussais un sourcil...Bonne question tiens!!!



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Edward le Lun 14 Mar - 23:24

Wow, mais c'est que tout le monde était là ce soir!! Enfin non, il manquait Anikeï, mais justement, il ne manquait à personne.

depuis un moment, je m'amusais à venir occuper mon siège dans la Salle du Conseil. Je me fichais de ce qu'il s'y disait, même si il m'arrivait de m'intéresser à un ou deux dossier, histoire d'aider Farfaya dans son travail.

Ne vous y trompait pas!! Je ne suis pas devenu un gentil petit Valar faisant son travail. Loin de là. Mais quand Farfaya est submergée par les dossier, je ne peux pas l'avoir pour moi tout seul, alors je l'aide et en profite pour la convaincre qu'elle en a assez fait pour la journée.

Pour les réunions, je venais m'y ennuyer juste pour embêter Farfaya, passant mon temps à attirer son attention, en particulier lorsqu'elle devait prendre la parole.
Au moins, elle avait l'air de moins s'embêter et je pouvais profiter un peu d'elle.
Quand Reia était là, elle m'offrait un autre distraction. J'étais bien décidé à ne plus la lacher, pas après ce qu'elle avait fait.

Les débats, si l'on peut appeler ça comme ça, portait sur la rénovation de l'aile ouest, à l'usage des Terres. Oui, pourquoi pas.
Mais comme du reste, je m'en fiche.
Il n'y a que deux personnes qui m'intéresse.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Ambre le Lun 14 Mar - 23:47

Fin de journée, le soleil allait se coucher d'ici une heure, à peu prés.
A cette heure ci, la dernière réunion de la journée ne devait pas encore être terminée. Un immense sourire aux lèvres, mon chapeau visé sur la tête, mes lunettes à leur place, mon manteau noir flottant autour de moi, je marchais dans les couloirs d'un pas décidée.

Rien n'avait changé, les couloirs étaient toujours aussi immenses, toujours aussi blancs. Je ne pensais pas que foulé le sol de marbre me ferait autant plaisir.
Je me réjouissais déjà de mon coup. Leur tête, ça vaudrait vraiment le détour. Dommage que je n'est pas d'appareil sous la main.
Gravissant les étages les uns après les autres, je sentais mon coeur battre de plus en plus vite au fur et à mesure que je m'approchais de mon but.

Nous étions rentrée depuis à peine dix minutes. Parties de Denver nous ne nous étions arrêté qu'une fois, pour manger, j'en avais profité pour vérifier l'état d'Itaku (puisque c'était son nom).
La route avait été éprouvante, mais visiblement, nous étions visiblement toutes pressées de rentrer. J'avais profiter du système de communication pour m'informer des derniers potins du Val.
Les nouvelles de Farfaya me tirèrent de long éclat de rire...Il était temps!
J'avais aussi pu faire un peu plus connaissance avec Itaku et avait confirmer mes soupçons, elle était l'élève d'Hanae et visiblement, elle n'étais pas célibataire. Comme je ne connaissais pas cet Hishigi, Valar visiblement (la vache, y vraiment eu du mouvement!!), je m'amusais à asticoter Itaku pour en savoir un peu plus sur lui.

La porte de la Salle du Conseil se dressa enfin devant moi et un sourire immense étira mes lèvres alors que je posais mes deux mains sur les deux battant et poussais pour les ouvrir, faisant un pas en avant, les deux bras tendus pour tenir les battant de la porte.
Les regards se tournèrent vers moi, visiblement, je venais de les réveiller.

"Salut la compagnie!!! J'vous est manqué?"


avatar
Ambre




Messages : 48

Feuille de personnage
Âge: Tu veux vraiment savoir?? Alors cours!
Pouvoirs: Tout ce qu'un Feu peut avoir. Quoi c'est pas clair? revoit tes leçons...
Animae: Luuuuuuuulllllllllllaaaaaaaaaaaaa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Hanae le Mar 15 Mar - 0:00

La route avait vraiment été longue. La fatigue accumulée, l'inquiétude, la peur aussi mélée à la joie, étrange cocktail relativement exténuant.
Mais Ambre avait beaucoup de retard à rattraper et je m'étais fait un plaisir de l'informer des dernières nouvelles "croustillantes" du Valhalla.
Edward et sa maladie disparut.
Edward et Farfaya, ça, ça l'avait bien faire rire.
Et j'étais même allé jusqu'à embêter Itaku, ne cachant pas sa relation avec Hishigi. Nous avions passé un moment à l'asticoter avant de passer à autre chose, un autre potin.

Puis la Vallée nous était apparut. Au moment de passer l'entrée, j'avais eu un copu de chaud, j'avais peur que le systéme de sécurité refuse l'entrée à Ambre, mais tout se passa bien.
Certainement à cause de la moto...Petite faille, mais on verra plus tard.

J'avais sentis Itaku se détendre quand nous étions entrées dans la Vallée et le silence c'était installé entre nous. Ambre devait apprécier le paysage qu'elle n'avait pas vu depuis un moment.
Elle avait directement voulu monter en Salle du Conseil, la réunion du soir ne devait pas encore être terminée et je préférais l'accompagner.
La réunion risquait d'être plus intéressante que prévu!!!

Un sourire aux lèvres, je suivais Ambre, légérement en retrait à sa droite et me postais juste dernière elle quand elle ouvris la porte de la Salle du Conseil en grand.
Je croisais les bras sur la poitrine et penchais la tête sur le côté, cherchant Edward du regard, puisqu'il s'amusait à assister aux réunion pour embêter Farfaya en croyant que personne ne le voyait. Quand j'accrochais ses prunelles couleur acier, je lui adressais un clin d'oeil.

On allait rire et pas qu'un peu!!!


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Itaku le Mar 15 Mar - 0:08

Oui, bon, je sais! La curiosité est un vilain défaut. Mais hey!!! J'ai supportée leur moqueries pendant pratiquement tout le voyage de retour, alors, j'ai le droit de voir ce qui va se passer.

Pour moi, le retour avait été un peu plus reposant, même si j'avais pris un fois le relais au guidon de la moto d'Hanae, histoire de la soulager un peu.
J'avais été sur mes gardes tout le long du voyage, craignant un autre pépin, alors quand nous avions pénétrées dans la Vallée, je m'étais détendue, soulagée de retrouver la sécurité du Valhalla.

Ambre avait décidée de monter en Salle du Conseil dés qu'elle avait retirée son casque.
Hanae n'avait pas protestée, au contraire, l'idée semblait lui plaire et moi, je n'avais fait que suivre le mouvement, aussi anxieuse que curieuse.
Je marchais à côté d'Hanae, légèrement en retrait pas rapport à Ambre.

Son entrée dans la Salle du Conseil me tira un sourire et je penchais légèrement la tête sur le côté, les mains dans les poches, curieuse de voir les membres du conseil (bon d'accord, je cherchais Hishigi et ne pus retenir un sourire quand je l'aperçus, il avait l'air passablement surpris, comme tout le monde d'ailleurs).
Je repérais vite Edward, Farfaya et Reia, mais je ne connaissais pas les autres.

Restait plus qu'à attendre et voir, mais mon petit doigt me dit que ça promet d'être sportif!!


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Kazuma le Mar 15 Mar - 2:33

J'avais beau participer à la quasi-totalité des réunions qui avaient lieu à la salle du conseil, je ne pouvais m'empêcher de croire qu'un évènement particulier avait été prévu aujourd'hui sans que j'en sois informé. En effet : que les trois Heren Istarion susceptibles de se trouver ici s'y trouvent, Anikeï n'est à ma connaissance jamais venu ici de son plein gré il n'était donc pas étonnant de ne pas le voir aujourd'hui également, ainsi qu'un certain nombre de Valars dont Edward était un évènement relativement rare pour qu'il soit banal.
Mais il apparut pourtant qu'il ne s'agisse d'une réunion des plus ordinaires. Je ne pouvais m'empêcher d'être heureux de voir que ces personnes semblaient prendre leur rôle au sérieux et surtout, l'assumer.
En temps normal j'aurais totalement suivi la réunion comme à chaque fois mais cette fois, je ne pouvais m'empêcher de guetter mon portable. Itaku était de nouveau partie en mission, avec Hanae cette fois. Bien qu'il ne s'agisse que d'une récupération de futur élève à Valhalla, la façon dont s'était terminée sa première mission qui devait également bien se passer m'empêchait d'être aussi détendu que d'habitude. Je recevais quelques sms d'Itaku, ce qui me rassurait.
La réunion était banale au point qu'Azylis avait fini par s'assoupir, m'arrachant un sourire amusé, sourire amusé qui s'accentua lorsqu'elle se réveilla et questionna le Valar qui était en train de parler.
Puis soudain la porte de la salle s'ouvrit sur une femme que je n'avais jamais vu. Mais son assurance montrait que cet endroit ne lui était pas étranger, pourtant j'étais certain de ne jamais l'avoir vue. Puis j'aperçus les têtes d'Hanae et enfin d'Itaku. Lorsque j'aperçus cette dernière, j'oubliai presque la présence de la nouvelle venue tellement j'étais heureux de la revoir et surtout en manifeste bonne forme et santé.
Je finis toutefois par reporter mon attention sur la femme qui avait ouvert la porte. Elle devait probablement être une Valar partie pour une mission si longue que cette dernière avait commencé avant mon arrivée à Valhalla et s'était terminée il y avait peu.

avatar
Kazuma




Messages : 823
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Contrôleur d'Ombres
Animae: Alina, une chouette au plumage couleur neige

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Farfaya le Mer 16 Mar - 22:16

Fixant le Valar d'un œil vitreux et indifférent, je rattrapais pourtant brutalement mes pensées, qui s'étaient encore évadées bien loin (trop loin) de cette ennuyeuse réunion. Échappant un soupir avec une discrétion que seul un long entrainement pouvait procurer, je balayais une nouvelle fois la salle du regard, histoire d'éviter de me rendormir en fixant trop longtemps le Valar qui parlait. Dans l'ensemble, la Salle du Conseil baignait dans une torpeur générale provoquée par le long et inintéressant discours – sauf Edward, qui m'adressa un clin d'œil auquel je répondis par un léger sourire, Reia, droite comme un I sur son siège qui semblait être la plus attentive de tous, et Azylis, qui semblait manifester un remarquable intérêt pour le Valar : pas une fois elle ne l'avais quitté des yeux depuis le début de son discours.

Je me trouvais dans son angle mort, occupant ainsi la place centrale du bureau des Herens Istarions... et je m'en serais bien passée. Mais je me réveillais complètement lorsqu'Azylis leva gentiment la main pour interroger le Valar – eh ben, elle est méconnaissable, voilà qu'en plus elle participe O.o... - et la dite question manqua de me faire éclater de rire. Faisant un immeeeeeeeeeeense effort pour ne pas montrer que j'étais à deux doigts d'exploser, je détournais le regard en inspirant longuement.


Mais soudain, une présence, une énergie familière mais disparue depuis si longtemps que je n'avais pas été capable de la ressentir plus tôt m'ôta brutalement tout sourire. Et c'est cet instant précis qu'Elle choisit pour pousser les lourdes portes à double battant de la Salle du Conseil, son chapeau sur la tête, ses lunettes sur le nez, ses longs cheveux d'un blond nacré ondulants sur ses épaules. Durant une fraction de seconde, durant l'éternité où je croisais son regard que je savais couleur de lave derrière ses lunettes, le temps sembla suspendre son vol, mon cœur s'arrêta de battre, l'air s'immobilisa dans mes poumons, mon sang se figea dans mes veines. La Salle du Conseil m'apparut comme plongée dans un brouillard cotonneux où Sa silhouette se détachait parmi les autres – celles des deux personnes derrière-elle ne m'intéressaient pas, plus rien d'autre ne m'intéressait qu'Elle – elle et son stupide sourire insolent que j'allais lui faire ravaler sur le champ. Avant même que quiconque n'ai pu réagir, alors que personne ne semblait encore comprendre ce qui se passait, je bondis souplement par-dessus le bureau des Istarions, panthère noire deux fois plus grosse que la normale – la colère avait rendu ma transformation si rapide qu'elle avait été impossible à suivre à l'œil nu. Traversant la Salle en deux foulées, je me précipitais sur Ambre en mugissant, mon cri rendu encore plus impressionnant par l'écho de la grande salle... et plantais soudain mes griffes gainées de métal dans le sol pour stopper ma course à quelques mètres devant elle, traçant de profonds sillons dans le dallage de marbre, le frottement du métal provoquant de brèves étincelles et un crissement aussi assourdissant que mon rugissement. Son fichu bouclier.

Ivre de rage, je balançais férocement ma queue de droite à gauche, grondant en continu, recroquevillée en position d'attaque, prête à bondir au moindre signe m'indiquant que la voie serait libre. Tremblante de haine, frustrée de ne pouvoir la mettre en pièce sur le champ, j'échappais un nouveau rugissement, la foudroyant du regard alors que mes prunelles viraient au rouge sang. Elle n'a rien à faire là. Qu'elle disparaisse... ou meure.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Reia le Mer 16 Mar - 22:36

Seigneur que l'on s'ennuie!!
Il faudrait que j'apprenne à dormir les yeux ouverts, je suis sure que se serait super utile, à condition que je me réveil avant la fin, sinon, je me fait griller.

*Et qui est ce qui fera le compte rendu des Réunion auxquelles tu assistera seule?*

Une faible sourire étira le coin des lèvres et je haussais imperceptiblement les épaules, geste qui n'échappa pas à Akito couché dans l'ombre derrière moi.

*Toi?" proposais-je taquine.

Mon sourire s'élargit un peu plus puis je secouais la tête pour me reprendre.
De toute façon, le Valar soporifique en face de nous prendrais mes sourires soit pour des encouragements, soit pour de l'amusement, causé par la question d'Azylis, qui pour le coup avait eu l'air de lui clouer le bec!
Je rêve, il est logé, nourrit, blanchit et en plus, faudrait le payer pour qu'il bosse --'
Je retins un long soupir de lassitude avant de relever la tête, fixant la porte, les yeux écarquillés.

Non c'est pas possible!!
Dans mon dos, je sentis Akito se redresser à l'instant ou la lourde porte du Conseil s'ouvrait sur...Elle!!!
Mon cœur fit un bond titanesque dans ma poitrine et mon sang ne fit qu'un tour, mes yeux se fendant lentement d'une pupille verticale.
Si Akito ne m'aidait pas à contrôler la Fusion, sous risque de me faire exploser le cerveau, j'aurais déjà refermée mes griffes sur sa gorge nacrée.

Au lieu de ça, je tendis les deux main en avant, faisant jaillir des éclairs qui visaient son coeur avant de me rappeler de son pouvoir.
J'écarquillais les yeux.

"Merde..." soufflais-je en me baissant alors que mes propre éclair me revenaient en pleine figure.

J'eus à peine le temps de me baisser et il me passèrent au dessus de la tête avant d'aller s'écraser contre le mur, laissant une trace noire sur le mur immaculé et grillant les moustache d'Akito qui ne retins pas un rugissement qui retentit dans toute les pièce.

Elle et son foutu bouclier!!
Me restais que la Télépathie pour l'attaquer et pour moi, c'était devenu un jeu dangereux.
Et bordel, que faisait Hanae...non ça, c'est une question stupide..Que faisait Itaku avec ses deux là???
Je croyais qu'Hanae avait définitivement choisis son camp, je n'étais pas trop surprise de m'être trompé, mais Itaku??



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Azylis le Jeu 17 Mar - 2:27

La joue gauche posée au creux de ma main, mon stylo bougeant entre mes dents, je regardais le valar essayer de se dépêtrer dans ses explications avec un regard satisfait. Ouiiiii je sais que c'était vache de ma part, j'aimerais vraiment pas être à sa place, mais un peu d'animation ne nous ferait pas de mal.

Lorsque la lourde porte s'ouvrit, je relevais lascivement mon regard pour voir qui pouvait bien être le retardataire... et mon stylo glissa de mes lèvres pour tomber sur la table avec un bruit sec. Fenrir se leva vivement et atterrit les deux pattes avant sur le bureau, provoquant un craquement sinistre du bois, inaudible suite à l'explosion des éclaires de Reia. D'un même mouvement, je me mis brutalement debout, renversant ma chaise au sol, les deux mains plaquées sur le bois. Fenrir poussa un grognement menaçant, et montra ses crocs luisants.

Ce n'était pas possible. Elle ne pouvait pas être là... impossible... inconcevable ! Farfaya et Reia agirent au quart de tour, dommage pour la 2e, tandis que je restais prostrée, les ongles plantés dans le bois massif du bureau. Mon regard n'était pas posé sur Ambre, ni les deux personnes l'accompagnant... mais encore plus derrière. Comme s'Il allait apparaitre à son tour. Mais Fenrir me confirma qu'il ne sentait pas Son odeur.
Mon soulagement fut de courte durée, en reconnaissant Hanae et son petit sourire méprisable. Je la fusillais d'un regard furieux, me retenant de ne pas lui faire ravaler son contentement déplacé. Oooh comme je voudrais la réduire au silence de manière définitive ! Je le savais bien qu'on ne pouvait pas lui faire confiance à cette sale petite garce !

Une fois la surprise passée, certains valars commencèrent à s'agiter, dont un crétin avec des mains crépitantes d'électricité. Non ! Il ne fallait pas qu'il l'attaque ! Des lianes sortirent du bureau et plaquèrent les mains du valar contre le bois avant qu'il ne lance une potentielle attaque.

- PERSONNE NE BOUGE ! Hurlais-je aux autres valars, avant qu'un massacre sans nom ne se déroule, sans quitter Ambre du regard.

Je n'avais esquissé aucune forme d'offensive, qui m'aurait de toute façon été renvoyée en pleine face. Mon cerveaux tournait à 100 à l'heure : ce n'était pas logique... elle n'avait aucune chance seule, ou même à deux avec Hanae, de se sortir vivante de cette salle ! Alors pourquoi était-elle ici ????
Même si cette action était inutile, je posais tout de même ma main droite sur un de mes revolver d'argent. Juste au cas où...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Ambre le Jeu 17 Mar - 21:41

J'avais l'impression d'être en colonie de vacances. Le matin, quand il faut réveiller les gosses après une veillée, ils font tous une tête d'enterrement et dans le lot, y a toujours le mort qu'on enterre et quand il se lève enfin, on croit à un miracle!!!
En ouvrant ses portes, j'avais réveillé la Salle plongée dans la torpeur. Si j'en crois ce que je vois, c'est celui qui est debout qui à endormis tout le monde.
Lui ou un autre, de toute façon, on finit toujours par piquer du nez!!

Je notais avec un sourire que sur les quatre Heren Istarion restant, trois étaient à la Réunion, le quatrième certainement évaporé dans la nature.
Ca non plus ça n'avait pas changé...En même temps, il aurait fallu un miracle, ou un bon coup sur la tête qui aurait rendu Anikeï amnésique pour qu'il se mette à être sociable. D'ailleurs, son cas est tellement avancé que je doute que ça suffise!

Comme je m'y attendait, Farfaya fit la première à réagir, elle avait du me sentir venir. Mon sourire grandit encore quand je la vis bondir par dessus la table, devenue panthère si rapidement qu'il était presque impossible de savoir qu'elle avait été autre chose.
Les éclairs de Reia manquèrent de me faire hurler de rire, visiblement, elle avait des petits trous de mémoires qui se rebouchaient un peu trop tard.
Et Azylis...Ben pour une fois, elle fit quelque chose d'intelligent!!!

Je haussais un sourcil en dévisageant le Valar un peu trop téméraire (ou carrément crétin après ce que Reia viens de faire) qu'Azylis avait arrêté.
Je baissais les yeux sur Farfaya et haussais les soucil, je fis un pas en avant et lacher un des battements de la porte qu'Hanae rattrapa.
Je baissais légèrement mes lunette pour regarder Farfaya par dessus leur monture.

"Bonjour Faya, toi aussi tu m'a manqué."

Je relevais la tête pour dévisager tour à tour Azylis et Reia et les quelques Valar que je connaissais.
Décidant de profiter au maximum de la situation, je me penchais légèrement en arrière, vers Itaku.

"C'est lequel ton veinard?"

Je jetais un oeil au jeune homme qu'elle me désigna.
Pas mal!
Revenons à nos moutons. Ca fait quoi, une minute que je suis rentrée, elles ont eu le temps de réfléchir et de se dire que peut être, je n'étais pas suicidaire et que j'avais une bonne raison d'être rentrée dans la Salle.
Ou au moins comprendre que je n'avais pas l'intention de les tuer, étant donné que j'étais seul face à tout le Conseil, j'suis pas wonderwoman.
Je sais pas pourquoi, mais je fais confiance à Azylis et son égo pour en venir rapidement à cette conclusion.
Une minute et je n'avais pas été assaillie par la Télépathie de Reia, je haussais un sourcil en la dévisageant.

"Bien mes dames...Avant de monter sur vos grands chevaux, faites appel à vos neurones. Non, je ne suis pas folle et non, je n'ai pas la moindre intention de vous tuer."

Je remontais mes lunettes sur le nez et baissais les yeux sur Farfaya.

"Tu es franchement décevante comme amie, on te l'a déjà dit? Sérieusement, tu m'as cru capable de vous trahir...Stupide."

Je poussais un énième sourire et relevais les yeux sur Reia et Azylis.

"Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Ambre, Heren Istarion que ces trois andouille ont qualifié de traitre parce que j'ai eu l'audace de faire ce qu'aucune d'entre elle n'a eu les tripes de faire."

Je fis un nouveau pas dans la pièce.

"Explication, j'ai suivis notre cheeeeeeerrrr Kuran... Istarion aussi pour ceux qui ne le connaissent pas."

Je lançais un coup d'oeil appuyer Azylis

"...Pour tenter de l'arrêter. J'ai été mauvaise à se jeu là, en revanche, j'ai plusieurs info mes dames qui pourraient vous intéresser et aider à rattraper vos bourdes, parce que oui, vous en avez faites et pas qu'une!!"

Je relâchais les portes après qu'Itaku et Hanae soit rentrées et enfonçais mes mains dans mes poches et laissais retomber mon bouclier.

5...4...3...



Dernière édition par Ambre le Jeu 17 Mar - 23:40, édité 1 fois


avatar
Ambre




Messages : 48

Feuille de personnage
Âge: Tu veux vraiment savoir?? Alors cours!
Pouvoirs: Tout ce qu'un Feu peut avoir. Quoi c'est pas clair? revoit tes leçons...
Animae: Luuuuuuuulllllllllllaaaaaaaaaaaaa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Itaku le Jeu 17 Mar - 21:51

Quoi qu'il se passe, ne bouge pas. Ne bouge pas, ne bouge pas, ne bouge pas!!!
Concentrée sur la Salle du Conseil, je déglutis en sentant la tension monter tout d'un coup. C'en était presque intenable, mais je ne bougeait pas, motivé par la présence d'Hishigi.
Je savais que ça risquait d'être chaud, étant donné qu'au yeux de tous Ambre était une paria. A sa place, je n'aurais jamais voulu revenir au près d'ancienne amies qui auraient cru que j'étais capable de truc horrible. Visiblement, elle, ça ne la dérangeait pas, elle avait même tout mis en oeuvre pour être détesté.
Même si je comprenais sa stratégie, je la trouvait triste. Elle aurait pu aussi prévenir les autres de ses intentions, les choses aurait été totalement différentes et cent fois plus simple.

Je cessais de respirer quand Farfaya bondis de sa place et devint panthére en 3 millième de secondes, même pas. C'était allé si vite que je n'avais pas pu suivre. Elle n'était pas Heren Istarion pour rien. Décidement, je vais vraiment finir par avoir peur d'elle! C'est bête, elle est gentille pourtant.
Elle s'arrêta net alors que des éclairs lancés par Reia lui passait au dessus avant de se heurter au bouclier d'Ambre. Qu'il me tarde de savoir faire ça!!!! C'est quand même super pratique!!! J'ouvris de grand yeux en voyant les éclairs retourner à l'envoyeur, mais Reia les évita sans problème.

J'aime bien tout le monde moi, enfin, ceux que je connais quoi.
J'aurais du entrer avec un drapeau de la Suisse. J'suis neutre moi dans l'histoire!! Bon curieuse et je commence à le regretter, mais totalement neutre!
J'aurais aimé que tout ce passe très vite, mais Ambre avait l'air de vouloir le contraire et semblait s'amuser comme un folle!!
Je lui lançais un regard en coin et lui désignait Hishigi avec un sourire alors qu'elle se présentait. C'est moi ou elle les cherche là?? C'est vrai que Farfaya n'avait pas l'air assez en colère comme ça!

Le moment de vérité.

Quand Ambre s'avança dans la Salle, je m'avançais à mon tour, posant une main sur un battant de la porte pour le retenir avant d'entrer complètement et laissais la porte se refermer derrière moi, le regrettant immédiatement. J'aurais du me garder un porte de sortis, parce que je suis certaine que ça va exploser!


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Hanae le Jeu 17 Mar - 22:11

J'avais beau m'y attendre, la tension dans la pièce était tellement palpable que j'aurais pu la saisir à pleine main.
Pourtant, je n'arrivais pas à me défaire de se sourire triomphant!! Je lançais à la Salle un regard circulaire et m'arrêtais sur Azylis et mon sourire se tinta d'insolence.

C'était trop beau pour être vraie!!! Tous ceux qui avait craché sur Ambre, tous ceux qui n'avait jamais voulu m'écouter, tout ceux qui n'avait pas eux confiance en nous allaient en prendre plein la figure, simplement parce que personne dans cette pièce n'avait été capable de se dévouer autant à Valhalla et sacrifier tout ce qu'ils avaient pour le bien de l'Ecole.

Ils n'étais tous que des larves et Azylis en était la Reine, tremblante à chaque fois que l'on évoquer les Traitres. Et en plus, elle se prenais sa lacheté en pleine tête.
C'était delectable!! J'aurais même pas faim ce soir!.

Quand Ambre lacha un des battants de la porte, je le retins autant qu'un fou rire.
Les réaction de Farfaya et Reia étaient tellement prévisible, presque aussi prévisibles qu'elles étaient inutiles. Pour l'instant, Ambre était intouchable, et si Elles attaquaient son bouclier, je l'aiderais à tenir le sien.
Quand Ambre s'adressa à Itaku, je tournais la tête vers Hishigi et lui adressais un clin d'oeil espiègle.

Je m'amusais comme une folle et ne regrettais qu'une chose, l'absence de Splitter. Ce n'est pas tout les jours que trois Heren Istarion se prennent leur idiotie en plein tête.
Pauvre Farfaya...Tout ça en si peu de temps, elle doit prendre des cours pour être aussi aveugle et se tromper autant sur tout!!

J'adore!!!

Quand Ambre s'avança dans la pièce, je la suivis, laissant la porte de refermer sur le peu d'air qui pouvait encore circuler dans la pièce.
J'espère que vous êtes tous des champion d'apnée, parce que ça va pas aller en s'arrangeant!!


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Farfaya le Jeu 17 Mar - 22:23

Fulminante de rage, je sentis à peine les éclairs de Reia me frôler, me roussissant deux trois poils au passage avant qu'ils ne rebondissent sur le bouclier de l'Autre et ne lui reviennent en pleine face. Je bouillais sur place tant je rêvais de lui arracher Son sale sourire de mes propres griffes, tellement bien que tous les objets en un quelconque métal présents dans la salle commencèrent à fondre lentement mais surement. Ivre de rage, je bondis sur mes pattes et démarrais un cent pas rageur alors qu'Ambre me toisait derrière ses lunettes noires, grondant en continu, mes griffes cliquetant sur le sol de marbre, et je feulais furieusement à sa réplique – non d'un chien je vais la TUER !!!

J'en aurais hurlé de frustration, mais il était inutile de m'époumoner – sous cette forme je ne pouvais pas passer le bouclier d'un Heren Istarion. Si Denaro avait été là, j'aurais pu fusionner et essayer de forcer le passage... mais là je savais qu'il était inutile de forcer, je ne réussirais qu'à me faire du mal stupidement. Raaaaaaaaaah, je vais péter un câble !!!

Je frissonnais du bout de mes moustaches à la pointe de la queue alors qu'elle reprenait la parole – le seul son de sa voix suffisait à me rendre folle. Le poil hérissé, tapie devant-elle, je la martelais d'un regard sanguinaire, laissant l'instinct animal et la colère prendre le pas sur mes véritables sentiments, entendant à peine ce qu'elle racontait – je m'en fichais, j'étais ivre de colère, et je sentais presque son sang ruisseler sur mes lèvres et dans ma gorge alors que je rêvais de planter mes crocs dans sa jugulaire et de lacérer son corps de mes griffes gainées de métal.

Et cette manie de se prendre pour le Messie, ce petit sourire fier, cet arrogance, cet orgueil, comment avais-je pu un jour avoir une quelconque affection pour un être aussi détestable !!!!!!! Sa remarque sur mon amitié me mis définitivement hors de moi, et je poussais un nouveau rugissement – cette fois, je la pulvérise. Le magnétisme que je contrôlais devait avoir atteint un seuil quasi insoutenable dans la pièce, mais je ne tentais même plus de me maîtriser, la haine suintant par tous les pores de ma peau. Son petit discours sur son petit jeu de rôle me passa à 10km au-dessus de la tête, mais encore une fois, son insolence, son arrogance et son orgueil m'arrachèrent des frisson de rage pure. J'étais si concentrée sur elle que lorsqu'elle relâcha soudain son bouclier, je le sentis presque instantanément. Je ne voulais même pas savoir ce qui avait pu m'échapper, peut-être que d'un commun accord Azylis et Reia avaient indiqué d'une manière ou d'une autre qu'elles abandonnaient un quelconque combat face à Ambre, moi, je n'étais pas concernée. J'attaquais immédiatement, bondissant droit sur elle, griffes et crocs prêts à mordre et déchiqueter sa petite personne si grandiloquente.

J'avais un compte à régler avec elle.
Et il ne resterait pas grand chose d'elle lorsque j'aurais apaisé ma colère.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Edward le Jeu 17 Mar - 22:38

Elles auraient pus avoir la descence de nous prévenir!! C'est vrai quoi, passer d'un endormissement profond à une poussé d'adrenaline comme celle là pour être plongé dans un bain de tension comme celui ci.

L'espace d'un instant, j'avait cru à un rêve tant un retournement de situation aussi gigantesque était inattendu.

Quand Elle avait ouvert la porte, je m'étais redressé sur ma chaise, soudain droit comme un I, l'adrenaline faisant battre mon coeur à un rythme beaucoup trop élevé.
J'avais du mal à saisir. Que faisait-elle là?? Elle a l'intention de mourir? Ou alors, elle prépare le terraine et dehors, les deux autres cinglés nous préparer un vrai sale coup?
Mais quand je vis la tête d'Hana apparaitre derrière Ambre, je me détendis presque instantanément.

Je n'avais aucune confiance en Ambre. En revanche, la confiance que j'avais en Hanae était inébralable.
Elle avait juste raison! Tout le monde avait pris Ambre pour la pire des traitresse, seule Hanae avait toujours cru qu'elle n'avait fuit que pour préserver l'Ecole de l'autre cinglé.
Visiblement, elle ne c'était pas trompé.

Bien, ça allait être sportif! Et pourtant, la situation ne m'amusait pas du tout, surtout que Reia venait de passer tout prés de l'électrocution et qu'utiliser ses pouvoirs était mauvais pour elle.
Quant à Farfaya...Je savais qu'elle vouait à Ambre une haine inconditionnelle. Sa présence devait autant la mettre en colère que la faire souffrir, puisqu'Ambre l'avait trahis elle avant tout.

Je grinçais des dents en entendans Ambre. Si elle continue à chercher Farfaya comme ça, son magnétisme va tous nous tuer!!
Puis, sans que je comprenne vraiment, Farfaya se jeta sur Ambre, toutes griffes dehors, comment avait-elle su que la voit était libre.
Sans m'en rendre compte je cessais de respirer, tenter de l'arrêter, c'était comme essayer de retenir un tsunami: Impossible et très dangereux pour la santé.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Azylis le Jeu 17 Mar - 23:13

Entre Ambre et Hanae, je ne savais pas laquelle j'avais le plus envie d'étriper... de toute, Farfaya semblait avec une douce (vive l'ironie) envie de trucider cette première...Toujours furieuse, je relevais
tout de même un sourcil en entendant le "non je n'ai pas la moindre intention de vous tuer". Attends... elle peut répéter ? Malgré que ce ne soit pas le moment, un sourire à la fois amusé et mauvais se dessina sur mon visage. On peut lui annoncer que le père noël a été inventé par coca cola ? Non parce que là, pour oser imaginer ne serait-ce qu'un instant qu'elle peut nous... "tuer"... c'est qu'elle y croit dure comme fer !

Bizarrement, je me sentis un petit peu vexée lorsque cette folle s'adressa à Farfaya. Attend un peu qu'elle plante ses crocs dans ta gorge, on va bien voir si elle est décevante !
...
Quand cette affaire sera réglée, j'irais me faire soigner d'urgence.

Ma fureur augmenta encore davantage lorsqu'elle se lança elle même des fleurs (et pas la ptite rose hein ? non, là on aurait put redécorer toute l'école !) au détriment de toute modestie. Tel maitre tel élève... je sais d'où vient la petite fierté ridicule d'hanae, ainsi que son petit sourire victorieux lorsqu'elle a ENFIN accomplit un truc utile... mes pauvres chéries, vos vies doivent être vraiment ennuyeuses et tristes pour que vous mettiez un point d'honneur à vous mettre bien en valeur à la moindre petite réussite. Tu veux pas qu'on allume les projecteurs tant que t'y es ? On dit que je suis prétentieuse (et je ne le nie pas), mais là elle est carrément imbue d'elle même !

Lorsqu'elle évoqua Kuran, je cru que j'allais moi aussi lui sauter à la gorge. Toute source de bois dans la salle se mit à pourrir, si bien que certain valars encore assis se levèrent brusquement lorsque leur chaises s'affaissèrent. Sentant ma fureur, Fenrir retroussa les babines, toutes les fibres de son être tendues à l'extrême. Une simple pensée de ma part, et il se ruerait sur les trois femmes au détriment du bon sens... ou plutôt sur l'animae d'Ambre qui ne devait pas être bien loin...

Malgré la situation, un rire méprisant s'échappa de ma gorge...

- Dans ce cas... mesdames et messieurs, veuillez applaudir notre courageuse héroïne du jour ! crachais-je avec tout le mépris dont j'étais capable. Navrée, on a oublié de dérouler le tapis rouge...

Aller vas-y... déballe-nous tes héroïques actions qui vont sois disant changer le destin de l'école... montre nous à quel point tu as été siiiiii utile à notre cause contrairement à nous... montre nous à quel point tu as été courageuse et nous si lâches ! Toi qui semble penser tout savoir et avoir toutes les cartes en main !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Ambre le Jeu 17 Mar - 23:29

...2...Un mot inutile d'Azylis, je me disait aussi!! Elle a du faire preuve de trop de bon sens dans la journée.
...1 et c'est quoi cette manie de tout péter quand on est pas content??!! J'en connais qui vont devoir se racheter un montre! Pour les remboursements, voyaient avec Farfaya, c'est pas ma faute si elle sait pas se contrôler. Quand on os brisé, voyait avec Azylis, pour la même raison.

Je poussais un soupir, non sérieusement, ce manque de contrôle, c'est quand même affligeant. Il se passe quoi si je me met à tout bruler hein?
Ou si Reia décide de faire joue joue avec les système électriques?? Ah tien, j'ai parler trop vite, les étincelles derrière elle sont pas très rassurantesU.u

...O

J'eus tout juste le temps de sortir les mains de mes poches et les tendre en avant formant un bouclier de la taille de ma tête que j'envoyais sur la tête de la panthère qui me sautait dessus.
Je prenais un gros risque en laissant tomber mes defenses aussi facilement. En faite, j'avais pris un risque énorme en revenant, mais au fond de moi, le Valhalla me manquer, les Réunion, les dossiers, les élèves, leur bien être tous simplement me manquaient.
J'avais tout fait pour que l'on me colle l'étiquette traitre, parce que c'était le seul moyen pour que Kuran croit un peu plus en moi. Maintenant, il allait falloir que je la décolle, et je sais pas pourquoi, mais je sens que ça va faire mal.

C'est toujours blessant de se rendre compte que vos amis les plus cher vous croit capable du pire. Comprendre que ceux qui sont censé vous connaitre mieux que vous même ne comprenne pas quand on leur ment.
En même temps, je ne pouvais pas me plaindre que mon plan est fonctionné. Mais soit mes "amies" ne me connaissaient pas aussi bien qu'elles l'avaient toujours dit, soit je méritais un Oscar...Je veux bien, l'Oscar hein!!
Mon bouclier cueillis Farfaya au niveau de son flanc (c'était pas vraiment l'endroit visé, mais au moin, je l'ai touchée...), la forçant à reculer sous le choc.

2° round...

Faut pas que les deux autres s'en mêle, sinon, c'est sur je suis morte.
J'éviter de penser à Reia et Azylis, si elles m'attaquait, Hanae me défendrait et y laisserait un truc. Je serrais les dents, mais bon sang, pourquoi Reia ne se décide pas à entrer dans ma tête??


avatar
Ambre




Messages : 48

Feuille de personnage
Âge: Tu veux vraiment savoir?? Alors cours!
Pouvoirs: Tout ce qu'un Feu peut avoir. Quoi c'est pas clair? revoit tes leçons...
Animae: Luuuuuuuulllllllllllaaaaaaaaaaaaa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Mana le Sam 19 Mar - 19:36

Assise tranquillement dans mon fauteuil, Kestrel perchée sur mon dossier, je suivais bien sagement la Réunion qui se déroulait comme tous les jours dans la salle du Conseil. Plus attentive qu'à l'accoutumée, je me préparais à proposer quelques solutions au Valar qui proposait son idée de rénovation de l'aile Ouest de l'Ecole lorsque une énergie que je connaissais s'approchait de la salle. Je regardai Farfaya, incrédule, mais la tension qui s'insinuait en elle me confirmait que je n'étais pas en plein rêve.

Tournant lentement la tête vers la porte, je la vis s'ouvrir à la volée, tellement lentement que je ressentais tous les détails de cette action (La lumière s'infiltrant doucement dans la pièce, l'air frais du début de printemps, les bruits de l'Ecole et des alentours...) mais à la fois si vite que la silhouette qui se découvrait derrière les battants de bois semblait être arrivée ici instantanément. J'aurais pu La reconnaitre entre mille s'il le fallait, même après deux ans. Je ne voyais plus rien à part elle, les deux silhouettes derrière elle ne m'importait que peu.

Elle n'avait pas changé : elle avait toujours cette stature droite et fière, et je devinais que dans ses yeux de couleur rubis, alors cachés derrière ses lunettes sombres, brillaient un éclat de joyeuse fierté provoquée par son entrée. Je la détaillai calmement, abasourdie, sans faire attention à ce qui se passait autour de moi. Ses longs cheveux d'un blond presque blanc encadraient son visage fin, et ses lèvres abordaient un sourire impertinant et taquin qui lui allait aussi bien que les sourires rassurants qu'elle avait pu m'offrir maintes fois il y a de cela plus de deux ans.

Les trois Heren Istarions présentes aujourd'hui nourrissaient tellement de haine à son égard que j'aurais pu craindre une fin tragique et sanglante à cette réunion, si seulement je m'en étais rendue compte. J'étais toute entière focalisée sur ses actions, partagée entre la morsure froide de la vexation qu'elle avait provoquée en moi lors de son départ et la chaleur intense de la joie de voir qu'elle était revenue. Je m'étais fait ma propre opinion de son départ, malgré ce que pouvait dire les autres Valars et les Heren Istarions, je n'avais jamais voulu imaginer qu'elle était une traitre, et seule Hanae avait partagé mon opinion. Je ne savais pas encore si nous avions eu raison, mais je comptais bien le savoir... Et très rapidement.

Pour le moment je détournai le regard vers Farfaya qui, panthère noire, se ruait, emplie de rage, sur la nouvelle arrivante. J'avais l'impression d'émerger d'un rêve éveillée, et pourtant la tension était bien réelle, ainsi que la scène qui se déroulait sous mes yeux. Lorsque le bois de ma chaise commença à se pourir, je réussis à le solidifier à temps, ce qui me permit de rester assise (Je ne pouvais me lever de toute manière), et j'étais maintenant la seule dans la salle assise et en apparence calme. Je ne parvenais pas à bouger d'où j'étais, tétanisée par ce qui se passait autour de moi. Seules mes lèvres bougèrent lentement, articulant quelque chose qu'elle n'entendrait surement pas tellement ma voix était faible.

_ Ambre...


avatar
Mana




Messages : 401
Age : 25

Feuille de personnage
Âge: A peu près... 20 ans.
Pouvoirs: Guérison et contrôle du Bois
Animae: Kestrel, petit rouge gorge des plus sympatiques

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Farfaya le Sam 26 Mar - 12:18

Je ne voyais plus rien, je ne sentais plus rien, je n'entendais plus rien d'autre que les échos d'arrogance hautaine de la voix d'Ambre dans les profondeurs de la Salle du Conseil. Le temps s'était comme figé, plus rien ne comptait d'autre que ma haine et la disparition de Son fichu bouclier qui me permettait d'enfin exprimer toute ma rage. Je compris ce qu'elle comptait faire à l'instant où elle sorti les mains de ses poches, abandonnant enfin son attitude d'insolente décontraction pour mettre en place sa défense - trop tard, les mains dans les poches, la prochaine fois, tu te rendras compte plus tôt que c'est pas une bonne idée quand on veut réagir rapidement face à une attaque. Mais bien que dévié, son bouclier me heurta malgré tout de plein fouet juste avant que je ne L'atteigne, me projetant à terre. Le souffle coupé sous le choc, je fus pourtant sur mes pattes la seconde suivante - la colère et l'instinct animal anesthésiaient la douleur et me procuraient une force bien plus grande que si j'avais combattu la tête froide.

Rugissant de rage, je laissais définitivement la haine l'emporter sur ma raison, et Mara, Ode et Ines se matérialisèrent soudain, chacune sous la forme respective d'une panthère noire, d'une tigresse et d'une lionne deux fois plus grosses que la normale, encerclant Ambre et dardant sur elle leurs iris allant du rouge sang au rose pale en passant par le vert. Nos griffes métalliques cliquetant sur le sol de marbre blanc, nous bondîmes avec une parfaite synchronisation, cernant Ambre de crocs et de griffes ne rêvant que d'une chose : teinter de son sang le marbre de la Salle du Conseil.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Ambre le Sam 26 Mar - 18:24

J'avais eu chaud sur ce coup là. Farfaya avait été plus rapide que Reia, et pourtant, je n'avait érigée aucune barrière mentale.
Remarque, c'est peut être pas une question de rapidité, mais de volonté, elle doit autant avoir envie de me tuer que Farfaya ou même Azylis.
Si je survie, je suis bonne pour un oscar!!

Alors que Farfaya retombait au sol sur ses quatre pattes...maudit chat (!!!) Je reculais d'un pas daignant mes saï.
Du coin de l'oeil, j'aperçus les mains de Reia crépiter mais n'eu pas le temps de m'en formaliser. Bordel, tu va te décider à entrer dans ma tête??? Pour une fois que je te le permet!!
Farfaya avait fait appel à ses doubles, les trois en même temps, elle doit vraiment avoir trèèèèèèèèèssss envie de me tuer.
Je sentis Lula dans mes pattes et l'entendis rugir, applatit au sol, les oreilles plaqué sur le crâne, prête à sauter sur l'un de nos adversaire.

*Non!!*
*Elle va te tuer!!*
*J'ai dit non!*

Je n'eus pas le temps de bavasser d'avantage, Farfaya et ses doubles félines me sautais déjà dessus.
Sachant qu'à mains nue je n'avais aucune chance, je reculais d'un pas et m'entourais d'un mur de flamme à travers lequel passa une panthère, manquant de m'arracher le bras droit, traçant de profond sillon de mon épaule jusqu'à mon coude qui se retourna craquant sinistrement.
Je lâchais mon saï alors que mon bras retombait mollement contre mon corps et serrait les dents à les en faire grincer.
Reia mais décide toi bon sang!!


avatar
Ambre




Messages : 48

Feuille de personnage
Âge: Tu veux vraiment savoir?? Alors cours!
Pouvoirs: Tout ce qu'un Feu peut avoir. Quoi c'est pas clair? revoit tes leçons...
Animae: Luuuuuuuulllllllllllaaaaaaaaaaaaa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Farfaya le Dim 27 Mar - 15:45

Ses saï semblaient être une bien maigre tentative pour se défendre à côté du tourbillon de griffes et de crocs de mes doubles et moi, mais dans un coin de ma tête la minuscule voix de ce qui me restait de ma raison me hurlait de me méfier, qu'elle avait déjà démontré par le passé que ce n'est pas la taille de l'arme qui importe mais la façon dont on s'en sert... Peine perdue, ma haine occultait ma raison d'un épais voile noir, me faisant négliger la plus élémentaire prudence au profit de ma colère vengeresse. Je me moquais qu'elle se soit allié à Kuran, je me moquais qu'elle ait abandonné le Valhalla, je me moquais bien de ses motivations, de ce qu'elle avait tenté de faire, qu'elle ait trahit ou non, tout cela n'était rien à mes yeux... Non, moi, quelles qu'aient été ses motivations, tout ce que je voyais c'est que ma meilleure amie m'avait abandonné du jour au lendemain, me privant de sa présence réconfortante, me laissant me noyer dans les fantômes de mon passé dont elle seule parvenait à me faire oublier l'existence quelques instants, laissant derrière-elle son insupportable élève qui avait eu le privilège d'avoir la liberté de la chercher à loisir alors que, pas Sa faute, je me retrouvais prisonnière du Valhalla où ne subsistaient que trois Istarions - disons trois et demi.

C'était cela qui m'aveuglait à présent, alors que j'aurais du être heureuse de la voir enfin me revenir, elle qui m'avait abandonné alors que j'avais tant besoin d'elle. C'était autant pour masquer ma douleur que mon égoïsme que je l'attaquais à présent, désireuse de faire couler son sang pour apaiser ma folie, et pour cela, tout les moyens étaient bon, même faire appel à des moyens déloyaux comme à présent que le combat se transformait en 4 contre 1. J'aperçus Lula entre les jambes d'Ambre, crachant et grondant tout ce qu'elle savait, mais elle ne ferait jamais le poids face à quatre félins assoiffés de sang deux fois plus gros qu'elle... je la tenais. Mais alors que je cru que la victoire était enfin à ma portée, elle recula d'un pas pour s'entourer d'un mur de flammes dévastatrices. Ode et Ines furent carbonisées sur place et disparurent dans un nuage de poussière d'argent, mais Mara passa tout de même au travers des flammes et eut le temps de faucher Ambre au passage avant de disparaitre à son tour. La douleur de mes doubles me revenant toute les trois en même temps m'assaillit de plein fouet, et je m'immobilisais net devant le mur de flamme, stoppée en plein élan autant par ma peur que par l'intense douleur que je ressentais. Un miaulement de douleur furieux m'échappa, et je me recroquevillais sur le sol avant de reprendre forme humaine, accoudée sur le sol de marbre qui en avait prit un coup, entre les dalles noircies par le feu et les profonds sillons creusés par mes griffes et celles de mes doubles.

- Sale tricheuse !!! hurlais-je en me redressant, toujours en colère...

... mais également assez amusée malgré moi. La scène avait quelque chose d'horriblement familier... on se serait crue revenue à la vieille époque où on s'entrainait ensembles.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Ambre le Dim 27 Mar - 16:36

Je grinçais des dents portant ma main tenant encore mon sai à la blessure infligée par la panthère noir...Mara certainement, il n'y avait qu'elle qui était constamment en noir.
Avant que mon mur de feu ne retombe, je pris le temps de faire disparaitre la plaie alors que Farfaya reprenait forme humaine.
Sur ce coup là, j'ai quand même de la chance d'être Feu, au moins, j'ai plus de facilité pour l'arrêter, suffit juste de lui faire peur.

Elle m'agace, franchement, elle m'énerve!!!! Non seulement, il n'a pas fallu grand chose pour qu'elle croit que MOI, pour qui le Valhalla est toute ma vie, ais pu trahir l'Ecole, les élève et mes amis. Mais en plus, elle me laisse même pas en placer une!!
Remarque, ça ne devrait pas trop m'étonner. Je savais à partir du moment ou j'avais réussit à lui faire avaler que j'avais choisis Kuran qu'un quelconque retour serait difficile.
Comme si ça avait été simple de partir pour suivre un homme que j'aurais du haïr sans jamais y arriver, tout en sachant que pour lui, je ne serais jamais rien d'autre qu'un objet, un moyen comme un autre d'arriver à ses fins.
J'aurais préféré reste avec les élèves, avec Farfaya pour continuer à lui asséner des vérité qu'elle refusait d'admettre du genre: "Non tu n'est pas un monstre...Oui il y a pire, ou au moins comme toi". J'aurais préféré être là quand Reia était rentré seule, sans Antwan.
Mais suivre Kuran était pour moi le meilleur moyen de protéger l'Ecole et les élèves qui tomberait entre ses mains et tenter de le ramener à la raison, en espérant pouvoir le garder avec moi, pour moi, alors que je savais que c'était le contraire.

Je laissais retomber mon mur de flammes dans un soupir et haussais un sourcil.

"Et c'est toi qui dit ça??? Tu t'es vu avec tes doubles?"

J'esquissais un faible petit sourire.

"Ca y est? T'as finis ton cirque? J'peux en place une?"

Je croisais les bras sur la poitrine, tenant toujours mon saï, au cas ou!



avatar
Ambre




Messages : 48

Feuille de personnage
Âge: Tu veux vraiment savoir?? Alors cours!
Pouvoirs: Tout ce qu'un Feu peut avoir. Quoi c'est pas clair? revoit tes leçons...
Animae: Luuuuuuuulllllllllllaaaaaaaaaaaaa

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Reia le Lun 28 Mar - 14:46

Les choses allait trop vite, comment aider Farfaya à mettre cette garce en pièce si elle se mettait entre Elle et nous??!!
D'un autre côté, Farfaya avait l'air largement assez en colère pour tuer Ambre toute seule. Malgré tout, je ne pus m'empêcher de charger mes poings en électricité, moi aussi j'aurais bien voulu lui arracher la tête.

Le seul soucis c'est que si Farfaya attaquais comme une folle, cherchat à refermer ses crocs sur la gorge d'Ambre, elle, elle ne faisait que se défendre.
Simplement se défendre, sans jamais attaquer, jusqu'à ce que Farfaya fasse appel à ses doubles. A plusieurs reprise je croisais le regard couleur de lave d'Ambre et son regard me semblait presque suppliant.
Je me décidais alors à entrer dans sa tête, la peur au ventre. Elle pouvait vouloir me piéger et avec la Folle de son côté, elle pouvait y arriver facilement.
Je fermais les yeux alors que Farfaya et ses doubles félines sautaient sur Ambre.
Quand je les rouvris Farfaya était au sol, sous sa forme humaine, ses doubles avaient disparus. Je penchais la tête sur le côté et dévisageais Ambre.

A sa place, j'aurais voulu nous tuer.

J'aurais pu savoir, ce soir là, j'aurais pu deviner, si j'avais forcé sa barrière mentale, si j'avais tenter de la retenir, si je m'étais souvenue que de nous 7, elle était surement la plus attacher à l'Ecole, aux élèves.
Nous aurions du deviner qu'elle nous jouer la comédie, même si je ne comprenais toujours pas pourquoi elle avait suivis Kuran, ou plutôt comment elle pouvait protéger le Val de cette façon.

"Farfaya, arrête!"

Je posais mes deux à plats sur la table, dominant la scène de ma place. Il y avait quelque chose d'étrangement familier dans cette vision.



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Hanae le Mar 29 Mar - 15:57

Bon c'est confirmé, Azylis sert à rien. En plus que se soit Elle qui dise ça, c'est franchement mal venue!! La pauvre n'a même pas conscience du sens du mot sacrifice ou dévouement. Elle a bien fait comprendre à tout le monde qu'elle ne faisait rien tant qu'elle n'avait rien à y gagner.
Alors que Farfaya continuer de s'acharner sur Ambre qui se défendait pas trop mal...Normale, c'est ma meilleure, je tirais Itaku par le bras pour nous mettre à l'abris. M'approchant de la grande table ronde en bois massif, j'eu l'impression d'entendre quelqu'un, une femme, prononcer doucement le nom d'Ambre, je cherchais quelques secondes un visage famillier et tombais sur le sourire de Mana, visiblement, le retour d'Ambre lui faisait plaisir. C'était peut être bien notre seule point commun, ni l'une ni l'autre n'avait jamais voulu croire à la trahison d'Ambre.

Ce que cette fille peut être bête!!! Plus encore qu'Azylis, non mais sans rire, c'est à se demander si Farfaya à un cervau en état de marche.
Soit elle s'enfui quand elle a encore une chance d'avoir ce qu'elle veut, soit elle sautre sur tout ce qui bouge, certainement pour faire bonne figure, sans même prendre le temps de réfléchir trente secondes.
Quand je pense qu'Ambre la considére encore comme sa meilleure amie...Sérieusement des amis dans le genre de Farfaya je m'en passe!!!!

Plusieurs fois pendant l'affrontement, je cessais de respirer, crispais les poings ou me mordais une lèvres.
Quand les doubles de Farfaya se matérialisèrent, je manquais de me joindre à Ambre, sachant que je risquais la gêner plus qu'autre chose.
Mais elle se débarrassa bien vite des ses adversaires, même si l'une d'entre elle manqua de lui arracher un bras, mais la blessures ne tarda pas à disparaitre.

Farfaya au sol, Ambre la dominant, cette vision me tira un sourire carnasier, bien différent du sourire amusé qui étirais les lèvres d'Ambre.
Avant que Farfaya ne puisse à nouveau se jeter sur Ambre sans réfléchir, Reia interviens.
Fallait pas se presser --'


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trop c'est trop. Que quelqu'un ait pitié de mes nerfs, s'il vous plait. [Privé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum