Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Ven 24 Sep - 20:05

Expirant profondément, je crispais ma main dans la fourrure de Denaro, dédaignant les petits "plic", "ploc", "plic", "ploc", que produisaient les gouttes de mon sang s'écrasant sur le sol de marbre blanc. Je n'arrive pas à y croire. Il a réussit à retourner tout le Conseil à sa vision des choses. Il a profité à fond du fait que je sois seule pour influencer le Conseil et me mettre au pied du mur. J'arrive pas à y croire. Je n'arrive pas à croire qu'il ait pu me faire ça. Et pourtant...

" - Tu me fais mal Faya..."
" - Excuse-moi", marmonnais-je en relâchant la fourrure de mon Animae.

Soupirant une dernière fois, je me détournais rageusement dans un froissement de soie, les poings toujours serrés mais les griffes de ma main gauche laissant place à des ongles normaux, laissant simplement quatre profondes marques dans ma paume. Denaro ouvrant la marche, les Valars entassés dans le couloirs me cédèrent vivement le passage. Quoi, j'ai l'air si dangeureuse que ça ?...Tant mieux, songeais-je en prenant la direction de la cour des Istarions. J'ai besoin d'air, et vite...


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Dim 26 Sep - 12:23

Plantant Hishigi et se inquiétudes et Itaku et ses rougissements (ça ça va être drôle), j'avais presque couru dans le couloir pour rattraper Farfaya.
Je l'avais perdu plusieurs fois, dans le petite foule de Valar qui sortaient de la Salle du Conseil. Ils avaient tous des têtes d'enterrement?
C'est naturel? Ou c'est à cause des réunion?
Bof, on s'en fou. Kumbaya sur les talons, j'utilisais son flair pour retrouver Farfaya. tournant dans un couloir, j'aperçus sa longue chevelure violette, s'éloignant rageusement, Denaro à ces côté.
Kumbaya me fit remarquer les petites goutte de sang, tombé comme des miettes de pain laissé par un Petit Poucet.
Levant les yeux au ciel, j'accélérer l'allure pour la rattraper. Une fois à sa hauteur, je saisis son poignet pour la forcer à ralentir.

"Tu va faire cette tête longtemps?"

Quoi, comment ça je la cherche? C'est pas vrai. Si j'ai le droit de partir, je vois pas pourquoi je pourrait pas le faire.
Si j'avais une petite chance d'éviter la scéne du grand mourrant dans son lit, je sauterait sur l'occasion.
Quant à Hanae, j'avais raison et tout le monde m'avait donné raison.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Dim 26 Sep - 12:34

Inspire, expire, inspire, expire...Essaye d'arrêter de retourner ce qu'il vient de se passer dans ta tête de linote, tu te fais du mal pour rien ma vieille...Raaaah, mais qu'est-ce que je vais dire à Reia ?...Et je vois d'ici Azylis et ses sarcasmes...Je rêve...non, en fait, c'est un cauchemard...Je viens d'envoyer une Ancale au suicide...Cette fois c'est la bonne, si elle revient pas, j'me tire une balle...

" - Tu devrais ralentir, Edward te suit..."

Réprimant un frisson de rage, je me retins de lancer un coup d'oeil par-dessus mon épaule, et accélérais encore l'allure. Une fois dans la cour des Istarions, je pourrais m'envoler...et avoir la paix le temps d'essayer de me calmer. Enfin là, ça semble mal parti...Et merde, je l'entend, il me rattrape. Et si j'accelère encore, c'est pour courrir, et là la fuite serait trop flag. Rah, sainte patience au secourt...Refusant de croiser son regard, je récupérais vivement mon poignet, les poings serrés, et me détournais rageusement pour poursuivre ma route.

" - Fiche le camp avant que je ne te demande de le bouffer..."
" - Je crois que je vais faire ça, ça m'évitera d'avoir à te supporter, t'es invivable quand t'es comme ça..." rétorqua mon Animae, avant de faire demi-tour pour quitter l'étage des Istarions.

- Un bon moment oui, grommelais-je entre mes dents, ne me souciant même pas de savoir s'il m'avait entendue ou non.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Dim 26 Sep - 12:50

Il semblerait qu'elle soit en colère, je crois même qu'elle aurait tout donné pour que je ne la rattrape pas.
Mais en même temps, si je ne le fait pas, y a de très grande chance que je ne la revoit jamais. Je soupirais quand elle récupéra son poignet et grinçais des dents en voyant Denaro s'éloigner. C'est parce qu'il m'en veut, ou parce que Farfaya lui fait peur? Remarque, quelque soit la réponse, c'est mauvais pour moi.
Agacé, en particulier par le temps qui passait bien trop vite, je m'emparais une nouvelle fois du poignet de Farfaya et la poussais contre le premier mur venu, l'encadrant de mes bras.

"Elle ne risque rien, elle maitrise suffisament ses pouvoirs pour assumer son rôle. Se ne sont que de simple humain et le reste, je m'en charge.
Laissé partir Hanae, ça, ça aurait été du suicide, quelqu'un l'aurait forcément reconnu, et la vidéo nous aurait filé entre les doigt. Ce n'est qu'une simple mission de récupération, rien d'autre."


Je soupirais, soutenant son regard rendu noir pas la colère.

"Et je ne suis pas dingue, je l'aime bien la gamine et Hanae me tue..."

Elle aura pas à le faire.

"..Si je lui ramène pas son élève. J'ai promis qu'elle reviendrait entière, fais moi un peu confiance!"


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Dim 26 Sep - 13:09

Je le crois pas, il me cherche en plus. Si je le mets en petit morceau, il sera coincé à l'infirmerie pour un moment non ?...Comme ça, plus de mission, ou en tout cas pas avec lui, et avec un peu de chance pas avec Itaku...Me sentant à peine coupable en repensant au ton sur lequel j'avais parlé à Denaro, je laissais tomber : il ne m'en voudrait pas longtemps. Ou du moins je l'espère...Sentant de nouveau la main d'Edward se refermer sur mon poignet, je m'apprêtais à lui faire face pour lui expliquer ma façon de penser, mais je n'en eu pas le temps.

Je soutins son regard, l'écoutant jusqu'au bout, coincée entre ses bras, ne comprenant pas pourquoi il tenait tant à se justifier. Après tout, après l'épisode du verger, qu'est-ce que mon avis pouvait bien lui faire ?...Pourquoi se donnait-il la peine de m'adresser la parole, après qu'il m'ait fuie pendant près d'une semaine ?...Croisant les bras, je détournais le regard. Mais il le fait exprès ou quoi ?? S'il n'y avait qu'Itaku...Bon, au moins, il ne se doute pas que je m'inquiète pour lui...C'est une bonne ou une mauvaise nouvelle ?...Une bonne non ?...Alors, pourquoi est-ce que je sens des larmes dans mes yeux ?...fais chier...

- Je voudrais bien...Mais cette mission est trop hazardeuse, j'aurais préféré que personne ne courre le moindre risque...Si seulement on pouvait sortir de l'Ecole, tout serait tellement plus simple, murmurais-je, agacée par ma propre impuissance.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Lun 27 Sep - 14:36

Au moins elle avait l'air un peu calmée.
J'aurais pu être soulagé, si je n'avais pas vu les larmes dans ses yeux. Je retins un soupir, je suppose que quoi qu'il arrive, je pourrais pas échapper aux larmes.
J'avais été stupide de l'éviter tout se temps,j'aurais eu moins de mal à la forcer à m'oublier une fois que je serais parti. remarque, je pensais pas qu'une occasion se présenterais aussi vite.
Je fermais furtivement les yeux et soupirais.


"Et nous, on servirait plus à rien. Et de toute façon, tu ne peux pas sortir, ça sert à rien d'y penser."

Je plongeais mes yeux dans l'argent des siens, espérant ainsi pouvoir résister à l'appel de ses lèvres.

"Arrête de t'inquiéter, elle reviendra entière et avec la vidéo, c'est pas aussi compliqué que t'as l'air de le croire et elle est bien entrainée. En plus, on Stephen avec nous et on a l'habitude de travailler ensemble. Arrête de t'inquiéter pour pas grand chose."

Bon et maintenant, tu t'éloigne, tu laisse tomber. Tu va préparer ta mission et tu t'en va, peut importe se qui se passe après.
Doucement, presque à regret, non d'ailleurs, pas presque, je me redressais, fuyant son regard, son visage, alors que j'aurais du le graver dans ma mémoire...Comme si j'en avais besoin, je le connaissais déjà par coeur.


"Arrête de t'inquiéter, c'est une mission comme les autres et l'Ecole à besoin que tu sois à 100%"

Je tournais les talons, maintenant, on se concentre, ou on essaie!
Kumbaya se placa sur ma droite droite, m'encourageant tant bien que mal.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Ven 1 Oct - 0:05

Mordant ma lèvre inférieure, je refusais obstinement de croiser son regard, résistant avec peine au besoin pressant de triturer machinalement une mèche de mes cheveux. Je me forçais à inspirer profondément, chacune de ses paroles me lacérant un peu plus le coeur. Il croit vraiment que je ne m'en fait que pour Itaku et le bon déroulement de la mission. Il me prend vraiment pour un coeur de pierre. Ne l'écoutant qu'à moitié, je me noyais dans l'acier de son regard, surprise lorsqu'enfin il se redressa et me libéra de l'emprise de son regard et du rempart de ses bras. Ce sera donc tout. Tout cela n'aura été qu'un funeste jeu. Juste un de plus...

- Tout ça n'aura donc été qu'un jeu de plus pour toi ?...ne pus-je m'empêcher de murmurer, assez fort pour qu'il l'entende. Pourquoi tu viens me dire tout ça, après m'avoir fuie pendant presque une semaine ? Après tout, je peux comprendre que tu ais laissé tomber après l'épisode du verger...Peut-être parce que tu as découvert que ma gentillesse et ma bienveillance ne sont que feintes, tout comme mon visage n'est que la façade de ce que je veux bien montrer aux autres. Peut-être parce que je ne suis, est de très loin, certainement pas aussi facile à vivre que tu aurais pu le croire. Pourquoi pas, après tout, ce n'est pas pour rien que je t'ai résisté tout ce temps, moi, je sais très bien ce qu'il y a desous si on gratte un peu le verni de façade, je n'ai besoin de personne pour faire la liste de mes défauts, bien plus nombreux que mes qualités. Non content de t'incruster dans cette foutue mission, faut que tu y ajoute la charge d'un Ancale. Jusque là, j'arrive à suivre, c'est plutôt...compréhensible. Ce que je ne comprend pas, c'est ce que tu peux avoir à faire de mon avis. Pourquoi tu m'as suivie ?...Tu as eu tout ce que tu voulais, ou presque, et maintenant ?...C'est quoi, le coup de poker final ?...

Toujours adossée contre le mur, les bras croisés, j'attendis sa réponse, la tête tournée de l'autre côté, un rideau de cheveux retombant sur mon épaule.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Mar 5 Oct - 22:01

Les poings serrés, je m'efforçais de marcher à pas mesurer, alors que je crever d'envie de courir le plus loin possible.
Il ne me restais plus que quelques pas avant de disparaitre surement définitivement de sa vie.
Bien sure, ce genre de mission n'aurais pas du m'inquiéter, je n'étais même pas certain d'avoir à utiliser mes pouvoirs. Enfaite, j'aurais pu imaginer en revenir, si je n'avais pas eu à subir les sermons de l'infirmière en chef.

Je n'étais plus loin, alors pourquoi ne c'était-elle pas tu? Pourquoi avoir sortis se genre d'absurdité?
Certainement parce qu'elle savait que j'allais réagir, alors que je ne l'aurais pas du. Je m'arrêtais net et baissais légérement la tête, fermant les yeux, m'exhortant à un calme qui me quittais petit à petit.

*Ed, c'est pas la peine.*
*Va dans la chambre, je te rejoint.*

Kumbaya, grogna, baissa la tête, mais se résigna et continua son chemin.
Quant à moi, je fis volte face et retournais près d'elle à grand pas, l'encadrant une nouvelle fois de mes bras.

"Tu n'est qu'une idiote." affirmais-je sans colère, mais plutôt avec un insodable tristesse.

"Je n'ai jamais rien eu a faire de ton vrai visage, d'ailleurs, j'ai jamais été assez crétin que le visage que tu montrais à tout le monde était le tien. Mais je m'en fichais totalement. Je ne me suis rendus compte de rien du tout, tout simplement parce que tu te trompe sur toi même! Si je t'es fuis c'était à cause de moi et simplement de moi, ne me force pas a te dire pourquoi encore. "

Je secouais la tête, de plus en plus agacé parce qu'elle pensait d'elle même.

"Tu n'as rien d'infect, ni d'invivable, tu est à peu près ce que tu montre, la seule chose que tu cache, c'est ta tristesse, juste parce que tu refuse de te pardonner à toi même. J'ai un scoop pour toi, tu ne m'as pas fait souffrir par ton caractère ou t'as façon de te comprter, mais par ton obstination à te detester. Ce n'est pas de ton visage que je suis tombé amoureux, mais de ce que tu dégageais. L'aura de gentillesse, de douceur et de tristesse qui tu dégageais."

Je ne pus retenir un sourire, un peu plus doux que je ne l'aurais voulu en repensant à la toute première fois ou je l'avais vu.
Je serrais les poings appuyés contre le mur de chaque côté de la tête de Farfaya.

" Tu vois, je ne joue pas, je n'ai jamais joué avec toi, encore moins bluffé. Je voulais juste essayé de t'épargner...Ca, j'espèrais qu'après l'épisode du verger tu me detesterais assez pour m'oublier et passer à autre chose, parce que l'Ecole à besoin de toi. Je ne cherche pas ton consentement, je veux que tu ne t'inquiéte pas, que tu puisse penser à autre chose et je voulais être certain que tu puisse avoir l'esprit tranquille et pour ça, j'espèrais que savoir que je ferais se qu'il faut pour qu'elle revienne en vie suffirait à te tranquilliser."

Je baissais les yeux et soupirais, m'embrouillant moi même.

"Alors s'il te plait, contente toi de dire que savoir qu'elle rentrera te suffit et que tu te fiche du reste, que tu pensera plus à moi.
Si ça se trouve, je reviendrais aussi et se sera la même chose. On s'évitera jusqu'à..."


Je cessais de parler, ça n'avait plus aucun sens de toute façon. Je m'écartais doucement d'elle et lui lançais un dernier regard, espérant qu'il ne trahirait pas je que je pensais vraiment et tournais les talons, lentement, vidé de mes forces avant même d'être partis.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Mar 5 Oct - 22:24

Je restais immobile, me mordant la lèvre en me traitant intérieurement d'idiote alors qu'il se figeait à quelques pas de l'angle du couloir. Ca y est, j'ai vraiment dépasser les bornes ?...Bof, au point où j'en suis, je préfère encore qu'il me hurle dessus, tout plutôt qu'il m'ignore. Je luttais de toutes mes forces pour rester immobile et impassible, me retenant à grand peine pour ne pas me mordiller un ongle ou triturer une mèche de cheveux, le coeur battant, attendant sa réaction. Je l'entendis alors faire demi-tour, et mon regard se voila. Il est en colère, j'en suis sûre...en même temps, c'est une simple question de bon sens. Avoir moi, la patience est vite mise à l'épreuve...

Je sursautais légèrement lorsqu'il m'encarda à nouveau de ses bras, et tournais vers lui un regard surpris...Une idiote ?...Oui, sûrement, et bien d'autre chose encore. Mais je n'étais plus en état de les énoncer, pas après avoir plongé malgré moi dans l'insondable puit de tristesse de son regard en amande. Je me serrais contre le mur par réflexe, mais je me sentais littéralement fondre sous le poid de son regard, ce regard chargé d'une douleur que j'aurais voulu avoir le pouvoir d'effacer...

Je l'écoutais, statufiée par ses paroles, le scrutant avec de grands yeux ou la surprise se disputait à la tristesse. J'aurais voulu pouvoir me justifier, j'aurais voulu tout lui dire, là, maintenant, tout de suite, vider mon sac sans plus de cérémonie, me débarasser du poid de mon passer, le partager avec lui, et surtout, surtout, lui faire comprendre qu'en ce qui me concernait, il se fourvoyait de A à Z...Mais ma parole était au abonnés abscent, tout comme le reste, c'est à dire environ toutes mes fonctions motrices...La seule chose que j'étais actuellement en état de faire, c'était de rester aussi immobile qu'une statue, noyée dans son regard acier, écoutant les battements de mon coeur, si violents qu'ils couvraient presque le son de sa voix.

Son sourire, ce si doux sourire m'acheva littéralement, et je sentis à nouveau mes larmes, ces maudites larmes qui me trahissaient toujours emplir mes yeux, mais je fis tout ce qui était en mon pouvoir pour les empêcher de franchir la barrière de mes yeux. Et puis soudain, après m'avoir autant parlé alors qu'il m'avait fuie si longtemps, il se tut et se détourna lentement, comme à regret, me lançant un dernier regard qui me lacéra le coeur avant de commencer à s'éloigner dans le couloir.

Complètement sonnée, je restais immobile encore quelque secondes...Et puis soudain, j'émergeais, j'assimilais la portée de tout ce qu'il venait de dire...et au passage la profondeur de ma propre connerie. Alors, plus par instinc que par réel réflexion, je me précipitais à sa suite et m'écrasais contre son dos, enroulant mes bras autour de sa taille pour le serrer contre moi avec force, laissant malgré moi mes larmes rouler sur mes joues, la gorge nouée par l'émotion qu'avait fait naître en moi son discours. Il était tellement...tellement...trop gentil...trop aveugle en ce qui me concernait...

- Ne...part pas...s'il te plait, réussis-je à articuler, étouffant un sanglot en le serrant plus fort encore si c'était possible.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Mar 5 Oct - 22:43

C'était fatal, il fallait bien que ce semblant de jeu cesse un jour. Il fallait bien que j'assume de ne pas avoir laché le morceau.
Si pendant ses quelques mois, je l'avait éviter, si j'avais acceder à sa volonté, on en serait certainement pas là. Tout ce que je pouvais faire, c'était espèrer qu'elle accederais à la mienne.
Quand je sentis ses bras se refermais autour de ma taille, je soupirais et me retournais, saisissant ses épaules pour l'obliger à reculer.
Ce simple geste me déchira le coeur, me forçant à retenir un grimace, j'avais l'impression d'être déjà mort.

"Non Farfaya, maintenant, c'est trop tard."

Je souris faiblement à peine persuadé parce que je disais, étant donné que Reia aurait pris ma place si je lui en laissais l'occasion.
Je secouais la tête pour ne pas penser à elle.

"Il n'y a plus personne pour me remplacer et j'ai déjà tout préparé."

Incapable de me retenir, je passais une main dans ses cheveux, carressant doucement sa joue au passage.

"Je préfére encore partir comme ça. Laisse moi faire et oublie le reste, s'il te plait. Je te le demande comme un service, s'il te plait"


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Mar 5 Oct - 23:00

Je m'accrochais à lui comme si ma vie en dépendait...Non, en fait, ma vie dépendait bel et bien de lui. C'était hallucinant le nombre d'années qu'il m'avait fallu pour m'en rendre compte...trop tard. Je m'en serais volontié giflée pour l'éternité. Mon égoïsme avait encore frappé, mais quelque part, ne l'avais-je pas mérité ?...Ca m'apprendra tient, à me rendre compte de ce qui m'est cher que quand il est sur le point de m'être enlevé. Mais...quelque chose clochait, je le sentais au plus profond de mon âme alors que je le serrais contre moi. Ce n'était pas fini...

Alors lorsqu'il se retourna et attrapa mes épaules...pour me repousser, j'en aurais hurlé de douleur. Pourquoi ?...Pourquoi devait-il partir ?...Pourquoi lui ?...Qu'avait-il fait pour mériter pareil châtiment ?...Rien, rien, rien rien. Si seulement j'avais pu mourir à sa place...Moi, j'en avait bien assez fait pour mériter la mort. Alors pourquoi celle-ci me fuyait, se contentant d'emporter les uns après les autres tous ceux qui m'étaient cher ?...Etait-ce ça finalement, mon châtiment ?...Etre condamnée à voir des innocents mourir, alors que je survivais ?...

Tête basse, j'avais ramené mes bras serrés autour de moi, comme si par cette étreinte je pouvais m'empêcher de me briser en mille morceaux. Mais chacun de ses mots parcellaient un pleu plus mon âme, et il aurait été vain de croire que j'aurais pu y échapper. Je fermais les yeux en sentant pourtant sa main sur ma joue, fuyant son regard de toute mes forces mais appréciant ce simple geste comme le plus beau des cadeaux.

- Tu ne peux pas me demander ça, répondis-je d'une voix désespérée. Tu ne peux pas...me demander de t'oublier, de faire comme si tu n'avais jamais existé !! repris-je plus fort, relevant la tête pour enfin croiser son regard. Tu n'as pas le droit d'oser me dire que tu n'envisage qu'à peine l'éventualitée de rentrer !! criais-je enfin, m'animant soudain d'une colère désespérée, faisant un pas vers lui, décroisant les bras. Tu n'as pas le droit d'abandonner, bats-toi, je suis sûre qu'on peut te sauver, mais si tu n'accepte aucune aide, personne ne pourra rien pour toi Edward !! Tu ne peux pas...me dire des choses pareilles...je t'en prie...dit-moi...que tu vas faire attention à toi...s'il te plait...suppliais-je.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Mar 5 Oct - 23:55

La voir abattu, les bras serrés autour d'elle me déchirait, me rendait fou.
Quel imbécile, il avait fallu être le pire des crétin pour continuer sur ma lancé et m'acharnais sur elle. Non enfaite, ce n'étais pas de l'idiotie, mais de l'égoisme, il avait fallu que je l'entraine avec moi, juste parce que j'avais eu peur.
Son ton me fit grincer des dents et je la pris dans mes bras, posant mon menton sur le haut de sa tête.

"Je voudrais bien Ada, je donnerais tous ce que j'ai pour être capable de rester et te faire sourire pour de vrai.
Je n'ai pas d'aide à accepter de qui que se soit. Peut être au début, mais je l'ai compris trop tard."


Je resserrais un peu mon étreinte, inspirant profondément, laissant son parfum emplir mes narines.

"Je peux pas te le dire, je n'aime pas ne pas tenir mes promesses. Quand j'étais petits, j'avais un chien, j'avais fait des pieds et des mains pour l'avoir, mais un jour, il a échapper à ma surveillance et il est mort. Pour me consoler, ma mère me disais que même si tout les être vivants devait mourir un jour, ils finissaient toujours pas se retrouver, quelque part. Même si je pars en premier, on se reverra, j'en suis sure, mais si tu t'obtine à pleurer, je m'arrangerais pour retarder nos retrouvailles."

J'étouffais un leger petit rire, plus nerveux qu'amusé.

"Tu peux pas me demander de rester et d'attendre sagement. Je suis un guerrier, c'est stupide, mais c'est comme ça."

Je me détachais d'elle et lui souris tendrement et passais une nouvelle fois une main dans ses cheveux.

"Ca ira, tu verra."


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Mer 6 Oct - 20:45

Je frissonnais, sentant une rage sourde dirigée contre rien en particulier, ou peut-être contre l'absurdité du destin tout tracé d'Edward, affluer dans mes veines avec violence, dévastant ma raison et attisant mon désespoir. Une question tournait et retournait en boucle dans ma tête : pourquoi lui ??...Pourquoi lui ??! Celui qui me balance le traditionnel "la vie est injuste" ou "les meilleurs partent les premiers", je l'étripe avec grand plaisir, je lui fais subir les pires tortures qui soient. Mais lorsqu'Edward, qui m'avait pourtant repoussée quelques secondes plus tôt, me prit soudain dans ses bras, j'eu l'impression que mon sang se figeait dans mes veines, et ma colère retomba aussi vite qu'elle était venue.

- Ada est morte depuis bien longtemps, Edward, si seulement tu pouvais savoir à quel point...murmurais-je en me laissant aller contre lui, fermant les yeux. Si seulement...tu savais...à quel point tu te trompes sur moi, poursuivis-je, à quel point je suis loin d'être celle que tu crois...Pourquoi tu t'obstine à me voir aussi...aussi...bien, aussi gentille ?...dis-je en crispant mes mains sur son kimono alors qu'il resserait son étreinte.

J'écoutais la suite de son discours sans l'interrompre, blottie dans ses bras, les yeux désespérement clots. Le pire, c'était que je comprenais ce qu'il me disait, je comprenais qu'il ne puisse pas attendre simplement la mort, mais l'entendre me dire plus ou moins explicitement qu'il comptait profiter au maximum de la mission pour...C'était au-dessus de ce que je pouvais supporter.

- Tu me fais déjà sourire...et tu ne pourras pas m'empêcher de pleurer, répliquais-je.

Puis il me relâcha, et je ne pu m'empêcher de lui rendre son sourire, et je levais à mon tour une main pour la glisser dans sa queue de cheval, dont je ramenais les longues mèches noires sur son épaule.

- Un guerrier. Ca ira...murmurais-je bêtement, incapable d'ajouter quoi que ce soit, laissant ses longues méches couleur encre glisser entre mes doigts, le regardant pourtant les yeux emplis de doute.


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Edward le Mer 6 Oct - 21:28

Je secouais la tête, finalement excédé. Mais pas par ses larmes, pas par l'absurdité de notre situation et certainement son injustice, même si je n'étais pas un ange, j'aurais préféré pouvoir choisir ma fin et être sure de ne pas faire pleurer ceux que j'aimais.
Je secouais la tête, ce même sourire doux, un brin nostalgique.

"C'est toi qui refuse de voir se qui est devenue. Je ne te connaissais pas avant, mais c'est inutile, je sais que tu as changé, ou peut être es tu redevenu celle que tu étais avant que dieu seul sait qui ne décide de s'acharner sur toi."

Continuant de faire glisser ses longues et douces méches violettes entre mes doigts, je fixais mes yeux dans les sien, me noyant dans leur refflet d'argent.

"Tu as eu droit à une deuxième chance et tu l'as saisis sans même t'en rendre compte. Tu es bien ce que tu nous montre, la preuve, tu n'as tué personne et les élèves t'adore. Je sais que je ne me trompe pas, parce que tu ressemble à Reia, bien plus que tu ne le crois."

Saisissant son visage en coupe, je carressais doucement ses joues.

"Cesse de te torturer, s'il te plait. Tu es quelqu'un de bien, si ça n'était pas le cas, tu ne serait pas là, c'est aussi simple que ça."

Je laissais retomber mes mains, les nouant aux siennes et souris.

"J'aurais fait mon possible, tu moment que tu garde en tête ma toute petite demande."

Je posais un baiser sur son front.

"Ca ira." soufflais-je sachant qu'elle savait comme moi que je ne reviendrait très certainement pas.

Ne tenant plus, je me penchais en avant, sans la lacher du regard posant une de ses mains sur mon torse, là ou aurait du se trouver mon coeur.

"Tu reste là, toujours." soufflais-je avant d'effleurer ses lèvres, savourant leur douceur et leur léger gout sucré.

"Au revoir Ada." murmurais-je avant d'enfin me redresser et tournais les talons, marchant très vite pour ne pas être tenter de faire demi tour.

Une fois que j'eus tourné à l'angle du couloirs, je me mis à courir jusqu'à ma chambre pour finir de me préparer.


avatar
Edward




Messages : 768
Age : 33

Feuille de personnage
Âge: 21 ans et vous en saurez pas plus...
Pouvoirs: Télékinésiste de Terre. Tout se que je veux et qui est dans tes mains, je me l'approprie.
Animae: Kumbaya,gros chat qui se dissimule à vous yeux pour mieux vous surprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Farfaya le Mer 6 Oct - 22:20

Je laissais retomber ma main et baissais les yeux, me sentant soudain vide, comme s'il emportait mon âme avec lui...ce qui était probablement le cas. Je hochais la tête de gauche à droite à ses paroles, sentant de nouvelles larmes emplir mes yeux, et je serrais les lèvres pour retenir le flôt de tout ce que j'aurais voulu pouvoir lui dire, de tout ce que j'aurais aimer lui confier, partager...Il emprisonna mon regard de ses yeux en amande, et je gravais plus profondément encore son visage dans ma mémoire, son regard d'acier, la courbe de sa mâchoire, le dessin de ses lèvres, ses yeux en amande, sa peau couleur miel, la finesse de ses traits, encadrés par sa longue chevelure d'un noire d'encre...

J'écoutais ce qu'il me disait, les yeux brillants, la gorge nouée. J'aurais tellement voulu le croire, j'aurais tellement voulu que ce qu'il dise soit la véritée...mais j'étais trop bien placée pour savoir que ce n'était pas le cas. Je n'ai tué personne ?...Oh, Edward...Je fermais les yeux sous ses caresses, serrais ses mains de toutes mes forces lorsqu'il les noua aux miennes, inspirais profondément son odeur lorsqu'il embrassa mon front. Je retenais mes larmes de toutes mes forces, sachant que la dernière image qu'il voudrait emporter de moi ne serait pas celle d'une pleureuse, mais l'exercice m'était de plus en plus difficile de secondes en secondes.

Je me noyais dans son regard lorsqu'il posa ma main sur son torse, et je ne bougeais pas lorsqu'il effleura, une dernière fois, mes lèvres des siennes, me forçant à rester immobile, la résignation remplaçant peu à peu le désespoir dans ce qui me restait de coeur. Puis il se détourna soudain, et je regardais sa silhouette s'éloigner dans le couloir jusqu'à ce qu'il ait disparu, les lèvres brulantes, les mains glacées, le coeur en miettes.

- Au revoir...Toshizo, murmurais-je enfin, blême, avant de me détourner pour courrir, courrir de toutes mes forces jusqu'à la cour des Istarions, laissant enfin libre court à mes larmes.

Je courru à en perdre haleine, je traversais cette maudite cour comme une flèche, loin, jusqu'au bout, jusqu'à l'ultime terrasse, l'ultime muret...J'y pris appuis d'un bond, avant de me laisser tomber dans le vide. La chute libre laissait mes larmes en suspention dans les airs au-dessus de moi, le vent sifflait à mes oreilles, et je me laissais chuter ainsi, dos au sol, les yeux mi-clot, tombant, toujours plus vite, toujours plus bas, consciente de la stupidité de mon geste...Je sentais que le sol se rapprochait dans mon dos, et je fermais les yeux jusqu'à l'ultime seconde...avant de les rouvrir brusquement. Devenue aigle au plumage immaculé, le bout de mes ailes effleura le sol alors que je donnais un premier battement, regagnant rapidement de l'altitude, partant loin, loin dans la forêt, où je pourrais enfin laisser libre cours à mon désespoir...


avatar
Farfaya




Messages : 968
Age : 24

Feuille de personnage
Âge: 22 en apparence, la réalité m'appartient.
Pouvoirs: Ubiquiste et morphe de métal.
Animae: Denaro, un spécimen particulièrement imposant de tigre blanc.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si je te massacre maintenant, tu seras obligé de rester non ?...(privé)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum