Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Yuna le Jeu 24 Fév - 21:11

J'avais eu besoin de prendre l'air après toute une journée d'entraînement intensif. Je m'étais donc emmitouflée dans une grande écharpe pour affronter le froid glacial de cette fin d'après midi. J'avais marché un peu dans les plaines puis m'étais dirigée sans trop savoir pourquoi vers l'entrée de l'Ecole.

Je regardais le portail de fer forgé en soupirant, il y avait sept mois que j'avais passé ce portail, pleine d'espoir sur ma nouvelle vie dans cette école qui m'était alors inconnue. Sept mois plus tard, je me sentais complètement vidée, j'avais perdu la confiance que j'avais au début sans savoir comment la retrouver. J'étais arrivée ici en me disant que je pourrais enfin devenir plus sûre de moi, je me rendais compte aujourd'hui que ce que j'avais vécu ces derniers mois était en dessous de mes attentes.

Ca faisait une semaine que j'avais parlé avec Zak, de cette perte de confiance, de mon angoisse à l'idée de devenir Istari dans un futur proche, de cette barre que je me mettais trop haute depuis des années et qui m'handicapait aujourd'hui. Au début, ces paroles m'avait rendu un peu d'espoir. Je l'ai avais toujours en tête mais j'avais vite déchanté quand j'avais repris l'entraînement. Depuis une semaine, je n'arrivais plus à rien niveau entraînement, je n'arrivais même plus à devenir invisible, ne serais-ce qu'une seconde, comme si je savais le faire au fond de moi mais qu'un truc dans ma tête m'en empêchait.

Et si je m'en allais? Après tout, si je n'arrivais à rien, autant ne pas rester non?

Je m'approchais du portail et regardais pensivement à travers les barreaux.

Et si je retournais à ma vie d'avant? Depuis que je suis ici, je me sens bizarre, alors peut être qu'il vaut mieux que je retourne au Japon, que je reprenne mes études comme si de rien était?


"C'est moche d'abandonner tout comme ça, sur un coup de tête, je serais à ta place je ferais pas ça"

Hein? Une voix, je venais d'entendre une voix. Je me retournais persuadée que quelqu'un venait de me parler mais personne derrière moi. J'étais belle et bien seule.

Et bin si maintenant je me mets à entendre des voix... Vaut mieux que je parte je suis en train de devenir folle.

J'agrippais un barreau avec ma main gantée. Il était gelé et je sentais le métal glacé sous le tissu.

Je me remémorais mes sept mois passés à Valhalla, j'avais appris beaucoup de choses, m'étais fait de nombreux amis, avais vécu de bons moments aussi mais je me sentais insatisfaite.


Partir... oui c'était mieux pour moi. C'était décidé. Je m'éloignais du portail et me dirigeais vers les bâtiments.

Soudain, une bourrasque de vent manqua de me faire tomber.

Tiens c'est bizarre, le vent s'est levé.

Je me hâtais. Espérons que je ne croise personne en allant chercher mes affaires, ça serait pas le moment de rendre les choses plus difficiles.

"Hors de question que tu partes... Je suis pas venu t'aider pour rien."

Hein? Je me retournais de nouveau, persuadée que quelqu'un me parlait. Comme tout à l'heure, j'étais seule. C'était la même voix que tout à l'heure. Soit je devenais folle, soit y avait vraiment quelqu'un qui ferait mieux de se montrer parce que c'est pas drôle là.

Une nouvelle bourrasque plus forte cette fois me déstabilisa et je glissais et me retrouvais dans la neige. Je me relevais et manquais de faire une attaque quand je vis devant moi un renard blanc comme la neige. Je ne l'aurais pas remarqué s'il n'avait pas les yeux verts, les yeux verts exactement comme les miens.

Je restais dans la neige sans bouger, paralysée.


Non!!!!!! C'est pas possible je veux pas que t'arrive maintenant!!!! criais-je en regardant le renard.
avatar
Yuna




Messages : 650
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoirs: Invisibilité
Animae: Erwin, un adorable renard blanc comme la neige

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Farfaya le Dim 27 Fév - 18:50

Anxieuse, je traversais la cour des Domës les mains dans les poches, le nez enfoncé dans mon épaisse écharpe blanche et mousseuse, le col de mon long manteau beige relevé pour me protéger au mieux du froid polaire de cette fin de journée. J'avais l'intention d'aller faire un tour dans la forêt pour me dégourdir les jambes et me changer les idées, mais je regrettais finalement mon choix alors que je passais l'immense portail de fer forgé d'un bon pas. Il faisait froid, je me sentais un peu fatiguée et surtout, quitter l'École ne faisait que m'angoisser un peu plus - et si des nouvelles arrivaient alors que je n'étais pas là ?...

Déjà presque une semaine que nous n'avions plus de nouvelles du trio de Valars stationné en Russie jusqu'à la fin de l'hiver, et maintenant l'équipe que je venais d'envoyer en renfort pour s'occuper des trafiquants d'armes ne donnait plus signe de vie depuis déjà deux jours. Nous avions juste reçu un inquiétant message radio absolument indéchiffrable, où on entendait des cris et des coups de feu - puis plus rien. Je n'en avais parlé ni à Reia, ni à Azylis - et encore moins à Edward : le Valar Splitter avait été assigné d'office à cette mission comme punition pour avoir encore fait un sale coup, aidé de ses deux acolytes, et je savais qu'ils étaient bon amis - je ne voulais pas l'inquiéter, même si en attendant je me rongeais les ongles jusqu'à l'os.


Je ne voulais pas encore envoyer une équipe là-bas - nous avions assez de Valars dans la nature, et puis si ça se trouve, je m'inquiétais pour rien, mais j'avais quand même un mauvais pressentiment - un très mauvais pressentiment. Je m'enfonçais lentement dans la forêt, pateaugeant sur le chemin rendu boueux par la fonte des neiges, avant d'enfin me changer en une once immaculée pour poursuivre ma route plus facilement. La promenade fut brève - de toute je n'arrivais pas à me changer les idées - et je revins donc tranquillement vers l'École, reprenant forme humaine en passant le portail à l'instant même où une étrange chaleur se rependait dans mon corps - une nouvelle Révélation !

Ragaillardie par cette bonne nouvelle, je balayais la cour du regard - je savais que le nouvel Istari était là, tout près - je le sentais. J'avançais de quelques pas, cherchant toujours le nouvel Istari, lorsque qu'un hurlement retentit, me faisant sursauter légèrement. Courant dans la direction d'où venait le cri, je me figeais devant un étrange spectacle - une jeune fille aux cheveux roux que j'avais déjà vue était étalée dans la neige, statufiée devant un renard blanc qu'elle fixait, l'air horrifiée. Arrivant doucement derrière elle. je m'accroupis dans la neige à ses côtés, posant une main sur son épaule.


- Pourquoi ?... soufflais-je, fixant le renard qui dardait sur nous ses grands yeux verts. Pourquoi ne veux-tu pas de lui ?...


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Yuna le Lun 28 Fév - 20:36

Je sursautais quand je sentis une main se poser sur mon épaule.

Pourquoi ? Pourquoi ne veux-tu pas de lui ?

Mon cri n'était pas passé inaperçu. Il avait résonné dans la cour avec une telle intensité que j'en avais été étonnée. A ce moment j'aurais bien voulu disparaître dans la neige, tellement je me sentais honteuse, surtout d'avoir dérangé quelqu'un.

Je tournais la tête et découvris Farfaya à côté de moi.


"Je....je suis désolée de vous avoir dérangée.... je ne sais pas.... Je crois qu'au fond de moi je suis contente qu'il soit enfin là.... " Ca faisait des semaines que je l'attendais. J'avais enfin le soutien que j'espérais. "Mais... je m'apprêtais à faire une grosse bêtise...."

Je regardais toujours Farfaya. Mes yeux se remplirent de larmes... Je venais de réaliser que j'aurais peut être fait la pire erreur de ma vie sans mon Animae. Je me sentais mal au point d'avoir voulu quelques instants auparavant quitter cette école et tirer un trait sur ces sept mois.

"Je.... je m'apprêtais à quitter l'école sans le dire à personne.... ca faisait des semaines que je bloquais... que je n'arrivais plus à progresser ni même à tenir mon Invisibilité... Alors j'en ai eu assez... et j'ai voulu renoncer.... Du coup sur le moment j'ai pensé que je serais mieux de nouveau dans ma vie d'avant et lui sans moi..."

Je tournais la tête un instant vers les bâtiments, pensivement, puis la relevais vers Farfaya:

"Plus jamais je n'essaierais de quitter cette école.... Je.... je me demande comment j'ai pu vouloir m'en aller.... Je crois que j'aurais du... aller vous voir.... pour parler de mon malaise mais je n'ai pas osé..." réalisais-je.

Je fixais mon Animae. Le renard me regardait d'un air doux et apaisant. Malgré cela, je sentis une vague de nausée monter en moi.


"Je.... je crois que je vais avoir du mal à l'accepter...." soufflais-je alors que j'avançais ma main pour le caresser, faisant violence aux hauts le coeur qui venait de me prendre depuis que je le fixais. J'avais décidé de l'appeler Erwin, le prénom m'était venu comme ça en le regardant dans les yeux. "Il s'appelle Erwin....Je m'en veux.... de le priver de sa liberté et de lui avoir crié dessus... Il a l'air si doux...." soufflais-je tandis que le renard venait se blottir sous ma main.


avatar
Yuna




Messages : 650
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoirs: Invisibilité
Animae: Erwin, un adorable renard blanc comme la neige

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Farfaya le Jeu 10 Mar - 16:26

Un doux sourire aux lèvres, la main toujours doucement posée sur son épaule, j'attendais sa réponse, fixant le renard blanc d'un regard rassurant. Il était peu courant qu'un élève refuse l'arrivée de son Animae, mais c'était plus souvent dû au choc qu'autre chose, et c'était un stade qui ne durait généralement pas... J'espérais que ce serait son cas, aussi attendis-je sa réponse avec une légère apréhension - il était toujours possible de renvoyer dans le monde un élève Istari, mais pour l'Animae, nous ne pouvions rien faire, et seule sa mort permettrait à l'âme de réincarner le corps de l'élève - funeste destin pour un Animae.

Lentement, la jeune fille tourna la tête vers moi, et je me rappelais son prénom à l'instant où je croisais son regard émeraude - Yuna. Un sourire soulagé éclaira mon visage à sa réponse - ce n'était que le choc, elle allait vite se remettre.


- Tu ne m'as pas dérangée, au contraire, répondis-je avec un sourire rassurant, une expression de bienveillance sur le visage.

Je l'écoutais me confier ce qu'elle s'apprêtait à faire sans me départir de mon sourire, elle m'avoua ses doutes et ses difficultés avec ses pouvoirs, les yeux emplit de larmes qui ne franchirent pourtant pas la barrière de ses cils. Enfin, elle m'annonça qu'elle ne tenterait plus de quitter l'École, mais aussi qu'elle n'avait pas osé venir nous parler de ses difficultés, et lorsqu'enfin elle sembla avoir terminé de déverser le flot de paroles qu'elle semblait avoir contenu depuis si longtemps, je me relevais doucement, affichant toujours une expression de profonde bienveillance en lui tendant la main pour l'aider à se relever à son tour.


- Pour commencer, tu n'aurais pas pu quitter la Vallée sans notre accord : l'ancienne magie qui protège et fait vivre ce lieu depuis des millénaires comprend et connait les décisions de ses dirigeant, soit nous, les Herens Istarions - si tu avais essayé de passer les frontières de la Vallée sans l'accord de l'un d'entre nous, sitôt la frontière invisible franchie tu te serais retrouvée à marcher sur tes propres traces et à tourner en rond jusqu'à ce que tu abandonne et ne revienne vers l'École, expliquais-je, une lueur amusée dans le regard. Lorsque l'on a atteint le maximum de nos capacités en tant qu'Ancale mais que l'Animae tarde à se manifester pour permettre l'évolution, les élèves franchissent souvent une période de doute où ils ont l'impression de faire du sur-place ou pire : de régresser. Visiblement, ton manque de confiance en toi a retardé ton Animae, et il est donc intervenu juste à temps pour t'empêcher de partir avant que la Vallée elle-même ne s'en charge... Tu n'as pas à avoir honte ni à être gênée de ton comportement : il est tout à fait normal et je peux aussi comprendre que tu n'aies pas osé en parler à un Istarion. Nous n'avons peut-être effectivement pas l'air toujours très disponibles, mais sache que nous sommes pourtant à la disposition des élèves, et qu'au pire tu pourras toujours confier tes craintes à un Valar qui nous les rapportera de toute façon, dis-je en souriant.

Baissant les yeux sur le petit renard, je retins de justesse un soupir - j'espérais sincèrement qu'elle se ferait à la présence de son Animae malgré ses dires.


- Tu ne le prive pas de sa liberté, expliquais-je doucement. Il a passé sa vie à te chercher alors que tu ne savais même pas encore qu'il existait - aujourd'hui, il est enfin aussi complet que toi, c'est le plus beau cadeau que tu pouvais lui faire, dis-je en souriant.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Yuna le Jeu 10 Mar - 20:48

Heureusement, je ne l'avais pas dérangée, je m'en serais voulue sinon, les Herens Istarions ont tellement de choses à s'occuper... Ca m'avait fait un peu de bien de me confier à Farfaya. Son sourire bienveillant, dont elle ne s'était pas départie, m'avait mise en confiance. Déjà la première fois que je l'avais rencontrée, peu après mon arrivée, j'avais eu la même impression.

Je retenais mes doutes depuis si longtemps, ne cessant de les ruminer depuis des semaines que je me sentais un peu soulagée. J'avais été si bête de garder tout ça pour moi... Aujourd'hui, voilà le résultat, j'étais à bout, j'avais craqué. Bon j'avais parlé à Zak la semaine passée mais, ça m'avait soulagé sur le moment, puis les doutes étaient revenus. Je fermais les yeux très fort, priant pour que cette fois je me sente soulagée pour de bon.

Je la regardais, suprise, alors comme ça il était impossible de s'en aller de l'Ecole sans leur décision... Je savais que ce lieu était régis par la magie. Ouah la vallée pouvait nous empêcher de partir. Vivement le printemps que j'aille la remercier^^. J'attrapais la main de Farfaya et me relevais.


" J'ai bien fait de ne pas partir alors.... dis-je. En fait quand je me suis approchée du portail et que je l'ai touché... c'est à ce moment que j'ai entendu Erwin. C'était comme si l'Ecole m'empêchait de partir en m'envoyant enfin mon Animae..."

J'écoutais la suite des paroles de Farfaya. J'avais l'impression qu'elle avait vécut ce genre de problème avant de passer Istari... Bon je devais sûrement me tromper mais j'avais cette impression.

Je hochais la tête. C'est vrai que j'avais eu envie d'aller parler à un Istarion, mais je ne l'avais pas fait par crainte de les déranger dans leur travail, de les déranger avec mes problèmes sans importance...


"C'est vrai que j'aurais pu me confier à un Valar mais aucun d'entre eux ne m'inspirait vraiment confiance... Et puis, la semaine dernière, j'en ai parlé un peu à Zak, je ne sais pas si vous le connaissez, mais ça ne m'a pas soulagée. Sur le moment je me sentais mieux, mais ensuite tout est revenu.... J'espère que cette fois, l'arrivée d'Erwin changera les choses, même si je ne vois pas trop comment..."

Je regardais Erwin les larmes aux yeux quand Farfaya m'annonça qu'il m'avait cherché toute sa vie...

J'approchais de nouveau ma main du pelage d'Erwin pour le caresser, de nouveaux prise de nausées. Rahhhh je me sentais coupable qu'il m'ait choisie. J'espérais que ce sentiment partirait avec le temps.


"Alors, nous sommes liés à jamais toi et moi?" dis-je en m'adressant au renard.

"C'est une partie de mon âme c'est bien ça?" demandais-je à Farfaya. "C'est possible de lui rendre sa liberté, enfin je veux dire, c'est possible qu'un Istari n'accepte pas son Animae au point qu'il veuille s'en séparer?" demandais-je.

J'étais inquiète: vu comment je réagissais avec Erwin, j'avais peur de vraiment le rejeter voire d'être violente avec lui.

Je remarquais soudain quelque chose.


"Euh... Votre Animae, Denaro, il n'est pas avec vous aujourd'hui...?"

avatar
Yuna




Messages : 650
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Pouvoirs: Invisibilité
Animae: Erwin, un adorable renard blanc comme la neige

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Farfaya le Jeu 17 Jan - 16:59

Un sourire énigmatique aux lèvres, je ne répondis pas à sa dernière question - ma vie privée ne la concernait pas. En revanche... je pouvais lui apprendre nombre de choses qu'elle ignorait sur elle-même, m'employant à la satisfaite de mon mieux durant le temps où je restais avec elle, la rassurant de mon mieux. Étrangement, réconforter cette jeune élève m'apaisa plus que je ne l'aurais cru... j'étais faite pour les guider. J'étais faite pour être Istarion. Rassurée sur mon propre sort, j'observais la chevelure flamboyante de la demoiselle qui retournait dans l'Ecole - le crépuscule tombait lentement, le froid avec lui, et je me changeais finalement en chouette effraie, disparaissant au loin dans les premières ombres de la nuit.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfin de la lumière dans ce long tunnel noir (Farfaya)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum