Haut vol pour une fin de partie.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Mer 17 Nov - 19:42

Dés que la porte de la chambre d'Itaku fut fermé, je m'étalais moi aussi sur le canapé.

Me penchant un peu en arrière, j'attrapais un bouteille d'eau dans le mini frigo du bar que je pouvais apercevoir. J'utilisais mes pouvoirs, histoire de les entrainer un peu, au cas ou je devrais m'en servir demain. J'espèrais juste ne pas payer cet essai trop cher demain matin.

"Tu crois qu'elle fera l'affaire?"

Alors que je relevais la tête, ma bouteille d'eau à la main, Stephen détacha les yeux de la porte de la chambre d'Itaku pour poser sur moi un regard un brin inquiet.
Je débouchais ma bouteille, pris le temps d'en boire une longue gorgée, regrettant le saké, avant de hochais simplement la tête.

"N'oublie pas qu'elle est passé dans les mains d'Hanae et qu'elle ne tolère pas qu'un Invisible ne maitrise pas son pouvoir, encore plus quand c'est son élève."

Stephen poussa un profond souvenir, se souvenait*il de la cuissante défaite qu'Hanae lui avait infligé alors qu'il l'avait défié?
Ce souvenir étira mes lèvres en un sourire moqueur.

"La mission repose autant sur elle que sur nous. On ne peut pas se permettre d'échouer et c'est ce qui arrivera si on doit la protéger plus qu'un Valar."

J'étouffais un petit rire.

" Je serais d'accord, si nous avions à faire à d'autre Valar, mais là, ce ne sont que de simple humain, sans pouvoir. J'ai dans l'idée qu'Itaku cache son jeu. Je ne sais pas ce qu'elle cache avec son sabre, mais je suis certain qu'elle sait l'utiliser assez bien pour qu'on est pas à s'occuper d'elle. Quant à son sabre..."

Je cachais un grimace en buvant un gorgée d'eau.

"C'est Hishigi qui lui a appris."

Stephen eu un hochement de tête appréciateur et je grimaçais de plus belle. Dire que j'ai toujours pas pu fouttre une raclée à Gueule d'Ange. remarque, la réciproque est aussi vraie.

"Ca su..."

Je levais les yeux au ciel, finis ma bouteille, l'envoyant dans la poubelle grace à ma télékinésie, me levait et m'étirais.

"Te prend pas la tête pour rien, j'suis pas complétement inconscient."

Alors qu'il étouffais un rire, je lui lançais un regard noir. D'accord, j'adore emmerder le monde, mais j'ai quand même une ou deux limites.

"Sur ce..Bonne nuit."

Je fermais doucement la porte de ma chambre dans mon dos, laissant mes épaules s'affaiser sous le coup de la fatigué.
Rapidement, j'avalais un cachet et allais rejoindre Kumbaya, toujours roulé en boule entre les cousin du lit.
Elle releva la tête et je passais un main entre ses oreilles, remarquant que le bol d'eau que je lui avait laissé était vide.

*Tu dois avoir faim.*

Pour toute réponse, elle reposa la tête entre ses pattes.

"Ca doit vouloir dire non." rigolais-je.

Avant d'aller me coucher, j'allais remplir le bol d'eau dans la salle de bain, remarquant au passage que la baignoire ressemblait plus à une poscine olympique qu'à une baignoire.
Le someille ne se fit pas attendre, et bien sur, ma nuit ne fut hanté que par un seul visage.


Quand j'ouvris les yeux, le Soleil filtrait à travers les rideau tiré de ma chambre et j'avais l'impression d'avoir dormis une demi heure.
Comme d'habitude, j'avais à peine eu le temps d'avaler deux cachet que ma tête me fit souffrir.
Etouffant plusieurs hurlements, j'attendit patiement que ça passe, ce qui fut un peu plus long que d'habitude.
Je ne pouvais vraiment plus utiliser mes pouvoirs, ça allait être très drôle. Enfin, ce qui me sembla être une éternité plus tard, la douleur reflua et je me levais chancelant, j'attrapais Kumbaya et allais la passer sous la douche avant de m'imonder d'eau froide.
Sous l'eau, je fus rattrapper par mon mal de tête et bien que moins puissant, je dus attendre un bon quart d'heure avant que ce fouttu truc ne daigne me laissait prendre ma douche en paix. A moitié dans les vappes, je regardais le sang sortant de mes oreilles se melait à l'eau qui coulait sur ma peau pour aller se perdre dans le syphon.
Une fois sortis de la douche, j'y refis passer Kumbaya, elle avait vraiment l'air mal et pour la troisième fois, je me résolu à lui faire mes cachets, ce que Stephen avait du faire la veille.
Une fois sa fourrure séche, je reposais mon Animae sur mon lit et la calinais un peu avant d'enfiler mes vêtements de la veille.
Jetant un oeil au réveille, je grimçais, il nous restait peut de temps pour nous préparer. J'espèrais que le room service serait à l'heure. Comme pour répondre à mes pensées, de léger coup furent frappé à la porte et je sortis de ma chambre.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mer 17 Nov - 20:10

Je flottais entre sommeil et réveille, le visage enfoui sous mes cousin pour ne pas recevoir la lumière du Soleil dans la figure.
La veille, j'avais oublié de fermer les rideaux. Résultat? La lumière du Soleil levant m'avait réveillé, me laissant l'impression de n'avoir dormis que cinq minutes.
Je m'étais alors cachée sous mes épais cousin, ayant la flemme de me lever pour aller tirer les rideau et avait attendu que le sommeil revienne. Pour mon plus grand plaisir, il n'avait pas tarder.
Puis, peut être quelque secondes, peut être plusieurs heures plus tard, un hurlement de douleur pure me tira de mon sommeil profond, me laissant dans le coton.
Ce fut les cris suivant qui achevèrent de me réveiller. Je mis un certain temps à remettre les pièce du puzzle en place, à comprendre que j'étais dans un chambre d'Hotel, quatre étoiles, s'il vous plait, en mission avec Stephen et Edward et que les hurlement qui m'avait réveillé venait de se dernier, rongé par son pouvoir.
Je m'assit en tailleur dans mon lit, enfonçant la tête dans mes épaules à chaque nouveaux hurlements. Je savais ce qui pouvais le soulager un peu, mais pour ça, il aurait fallu que j'entre dans sa chambre et je ne l'osais pas.
Descendant doucement de mon lit, j'ouvris la porte de ma chambre, pour Stephen, debout, déjà habillé, l'air plus frais que la veille, tourner dans le salon de notre suite comme un lion en cage.
Lui aussi n'osait pas aller aider Edward, à moins qu'il sache que ce dernier apprécier peu la compagnie au réveille.
Je me mordis un lèvres et refermais doucement ma porte, faisant de mon mieux pour ignorer les hurlements provenant de la chambre d'Edward.
N'y tenant plus, je décidais de mettre de côté ma bienséance et aller le rejoindre, mais alors que j'ouvris ma porte, les hurlement cessèrent.
J'attendis un moment mais rien ne vint à part le bruit de l'eau coulant. Je soupirais et refermais ma porte.
Décidant d'aller moi aussi prendre une longue douche, daidaignant l'immense baignoire qui me tendait les bras.
Je fis un toilette un peu plus soignée que d'habitude puis enfilais mes vêtements de la veille, de peur de tacher les neuf en petit déjeunant, parce qu'il était hors de question que j'aille ou que se soit sans avoir avaler un truc.
Alors que je rangeais soigneusement mes affaires dans mon sac, des coups frappé à la porte retentir, je fermais mon sac, le laissant sur mon lit et sortis de ma chambre alors que Stephen ouvrait déjà la porte et qu'Edward sortait de sa chambre.

"Room service!"

Annonçant une voix féminine.

"Petit déjeuner."

Stephen jeta un oeil à Edward et je compris que c'était ce qu'Edward avait demander la veille au receptionniste.
J'entendis vaguement Stephen grommeler un
"C'est même pas la peine de rentrer, elle va nous tuer, c'est sure." alors qu'il ouvrait la porte pour laisser entrer un chariot charger de nourriture: pain, beurre, confiture en tout genre, lait, café, thé, sucre, chocolat, oeufs brouillés, bacon fumé et j'en passe, poussé par un jolie jeune fille brune au yeux bleu qui devait être à peine plus âgée que moi, vêtue de l'uniforme des femmes de chambre de l'hotel.
J'aperçus le sourire appréciateur de Stephen et lui lançais un regard noir alors que la jeune fille ressortais déjà, rougissant sous les compliments, caché derrières des remerciement un peu trop empressé de Stephen.

Je poussais un long soupir et allait m'asseoir à côté d'Edward, déjà accoudé au mini bar, il se servait copieusement sur le plateau du petit déjeuner. Et moi, je regrettais mes sushi matinaux.

"Bonjour." soufflais-je, la voix encore un peu ensommeillé.

J'évitais délibérément de lui demander comme il allait, il l'aurait mal pris.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Sam 20 Nov - 0:13

Une fois la porte refermé derrière moi, j'allais m'installer derrière le mini bar d'ou je sortis une bouteille d'eau et, les bras croisé sur le bois précieux, observais le manège de Stephen avec la femme de chambre d'un oeil vide.

En plus, il est mauvais à se jeu là...La preuve, Reia joue encore avec lui comme elle le veut et lui il la laisse faire.
Quoi? Comment ça ça vous rappelle quelqu'un? Pas du tout!!

Je regardais le charriot s'avancer vers moi sans même faire attention à la femme de chambre, mignone pourtant, mais avec les rêve ou plutôt, les réminescence de réalité que j'avais eu cette nuit, impossible de remarquer une jeune fille aussi banale, tout mignone soit elle.

Sans faire attention aux tentatives qui visiblement on l'air de fonctionner,( peuh, quel manque d'originalité!) ni à ses protestations, (combien de fois va-t-il falloir que je lui dise que je m'en contre fou royalement de se que peut dire ou faire Azylis??) je piochais, presque au hasard dans le charriot, je n'avais pas réellement faim, mais si je ne mangais pas "rabat joie" (je vais le garder ce surnom là) et sa copine vont me tomber sur le coin de la figure et là, je pourrais être méchant (quoi, z'allez pas me faire croire que je suis le seul à être d'une humeur de chien au réveil!).

"Salut."

Le nez dans un grand bol de café, je ne levais même pas les yeux (trop d'effort dirait Léo et pour une fois, je suis d'accord).
Stephen vint s'installer à côté de nous et se servi lui aussi et copieusement en plus. Et après il rale...
Un sourire fière (et idiot) accroché aux lèvres.
Comme personne ne lui posait de question (la réponse était tellement évidente), il se sentis obligé de nous expliquer les raison de sa bonne humeur.

"J'ai son numéro!!"

"Youpi et sa va te servir à quoi? On s'en va se soir et on passe la journée dehors?"

"Et tu ose de me traiter de rabat joie."

"Viens pas jouer dans ma tête j'ai horreur de ça!"

Faisant un effort presque surhumain, je relevais les yeux pour lui lancer un regard noir, un faible feulement provenant de ma chambre appuyant mes propos.
Tu parle d'un truc terrifiant toi. Ma pauvre Kum ><

"C'est pas parce que t'aime pas sortir que c'est le cas de tout le monde."

Je rêve ou il est vexé? Hey, en plus se fou de moi.

"Je ne répondrais même pas tiens!"

On m'as enfermé de force et il le sait, il a assisté à la réunion qui m'as coulé au Val 6 mois de suite.
Les 6 mois les pires de ma vie!! Quoi que, reflexion faite, j'ai pu voir Farfaya tout les jours (et là, on cherche à savoir si c'est bien ou pas. On cherche j'ai dit, la réponse, on s'en fou!)

Stephen eut un sourire satisfait et je l'aurais bien étranglé.
Bof, après le café!

"T'avais pas un truc à nous expliquer?"

Bof, après le café. Quoi? Comment ça ça marche pas là? Merde.
Je poussais un long soupir et pris le temps d'avaler une gorgée de café.

"Rien de bien extraordinaire, dans mon sac, j'ai des faux papiers, j'ai gardé nos noms, puisque de toute façon, Itaku et moi, avec nos tronches, on aurait du mal à passer pour autre chose que des japonais et avec mon accent quand je parle anglais, je t'en parle même pas. Et puis on s'en fou, on est censé bosser pour un japonais. Enfaite, c'est ta tronche à toi qui va poser problème...T'es trop anglais."

Et un point pour moi. Faut pass me chercher au réveille. Stephen parut blasé et je lui offrit un sourire tout ce qu'il y a de plus moqueur.

"Conclusion, tout ce que j'ai changé, c'est nos "boulots", histoire de pouvoir avoir de bon passe, et j'ai fait en sort qu'on soit tous fiché à la police, pour délis mineur, histoire d'appuyer un peu notre couverture."

La tête dépité de Stephen à l'idée d'avoir un casier judiciaire me tira un sourire satisfait.
N'empêche que j'avais eu du bol de trouver quelqu'un de plus que capable avec les ordinateurs, sinon, ben on y serait aller au bluff.
Bon d'accord, c'est ma spécialité, mais faut pas abuser non plus.
Je sais bluffer, par faire des miracles.

"Bref, comme je vous l'ai dit hier soir, je nous est incrusté dans l'agenda du grand méchant messieur..."


Je lançais un regard appuyé à Stephen.

"Il pense que nous venons pour des investissement, rapport à ses dernier exploit en bourses, ça c'est juste parce que je voulais m'amuser."

Du coin de l'oeil, je vis Stephen lever les yeux au ciel et me contentais d'un grand sourire crétin en réponse.

"Mais il va vite comprendre que un, nous ne venons pas pour la bourses et deux qu'il a quelques problèmes..."

Encore un fois merci Shun, sans lui, pas d'info croustillantes, pas de piratage des fichiers de la police et des journaux locaux, pas de casier judiciaire et pas d'erreur de comptabilité U.u


" Nous venons de la part de notre "patron" qui est le très célébre, dans la région en tout cas, Kazuya Yamashita. Il verse dans à peu près tous ce qui n'est pas légal et travail pas mal avec notre rendez vous de se matin, surtout en ce qui concerne les assasinat (pratique dans un grand groupe, pour monter les échellon, on fait pas plus rapide que le meurtres) et la drogue. J'ai fait en sorte que notre homme soit persuadé qu'il a fait une boulette et qu'il doit de l'argent à notre patron."

Un fugitif sourire carnasier passa sur mes lèvres, vite remplacé par un sourire fatigué.
Shun avait pu dormir après m'avoir rendu deux trois petits service, en plus avec lui c'est gratos, vu qu'on lui a interdit de toucher à des ordi, du coup, quand je suis arrivé avec le mien, j'ai été mieux accueillis que le messie, mais si lui c'est éclaté et à pu dormir toute la matiné après, c'est pas forcément mon cas T.T

"Pour faire simple, on arrive, on commence par quelques banalité d'usage, et dans ses banalités, on place un mot sur son neuveu.
Et normalement, il va nous mentir, mais comme on a notre détecteur de mensonge sur pattes avec option "je balance la vérité", on s'en fou, le but, c'est qu'il pense à son neuveu et à ce qui lui est arrivé. Ensuite, on joue notre numéro de méchant."


Stephen leva les yeux au ciel. Quoi il aime pas la définition de la télépathie? Moi, je trouve que je met dans le mille pourtant.
Ou alors, il veut pas jouer. Mais ça, il a pas le choix U.u
Je me tournais vers Itaku avec un sourire d'excuse.

"Et toi, il faudrait que tu joue le rôle de la gentille. Avec un peu de chance, tu nous offrirais des entrées gratuites et de nuit."


Dernière édition par Edward le Lun 22 Nov - 21:42, édité 2 fois


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Lun 22 Nov - 21:17

La vache, dés le matin, il y vont fort quand même. Ils y vont fort!
Le pire c'est qu'Edward à pas l'air très réveillé. Remarque, à en croire les quelques hurlements qu'il à laissé échappé, le réveille à pas du être facile, à sa place, j'aurais eu qu'une envie, me recoucher.
Piochant ça et là dans le plateau, je gardais le nez dans mon bol de thé vert (ça au moins ils ont, heureusement, parce qu'un petit dej' sans thé vert, c'est pas un petit dej') alors que Stephen et Edward s'envoyer des joyeuseté à la figure et encore, j'suis sur qu'il sont pas au top là.
Puis enfin, Edward nous expliqua les détails du plan montés grâce à ses découverte.
Vu la précision, il a quand même du y passer une bonne partie de la nuit, voir même toute la nuit U.u
Note à moi même, quand je serais Valar, surtout, ne jamais prendre la tête d'une équipe pour une mission.

Je manquais de m'étouffer avec mon thé quand Edward se moqua des origines de Stephen. C'était peut être pas sympa, mais c'était drôle.
C'est le principe de l'humour noir en même temps U.u
Stephen me lança un regard noir et je baissais les yeux, sans parvenir à dissimuler un petit sourire en coin.
Finalement, il disparut quand Edward parla de casier judiciaire. Est ce qu'il avait vu? Non, non, sinon, il m'aurait vanné, c'est obligé!!
Le nez collé à ma tasse de thé, je m'efforçais de respirer normalement, me concentrant sur les paroles Edward.

Cool, il nous a collé dans les pattes d'un Yakuza sans lui demander son avis. Vaut mieux que le dit Yakuza s'en rende pas compte, jusqu'à au moins demain, sinon, on est dans la merde et jusqu'au coup!!
ce sont des gens rancuniers qui ont une vilaine tendance à tirer et à poser des questions après.
Je relevais le nez de ma tasse de thé, vide et souris.

"Ca doit pouvoir se faire."

Puisqu'Edward mènera la danse, je n'aurais qu'à suivre et à prendre la main au bon moment.

"Quoi qu'il se passe, retenait que je serais la comptable. Avec quelqu'un comme notre patron, il ne sera pas étonnant que se soit la comptable qui récupère l'argent."

"Comment tu sais ça toi?"

Je haussais un sourcil et reposais ma tasse, prenant un air nonchalant.

"J'sais pas...Peut être parce que je suis japonaise et que moi aussi, j'ai la télévision..."ironisais-je.

"Ouais, ben t'as pas intérêt à te tromper." râla Stephen.

Je me contentais de lui répondre par un sourire carnassier et me levais.

"Je serais prête à partir d'ici une demi heure."

Je lançais un coup d'oeil, il ne serait pas loin de neuf heure, nous aurions une heure d'avance, ce qui n'étais pas plus mal.
Sans un mot de plus, je tournais les talons et refermais la porte de ma chambre derrière moi.
J'y passais, comme prévus, une bonne demi heure à peaufiner mon "déguisement" et ressortis.

Les garçons était déjà dans le salon, leur costume sur le dos.

"Elle a plus l'oeil que toi Ed. Si t'as raison, notre homme ne pourra pas lui résister."

Je grimaçais un peu mais souris à Stephen.
Vêtus d'un tailleur crème, dont la jupe, s'arrêtant juste au dessus de mes genoux moulait mes formes, une chemise blanche, cintrée juste sous la poitrine s'ouvrait sur mon décolté certainement un tout petit peu plus que nécessaire. Juste ce qu'il fallait pour être suggestive sans paraître vulgaire.
L'ensemble était agrémenté d'une veste de la même couleur que ma jupe, fermé par deux bouton au niveau de ma taille, histoire de ne pas gâcher ni cacher mon décolté et d'une paire d’escarpins vernis blanc.
J'avais gardé la perle de ma mère autour de mon cou, si nécessaire, elle attirerait l'oeil et tiré mes cheveux en un chignon éclaté, tenue par des baguette, laissant une longue mèche légèrement bouclé reposer sur mon épaule droite.
Et pour que ma tenue soit parfaitement crédible, ma paire de lunette, noir et carré trônait sur mon nez. Je n'avais pas l'habitude de les portais pour autre chose que lire, du coup, j'avais un peu de mal à m'y faire, mais j'avais une bonne heure pour m'y habituer, ça suffirait.

"On y va?"

Avant que je change d'avis...


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Lun 22 Nov - 23:23

Je lui rendis son sourire, consceint que ce que je lui demandais lui peser visiblement, même si elle tentait de le cacher tant bien que mal.

J'aurais voulu savoir d'ou venait cette gêne mais préférais le mettre sur le compte de la timidité plutôt que de lui poser une question qui risquerait la braquer puisqu'elle était d'accord.
Je haussais un sourcil avec un sourire surpris.

"Bien Princesse, à vos ordres!!".

Je mimais un salut militaire et replongeais illico dans mon café, trop d'effort d'un coup, au réveil, faut pas trop m'en demander.
Je parvins tout de même à sourire quand Itaku moucha Stephen, on commence bien la journée.
J'agitais la main, le nez dans mon café et après ma quatrième tasse, j'allais me rafraichir, encore et passer mon costume.
Quand je resortis, Stephen était là, sur le canapé, un verre à la main, il fasait vraiment mafieux, ce qui me tira un sourire.
J'allais m'asseoir sur le canapé, attrapant au passage une bouteille d'eau.
Itaku ne tarda pas à sortir et après un rapide coup d'oeil à ma montre, je me retournais et esquissais un sourire.
Pour une fois, j'étais d'accord, mais je ne lui ferais pas le plaisir de le reconnaitre à haute voix, me contentant d'un regard noir.
Je refermais ma bouteille, la posais sur la table et me levais, tirant Stephen par la manche.

"Oui, c'est bon...on y va." rala-t-il en ce lisant la veste.

Je levais les yeux aux ciel, passais mon long manteau, qui me permettrait de dissimuler mon sabre, jetais un regard à ma chambre, ou Kumbaya se reposait.
De toute façon, je ne pouvais pas l'amener avec moi.
Je passais devant Itaku et ouvrit la porte.

"Mesdemoiselles." rigolais-je avec une petite courbette.

Stephen passa devant moi et si ses yeux avait été des fusil, je serais mort.
Mais Itaku était au bord du fou rire, alors, ça compensait largement!!! Nous descendîme rapidement jusqu'à l'entrée du hall ou un voiturier nous amena la voiture.
Elle n'avait pas la moindre égratignure et elle était très très propre. Au moins Reia pourra pas me reprocjer de ne pas m'en être occupé.

Je récupérais les clé et offrit un pourboire au voiturier avant de me mettre au volant.

"Hey?"
"Quoi?"
"C'est moi qui devait conduire..."
"Tu sais ou on va??"
"..."
"On est d'accord." ricannais-je.

Agacé, Stephen monta à l'arrière en gromelant.
Quand toutes les portes furent refermés, je démarais en trombe et m'amusais, dans le trafic à slalomer entre les voitures.

"Tu peux pas t'en empêcher hein?" râla Stephen cramponné à l'arrière.
"T'as tout compris..."

Un large sourire de gamin au milieu de manéges barrait mon visage. C'était certes moins drôle qu'à Vegas, les rues était moins encombré, mais c'était tout de même divertissant.
Après une demi heure de oute (j'aurais pu faire mieux), je garais la voiture devant l'immence immeuble, siége de la Multinationale Indigo, dont le principale actionnaire était Marc Solise.
Maintenant, il fallait espérer que l'accident de voiture ayant couté la vie à son fouttu caméraman de neuveu ne soit pas vraiment un accident comme je le pensais.
Je serrais les mains sur le volant, tout reposait sur cette intuition.

"Y a plus qu'à croiser les doigts." soufflais-je.

Je descendis de la voiture en même temps qu'Itaku, suivis de Stephen et un voiturier s'empressa d'aller garer la voiture.
Debout devant l'immeuble, je le défiais du regard.

"Je suis prêt, si quelqu'un pense à la vidéo, je l'entendrait." m'informa Stephen.

Je hochais la tête, les yeux fixé sur les derniers étages de l'immeuble.

"Itaku?"


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mar 23 Nov - 21:25

Rien y faire, je m'y ferais pas à se surnom U.U
En sortant de ma chambre, je remarquais que le regard qu'Edward posais sur moi était teinté d'une curieuse inquiétude. Surement du au dégoût que m'inspirait sa demande, mais elle aurait dégoûte et vexé n'importe qu'elle fille avec un minimum de cervelle.
Quoi je suis prétentieuse?? Pas du tout, j'était toujours dans les premiers de ma classe et j'ai traîné tout ma vie avec Hishigi, alors, j'ai le droit de prétendre que j'ai un minimum de cervelle!!

Amusé par le manège de Stephen et Edward, on dirait vraiment deux gosses, j'allais sortir quand Edward pris les devant et nous ouvrit la porte.
Je surpris le regard agacé et vexé que Stephen posa sur Edward et me mordis l'intérieur des joues pour retenir un fou rire.
A mi chemin du hall, je me vengeais sur mes mains, histoire de ne pas me faire un trou dans les joues.
Stephen semblait très susceptible et Edward en pleine forme (qui l'eus cru U.u)

Une nouvelle fois devant la voiture, il du s'avouer vaincu et monta à l'arrière en grommelant.
Et moi, je continuais à me tordre les mains pour retenir mon fou rire.

"Ben vas-y moque toi, t'en meurs d'envie..."

Dans le rétro, je vis Stephen enfoncé dans son siège, les bras croisé sur le torse, un air boudeur de gamin à qui ont viens de refuser une friandise accroché au visage.
Je me tordis les mains de plus belle et le fixais grâce au rétroviseur intérieur. Un large sourire vint doucement étirer mes lèvres et manqua plusieurs fois d'échapper à mon contrôle.

"Mais non...J'oserais pas voyons."
"Ben voyons."

Je pouffais et me concentrais sur la route pour ne pas rire.
Edward semblait s'amuser comme un gosse et je me rendis compte que j'aurais du garder mon attention fixé sur Stephen, parce que là, j'étais pas loin de rendre mon petit dej', même si j'avais voulu aider Stephen, je ne l'aurais pas pu sous peine de vider le contenue de mon estomac sur les chaussures d'Eward.

Le voyage fut bref et quand Edward s'arrêta devant l'immeuble d'Indigo (quel drôle de nom!), mon estomac se noua et je hochais la tête, me retenant de ne pas suivre les conseil d'Edward.
Je sortis de la voiture derrière Edward et Stephen suivis.
Derrière Edward arrêté devant l'immeuble, je levais les yeux vers l'imposant bâtiment, me sentant soudain tout nue sans mon sabre que j'avais été obligé de laissé à l’hôtel.
Puis je me rappelait de l'étuit à suriken attaché à ma cuisse droite et du pistolet d'Hana attaché à la gauche. Même si ce n'étais pas les armes que je maîtrisais le mieux, au moins avais-je de quoi me défendre.

Je tournais la tête vers Edward en l'entendant m'appeler et souris.
Je n'avais plus le choix maintenant, je ne pouvais vraiment plus faire demi tour. Et de toute façon, je n'en avais pas envie, il en allait de la sécurité de l'Ecole et de l'honneur d'Hanae!
Un sourire carnassier viens étirer mes lèvres, au moins, quand nous ramènerions la vidéo, elle ne pourrait plus m'en faire voir de toutes les couleurs.

"Prête!" affrimais-je avec un hochement de tête décidée.

On rentre, on localise la vidéo et on ressort et entre temps, il faut que j'arrive à trouver un moyen de nous faire rentrer de nuit.
Soit par la grande porte, ce qui serait le mieux, soit par l'entrée de derrière!


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Mer 24 Nov - 13:15


Je rendis son sourire à Itaku, soulagée de la sentir aussi déterminé à jouer son rôle.
Sans un mot de plus, je m'avançais vers l'entrée, Stephen à ma droite, Itaku à ma gauche, tous les deux légèrement en retrait.
Je me composais une mine sévère, sur de moi (pour le coup, je le suis pas du tout) et autoritaire.
Stephen m'imita rajoutant un pointe de modestie dans son regard ferme et Itaku...
Itaku avait tout de la femme d'affaire impitoyable, croqueuse d'hommes, celle que l'on ne voit que lorsqu'il est trop tard.
C'était à croire qu'elle avait fait ça toute sa vie.

Nous passâmes les portes, en les ouvrant en grand. Le hall était presque désert à cette heure ci. Logique, tous les employés était dans leur bureau et les clients potentiels pris en charge. Du coup, notre entrée de passa pas inaperçut. Les quelques têtes présentent dans le hall se tournèrent vers nous pour nous observer attentivement, se demandant à quelle sauce elles allaient nous manger et se demandant si elles avaient l'estomac assez solide pour nous digérer.
Je passais devant tous ses gens, les ignorant superbement, posant des regards menaçant sur qui osait se mettre en travers de ma route.
Et comme de bien entendu, je n'était même pas à 10 mètres de l'entrée que l'hôtesse d'accueil m'interpela.
Voyant que je faisais mine de ne pas l'entendre, elle nous courra après, un vigile sur les talons. Alors seulement, je consentis à m'arrêter et Stephen et Itaku m'imitèrent.
Stephen lança un regard d'avertissement à la jeune femme, alors qu'Itaku l'ignora superbement.
Je retins un sourire devint l'air désinvolte de la jeune femme, je me demandait si c'était toujours la même.
Puis, je posais sur l'hôtesse un regard aussi froid que menaçant, ignorant le vigile.
L'hôtesse sembla se ratatiner.

"Heu...Ou. Je veux dire, ou est ce que vous..Heu comptez aller?" demanda-t-elle.

Elle tremblait tellement que je faillis avoir pitié d'elle.
Faillis.
Sans un mot et avec le même regard méprisant, je sortis mon faux passport et un bout de papier ou était noté l'heure et le lieu du rendez vous avec son patron
La jeune femme rougis, ressemblant vaguement à une tomate bien cuite et commenca à torturer ses mains.

"Heu..excusez moi, je ne savais pas."

Je me contentais de hausser un sourcil et elle se ratatina de plus belle.
Elle tendis le bras en désignant l'ascenseur.

"Mr Solise doit vous attendre.."


"Sans blague!" crachais-je.

A se ratatiner comme ça, elle va chopper un lumbago!!

"Je..Je vais vous accompagné jusqu'à son bureau."

Et sans un mot de plus, elle se dirigea vers l'asccensseur.
Je la suivis, passant devant Stephen à qui j'adressais un sourire amusé et qui me le rendis.
L'ascenseur nous mena au 17° étage mais nous ne pûmes échangé un seul mot, l'ascenseur était plein et j'avais peur d'être compris même en utilisant ma langue maternel.
Après tout, nous somme en Amérique!!!


Quand les portes s'ouvrirent, notre guide sortis et tourna à droite, nous la suivîmes, attentif à notre environnement.
Je savais que Stephen avait repéré toutes les issus possible, quant à moi j'enregistrer le trajet et toutes les pièces un peu trop fermé à mon gout, celle qui devait contenir ordinateur et informaticien trop bien payé, tout ça pour garder les secrets qui leur passaient entre les mains.
L'hôtesse finis par s'arrêter devant une porte et frappa timidement.
Décidement, moi qui croyait qu'il fallait un minimum d'assurance pour faire se travail.

"Votre rendez vous est arrivé Mr Solise."

Derrière la porte fermé, il y eut un raclement de chaise, des bruits de pas un peu trop précipité et la porte s'ouvrit sur un homme de taille moyenne, (remarque, comparer à moi, il serait plutôt du genre petit) et très sec.
Ses cheveux noir, coupé courts était strié de petites mèches blanches, signe de son age.
Un sourire aimable, un brin calculateur étira ses lèvres fines et il nous invita à rentrer, remerciant à peine notre guide.
Notre homme retourna dérrière son bureau.

"Je ne vous attendais pas si tôt."

D'un geste, il nous invita à nous assoir et pris place derrière son bureau.
Itaku s'assit à côté de moi et je dus retenir un sourire. Stephen lui resta debout derrière moi.

"Il aurait été idiot de manquer un rendez vous pouvant être aussi fructifiant."

Solise hocha la tête et s'assit derrière son bureau.

"J'ai cru comprendre que vous aviez l'intention d'investir dans notre compagnie, dans le secteur des pierres précieuses."

*T'étais pas obligé de faire dans l'originalité."

J'ignorait royalement Stephen et offrit un sourire carnasier à mon interlocuteur.

"C'est un marché en plein expenssion, nous préférons investir tant qu'il n'est pas trop encombré et peu rapporté bien plus que du pétrole."

*T'as révisé tes cours on dirait!!*
*Continue et je te passe par la fenêtre. La conversation ne prend pas le tour que je voulais, ça va trop vite, tu as quelque chose?*
*Non, pour l'instant, il se demande combien il va pouvoir te faire cracher et comment il va pouvoir retirer des bénéfice de notre investissement. Il est concentré sur les affaires, je n'est accés à rien d'autre.*
*Attend, j'ai une idée, pour rattrapper le coup!*

"Il faut bien avoué quand se moment, le pétrole ne marche pas fort, trop de concurence et l'écologie e nous aide pas."

Je hochais la simplement la tête, pas le moins du monde compatissant.

"Nous possédons quelques carrières au Brésil, qui se révéle être assez productives. Nous avons besoin de quelqu'un dans le pays qui sera en tiré le maximum de profit."

Il haussa un sourcil et je retins un grincement. Il m'aurait fallu plus de temps pour me préparer et je n'avais pas prévus que notre homme zapperais ainsi les banalité d'usage.
Il allait falloir improviser. Moi, je préférais bluffer!!!

"C'est votre neuveu qui m'as conseillé votre compagnie, nous l'avons rencontré lors d'un escale au Mexique. J'ai été peiné d'apprendre qu'un simple accident lui à couté la vie, il c'était révélé de bon conseil."

Un bel emmerdeur oui!!!

"Ah, oui, Lucas nous à quitté prématurément. C'est une grande perte pour la compagnie, il était très doué dans son travail."

Je fronçais les sourcils, il avait l'air bien agité en parlant de son neuveu et tout sauf sincère.
Un vague sourire désolé étira mes lèvres.

*Je l'ai!! Emmerdeur et pas futé.*
*Tu m'expliquera plus tard, tu sais ou es la vidéo?*
*Oui*
*Bien, y a plus qu'à lui faire peur et tenter d'ouvrir un porte à Itaku.*

Je lançais un coup d'oeil à cet dernière, Stephen avait nous parler en même temps, car je perçut un faible hochement de tête.

" Mais il a eu raison de vous conseiller notre compagnie. Nous venons tout juste de nous lancer sur le marché et nous cherchions justement de quoi commencé."

" Bien, mais avant toutes chose, j'ai besoin de garantis. Pouvez vous m'assurez que vous aurez les reins assez solide pour assumer cet investissements supplémentaire. Je sais que vous êtes déjà présent dans plusieurs domaine."

Le sourire satisfait qui étira les lèvres de notre interlocuteur me ravis, il allait tomber les pieds joint dans mon piège.

"Bien évidement, malgré l'état actuel de l'économie, nous avons su tirer notre épingle du jeu et placer suffisament d'argent au bon endroit et au bon moment. Nous sommes actuellement la compagnie la mieux placé du marché, la seule à faire du bénéfice. Ma secrétaire pourra vous en fournir des preuves."

C'était presque trop facile là.
Un sourire carnasier étira mes lèvres et je me penchais en avant sur ma chaise.

"Bien, alors, vous avez de quoi remboursser vos dettes!"

Solise fronça les sourcil, l'air indécis.

"Des dettes? Nous n'en avons aucune, comme je vous l'ai dit, nous sommes les seule sur plusieurs marché à faire encore du bénéfice."

Je posais mes coudes sur les accoudoir de mon siège et croiser les doit pour y poser mon menton, ou sourire presque cruel accroché aux lèvres.

"Mr Yamashita n'est pas vraiment de cet avis. Il a perdu plusieurs chargement qu'il avait placé sous votre responsabilité. Il n'est pas très content."

Enface de moi, Solise se décomposa.

"Je ne eux...Vous ne venez pas pour les pierre précieuses." comprit-il.

Je secouais la tête, le même sourire cruel accroché au visage.

"Non, pas du tout."

"Mais...Je..Vous êtes sur? Je..Je n'ai pas été mis au courant..Je penser que MR Yamashita..."

"Vous contacterez?" le coupais-je.

Il hocha la tête.

"Il l'a fait, mais n'as jamais obtenu de réponse. Sa patience à quelques limites et nous sommes ces limites." insinuais-je.

"Je heu...Attendez moi quelques instants."

"Ne nous faites pas l'affront de prendre vos jambe à votre coup, se serez regretable..."

Je me renfonçais dans mon siège, laissant apparaitre le manche d'un poignard prêté par Stephen.
Le sabre, c'est quand même un peu voyant U.u
Solise blannchit encore un peu, si c'était possible et secoua la tête.

"Non...Non, bien sure."

Bien, le message semblait clair. Il se leva et sortis précipitamment de son bureau.

"On dirait que tu lui as fait peur." ricana Stephen.

"On dirait... Ou est la vidéo?"

"Un étages plus haut dans des appartement qu'il garde pour....hurm, son usage personnel. C'est un CD, il n'y a pas encore de double, il projette de la mettre directement sur un ordinateur bien protégé, mais il n'as pas encore trouvé quelqu'un d'assez compétent à qui faire confiance."

Stephen tourna la tête vers la porte.

"Sébastian avait réussi à faire peur à son neveu, Lucas, et cet imbécile est allé se confié à son oncle pour se mettre sous sa protection. Dés qu'il à vu la vidéo, Solise à compris qu'elle pouvait rapportais gros."

Il fronça les sourcils.

"Mais pour l'instant, il cherche comment se couvrir, apparemment, plusieurs personnes est venu lui parler de cette vidéo, des gens qu'il craint énormément."

Je me retournais sur ma chaise.

"Pardon??"

"Je n'en sais pas plus, d'ailleurs, il ne sait rien de ces personnes, ils sont deux hommes et une femme apparemment, tout ce qu'il c'est, c'est que que ces personnes étaient très effrayantes, puissantes aussi, selon lui. Il ne l'ont contacté que deux fois, la première fois pour lui dire qu'ils connaissaient l'existence de la vidéo, la deuxième pour lui dire d'attendre encore un peu avant de la dévoiler, simplement parce qu'on pourrait lui fournir d'autres preuves et éviter les rumeurs de canulars."

Stephen du s'interrompre car Solise venait de rentrer de nouveau dans son bureau, transpirant et tremblant. Il venait de découvrir mon petit manège et n'y avait vu que du feu.
Il se rassit lourdement sur sa chaise mais refusa de croiser mon regard.

"Je suis vraiment confus, je ne comprend pas se qui a pu se passer. Je n'ai jamais reçu aucun des message de Mr Yamashita. Je vous assure qu'il ne s'agit que d'une simple erreur, je n'avais aucune intention..."

Il continua à se morfondre en excuse que je n'écoutais pas, perturbé par les paroles de Stephen.

*D'autres personnes connaissent l'existence de la vidéo.*

Dans mon dos Stephen secoua la tête et Solise sursauta, continuant de plus belle à se morfondre.
Stephen avait du, sans vraiment le vouloir, refuser une proposition pour régler le problème.

*Non, il a fait tuer son neveu sans rien expliquer à personne. Il n'as pas assez confiance en son entourage. Il n'y a que lui et ces trois inconnus au courant.*

*Je n'aime pas ça du tout. Si ce n'est pas Solise qui la mis au courant pour la vidéo, comment connaissait-il son existence?*

*Sébastian à dis que Lucas (on sentait l'agacement dans sa voix...pensée plutôt) à été un peu trop bavard, peut être que quelqu'un l'a entendu?

C'est difficile de savoir, ça nous met face à une sacrée inconnue!*

*Tu dis que Solise semble vraiment très impressionné par ces ...em..géneurs?.*

*Oui, et c'est ça peur qui m'inquiète le plus. Il craint Yamashita, mais pas comme il les craind eux, et toi, tu l'effraie mais il sait qu'il peu s'en sortir. Alors que ces gens lui donne envie de migrer au Pole Nord!"


*On peut pas dire qu'il semble vraiment très courageux non plus.*

*Non mais avec toi, il se sait protégé, avec ceux, il se sent totalement impuissant.*

Je hochais la tête, et Solise sembla soulager, je devrait peut être faire attention à se qu'il dit...

*Il faudrait que tu trouve une sortie de secours, quelque chose qui nous permettrait de revenir plus tard à la charge.*

*Tu veux laisser tomber??? Tu rêve, on peut pas se le permettre!!*


*On ne sait pas se qui nous attend, on prendrait énormément de risques!!!*

*C'est pas comme si on avait le choix!!! Pour l'instant, il n'y a aucun double et la vidéo est facilement accessible!!!"


*Mais...*

*Stephen!!*

Je l'entendis soupirer.

*Itaku...T'as entendu?* demanda-t-il.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mer 24 Nov - 16:49

Je suivis Edward, légèrement en retrait, sur sa gauche, alors que les deux garçons se confectionner un masque de sérieux (pour Edward, c'est vraiment bizarre), d'autorité et de sévérité, je m'efforçais de prendre un air détaché, nonchalant.
Edward avait l'air sur de lui et s'avançait d'un pas décidé dans le hall, jusqu'à ce qu'il soit arrêté par l'hôtesse d'accueil.
La pauvre ne semblait pas très à l'aise et les regard et le ton méprisant d'Edward ne l'aidait visiblement pas à reprendre le dessus.
Elle me lança deux trois regard suppliant, espérant que je lui viendrait en aide, par solidarité féminine. Mais je posais sur elle un regard transparent, comme si je ne la voyais pas.
Je détestais me comporter comme ça, mais là, je n'avais pas le choix, personne ne faisait attention aux personne comme elle quand on étaient riches.
Ou censé l'être.

Dans le bureau de Mr Solise, je laissais Edward et Stephen prendre les choses en main, m'appliquant simplement à rouler des hanche en allant m’asseoir à côté d'Edward.
J'enroulais une mèche de cheveux autour de mon index, apparemment ennuyée pas la conversation, alors que je n'en perdait pas une miette.
Edward avait l'air de savoir se qu'il faisait et parvint à amener notre interlocuteur là ou il le voulait.
Pourtant, ça n'avait pas super bien commencé pour nous.

Stephen s'adressa plusieurs fois à nous grâce à la télépathie et je supposais qu'Edward entendait les même chose que moi.
Je faillis sauter de joie quand Stephen nous dit savoir ou trouver la vidéo et pleureur quand Edward chercha un moyen de "m'ouvrir une porte".
Mais je me forçais à rester impassible, promenant autour de moi des regard curieux, laissant clairement voir mon ennui.
Et quand Mr Solise s'absenta, je pris soin de le suivre du regard, remarquant que lui ne s'intéresser pas vraiment à mes yeux mais était bien trop préoccupé par la situation.

Quand il fut sortis, je reportais mon attention sur Stephen et ne retins pas un grand sourire quand il nous annonça que la vidéo était dans l'immeuble, dans les appartement privé de Mr Solise, inutile de demander à quoi servait ses appartements.
Je fermais furtivement les yeux, retenant un haut le coeur.
Il y avait au moins une bonne nouvelle, la vidéo était sur un CD et il n'y avait pas de double. Mais bien sure, ça aurait été trop beau!!!
Mais avant que qui que se soit puisse ajouter quoi que se soit de plus, Mr Solise revint, l'air réellement perturbé et je lui accordais un sourire de circonstance, amusé par sa situation.

La conversation repris, ou plutôt, notre interlocuteur entama un monologue d'excuse et Stephen et Edward se disputèrent pour savoir quoi faire.
Provoquant une ou deux sueur froide à Mr Solise.
Quand Stephen secoua la tête alors qu'il proposa d'offrir les prochains transport pour rembourser les pertes, je cru qu'il allait avoir une attaque.
Et quand Edward hocha la tête quand il proposa de dédommager Mr Yamashita, je cru qu'il allait faire pareil tant il était soulagé.

De mon côté, alors que j'essayais de suivre tant bien que mal la conversation, pour ne pas louper un occasion de "m'ouvrir un porte", si jamais Edward gagné, il le fit.
Stephen soupira et j'eus un sourire presque triomphant qui coller très bien avec la suite.
Etant du d'accord avec Edward, je saisis la perche au vol.

"Je serais vous, je ferais les deux..."

Je levais les yeux sur Mr Solise, prenant un air de chat jouant avec une souris.

"Mr Yamashita est vraiment très très faché. Vous lui avait fait perdre beaucoup d'argent, mais vous avez aussi perdu sa confiance."

Mr Solise déglutit et je souris de plus belle. Seules les femmes devraient avoir le droit de faire des affaires, les hommes sont bien trop facile à manipuler.

"Dans ce cas, je pourrais offrir à Mr Yamashita deux trois livraison et rembourser ce qu'il à perdu."

Son sourire pervers me fit froid dans le dos. Pour le dissimuler, j'enroulais une mèche de mes cheveux autour de mon index et haussais les épaules.

"Je suis certaine que Mr Yamashita apprécierait le geste."

En quelques mots, je venais de lui faire croire que je connaissais ce Yamashita sur le bouts des doigts, et comme il ne devait pas être différent de n'importe quel Yakuza, c'était à peu prés le cas.

"Mais il faudrait le remboursais très très vite..."

Je me redressais et posais mes deux mains à plats sur le bureau de Mr Solise. Lui plongea directement les yeux dans mon décolté.
Je retins un soupir.

"Je suis la comptable personnelle de Mr Yamashita. Il m'a envoyé avec ses grosse brutes dans l'espoir que vous soyez coopératif. Je suis ravie de voir que vous l'êtes."

Je lançais un rapide coup d'oeil méprisant aux garçon avant d'offrir un sourire mielleux à Mr Solise.
Son sourire à lui devint très intéressé.

"Je serais ravie de régler rapidement cette affaire avec vous. Mr Yamashita à toujours su bien s'entourer!!"


Ben tien...

"Je suis déborder cette après midi. Peut être pourrions nous regler cette histoire dans la soirée, autour d'une bonne bouteille de vin français."

Je me renfonçais dans mon siège, tapant des deux mains l'air ravie.
Je lui aurait bien arraché les deux yeux...

"J'adore le vin français!!!"

Je me levais signifiant que l'entretiens était finis et surpris un regard moqueur d'Edward et estomaqué de Stephen posais sur moi.
Regards auxquels je répondit par un regards sévères...Allez y faite tout foirer, je vous direz rien!!

"A ce soir alors, Mr Yamashita sera ravie que soit réglé si vite."

Mr Solise se leva à son tour, contourna son bureau, visiblement rassuré, ignora les deux garçons, puisque je les avais présenté comme des hommes de mains, ils n'avaient plus la moindre valeur aux yeux de Mr Solise, en revanche, moi, c'était un autre histoire.
Je venais de lui proposer de régler ses problème et garder un bon clients, en plus de passer une bonne soirée.
Je pris la direction de la sortis, Mr Solise à ma droite, une main dans mon dos (je prend un douche de deux heures au moins après ça!).

"Je vous avouerais que moi aussi. J'aurais été peiné de perdre un client comme Mr Yamashita."

Mais bien sure...
Je me contentais de sourire et sortis du bureau, les garçons sur les talons.
Une fois de plus, nous ne pûmes échangé mots dans l’ascenseur ou les couloirs. En revanche, dés que nous fûmes dans la voiture, Edward me posa sur la joue un énorme baiser qui me fit légèrement rougir.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Mer 24 Nov - 21:49

Alors là, j'étais sur le cul! Y avait pas d'autre mot. Je me doutais qu'elle nous cachait son jeu. Je me doutais aussi qu'elle ferait parfaitement l'affaire, j'avais même parier la dessus.

Mais à ce point!!!
Elle l'avait mis dans sa poche avec un telle facilité que j'en était presque jaloux. Et moi qui l'avait trouvé timide!!! Je réalisé à quel point j'avais eu tord.
J'avais carrément l'impression qu'elle savait qu'elle mot sortir à quel moment, quelles expression ou postures adopter et à quel moment.
Elle me donnait carrément l'impression d'avoir fait tout ça vie.
Elle nous avait demandé de la suivre à partir du moment ou elle ouvrirait la bouche, je n'avais pas imaginer qu'elle partirait devant tout seule et sans filet.
J'étais limite fière d'elle.

Tout le trajet jusqu'à la voiture se fit en silence, il y avait trop de monde autour de nous.
Mais dés que nous fûmes dans la voiture, j'attrapais son visage et posais un baiser retentissant sur sa joue.

"T'as été géniale!!!"

Et elle rougit!!! Après le numéro qu'elle viens de nous faire, elle rougit.
Je levais les yeux au ciel et démarrais la voiture. Stephen passa sa tête entre les deux siège et dévisagea Itaku.

"Qui êtes vous et qu'avez vous fait d'Itaku."

Dans le rétrop, j'offrit un immense sourire triomphant à Stephen.

"Qu'est ce que je t'avais dit!!"
"Je suis obligé de m'incliner! Jolie coup Itaku."

Il se rassit correctement et croisa les bras sur son torse, l'air sévère et je levais une nouvelle fois les yeux au ciel.

"Moi, je n'est pas oublié qu'on à un problème, je n'aime pas du tout le Trio que semble réellement craindre Solise. On ne sait pas comment il ont eu vent de la vidéo et je n'aime pas ça du tout!!!"

"C'est bon, on savait que d'autre personnes seront au courant."

En réalité, moi aussi se Trio m'alarmer vraiment. Mais j'étais pas certain qu'on puisse se permettre d'attendre.

"Ed, dans sa tête, la vidéo était entouré de peur, en ce qui la concerne, il ne fait confiance à personne, même pas à son propre neuveu!!!"

"C'est pas pour la même raison que le dit neuveu c'est placé sous la protection de son oncle?" demandais-je narquois.

"Si mais...Je le sens pas, j'ai vraiment un très mauvais préssentiment."

Ah, ça, par contre, c'est pas bon. En générale, ces mauvais préssentiments se révèle plutôt juste.

"Tu pense que..."

Non, ça c'est pas possible. Comment l'aurait-il su puisqu'on avait tué leTélépathe qui c'était attaqué à Elle.

"C'est exactement ce que je pense!! On devrait prévenir, le Val, tout arrêter et attendre les renforts. C'est dangereux, je le sens pas!!"

Merde!!! Si il avais raison, on était effectivement dans la merde.
Mais pouvez-t-on se permettre d'attendre?? Je pianotais sur le volant, slalommant entre les voitures sur le chemin du retour vers l'hôtel.
Il fallait prendre une décision et vite!!


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mer 24 Nov - 23:04

La remarque de Stephen me fit éclater de rire. Visiblement, je les avais surpris.
Ben quoi? C'est pas parce que je sais faire que je fais ça tous les jours. Oui, bon, il faut reconnaître que quand c'est aussi simple et surtout important, c'est marrant, mais à la longue, les voir tous tomber dans le même panneau, c'est lassant et pas si gratifiant que ça.

"Je pensais que je t'avais assez tenue tête pour que tu ne soit pas si surpris que ça."

Stephen se contenta de hochais la tête avec un sourire entendu et j'adressais un sourire à Edward.
Mine de rien, il avait parié gros en laissant Hana sur la touche, elle, il la connaissait presque par coeur, il n'aurait pas eu à s’inquiéter, mais moi, il n'avait pas que parier, simplement et croiser les doigts pour pas se tromper.

Avec encore un peu de courage, je lui prouverait qu'il n'avait pas eu tord et nous rentrerions tous à la maison. Malgré sa maladie et sa crise de se matin, Edward n'avait pas trop mal, et nous avions un accès très simple à la vidéo, je serais certainement la seule à utiliser mes pouvoirs, alors, nous rentrerions tous ensemble, avec la vidéo.

Je m'enfonçais dans mon siège, regardant le paysage, un sourire soulagée aux lèvres. Jusqu'à ce que Stephen joue les rabat joie.
Son inquiétude me faisait peur et quand il parla de pressentiments, Edward sembla douter. Je savais qu'il n'en était pas à leur première mission ensemble, Edward et Stephen devaient bien se connaitre.
Puis la conversation pris un tour bizarre.
Pour suivre il me manquait une information, et ils s’appliquaient tous les deux à mes les cacher. Est ce que ça avait un rapport avec Ambre et ce qu'avait pu me raconter Hana?
Je préférais ne pas poser la question, je ne voulais pas qu'il sache que je savais, je ne voulais qu'il sache qu'Hana m'avait raconté plus de chose que nécessaire.
J'avais trop peur de lui créer des problèmes, et elle en avait déjà assez comme ça!!!!
La proposition de Stephen me fit bondir sur mon siège.

"Non!!!"

Je lançais un regard aussi affolé que dur (mélange bizarre, ça va devenir ma spécialité) aux deux garçons.

"Itaku..." commença calmement Stephen et son ton me mis immédiatement sur les nerfs.

Je me retournais sur mon siège.

"Non!!! Stephen. Non!!! Je m'en fiche que se soit dangereux, je me fiche qu'on y risque nos vie."

"Tu ne sais r..."

"Je me fiche que notre ennemis soit Ambre et les autres. Ca pourrait être le Président des Etat-Unis, le Shogun du Japon, ou même Dark Vador ou Sauron, se serait pareil!!!!"

Stephen écarquilla les yeux et du coin de l'oeil, j'aperçus les mains d'Edward cesser de pianoter sur le volant pour le serrer si fort que ses jointures blanchirent.

"Comment tu sais ça ça toit??"

Je haussais les épaules.

"Devine..."

Stephen soupira.

"Evidemment, elle à pas pu s'empêcher, c'est vraiment une emmerdeuse."

Je lui lançais un regard noir mais préférais continuer d'argumenter.

"Nous ne savons pas de combien de temps nous disposons. Tu l'as dit toi même Solise projetait de renforcer la sécurité autour de la vidéo et d'en faire des doubles. Nous ne savons pas quand. En plus, si ce trio est vraiment dangereux, c'est une raison de plus pour récupérer la vidéo avant qu'ils ne mettent définitivement la main dessus. Si ils disposent vraiment d'autres preuves compromettant pour Valhalla, nous ne pouvons pas leur laisser celle là."

Je me tournais vers Edward, je le sentais hésiter et compter jouer la dessus.

"J'ai promis à Hana de ne pas échouer, tu as promis au Conseil de ramener la vidéo. Il en va de la sécurité de l'Ecole et de ses élèves, de ton honneur, du mien et de celui d'Hana!!!"

Sur sa banquette, Stephen poussa un long soupir et se plaqua la main sur le visage.
Jouer sur la corde de l'honneur avec un japonais était toujours un bon paris, c'était une valeur essentiel de notre culture.
Plutôt mourir que de perdre notre honneur.

"On ne peut pas laisser tomber maintenant!!!"

Je me renfonçais dans mon siège et croisais les bras sur la poitrine, fixant la route devant moi, un air boudeur accroché au visage.

"En plus, j'ai pas jouer les allumeuses pour rien."

"C'est de la folie!!!"

On aurait dit une dernière tentative désespérée, sachant que c'était perdu d'avance.
Beni soit notre sens de l'honneur.



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Jeu 25 Nov - 0:34

Alors que j'allais décider d'être raisonnable et tout laisser tomber pour prévenir l'Ecole et nous faire envoyer des renforts, pour le cas où.

Itaku réagit, me faisant sursauter.
C'était surtout pour elle que je voulais rentrer, si Stephen avait raison, c'est Farfaya qui aurait raison également, se serait la mettre en danger.
Face à ne serait ce qu'un Istari, elle serait sans défense.
Je grinçais des dents en l'entendant coupé Stephen avec autant de conviction. Je ne mettais vraiment pas trompé, et pour le coup, ça me retombait sur le coin de la figure.
Quand elle nous signifia clairement qu'elle savait pour Ambre et les deux autres Heren Istarion, je serait simplement mes mains sur les volant, pas vraiment surpris, à prés tout Hanae s'arrangeait pour que cette histoire ne reste pas un secret.
Mais la réaction de Steephen manqua de me faire perdre mon sang froid.

Nous n'étions plus très loins de l'hotel et Itaku continuait à étaler des arguments plus valable les uns que les autres.
Jusqu'à ce qu'elle pose le doigt sur la corde sensible.
Ce n'était effectivement pas qu'une question de sécurité, mais aussi un question d'honneur.
Le sien, pour avoir pris la responsabilité d'endosser le rôle d'un Valar.
Le mien pour avoir parier sur elle.
Et celui d'Hanae, bafoué alors qu'elle tentait de faire ce que tout le monde redoutait.

Je grinçais des dents, toujours partagé et en colère.
Nous arrivâmes à l'hôtel et je laissais le voiturier prendre la voiture et montais dans notre suite, Stephen et Itaku sur les talons, sans un mot.
Quand la porte se fut refermé derrière Itaku, j'attrapais Stephen par le co alors qu'il s'apprêtais à aller s'alffalait sur le canapé.

" Mesure tes paroles quand tu parle d'Elle!!!" crachais-je, pourtant, on sentait le E majuscule.

"Tu ne l'as connais pas assez."

Dans le regard de Stephen, devenus mon adversaire, je pus lire beaucoup d'inquiétude, pas mal d'agacement et un peu de colère.
Il ne se défendrait pas, tant pis pour lui.

"Elle nous as foutu dans la merde avec ses caprice et sa précieuse Ambre."

Je resserais ma main autour de son cou et pluisuers vase vinrent s'écraser sur le mur, tout prés de son visage.

"Ta gueule!!! C'était officiel, tu saisis!!! Les Heren l'ont envoyé à la boucherie et Reia était d'accord!!!"

Stephen parut choqué. POur tout le monde, la mission d'Hanae au Mexique n'était qu'une fugue supplémentaire.
Reia et Farfaya c'étaient couvertes. J'avais beau les adorer, ça , je ne pouvais leur pardonner.
Je serais encore un peu plus ma main autour du cou de Stephen.

"Dé...So..Lé..."

Une faible rugissements retentis derrière la porte de la chambre et Kumbaya se jeta sur la poignet de la porte pour l'ouvrir, elle entra dans le salon en titubant et je ne mis pas longtemps à comprendre pourquoi elle était comme ça.
Je lachais Stephe, tout aussi haletant que lui et lançais un regard déterminé à Itaku.

"On va pas gacher ton travail, puisque tu es prête et que t'y tiens temps, tu ira se soir à se rendez vous et on récupérera la vidéo."

Sans un mot de plus, je me pris la tête entre les mains et allais dans ma chambre Kumbaya sur mes talons.
Je claquais la porte sur elle.
Je ne supportais pas qu'on parle d'Hanae de cette façon, ça me mettait toujours en colère et la colère me poussait à utiliser mon pouvoir qui ne m'épargner jamais.
Je n'eus que le temps de fermer ma porte à clé et avaler un cachet avant de m'affaler sur le sol, le sang coulait déjà de mes oreilles et une perceur professionel s'éclatait dans ma tête.
Tant et si bien que je ne pus retenir plusieurs hurlements.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Jeu 25 Nov - 13:11

Je fronçais les sourcils et tournais la tête vers Edward, son silence m'inquiétait. N'aurais-je pas été assez convainquante?
Moi qui pensais qu'il serait du genre pointilleux en se qui concernait l'honneur. Me serait trompée?
Je me renfonçais dans mon siège et fixais obstinément la route, nous n'étions plus très loin de l'hôtel et je craignais qu'Edward décide de suivre le plan de Stephen.
M'en fou, j'irais la récupérer toute seule cette foutu vidéo!!! Après tout, c'est moi qui est une super entrée auprès de Mr Solise, si je ne voulais pas qu'ils me suivent, ce n'était pas vraiment compliqué.
A l’hôtel, Edward confia la voiture à un voiturier et se fut Stephen qui donna à se dernier un joli pourboire, s'attirant un regard d'adoration.
Si la tentions n'était pas palpable entre nous trois, j'en aurais ris.
Je suivis Edward sans rien dire, Stephen à côté de moi.

Edward ouvrit la porte en grand, Stephen entra derrière lui et j'entrais la dernière, refermant la porte derrière moi, j'y pris appuis, l'estomac nouée, je regardais le sol quand un bruit de fracas me fit relever la tête.
J'ouvris de grand yeux, aussi surprise que perdu. Edward avait attrapé Stephen par le col et le tenais par le cou plaqué contre le mur.

"Edward..."

Je n'eus pas le temps de poser ma question que j'eus la réponse.
Visiblement, Edward tenait plus à Hanae que je ne le pensais. J'eus un pincement au coeur en pensant qu'ils c'était séparés fâché.
Ou plutôt qu'Hanae lui en voulait pour ce qu'il avait fait et avait refusé de lui dire au revoir.

Il fallait absolument que l'on rentre tous entier!!!
Mais pour ça, il fallait d'abord qu'on évite de s'entretuer. Alors que je fis un pas en avant, tentant de convaincre Edward de lâcher Stephen, Kumbaya sortis de la chambre d'Edward et se dernier lâcha sa proie, puisque c'était ce qu'était devenu Stephen.


Je fus soulager de comprendre qu'Edward voulait continuer, mais inquiète de le voir s'enfermer dans sa chambre.
Stephen était tombé à genoux et se tenait le cou en grimaçant. Alors que je m'accroupiassais près de lui, Edward hurla et je grinçais de dents.
Le "clac" significatif que j'avais entendu juste avant les cris me laissait clairement comprendre que je ne pourrais rien faire pour le soulager.

Je retins un soupir et voulu aider Stephen à se relever mais il me repoussa. Je lui lançais un regard noir.

"Ah ça suffit hein!!!! C'est pas le moment de jouer au matcho..."

Il releva la tête en grimaçant.

"C'est pas toi qui parlait d'honneur tout à l'heure??"

Je grimaçais, un point pour lui. Je me relevais et m'éloignais de quelques pas. Stephen se releva et alla s'asseoir, ou plutôt s'affaler dans le canapé en soupirant.
Je l'imitais, mais rester assise sur le bord, droite comme un I, mise à la torture par les cris qui s'échappait de la chambre d'Edward.
Nous restâmes ainsi, sans échanger un mot presque une heure. Je voyais clairement les coups d'oeil inquiet que Stephen lançais en direction de la chambre d'Edward.

"Il aurait pas du utilser ses pouvoirs...Sa force compense largement pour qu'il puisse sans passer." grinça-t-il en se frottant le cou.

Il devait se sentir aussi impuissant que moi. Tout les deux investit de la même mission par deux personne différentes et tout les deux impuissant.
Puis enfin, les cris se calmèrent et un silence pesant retomba sur la pièce.

"C'est de la folie, pure et simple!!" grommela Stephen.

"Perdre du temps en serait aussi. On a pas vraiment le choix."

Stephen tourna la tête vers moi et je soutins son regard perçant. Il finis par hochais la tête.
Continuais pouvais sembler fou, mais pour moi, le trio n'était qu'une vague menace, alors que le Temps lui en était une bien réelle.

"Bon, tu sais comment tu va t'y prendre?"

Je pris un grande inspiration et exposais mon plan à Stephen.
Nous passâmes une bonne demi heure à mettre en place un plan béton. Et un plan B plus bancale, pour le cas ou. Puis, je descendis faire quelques courses alors que Stephen allait se reposait.
Quand je remontais dans la suite, mes amplétes sous le bras. Edward avait pris la place de Stephen sur le canapé.

"Tu devrait te reposer."


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Jeu 25 Nov - 13:29

J'avais l'impression que mon crâne allait implosait et que ça durer des heures.

Cette fois c'est la bonne, ou pas. Allonger sur le dos, à à peine quelques mètres de mon lit, je pestais agacé de ne pouvoir retenir ses foutu hurlements.
A côté de moi, Kumbaya était couchée et se cachais la tête entre les pattes, les oreilles plaqué contre le crânes, les yeux fermés, elle haletait et je grinçais des dents.
Après quelques minutes, je parvins à m'asseoir puis à me lever. Je remarquais le sang qui maculait le sol de ma chambre, il allait falloir que je nettois ça avant de partir, histoire que les femmes de ménage ne se pose pas de questions.
Je soulevais doucement Kumbaya et me rendis dans la salle de baon pour la passer sous l'eau et la rafraichir. Je sechais soigneusement sa fourrure et la ramenais sur le lit. Avant d'aller me rafraichir, je glissais un cachet dans sa bouche.

"Tu n'aura jamais était aussi coopérative pour la toilette." rigolais-je.
*T'y habitue pas...*

Je soufflais un petit rire désabusé, comme si les choses pouvait changer. Je glissais mes doigts dans sa fourrure, tendant une oreille, je perçus des murmures dans la pièce d'à côté, mais ne parvenant pas à les comprendre (super bien isolé cet hôtel, remarque, vu le prix de la nuit...) et allais prendre une douche.
En sortant, je repasais un jean et une chemise, regrettant mon kimono, puis allais dans le salon.
Je trouvais Stephen étalait dans le canapé.

"Où est Itaku?"

"Descendue faire des courses."

Il me lança une bouteille d'eau et j'émis un léger rire en m'affalant sur le canapé.

"Elle avait tout prévus. Tu t'es vraiment pas trompé."

Je haussais les épaules et Stephen entrepris de m'exposait le plan qu'ils avait monté tous les deux.
Quand il eut finis, je secouais la tête, un grand sourire aux lèvres.

"Je vais profiter du temps qu'il nous reste pour me reposer, tu devrait faire pareil."

Je hochais la tête et il soupira.
A peine avait il refermé la porte de sa chambre qu'Itaku ouvrait celle de la suite, une pocha à la main.
Rassuré moi, ils vont pas tous me donner le même conseil jusqu'à ce qu'on rentre?

"J'ai un truc pour toi."

J'attrapais la poche à côté de moi et la tendis à Itaku.
Un nouveau pari de gagner.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Jeu 25 Nov - 13:53

Ah mauvaise pioche. Quoi ça aussi c'est une phrase tabou?? Faudrait penser à me les noter quelque part quand même.
Roh puis, j'aurais dit la même chose à n'importe qui d'autre! Nous avions fait un long voyage et très peu dormis, lui en particulier, puisqu'il avait passé une nuit entière à préparer la rencontre de ce matin.
Je levais les yeux au ciel, mais ne dis rien et allais m'asseoir sur le canapé, saisissant au passage la poche qu'Edward me tendait et que je n'avais pas vu en entrant.
Qu'est ce qu'il m'avait préparé??
Je sortis de la poche une longue robe rouge foncé, satiné, a bretelle, fendue sur la droite.
J'eus un grand sourire.

"Je sais pas si je doit te haïr ou t'adorer."

J'observais encore un peu la robe, elle serait parfaite pour se soir.

"Mais je savais pas quoi me mettre se soir. Merci^^."

Je repliais soigneusement la robe et la remis dans la poche.
Il ne restait plus qu'à profiter aux maximum des service offert par l'hôtel pour finir de me préparer. Mais vu l'heure, j'avais le temps!!!

"Si on allait manger??"

Sans attendre de réponse, je me levais et allais frapper à la porte de Stephen.

"Debout la dedans, on va manger, tu roupillera après!!"

Dans mon dos, j'entendis Edward étouffer un rire et avant que Stephen ne sorte de sa chambre, j'allais soigneusement rangé le cadeau d'Edward dans ma chambre.
Puis nous descendîmes manger. Le repas se passa presque en silence. Edward et Stephen parlèrent de notre plan, y amenant quelques amélioration, puis, il remontèrent pour rattraper leur nuit et moi, j'allais me faire chouchouter.

Y a pas à dire, c'est vraiment le pieds les 4 Etoiles!!! Je remontais dans la suite vers cinq heure.
J'avais eu droit à tout, douche énergisante (j'en avais besoin) massages relaxant (je m'étais presque endormis), bains, masque ect...
En gros, j'avais passé l'après midi à jouer à la fille et j'allais pas m'en plaindre.
Je profitais des quelques heures qu'il me restait pour vraiment dormir, dans la suite tout était très calme et je m'endormis sans mal.
Je me réveillais une heure et demi plus tard, complètement reposée et m'enfermais dans la salle de bain pour finir de me préparer et passais la robe qu'Edward m'avait offerte. J'avais garder mes cheveux détaché, mais avait du passer des heures à les lisser correctement. Pas qu'il soit friser, mais j'avais dormis avec les cheveux attaché et ça ne leur avait pas plus.

Spoiler:

Quand je ressortis, il devait pas être loin de sept heure trente et il faisait déjà nuit.
Les garçon m'attendait dans le salon, habillé plus sobrement que ce matin.

"Il va pas pouvoir te résister." rigola Stephen.

"Moi je te résisterais pas! Prête?"

Je hochais la tête, amusée, préférant prendre ses paroles pour des compliments.
Et le moment fatidique arriva, Stephen tendis la main et je dus lui confier mon sabre! J'avais garder sur moi mes suriken et le pistolet d'Hanae, comme ce matin, mais comme ce matin, j'aurais préférais avoir mon sabre.
D'ailleurs, Edward avait le sien passé en travers du dos et Stephen...Stephen cachais tellement bien ses armes qu'à part les couteaux, je ne savais pas se qu'il savait manier.
Nous sortîmes de la suite, nos sac sur les épaules, nous ne reviendront pas. Kimi, l’écureuil de Stephen était caché dans sa poche et Kumbaya était enmitoufflée dans le manteau d'Edward.

Ce fus Stephen qui paya la note, en ralant, alors que je suivais Edward qui allait récupérer la voiture. Nous balançâmes nos sac dans le coffre et il installa soigneusement Kumbaya sur la banquette arrière.
Lui et Stephen avait l'air réellement soucieux, mais il fallait bien avouer que je ne me sentais pas mieux.

Le trajet jusqu'au siège d'Indigo ne fut pas long et j'étais trop concentré pour faire attention à la ville, ses lumières et ses attraits.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Dim 28 Nov - 23:01

Je ma regardais sortir la robe de la poche sans mots dire, un léger sourire accroché aux lèvres.

Je me contentais de haussais les épaules, haussant les sourcil en une moue énigmatique, le même sourire accroché aux lèvres.
Depuis le début j'avais compté sur elle pour nous permettre d'entrer dans lesz batiments d'Indigo, le plus discrétement et légalement possible, et j'avais eu raison.
Ca pouvait être aussi flatteur que dégradant pour elle, mais visiblement, elle préférait prendre la confiance que j'avais placé en elle comme un compliment.

"Je m'ensuis douté!" ricannais-je.

Je haussais les épaules à sa proposition;

"Bof je n'ai..."

Elle se leva pour aller réveiller Stephen sans même attendre mon accord.

"Pas très faim..." finis-je dans un soupir alors que j'étouffais un rire.

Stephen n'allait pas apprécier le réveille, mais tant mieux, c'était plus drôle comme ça.
Alors qu'il allait sortir, disparut derrière la porte de sa chambre pour réapparaitre au même moment que Stephen, un air grogon accroché au visage, ce qui manqua de me faire hurler de rire.
Nous descendîmes manger et Stephen s'amusait avec chaque serveuse qu'il croisait, les faisait rosir.

Moi, ça me faisait beaucoup rire. Le pauvre, fallait bien qu'il compense comme il pouvait. Niveau filles, il avait des gout encore pires que les miens.
Moi, j'aime les femmes compliqué, lui, il les aime...tortué? Ouais c'est le mot. Quoi que Farfaya est pas forcément beaucoup mieux que Reia.
Et là, j'ai encore trop pensé, Elle à définitivement raison, c'est mauvais pour ma santé, mentale surtout!!

Une fois remonté dans la suite, je ne demandais pas mon reste et allais m'étaler sur mon lit au côté de Kumbaya qui sortait doucement du brouillard dans lequel notre dernière crise l'avais plongé.
Je crois que je n'avais jamais dormis aussi longtemps et quand je me réveillait, dans le brouillard, j'avais un mauvais pressentiment.

Allonger sur mon lit, caressant distraitement la tête de Kumbaya, je regardais la nuit tomber doucement sur Chicago, les lumières de la ville gachant l'éclat des étoiles.
Je mettais habituer à leur scintillement dans le ciel de la Vallée, la où leur lumière pouvait s'exprimer dans tout son éclat.

Vers spet heure, je sortis de ma chambre et me mis à faire les cent pas dans la suite, Kumbaya, toujours couché sur mon lit, se leva pour aller boire et retourna se coucher et je réalisais qu'elle n'avait rien mangé.

*Tu n'as pas faim?*

Pour toute réponse, elle reposa la tête sur ses pattes et je fronçais les sourcils. Et si elle partait avant moi?
Je pris une grande inspiration, m'exhortant au calme, se soir tout serait finit, on pourrait rentrer à la maison.
Stephen sortis de sa chambre et alla attendre Itaku sur le canapé, je l'imitais et fixais le sol à mes pieds, refusant de croiser son regard que je savais inquièt, tout autant à cause de ma dernière crise qu' cause de ce qui nous attendait.
Bientôt Itaku sortis et un vrai sourire illumina mon visage.

"Tu va faire un malheur, avec un peu de chance, t'aura pas besoin des sommifères, il fera un crise cardiaque rien qu'en te voyant."

Je lui adressais un petit clin d'oeil.
L'assurance qu'elle dégageait me rassuré un peu, au moins elle ne paniquerait pas au moment critique.

Je passais mon sabre en bandouillère dans mon dos, attrapais mon sac et allais récupérer Kumbaya que j'emitoufflais dans mon manteau alors que Stephen cachait Kimi dans sa poche.
Un Animae miniature, c'est tout de même fictrement pratique!!!

Dans le hall, j'accélérais l'allure, suivit d'Itaku, je laissais Stephen payer la note et alors que le voiturier nous amenait la voiture, il nous rejoignis. Je balançait mon sac dans le coffre, imité par Itaku et Stephen et installais Kumbaya sur la banquette arrière, la confiant à Stephen. Je posais mon sabre sur le plancher de la voiture et pris le volant, Itaku mes côtés.

Le trajet se fit en silence, dans la voiture, la tension était palpable et tout le monde se concentrer sur ce qu'il avait à faire.


Dernière édition par Edward le Lun 29 Nov - 0:40, édité 1 fois


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Lun 29 Nov - 0:15

Quand Edward stoppa la voiture devant Indigo, quelques regard furent échangés, je souris aux garçons et sans plus réfléchir, sinon, je reculerais, je descendis de la voiture, inspirais un grand coup et la contournait de la démarche la plus féline que j'avais en magasin.
A peine avais-je posé le pieds sur la première des quelques marches qui me mèneraient à l'entrée qu'Edward redémarra en trombe, j'avais beau savoir qu'ils ne seraient pas loin, caché dans l'ombre, prêt à intervenir, mon estomac se tordit violemment.

Relevant la tête, je défiais la porte d'entrée du regard et gravis les marches.
A cette heure ci, les bâtiments étaient pratiquement vide, les hommes et femmes d'affaire étaient rentrée chez eux pour reprendre leur boulot sur leur ordinateur, tentant désespérément de jongler entre vie de famille et boulot, ou se noyant dans le travail pour oublier qu'ils n'avaient aucune famille.
Toutes les secrétaires, standardiste et autre petit personnel insignifiant que tous les autres regardaient comme si ils avaient été des sous hommes, devaient être tranquillement chez eux, au chaud, à essayer de ne pas penser au lendemain et à tout ceux qui les regarderait comme des minables alors qu'ils s'acharnaient à leur faire plaisir.

Seuls quelques étages et le hall étaient éclairé, certainement pour permettre aux femmes de ménage de faire leur travail sans avoir à supporter les regard méprisant des autres employé.
Dans le hall, deux vigiles étaient installés derrière le comptoir d’accueil sur lequel reposait deux cafés. J'eus un sourire satisfait.
Je savais qu'à cette heure ci, il devait être pas loin de huit heure et demi, les portes seraient fermées.

Je frappais doucement contre le verre de la porte, du côté ou les rideaux n'étaient pas encore fermé et quand les vigiles tournèrent la tête, je leur offrit un sourire charmeur.
L'un d'eux vint m'ouvrir.

"Mr Solise doit m'attendre."

Visiblement j'étais attendu, parce qu'après avoir ouvertement (ou alors, il est pas doué) apprécié ma tenue, le vigile me sourire.
Sourire que je lui rendis.

"Effectivement."

Le vigile s’effaça pour me laisser rentrer et referma la porte derrière moi. Le clac de la clé tournant dans la serrure me tordis l'estomac mais je m’exhortait au calme, regardant autour de moi, j'adressais un autre sourire charmeur l'autre vigiles.

"Puis-je vous accompagner?"

Je secouais la tête avant de sourire au vigile à côté de moi.

"Pas la peine, je connais le chemin."

Je fouillais quelques secondes dans mon sac.

"Je pensais avoir à attendre, mais comme ce n'est pas le cas, ses petites douceurs ne me serviront à rien."

Je tendis un paquet de macaron au vigiles.

"Je suis sure que ça ira à merveille avec votre café."

Et alors que le vigile se saisissait du paquet en bafouillant des remerciement, je m'éloigner vers l'ascenseur.
Avant que les portes de l’ascenseur ne se referment, j'adressais un ultime sourire ravageur aux deux hommes.

"Bon appétit." rigolais-je toute seule.

Première étape réglée!

Au 17° étages, les portes s'ouvrirent et après un moment d'hésitation, je m'engageais dans le couloir, désert, super!!
Je frappais à la porte du bureau de Solise et peine quelques secondes et raclements de chaise plus tard, la porte s'ouvrit.
Le regard que Solise posa sur moi me donna envie de vomir, mais me prouva qu'Edward avait définitivement vu juste.

"Je vous attendait." me sourit-il.

Ca, je m'en serais douté toute seule. Je penchais la tête sur le côté et souris.

"J'espère ne pas être en retard. Je voulais m'assurer que tout pourrait être vite réglé avant de venir. Mr Yamashita à été ravis de vous savoir aussi coopératif."

L'homme devant sourit, un peu jaune et me fit entrer dans son bureau. Je dédaignais les chaise pour préférer une confortable banquette.
Je posais sur la table une bouteille de champagne.

"Pour fêter la réconciliation." précisais-je en m'enfonçant dans la banquette et en croisant les jambes, laissant le tissus glisser sur ses dernières.

Et comme l'avait dit Edward, je cru qu'il allait Mr Solise aller s'étrangler.
Il ramassa quelques papier sur son bureau et vint s'asseoir prés de moi pour me les tendre.

"Je vous laisse vérifier que tout est en ordre et peaufiner les détail, il ne manque que le numéro de compte et quelques signatures."

Il glissa sur moi un regard affamé et je dus me faire violence pour ne pas lui casser le nez.

"J'ai également pensé que Mr Yamashita apprécierait une petite compensation en liquide. Pour le voyage."précisa-t-il.

"Il appréciera le geste, soyez en sur. Il aurait été peiné de perdre un collaborateur tel que vous."

J'appuyais exagérement sur le mot perdre, signifiant que je ne parlais pas que d'une rupture de contrat.
Mr Solise eu de nouveau un sourire tendu et hochais la tête.
Ravalant une puissante envie de vomir, je me saisis des papiers, prenant soin de frôler la main de Solise au passage.
Les gars, si la vidéo est pas là, je vous tue.

*Elle est là, au dessus de ta tête, courage, tu t'en sors à merveille, il ne marche pas il court!!*

La voix de Stephen dans ma tête manqua de me faire sursauter, mais je me repris temps.
De même que je retins un long soupir de soulagement, ce contact me rassurait grandement.
Alors que Mr Solise débouchait la bouteille de champagne en tentant de comprendre comment un chargement avait pu être perdu et en se plaignant de la main d'oeuvre d'aujourd'hui, je fis mine de me plonger dans les papiers que Mr Solise m'avait remis.
Puis je relevais la tête.

"Tout à l'air en ordre."

Je glissais les papiers dans mon sac. Je me saisis de la coupe de champagne que Solise me tendait.

"Alors, fêtons cela, avant de penser à organiser le prochain convoi."

Son sourire me fit froid dans le dos, mais j'y répondis par un sourire entendu et le regarder descendre sa coupe de champagne en dissimulant un sourire, faisant mine de boire.
Pleine comme elle l'était, un simple coupe suffirait. Effectivement, à peine avait-il reposé sa coupe de champagne sur la table basse que Mr Solise s'écroula dans son canapé.

Je préférais oublier son discours alors qu'il avalait le champagne, sous peine de l'étrangler et reposait la coupe pleine sur la table.$

"Ça t'apprendra à ne pas te méfier des femmes." rigolais-je.

Sans attendre, je me précipitais dehors, prenant soin de récupérer les clé du bureau, pendant à la porte (qu'elle idiotie) et m'engageais dans le couloir jusqu'à l’ascenseur.
Dans le hall, les vigiles avaient engloutis les macaron et dormais comme des bien heureux, affalé sur le comptoir.
Soulagée, j'allais ouvrir la porte.

Deuxième étape, réglée!!

"Et par la grande porte en plus...Si c'est pas la classe!" rigola Stephen.

"Finalement, j'aurais été le seul à utiliser mes pouvoirs dans cette histoire...Je peux déconnecter les caméra depuis ici." se plaignit-il.

Je poussais un soupir soulagé et tendis la mains. Stephen me rendis mon sabre avec un sourire moqueur.
Mais j'étais tellement soulagé de le retrouver, c'était stupide, il ne me servirait à rien puisque tout danger avait été endormis, mais je me sentais mieux avec mon sabre, tout simplement.

Je refermais la porte derrière Edward alors que Stephen passait la porte de la "sécurité", selon la petit plaque métallique fixé a cette dernière.
Il en ressortis quelques minutes plus tard.

"Itaku, passe la porte comme si tu sortais s'il te plait, que je puisse effacer notre entrée dans qu'on se demande ou toi tu es passé."

Je m'exécutais et quand Stephen me fit signe, je rerentrais et vérouillais la porte d'entrée.

"J'ai une mauvais nouvelle." annonça Stephen alors que les portes de l’ascenseur s'ouvrait.

"J'ai pu me débrouillais avec les caméra des couloirs, on croira à une petite panne de courant, mais les films des appartement de Solise n’apparaissaient pas là, il doit stocker les vidéo ailleurs. Il faudra que tu utilise ton pouvoir, le temps de récupérer la vidéo."

"Si ce n'est que ça, ne t’inquiète pas, ça ira parfaitement^^."

Je souris, soulagée que les garçon soient là, tout serait bientôt finis.
Nous traversâmes rapidement le couloir du 18° étages, je voulu utiliser le trousseau de lés emprunter à Solise pour ouvrir la porte, mais ne trouvais pas la bonne clé.
Pas si bête que ça le bonhommes. C'est là que je compris pourquoi le Conseil avait tenu à envoyer Ce télékinésiste précisément.
Je ne sais pas si Edward utilisa son pouvoir en plus de son habileté mais en moins de 15 secondes, la porte s'ouvris.
J'inspirais un grand coup, ravis d'avoir eu l’après midi pour me détendre et me concentrer sur mon pouvoir. Hanae m'aurait surement arraché la tête si elle avait su comment je méditais, mais comme elle le saura pas... U.u
Je me retournais pour adressais un petit clin d'oeil aux garçons et disparus. J'ouvris doucement la porte, juste assez pour pouvoir passer et espéré qu'aucune caméra n'était fixé sur la porte.

Suivant les instruction de Stephen, je trouvais et ouvrais vite le coffre ou était caché la vidéo.
La pas le choix, je devrais trouver les caméra!

*Ne t'inquiéte pas, Edward à pensé qu'il garder les écran à l'abris dans son bureau, il y est allé, il viens de les trouvé. Il va s'arranger pour que ses portes s'ouvrant toutes seules n'apparaissent pas!!*

Je sentis mon coeur faire un bon dans ma poitrine.

*Mais reste invisible, aucun de nous n'est très bon à ce jeu la, il risque y avoir des problème d'heure ne correspondant pas, si il s'agit de quelques secondes, personne n'y fera attention.*

OK, reçus, je reste invisible. Profitant de ses quelques secondes, je fouillais rapidement le coffre mais ne trouvait aucune trace de la vidéo.

*Tu es sur qu'il n'en a pas garder de trace dans son ordinateur?* demandais-je à Stephen.
*La vidéo et les Trio l'ont rendu parano, il a peur des pirates informatiques, j'en suis sure!!*

Je hochais la tête, soudain anxieuse au souvenir de ce mystérieux Trio qui faisait tant trembler Solise.
Je sortis discrétement du bureau et redevint visible. Je poussais un long soupir de soulagement et montrais le CD Stephen qui sourit.

"Joli travail!! Edward va nous rejoindre, il efface ta sortie."

Effectivement, quelques minutes plus tard, Edward nous rejoignis, l'air soulagé.

"On rentre à la maison?" proposais-je.

La proposition fut accepté et pour sortir, nous empruntâmes une sortie de secours qui nous rapprocha de l'endroit ou Edward avait garé la voiture.

Troisième étape, réglée!!!
Et le cauchemar commença.



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Lun 29 Nov - 21:35

J'arrêtais la voiture dans un léger crissements de pneus devant l'entrée du siège d'Indigo.

Les rideaux prouvant que la société était fermé pour la nuit étaient baissé, seule une seul porte à double battant avait été laissé dégagée, certainement pour permettre à Itaku d'entrer.
Je crispais légérement les mains sur le volant, l'idée avait beau être de moi, laisser Itaku prendre le plus gros des risques seule ne me plaisait pas.

La tension dans la voiture était telle qu'aucune paroles ne furent échangé, de simple chargés d'incouragement furent échangés.
Voir Itaku monter les escaliers d'une démarche tout aussi assuré que féline (venant d'elle c'était réellement étonné, moi qui l'avait imaginé timide et réservé..) me rassura un peu et je redemarrer la voiture, laissant des trace de pneu sur l'asphalte.
Alors qu'Italu faisait son numéro dans les batiments, je les contournais pour m'engager dans les petites rues sombres, celles cachées par les lumières éblouissante des artères principales de la villes, celles qui étaient toutes désignées pour passer inaperçut, voir même disparaitre aux yeux des gens honnetes et des autres qui, pour leur sécurité et leur survie passeraient outre leur curiosité pour faire comme si il nous voyait pas
Car si dans les rues bien éclairées, les grosses voitures étaient synomyme fric, dans les rues sombre, presque sans vie elles étaient synomyme de danger.

Je repérais rapidement les batiments d'Indigo, souriant en remarquant que plus de la moitié des sorties de secours des batiments débouchaient dans cette rue mal éclairée et mal famé.
Derrière nos vitres teintées, on percevait furtivement des mouvements dans l'ombres, des serpents y rampaient à la recherche de leur proies aux abois et, bien au chaud dans la voiture, nous eûmes le plaisir d'assister la capture d'une des dites proie.

Le fait que beaucoup des sorties d'Indigo débouchaient dans une rue comme celle ci prouvait que les affaires traitées dans les grands batiments, si beau et bien entretenue en face, n'étaient pas toutes très légales.
Ce qui avait grandement arangé nos affaires.

"Finalement, ça aura été plus simple que prévu."

Je haussais un sourcil devant la remarque de Stephen.

"Vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ne te ressemble pas." rigolais-je.

Il haussa les épaules.

"Itaku est rentrée, le plus dure est fait. Franchement, je suis surpris, je ne pensais qu'elle mettrait Solise dans sa poche aussi facilement. Faudra que je lui demande si c'est la chance du débutant ou l'habitude."

Je fixais une des portes de sorties d'Indigo, alors que Stephen lançait des regards dans la rue.

"Je serais toi, je ferais pas ça." assainais-je.

Il se contenta de rire. Avoué une deuxième fois qu'il c'était trompé sur le compte d'Itaku et que j'avais eu raison de compter sur elle, l'aurait blessé dans son égo.
Mais je ne m'en formalisait pas, je savais que même si il ne le disait pas, il le pensait, ça me suffisait.
Si c'est pas le comble ça!! Un télékinésiste qui lis les pensées d'un télépathe!!!

"Solise dort." s'exclama Stephen.

"Et ben, elle à pas chomé!"

En silence, Stephen et moi nous glissâmes dehors

*Kum, tu reste là, si quelqu'un approche de trop prés la voiture, je te fais confiance pour le dissuader d'en faire la sienne.*
*Je ferais de mon mieux.*

Je poussais un long soupir, elle devait être vraiment fatigué pour ne pas se délecter de l'idée de flanquer une bonne frousse à un idiot qui serait plus bête encore que les aurtes et qui oserait s'approcher de la voiture.
Je soupirais et la verrouillais, cachant mon inquiétude derrière l'euphorie de la réussite. Réussite qui n'était en rien la mienne.

Alors que nous contournions le batiments pour passer par la porte principale, Itaku devait descendre les étages pour venir nous ouvrir et je priais pour que les vigiles est gouté au macaron.
Je souris en me rendant compte que c'était le cas. Ils étaient tous les deux affalé sur le comptoir ou leur siége en des pose bien peu flatteuse et dormait comme des bien heureux.
Itaku ne tarda pas à venir nous ouvrir et Stephen ne pus s'empêcher de faire de l'humour.

Il est toujours comme ça quand une mission est sur le point d'être accomplie dans les régles de l'art.
Moi, je me contentais de le suivre, un sourire au lèvres, j'offris un clin d'oeil à Itaku qui semblait un peu plus détendus.

"Ben vas y, dis qu'on sert à rien tant que t'y est."

"C'est l'idée...Enfin, surtout pour toi."

Je clignais plusieurs fois des yeux avant de lui offrir un sourire carnasier.

"Ok, la prochaine fois, t'endosse le costume du bras droit impitoyable et t'improvise un discours sur la bourse!!"

Stephen palis à vu d'oeil et finis par disparaitre dans la pièce, derrière l'acceuil qui renfermait les caméra.
La mauvaise nouvelle qu'il nous annonca m'inquiéta un peu, mais Itaku me rassura. Quand elle arriva devant la porte, elle tenta de l'ouvrir, mais Solise n'avait pas fait l'erreur de garder la clé de ses appartement privés sur le trouseau de clés de son bureau.
Avec un sourire ravie (j'adore faire ça), je poussais Itaku et m'agenouillais devant la porte.
Usant tant de mon pouvoir que de mon savoir faire acquis après un long et douloureux apprentissage), j'ouvris la porte en quelques secondes et m'effacer pour laisser passer Itaku.
Quand elle disparut, avec un apparente facilité, un large sourire étira mes lèvres.
Hana pouvait être fière de son élève.

Mais cette histoire de caméra me turlupinait. Solise avait été parano jusqu'au bout en ce qui concernait la vidéo, au point qu'il n'avait même pas fait de double pour être sur de toujorus gardé l'originale et ainsi l'exclusivité et ce qui allait avec.
Il devait forcément avoir des caméra dans ses appartement privé et il ne pouvait pas garder les écran et les enregistrement trop loin des dits appartements, ils devaient forcément être dans le coin et dans un endroit qurlequel Solise pouvait garder constament un oeil.

"Reste là, au cas où, je descend dans les bureau de Solise, je suis certain d'y trouver les enregistrements des caméra, je me débrouillerais pour effacer l'entrée, les fouilles et la sorties d'Itaku. Mais quelques reste invisible. Je ne suis pas un as en la matière et effacer les quelques secondes des ouverture et fermetures des diverses portes sera plus simple que d'effacer la cambriole dans son ensemble"

Stephen hocha simplement la tête, surement concentré sur Itaku qui oeuvrait derrière la porte.
Sans perdre de temps, presque en courant, je me rendis dans le bureau de Solise. Affalé sur son canapé, il ronflait, la bouche grande ouverte.
Si nous n'avions pas du faire preuve de discrétion, j'aurais pris un photo pour la diffuser sur le net et le ridiculiser, pour le plaisir, mais je n'avais pas le temps.
Rapidement, et mue par une certaine habitude, je fouillais la pièce et trouvait rapidement ce que je cherchais.
L'installation n'étais pas complexe et Stephen m'en avait expliqué les grandes lignes dans la voiture (je veux même pas savoir comment il à su tout ça) aussi, je pus effacer des petites parties du film de surveillance.

Quand la porte s'ouvrit de nouveau légérement, certainement pour qu'Itaku puisse sortir, j'effaçais ses quelques secondes compromettante.
Il aurait été idiot de devoir tout recommencer parce que nous avions laissé passer des détails de se genre.
Surtout en considérant que nous venions récupérer une vidéo montrant des pouvoirs hors du commun, alors partir en laissant un film avec des portes s'ouvrant toutes seules aurait vraiment été stupide.

Rapidement, je rejoignis Stephen et Itaku qui j'adressais un nouveau clin do'eil.

"Bravo."

Je hochais la tête avec un sourire soulagé. Il ne restait plus que ça faire, rentrer à la maison!
Finalement, je m'en sortais plutôt bien, je ne savais pas trop si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle.
Stephen me lança un regard noir.

"Arrête de faire ça j'te dis!!"

Il se contenta d'un sourire chargé d'ironie pour toutes réponse et je soupirais.

Nous sortîmes par derrière, rejoignant directement la petite rue mal famé où j'avais garé la voiture que nous pouvions voir de notre place.
A quelques métres, j'appuyais sur le boitier de commande accroché à côté des clés et poussais un soupir de soulagement.
Je laissais passer Stephen qui ouvrit la porte et alors que je m'apretait faire pareil, Kumbaya bomdis hord de la voiture en rougissant.
Alors que je fronçais les sourcil et ouvrait la bouche pour lui demandé ce qu'il se passait, les portes de la voitures (celle que Stephen et Itaku avait ouverte se refermèrent brutalement.


"C'était presque trop facile. Tellement facile que c'en était pas drôle. Hein Kei?"

Je fermais les yeux et laissais ma tête retombait sur mon torse alors que je sentait faire un chute libre dans ma poitrine.
Je déteste quand Stephen à raison!!
Je relevais la tête et rouvrit les yeux. Devant nous, à quelques dizaine de métres à peine, se tenait deux silhouette, l'une grande, presque autant que moi et très baraqué, pour le coup, beaucoup plus que moi, typiquement masculine, et l'autre plus petite, quoi que sa taille eut été à peu prés semblable à celle de Farfaya, typiquement féminine.

Mais la voix venait de derrière nous. Deux autres silhouettes nous barait la route. Une homme et une femme,c'étaient elle qui avait parlé.Et il était impossible de croire qu'il ne s'agissait que de simple humain. Les portes avaient claqué bien trop fort et toutes seule et l'aura que dégageait le quatuor.

Là, nous étions dans la merde et correctement!


Dernière édition par Edward le Lun 29 Nov - 22:33, édité 1 fois


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Lun 29 Nov - 21:50

La porte passé, je respirait l'air frais de la rue étroite et sombre où nous débouchâmes. L'air avait beau être chargé d'une puanteur que je ne cherchais pas à définir, il me sembla aussi teinté de la légère odeur de la liberté.
C'était finis tout était finis! Nous allions rentrer. Je me saisis de mon portable et alors que je marchais derrière Edward, envoyais un message à Hishigi et Kaoru pour les rassuré et leur annoncé que nous avions réussit, que tout était finis, que nous rentrions et que nous serions bientôt là.

Puis, je sentis l'anxiété me tordre les boyau. Mon frère m'en voudrait-il d'être partie sans rien dire? M'enfermerait-il pour être sur que plus jamais je ne sortirais de la Vallée pour prendre des risques soit disant inconsidérés.
Hishigi se souviendrait-il de ce qui c'était passé entre nous avant que je ne parte? Comment se comporterait-il?
Toutes ses questions se bousculait dans ma tête alors que j'ouvrais la portière côté passager.

Kumbaya, bondissant hors de la voiture en rugissant me tira de mes pensées et je sursautais quand les portières se refermèrent brutalement et d'elles même et je sursautais encore en entendant une vois typiquement féminine s'élever dans mon dos.
Je tournais immédiatement la tête dans sa direction et dans la semi pénombre de la rue distinguer deux silhouette, masculine et féminine de se que je puis en juger.

Je tournais vers Edward un regard paniqué. Nous n'avions pas a faire à de simple vigiles, à de simple humains.
Nous aviosn à faire à des être doué des même don que nous.
Des être puissant dont l'aura me faisait frisonner.

Des Valar!

Quatre Valars.

Immédiatement, je sentis la panique monter en moi. Des valar, face nous. Nous qui n'étions que deux Valar, dont l'un sacrément amoindris et une pauvre petite Ancale.
Tout espoir de rentrer à la Maison s'envola d'un coup.

Devant mes yeux, agrandis par la peur défilèrent les images de mon frère, la même éternelle anxiété brillant dans ses yeux, accompagné de son tout aussi éternel sourire. Hishigi et son sourire, et ses lèvres! Hanae et ses regard sévères.

Je soupirais un grand coup et relevais la tête, croisant le regard désolé d'Edward. Une lueur de rage traversa le mien.

"Des clous!"

Je tirais mon sabre et me tournais vers les silhouette qui arrivaient dans notre dos.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Lun 29 Nov - 22:29

"Oui, c'est ça, trop facile, mais calme toi Jen." soupira l'homme dans notre dos.

Je poussais un nouvea soupir. En plus d'avoir à faire à des Valar, nous avions à faire à des sadiques.
Je plissais les yeux et lançais un coup d'oeil à Stephen. Sont mauvais préssentiment et le mien c'était révélé juste.
Seulement, quand il avait eu le sien, il était encore temps de faire demi tour.

A deux Valar, sachant que moi, je ne pouvais qu'à peine utiliser mes pouvoirs et une Ancale, que pouvions nous faire?
Certes Stephen n'avait que peu utilisé ses pouvoirs, comme Itaku, ils devaient être en formes.
Mais se ne serait jamais suffisant.
Ils étaient quatres, au mieux de leur forme et tous ce que nous savions c'est que dans le lot il y avait un télékinésiste.

Je posais mes deux mains à plats sur le toits de la voiture et lançais un regard désolé à Itaku.
Je n'avais pas prévus ça. Je n'avais pas prévus que le Trio, ou plutôt Quatuor serait des Valar la botte des Heren Istarion déserteur.
Je l'avais craint tout au plus, mais j'avais laissé cette crainte de côté, poussé par mon orgueil et elle allait en payer le prix.
La lueur de rage dans ses yeux me surpris tellement que je reculais, limite sous le choc.


"Bien plus de cran que je ne le pensait. Je n'aurais pas arrêter de me tromper." souffla Stephen.

Je hochais la tête et imitais Itaku, presque honteux de vendre si peu chérement ma peau. Je fis face au duo qui nous arrivé par devant.

"Il serait aimble de nous faire partager votre hilarité. C'est peu courtois de se moquer des pauvres gens."

Un vague sourire étira mes lèvres alors que je tenais mon sabre à une mai, je sentis un poussé et résistais, utilisant mon pouvoir.

"Ca marche pas comme ça!!"

Plus le duo devant moi se rapprochait et plus la jeune femme me semblait famillière et je fronçais les sourcils alors qu'elle éclatait d'un rire mauvais.

"Je ne pensez pas que vous feriez assez attention à moi pour me reconnaitre si rapidement."

C'était la standartiste, celle qui avait tenté de m'arrêter ce matin.
Qu'est ce qu'elle...

"Fait là??"

Et télépathe en plus.

"Solise est un abrutis certe, mais un abrutis qui peut se réveler utilse." sourit-elle.

"Ferme là Emma."

C'était l'homme à côté d'elle.

"Ils n'ont pas à le savoir!!"

Les deux duo c'était arrêté, ils n'étaient plus qu'à deux métres de nous.
Devant et derrière nous, aucune échapatoire possible.
La standartiste, Emma haussa les épaules.

"Qu'est ce que ça peut faire, il vont mourir! Et puisque vous teniez tant à le savoir, la vidéo n'avait pas grand chose de compromettante, en tout cas pas assez à la base pour que vous vous déplaciez. Mais votre petit Valar c'est montré très coopératif, ou plutôt, il n'y a vu que du feu."

J'écarquillais les yeux et empoignait mon sabre à deux main. Nous étions tombé dans un piège et les pieds joint!
Finalement, le statut d'Itaku nous aiderais, elle ne pourrait rien lui réveler puisqu'elle ne savait rien.

"Aucune importance, vous suffirez largerment."

Un rictus mauvais étira mes lèvres.

"Tu rêves, je ne suis pas assidue dans mon travail pour que je sois au courrant de pareil chose."

"Tss, mentir n'est pas beau." la femme dans mon dos, Jen éclata d'un rire mauvais.

"Ca suffit, Emma, Jen, cessez de jouer, nous ne sommes pas la pour ça."

Maintenant qu'ils étaient proches tous les qautre, je revisitais mon jugement, ils n'étaient pas quatre Valar mais trois, la jeune femme dans mon dos, Jen était Istaris.
Je fronçais les sourcils, ou était passé leur Animae?

"Pas très loin." souffla Emma.

Oui, autrement dis, ils les avaient mis à l'abris, c'était une stratégie comme une autre. Si nous tuions leur Animae, nous les privions de leur contrôle sur leur élément.
D'ailleurs, nous ne savions rien de leur pouvoir.
A part que l'un deux était télékinésiste, je soupçonnais Jen, puisque la poussé sur mon sabre ne m'avait pas fait laché prise, et qu'Emma était télépathe.

"Oui, c'est ça, ça suffit." souffla Stephen.

Un doux chuintement retentis tout prés de mes oreilles et je sentis mes cheveux soulevait par le souffle provoqué par l'arme que venait de lancer Stephen et qui alla se planter directement dans le coeur d'Emma.

"Je n'aime pas la concurrence." railla Stephen, alors qu'un hurelement de rage s'élevait devant et derrière nous.

Je me laissais tomber au sol, applatissant ma main contre l'asphalte, je fis jailir un mur de terre et benis l'étroitesse de la rue.
Mon mur tremblant alors qu'il arrêtait une boule de Feu lancé par l'homme devant moi.

Guérisseur ou Invisible? Pour l'instant, ça n'avait pas d'importance.
Je me retournais pour me concentrer sur le duo dans notre dos.

Stephen venait de dévier un sphére de Terre, lancé par Jen, comme je m'en doutais, en utilisant sa foudre.
Sabre au clair, je passais devant lui et me précipitais sur l'homme dont j'ignorait encore le pouvoir.
Il utilisais pour se battre, deux Saï, aussi grand que ses avant bras et je souris.
Je feintait sur la droite, poussant avec mon pouvoir pour finalement coutourner ses lames qu'il arreta en créant un arbre.

Si il est ubiquiste ça craint!

J'entendis Stephen hurler quelques chose à Itaku, alors que je le sentais se battre contre Jen, mais me concentrais sur mon adversaire alors que trois lui apparurent.

Bien sure...Sinon, c'est pas drôle.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mar 30 Nov - 13:36

Les mains serrées sur mon sabre, je tentais d'endiguer la panique qui montait doucement en moi, coulant dans mes veines comme un poison mortelle, en me concentrant sur les images qui filaient devant mes yeux.
Face à des Valar, je ne ferais jamais le poids, j'en était certaine, mais il était hors de question que je les laisse me tuer sans opposer de résistance.
Je refusais catégoriquement que l'enseignement d'Hanae, Hishigi et Kaoru se révèle inutile.

La remarque de Stephen me fit sourire et je desserrais l'étreinte de mes mains sur mon sabre, sachant que serrer si fort me priverais de souplesse et fluidité.
Le petit dialogue entre Edward et la standardiste, que j'avais reconnue peu prés au même moment que moi, me semblait ^plein de sous entendus que je ne comprenais pas.
Tout ce que je savais, c'est qu'ils s'était débrouillé, je ne sais pas comment, pour manipuler Sébastian et lui faire croire que la vidéo était une menace pour l'Ecole, alors qu’apparemment ce n'était pas le cas.
Ce que je ne comprenais pas, c'était le pourquoi.

*Pour nous attirer. C'était un piège très simple, nous faire venir à eux pour pouvoir nous soutirer tout ce que l'on sait de la sécurité du Val, certainement pour pouvoir y pénétrer plus facilement.*

Je sursautais à peine quand la voix de Stephen s'éleva dans ma tête. Finalement, mon statut d'Ancale serait utile. Si je ne pouvais empêcher la Valar Télépathe, Emma de s'introduire dans ma tête, elle ne pourrait pourtant pas me soutirer la moindre information importante.
Ce que je ne savais pas, je ne pouvais pas le révéler, mais ça n'avait pas l'air de la déranger.

Mes avis qu'elle aurait du directement se jeter dans la tête d'Edward, avant que Stephen et lui puisse l'en empêcher, parce que là, un couteau planté dans le coeur, un filet de sang coulant au coin de ses lèvres, elle ne pourrait plus soutirer grand chose à personne.
Je n'avais pas bougé quand le couteau c'était enfoncé dans sa poitrine comme dans du beurre, j'avais entendu le couteau siffler, tranchant l'air avant de prendre la vie de cette femme.

J'avais déjà vu des gens mourir, mais ça me faisait le même effet à chaque fois. Même si elle avait certainement mérité de mourir, puisqu'elle prévoyait de nous faire subir le même sort.

Puis la bataille commença, Edward éleva un mur de Terre qui faisait la largeur de la ruelle, nous séparant de l'homme à côté du cadavre d'Emma.
Puis avec un vitesse quasi surhumaine se retourna pour se jeter sur l'homme derrière nous, Kei, si je me souvenait bien, alors que Stephen arrêtait les sphère de terre que lançait Jen.
La jeune femme agacé,par les éclair de Stephen venait d'engager un combat au corps à corps et je vis avec horreur que les coups que lui portait Stephen ne semblait pas entamer sa chair, comme si elle était protégé par une armure.

Le cri de Stephen me fit revenir à la réalité et je cherchais Kumbaya des yeux alors que Stephen s'évertuait à blesser Jen.
Je remarquais qu'Edward avait à faire à un ubiquiste qui avait dégainer trois de ses doubles et en envoyait un à la rescousse de Jen qui commençait à reculer.
Je compris enfin pourquoi, de prime abord, les lame de Stephen ne l'avait pas atteinte, elle arrêtait chacun de ses coup en créant de la pierre à l'endroit ou Stephen frappait.
Mais elle semblait presque à bout de force. Je compris qu'elle n'était pas Valar.

Rapidement, je contournais la voiture, attrapant Kumbaya juste avant qu'elle ne se jette dans la bataille et vol au secours de son maître.
Rouvrant la portière de la voiture, j'y jetais presque le petit ocelot et refermais la portière alors qu'elle se jetais dessus en rugissant.
Je me sentis soudain très inutile. Edward se battait contre trois personne, les même et Stephen contre deux.
Je brûlait d'aller les aider, mais j'avais terriblement peur de les gêner.

Je n'avais pas le niveau, même si je connaissais les armes qu'utilisais l'ubiquiste.
Cette hésitation faillis me coûter la vie.

Tout se passa très vite.
Alors que l'ubiquiste lançais un de ses double sur moi, Edward hurla de douleur, tombant au sol, et le mur de terre dans mon dos s'écroula dans un bruit de fin du monde.
Stephen hurla mon prénom et je levais mon sabre pour parer le coup que me portait le double de l'ubiquiste.
Alors que l'acier inébranlable de ma lame entrait en contact avec celui de l'arme de mon adversaire, produisant un choc sourd, un autre bruit retentit.

La lueur amusé dans les yeux de mon adversaire me mis hors de moi et cet abrutis fis l'erreur de me sous estimer, laissant son attention être détourner par le bruit qui avait retentit dans notre dos.
Prenant appuis sur mes deux jambes, je resserais ma prise sur mon sabre et poussais en avant, déséquilibrant mon adversaire qui reporta son attention sur moi trop tard.
Mon sabre venait de perforer son abdomen. Il n'avait pas voulu utilise son contrôle sur le bois, il n'avait pas voulu m'achever rapidement, il m'avait sous estimait et j'en avait profité.
Je sentis une violente nausée me tordre l'estomac, tout autour de moi était flou alors que le corps à présent sans vie de mon adversaire basculait lentement en arrière, s'arrachant à mon sabre.

Son corps toucha le sol en même temps que celui de Stephen et Jen.



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Mar 30 Nov - 14:25

Me battre contre trois personnes alors que je venais d'utiliser mes pouvoirs était quasi impossible.

Mes réflexes étaient amoidris, ma rapidité réduite à celle d'un escargot, quand la souplesse et la fluidité, caréctirisant un bon épéiste, étaient aux abonnés absents.
La sele chose qui me sauvait été le peu d'habilité des mon adversaire et l'habitude que j'avais à me battre contre se genre d'arme.

J'avais du me résoudre à sortir le seul et unique poignard que j'avais caché sous le manche de ma chemise et tenait mon sabre à une main, mon poignard dans l'autre.
Je savais que j'aurais du prendre un kodachi.

Feinter était devenu impossible. Si je partait sur la droite pour frapper sur le gauche, un double me ceuillait.
Si je partais sur la gauche, faisait mine de changer de direction pour finalement frapper sur la gauche, un autre double me ceuillait.
Au finale, l'originale ne se battais même pas et je dus me résoudre à utiliser mes pouvoirs.

Alors que je repoussais un double à l'aide de la Télékinésie, j'opérais un demi tour sur moi même et parer le Saï qui visait ma tête en levant mon poignard au dessus de ma tête, tournant violement le poignet, j'emprisonnais l'arme que mon adversaire lacha, je fouttait l'air avec mon sabre, effelurant simplement son ventre de la pointe de ma lame, je le repoussais lui aussi grâce à la télékinésie et créais un petit mur de terre pour me protéger du double qui arrivait sur dans mon dos.

Du coin de l'oeil, j'aperçus Stephen engagé dans un corps corps avec la télékinésite. Elle était Terre et utilisait son Elément pour se protéger.
Mais elle était aussi Istaris et connaissant Stephen, il devait la harceler avec sa télépathie, la décourageant, la raisbaissant, lui faisant voir des choses qui n'existaient pas.
Lentement mais surment, il reprenais le dessus alors qu'Itaku mettait Kumbaya à l'abris dans la voiture.

Stephen portait le coup finale à Jen, et c'est à cet instant que mon adversaire me débarrasa d'un de ses doubles pour aller aider la jeune femme en difficulté, Stephen repris le combat.
Celui là serait moins facile.

Une nouvelle fois, je parait un coup et défis mon adversaire de son arme, mais avant que j'ai le temps de tenter de le frapper, un double planta un de ses Saï dans mon épaule droite.
Dans un dernier mouvement, je lançais mon poignard qui atteignit sa cible que par miracle et un double disparut alors que mon bras retombait le long de mon corps, inutilisable.

Puis tout devint flou. Alors que je me retournais pour faire face à mes deux derniers
adversaires, tellement semblable, une douleur lancinante me tira un hurlement de douleur.
Alors là, c'était vraiment pas le moment.
Je ne pus rien faire d'autre que lacher mon sabre et tomber à genoux.
J'entendis vaguement mon adversaire ricanner et sentis quelque chose passer à côté de moi.
Etant donné que l'Ubiquiste semblait me considérer comme finis (il avait pas tord), il envoyait un de ses doubles s'occuper d'Itaku.

Autour de moi, tout se passait au ralentis, chaque son m'atteignit avec un train de retard.
Je pris à peine conscience que le mur que j'avais créé quelques minutes plutôt, nous séparant dde notre troisième adversaire venait de s'écrouler.
Je n'entendis qu'à peine le coup de feu tiré dans mon dos.
Je ne vis pas Stephen portait le coup fatal Jen, je ne l'avait même pas vu se débarraser du double de l'ubiquiste.
Je ne vis pas Itaku se débarrasser de la dernière copie de l'Ubiquiste.
Je ne vis pas le corps de Stephen tomber, mortelement blessé, atteint en pleine poitrine par le coup de Feu tiré dans mon dos.
Il n'avait pas eu le temps de se retourner, pas eu le temps de se protéger alors qu'il venait de frapper mortellement Jen.
Son corps tomba au sol en même temps que celui de la jeune femme.

Je ne sentis à peine qu'on m'attrapais par les cheveux, me tirant en arrière, je ne sentis presque pas le froid de la lame qu'on posé contre ma gorge.
Je n'avais qu'une deux idées en tête, la douleur iradiant dans ma tête, plus violente que jamais, tellement violente que je ne parvenait même plus à hurler de douleur.
Et Itaku.
Maintenant, elle pouvait fuir, elle avait une possibilité, mais je ne pouvais pas le lui dire, je ne pouvais que flotter, à peine attaché à mon propre corps.

"Toi ou un autre, on trouvera bien le moyen de venir récupérer ce qui nous appartiens et tu va mourir en sachant que tu ne pourra jamais protéger cette fouttu Vallée et tout ce qu'elle abrite qui vous est si cher."


Ses paroles ne m'atteingnirent quà peine, mais quand j'en compris le sens, je me sentis brutalement reintégré mon corps, poussant un grognement, je tentais, difficilement de mettre la douleur et le sang qui coulait en flot continue de mes oreilles de côté.
Me concentrant sur un seule image.
Sur la seule chose que j'aurais voulu protéger à tout prix. Des autres et d'Elle même.

Lentement, je saisis mon sabre, remarquant seulement mainteant qu'il était brisé.
L'image de Sakuya passa devant mes yeux, me faisant frisonner autant que la douleur. Doucement, je levais le bras tenant ma moitié de sabre alors que mon adversaire rigolait, crachant des insultes qui ne m'atteingnirent même pas.

Dans l'effort surhumain que je produissait, je ne me concentrais que sur une seule chose.
Son parfum.
Sa peau.
Le gout de ses lèvres.
Son sourire.
Ses yeux d'argent, plus pur que n'importe quel métal.
Vaguement, je me demandais quel était son vrai visage, avant de me concentré sur celui que je lui connaissait.
Une seule image occupé mon esprit, repoussant pour un temps la douleur.

Farfaya.

D'un mouvement sec, j'attrapais le poignet qui tiré mes cheveux et dans le même mouvement, coupais ses derniers et, en croire le hurlement qui retentis au dessus de moi, un doigts ou deux.
Je retombait loudement au sol, pensant furtivement qu'Elle aurait détester ce que je venais de faire.

Prenant appuis sur le sol à deux mains, je tentais de repousser encore et encore la douleur.


Dernière édition par Edward le Mar 30 Nov - 17:25, édité 2 fois


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mar 30 Nov - 14:42

Tout allait trop vite.
Mon adversaire mort.
Edward en proie à une crise apparemment violente.
Le coup de feu.
Stephen qui c'était retourné trop lentement alors qu'il venait d'égorger Jen.
La balle qui l'avait atteint en pleine poitrine alors que mon sabre perforer l’abdomen de mon adversaire.

J'avais l'impression d'avoir été précipité en enfer.
Je ne compris pas toute de suite ce que le sang s'écoulant lentement sous Stephen signifiait. Tout ce que je comprenais, c'est que j'allais mourir.
Son assassin allait me tuer, et si ce n'était pas lui, se serait l'Ubiquiste, parce qu'Edward ne pouvait plus rien pour moi.
Lui aussi aller mourir.
Je n'allais pas pouvoir tenir ma promesse. Je ne reverrait pas mon frère, je ne reverrait pas Hishigi, je décevrais Hanae.


"NOOOONNNNNNN"

Je me rendis à peine compte que le hurlement venait de moi.
L'assassin se tournait vers moi, un sourire mauvais au lèvres, son arme baissé.

"Eh ben si. Et je vais même prendre le temps de m'amuser avec toi."

Il jeta un oeil derrière moi et alors qu'il reportait son attention sur moi, un hurlement retentis dans mon dos.
J'étais certaine que ce n'était pas Edward.
A l'intérieur, je bouillais. Par deux fois, mes adversaire m'avait sous estimer, simplement parce que j'était un Ancale et eux des Valar, maitrisant leur pouvoir à la perfection.
Simplement parce que j'était une femme, petite, et qu'ils étaient des hommes, très grand et prétentieux au possible
. Et par deux fois, cet erreur leur coûta la vie.
Alors que mon adversaire rengainais son pistolet et s'avançais vers moi, un sourire arrogant aux lèvres, visiblement rassuré sur le sort de son compagnon, malgrè le fait que j'ai tué quelques minutes plutôt l'un des double , il ne semblait pas plus se méfier que ça de moi.

Se pensait-il à se point supérieur? A en croire son sourire, y avait des chances.
Je dégainais le mien, dissimuleé par ma longue robe rouge, dont la couleur sombre absorbait le sang de l'homme que j'avais tué quelques minutes plus tôt.
Sans hésitation, saisissant mon pistolet deux mains alors que l'homme en face de moi dégainais le sien, j'appuyais sur la gâchette et l'homme s'écroula.

Je me retournais, avec l'espoir que peut être, Edward ne serait pas mort. Que peut être, nous pouvions encore gagné.
Et ce que je vis me glaça le sang.


avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Edward le Mar 30 Nov - 17:44

A genoux, les deux mains plaquées sur le sol, le souffle court, je me battait contre se noir insidieux.

Je savais qu'aucune Lumière ne viendrait me tirer de là et j'avais beau savoir que se moment finirait pas arriver, je n'avais pas envie de ceder.
Je n'avais pas envie de lacher prise. Je refusais simplement l'idée de ne plus taquiner Hanae, de ne plus rire avec Splitter, de ne plus rassurer ma soeur.
Sakuya, alors que je venais tout juste de la retrouver, il faudrait que je l'abandonne encore. Je ne voulais pas.
Tous un tas de souvenir défila devant mes yeux, mais le plus présent était celui d'une lame traversant le corps de mon père et ma fuite.
Et puis, je l'avais retrouvé et depuis, je faisait tout pour me faire pardonne la fuite. Je n'étais résolue quelques jours plutôt à faire ce qu'Elle aurait fait, laisser de côté ses envies pour le bien de l'Ecole. Je m'étais résolue à l'abandonner, parce que j'étais orgeuilleux et que je ne voulais pas qu'elle me voit mourir.

Et maintenant que j'y était, je ne rêvais plus que d'une chose. Qu'Elle serre dans ses bras, me console, me rassure.
Comme Elle l'avait toujours fait quand nous étions enfant. Elle qui avait toujours été si forte, Elle qui tronait à côté des Dieux, j'aurais aimé qu'Elle soit là, comme lorsque je faisait des cauchemards.

A moins que je ne préfére encore les bras de Farfaya.
A moins que je ne rêve que de gouter encore ses lèvres, comme si le souvenir qu'elles avaient laissé sur les miennes avaiet pu s'effacer.
Comme si j'avais pu oublier la douceur de sa peau, son parfum enivrant.
Il était gravé en moi, pour toujours où que j'aille. Mais je voulais y gouter encore.
Je voulais rentrer et me moquer d'elle, lui dire qu'elle avait eu tord, que j'étais finalement là, qu'elle s'inquiétait trop.

Du coin de l'oeil, j'aperçus ma moitié de sabre prés de moi. Je n'avais qu'à m'en saisir, me lever et me battre.
Mais la douleur était si vive que je ne pus faire qu'une seule chose, m'écrouler.

De loin me parvinrent le bruit d'un coup de feu et un ricannement.
J'avais l'impression de flotter dans du coton et autour de moi, les ténébres se refermaient lentement.
J'avais froid, terriblement froid.
Peur aussi, ça c'était sure. Mais je n'avais plus le choix, je ne pouvais plus résister, même en y mettant toute ma volonté.

Une à une les images des gens qui comptait le plus pour moi défilèrent devant mes yeux.
Hanae et sa colère quand je lui avait pris Itaku.
Itaku elle même que j'avais finis par apprécier, pour sa force qu'elle cachait si bien.
Splitter et ses blagues juste avant qu'il ne parte.
Reia et les larmes qui avaient refusé de franchir la barrière de ses yeux alors que je l'abandonnait encore.
Farfaya et celles qu'elles n'avait pu retenir, preuve que j'avais gagné.
J'aurais bien rendu mon tromphé, si ça avait pu éviter de la faire souffrir.

Alors que devant mes yeux, il ne restait plus qu'un vague point lumineux que je ne cherchait plus à atteindre.
Alors que je mourrais littéralement de froid, prisonnier du Noir, je sentis au dessus de moi une douce chaleur me lecher le visage et je m'y accrochais comme à une bouée de secours.
Pourtant, les ténbres revinrent à l'attaque et finirent par avoir raison de moi.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Itaku le Mar 30 Nov - 18:37

L'Ubiquiste était penché au dessus d'Edward, allongé sur le dos, les yeux mi clos.
Autour d'eux s'étalait de longues mèches noires et remarquais qu'Edward avait les cheveux court. J'ignorais ce qu'il c'était passé, ce qui était certain, c'est que l'Ubiquiste, tenant Edward par le col, allait l'achever.

Malgré la situation, je sentis l'espoir naître en moi. Si il voulait l'achever, ça voulait dire qu'il n'était pas mort.
L'Ubiquiste me tournait le dos.
Je levais mon arme et sans prendre le temps de viser, je tirais. La balle l'atteignit à l'épaule. Il lâcha Edward qui retomba lourdement au sol et porta une main à son épaule blessé en poussant un grognement.
Je ne cherchais pas à comprendre, ni à savoir ce qui allait se passer.
Stephen était mort.
Edward ne devait pas être loin de l'être aussi.

J'étais seule. Désespérément et définitivement seule. Seule avec cet homme.
Seule face à ce Valar.
Mais il était loin et tout Valar qu'il fut, il n'était pas immortel. Refusant de m'avouer vaincu, je tirais une nouvelle balle.
Mais il l'arrêta créant un bouclier de lianes.

Je tirais encore et le résultat fut le même.
Le valar fit un pas en avant, un rictus mauvais accroché au visage et je fis un pas en arrière.

"Ne laisse jamais ni la peur ni la panique t'envahir, ce sont elles tes pires ennemis."

Les mots d'Hishigi et d'Hanae avait été exactement les même.
Refusant de plier, je tirais encore et encore et les deux balles furent absorbé par le bouclier de mon adversaire, qui avançait toujours sur moi alors que je reculais.
Je tirais encore sans le moindre effet et encore et encore. Mais en appuyant sur la gâchette pour la septième fois aucun coup de retentit.
Je regardais avec horreur l'arme dans mes main, le chargeur était vide et les autre était dans la voiture.
Et le valar se tenait entre elle et moi.

Je continuais de reculer, rangeant l'arme, je manquais de trébucher sur le corps d'Emma.
Et là, j'ai le droit de paniquer?
Je me saisis de mon sabre, rangé dans son fourreau. Je savais qu'il ne me servirait à rien. Je savais que le valar face à moi s'amusait.
Me voir prendre mes moyens semblait le faire beaucoup rire.

Un miracle, il me faudrait un miracle.

*Pouvoir tu veux? Pouvoir je te donne." chantonna un voix dans ma tête.

J'ouvris de grand yeux surpris et cessais de reculer.
En moi, je sentais un puissant souffle chaud monter. Mais plutôt que de me faire peur, il me rassura.
Je me saisis de mon sabre à deux mains et me mis en garde, décidé à ne plus reculer. Le Valar s'arrêta et me dévisagea amusait.

Alors qu'il ouvrit la bouche pour se moquer, le miracle se produisit.
Des flammes brûlantes jaillirent de mes mains, remontèrent le long de mon sabre et s'étendirent jusqu'au Valar.
Il était tellement surpris (presque autant que moi) qu'il ne pensa à se protéger que trop tard et la flamme l'atteignis en plein visage, le brûlant vif.
Deux de ses double apparurent alors que les flammes que je venais de créer s'éteignait.
Sans plus chercher à réfléchir, je me penchais en avant, arracher le couteau de Stephen de la poitrine de sa victime et alors que les doubles étaient sur moi, je me redressais, lançant le poignard dans le même mouvement.

Il alla se ficher entre les deux yeux de l'Ubiquiste, qui se tenait le visage à deux main en hurlant de douleur, clouant ses mains sur son visage.
Un hurlement s'étrangla dans sa gorge et il bascula en arrière alors que je levais désespérément mon sabre pour parer les coups que ne manquerait pas de me porter les doubles.
Je ne me défendrait pas plus, j'étais à bout de force.
Mais avant que l'Originale ne touche le sol, les doubles avaient disparut. Mes genoux heurtèrent violemment et je lâchais mon sabre qui teinta en touchant le sol.
Les larmes dévalèrent les joues.
J'étais en enfer.

Partout autour de moi, le sang coulait, entraînant la vie de leur propriétaire, faisant régner un odeur de mort dans cette ruelle à l'odeur déjà irrespirable.
Je me demandais comme il était possible que je ne soit pas morte.
Au même moment, je sentis un contact, aussi froid que chaud, un peu gluant sur ma cuisse.
Je relevais les yeux et faillis avoir un mouvement de recul.
Une petite salamandre, presque totalement noir, recouverte de tout petit points, jaune orangés venait d'escalader ma jambe et me regardait presque en souriant.

Ses yeux me firent un choc, ils étaient le reflet exacte des mien, le gauche plus foncé que le droit.
La petite bête posa sa tête sur ma jambe et me lança un regard encourageant.

Mon Animae!!!
Je venais de rencontrer mon Animae. Une forte sensation de réconfort m'envahis et elle releva la tête, continuant à me sourire.
(Je savais pas que ça pouvait sourire une salamandre.)
Bizarrement, je savais tout d'elle. Je savais que c'était une femelle, je savais qu'elle s'appelait Reikonhi ce qui me fit sourire.
Mais je n'arrivais plus entendre sa voix dans ma tête.
Certainement me fallait-il attendre d'être passé en Salle du Conseil.
Parce que j'allais y passer! J'étais vivante, alors je rentrerais.
Je me saisis de mon sabre et de Reikonhi que je posais délicatement sur mon épaule avant de rengainais mon sabre et puis me précipitais vers Stephen.
Étouffant un cri quand je compris qu'il n'y avait plus rien à faire. Je refusais de me demander si il aurait survécu si je n'étais pas venu et fermer ses yeux, présent vide, laissant les larmes dévaler les joues, je prononçait un rapide prière en japonais, sortant Kimi, sans vie lui aussi, de la poche de son maître pour le poser sur son torse.
Puis je me relevais, contourner lentement le corps de Stephen et Kimi pour ensuite me précipiter vers Edward. Je me laissais tomber prés de lui, secouant Reikonhi qui s'accrocha à mon épaule, me tirant un grimace, elle à beau avoir de petites griffes, elles sont très efficace!!!

Le torse d'Edward se soulevait au rythme de sa respiration saccadé et il refusait de répondre à mes appel suppliant.
Son pouls était faible et sa respiration un simple souffle rauque.
Le sang maculait son visage mais ne coulait plus, du moins de ses oreilles et je m'évertuait à retenir celui qui s'échappait de sa blessure à l'épaule, déchirant la robe qu'il m'avait offerte pour faire un garrot.

Puis je restais là, indécise, serrant sa main dans la mienne. Cherchant mon portable pour me rendre compte avec horreur qu'il était en miette.
Caché un portable dans son décolté en plein milieu d'une bagarre n'est pas le meilleur moyen pour qu'il reste intacte.
Je poussais un long soupir plaintif et reportais mon attention sur Edward.

"Tiens bon. On va rentrer!"

Je mis dans cette simple phrase toute la conviction à disposition, c'est à dire pas beaucoup.
Il nous avait fallu dix heure pour venir, en combinant le train et la voiture.
Il m'en faudrait dix de plus pour regagner le Valhalla en voiture, étant donné qu'avec Edward, je ne pouvais pas prendre le train et que je me refusais à laisser Stephen dans cette ruelle fétide.
Je priais de toute mes forces pour qu'Edward survive.

"N'oublie pas, tu as promis Hana de te battre quand tu l'a sauvé."

Je baissais subitement les yeux sur sa main qui venait de se resserer autour de ma mienne, furtivement certes, mais il avait bougé.
Prenant mon courage à deux mains, je me relevais pour aller ouvrir toute les portes de la voiture.
Kumbaya était allongé, inerte sur la banquette arrière.
Délicatement, je la soulevait pour la poser sur le plancher de la voiture et allait chercher mon manteau dans mon sac pour la couvrir, sortant au passage le manteau d'Edward avant de verrouiller le coffre.
Puis, je rejoignis Stephen, ramassant au passage les quelques couteau qu'il avait perdu pour les remettre soigneusement en place.
Je portais Kimi jusqu'à la voiture, le posant côté de Kumbaya, puis, tant bien que mal, hissé Stephen, d'abord jusqu'à la voiture, puis sur la banquette arrière et remis Kimi dans sa poche, laissant dépassé sa tête pour que ne l’oubli pas une fois à la maison.
Je refermais les portières arrière et passais à l'avant pour régler le siège passager, rabaissant au maximum le dossier pour qu'il soit le plus allongé possible.

Puis, je traînais difficilement Edward jusqu'à la voiture, ménageant le plus possible sa tête, en ne cessant de murmurer.

"Tiens bon."

Je le hissais sur le siège passager, le couvrir de son manteau et l'attachais.
Doucement, je contournais la voiture et m'installais côté conducteur.

"Je déteste conduire." râlais-je.

Je tournais la clé et le moteur rugit. Je poussais un long soupir de lassitude et quittais la rue, puis la ville puis l'Etat, suivant scrupuleusement les indication du GPS, respectant les limitations de vitesse pour ne pas risque de me faire arrêter, bénissant les vitres teinté de la voiture.
Je ne me ménageais que deux poses, malgré ma fatigue et grignotais à peine.
Durant tout le trajet, dans un quasi desert, je ne cessais de parler à Edward, vérifiant constamment qu'il vivait.
Sa respiration était faible, mais il s'accrochais et je l'encourageais de mon mieux.

Puis enfin, les montagnes apparurent et je m'y engageais, ne faisait plus attention à la vitesse, je rejoignis l'entrée de la Vallée alors que le Soleil se couchait.
J'hésitais à entrer, le mur qu'avait traversé Edward à l'allé était toujours là, est ce qu'il s'ouvrirait pour moi?
Puis, me rappelant que les garçons n'avait rien fait de spéciale, à part foncé sur le mur et se moquer de moi, j'appuyais sur l'accélérateur et entrais enfin dans la Vallée, avec un pincement au coeur au souvenir des railleries de Stephen.



avatar
Itaku




Messages : 676
Age : 26

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Pouvoirs: Invisibilté, non, je n'en profite pas!
Animae: Je scrute chaque buissons dans l'espoir de le rencontrer

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Haut vol pour une fin de partie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum