La maison, enfin ! [privé]

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Reia le Sam 18 Déc - 14:49

Bien, puisqu'elle est là pour ça.
Dés qu'elle fut prêt d'Edward, je fermais les yeux pour me plonger complétement dans l'esprit de se dernier, saisissant à pleine main le parasite que j'avais mis des heures et des heures à trouver.
Doucement, tout doucement, pour ne pas blesser Edward, j'ouvris mon esprit en grand, tirant doucement la bête immonde qui le dévorait.
Quand je le sentis tout prêt à lâcher sa proie, je rouvris brutalement les yeux pour les clouer dans celui d'Azylis.

Akito se redressa, grognant doucement et je serrais les poings.
J'étais prête!



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Sam 18 Déc - 15:07

Etait-ce ça la Mort? Un grand vide? Un trou noir? Le Néant? N'y avait-il donc rien d'autre? M'avait-on mentis?

Et pourquoi continuais-je à entendre toutes ses voix? Pourquoi continuais-je à les entendre m'appeler, pleurer? Ne pouvaient-elles pas me laisser en paix maintenant? Etaient-elles donc incapable de se résoudre?

Une promesse? Qu'elle promesse? C'est stupide, pourquoi aurais-je promis alors que je savais?

J'suis vraiment mort? Autour de moi, il fait noir, il fait froid, et je continue d'avoir mal, je continue de sentir ce corps, lourd, gauche et terriblement encombrant. Ne devrais-je pas être débarrassé de tout ça maintenant?
Si ce n'est pas le cas, c'est que je ne suis pas encore tout à fait mort. Pourtant, je ne me sens pas spécialement vivant. Alors pourquoi je m'accroche à ses voix que je voudrais faire taire?
Pourquoi je m'accroche encore à cette promesse?
Pourquoi je m'accroche encore à ses visages? A Son visage?

Depuis combien de temps est ce que je suis là?
Pourquoi ne suis-je toujours pas mort?
Qu'est ce que je sens autour de moi? Quel est ce froid qui se heurte à une chaude barrière?
Et qu'est ce que c'est bon sang que cette lumière? Pourquoi est ce que je n'arrive pas à l'atteindre et pourquoi, alors que je le sais, alors qu'Elle me tourne encore autour, qu'Elle ricanne, pourquoi je ne lui céde pas?

Peut être parce qu'Elle est bien trop froide. Oui, ça doit être ça, la Mort est beaucoup trop froide pour moi.
Peut être ais-je encore une petite chance de lui échapper, de sortir de ses tenèbres. Je sais que quelqu'un veut m'y aider.
Je la perçoit cette main tendu à travers les ténèbres, cette voix qui m'appelle.

Pleure pas grande soeur, je t'entend. Aide moi encore, un peu, s'il te plait.
Je ne veux pas qu'Elle m'emporte. Je veux revoir ton visage, je veux encore serrer Farfaya dans mes bras. Je ne veux pas qu'elle s'en aille. Je veux encore sentir Ses lèvres, toucher Sa peau.
Ne la laisse pas partir.


Onegaï...

Onee-san.

Tasukete.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Azylis le Dim 19 Déc - 3:39

Quand Reia ouvris brusquement les yeux, je compris que c'était le signal. Je posais mes mains sur le front d'Edward et l'épaule de Reia. Instantanément, mon regard devint vitreux, tandis que mon pouvoir se fondait en eux. Je refoulais une violente nausée en sentant "pour de vrai" l'horreur responsable de ce désastre: comment une telle chose était possible ??? Et le pire, c'est que de part sa nature, je ne pouvais pas la détruire. La seule chose possible était effectivement de la faire transvaser d'un corps à un autre, jusqu'à trouver une meilleur solution.
Mais pour l'instant, il fallait que je me concentre sur ma tache, et uniquement elle. Séparant mon pouvoir en deux, je fis diffuser les deux parties en Reia et son frère. Je contrôlais constamment les fonctions vitale d'Edward afin qu'il ne nous claque pas entre les doigts si près du but, ne m'occupant même plus des machines, me fiant uniquement à mon pouvoir.

Tandis que reia extrayait la chose du corps de son frère, je reconstituais peu à peu son cerveaux dévoré, lui rendant doucement mais sûrement le nombre total de cellules, soutenant énergiquement (dans tout les sens du terme) la renaissance de ces unités vitales. Mais j'appréhendais le moment où je devrais servir de parcelle pour cette horreur, répugnant d'autant plus à l'idée de la remettre dans un autre corps. En théorie, ça paraissait "facile mais couteux"... dans la pratique c'était tout autre, d'autant plus à cause de mon pouvoir qui me faisait tout ressentir, ou presque. Mais je m'y préparais, "éteignant" unes à unes les alarmes de mon don (qui commençait à d'affoler) pour éviter de devenir folle: mon pouvoir réagissait à la fois à l'état d'Edward, à la tension de Reia, et surtout à la chose qui devenait de plus en plus menaçante au fur et à mesure que reia l'extrayait.

Je lâchais un juron à mi-voix en sentant que la bestiole continuait, tant qu'elle le pouvait encore, à se repaitre, ralentissant le reconstitution de l'organe. Mais pas pour longtemps... J'avalais ma salive sentant le moment de la libération arriver... je devrais alors dépenser une quatité d'énergie encore plus conséquente, devant soutenir à la fois Reia et son frère. Une caresse encourageante effleura mon esprit. j'adressais un faible sourire à fenrir, prêt à me fournir de l'énergie à tout moment.


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Reia le Dim 19 Déc - 20:34

Azylis réagis au quart de tour et je souris. L'exercice était difficile, presque douloureux, mais je sentais, je savais que ce petit sacrifice ramènerais mon frère.
Pour la première fois depuis longtemps, je bénis Azylis et son don. Malgré tout, elle savais l'utiliser et le mettais à mon service sans même rien demander en retour.

Je fronçais les sourcil. Je me pencherais sur cette bizarrerie plus tard. Pour l'instant, je m'astreignais à tirer cette Chose de l'esprit de mon frère alors qu'Azylis le soutenait, m'offrant également son aide.
Concentrée, je percevais toute de même les appel d'Edward. Il s'accrochait et je redoublais d'effort.

Je suis là.
Accroche toi!
Watashi wa koko ni iru yo.
Ototo-cha!

Quand enfin, le parasite lâcha prise, j'utilisais Azylis comme un pont, accélérant le processus au maximum, consciente que c'était dangereux pour elle.

Dans mon esprit, je sentais une douce chaleur, Akito me soutenait autant qu'il le pouvait.
Puis enfin, la Chose passa en moi mais je ne relâchais pas la prison que j'avais élevé autour de lui. Je grinçais des dents et serrais les poing, refoulant cette chose au plus profond de mon esprit pour l'y emprisonné.
Mais je dus lâcher prise. La chose était affaibli, mais elle me fit tout de même souffrir.

Je relâchais tout, sans plus réfléchir, incapable de retenir un hurlement de douleur, imité par Akito et m'écroulais, haletante.

"Oto-chan?" soufflais-je.



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Azylis le Mer 22 Déc - 15:30

On y était. Le moment de la libération était arrivé, plus qu'à prier pour que ce ne soit pas vain.

Lorsque la chose entra en moi, j'eus un hoquet de surprise mêlé de dégoût, de peur et de douleur, m'obligeant à me mordre la lèvre inférieur jusqu'au sang pour me faire taire. Tout mes sens étaient en alerte, et je béni mon intuition de limiter les alertes de mon don: ça m'aurait totalement désorienté et déconcentré. Cette chose m'inspirait le plus grand danger, la sentant agressive et mauvaise. Très mauvaise. Tandis qu'il lui servait de parcelle, mon corps s'était mit à trembler en sentant la dangerosité de la chose. heureusement que reia n'avait pas la guérison comme pouvoir, elle ne pouvait pas sentir l'horreur de ce truc. Mais en voir le résultat était plus que suffisant.

j'avais l'impression que cette étape de l'opération durait une éternité. Tout les muscles de mon corps étaient tendus au maximum, et je serrais les dents à m'en faire crisser l'émail. J'étais tellement concentrée sur l'opération, que je ne sentis pas un liquide tiède recommencer à imbiber le bandage, mais de toute façon, même si je l'avais sentis, j'avais une autre priorité pour le moment.

Quand enfin le parasite entra dans Reia, je me concentrais aussitôt sur son frère, employant toute mon énergie à lui rendre son intégrité. Mais ma propre réserve se retrouva presque immédiatement insuffisante. Promenant mon regard dans la pièce, mon oeil se posa sur une plante en pot placé dans un coin de mur. Je n'avais pas le choix... La plante se mit à mourir à vu d'oeil tandis que son énergie passait en Edward. Puis se fut le tour d'un couple d'araignée planquées dans une fissure du mur, et enfin je me décidais à puiser dans la réserve de Fenrir. Comme à chaque fois, mes traits se modifièrent tandis que je fournissais au jeune homme l'énergie nécessaire à sa survie.

Je sentis des gouttes de sueur couler de long de ma nuque puis de mon dos, mais les ignorais. Une seule chose m'importait à présent...

... répond à ta soeur Edward... ne laisse pas tomber... un frère ne devrait jamais abandonner sa soeur... jamais !


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Mer 22 Déc - 16:06

Je ne pouvais pas lui ceder. Je ne voulais pas lui céder. Elle était trop froide, trop noire. Ce n'était pas ce qu'on m'avait promis.

Mais j'avais beau me débattre, hurler, rien n'y faisait, les Ténbres se refermait inlassablement sur moi.
Pourtant, je les sentais, je La sentais se battre pour moi, comme Elle l'avait toujours fait.
Je me débattais de plus belle pour La rejoindre et enfin, je sentis Sa présence à mes côté, je la sentais autour de moi, me tirer doucement hors de ses Ténébres si froides, si noirs qui semblaient pourtant se recroquevillé devant la douce et imposante présence de Reia.

Alors que les Ténébres disparaissait complétement, je sentais l'énergie revenir en moi, se répendant chaleuresement dans mes veines.
Alors que je pensais ça impossible, je sentis la Vie se répendre en moi. Y a pas à dire, je préfére largement cette sensation de chaleur et cette lumière.
Je me sentais doucement reprendre conscience alors que les souvenirs se rappelaient à moi.

Mon départ.
Notre mission, la mort de de Stephen et le courage d'Itaku.
Les images qui m'avait empêchés de sombrer.

Farfaya!
Ses yeux aux reflets argentés.
Ses lèvres au gout de miel.
Sa peau sucrée.
Ses long cheveux plus doux que la soie qu'elle portait toujours. Seule matière capable de la sublimer.
Et ses larmes, celles que j'avais été incapable de retenir, celle que j'avais provoqué.

J'ouvris doucement les yeux, tout de suite agressé par la blancheur des murs et les odeur d'éther. Je reconnu presque instanément l'infirmerie, l'endroit que je destestais le plus à Valhalla. Le seul ou j'étais incapable de sentir le parfum de Farfaya.
Les yeux mi clos, je n'osais pas bouger, de peur de replonger dans ses Ténèbres dont on m'avait délivré.
Mais j'esquissais un sourire, j'allais pouvoir La revoir.

"Ada?" appelais-je ouvrant doucement les yeux, me décidant enfin à bouger tout doucement.

Mon sourire s'effaça alors que je faisais le tour de la chambre sans jamais croiser ses yeux aux magnifiques reflets d'argents.
Je ne croisais que les yeux bleu glacier d'Azylis.

Hein???


Je me redressais presque brutalement sur mon lit.
J'ai pas rêvé, c'est bien Azylis!! Qu'est ce qu'elle fait là??? C'est quand même pas elle qui viens de me soigner, je me serais pas tromper à se point.
Et mes yeux se posèrent sur Reia, un sourcil en l'air, l'air passablement vexé.
Oups, je crois que j'ai gaffé.

Oh puis c'est pas ma faute hein!!! Qu'est ce qui j'y peux moi si la première personne que je veux voir en ouvrant les yeux c'est celle que j'aime.
Et qui est pas là...
Pourquoi elle est pas là??

Je clignais plusieurs fois des yeux.

"Onee-san?"

C'est quoi ce ton supris??


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Azylis le Mer 22 Déc - 16:30

Il avait ouvert les yeux... il avait parlé...

Avant de laisser mon soulagement s'exprimer, je vérifiais ses fonctions vitales une à une. Bon, il ne courra pas un 100 m tout de suite, mais ça allait. Une fois mon travail totalement terminé, je retirais mes mains de son front, et me reculais d'un pas chancelant lorsqu'il se redressa aussi vivement. Ça part contre, c'était pas forcément une très très bonne idée... mais après tout, ça ne me concerne plus maintenant.

- ... Tu... T'as... vraiment... une tête... d'abrutis au réveil... marmonnais-je, pour la forme, sentant une sourde nausée monter en moi, le teint encore plus blanc que blanc.

Maintenant que j'avais accomplis ce que j'avais à faire, il ne me restait plus qu'à sortir au plus vite de cette pièce... mains mon corps semblait en avoir décidé autrement. A peine avais-je avais-je fais deux pas... à moins que j'en ai fais qu'un seul... en arrière, je sentis mes paupières se fermer sans que je je puisse les en empêcher, et tombai lourdement sur le sol. Je commence à en avoir assez de tomber sans arrêt dans les vapes en ce moment...


avatar
Azylis




Messages : 1254
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: Va savoir... j'ai la jeunesse éternelle !
Pouvoirs: Je guéris et me multiplie !
Animae: Tu vois le beau loups gris là bas, qui pourrait te bouffer en une bouchée ? Ben c'est lui ! :3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Reia le Mer 22 Déc - 17:01

Je me relevais doucement, luttant contre la douleur pour l'emprisonner au plus profond de mon esprit.
Azylis semblait s'occuper d'Edward mais sont état n'avais pas changer et je me raidis.
Ça n'avait pas marché! J'étouffais un sanglot, non ce n'était pas possible!!!

Mais alors que j'allais me laisser retomber sur une chaise, ou par terre, je m'en fichais, puisqu'Edward était bel et bien mort et que je n'y pouvais plus rien, ça voix s'éleva dans un faible souffle.
Je me redressais tout de suite et haussais un sourcil.

Ah ben ça fait plaisir...
Et ben non, elle est pas là, elle t'as lâché. Je soupirais, préférant attendre qu'il ne soit totalement remis pour lui annoncer la nouvelle.

"Bien sure andouille. qui d'autre passe son temps à récupérer les morceaux??"


Je tournais la tête vers Azylis pour la remercier mais n'en n'eus pas le temps. Tout ce que je pus faire c'est tendre les bras pour éviter qu'elle ne se fracasse sur le sol.
Je relevais les yeux sur Edward et lui offris un pauvre sourire avant de sentir la colère monter en moi. Maintenant qu'il été réveillé je crevais d'envie de lui foutre des baffes.

Que ce serait-il passé si je n'avais pas insisté?? Si j'avais refusé l'idée qu'il puisse mourir?? Il nous..Il M'aurait abandonné, sans remords, par orgueil??

"Faut que tu te repose, je reviendrais te voir dés que j'aurais réglé quelques détails."


Sans un mot de plus, je me détournais et trainer tant bien que mal Azylis hors de la pièce avant de la laisser au bons soins des infirmier.

"Remerciez la pour moi quand elle se réveillera, et dites lui que je lui donne un peu de vacances.Et prenez soin d'Edward maintenant qu'il est réveillé."

L'infirmier me regarda avec des yeux surpris et appela ses collègue. Certain l'aidèrent avec Azylis, qu'il amenèrent dans une chambre, d'autre, rentré cette dans l'Edward.


Je poussais un long soupir de lassitude et sortis de l'infirmerie d'un pas lourd. Et c'est du même pas que je rejoignis ma chambre ou m'attendait déjà Akito.

*Tu devrais te reposer.*

Je pris appuis dos contre la porte fermé de ma chambre.

*Pas encore.*
*Ca va, Elle l'a soigné c'est qu'Elle est pas si incapable que ça. Ca te fait donc si mal que ça de l'admettre?*

Je levais sur Akito un regard agacé.

*Et c'est toi avec ton égo qui me dit ça??*

Mais il avait raison, pendant presque une semaine, je ne mettais pas occupé de l'Ecole, et pourtant, elle tenait toujours debout et je n'avais croisé personne de paniquer, il ne devait donc y avoir aucune problème.
Azylis avait bien fait son...Notre travail et Akito avait raison, ça me faisait mal de l'admettre, mais j'y était forcé.
Je poussais un long soupir las et allait m'allonger sur mon lit.
Alors que j'allais fermer les yeux et enfin ouvrir la porte au Sommeil mes yeux se posèrent sur Le sabre posé sur ma commode.

Emprisonné dans son fourreau laqué noir, marqué de l'idéogramme "Sincérité", il était la depuis que j'étais arrivé et je ne l'avais jamais dégainais pour autre chose que pour le nettoyer.

*Tu sais que si il avait eu le choix, ça se serait passer autrement.*


Je fermais les yeux et je poussais un long soupir.

*Et puis, si il avait vraiment voulu mourir là bas, il serait déjà mort, mais il c'est accroché et tu l'as remarqué toi aussi.*


Nouveau soupir.

*Il est prêt et de toute façon t'en veux pas.*
*T'as gagné, pour la peine, je dormirais pas!!*

Je me redressais et tirais la langue à mon Animae.

*Ça pouvait attendre un peu --'*
*Faudrait savoir ce que tu veux!* rigolais-je.

Je me levais récupérais Le sabre et sortis de ma chambre me décidant enfin à prévenir Hanae et Splitter du réveille d'Edward.
Et, alors que j'arrivais à l'infirmerie, je croisais Splitter et décidais de me débiner.



avatar
Reia




Messages : 772
Age : 27

Feuille de personnage
Âge: 20 années toutes rondes
Pouvoirs: Télépathe et Téléquinésiste Tonnerre
Animae: Akito, mon grand dragon chinois aux yeux aussi verts que les miens...normal pour une Animae.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Mer 22 Déc - 18:01

Abrutis, andouille...Bonjour le réveil joyeux.

Je souris faiblement à Reia, soulager de revvoir son visage, bien que ses traits, au moins aussi tirés que les miens. Qu'avait-elle du faire pour que je puisse me réveiller?
A quel sacrifice avait-elle encore du consentir pour me tirer de là.

Visiblement, on abordera le sujet plus tard. Puis faudrait aussi que je me demande ce qu'Azylis faisait la. Et qu'est ce que je lui devait si elle m'avait réellement tiré de là.

"Je...heu...D'accord." soufflais-je.

Reia sortis tellement vite que pendant dix secondes, j'eus la vague impression qu'elle me fuyait. A sa place, j'aurais fait la même chose.
J'étais partis, son tenir compte de son avis, prés à l'abandonné par orgeuil et finalement, je n'étais pas partie, l'obligeant à venir me tiré du pétrin dans lequel je m'étais fouré.
La porte se referma sur Azylis et Reia et je me demandais en quoi consisté la suite.
A côté de moi j'aperçus Kumbaya, sur un petit lit, elle aussi relié à des perfusions. Elle venait tout juste d'ouvrir un oeil et alors que je voulu me lever pour aller la rejoindre un infirmier rentra dans la chambre et me regarda comme si j'étais un mort vivant, avant de secouer la tête.

"Où comptiez vous aller?"

Je désignais Kumbaya du menton, résigné. Je savais que je ne pourrais pas sortir cette fois ci comme toute les fois, en bluffant ou feintant, ou pire en charmant les infirmière.
Je passais un main dans les cheveux et tiré sur une méche pour loucher dessus avant de pousser un long soupir.
L'infirmier se mis à m'occulter, l'air septique, comme si il s'attendait à ce que je tombe raide mort d'un seul coup.
Peut être parce que j'étais trop coopératif, mais là, je me sentais trop fatigué pour protester. Puis enfin, l'infirmier sortis, après m'avoir débarrassé de toutes mes perfs (ouf) et autre truc bizarre dont je n'arrive pas à me rappeller les noms.

Une fois seul, je me trainer jusqu'à Kumbaya et la caressais tendrement.

"On reviens de loin tout les deux."

Elle leva les yeux sur moi, l'air fatigué. Je passais une dernière fois une main dans sa douce fourrure et retournais m'allonger.

"Et on a besoin de repos."

*Tu tiendra pas deux minutes de plus dans cette chambre.* ricanna Kum.
*Pas faux.*

Je rejetais la tête en arrière sur les cousin et soupirais. J'étais crevé, mais l'infirmerie me donner des sueur froide.

*10 secondes...*
*Je dirais 5* rigolais-je.

"Bon des fringues...Parce que ça, c'est pas très sayant..."

Je baissais les yeux sur mon pyjama d'hopital.

"J'aime pas le vert..."


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Splitter le Mer 22 Déc - 18:56

Debout dans la douche, en plein sous le jet d'eau brûlante, j'envisageais sérieusement l'option de me noyer. Appuyé des deux mains contre le mur, tête basse, le jet d'eau s'écrasait dans ma nuque et ruisselait dans mon dos, suivant les sillons de mes cicatrices, embuant toute ma salle de bain d'un épais nuage de vapeur. Redressant la tête, lentement, je jetais un coup d'oeil agacé à l'intérieur de mon coude gauche. La marque de l'aiguille était encore visible, et un léger bleu prenait forme sur ma peau pâle, dénonçant une nouvelle fois ma faiblesse. Cette fois là encore, je n'avais pu résister.

Agacé, je me redressais et arrêtais l'eau d'un geste rageur - à rester sous la douche comme ça, j'allais finir par me ramollir. Attrapant une serviette, je commençais à me sécher, un peu dans les vapes à cause de la drogue qui circulait encore dans mes veines et de la chaleur éttoufante qu'il faisait dans la salle de bain, si bien que je manquais m'étaler pour de bon lorsqu'une voix raisonna dans ma tête.


*Il s'est réveillé.*

Pas besoin d'être devin pour savoir de qui elle parlait. Attrapant mes fringues, je m'habillais à la one again, aussi rapidement que mon état encore un peu contoneux ne me le permettait, et m'éjectais hors de ma chambre, claquant la porte derrière moi. Je parcouru les couloirs comme une fusée, les cheveux trempés ruisselants dans mon cou, veste et manteau pas fermés, écharpe au vent. Les gens s'écartaient d'eux même de mon passage, et je dégageais ceux qui avaient le malheur de se trouver sur ma route en les poussant avec ma télékinésie. J'arrivais enfin au rez-de-chaussée, hors d'haleine, et manquais rentrer dans Reia de plein fouet.

- Pardon, soufflais-je, prêt à la dépasser pour reprendre ma course.

Mais elle m'arrêta d'un geste, et me tendis un sabre, plongeant ses grand yeux d'émeraude dans les miens. Elle semblait passablement épuisée, des cernes noires soulignaient son regard et elle était encore plus pâle que d'ordinaire, mais, étrangement, elle rayonnait. Faudrait vraiment qu'un jour, je demande à Ed' c'qu'il y avait entre eux...

- Donne lui ça de ma part, s'il te plait, me dit-elle en me tendant le sabre, vrillant son regard dans le mien. Il comprendra, ajouta t-elle, esquissant un sourire alors que je prenais le sabre, avant de se détourner pour s'éloigner dans la direction opposée à l'infirmerie.

Je restais un instant immobile, perplexe, avant de baisser les yeux sur le sabre. Eh ben ! Le sabre, bien que sobre et surtout que je n'y connaissais pas grand chose la dedant, semblait avoir une grande valeur. Le fourreau, laqué de noir, était imprimé d'un motif japonais que je ne connaissais pas ; la garde était ronde, cercle parfait de métal argenté miroitant, taillé de branches de cerisier en fleur, et descendait en pointe jusque sur le dos de la lame en un motif poli et abstrait. Le manche était tressé de noir et de violet, et je me doutais que la lame devait être particulièrement bien travaillée et affutée.

Arrêtant là l'examen sommaire de l'arme, je repris ma course pour me précipiter à l'infirmerie, et j'entrais dans la chambre d'Edward comme une tornade, compkètement hors d'haleine...mais un grand sourire illumina mon visage lorsque je croisais le regard acier de mon ami, débarassé de son masque et de ses perfusion, à l'air fatigué...mais vivant.

- Et dans moins...de dix secondes...tu détesteras encore plus...le jaune, rétorquais-je en m'avançant vers lui.

Maintenant qu'il était hors de danger, j'allais me faire un plaisir de lui expliquer ma façon de penser. Attrapant l'oreiller du lit voisin, je le lui balançais à la figure de toutes mes forces, avant de m'approcher pour l'empoigner par le col.

- Alors comme ça, on croit qu'on va pouvoir crever ni vu ni connu loin de l'Ecole en se foutant de la gueule de tout le monde, hein ??!! commençais-je en le fusillant du regard. Alors comme ça, parce que môssieur estime qu'il n'a plus aucune chance de s'en sortir, môssieur décide d'abréger ses souffrances en solo ??! La prochaine fois que tu prévois des plans foireux du style, essaye au moins de t'assurer qu'il n'y a VRAIMENT aucun moyen de faire autrement, tu veux ??! hurlais-je. Mais franchement, qu'est-ce que t'as à la place du cerveau, hein ?? T'as pensé un peu à Hana ??! A ceux qui t'accompagnaient ??! A ta Farfaya ?? A moi ?... Qu'est-ce qu'on fait nous, sans toi, tu peux me le dire ? C'était quoi la suite du plan, espèce de blaireau, vas-y raconte, parce que j'ai bien peur de pas avoir tout saisis !! J'espère que tu te sens con là, et t'as de la chance d'avoir une sale tronche, parce que je t'aurais bien grillé sur place, histoire d'assurer une bonne fois pour toute la reconnection de tous tes neuronnes, batard !! dis-je en le relâchant enfin, me laissant retomber sur une chaise posée à son chevet, épuisé et haletant.
avatar
Splitter




Messages : 560
Age : 29

Feuille de personnage
Âge: 20 années apparentes, le reste c'est pas toujours ça x)
Pouvoirs: Télékinésiste de tonnerre
Animae: Ma jolie Dichta, petite panda rousse ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Hanae le Mer 22 Déc - 19:34

Il c'est réveillé, il c'est réveillé, il c'est réveillé.

Assise en tailleur, sur un banc de la Cours Intérieur des Heren Istarion, les bras croisé sur la poitrine, la tête penchée sur le côté, j'observais Itaku s'évertuer à créer des boules de Feu, après avoir brillament crée plusieurs boucliers pour se protéger de celles que je pouvais lui balançais.
J'avais remarquer que les boules de Feu étaient son point faible. Si elle était capable d'enflammer ses bras ou autre avec une facilité presque déconcertante, les boules de feu qu'elle créer ne dépasait pas la taille de balles de golf.

Nous nous entrainions depuis presque deux heures, et c'était elle qui était venue me chercher, visiblement désireuse de se changer les idées.
Comme moi.
Et visiblement, malgré la présence de nos hommes, ni l'une ni l'autre n'arrivait à oublier Edward allonger sur son lit, déclaré mort et pourtant, toujours relié à toutes ses machines.
Après la déclaration des médecins, il avait été impossible de rentrer dans sa chambre, jalousement gardé par Reia, ce qui confirma un peu plus mes soupçon.

Mais quand la voix de l'Heren Istarion avait raisonné dans ma tête, je m'étais levé d'un bond.

"Laisse tomber, on va à l'infirmerie..."

Un grand sourire éclaira mon visage.

"Il c'est réveillé."

Comment était-ce possible? A vrai dire je m'en fichais complétement. Dans mon dos Ebène se leva à moitié et je sautais sur son dos, tendant une main à Itaku pour qu'elle monte derrière moi.
IL faudrait quand même que je pense à VRAIMENT la remercier, finalement, elle lui avait vraiment sauver la vie, si elle n'avait pas mis autant d'acharnement à le ramener, il serait mort et enterré depuis longtemps.

Ebène fit volte face et Itaku s'accrocha à moi, peu habituer à la puissance de l'Etalon.
Il galopa dans les couloirs, sauta les escaliers, forçant toutes personne sur son passage à se coller au mur et sur son ds, je hurlais des "POussez vous" à tout vas.

Quand nous arrivâmes devant la porte de l'infirmerie, nous n'avions tué personne ce qui releva du miracle.
Je sautais à terre sans plus me préocuper d'Itaku, courru dans l'infirmerie, bousculant infirmière et Guérisseur sans le moindre remord, ouvrir la porte avec fracas, remarquais Splitter assis sur une chaise prés de Son lit.

Lit dans lequel il était assis, les yeux ouverts, l'air interloqué. Sans attendre de réaction, je me précipitais et lui sautais au cou, l'etouffant presque dans une étreinte qui révélait assez bien le desespoir dans lequel il nous avait tous plongé.

"T'es pas mort." soufflais-je dans son cou.

Puis, je me détachais de lui et descendit de lui posant sur lui un regard sévère et sans prévenir lui assèner une baffe retentissante, lui faisaint touner la tête.

"ESPECE D'ENFOIRER!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Je frappais son torse de mes poings fermé, laissant des larmes de joie et de frustration couler sur mes joues.

"LACHEUR!!!!!!!!! T'es qu'un sombre crétin!!! UN IDIOT!!!!!!!!!!!!"

J'avais le souffle court, mais continuais de l'incendier, le traitant de tous les noms, pleurant toutes les larmes encore à disposition, étonné d'en avoir encore autant.


Dernière édition par Hanae le Mer 22 Déc - 20:00, édité 1 fois


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Itaku le Mer 22 Déc - 19:48

"Hein??? Que qu..."

Debout au milieu de la cour des Heren Istarion qui offrait une vue imprenable sur la Vallée, vue que je n'avais pas vraiment eu le temps d'admirer, je tentais désespérément de produire des boule de feu digne de se nom.
Quelques heures plutôt, j'étais allé chercher Hanae dans sa chambre, d'abord surprise de la trouver là, j'avais ensuite pensé qu'elle ne voulait pas sortir, au cas où...
Puis je lui avait demandé une séance d'entrainement. Espérant autant m’améliorer que lui changer les idées.
Depuis presque une semaine, les Guérisseurs nous avait annoncé la mort clinique d'Edward. Si à ce moment là, je n'avait pas eu Hishigi et Kaoru, je me serais effondré et depuis presque une semaine, je m’efforçais de ne pas penser que tout était de ma faute.

Alors quand Hanae c'était brusquement levé et m'avais annoncé "Il c'est réveillé", je n'avais pas tout de suite compris.
Mais quand ses paroles eurent pris sens, je ne retins pas un hurlement de joie et me précipité en avant, rejoignant Hanae sur le dos de son Animae.

Alors que nous dévalions les niveau, manquant d'écraser les élève au passage, je m'accrochais à Hanae pour ne pas tomber et m'évertuais à garder Reikonhi en place sur mon épaules.

Pas simple!!

Arrivée devant l'infirmerie, je sautais à terre, suivant Hanae dans l'infirmerie, je marchais rapidement, histoire de pas trop bousculer infirmiers, Guérisseur et malades et entrais discrètement dans la chambre d'Edward alors qu'Hana l'incendier en hurlant, s'attirant le regard noirs de l'infirmière en chef qui pourtant ne dis pas un mot.

Refermant la porte derrière moi, je pris appuis sur cette dernière et remarquais que Splitter était déjà là, un magnifique sabre à la main.
Ben oui, j'ai un radar U.u

La scène prêtais à rire. Splitter assis sur une chaise prés du lit d'Edward semblait aussi essouffler qu'Hanae qui continuer à insulter un Edward si interloqué qu'il en avait perdu la voix.
J’étouffais un petit rire et croiser alors les yeux métallique d'Edward.

Nous restâmes quelques secondes à nous dévisager puis il pencha la tête en avant, fermant furtivement les yeux et mon sourire se fit plus doux, je haussais les épaules.
Même si sa reconnaissance et le respect que je lisais dans ses yeux m'allait droit au coeur, me touchant plus que je ne l'aurais penser, je ne les trouvais pas justifier, continuant de penser que je n'avais fait que suivre mon instinct autant que mon coeur, persuadé que lui ou Stephen aurait fait la même chose, voir mieux que moi.




avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Mer 22 Déc - 20:18

Assis dans mon lit, je cherchais desespérement des vêtements décent. Mais fallait pas rêver, ils m'attendraient pas bien gentiment sur une chaise dans le coin de ma chambre.

Les infirmières et Guérisseurs m'auraient pas fait ce plaisir, ils devaient savoir qu'ils auraient déjà assez de mal à me retenir ici sans en plus m'offrir un tenue qui me permettrais de sortir sans être regardais comme un mourant!

Ca suffit maintenant, j'en ai assez de se genre de regard. Et comme c'est plus le cas. Je serais quand même curieux de savoir comment elles ont fait pour guérir même Ca!
Quoi qu'en faite non, je veux pas savoir, ça doit être une truc bien compliqué avec plein de mots bizarres. D'ailleurs, je suis sure que les professionels les invente sur le coup, pour se donner l'air intelligent et nous faire passer pour des crétins --'

J'allais me décider à me lever pour demander -gentiment- U.u des fringues décent, en plus c'est trop la honte c'est pyjama --' quand une voix une peu trop famillière retentit.
Je tournais lentement la tête et n'eus même pas le temps de dire "merde" que je me retrouvais pendu par le col. Attent que je sois sur mes pieds...
Il en profite l'enfoiré parce que normalement, ça, il peut pas le faire.

Je l'écoutais me hurler dessus, ouvrant des yeux comme des soucoupes, j'aurais voulu rentrer la tête dans les épaules, mais vu comment il me tenait je pouvais pas.

Ah ça oui, je me sens con, mais je suis pas sur que se soit pour les bonnes raisons><
Roh puis non!! Même les Guérisseurs l'avaient dit, j'étais pas censé pouvoir guérir. Mais je n'eus même pas le temps de protester qu'une tornade entra dans ma chambre avant de me sauter dessus.
J'esquissais un faible sourire.

"Non, j'suis pas mort, mais ça pourrait se renégocier si tu continue à m'étouffer com..."

Je ne pus même pas finir ma phrase, j'étais même pas sur qu'Hanae m'avait entendue.
Je portais une main à ma joue, les yeux plus ouvert par la surprise.

Ca fait deux fois en quelque jours, mon égo est entrain d'en prendre un sacré coup quand même.
Puis mes yeux croisèrent l'étrange regard bicolore d'Itaku et je souris, fixant mon regard dans le sien, je souris doucement pour finir par hocher la tête, reconnaissant.
Si elle ne m'avait pas ramener, si elle ne m'avais pas rappeler la promesse que j'avais faite à Hanae, je serais mort depuis longtemps.

Puis je reportais mon attention sur Hanae puis sur Splitter, le même sourire accroché au visage.

"Désolé."

Quel coup pour mon égo quand même quoi que.

"Comment voulait vous que je reste modeste quand vous me dites que vous pouvez pas vivre sans moi hein?"


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Splitter le Mer 22 Déc - 20:35

Avachis sur ma chaise, haletant, je me sentais complètement à bout. Sans déc', même presque mort, ce mec m'épuise =_= Reprenant lentement mon souffle, je fusillais Edward du regard. Attend que j'me soit remis, y'a une seconde couche qui t'attend !! Mais avant que je ne puisse ajouter quoi que ce soit, un fracas familier à mes oreilles résonna dans le couloir, et j'esquissais un sourire. Bien sûr, elle aussi... Sur ce, Hanae arriva, ouvrant la porte avec tellement de violence qu'elle claqua bruyament contre le mur, avant de se jeter dans les bras d'Edward. Mais c'est que j'en serais presque jaloux dit donc U_u Ah ben non en fait =_= Moi, j'veux pas de gifle, ça ira merci =_= Heureusement que je l'avais pas déjà cogné, à peine réparé on aurait été capable de le recasser U_u Ca aurait été con quand même U_u "Désolé" qu'il dit. Zeeeeeeeeeen Split', zeeeeeeeen U_u

- J't'en collerais moi, du "désolé", pauvre con...marmmonais-je. T'es une vraie tête à claques mon gars, on te l'a déjà dit ? ajoutais-je sans pouvoir pourtant m'empêcher de sourire, penché en avant sur ma chaise, accoudé à mon genou d'un côté et appuyé au sabre que m'avait donné Reia de l'autre.
avatar
Splitter




Messages : 560
Age : 29

Feuille de personnage
Âge: 20 années apparentes, le reste c'est pas toujours ça x)
Pouvoirs: Télékinésiste de tonnerre
Animae: Ma jolie Dichta, petite panda rousse ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Mer 22 Déc - 21:35

Pourquoi je sens que je vais en entendre parler pendant des lustres?

Quoi comment ça c'est mérité?? Non mais vous croyez quoi les gens? Que je suis VRAIMENT suicidaire??? Si j'avais su qu'en grattant un peu (beaucoup) on pouvait me débarrasser de cette...BIP... Je me serais fait soigner!
Non mais je vous jure!!

"Ben si les excuses ça te va pas, j'vois pas trop ce que je peut dire d'autre."

Je levais les yeux au ciel alors qu'Hana s'asseyait sur le bords de mon lit, me cachant à moitier Splitter, j'en profitais pour lui tirer la langue avant de pousser un long soupir fatigué.
Quand Splitter avait énoncé le nom de Farfaya, je m'étais raidis mais n'avait pas eu le temps de m'étaler plus sur ce sentiment de vide, Hanae m'avait sauté dessus.

Je me frontais la joue.

"Oui, j'ai cru comprendre. Ou plutôt on s'astreint à me le faire comprendre."

Je lançais un coup d'oeil amusé à Itaku, appuyait conte la porte.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Hanae le Ven 24 Déc - 22:49

Je crois que j'avais rarement était aussi heureuse. Edward c'était réveillé, contre toute attente, il avait ouvert les yeux, respiré tout seul et ouvert la bouche --'
Là, il aurait pu se retenir, surtout pour sortir des idioties dans ce genre.

Désolé, comme si ça pouvait suffir.
Je lui assénais un nouveau petit coup sur le torse, pour la forme avant de sauter sur le lit à côté de lui.

"Tais toi crétin, ça vaut mieux pour toi."

Je fronçais les sourcil, lui lançant un pseudo regard noir. Maintenant qu'il était réveillé, je réalisais à quel point je lui en voulais.
Moi qui pourtant avait compris ses motivations, qui l'avais vu souffrir le martyr durant ces crises.
Je poussais un long soupir, hésitant encore entre la colère et le soulagement, décidant pour une fois de peser le pour et le contre.
Je devais vraiment avoir eu très peur pour de venir aussi raisonnable.

"Et maintenant, tu va nous dire pourquoi Reia c'est enfermé jours et nuits dans ta chambre, pour ta pomme."


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Lun 3 Jan - 22:14

Je m'enfonçais dans mon matelas, me calant le dos contre les cousins et Kumbaya en profita pour sauter à mes côter et se blotir contre moi.

Je levais les yeux sur Hanae pour lui offrir mon plus beau sourire espiègle. Enfin, le plus beau que j'avais en magasin, parce qu'avec mon teint de craie et mes cernes plus grosse que des valise, avoir l'air espiègle, c'est pas simple.

Je fus complétement incapable de contenir ma surprise. Enfermé pendant des jours??? Mais qu'avait-elle du faire, qu'avait-elle du endurer pour me sortir de là.
Doucement, je baissais les yeux et crispais sur les draps.

"C'est ma soeur..." soufflais-je, les dents serrées.

De toute façon, elle nous avait vendue toute seule. Si je n'avais pas répondu, Hanae m'aurait harcelé des jours et des jours, comme elle m'avait harcelé pour ma maladie.
Puis, elle finirait par monter toutes sortes d'hypothéses qu'elle tenterait de vérifier par tout les moyens.

J'étais trop fatigué pour ne pas lui ceder tout de suite.

"Ma grande soeur." précisais-je en relevant les yeux.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Itaku le Mar 4 Jan - 21:06

Dos à la porte, mains croisé dans le dos (c'est fou comme se genre de tic est contagieux), j'observais le manége de Splitter, Hanae et Edward, un sourire accroché au lèvre.
Ils me rappelaient vaguement un autre trio et Hanae aurait détestait leur être comparé, surtout qu'a hurler de cette façon, elle tiendrait le rôle de Kaoru.
Cette idée me tira un petit rire étouffé.

La baffe qu'Hanae asséna à Edward, sans m'étonner, me fit sursauter. Décidément, en ce moment, il en prenait pas mal!!
En revanche, la réponse d'Edward à la question d'Hanae, qui m'avait fait me redresser, curieuse malgré moi, elle, me surpris réellement, d'où mon second sursaut.
Je dévisageais et Edward et hochais la tête. Je n'avais pas souvent croisé Reia, mais maintenant qu'il le disait, je trouvais qu'effectivement y avait un petit air de famille.

"Rien que ça?" soufflais-je.

Etre le petit frère d'une des big boss...La classe quand même!!!


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Hanae le Mar 4 Jan - 21:42

Je reculais vivement, manquant de tomber du lit et dévisageais Edward comme si je le voyais pour la première fois.
Sa soeur??? Reia??? Reia, l'Heren Istarion de Tonnerre était la grande soeur de mon meilleur ami???Et il n'avais jamais voulu me le dire, mais maintenant, je comprendais pourquoi. Edward avait un sens de l'honneur très exacerbé...Trop, beaucoup trop. Il avait du vouloir éviter les remarque du genre "il a eu cette mission parce qu'il est le frère de Reia." ou "Le Conseil lui dira rien, c'est le frère de Reia." ect, ect.

"Wow..."

Je sais pas vraiment à quoi je m'attendais. Mais en tout cas, je ne m'attendais pas à ça. Quoi que, j'aurais été plus surprise si il nous avait pondu que c'était son ex...Mais en même temps, quand je l'ai connu, c'était un homme à femme, jusqu'à Farfaya (elle le sait d'ailleurs? et elle est où?)
Je fermais les yeux. STOP!!!! On arrête de penser, je ne m'attendais à rien, mais sa réponse me surprend point barre.

N'empêche...

"T'aurais pu nous le dire avant!! Moi, j'en aurais profité!!"


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Splitter le Mer 5 Jan - 17:13

Avachis sur ma chaise, je ne pensais même plus au sabre qui me servait de canne, tout à ma joie de le voir réveillé. J'aurais pu revoir Hanae le gifler encore et encore sans m'en lasser, l'entendre dire des conneries plus grandes que lui sans m'en soucier, juste le voir vivre. C'est incroyable comme c'est con, mais j'ai vraiment eu peur... C'est que ça me rend sentimental ce genre de connerie U_u

- Contente toi de la fermer... ou plutôt, t'occupe, et continue à dire des conneries, j'ai a-do-ré voir Hana te gifler XD, corrigeais-je en riant malgré moi.


Puis je remarquais enfin Itaku, étonnement discrète à côté de nous, et je me redressais sur ma chaise pour lui lancer un grand sourire. Elle, elle m'a ramené mon pote, c'est grâce à elle qu'il est là, alors je l'aime U_u

- Hello roussette ^^ Ben qu'est-ce que tu fais dans ton coin ? Viens avec nous, dis-je en tapotant le lit à côté d'Edward et Hanae. Dit, tu veux pas le gifler toi ? demandais-je avec des étoiles dans les yeux.


Ben quoi ? Ca coûte rien de demander U_u Mais à la question d'Hanae, je reportais vivement mon regard sur Edward, attendant sa réponse avec impatience. Moi aussi, je suis bien curieux de savoir tient. Mais à sa réponse, je buguais littéralement. Sa... frangine ???!!

- Ta... frangine ?... Heiiiiiiiiiiin ??!... Remarque, ça explique des tas de trucs... A commencer par ça, dis-je en me relevant pour lui tendre le sabre. Je l'ai croisée y'a dix secondes dans le couloir, elle m'a donné ça pour toi.
avatar
Splitter




Messages : 560
Age : 29

Feuille de personnage
Âge: 20 années apparentes, le reste c'est pas toujours ça x)
Pouvoirs: Télékinésiste de tonnerre
Animae: Ma jolie Dichta, petite panda rousse ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Itaku le Mer 5 Jan - 21:06

Je tournais un regard surpris vers Splitter. J'étais simplement venue voir Edward, avec l'intention de repartir, les laisser tout les trois, savourer leur retrouvailles, je n'avais aucune intention de "m'incruster" dans le groupe, je n'y avait pas ma place. Ils se connaissaient depuis bien trop longtemps.
Je ne bougeais pas, secouant la tête, j'adressais un petit sourire à Splitter avant de rire plus franchement.
Je lançais un coup d'oeil à Edward et haussais un sourcil.

"Déjà fait. Promis, la prochaine fois, je filmerais." rigolais-je.

Je tirais la langue en remarquant le regard qu'Edward posa sur moi. J'étais fière sur ce coup là.
Mais mon attention fut vite attiré par l'objet que Splitter tendis à Edward. J'ouvris des yeux ronds, je ne connaissais pas aussi bien que mon frère l'histoire de notre pays, mais je reconnus parfaitement l'idéogramme gravé sur le fourreau du sabre.

Je relevais doucement les yeux sur Edward, totalement incrédule.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Edward le Jeu 6 Jan - 12:36

Et ben vas-y soutient moi. Je lançais un regard noir à Itaku, c'est vrai qu'elle non plus n'y était pas allé de main morte. Sur le coup, ça m'avait autant surpris qu'amusé, mais qu'elle en parle à Splitter...Il en va de mon honneur là, elle se rend compte que maintenant, il va m'em*der jusqu'à la fin de mes jours T.T


"Me sens soutenus" ironisais-je

Ah ben tiens, ça m'aurait étonné ça. Mais arrêtait de me regarder comme si j'étais un extraterrestre, fut un temps, elle était aussi normale que n'importe qui d'autre.
Bon, ok, maintenant, elle est très puissante, elle à un rôle très important, mais sa reste ma soeur.
J'émis un leger rire, haussant un sourcil je dévisageais Hanae.

"Pourquoi ça m'étonne pas de toi?"

Puis je reportais mon attention sur Splitter avant de remarquer l'objet qu'il me tendait.
Ah non, pitié pas ça.
J'observais longuement le sabre, dans son foureau de bois d'ébène, gravé de l'idéograme de la sincérité.
La tsuba était finement ciselé et représenté des fleur de cerisiers, éclosent au printemps. Faut vraiment que je le récupère?

"Elle t'as demandé de me le ...donner?"

Rendre serait plus exacte, mais pourquoi maintenant et pourquoi pas en main propre.
Je sais pas pourquoi, mais je pense avoir la réponse à cette question.

"Me regarde pas comme ça steu plait..."


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Itaku le Jeu 6 Jan - 12:54

J'étais littéralement abasourdis. Ce symbole, je le connaissais bien, il représentais beaucoup pour l'histoire de mon pays.
C'était le symbole du Shisengumi, celui qu'utilisais Hijikata, mort en héro, propulsé au rang de modelé, de mythe, dans mon ville natale. Pour que Reia est un tel sabre entre les mains, ça ne pouvait signifier qu'une chose, aucun japonais n'aurait été fou pour vendre une telle merveille, la preuve d'une ascendance devenu prestigieuse.

Je secouais la tête en entendant Edward et me sentis rougir un peu.

"Désolé."

Je baissais les yeux.

"Je suis d'Hakodate, je pouvais pas ne pas connaitre."

A sa tête, je devinais aisément qu'il aurait préféré que je ne connaisse pas.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Splitter le Lun 10 Jan - 13:38

Je rendis son sourire à Itaku, mais n'insistais pas... elle avait choisit sa place, elle faisait comme elle le sentait. Par contre, je fus carrément dépité lorsqu'elle avoua avoir déjà giflé Edward. Et j'ai loupé ça T.T Et... c'est quoi ce bug général sur le sabre là ? O.o J'peux pas l'avoir déjà abîmé, ça fait même pas dix minutes que je l'ai T.T

- Ca t'apprendra, répondis-je, sans pitié. Bon, tu récupère avant que je me fasse la crampe du siècle ? ajoutais-je, blasé, le bras toujours tendu.

C'est quoi le problème avec ce sabre ?... Il a un truc de particulier ?... C'est bien la première fois que je vois Edward refuser de prendre un sabre. Il le regarde bizarrement comme si... il le reconnaissait, et qu'il n'en voulait pour rien au monde. Ouais, enfin sa frangine me l'a refilé pour lui, si y'a un problème, c'est avec elle qu'il faut s'expliquer, moi j'ai rien fait T.T

- C'est quoi l'épisode que j'ai loupé ? - -" demandais-je, blasé, sentant qu'un truc de taille m'échappait.
avatar
Splitter




Messages : 560
Age : 29

Feuille de personnage
Âge: 20 années apparentes, le reste c'est pas toujours ça x)
Pouvoirs: Télékinésiste de tonnerre
Animae: Ma jolie Dichta, petite panda rousse ^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Hanae le Jeu 13 Jan - 13:29

J'esquissais un sourire, au souvenir de ce que Reia nous avait montré, effectivement, j'avais entraperçus un dispute légère entre elle et Edward, ça devait être à se moment là qu'Edward avait été blessé dans son égo par une Ancale.
J'aurais tant aimé voir sa tête, ça devait valloir de l'or.

"Je pense que je pourrais recommencer et sans raison valable. La frayeur que tu nous à faite, vaut bien ça et si c'est pour faire plaisir à Splitt..."

J'adressais un énorme sourire carnaiser à Edward et un clin d'oeil complice à Splitter.
Non mais sérieux, il mériterais vraiment que je le baffe jusqu'à la fin de sa vie et sans raisons!! Remarque Edward doit être une des seule personne avec Splitter et peut être Itaku pour qui il me faut une vrais bonne raison pour balancer ma main U.u

J'esquissais un nouveau sourire alors que Splitter invitait Itaku à nous rejoindre et que la jeune femme ne bougea pas.
La discrétion était le trait de son caractère que je préférais. Même si, je l'avoue et c'est mal, en ce moment, je la voyais plus comme une amie que comme mon élève.

C'est qu'il ont réussit leur coup les deux enfoirés là. Je retins un soupir et me concentrais sur la suite.
Le sabre que Splitter tendis à Edward me fit baver d'envie, en revanche, j'avais du mal à comprendre le bref échange entre Itaku et Edward.


"Y a un truc que je pige pas là...."


avatar
Hanae




Messages : 464
Age : 28

Feuille de personnage
Âge: 22 ans...ça vous fait une belle jambes...
Pouvoirs: Si tu me vois pas c'est normale. Ah oui, détail, j'ai des tendances pyromane^^
Animae: Un truc énorme. Mon bel étalon noir. Mon Ebéne.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La maison, enfin ! [privé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum