Quand la frustration devient une obsession [libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Jeu 6 Jan - 20:47

Ça faisait des heures que j'étais dans la salle d'entraînement des Istari. Des heures que je décimais un à un les mannequins mis à disposition. Ma respiration était haletante mais je m'efforçais d'ignorer la fatigue qui, bizarrement, n'était pas si grande que ça (il faut croire que j'ai fini par gagner en endurance), ce qui m'arrangeait bien parce que je n'avais pas l'intention de m'arrêter.

Le mannequin devant moi (le huit ou neuvième) avait déjà perdu la tête, un bras et une partie du flanc. Il faut dire que pour cet entraînement, tout y était passé : le katana, les dagues (aussi bien en combat rapproché qu'au lancé), les revolvers, le Morphing (mais sur ce point, je m'étais vite arrêté, constatant que mon soucis lorsque je me transforme en animal semblait s'empirer plutôt que s'arranger, il n'y a qu'en corbeau et en guépard que je pouvais me transformer instantanément et sans que mon corps ne finisse par agir de lui-même) et l'Eau (là par contre, je constatais que je m'en tirais pas trop mal pour un premier entraînement sur ce pouvoir). Je m'étais même initié à l'utilisation d'une chaîne que ne maniais pas spécialement bien mais suffisamment pour qu'elle puisse m'être utile en combat.

J'étais à l'autre bout de la salle en train de courir à toute allure vers le mannequin, les mains tenant mes revolvers à la cross violette et argent tendues vers ce dernier et le mitraillant de balles. Les coups de feu se répercutaient en écho à travers la salle tandis que plus je me rapprochaient du mannequin, plus l'image de cette silhouette encapuchonnée que j'avais rencontré à Osaka se dessinait dans mon esprit, colorant mes yeux noirs en jaune en même temps que la rage m'emportait.

Lorsque je fus à la hauteur du mannequin, je ne stoppai pas ma course et profitai de mon élan pour lui donner un bon coup de poing qui le projeta en arrière. Avant qu'il ne retombe au sol, trois balles se plantèrent dans son corps et une sphère d'eau rallongea sa longueur de vol. Je regardai le nouveau mannequin au sol avec un air furieux.

Cette personne m'avait forcé à l'affronter et c'était simplement joué de moi en se rabaissant à mon niveau alors qu'elle était Istari et moi Ancale, alors qu'elle aurait pu facilement me tuer. Je serrai les dents de frustration tandis que ces dernières se transformaient en crocs de jaguar. Je me remis à tirer des coups de feu sur le mannequin sans parvenir à me calmer et sans parvenir à m'enlever l'image de cette personne encapuchonnée de ma tête.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Jeu 6 Jan - 22:55

Depuis le réveille d'Edward, les entraînements avec Hanae avait redoublé d'intensité. Forcément, maintenant qu'elle n'avait plus l'esprit ailleurs.
J'avais l'impression de ressortir des entrainement en pièce détachés, mais au fond, j'étais ravie, j'avais appris plein de nouvelle chose, je savais de quoi était capable un Invisible digne de ce nom, mais même si je me savais loin, très loin d'être une Invisible digne de se nom, je savais le chemin qu'il me restait à parcourir pour y parvenir.

Pour ça, il fallait que je m’entraîne encore et encore et encore, même alors que je sortais en rampant des entraînements avec Hanae.
Il était temps que je me remette à l'entrainement seule, quitte à faire quelque bêtises. En me levant se matin, j'avais décidé d'aller courir, pour développer encore mon endurance, avant de me rendre dans la Salle d'Entrainement des Istaris, après une rapide séance de ce qu'Hanae se plaisait à appeler de la "méditation".

Mon Katana entre les épaules Reikonhi à sa place habituel, sur mon épaule, caché à moitié par ma queue de cheval et plein d'idée d'entrainement en tête, je poussais la porte de la Salle pour m'arrêter sur le seuil, incrédule.
Le sol était chonché de mannequin en piteux état et un jeune homme s'acharner sur un autre à coup de pistolet.
Je mis un certain temps à reconnaître Akira que je n'avais pas croisé souvent, il avait l'air en colère et se défoulait sur se pauvre mannequin.
J'hésitais quelques seconde puis entrais complètement, refermant la porte derrière moi.

"Akira??"



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Ven 7 Jan - 0:13

Lorsque j'entendis mon nom, je me retournai aussitôt. L'image de cette silhouette encapuchonnée était tellement présente, tellement forte que je m'attendais à me trouver devant cette personne en me retournant, si bien que mon regard n'avait pas changé et je plantai mes yeux jaunes d'un air mauvais vers... Je fus VRAIMENT surpris de ne pas me retrouver face à cette silhouette encapuchonnée mais devant une fille rousse qu'il me semblait avoir déjà rencontré.

Une fois la surprise passée, mes yeux redevinrent noirs et mon expression s'adoucit pour redevenir normale tandis que je cherchais le prénom de la jeune fille (je ne l'ai vu qu'une fois et ça date, vas te rappeler de tous les noms des gens qu'on a croisé qu'une fois dans sa vie et il y a longtemps). Il me semblait que ça finissait par -ku... Haku? Non ça c'est dans Naruto. Paku? Non c'est aussi dans Naruto (en plus c'est un chien). Kaku... Taku... oui c'est ça! Itaku! Putain la honte quand même : elle, elle s'est rappelée de mon nom.

Enfin bon, on la joue subtil et avec de la chance, elle n'en saura rien. Je lui adressai un sourire gêné en regardant les morceaux de mannequins éparpillés un peu partout dans la salle.

"Désolé, j'ai mis un peu le bazar."
Dis-je en me passant la main sur la nuque en rigolant.

Je remarquai alors la Salamandre sur l'épaule d'Itaku, presque cachée par les cheveux de cette dernière. J'eus un sourire, peut-être son Animae (ce qui expliquerait sa présence à la salle d'entraînement de cet étage). Enfin soyons polis d'abord.

"Comment tu vas? Ça fait un moment qu'on ne s'est pas vus."
Dis-je en retirant les chargeurs de mes revolvers pour les remplacer par des chargeurs remplis.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Sam 8 Jan - 13:51

Devant la violence du regard d'Akira, je reculais d'un pas. Je retins un soupir exaspéré, ce n'était pas la peur qui avait motivé ce geste, je n'avais pas fait que simplement reculé pour fuir, je m'étais mise en garde, la main sur la poignet de mon sabre.
Je sentis mon sang bouillonner dans mes veines et ma température corporelle grimpa un peu, j'étais prête à utiliser mon Feu, reléguant mon Invisibilité le plus loin possible.

Si l faisait un pas vers moi, je n'hésiterais pas, ma dernière hésitation avait coûté la vie à un homme. Depuis, je m'étais entraîner, astreinte à ne plus réfléchir, à simplement réagir par réflexe pour ne plus risquer la vie de personne.

Mais le regard d'Akira se fit surpris avant de reprendre une couleur "normale" (j'avais jamais vu personne avec des yeux jaunes).
Je me détendis un peu et laisser retomber ma main le long de mon corps, mais ne pu revenir dans une position "normale" et garder mon pieds auche en arrière, toujours en garde.

Je haussais les épaules avec un petit sourire.

"Je crois que la salle est faite pour ça." rigolais-je.

"Moi, je vais mieux que ces pauvres mannequin, j'aurais pas aimé être à leur place." remarquais-je, penchant la tête sur le côté avec un sourire.

"Pour le reste, je prend mes marques dans les couloirs du niveau. Quand je pense que je venais tout juste de me faire aux couloir des Ancale. Et toi?"


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Sam 8 Jan - 17:09

Je fis une petite grimace en la voyant qu'elle s'était mise sur ses gardes et que, même après s'être détendue, la position de ses pieds indiquait qu'elle était toujours un peu sur ses gardes (après quinze ans de Kendo, ce genre de détail, ça se repère vite). Bravo Akira, t'es super doué pour mettre les gens à l'aise!

"Désolé, je ne voulais pas te regarder comme ça. T'inquiète pas, je ne vais pas te sauter à la gorge." Dis-je avec un petit rire en levant les mains au niveau de ma tête.

Je regardai ce qui restait des mannequins avec un sourire amusé et gêné. Moi non plus je n'aurais pas voulu qu'elle soit à leur place mais il y a quelqu'un que j'aurais bien voulu voir à leur place (et là, ce ne serait même pas Anikeï qui aurait fait ça). Je reportai mon attention sur Itaku et mon sourire s'élargit en entendant sa réponse qui répondait déjà à la question que je n'allais pas tarder à lui poser.

"T'es donc devenue Istari toi aussi. C'est ton Animae la Salamandre?"
Demandai-je en regardant ladite Salamandre.

Elle était Invisible si je me souviens bien donc pour Invisible il y a... Feu ou Air.

"Et tu maîtrises quoi comme Élément maintenant?"
Dis-je en rangeant mes revolvers dans leur étui.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Sam 8 Jan - 22:52

Je baissais les yeux sur mes pieds et grimaçais. Je me forçais à me détendre. Akira n'était pas méchant, ce n'étais pas un ennemis et nous étions au Valhalla, je n'avais aucune raison d'être sans cesse sur mes gardes.
J'esquissais un sourire désolé et me redressais.

"Désolé, réflexe un peu débile."

Je hauchais la tête à sa question et relevais le "aussi", donc, lui aussi était devenu Istari.
J'attrapais doucement Reikonhi cachée dans mes cheveux et l'installais dans le creux de mes mains pour les tendre en avant.

"Je te présente Reikonhi, elle est bien mon Animae. Et toi, ton Animae n'est pas avec toi?"

Je remis Reikonhi à sa place et elle s'empressa de se cacher dans mes cheveux et j’enflammais ma main.

"Moi, c'est le Feu, comme mon maître. Et toi? Si je me trompe pas, tu es Morphe, donc, c'est soit le Métal ou l'Eau."


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Sam 8 Jan - 23:32

Je lui fis un sourire rassurant.

"T'inquiète, c'est ma faute aussi."

Il faut avouer que quand tu rentres dans une salle et que tu croises quelqu'un qui te flingue du regard dès qu'il te voit, ça ne met pas forcément en confiance. Je regardai la Salamandre qu'Itaku prit dans ses mains avant de la tendre vers moi et lui souris.

"Enchanté Reikonhi." Dis-je avec un sourire en me disant que je vais en chier pour me rappeler de son nom.

"Non, il est parti faire un tour dehors. Je n'aime pas l'idée de le priver de la liberté qu'il avait avant de me rencontrer pour simplement rester avec moi alors qu'on peut très bien communiquer par télépathie." Dis-je avec une mine désolée.

"Ben attends, je vais te le montrer."
Lui dis-je avec un sourire.

*Tiago t'es où?*

*Dans la forêt.*


*Tu peux voler jusqu'au niveau de la cour s'il te plaît?*

*Pas de problèmes.*

*Merci.*

Je regardai par la fenêtre, guettant la forêt. Lorsque je finis par voir une forme voler au-dessus de cette dernière, un sourire se dessina sur mes lèvres. Lorsque le Griffon fut au niveau de la cour pour pouvoir être identifiable, je m'écartai de la fenêtre pour laisser la place à Itaku.

"Le voilà. Il s'appelle Tiago."


Je regardai le feu apparaître autour de sa main avec une expression de surprise avant de sourire.

"Et c'est qui ton maître?"

Il n'y a pas d'Heren Istarion de Feu présent à Valhalla et les Valar Feu que je connais sont... Alice et Hanae. Alice, ça m'étonnerait qu'elle accepte un jour d'avoir un élève (quoique, pour faire comme Anikeï, je pense qu'elle serait capable d'en prendre un juste pour le passer à tabac comme Anikeï avec moi). Soit c'est Hanae (ce qui serait plus logique qu'Alice vu qu'elle est aussi une Invisible), soit c'est un Valar que je n'ai jamais rencontré.

"Moi aussi c'est comme mon maître."

Je tendis la main en avant et une sphère d'eau apparut au-dessus de cette dernière.

"Je suis Eau."


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Dim 9 Jan - 20:14

Je lui adressais un petit sourire désolé, décidant de ne plus revenir sur se sujet. IL devait penser à quelque chose de désagréable et passer ses nerfs en s’entraînant (quand on peut faire d'une pierre deux coups, pourquoi pas) et j'étais simplement rentré au mauvais moment.
Quand Akira salua Reikonhi, celle ci tourna la tête vers moi et je relevais les yeux sur Akira en hochant la tête.

"Elle t'aime bien." rigolais-je.

Je hochais la tête quand il m'expliqua pourquoi sont Animae n'était pas avec lui. Moi, je n'aimais pas être séparer de Reikonhi, déjà, la sensation était douloureuse, mais en plus, elle était tellement petite que j'avais en permanence peur qu'il lui arrive quelque chose.
Je ne dis rien et suivis Akira prés de la fenêtre, quand il me laissa sa place, je regardais dehors et eu le souffle coupé!!!

"Wow!!!! Ton Animae est un Griffon???"

Je lançais un regard surpris et un brin admiratif à Akira avant de reportais mon attention sur l'immense Griffon dans la cour.
Il était très majestueux, vraiment magnifique!!!

"Il est superbe!!! C'est vrai qu'il aurait été dommage de l'enfermer, lui, il est en sécurité dehors, personne ne risque lui marcher dessus, et je doute qu'il est des prédateur naturel." rigolais-je.

Je me fit violence pour me détacher du spectacle qu'offrait Tiago.

"C'est Hanae^^. Je ne sais pas si tu la connais."

Je hochais la tête.

"C'est quand même plus pratique. Et toi, c'est qui ton maître?"

Je le regardais créer un sphère d'eau, je trouvait le spectacle jolie, mais rien à faire, je préféré le Feu!!!


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Dim 9 Jan - 23:42

J'eus une expression de surprise lorsqu'elle me dit que Reikonhi m'aimait bien puis eus un sourire de reconnaissance. C'était toujours flatteur de plaire tout de suite à un animal, après tout, les animaux sont largement moins intéressés que les humains, du coup si on leur plaît, c'est qu'ils nous apprécient tels que nous sommes et non pas parce qu'ils attendent quelque chose de notre part contrairement aux humains qui veulent toujours quelque... Non mais c'est moi qui pense ça? C'est Anikeï qui déteste et critique les humains, pas moi!

Allez vite réponds quelque chose sinon elle va se poser des questions.

"Tant mieux alors." Dis-je avec un sourire.

Bon ça va, on aurait pu faire pire. J'eus un sourire gêné et sentis mes joues s'empourprer légèrement face à sa réaction.

"Oui. C'est bien un Griffon." Répondis-je en me passant la main sur la nuque sans me départir de mon sourire gêné.

Je me sentis davantage gêné en l'entends complimenter Tiago. Je savais que ce n'était pas moi qu'elle complimentait mais ça n'empêchait que plus elle le complimentait (ce que je ne pouvais que comprendre), plus je me sentais gêné car je ne me sentais que davantage indigne d'une telle créature pour partager mon âme.

"Ah ça, c'est sûr qu'il est tranquille à l'extérieur. Il a largement besoin de moi que j'ai besoin de lui."


*Imbécile, tu sais bien que c'est faux.*

*Pas du tout. Regarde toi, tu es libre, fort, indépendant et réfléchi. T'as pas besoin de moi.*

*Crétin, j'espère qu'Anikeï t'arrachera la langue la prochaine fois que tu le verras.*


*Sympa.*

"D'ailleurs s'il y a bien une chose que je lui envie, ce n'est pas d'être fort, impressionnant, majestueux et bien d'autres, c'est qu'il puisse voler librement en permanence." Dis-je avec un sourire en regardant le Griffon reprendre le chemin de la forêt.

Je pouvais également voler (j'avais de la chance, l'une des deux transformations animales que je pouvais faire sans risques de voir mon corps bouger tout seul était ma transformation corbeau) mais j'avais besoin de me transformer avant de pouvoir le faire et puis, au fond, je suis un humain et les humain ne savent pas voler sans aide alors qu'un Griffon a déjà ses propres ailes pour voler et c'était ça que je lui enviais.

Ah ben finalement si, c'était Hanae (quel esprit de déduction, je me sens trop intelligent là!).

"Oui je la connais. Elle met pas spécialement à l'aise mais tout de même sympa je trouve." Répondis-je avec un sourire.

"Et ça se passe bien? Elle est bien comme maître?" Demandai-je en faisant disparaître la sphère d'eau.

Lorsqu'elle me renvoya ma question, je me repassai la main sur la nuque en priant pour qu'elle réagisse comme Zak (c'est-à-dire en sortant du clan de ceux qui me traitent de maso).

"Anikeï." Répondis-je d'un air gêné.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Lun 10 Jan - 0:01

Chic, quelqu'un qui passe son temps à être gêné, pire que moi. Rougis pour voir, que je me sente moins seule. Roh, c'est pas drôle.
Je me contentais de répondre par un sourire, sans surenchérir, ça ne servait pas à grand chose, Reikon' avait eu une bonne impression et Akira était un garçon sympa. Au moins, mon Animae est pas mazo, elle aime pas Anikeï et elle aime bien Akira.

Je dévisageais Akira avec surprise.

"Et ton Animae est d'accord avec le principe? Pas que se soit de la prétention de ma part, mais je partage mon âme avec Reikonhi, j'ai autant besoin d'elle qu'elle de moi. Je suppose que c'est pareil pour tout le monde."

Ou là ça fait vraiment très prétentieux, ça craint>< Mais en même temps, nous sommes comme les pièce d'un puzzle et un puzzle n'est complet que quand il y a toutes les pièces.
J'admirais Tiago à travers la fenêtre, alors que celui ci repartait vers la forêt. Il était vraiment magnifique. Je grimaçais en entendant Akira.
Voler devait être quelque chose de super sauf que...

"J'ai le mal de l'air, du coup, je suis pas trop fan de tout ce qui vole ><"

Je me retournais pour reportais mon attention sur Akira et éclatais de rire en l'entendans parler d'Hanae;

"Elle serait ravie de t'entendre parler comme ça. Elle adore faire une sale impression aux autres, je sais pas pourquoi, ça l'amuse. Mais elle à un bon fond."

J’esquissais un sourire amusé.

"Tortionnaire mais efficace." rigolais-je.

J'ouvris de grand yeux. J'ai bien entendu là??? Anikeï? Comment ça se fait que se type soit son maitre? Je croyais qu'il tuer tout ceux qu'il croisait, exception faite des élèves rencontrés dans la Salle du Conseil (merci les Valar).

"Wow..."

Très éloquent.

"Tu l'as croisé et t'es vivant? Rassure moi, t'es célibataire?"

Oui, bon, c'est pas très fin, mais là, y a quand même de quoi se poser la question.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Lun 10 Jan - 21:08

Je fis une grimace et regardai par la fenêtre même si je savais que je ne pourrais pas voir Tiago.

"Non, il vient d'ailleurs de me passer un savon à cause de ce que je viens de dire." Dis-je avec un petit rire.

Je finis par reporter mon attention sur Itaku avec un petit sourire.

"Mis à part le fait qu'on partage la même âme, je n'arrive pas à voir en quoi il puisse avoir besoin de moi. Je veux dire : il très bien vécu sans moi jusqu'à aujourd'hui, il vivait librement, sans contraintes et il n'en est pas mort, au contraire. Alors..."


C'est là que je réalisai ce que je venais de dire. Il était libre avant. Et maintenant qu'on partageait la même âme, il avait perdu sa liberté pour être obligé de rester auprès de moi. Mon cœur se serra dans ma poitrine à cette idée. Mais... c'est complètement horrible ce qu'il se passe lorsqu'on devient Istari! La prochaine fois que je vois un Valar ou un Heren Istarion, je lui demande s'il y a un moyen de couper ce lien entre nous et notre Animae. Je ne veux pas que Tiago perde sa liberté pour ma poire, déjà que l'idée qu'il la perde tout court, ça ne me plaît pas, pour quelqu'un d'autre encore moins mais pour moi c'est pire! Je n'ai rien d'exceptionnel pour mériter qu'un Animal sacrifie ce qui fait de lui un Animal pour moi.

*Fais ça et tu te retrouveras dans un état que même Anikeï serait incapable de te mettre.*


*Rien à faire, au moins tu seras libre de nouveau.*

*Attends un peu que tu te retrouves tout seul...*


J'ignorai la dernière remarque de Tiago pour m'intéresser à ce qu'Itaku me disait. Je fis une nouvelle grimace.

"Ah mince."

Là franchement je la plaignais. Ne pas pouvoir supporter de voler ça doit être horrible.

"T'es allée voir un Guérisseur pour voir s'il pouvait essayer d'arranger ça?"


Je ne sais pas si c'est possible mais qui ne tente rien n'a rien, après tout, les Guérisseurs sont bien capables de recoller les membres coupés et les refaire fonctionner. Et puis c'était dommage qu'une fille comme Itaku ne puisse pas profiter des joies de voler. C'est une fille sympa, ce n'est pas juste qu'elle ne puisse pas savourer ce genre de sensation (avec la sensation qu'on a en combattant, celle de voler est celle que je préfère).

Je rigolai. Oui, j'avais eu l'impression que ça l'avait pas mal amusée d'être comme ça mais de ce que j'avais vu, je n'avais pas eu l'impression qu'elle était spécialement méchante.

J'éclatai de rire à sa réponse.

"Bizarrement ça m'étonne pas."


Quand elle fit les grands yeux, je me sentis rougir et je détournai les yeux.

...

Pourquoi célibataire? Elle est si impressionnée que j'ai survécu à Anikeï qu'elle est tombée raide dingue de moi? Ça marche vraiment ce genre de truc? J'eus un flash de moi entrant dans le dortoir des filles et gueuler bien fort "Je suis l'élève d'Anikeï!"

Je finis par revenir à la réalité.

"Euh oui... même si je suis dévoué corps et âme à mes armes!"
Dis-je en portant le fourreau de mon merveilleux nouveau katana contre ma joue avec un sourire amoureux.

"Pourquoi?"
Demandai-je, suspicieux.

Elle n'était pas moche, au contraire elle est même pas mal du tout mais j'avais quand même la forte impression que ce n'était pas pour ça qu'elle m'avait posé la question.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Ven 14 Jan - 0:36

J'étouffais un petit rire et lançais un coup d'oeil en direction de la fenêtre, mais Tiago avait déjà disparus depuis un moment.
Puis, je reportais man attention sur Akira, réfléchissant à ce qu'il était entrain de rire et lançais un coup d'oeil à Reikonhi sur mon épaule, qui secouais la tête.

"Je sais pas trop si on prive quoi que se soit de leur liberté, il sont libre de nous choisir ou pas. Et puis arriver à un certain niveau, nous devenons capable de nous séparer l'un de l'autre. Je pense que quelque soit le contexte, il reste toujours libre. Je n'irais pas enfermer Reikonhi dans une cage, elle est libre de faire sa vie, même si pour le moment être loin d'elle est douloureux."

De toute façon, elle ne reste jamais loin de moi!! C'est quand même pratique un Animae de petite taille.
En plus, ma Reikon, c'est la meilleure!!

Je secouais la tête.

"Non, je n'y pas pensée." avouais-je franchement.

"Mais j'ai le mal des transports en générale. Y parait que c'est surtout un problème d'équilibre. Mais j'irais voir si un Guérisseur peut quelque chose pour moi. Merci pour le tuyau."

J'esquissais un sourire en visiblement Hanae lui avait laissé une bonne impression. Il avait eu de la chance sur ce coup là --'
Les fois où j'entendais parler d'Hanae en mauvais terme à la cafet par exemple étaient loin d'être rare. Mais ça avait finis par m'amuser, parce que je savais qu'elle le faisait exprès. Je savais que faire fuir les autres était un façon de s'en protéger.

"T'as eu une bonne intuition." rigolais -je.

"Ou alors t'as bien cerné la bête."

Je lançais un coup d'oeil par dessus mon épaule, normalement, c'est là qu'Elle rentre et je me fais cramer sur place U.u
Je manquais d'éclater de rire en voyant Akira regarder ses armes presque tendrement...non d'ailleurs pas presque. Ca fait peur U.u
Baissant les yeux avec un sourire, je sursautais. Attend, je rêve pas??? Sur son sabre, l'emblème des six pièces.

"Euh..."

Je relevais des yeux comme des soucoupes sur Akira.

"Je rêve pas, c'est un sabre marqué à l'emblème de Yukimura que t'as à la ceinture?"

Sérieux, entre lui et Ed, voilà les antiquité qui se trimballe dans les couloirs!!!
Trop classe*3*

Je secouais la tête pour revenir à la réalité. Quoi, j'ai un truc sur le nez. Et quoi pourquoi? Pourquoi qu.. Ah ok.

"Tu connais pas le dicton? Avoir une chance de cocu. Sacahtn que t'as croisé Anikeï et que t'es vivant et entier, si t'avais eu une copine, à ta place, je me serais fait du soucis. Parce que, si on en croit les rumeurs et pour l'avoir croisé une seule et unique fois..."

Pitié que se soit la dernière!!!

"...A ce niveau là, c'est même pas de la chance, c'est un miracle."

Je deviens sarcastique --', je traîne trop avec Hanae.




avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Ven 14 Jan - 18:26

Je ne répondis rien mais fis tout de même une tête pas convaincue. On pouvait me dire ce qu'on voulait, pour moi l'Animal vivait sa vie normalement, comme n'importe quel autre animal de son espèce, jusqu'au jour où l'âme d'un humain est entrée dans son corps et sa vie a totalement changé. Même si je suis loin d'approuver la haine qu'Anikeï porte aux humains, c'est tout de même à cause d'eux que l'Animal a perdu ce qui faisait de lui un animal. Si tout le monde ici considère que c'est normal, valorisant pour l'Animal ou autre, ça m'est complètement égal, je ne suis pas de leur avis pour autant. Et on me dira ce qu'on voudra, pour ce genre de sujet, je suis du genre borné et entêté.

Je lui fis un sourire rassurant.

"Pas de quoi, si ça peut t'aider un peu, ce sera déjà ça."

Je faillis rajouter "parce que tu manques un truc là!" mais je me dis que ça risquait d'enfoncer le clou si elle était déjà frustrée par son état (là je ne sais pas trop, elle n'a pas trop manifesté ce qu'elle en pensait).

J'eus un petit rire quand elle me dit que j'avais eu une bonne intuition.

"Ou alors j'ai eu un coup de bol et je suis tombé sur elle quand elle était dans un bon jour." Rigolai-je.

Si c'est le cas, après le coup avec Anikeï, si je me trouve un jour une copine, je crois que je vais être à la limite de la paranoïa. Limite quand elle sort de la douche, je lui saute dessus en criant "t'étais où????".

Puis elle baissa les yeux sur la lame de ma vie (oui on dit "femme" en général mais là... pas possible de réagir autrement, elle est trop belle, trop parfaite). J'eus un sourire à la fois ravi et gêné lorsqu'elle reconnut l'emblème sur le fourreau. Ravi parce qu'elle me prouvait ainsi qu'elle était une vraie japonaise qui connaissait un minimum l'histoire de son pays ainsi que l'un des plus grands hommes que cette planète ait porté. En fait maintenant, je saurai quand je tomberai sur un(e) japonais(e) digne de ce nom en voyant si il ou elle réagit en voyant l'emblème sur la Beauté attachée à ma ceinture. Et gêné, comme d'habitude, parce que je ne m'estimais pas digne de posséder une telle merveille si parfaite.

"Oui, c'est ça." Approuvai-je avec un hochement de la tête en me passant la main sur la nuque.

J'éclatai de rire quand elle m'expliqua.

"Ah d'accord! Oui je me dis souvent ce genre de truc ces derniers temps et j'avoue que ne pas avoir de copine en ce moment me rassure sur sa fidélité."
Rigolai-je.

Elle aussi elle l'a croisé une fo...

"Ah pendant ton Admission ou ta Révélation c'est ça?"


Apparemment, c'était la seule occasion qu'on avait de rencontrer Anikeï avec le minimum de risques de se faire sauter à la gorge (et ils étaient tout de même nombreux les risques vu ce qui était arrivé à Alice lors de son Admission). Je finis par avoir un air blasé.

"Je te le fais pas dire. Une fois, si un pote ne m'avait pas retrouvé à temps pour m'emmener à l'infirmerie, je finissais mort dans les sources d'eaux chaudes."


Sinon c'est vrai que globalement j'ai eu de la chance en le croisant : la toute première fois, il me restait assez de forces pour arriver à l'étage des Heren Istarion, la troisième fois, il a gelé mes plaies avant de m'assommer et la dernière fois...

"Ah si et la dernière fois, c'était justement au moment où j'ai révélé mes pouvoirs d'Istari, il m'a lancé par la fenêtre du dernier étage et si Tiago n'avait pas été là, ben je finissais à plat ventre dans la cour."
Dis-je d'un ton assez naturel pour que ça fasse un minimum humoristique (même si je doute que ça marche).

"D'ailleurs toi, tu les as révélé comment tes pouvoirs? C'était dans une situation particulière ou t'as croisé Rekonhi et pouf ça s'est réveillé?"



avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Dim 16 Jan - 22:05

Visiblement, nous n'avions pas le même point de vue. Je décidais de ne pas insister, après tout, il avait le droit de penser différemment et son point de vue se défendais, alors à quoi bon se lancer dans un échange d'arguments ou de point de vue qui ne mèneraient qu'à la conclusion que nous ne pensions pas de la même façon.

"On verra bien, je peux tenter le coup."

Puisque visiblement, d'après sa tête et les dires d'Hishigi, je passais à côté de quelque chose. Je n'étais pas forcément de cet avis, mais vu que j'étais malade à chaque fois que j'avais du voler, de quelques façon que se soit, j'avais été malade, alors, je n'étais pas vraiment objective.
Même si ça pouvais être pratique de voler, Hishigi me l'avais prouvé!

Je manquais d'éclater de rire à sa remarque sur Hanae.

"Oui, ça doit être ça, t'es vraiment un veinard."

Avec moi, même quand elle était dans "un bon jour", elle ne le restais jamais longtemps. A chaque fois que l'on commencer à s’entraîner en faite.
Quand Akira confirma mes soupçons, j'écarquillais encore un peu plus les yeux, émerveillé.

"Comment ça se fait que t'es une merveille comme ça sur toi? Je veux dire, elle devrait être dans un musée."

Je rigolais en même temps que lui à sa remarque. C'est sur que comme ça, c'était beaucoup plus simple de ne pas s'inquiéter.

"Vu comme ça^^."

Il parut surpris quand je lui dit avoir croisé Anikeï une fois. Vu la réputation de l'Istarion, je ne m'en étonnais pas vraiment.
Je hochais la tête avec un petit sourire.

"Pendant ma Révélation, c'est lui qui m'a fait passer et je crois que je n'ai jamais eu aussi peur que ce jour là. Ce gars dégage tellement de puissance que j'ai cru qu'il allait me tuer."

J'écarquillais les yeux en écoutant Akira et retins une grimace. Je ne voulais même pas essayer d'imaginer.
Plus Akira m'expliquais ce qu'Anikeï lui infligeais et plus je peinais à retenir un grimace. Et en plus, il me sors ça d'une façon tout ce qu'il y a de plus naturel.
Je penchais légèrement la tête sur le côté, le dévisageant comme si il était malade.

"Rassure moi, tu dis ça comme ça juste pour me faire rire ou au contraire pour le faire peur?"

Ah...La question que j'aime pas. Je frissonnais légèrement au souvenir de ma rencontre avec Reikonhi. Je caressais sa petite tête avant de reporter mon attention sur Akira.

"Elle est apparu quand j'ai eu le plus besoin d'elle. Comme pour toi, elle m'as sauvé la vie."

J'esquissais un sourire, c'était dificile d'imaginer un être aussi petit que Reikonhi sauver une vie, mais c'était le cas.




avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Lun 17 Jan - 1:45

Je fus content de voir qu'elle n'insistait pas (non parce qu'il y a des gens qui, quand on a le malheur de ne pas être d'accord avec ce qu'ils pensent, disent ou/et font, ils piquent des crises de nerf sans chercher à admettre qu'on puisse ne pas être comme eux, et reconnaître qu'ils ont tord quand c'est le cas, je n'en parle même pas : on croirait que le reconnaître les tuerait sur place (bon ben finalement j'en ai parlé)). Parce que mine de rien, même si je ne la connaissais pas beaucoup, elle était quelqu'un de sympa et ça aurait été con de déjà couper les ponts parce qu'on n'est pas d'accord (d'autant plus que, dans le cas où j'aurais raison sur le désaccord, je savais très bien que le pauvre sort de tous les Animae du monde ne changerait pas simplement parce ce que MOI j'aurais accepté de lui rendre sa liberté).

Je lui fis un sourire approbateur en hochant la tête lorsqu'elle dit qu'elle essaierait.

"J'espère pour toi, que tu finiras par te débarrasser de ce problème."
Lui dis-je avec une petite grimace de compassion.

Non seulement pour pouvoir enfin savourer le bonheur qu'on ressent lorsqu'on vole, mais aussi parce que ça ne devait tout simplement pas être agréable d'être malade à chaque voyage (surtout pour des voyages du type Denver-Osaka, déjà qu'en temps normal c'est long, là ce serait pire, on aurait l'impression que c'est encore plus long).

Je rigolai à sa remarque.

"J'espère quand même que ça passera progressivement, parce que quand j'ai autant de bol, quand ça s'arrête, ça fait mal en général." Finis-je avec un air blasé.

J'eus un flash de moi face à toute une foule en colère qui se tenait devant des ruines. Puis une personne de la foule cria "Akira! Tu as détruit Valhalla! Tu dois mourir!". Et tout le monde fonça vers moi tandis que je détallais comme un lapin dans la direction opposée.

Je revins à la réalité face au regard émerveillé d'Itaku devant la Beauté que j'avais attachée à ma ceinture. Je baissai les yeux sur cette splendeur et eus un sourire amoureux. Cet emblème, combien de fois en ai-je rêvé, cette tsuba, quelle finesse, quelle précision dans les dessins et cette poignée et cette longueur parfaite. Je ne sais pas combien de temps je restai comme ça mais ce fut les paroles d'Itaku qui me reconnectèrent à la réalité, me faisant secouer la tête pour reprendre mes esprits.

Je me retins d'avoir une mine embêtée par sa remarque. Et je réponds quoi à ça moi? Que je me suis justement faufilé dans un musée pour aller le voler sans me faire voir (enfin j'espère) par aucune caméra? Que j'y ai croisé le célèbre Dark? Et le tout, tout seul alors que j'étais encore Ancale? Non seulement je risquais de passer pour un bon mytho mais si elle me croyais, je ne pense pas que j'avais le droit de me trouver en dehors de Valhalla alors que j'étais Ancale (remarque, depuis que j'ai croisé l'Istari dans le musée, je comprends mieux pourquoi) même si c'était Anikeï qui m'avait ordonné de partir. Et je n'avais pas envie d'avoir d'emmerdes pour être sorti probablement sans véritable autorisation et encore moins de finir par être séparé de l'Amour de ma vie maintenant que nous étions enfin réunis!

"Je l'ai plus ou moins eu grâce à mon maître." Répondis-je en me passant la main sur la nuque avec un petit rire gêné.

J'eus une grimace quand elle me dit ce qu'elle avait ressenti en rencontrant Anikeï. Tu m'étonnes qu'elle aie eu peur. Maintenant quand je me dis que je risque de le recroiser, la première chose à laquelle je pense c'est au nombre de membres dont il va me priver avant de partir et après je me demande s'il partira en me laissant en vie ou pas. D'ailleurs, je me surpris à inspecter Itaku de haut en bas (pas d'un œil pervers hein! Plus le genre à la recherche de quelque chose) essayant de repérer une partie de son corps qu'il manquerait avant de reprendre mes esprits.

"Ben... je pense qu'il était en train de se retenir de le faire en fait."
Dis-je d'un ton gêné.

Je crois savoir pourquoi peu de monde venait me parler de ses problèmes quand ça n'allait pas maintenant (ça c'est le genre de phrase qui rassure et remonte le moral, c'est bien connu). Enfin, au moins j'étais content de voir que je n'étais pas le seul à ressentir ça quand je me trouvais à côté de lui (c'est assez rare de croiser quelqu'un qui a pu passer quelques instants avec Anikeï sans que ce dernier ne l'ait snobé ou tué alors je ne pouvais pas savoir si j'étais particulièrement trouillard ou si c'était général).

Et merde, revoilà le regard qui veut dire "t'es malade!" ou "t'es maso"... J'avais bien démarré pourtant et il a fallu que je foute tout par terre avec mes conneries (ça m'apprendra à vouloir faire de l'humour avec mon humour pourri).

"Euh, non non c'était juste histoire de dédramatiser l'histoire." Dis-je avec un petit rire gêné en me passant la main sur la nuque.

"Mais à côté des trucs genre bras coupé ou finir dans l'eau bouillante, c'est vrai que ce n'était pas particulièrement violent." Dis-je tout de même.

J'avais aussi la figure en sang à cause des piercing qu'il m'avait arraché à vif et du mur contre lequel il s'était déchaîné à frapper avec ma tête à ce moment-là mais je crois qu'il vaut mieux arrêter de mentionner les blessures que j'ai reçu avec Anikeï sinon, vu comment c'est parti, elle n'osera jamais remonter au dernier étage, limite elle ne voudra jamais aller à l'étage des Valar parce que celui d'Anikeï est juste au-dessus.

Je haussai les sourcils face à sa réponse. Oula, ok j'ai compris : sujet tabou. Remarque, je me demande tout de même ce qui a pu lui arriver pour qu'elle se soit retrouvée en danger de mort. Parce que manifestement la seule fois qu'elle a rencontré Anikeï, c'était pendant sa Révélation, donc ça ne devait pas être lui qui l'avait attaquée, j'avais du mal à imaginer comment son Invisibilité comme son Feu pourrait la sauver d'une chute dans le vide comme pour Asuka. Alors forcément, les plus gros facteurs de mort possible à Valhalla n'étant pas possibles vu qu'Itaku n'est pas morte (heureusement pour elle d'ailleurs) et vu que je doute qu'elle ait pu sortir de Valhalla lorsqu'elle était Ancale (là, ça aurait tout changé, surtout si elle était tombée sur un Istari comme moi voir pire), ça m'intrigue qu'elle se soit retrouvée en danger de mort et que ses pouvoirs aient pu la sauver (et je vois mal Reikonhi réceptionner Itaku en plein vol comme Tiago).

Mais de toute évidence, elle ne voulait pas en parler et je n'avais pas à la forcer à me raconter, après tout, je n'étais qu'une vague connaissance pour elle donc ça se comprenait. Qui sait? Peut-être qu'un jour on deviendra suffisamment plus amis pour qu'elle accepte de me raconter (ou alors je finirai par entendre les rumeurs) ce qui lui était arrivé.

Je finis par toussoter.

"Ok. Euh... tu venais t'entraîner toi aussi?" Lui demandai-je pour changer de sujet.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Mar 18 Jan - 23:51

Je hochais la tête avec un sourire reconnaissant. J'avais finalement de ne pas être Morphe, si ma première transformation avait du être un animale volant, j'aurais été mal.
Akira, lui, avait l'air d'aimer voler, mais encore un fois, même si je l'avais voulu, j'étais incapable de le comprendre, j'étais incapable d'être objective et me dire que voler pouvait être quelque chose de bien.

"On verra bien^^. Mais je m'emballe pas trop, histoire de pas être trop déçue."

Et je ne dirais rien à personne, pour la même raison. Même si on fond de moi, j’espérais que les Guérisseurs pourraient quelque chose pour moi, je pourrais alors voler avec Hishigi (et partir en mission sans problème U.u).
Je haussais un sourcils et souris.

"T'es pessimiste comme garçon. Si ça se trouve tu va être chanceux jusqu'à la fin de ta vie."

Je pris un air septique.

"Non, finalement, se serais de la malchance, tout le monde te courait après pour profiter de ta chance, tu te retrouverais avec plein de mission sur le dos. Ce serait pas si cool en faite." rigolais-je.

Le regard qu'Akira portais sur son sabre me tira un nouveau sourire. En même temps, j'aurais eu une merveille pareil, même en excluant son histoire et son premier propriétaire, j'aurais eu le même regard.
Mais mon sabre m'allait très bien, puisque je l'avais forgé avec Hishigi et qu'il était unique, presque aussi exceptionnel que celui d'Akira.
Quand il m'avoue qu'il avait eu le sien grâce à Anikeï, j’écarquillais les yeux.

"Ce type est vraiment bizarre." fut la seule remarque que je me permis.

Vu la tête d'Akira, il avait l'air gêné et n'avait pas forcément envie d'en parler. Je le croisais pour la deuxième fois et malgré ma curiosité, j'allais pas lui sauter dessus pour lui demander de tout me raconter comme si nous étions des amis de longue date.
Ça se fait pas ><
En revanche, il parut soulagé quand je lui avouais, sans honte pour une fois, parce que vu le bonhomme, il n'y avait pas de honte à avoir, que j'avais peur d'Anikeï.
Il aurait fallu être taré, ou Heren Istarion pour ne pas avoir peur de lui. Et en même temps, d'après ce que j'avais compris, peu de personne pouvait témoigner des sentiments ressentis lorsqu'ils avaient croisé Anikeï, il ne leur en avait apparemment pas laissé le temps.

"Je pense aussi. J'ai jamais autant prié pour sortir d'une salle."

Je poussais un petit soupir de soulagement quand il me dit plaisanter. On pouvait pas être aussi détacher après avoir torturé à moins d'être taré.

"Tu me rassure."

...Ou pas.

"Rassure moi, tu l'évite quand même? Parce qu'à trouver ce genre de traitement pas violent, c'est la preuve que tu le vois trop souvent. Tu deviens blasé, je suis pas sure que ce soit bon pour ta santé physique U.U"

Non sérieux, bientôt, il va le rentre cul de jatte, mancho, muet, aveugle et sourd, et lui, il sera tellement habitué qu'il dira que c'est pas si violent que ça.
Sérieusement, je le plain, finalement, Hanae est très très douce ( et pourtant, Hanae et douceur, c'est anti nomique).


Akira n'insista pas sur le sujet de ma rencontre avec Reikonhi et je lui en était reconnaissante. Je n'avais pas la moindre envie de revenir la dessus. Le souvenir de Stephen était encore bien trop présent.

"Oui, je m'entraine trop avec Hanae, c'est vraie qu'elle est très présente, mais je veut arriver à appliquer ses conseil toute seule. C'est pas simple><"

C'était idiot à dire, mais j'étais un peu perdu quand elle n'était pas la pour me guider et cette idée ne me plaisais pas du tout. Elle ne pourait pas toujours être dans mon dos.



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Mer 19 Jan - 16:20

"Oui je comprends." Répondis-je avec un sourire en hochant la tête.

C'est vrai que si au final, elle reste définitivement incapable de supporter les transports, déjà la nouvelle en elle-même ne serait pas facile à encaisser (on doit quand même ressentir un peu de honte mine de rien) mais si en plus on s'était fait tout pleins de scénarios dans lesquels on été guéri, ça le ferait encore moins. Mais (je sais, je me répète mais tant pis, de toute façon, elle ne m'entend pas) j'espère vraiment qu'elle finira par aller mieux sur ce point parce qu'elle loupe vraiment quelque chose.

Je levai un sourcil amusé et sceptique à sa remarque. Mais elle m'arracha elle-même les mots de la bouche en me montrant que ce n'était pas possible d'avoir autant de chance (bon, ce n'était pas exactement ça que j'allais dire mais l'idée était la même!).

"Ouais, trop de chance tue la chance, c'est ça?" Dis-je en rigolant.

J'eus une mine confuse quand elle dit qu'il était bizarre comme type.

"J'avoue. A chaque fois, j'ai l'impression qu'il est d'un tout autre monde."


Si ça se trouve c'est un être envoyé du futur qui est parti en live à cause d'une connerie qu'on fait les humains et sa mission était d'empêcher ça mais il a un peu viré de bord depuis. J'eus un flash où Anikeï s'avançait vers moi avec son air glacial habituel (j'ai même l'impression de sentir le froid qu'il dégage) et soudain il me balance "Sarah Conor?".

Je revins à la réalité quand Itaku reprit la parole. J'eus un petit rire.

"Tu m'étonnes."

A chaque fois que je le croise, je ne mets pas longtemps à passer en mode "je dois fuir pour survivre!" même si je l'ai déjà rencontré alors quelqu'un qui le voit pour la première fois, surtout dans une salle (qui doit lui paraître vachement plus petite qu'elle ne l'est pour le coup), ne doit penser qu'à se faire la malle dans la seconde.

A sa question suivante, je me passai la main sur la nuque.

"Ben oui et non en fait. Personne ne sait jamais où le trouver alors du coup, c'est lui qui me tombe dessus sans prévenir." Répondis-je.

"Ben disons qu'à chaque fois que je l'ai vu, j'ai fini blessé, avec quelques trucs de cassés et d'autres de coupés ou d'arrachés, alors à côté de ça, quelques blessures et une jambe cassée, c'était déjà plus supportable."


J'eus un air blasé en la voyant avoir plus ou moins un moment d'absence. Pourquoi j'ai l'impression qu'elle s'imagine des trucs bizarres tout d'un coup? Je ne préfère même pas savoir ce que c'est.

Je lui souris quand elle dit qu'elle venait s'entraîner en gros pour changer de ses entraînements avec Hanae.

"Oui je comprends, et puis comme ça, tu auras un peu plus ton propre style qu'une copie du style d'Hanae." Répondis-je avec un sourire.

"Un entraînement à deux, ça se tente? En plus, c'est précisément d'un ou une Invisible de Feu qui m'arrangerait." Lui demandai-je.

"Mais si tu préfères t'entraîner toute seule ou que tu ne veux tout simplement pas le faire avec moi, je comprendrai."
Lui dis-je avec un sourire rassurant.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Mar 25 Jan - 22:17

J'esquissais un sourire à la réponse d'Akira, il devait aimer voyager ou quelque chose comme ça, parce qu'à ça tête, il était clair que je rater un truc à ne pas pouvoir voler sans être malade.
Mais pour moi, en plus de me rendre malade, c'est pas naturel pour l'homme de voler (sans tomber), sauf pour Akira et les Morphes en générale et les Air.

Je hochais la tête, passant à autre chose, on va pas s'étendre sur mes malheurs plus longtemps, surtout qu'il y a plus grave.
Comme un surplus de chance qui peut tourner mal!!!

"C'est l'idée." rigolais-je en même temps qu'Akira.

Sa mine confuse me tira un sourire, quand je pense qu'il soit supporter ce type pour des entrainements...Brr!

"C'est peut être ça. Où alors...PEut être que c'est parents ont étaient méchant avec lui."

Oui, bon c'est bidon et ça n'excuse rien, mais faut bien dédramatiser la situation, parce qu'Akira à l'air relativement gêné.
Je rentrer la tête dans les épaules quand il m'expliqua que c'était Anikeï qui lui tombait dessus, le pauvre, il ne peut se détendre nul part sans risquer qu'Anikeï lui tombe dessus.

"Ben tu vois que t'as pas de chance que ça finalement ><"

Je fermais furtivement les yeux, souffrant pour Akira, ou imaginant puisque je n'avais jamais reçu de coups aussi violents.

"Tu va finir par devenir blasé, fait attention quand même!Parce que supportable, quand même ><"

Je hochais la tête, je n'y avais pas pensé comme ça, mais il n'avais pas totalement tord.

"Oui aussi, ce sera un peu mieux et qui sait j'arriverais peut être à la surprendre!!"

C'est pas gagné quand même.
Je dévisageais Akira un instant avec surprise. Un Invisible de Feu pour l'entrainement? Mais pourquoi faire??

"Ben ça me dérange pas de m’entraîner avec toi^^ Mais va falloir que tu m'explique ce que tu attend de moi^^."


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Jeu 27 Jan - 0:15

J'eus un instant de bug quand elle essaya de lui trouver une excuse. Mais je craquai rapidement et finis par rigoler.

"Mouais! Vu le personnage, il serait plutôt du genre à avoir exterminé toute sa famille plutôt que s'être laissé martyriser."
Rigolai-je tout en lui étant tout de même reconnaissant de détendre l'atmosphère.

Bizarrement j'eus une image avec Anikeï et Itachi Uchiha côte à côte en disant ça.

J'eus une petite grimace à la fois d'excuse et qui voulait dire "hélas..." mais espérai que la conversation allait vite changer : je n'avais ni envie d'inquiéter davantage Itaku qui avait l'air de pas mal compatir pour moi, ce qui me touchait bien plus que je ne le montrais, d'autant plus qu'elle ne me connait pas beaucoup, mais aussi parce que je ne voulais pas passer pour le type qui se plaignait de son sort. Après tout, je l'ai mérité mon sort, c'est moi qui ai demandé à Anikeï d'être mon maître et non l'inverse et ce n'était pas non plus quelqu'un qui avait fait la demande en faisant l'intermédiaire.

J'eus un petit rire et un sourire rassurant.

"T'inquiète, j'en suis pas encore à ce stade-là, je gueule toujours à plein poumons quand il me pète et/ou m'arrache un truc."

Et dans un sens, j'espère que ça ne changera pas parce que c'est un coup à vraiment terminer maso cette histoire.

J'eus un large sourire lorsqu'elle dit que ça ne la dérangeait pas de s'entraîner avec moi et quand elle me dit que je devrais lui dire ce que j'attendais exactement d'elle, je lui fis un sourire rassurant.

"Rien de particulier dans un sens. Ce que je voudrais comme style d'entraînement c'est le genre qui ressemble à un combat où chacun se sert des armes qu'il veut et de ses pouvoirs. Je ne veux justement pas de quelque chose d'organisé mais plus de l'improvisation qu'autre chose."


Je glissai mes mains dans mes poches et fis un sourire à Itaku.

"Il y a une personne qui est Invisible de Feu avec qui j'ai un différent et je veux absolument arriver à la battre."
Lui expliquai-je.

"Mais si tu préfères un autre type d'entraînement ou si tu veux rajouter des conditions en plus dans celui-là ou si tu n'as plus envie de le faire, je comprendrais t'inquiète."


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Dim 30 Jan - 19:29

Mon rire s’amplifia quand Akira y mêla le sien. Bon au moins, nous avions réussi à faire disparaître la tension que l'évocation d'Anikeï avait provoquée.
Décidant que le sujet était clos, pour ne pas plus embrasser Akira, je me contentais de sourire de plus belle à sa réponse.
Pourtant, je ne pus retenir une grimace quand il évoqua les tourmente que lui faisait subir Anikeï.

"Tout n'est pas perdu alors^^." éludais-je

J'écoutais sa demande attentivement, souriant de plus belle. Pas d'exercices imposés, juste de l'improvisation. Une magnifique occasion de tester mes nouvelles capacité en temps réelle, sans avoir le temps ni de me préparer ni de réfléchir.

"Je pouvais pas rêver mieux!!!" m'exclamais-je enthousiaste.

Je le dévisageais avec une certaine curiosité. Je ne connaissais qu'une seule Invisible de Feu dans le Valhalla, et c'était Hanae, dont nous venions de parler et qu'il avait l'air d'apprécier.
Je ne comprenais pas trop de qui il parlait, mais je n'osais pas lui demander, à prés tout, non seulement, je ne connaissais pas tout les élève de l'Ecole, mais en plus, ce n'était pas mes affaires.

"Non, ça me convient parfaitement." répondis-je avec un sourire en dégainant mon sabre aux reflets de feu.




avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Dim 30 Jan - 20:18

Je fus soulagé en voyant son sourire s'élargir, signe que l'idée devait lui plaire, ce qui me rassura (pas que ça aurait foutu ma vie ne l'air si elle avait dit non, faut pas charrier non plus, mais avait tous les critères dont j'avais besoin : elle semblait savoir se battre (je ne l'ai encore jamais affrontée donc je ne peux rien affirmer pour le moment), elle est Invisible de Feu et Istari par dessus le marché).

Mon sourire s'élargit lorsqu'elle dit que ça lui allait parfaitement. Puis elle dégaina son Katana. J'allais dégainer le mien mais... je m'arrêtai en voyant la lame aux couleurs flammes d'Itaku.

Je sifflai d'admiration.

"Jolie!" M'exclamai-je.

On aurait dit que du feu brûlait à l'intérieur de la lame. J'adorais l'effet que ça produisait, d'autant plus que c'était la première fois que je voyais une lame comme celle-là. Je commençai à buguer sans plus lâcher la lame des yeux. Je finis cependant par reprendre mes esprits et secouer la tête pour me remettre les idées en place.

Je dégainai ensuite la merveilleuse lame de son superbe fourreau attaché à ma ceinture en savourant le chant qu'elle produisit en rencontrant la lumière du jour puis me mis en garde.

Bon maintenant, il n'y a plus qu'à espérer que ça ne fera pas comme avec Asuka et que je ne la ferai pas passer par la fenêtre (si c'est moi qui y passe, ce ne sera pas grave, je peux toujours me transformer en corbeau, sauf si bien sûr je suis dans les vapes à ce moment-là, là tout de suite ça va se compliquer) parce que je doute qu'on puisse faire un grappin avec le Feu.

"Bon ben... tous les coups sont permis."
Dis-je avec un petit rire.

Je me mis à courir dans sa direction en levant ma main gauche au niveau de mon visage. Une sphère d'eau un peu plus grande qu'une balle de tennis finit par apparaître au-dessus de cette dernière. Lorsque je fus assez près, je la lançai vers Itaku avant de lever ma lame et l'abattre vers son épaule.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Lun 31 Jan - 15:49

Je ne pus retenir un sourire devant la réaction d'Akira quand j'eus dégainé mon sabre.
Je l'avais forgé avec Hishigi quelques jours à peine après mon arrivée. C'était la première lame que j'avais forger pratiquement toute seule.

"C'est Hishigi qui m'as aidé à la faire. J'aurais jamais réussit à lui donner cet aspect toute seule."

Je me sentis légèrement rougir et secouais la tête pour tenter de cacher mes rougissements et me concentrais sur la lame d'Akira, espérant qu'il ne ferait aucune remarque.

"Pareil. En même temps, vu son histoire, ton sabre ne pouvait être que super beau!"

Même si la façon dont il le regardait faisait un peu peur. J'adore les armes, mais quand même pas au point de les regarder de cette façon.
J'esquissais un sourire, Akira était un garçon sympa, mais quand même un peu bizarre.

"Ca me va!"

Je me mis en garde pour faire face à Akira. Quand il s'élança, j'enflammais d'abord mes bras pour faire remonter les flammes sur mon sabre.
J'esquissais un pas sur le côté pour éviter sa sphère d'eau et levais la lame pour parer la sienne.

Y prenant appuis, je repoussais Akira en arrière et levais mon sabre, pour viser sa tête.




avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Lun 31 Jan - 23:19

"Ah d'accord!" M'exclamai-je en comprenant mieux.

Il est vraiment doué Hishigi pour arriver à obtenir des résultats pareils! Bon, pour moi rien en vaut la Beauté que j'ai sur moi mais les lames d'Hishigi sont vraiment superbes! J'espère qu'un jour je serai aussi doué que lui pour forger, même si j'étais encore très loin d'y arriver. Je vis alors Itaku rougir. Alors là, ce genre de regard ça veut tout dire!

Je m'apprêtai à faire "ouuuuuuh!" comme un gros gamin mais...

*Si tu ne veux pas le regretter plus tard, tais-toi.*

...

Ouais pas faux, c'était un coup à la foutre en rogne et au mieux, elle partait (et là adieu entraînement avec elle) au pire, elle me sautait dessus en mode "bête sauvage". Je me contentai ensuite de sourire, complètement d'accord sur ce qu'elle disait sur le Katana de ma vie. Mais il n'est pas seulement super beau : il est parfait. Il est parfait sur tous les points, autant sur le plan esthétique que pratique, que...

*Bon sang mais ARRÊTE avec ce Katana! On a compris qu'il est parfait!*

*Tsss, jaloux.*

N'empêche que ce Katana c'est la perfection même en ce monde et que je l'aime, voilà!

Itaku évita ma sphère et contra ma lame avec la sienne. Elle finit par me repousser en arrière (putain, c'est qu'elle a de la force, j'aimerais pas me prendre une de ses gifles). Elle abaissa en suite sa lame (enflammée quand même, donc si je me le prends en pleine tronche, je finis avec la même tête que lorsque je croise Anikeï mine de rien) vers ma tête (ben tiens qu'est-ce que je disais?). Je fis alors un pas en arrière en relevant ma lame pour contrer et dévier la sienne et restai en retrait (en temps normal, j'aurais fini la prise jusqu'au bout en faisant un pas en avant et en visant sa tête mais avec la lame enflammée, c'est pas évident).

Profitant de la faible distance qui nous séparait, je lui envoyai une nouvelle sphère d'eau vers son estomac et enchaînai avec un coup horizontal vers son bras droit.


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Itaku le Dim 6 Fév - 21:47

Je retins une légère grimace face à la tête d'Akira. Il devait avoir remarqué mes rougissements et normalement, il ne devrait pas tarder à me sortir une jolie petite vanne qui fait bien mal, histoire que je rougisse un peu plus.
Mais il n'en fit rien et je ne pus m'empêcher de le dévisager quelques secondes avec surprise. Soit il est hyper sympa, soit il a rien vu et je me suis bien planté!

Quand Akira arrêta ma lame je grinçais des dents, maintenir ma lame enflammée me demander beaucoup d'énergie. Du coup, mes réflexes en pâtissaient un peu.
Mais la technique portais ses fruit ou presque. Je ne fus pas assez rapide à me remettre à distance et Akira en profita. Je ne pus éviter sa sphére d'eau et c'est que qui me permis d'éviter sa lame.
Le choque de la sphère me fit reculer et la lame d'Akira me fit que me frôler. Pliée en deux, je reculais vivement, agitant ma lame devant moi pour décourager Akira.

Je me redressais et les flammes entourant ma lame disparurent alors que je me remettais péniblement en garde.

"Un point pour toi." rigolais-je.

A mon tour!! Je souris à Akira et devint invisible et je contournais Akira par la gauche pour réaparaitre tout prés de lui, juste assez pour que ma lame soit au niveau du poignet d'Akira.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Akira le Jeu 10 Fév - 2:11

Yes je l'ai eue! Je ne pensais pas que ma sphère l'atteindrait. Je comptais plus mise sur son mouvement pour soit la contrer soit l'éviter mais finalement c'est encore mi... et merde! J'aurais pas dû la lancer si fort. Je m'arrêtai en dérapage en la voyant secouer son Katana enflammé devant moi (on dira ce qu'on voudra mais je ne suis pas maso).

Je fronçai les sourcils.

"Hein? Ma lame t'a pas touché pourtant, si?"

Tu vas voir que ça va faire comme dans les mangas et que d'un coup ses fringues vont se déchirer et elle va se retrouver... non c'est pas le moment de penser à ce genre de truc.

Mais elle devint rapidement invisible et disparut de mon champ de vision. Je me mordis les lèvres. C'est là que ça va devenir plus dur mais c'est en même temps ce que je dois travailler le plus : combattre quelqu'un d'invisible (pour le feu, je peux facilement parer avec mon eau). Allez on fait comme à Osaka : on se concentre sur ses autres sens et... putain de merde elle est déjà là!

J'eus tout juste le temps de sentir sa présence et je fis vite un bond sur la droite au moment où elle redevenait visible et abattait son Katana sur moi. Mais je ne fus pas assez rapide et sa lame entailla ma main. Je me mordis la lèvre inférieure sous l'effet de la douleur. Bon ça va, la blessure n'est pas vraiment grave et elle ne fait pas trop mal (en même temps à côté des coups d'Anikeï, je me demande si quelqu'un arriverait à me faire hurler de douleur à tout bout de champ).

Je fis un nouveau pas sur le côté pour m'éloigner un peu plus d'Itaku et lui souris.

"Un partout alors."
Dis-je avec un petit rire.

Puis je fonçai vers elle rapidement et me transformai en aigle au dernier moment et pris mon envol... avant de redescendre vers elle, les serres grandes ouvertes vers elle, sauf que ce n'était pas moi qui l'avais décidé.

Putain ça recommence : mon corps ne m'obéit plus!


avatar
Akira




Messages : 2744
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 23 ans
Pouvoirs: Morphe d'Eau
Animae: Tiago, un Griffon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand la frustration devient une obsession [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum